- Ruwen Ogien, la liberté à tout jamais
Robert Maggiori - Libération 05.05.2017
http://clioweb.free.fr/presse/1temp/libe/ruwen-ogien.pdf

« C’était une belle personne, d’une exquise gentillesse : mais son éthique sociale était exigeante et acérée.
Il l’exposait avec brio et avec la délicatesse de l’esprit, sachant toutefois qu’elle ferait grincer
».

« il a élaboré peu à peu une «éthique minimale», laquelle, sous ses allures de pas grand-chose,
ne vise rien d’autre qu’à miner le moralisme et les morales prétentieuses,
le paternalisme et toutes les formes de prohibitionnisme érigées par ceux qui,
se disant absolument certains de savoir où sont le bien et le juste,
dressent des murs au-delà desquels ils projettent tout le mal ».


- Ruwen Ogien tenait avec qq autres  le blog LibéRation de philo
http://liberationdephilo.blogs.liberation.fr

L'exaspérant bavardage au sujet des valeurs - 14 octobre 2015
L’école républicaine contre les valeurs de la République 28 janvier 2015
Sous le signe de la panique morale : AF à l’Académie. 12 avril 2014


- Il avait vigoureusement critiqué le retour de la morale scolaire,
une des priorités de Peillon, le ministre prof de philo
http://clioweb.canalblog.com/tag/ogien


- parmi ses publications :

La Faiblesse de la volonté 1993
L’Influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine et autres questions de philosophie morale expérimentale 2011
Philosopher ou faire l’amour 2014,
La guerre des pauvres commence à l'école. Sur la morale laïque, Grasset 2013
Mon Dîner chez les cannibales et autres chroniques d’aujourd’hui 2016
Mes Mille et Une Nuits : la maladie comme drame et comme comédie, 2017
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ruwen_Ogien

 

.