Clioweb, le blog

17 juillet 2018

New Amsterdam 1672 / Lisbonne 1598

 

nouvel-amsterdam1672

 
16th-century street map of Lisbon, Portugal,
re-used in 1672 to incorrectly represent the city of New Amsterdam.

This misrepresentation was created by Gerard Jollain and published in Paris, France in 1672.
http://fineartamerica.com/featured/lisbon-as-new-amsterdam-library-of-congress-geography-and-map-division.html


« This representation includes an inset showing the relative location
of New Amsterdam within the New Holland colony »
Library of Congress webpage :
http://www.loc.gov/rr/hispanic/portam/nyc.html

via Twitter
http://twitter.com/LOCMaps/status/1017507388125933568


lisbon1598


Lisbonne 1598
(Braun & Hogenberg)
http://historic-cities.huji.ac.il/portugal/lisbon/lisbon.html

 

 

new-amsterdam-1660-1916

Redraft of the Castello Plan New Amsterdam in 1660. North is to the left.
John Wolcott Adams (1874–1925) and I.N. Phelps Stokes (1867–1944)
http://www.nyhistory.org/web/crossroads/gallery/all/castello_plan_redraft.html

original Castello plan - Wikipedia
http://en.wikipedia.org/wiki/New_Amsterdam



.

.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 juillet 2018

presse : Champions 2018

 

foot-2etoiles


quelques unes de la presse du 16 juillet 2018
http://www.revue2presse.fr/

à confronter, dans les pages intérieures, l'analyse du Figaro et celle de L'Humanité

 

.

  

 

 

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juillet 2018

H Bocher - Démolir la Bastille

 

bastille-palloy-arte2018


La place de la Bastille, Pierre François Palloy et le commerce de la démolition
Arte, Invitation au Voyage, 05.07.2018 - à partir de la 31eme minute
http://www.arte.tv/fr/videos/078727-049-A/invitation-au-voyage/



Le patriote Palloy et la démolition de la Bastille: Un succès par les réseaux ?
Héloïse Bocher Hypothèses 2011
http://www.cairn.info/revue-hypotheses-2011-1-page-247.htm


Heloïse Bocher, Démolir la Bastille. L’édification d’un lieu de mémoire
Paris, Vendémiaire, 2012 (publication d’une thèse)
CR - Annales historiques de la Révolution française, 372 | 2013
http://journals.openedition.org/ahrf/12820

« À partir des papiers de Palloy et en particulier les registres de comptes de son entreprise en bâtiment, Héloïse Bocher fait évoluer au plus près des ouvriers, de leur condition de travail et des visages successifs d’un chantier qui aura coûté 930 296 livres au Trésor public, soit à peine moins de la moitié du coût de l’intervention française dans la guerre d’Indépendance américaine (chapitres 4 à 7). L’affaire n’est pas anecdotique : du 14 juillet 1789 jusqu’au mois de mai 1791, ils seront en moyenne 803 par jour à travailler sur le site ».

Pour l’auteur de la thèse, c’est Palloy lui-même qui a fait de la forteresse le symbole qu’elle est devenue alors et jusqu’à aujourd’hui


- Peccadille 2013 :
http://peccadille.net/2013/12/17/bastille-demolition-souvenirs/


- La démolition de la Bastille - Mathilde Larrère - Twitter juillet 2018
http://twitter.com/LarrereMathilde/status/1018393947989831680


.
.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 juillet 2018

14 juillet 1792

 

bastille-comm-1792


Commémoration de la prise de la Bastille

.
le 14 juillet 1792


Berthault, Pierre-Gabriel (1737-1831). Graveur
Prieur JL Dessinateur
Éditeur : [s.n.][s.n.]
1 estampe : gravure à l'eau-forte et au burin ; 19,3 x 24,6 cm
ensemble documentaire : Est19Vinck (via tweet AN)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6942946p.item

Musée Carnavalet : http://bit.ly/2LfOFIF


Prise de la Bastille : le 14 juillet 1789 :
Prieur inv. & del. ; Berthault sculp. ; [eau-forte par Duplessi-Bertaux] – estampe 1802
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6942791t.item


« En 1791, la fête avait dégénéré en une "promenade militaire
des Gardes nationales du département de Paris" ;
la récente tentative de fuite de la famille royale à Varennes avait semé
partout l'inquiétude et écarté tout projet de réjouissances.

En 1792, les volontaires nationaux, se rendant au camp
qu'on avait décidé de former à Soissons, passèrent à Paris
et y renouvelèrent, le 14 juillet, la cérémonie de la Fédération,
sur l'emplacement même qui avait déjà servi en 1790, c'est-à-dire le Champ de Mars »

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41512618w

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 juillet 1789

 

 

bastille-duncker1789

Prise de la Bastille à Paris : le 14 juillet 1789, jour mémorable,
qui va faire époque dans la réhabilitation des droits inaliénables des citoyens du monde
[estampe] / [Dunker fecit]
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6942812j.item



interroger en recherche image « gallica prise Bastille Launay 1789 »



Le 14 Juillet en peinture, images détournées d’un événement
Charles Thevenin, Jean-Pierre Houel, Hubert Robert
Le 14 Juillet, naissance d’une fête nationale
CNDP, Pour mémoire  sd , mention d'une publication en 2010
http://www.reseau-canope.fr/cndpfileadmin/pour-memoire/accueil/

 

La prise de la Bastille - Mathilde Larrère Twitter 14.07.2018
http://twitter.com/LarrereMathilde/status/1017488041269751810

 

La prise de la Bastille, le 14 juillet 1789 - Histoire par l'image
Robert Fohr et Pascal Torrès - 2014
http://www.histoire-image.org/fr/etudes/prise-bastille-14-juillet-1789

L’arrestation du gouverneur de la Bastille
Pascal Dupuy
https://www.histoire-image.org/fr/etudes/arrestation-gouverneur-bastille-14-juillet-1789

La Bastille, dans les premiers jours de sa démolition
Stéphane Blond
http://www.histoire-image.org/etudes/bastille-premiers-jours-sa-demolition


14 juillet… 1790, 1880, 1936
http://www.histoire-image.org/recherche-avancee?keys=14%20juillet


rappel :
Robert Enrico, 1789, Les années Lumière
http://clioweb.canalblog.com/tag/bastille


.

 

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


La Bastille, enfer ou prison dorée ?

 

bastille-rigaud-1720

Vue de la Bastille de Paris, de la Porte Saint-Antoine et d'une partie du Faubourg
Jacques Rigaud, vers 1715-1720 - BNF Res Ve 53c
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10302491v.item


La Bastille au regard des archives : enfer des vivants ou prison dorée ?

Expo Bibliothèque de l’Arsenal nov 2010-fevrier 2011


- Vidéo 5 mn
https://www.dailymotion.com/video/xfkoxk


- 2 dossiers en pdf :

La Bastille ou « l’Enfer des vivants » ?
http://classes.bnf.fr/rendezvous/pdf/Bastille1.pdf

La prison, miroir de la société
La Bastille comme symbole de l’Ancien Régime
Entrer dans la prison d’Ancien Régime avec les archives de la Bastille
La Bastille et la construction du mythe révolutionnaire


La Bastille, enfer des écrivains ou antichambre de la gloire ?
http://classes.bnf.fr/rendezvous/pdf/Bastille2.pdf

Gens de lettres, censure et Bastille
ou penser sous haute surveillance
Écrire à la Bastille
ou prisonnier de corps mais libre d’esprit ?
La littérature contre la prison
et la constitution de la légende noire de la Bastille


autres dossiers à télécharger :
http://classes.bnf.fr/rendezvous/documents.htm#expos


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 juillet 2018

Lanzmann : la presse et MeToo

 


cl-metoo


Alice Coffin : La presse française n'a rien appris de #MeToo

http://alicecoffin.wordpress.com/2018/07/07/

Les journalistes français passent sous silence les accusations publiques d’agressions sexuelles
contre Claude Lanzmann, décédé jeudi. Pire, ils vantent les qualités de séducteur du cinéaste



- In the wake of #MeToo, tributes to Claude Lanzmann raise uneasy questions
 
  France 24
, article en anglais

The death of French filmmaker Claude Lanzmann led to an outpouring of tributes.
But it's also raised uneasy questions about claims of sexual harrasment
made by women against the director and how the media frames the legacy of 'great' men
http://www.france24.com/en/20180708-france-metoo-tributes-claude-lanzmann-film-director-shoah-documentary


- A propos de Claude Lanzmann
Le blog de La rédaction de Mediapart 11.07.2018
http://blogs.mediapart.fr/la-redaction-de-mediapart/blog/110718/propos-de-claude-lanzmann

extraits :
« Mediapart a été interpellé sur Twitter après la mort de Claude Lanzmann. En cause : une enquête en cours après la divulgation de plusieurs récits de violences sexuelles. Nous avons donc choisi de faire acte de transparence auprès de nos lecteurs. Et de la même manière que nous continuerons à parler de l’œuvre du réalisateur de Shoah, nous continuerons à enquêter sur les violences sexuelles dans tous les domaines »

« Ces dernières années, Claude Lanzmann faisait l'objet de plusieurs accusations publiques de violences sexuelles, dans trois pays différents (Pays-Bas, Allemagne, Israël) ».
(En 2012, à l’aéroport de Tel Aviv, CL avait « saisi par surprise et embrassé contre son gré » une agente de sécurité, selon le Figaro. Dans une réponse au quotidien Haaretz, Lanzmann avait évoqué une « accolade à la française ») :-) .

« Cette enquête n’a pas été « empêchée ». Elle n’a pas été publiée, parce qu’elle n’était tout simplement pas terminée : Mediapart n’avait notamment pas encore recueilli les réponses de Claude Lanzmann, et donc toute la partie contradictoire, indispensable à une enquête journalistique de bonne foi ».



.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Carto 48 : Mésopotamie

 

 

carto48

 

Carto 48 est annoncé depuis le 28 juin
il est en kiosque (13 juillet)

Le sommaire a été tweeté le 6 juillet
http://twitter.com/hashtag/Carto48?src=hash


3 000 ans d’histoire entre Tigre et Euphrate

Apiculture: mondialisation des abeilles
L’Europe : eldorado touristique mondial ?
(avec carte du tourisme en Espagne)

La Chine, prochaine première puissance en science ?
Inde : La persistance des divisions de castes

La Nakba : origine des réfugiés palestiniens
Angola : comment faire table rase du passé ?

Touristes : à vos cartes
(plan du Mont-Saint-Michel pour Office du Tourisme
pas d'échelle et des orientations incohérentes)
La France et la mer

Où habite Corto Maltese ?
Tintin habite à Bruxelles, rue du Labrador, puis à Moulinsart
Corto a la bougeotte, il habite l’horizon. Il pense, vit et habite avec un siècle d’avance.

sommaire à venir en ligne sur le site web
http://www.areion24.news/produit/carto-n-48/

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

12 juillet 2018

...droit d’auteur et libertés


.

Débat de la dernière chance au Parlement européen pour réconcilier le droit d’auteur et les libertés

Lionel Maurel / Calimaq - tribune Libération 11.07.2018

http://scinfolex.com/2018/07/11/debat-de-la-derniere-chance-au-parlement-europeen-pour-reconcilier-le-droit-dauteur-et-les-libertes-tribune-liberation/


extraits
:
« Pour la seconde fois au cours de cette décennie, le Parlement européen a bloqué un projet de réforme du droit d’auteur, en refusant d’avaliser le texte d’une directive en discussion dont plusieurs articles soulevaient de graves inquiétudes en termes de protection des libertés fondamentales » (article 13 pour déployer un filtrage automatisé, art 11 droit voisin pour la presse...)

«  Cette directive trahit en réalité l’héritage de Beaumarchais dont se gargarisent ses thuriféraires ».
Le droit d’auteur avait pour objet d’assurer des moyens de subsistance aux auteurs tout en respectant les droits du public.

 

.

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 juillet 2018

Marc Bloch (1886-1944)

 

mbloch-asso

 

*******************

mbimmobilier

10 mars 2018 - le site de l'association Marc Bloch ne répond plus
(remplacé par un vendeur d’immobilier)
Par contre, Internet archive y donne toujours accès
http://web.archive.org/web/20150118161029/http://www.marcbloch.fr 


10 juillet 2018 - l'accès semble bien compliqué

La page d'accueil de 2005 affiche à gauche un sommaire graphique (flash)
http://web.archive.org/web/20051014100848/http://www.marcbloch.fr/sommaire.html
.
http://web.archive.org/web/20051014100321/http://www.marcbloch.fr/edito01.html
Un recherche de contacts est en cours.

*******************


Le contenu de qq pages a été mis en ligne sur ce blog,
provisoirement je l'espère

présentation du site web en 2004 (avec l'essentiel du contenu - 28 pages en pdf)
http://clioweb.free.fr/dossiers/historiens/MarcBloch-dossier2004.pdf

Le site comportait des photos.
Internet Archive les a conservées (ex des parents de Marc Bloch)
http://clioweb.canalblog.com/tag/marcbloch

Biographie de Marc Bloch
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/07/10/36550995.html
une vie en dates
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/07/10/36554501.html

L'homme, le combattant
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/07/10/36550999.html

L'oeuvre
Apologie : http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/07/10/36551038.html
L'étrange défaite : http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/07/10/36552247.html

Archives
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/07/10/36551018.html

Sur Marc Bloch, Geremek 1986
http://www.ehess.fr/sites/default/files/pagedebase/fichiers/bronislaw_geremek.pdf

L'association
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/07/10/36554554.html

Les Cahiers Marc Bloch depuis 1994
http://www.entrevues.org/rdr-extrait/cahiers-marc-bloch/

Anglais : The Strange Defeat
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/07/10/36554572.html
Espagnol - sumario
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/07/10/36554586.html

 
*******************

.

- Marc Bloch (1886-1944)
article du Maitron des fusillés - Hélène Chaubin
http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/spip.php?article179604


- Hommages à Marc Bloch

Annales d'histoire sociale. 8ᵉ année, N. 1, 1945.
http://www.persee.fr/issue/ahess_1243-258x_1945_num


- Conférences Marc Bloch (depuis 1979) - EHESS
http://www.ehess.fr/fr/conférences-marc-bloch

dont Marc Bloch, historien et résistant, Bronislaw Geremek juin 1986
http://www.ehess.fr/sites/default/files/pagedebase/fichiers/bronislaw_geremek.pdf


Marc Bloch, publications - article Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Bloch

Rois et Serfs, thèse soutenue en 1920.
Les Rois thaumaturges, 1924
Les Caractères originaux de l'histoire rurale française, Armand Colin, 1931
La Société féodale, 2 vol., 1939-1940
L'Étrange Défaite, 1940 ; première publication en 1946
Apologie pour l'histoire ou Métier d'historien, 1941
Ces deux derniers textes sont réédités avec de nombreux autres dans le recueil établi par Annette Becker et Étienne Bloch,
L'Histoire, la Guerre, la Résistance, Gallimard, collection « Quarto », 2006.
La France sous les derniers Capétiens (1223-1328)
La Terre et le Paysan. Agriculture et vie rurale aux XVIIe et XVIIIe siècles, Armand Colin, 1999
Mélanges historiques, CNRS éd., 2011.
Correspondance

Bibliographie
Dominique Barthélemy, dans Les Historiens, Armand Colin, 2003
Hartmut Atsma, André Burguière (dir.), Marc Bloch aujourd'hui. EHESS 1990.
Carole Fink, Marc Bloch. Une vie au service de l'histoire, PU Lyon 1997 (uk 1989)
Olivier Dumoulin, Marc Bloch, Paris, Presses de Sciences Po, 2000.
Ulrich Raulff, Marc Bloch. Un historien au XXe siècle, Paris, Éditions de la MSH 2005
François-Olivier Touati, Marc Bloch et l'Angleterre, Paris, Boutique de l'Histoire éditions, 2007.

Peter Schöttler (dir.), Marc Bloch - Historiker und Widerstandskämpfer, Francfort, Campus-Verlag, 1999.
Massimo Mastrogregori, Introduzione a Bloch, Bari, Laterza, 2001.
Peter Schöttler (dir. avec Hans-Jörg Rheinberger), Marc Bloch et les crises du savoir, Berlin, 2011
(actes d'un colloque franco-allemand consacré à la pensée scientifique de Marc Bloch, 4 - 6 octobre 2007, Institut Max Planck) .
Peter Schöttler, « Marc Bloch. Le supplicié no 14 », L'Histoire, no 404, octobre 2014, p. 8–16.

 

- Ouvrages numérisés et mis en ligne par les Classiques
http://classiques.uqac.ca/classiques/bloch_marc/bloch_marc.html

Apologie pour l’histoire ou métier d’historien, 1952
Les caractères originaux de l'histoire rurale française. Tome I. (1931)
Les caractères originaux de l'histoire rurale française. Tome II. (1956)
L'Étrange défaite. Témoignage écrit en 1940. Paris: Société des Éditions Franc-Tireur, 1946
La France sous les derniers Capétiens (1223-1328). Cahier des Annales, 13, 2e édition. (1e éd.1964).
Mélanges historiques, tome 1 1963 (prép)
Mélanges historiques, tome 2 1963 (prép)
Les rois thaumaturges
La société féodale.

 

- Un colloque Marc Bloch a eu lieu à Rouen en février 2012.

La publication des actes est tjs attendue
http://grhis.univ-rouen.fr/grhis/?event=hommage-marc-bloch-2

http://felix.lettres.pagesperso-orange.fr/cmb/cmbprog.html

dont
La défaite de 1940 : l’interprétation de Marc Bloch et ses suites
Annie Lacroix-Riz, Paris 7,
communication colloque Marc Bloch, 8-10 février 2012,
mise à jour 2013 pour publication sur le site
http://www.historiographie.info/colloqbloch.pdf

 

Marc Bloch et Lucien Febvre face à l'Allemagne nazie - Peter Schöttler
Genèses, 21, 1995. dossier Le nazisme et les savants
http://www.persee.fr/doc/genes_1155-3219_1995_num_21_1_1325


Marc Bloch et les crises du savoir - Peter Schöttler colloque 2011
https://www.mpiwg-berlin.mpg.de/sites/default/files/Preprints/P418.pdf
aussi
Marc Bloch et Henri Bergson ou Le rejet d’une philosophie de l’histoire
Marc Bloch à la lumière de l’épistémologie historique des sciences de la nature de Gaston Bachelard


- « Les femmes et le monde des Annales », Natalie Zemon Davis,
à propos de Simone Vidal - Bloch
Tracés. Revue de Sciences humaines  32 | 2017
http://journals.openedition.org/traces/6902


rappel : choix de liens web mentionnés sur ce blog - page en pdf
http://clioweb.free.fr/dossiers/historiens/mb-liens.pdf

 .

- Avoir raison avec Marc Bloch - Emmanuel Laurentin série été 2017

. Réflexions d'un historien sur les fausses nouvelles de la guerre
. Les Rois thaumaturges
. La Société féodale
. L'Etrange Défaite
. Apologie pour l'histoire
http://www.franceculture.fr/emissions/avoir-raison-avec-marc-bloch

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

10 juillet 2018

Marc Bloch (1886-1944) une vie en dates

 

marcbloch-asso

 

Marc Bloch, une vie en dates

Association Marc Bloch, via Internet Archive
http://web.archive.org/web/20040510112640/http://www.marcbloch.fr:80/bio.html


1886 Naissance à Lyon le 6 juillet de Marc Bloch, fils de Gustave Bloch, professeur à l'Université de Lyon, et de Sara Ebstein.

1903 Élève au lycée Louis-le-Grand, à Paris. Il obtient le baccalauréat avec mention "très bien", en 1903.

1904 Admission à l'École Normale Supérieure à l'âge de 18 ans.

1905-1907 Service militaire au 76è R.I. à Fontainebleau. Caporal le 18 septembre 1906. Sergent le 18 mars 1907.

1906-1908 Il réintègre l'École Normale Supérieure en octobre 1906 et y poursuit sa scolarité jusqu'en 1908. Diplôme d'études supérieures d'histoire et géographie en 1907. Agrégation d'histoire et géographie en 1908.

1909 Il obtient une bourse d'études des Affaires étrangères et passe deux semestres en Allemagne, à l'Université de Berlin et à l'Université de Leipzig.

1er octobre1909 - 1er octobre 1912 Pensionnaire à la Fondation Thiers. Durant cette période, il publie ses premiers articles.

1er octobre 1912 - 1er octobre 1913 Professeur d'histoire et géographie au Lycée de Montpellier.

1913 Premier livre de Marc Bloch:
"L'Ile de France (les pays autour de Paris)", Paris, 1913, 136p. (Publ. de la Revue de synthèse historique. Les régions de la France, n° 9).
1er octobre 1913 - 2 août 1914 Professeur d'histoire et géographie au Lycée d'Amiens.

En juillet 1914, il prononce le discours de distribution des prix intitulé Critique historique et critique du témoignage
http://web.archive.org/web/20051014101413/http://www.marcbloch.fr/critiquehistorique.html


1914-1918 Grande Guerre. Mobilisé le 2 août 1914 comme sergent d'infanterie. Il termine la guerre comme capitaine-adjoint du commandant du régiment, décoré de la Croix de guerre (quatre citations) et de la Légion d'honneur.

1919 Chargé de cours d'histoire du Moyen Âge à la faculté des lettres de l'Université de Strasbourg. Épouse le 13 juillet 1919 à Paris, Simone Vidal. De cette union naîtront six enfants : Alice, le 7 juillet 1920 (décédée le 22 novembre 1983); Étienne, le 23 septembre 1921; Louis, le 26 février 1923; Daniel, le 11 mars 1926; Jean-Paul, le 25 août 1929 (décédé le 6 juillet 2003) et Suzanne, née le 15 octobre 1930.

1920 Publication de sa thèse de doctorat Rois et serfs.
http://web.archive.org/web/20051014101424/http://www.marcbloch.fr/roisetserfs.html

1er novembre 1921 Professeur sans chaire.

1924 Publication de Les Rois thaumaturges.
http://web.archive.org/web/20051014101424/http://www.marcbloch.fr/lesrois.html

1927 Titulaire de la chaire d'histoire du moyen Âge à la faculté des lettres de l'Université de Strasbourg.

1929 Fondation avec Lucien Febvre de la revue Annales d'histoire économique et sociale,
dont il assumera la direction avec Lucien Febvre jusqu'en 1940.
http://web.archive.org/web/20051014101424/http://www.marcbloch.fr/annales.html

1930 Établissement de relations amicales avec Louis Lacrocq, président de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse et acquisition d'une maison de campagne à Fougères, commune du Bourg-d'Hem, en Creuse.

1931 Publication de Les Caractères originaux de l'histoire rurale française.
http://web.archive.org/web/20051014101424/http://www.marcbloch.fr/caracteres.html

1er Novembre 1936  Paris, maître de conférences d'histoire économique à la Sorbonne.

1er janvier 1937 Professeur sans chaire.

1er novembre 1938 Titulaire de la chaire d'histoire économique.


1939 Mobilisé le 23 août, il rejoint un état-major de subdivision à Strabourg puis à Molsheim. Muté à l'état-major de la première armée dans le Nord, il passe la drôle de guerre" à Bohain, puis à Saverne.
Publication du premier tome de La Société féodale.
http://web.archive.org/web/20051014101432/http://www.marcbloch.fr/societefeodale.html

10 mai 1940 - juin 1940 Prend part à la campagne du Nord. Rejoint Dunkerque. Passe en Angleterre et débarque à Cherbourg; participe au regroupement de l'armée du Nord en Bretagne; échappe à la capitivité à Rennes en endossant des vêtements civils. Rejoint sa famille dans la Creuse après l'Armistice, le 2 juillet 1940.

1940 Publication du second tome de La Société féodale.
Entre juillet et septembre, il écrit L'Étrange Défaite, ouvrage qui sera publié en 1946,
après la guerre par les éditions Atlas créées par le mouvement "Franc-Tireur".
http://web.archive.org/web/20051014101432/http://www.marcbloch.fr/etrange.html

1940-1941 Clermont-Ferrand. Ne pouvant rejoindre la Sorbonne, il est détaché à la faculté des lettres de l'Université de Strasbourg repliée à Clermont-Ferrand. Exclu de la fonction publique par le statut des Juifs entré en vigueur en décembre 1940, il est "relevé de déchéance", avec une vingtaine d'autres universitaires "pour services scientifiques exceptionnels rendus à l'État français", et peut reprendre son enseignement en janvier 1941.

1941-1942 Montpellier. La santé de sa femme exigeant un meilleur climat, il obtient sa mutation à la faculté des lettres de l'Université de Montpellier. A Montpellier, il participe à la mise en place du mouvement "Combat" et collabore au "Cercle de Montpellier", l'un des ancêtres du "Comité général d'études" (CGE).

Novembre 1942 Après l'occupation de la zone libre, Marc Bloch est contraint de quitter Montpellier. Il se réfugie avec sa famille à Fougères.

1941-1943 Rédaction de Apologie pour l'histoire ou métier d'historien,
ouvrage qui ne sera publié qu'après la guerre, en 1949.
http://web.archive.org/web/20051014101432/http://www.marcbloch.fr/apologie.html

1943-1944 Lyon. March Bloch entre dans la vie clandestine et adhère au mouvement "Franc-Tireur"; il devient membre de son directoire national; à Lyon, il sera plus tard désigné comme délégué du mouvement "Franc-Tireur" au directoire régional des "Mouvements unis de la Résistance" (MUR). Sous les pseudonymes successifs de "Chevreuse", "Arpajon" et "Narbonne", il déploie une grande activité; il met en place les Comités de Libération de la région de Lyon". À Paris, il collabore activement à la revue Les Cahiers politiques, organe du CGE.

1944 Il est arrêté par la Gestapo le 8 mars 1944, torturé et incarcéré à la prison de Montluc. Le 16 juin dans la soirée, il est extrait de la prison de Montluc, avec vingt-neuf autres prisonniers, conduit dans la nuit à une trentaine de kilomètres de Lyon, et abattu par les Allemands, ainsi que ses camarades, dans un champ au bord de la route, à Saint-Didier-de-Formans.

Le 2 juillet 1944, Simone Bloch, dont la santé s'était délabrée et qui s'était rendue à Lyon après l'arrestation de son mari, meurt à l'hôpital de Lyon.


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Marc Bloch (1886-1944), biographie

 

asso-marcbloch

 

Marc Bloch (1886-1944)
Biographie
site web de l'association Marc Bloch via Internet Archive
http://web.archive.org/web/20161128214205/http://www.marcbloch.fr:80/bio.html


Marc Bloch est né le 6 juillet 1886 à Lyon.
Il est mort sous les balles allemandes le 16 juin 1944 à Saint-Didier-de-Formans (Ain) à l'âge de 57 ans.
Sa femme est morte le 2 juillet 1944 à Lyon, à l'âge de 50 ans, sans doute dans l'ignorance de la mort de son mari.

Il n'est guère de jours sans que l'on ne rencontre le nom de Marc Bloch au cours de la lecture de la presse, d'un article ou d'un livre. Ce nom est mentionné à l'appui d'une citation ou au rappel d'un aspect de sa pensée ou d'un événement. Il est fréquemment aussi associé à la Résistance. L'œuvre de Marc Bloch est considérable. L'historien et le savant sont mondialement connus. Il n'en est pas de même de sa vie.

Cette vie est courte et exceptionnelle. Comme beaucoup de ses contemporains nés dans les dernières décennies du dix neuvième siècle ou dans les premières années du vingtième il a vécu deux crises graves ayant marqué leur corps et leur esprit : la grande guerre avec son cortège de souffrances et d'horreurs que la majorité d'entre eux ont faite et la seconde guerre mondiale à laquelle, cette fois -ci une minorité d'entre eux a participé suivie, en France, par l'occupation et Vichy qui se sont déroulées dans l'indifférence ou pour le moins pour la grande majorité de la population dans l'inaction. Au cours de ces derniers événements, à la différence de beaucoup, Marc Bloch a été acteur. Il a combattu dans les deux guerres et a joué un rôle important dans la Résistance.


En schématisant un peu, la vie de Marc Bloch se résume ainsi :

. 20 ans de vie normale, caractérisée par un travail intense, une carrière universitaire brillante mais relativement lente l'ayant conduit de Strasbourg à Paris, une vie familiale classique et heureuse auprès d'une femme aimée entourée de six enfants, dans une confortable aisance et une production scientifique étonnante par sa richesse et son abondance ;

. 10 ans de vie anormale partagée en deux périodes de cinq ans encadrant ces 20 ans de vie normale, la première toute militaire de 1914 à 1919, la seconde de 1939 à 1944 faite de bouleversements, de privations, de pertes successives, éclairée par un engagement de plus en plus total dans la Résistance ;

. 10 ans de temps de formation prenant son point de départ à l'âge de 18 ans, en 1904, à son admission à l'Ecole normale supérieure et s'achevant à l'entrée en guerre en 1914 si l'on inclut les deux ans d'enseignement secondaire successivement aux lycées de Montpellier et d'Amiens, 1912-1913 - 1913-1914.
Sur l'enfance et l'adolescence on ne sait pratiquement rien car les documents et les témoignages sont rares. On peut cependant essayer de se représenter cette vie dans le cocon familial grâce aux mots mêmes de Marc Bloch, témoignant sa reconnaissance à ses parents dans son testament de 1915 : " Je mentirais en disant que je ne regrette pas la vie ; je serais injuste envers vous qui me l'avez faite si douce".

 

.

Posté par clioweb à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Marc Bloch 1886-1944), le combattant

 

asso-marcbloch

 

Marc Bloch (1886-1944), l'homme, le combattant
association Marc Bloch via Internet Archive

Marc Bloch, 1886-1944 une biographie impossible
un livre d'Étienne Bloch
avec la collaboration d'Alfredo Cruz-Ramirez.
Préface de Jacques Le Goff
Éditions Culture & Patrimoine en Limousin.

http://web.archive.org/web/20101217035304/http://www.marcbloch.fr/homme.html


Etienne Bloch, Berlin 25 avril 1997
version en pdf :
http://clioweb.free.fr/dossiers/historiens/mb-combattant.pdf



Communication au colloque de Berlin, 25 avril 1997

Il y a quelque chose d'inhumain chez les grands hommes. Leurs qualités, quelquefois leurs défauts aussi se présentent avec des dimensions si différentes des nôtres qu'on ne sait trop comment appréhender leur personnalité. On peut seulement les situer dans le temps, mais on ne dispose pas des moyens permettant de les connaître et de les comprendre pleinement. C'est sans doute l'obstacle le plus redoutable au dessein de tracer un portrait fidèle et complet de Marc Bloch. A la vérité, il en existe bien d'autres que je pointerai au passage.

Il est normal, lorsqu'on se propose de raconter la vie d'un homme, de distinguer entre la vie publique et la vie privée, sans pour cela vouloir élever des barrières trop étanches entre ces deux aspects de la vie. La vie privée doit-elle être une chasse gardée entourée de barrières infranchissables ? Les proches et les amis doivent-ils s'interdire de dévoiler la vie privée de l'homme qu'ils ont connu? Les opinions divergent. Par exemple, deux de mes frères estiment que toute révélation sur la vie intime de leur père constitue un viol. Pour eux le secret doit se poursuivre au delà de la mort. Ils sont convaincus aussi que l'oeuvre d'un créateur doit s'apprécier à travers son oeuvre et que la personne de son créateur importe peu ; l'oeuvre vit par elle-même ; elle se suffit à elle même. Seule elle apporte à son auteur le renom ; il est inutile de connaître les ressorts qui ont conduit à sa naissance. La conséquence d'une telle opinion est qu'il ne faut attendre de mes deux frères aucun témoignage public sur leurs rapports avec leur père et sur leurs sentiments ; ils sont opposés à la publication de tout document de caractère privé, par exemple la correspondance échangée entre Marc Bloch, ses enfants, sa femme ou ses parents.


Ils ont ainsi bonne conscience lorsqu'ils se dispensent de témoigner. Lorsqu'il s'agit d'une vie banale (et dans mon esprit vie banale n'équivaut pas à vie médiocre ; je veux simplement dire par là que la cette vie , fut-elle celle d'un grand savant, ne se détache pas par des traits particuliers de la vie de ses contemporains), je partage l'avis de mes frères, non pas par respect de leur vie privée, mais parce qu'à mes yeux cette vie n'offre aucun intérêt particulier. Tout change, lorsque, comme dans le cas de Marc Bloch, l'oeuvre, mondialement reconnue, se combine avec une vie et un destin exceptionnels. Alors, selon moi, on doit s'intéresser à tous les aspects de cette vie et chercher à la connaître dans tous ses compartiments. Mon ambition quasiment irréalisable serait de pouvoir faire revivre le citoyen, l'enseignant, le chercheur, le père de famille, le savant et l'homme intime quasi secret, celui le plus difficile à atteindre, mais le plus profond.

J'ai toujours pensé que pour ceux qui ont côtoyer Marc Bloch au cours de sa vie, c'était un devoir de témoigner ; ses proches, ses amis et ses collègues n'ont guère ressenti ce sentiment. Je suis l'un des seuls à avoir éprouvé ce besoin de témoigner. A Chicago, en 1948, j'ai voulu jeter sur le papier les quelques souvenirs que j'avais de mon père , de notre vie quotidienne ; je l'ai fait maladroitement ; j'ai réalisé, après avoir obtenu l'avis de camarades que mon essai ne méritait pas la publication. Quelques une des information contenues dans ce petit mémoire me sont encore utiles aujourd'hui. mais ce n'est pas du tout dans l'esprit de cet essai que j'ai préparé cette communication.

Depuis des années, au moyen de mes souvenirs et de quelques recherches, je m'efforce, par touches successives, de dessiner les contours de la personnalité et de la vie de Marc Bloch. A Paris, il y a une dizaine d'années, j'ai surtout fait appel à mes souvenirs et j'ai tenté de tracer un portait de l'homme et du paterfamilias aux côtés duquel je vivais. La même année, à Chicago, j'ai étendu le tableau à l'enseignant et au patriote. L'année dernière, à Rome, j'ai insisté sur le couple indissoluble que mon père formait avec ma mère et sur leur destin tragique parallèle. Bien entendu je n'ai pu éviter de me répéter, mais à chacune de mes communications publiques sur mon père, j'ai adopté un autre point de vue. Il en sera de même aujourd'hui, en Allemagne.

J'adopte un tout autre point de vue : je me place dans la position de l'observateur qui, d'un, point surélevé, domine toute la scène et embrasse d'un coup d'oeil la vie de son héros. Dans cette vie je reconnais deux zones obscures et entre les deux une zone un peu plus claire mais, seulement partiellement éclairée. C'est ce découpage que je vais utiliser pour parler de la vie de Marc Bloch. Mais avant de pénétrer plus avant dans ces différentes zones, je vais vous donner un aperçu général de cette vie. Selon nos critères actuels, cette vie fut courte : 58 ans ; elle s'est essentiellement déroulée pendant la première moitié du XXe siècle. Sur ces 58 ans, mises à part l'enfance et la jeunesse, vingt ans seulement d'une vie que l'on peut qualifier d'ordinaire : la vie d'un homme qui s'écoule dans la paix auprès d'une femme chérie et d'enfants aimés, en contact étroit avec quelques amis très chers, une vie de travail partagée entre le bureau, les salles de cours, les bibliothèques et les archives, entrecoupée par des loisirs variés et de quelques voyages ; une vie aussi peuplée de deuils : en l'espace de dix ans, perte d'un frère aîné, mort à l'âge de 42 ans, un père mort l'année suivante, une beau-père et une belle-mère décédés à un an d'intervalle, à la fin des années 1920. Vingt ans dont la diversité et la plénitude donnent à cette vie un caractère exceptionnel : une oeuvre considérable : quatre ouvrages écrits de son vivant et deux ouvrages posthumes, des centaines d'articles dans de multiples revues, la fondation et la codirection d'une revue, trois résidences successives, à Strasbourg, en dix sept ans, une résidence à Paris et une résidence secondaire dans la Creuse ; pour couronner le tout, ce grand savant a eu six enfants.


Aux deux extrémités de la vie d'adulte, encadrant ces vingt ans, deux ruptures dans la vie de l'intellectuel : cinq ans de guerre 1914-1919, expérience partagée par des millions de contemporains, puis, à la fin de la vie, à nouveau cinq ans occupés par la guerre et un lendemain de guerre ayant provoqué un bouleversement du genre de vie, achevé par une année entière d'engagement total dans la Résistance et de vie clandestine et active, expérience quasi unique pour les hommes de la génération de Marc Bloch.



I - La période de crise 1939 - 1944

J'ai préféré employer le terme de crise et non celui de rupture que j'avais annoncé ; je trouve celui de crise beaucoup plus expressif. Ces cinq ans d'une période de crise qui s'achèvent par la mort débutent par une zone de relative clarté : la séparation avec sa famille et la guerre 1939-40. C'est l'un des moments de la vie de Marc Bloch où les informations sont les plus détaillées, simplement parce que Marc Bloch les a données lui-même, dans l'ouvrage qu'il a rédigé pendant l'été 1940 et qui a été publié sous le titre de L'étrange défaite. Dans le premier chapitre Présentation du témoin, figure son seul texte autobiographique ; il y raconte qui il est, ce que fut sa vie jusqu'à la seconde guerre mondiale et raconte tout ce qui lui est arrivé depuis son départ de la Creuse le 26 août 1939. Ce récit permet de retracer avec beaucoup de fidélité son itinéraire. Les chapitres suivants, complétés par les lettres qu'il m'a écrites pendant la drôle de guerre et que j'ai fait publier, permettent de se rendre compte assez bien des sentiments qu'il éprouvait tant à l'égard de sa famille que devant les événements dramatiques qu'il vivait. Ce tableau serait encore plus complet si ses lettres écrites à ma soeur Alice avaient été publiées mais, pour des raisons que j'ai signalé plus haut, deux de mes frères se sont opposés à cette publication. Je me contente ici de résumer les étapes de son parcours : capitaine de réserve du service d'état-major, on le trouve d'abord à Strasbourg dans un état-major de subdivision où il s'occupe de la mobilisation, puis son petit groupe se déplace à Molsheim, et enfin à Saverne ; de là il obtient de rejoindre une position plus exposée, celle de l'état-major de la première armée, stationné à Bohain (dans le Nord) ; après avoir été affecté quelque temps en qualité d'officier de liaison à l'état-major de l'armée britannique, il change de fonctions et est chargé, au 4e bureau, du service de ravitaillement en carburant ; à ce poste, il participe à toute la campagne du Nord et se déplace au fur et à mesure du recul des armées françaises ; c'est ainsi qu'il fuit le 28 mai vers Dunkerque et réussit à s'embarquer pour l'Angleterre le 31 mai ; le lendemain ou le jour même, il embarque de Plymouth pour Cherbourg où il débarque le 2 juin ; pendant la première quinzaine de juin, il est au repos à Thury-Harcourt, dans le Calvados, où l'on tente de reconstituer une armée ; le 17 juin, lors de l'entrée des troupes allemandes dans la ville, il est à Rennes ; il revêt des vêtements civils, s'inscrit sous son nom à l'hôtel et vit ainsi jusqu'à l'armistice ; il rejoint ensuite des amis à Angers et de là se dirige vers Guéret et retrouve ses enfants au début de juillet à Fougères. Pendant sa convalescence de la fièvre typhoïde , en 1915, Marc Bloch avait éprouvé le besoin de raconter ses premiers mois de campagne ; il reprend son récit, interrompu à son retour au front, en 1917 et l'abandonne bientôt définitivement (ce sont Les Souvenirs de guerre, publiés dans un des Cahiers des Annales et repris dans Ecrits de guerre - 1914-1918). En 1940, Marc Bloch a éprouvé le même besoin qu'en 1915, mais cette fois-ci, il l'a mené à son terme.

Les quatre ans qui se suivent peuvent se diviser en trois périodes : Clermont-Ferrand, Montpellier et Lyon de mars 1943 à juin 1944. Clermont-Ferrand est celle de l'installation dans une nouvelle vie, marquée par l'inconfort, les préoccupations d'organiser un départ pour les Etats-Unis, les graves ennuis de santé de ma mère, les attaques successives subies par ma grand-mère et son décès en mai 1941. C'est celle aussi de la polémique avec Lucien Febvre sur la publication des Annales, polémique qui avait si cruellement blessé mon père. C'est aussi une certaine atonie intellectuelle et beaucoup d'angoisses. Imaginez un instant ce qu'a pu être la vie d'un homme, habitué à un certain confort, enfermé dans un appartement exigu où s'agglutinaient neuf personnes, sans aucune aide domestique, où la chambre de mes parents servait aussi de salle à manger et où mon père ne disposait d'aucun espace pour travailler ; la vie d'un professeur , dans une ville étrangère, privé de ses notes et de sa bibliothèque ; de ce Français rejeté de la communauté nationale et qui voyait l'avenir bouché devant lui, essayant vainement de partir pour les Etats-Unis avec toute sa famille dont il ne voulait laisser personne. Et, à toutes ses angoisses s'ajoutaient de constantes inquiétudes pour la santé de sa femme.

Curieusement, au cours de l'été 1941, on assiste à une espèce de renaissance qui va se poursuivre au cours de l'année universitaire 1941-42, à Montpellier et l'été 1942, à Fougères. C'est pendant cette période que Marc Bloch rédige la première version d' Apologie pour l'histoire ou métier d'historien, qu'il reprendra entièrement au cours de l'été 1942 et dont il continuera la rédaction jusque dans les premiers mois de 1943. En mai 1942, il avait retrouvé ses notes et ses dossiers scientifiques qui avaient été transportés de Paris à Montpellier par une camionnette du secrétariat d'état à l'Instruction publique. En dépit du mauvais accueil qu'il reçoit à la Faculté des lettres de l'université de Montpellier, il y professe deux cours que j'ai suivis qui prolongeaient des cours commencés l'année précédente à l'université de Strasbourg et qui illustraient son implication de plus en plus profonde dans l'histoire économique : un cours sur la monnaie, du sou carolingien au franc de germinal (ce et un cours sur l'évolution économique de la France de 1848 à 1880. Les cours sur la monnaie auxquels Fernand Braudel a joint un cours de 1937-38 ont servi à l'élaboration du Cahier des Annales, n°9, intitulé Esquisse d'une histoire monétaire de l'Europe. Par contre, le cours sur l'évolution économique de la France a disparu ( j'ai expliqué ailleurs dans quelles circonstances) et je considère que c'est une perte irréparable. Outre ses activités d'enseignant et de chercheur, à Montpellier, Marc Bloch avait des activités dans la Résistance dont on ne connaît pas l'ampleur ; elles semblent avoir consisté essentiellement dans la réflexion et la préparation des réformes envisagées pour les lendemains de la libération de la France et sans doute aussi, à organiser les mouvements de résistance dans la région méditerranéenne.

La dernière année de cette période est celle de la Résistance et de l'exécution. J'ai peut-être un souci excessif de la preuve dans les détails et je vais sans doute vous surprendre en insistant sur un détail de l'exécution de Marc Bloch , qui apparemment ne porte pas à conséquence. Je tiens pourtant à tordre définitivement le coup à une légende, ce qui est peu probable : George Altman a écrit dans l'avant-propos de l'Etrange défaite : "Marc Bloch est tombé le premier en criant "Vive la France". Il n'en savait rien. Le seul témoin de l'exécution qui s'est exprimé, est l'un des deux survivants du massacre ; il a déposé au cours de l'instruction devant le tribunal militaire de Lyon qui avait abouti à la condamnation à mort par contumace de Klaus Barbie ; il n'a jamais mentionné Marc Bloch. Les conditions même de l'exécution, rapportées par ce témoin, rendent peu vraisemblable le cri qu'aurait poussé Marc Bloch. En effet, voici ces circonstances : une camionnette dans laquelle se trouvent 30 détenus extraits de la prison de Montluc, précédée d'une conduite intérieure occupée par des officiers et sous officiers allemands appartenant au S.D. (Siecher Dienst - service de sécurité de la Gestapo), suivie d'une autre conduite intérieure, s'arrête, à la tombée de la nuit, sur une petite route, à hauteur d'un pré clôturé par de hauts buissons. Quatre tueurs, dont deux civils et deux militaires, armés de mitraillettes se placent à l'entrée du pré. Les détenus descendus de la camionnette quatre par quatre son démenottés et reçoivent l'ordre d'entrer dans le pré. Au fur et à mesure de la pénétration de ces hommes dans le pré, tournant le dos à leurs bourreaux, ils sont abattus à la mitraillette. Sans doute attendaient-ils la mort ? Il est possible que certains d'entre eux aient crié. Ce qui est sûr, en tout cas est que le survivant, qui n'a identifié personne, ne pouvait imputer à personne en particulier le ou les cris qu'il aurait entendus. Le succès de la légende qui a entouré l'exécution de Marc Bloch est révélateur de la force de certains clichés. On croit ajouter à la gloire d'un homme une dernière touche lorsqu'on met dans sa bouche des paroles aussi éclatantes que celles de "Vive la France". Ce cri rappelle aussi toutes les images de la cérémonie de la fusillade par un peloton d'exécution, popularisées par la littérature et, aujourd'hui, par les films et les media, à tel point que, même ici, dans le cas du massacre de Saint-Didier-de-Formans, sans crainte de falsifier la vérité, on utilise, pour évoquer la mort de ces 28 résistants, le terme pudique de "fusillés". Une mort anonyme sans manifestation extérieure en perd-elle pour cela sa grandeur ? Je dis anonyme, il vaudrait mieux dire sous un nom d'emprunt. Marc Bloch est en effet mort sous le nom de Maurice Blanchard, nom sous lequel il était connu dans la vie officielle. C'est du reste pour moi une question à laquelle on ne m'a jamais proposé de réponses satisfaisante. Pourquoi, connaissant sa véritable identité, que, selon le témoignage de mon cousin germain que personne n'a jamais confirmé, il aurait révélé lui-même à ses tortionnaires, les autorités allemandes ont-elles continuer à l'identifier par le nom qui figurait sur ses fausses pièces d'identité ?

L'exécution de mon père fut le terme du moment le plus extraordinaire de sa vie : la Résistance ; c'est pourtant le plus mal connu. Il est évident que, de par sa nature même, la vie clandestine laisse peu de traces, mais ce n'est pas la seule explication de ce manque d'informations : les témoins n'ont pas parlé ou peu parlé, et les historiens ont trop attendu pour s'intéresser à la Résistance et recueillir la documentation orale ou écrite. A mon avis, aujourd'hui il est trop tard et le tableau s'il pourra être améliorer, ne sera jamais complet. En ce qui concerne Marc Bloch, pour Clermont-Ferrand, on ne sait rien; pour Montpellier, l'information est squelettique : quelques documents conservés du Cercle de Montpellier et les souvenirs d'un de mes frères et les miens. Nous croyons tous deux qu'il occupait un poste de responsabilité dans le mouvement Combat ou celui qui l'avait précédé le mouvement Liberté ; cette conviction repose sur le fait que nous avons toujours eu l'impression que mon père était au courant de nos activités aux groupes francs Combat, dont j'ai appris, après la guerre, que nous faisions partie, alors qu'il n'était jamais question entre notre père et nous de nos activités clandestines réciproques. Pour Lyon, les travaux de Dominique Veillon et les témoignages montrent que les activités de Marc Bloch ont été assez variées : il a fait partie du comité directeur du mouvement Franc-Tireur ; dès juillet 1943, il a été désigné par son mouvement comme délégué au directoire régional des M.U.R. (Mouvements unis de la Résistance) ; il a joué un rôle important dans la revue du Comité Général d'Etudes Les Cahiers politiques, où il a fait paraître plusieurs articles ; il a collaboré à plusieurs revues clandestines : le journal Franc-Tireur, La Revue libre, Le Père Duschene ; en 1944, il est devenu coresponsable de la diffusion du journal Franc Tireur dans la région ; il a été chargé de la préparation du Jour J pour la région lyonnaise ( jour de l'insurrection et de la mise en place des nouveaux pouvoirs). Jean-Pierre Lévy, fondateur et chef du mouvement Franc-Tireur qui, semble-t-il, l'a peu connu, avait un profond sentiment d'admiration pour Marc Bloch. Il avait été frappé par "la modestie du professeur à la carrière si brillante, qui acceptait de se placer sous l'autorité clandestine de l'homme de 30 ans sans carrière derrière lui, que j'étais à l'époque". Comme bien d'autres camarades, il lui reconnaissait aussi des qualités exceptionnelles d'organisateur, de précision et d'exactitude. Résumant l'engagement dans la Résistance et les activités de Marc Bloch, voici ce que déclarait Jean-Pierre Lévy au cimetière du Bourg d'hem, le 14 octobre 1977, lors de la cérémonie organisée pour le transfert des cendres de Marc Bloch de Saint-Didier-de-Formans au Bourg d'hem : "Démocrate, Républicain, Marc Bloch sut à la fois accomplir avec un dévouement total les tâches les plus humbles, les plus modestes, celles qui étaient le pain quotidien de chacun d'entre nous et être un des dirigeants de la Résistance. Pour aider à rétablir l'honneur de cette France à laquelle Marc Bloch était si attaché, et contribuer à lui faire retrouver l'indépendance perdue, il sut mettre à son service ses qualités d'homme d'action et la richesse exceptionnelle de sa pensée et de sa plume en même temps que son expérience d'historien".


II - L'enfance, la jeunesse et la formation

Enjambons les vingt ans de vie normale et venons en maintenant aux premiers temps de la vie qui précèdent la première crise. D'une manière un peu artificielle, qui se justifie, faute d'autres repères, je distingue deux périodes : le temps qui s'écoule de la naissance à l'entrée à l'Ecole Normale supérieure, à 18 ans, 1886-1904 et les dix ans qui suivent, le temps de la formation dans lequel j'englobe les deux ans d'enseignement secondaire . Sur l'enfance et la jeunesse, aucun témoignage, aucune correspondance, le black-out total. Quelques photos du jeune garçon avec ses parents ou son frère aîné auquel il vouait une grande admiration. Une plus grande clarté sur le lycéen pour les cinq dernières années de sa scolarité à Louis-le-Grand, grâce à deux documents : son palmarès au lycée et surtout son livret scolaire, rapatrié de Moscou. A la lecture de ces deux documents, Marc Bloch apparaît comme un élève hors pair, toujours premier de sa classe et collectionnant les prix aussi bien au lycée qu'au concours général. Il est assez remarquable que si le futur historien a obtenu en classe de philosophie le premier prix d'histoire, la même année, déjà lauréat du premier prix d'histoire naturelle dans sa classe, il était à nouveau lauréat du premier prix d'histoire naturelle au concours général. On peut supposer, mais sur ce point je ne possède aucun renseignement, que tout au long de sa scolarité, dans les petites classes, il ait toujours été un élève brillant. J'imagine que l'enfant Marc Bloch devait être un petit garçon timide, réfléchi et studieux qui ne devait guère s'éloigner du cocon familial et qu'il a du être élevé, surtout par sa mère, dans une grande discipline et avec une certaine rigueur, dont il n'a jamais du souffrir. Si j'en crois mon expérience de lycéen, il ne devait pas avoir beaucoup d'amis au lycée ; en effet les premiers de la classe, s'ils sont jalousés et enviés, n'attirent guère la sympathie de leurs camarades moins doués et moins travailleurs. Néanmoins, je crois que la profonde amitié qui liait Marc Bloch à Jacques Massigli, devenu avocat au Conseil d'Etat et à Paul Lévy, mathématicien, devenu professeur à l'Ecole Polytechnique, datait du Lycée Louis-le-Grand.

Le même flou entoure sa scolarité à l'Ecole normale supérieure, interrompue par un an de service militaire, son séjour en Allemagne et ses trois ans comme boursier de la Fondation Thiers. On connaît avec une certaine précision les dates des moments les plus importants qui ont jalonné ces années, mais cela ne va pas beaucoup plus loin. Bien entendu, on sait que le séjour en Allemagne a eu beaucoup d'importance dans sa formation et sa réflexion. Peter Schöttler, sur ce dernier point vous en dira beaucoup plus ; il vous parlera certainement de l'importance de son bagage germanique avant son arrivée à Berlin et de l'influence que ses maîtres allemands ont eu sur son oeuvre. Les trois années à la Fondation Thiers ont certainement été des années de travail intensif, surtout centrées, je crois, sur les recherches nécessaires à l'élaboration de sa thèse sur Les paysans de l'Ile-de-France à l'époque du servage. Dans un ouvrage récent, Madame Suzan Friedman a essayé de montrer quelle importance avait eu sur la pensée sociologique et géographique de Marc Bloch la fréquentation de ses camarades de la Fondation. D'autres historiens ont cru pouvoir affirmer que l'intérêt de Marc Bloch pour Les rois thaumaturges était aussi venu des rencontres de Marc Bloch à la Fondation Thiers. Pour moi, ces opinions, parfaitement légitimes ne sont que des hypothèses, car il n'existe ni document, ni témoignage pour les confirmer ou les infirmer.

Sur les deux années d'enseignement au lycée, d'abord à Montpellier et ensuite à Amiens, rien ne permet de se faire une idée de la vie de Marc Bloch. Sur son enseignement et ses méthodes, il pourrait être intéressant pour les spécialistes de consulter les cours qu'il a professés, rapatriés, comme le livret scolaire, de Moscou et qui se trouvent maintenant aux Archives nationales.



III - La Grande Guerre

La première crise qui bouleversa la vie de Marc Bloch fut la grande guerre. En réunissant des documents qu'il avait mis de côté et en y ajoutant deux de ses écrits concernant directement la guerre, Les Souvenirs de guerre et l'article sur les Fausses nouvelles de la guerre, nous avons rassemblé, Stéphane Audoin-Rouzeau et moi tout ce qui est relatif à la grande guerre de Marc Bloch. Ce livre, (Ecrits de guerre 1914-1918), s'il permet de connaître avec beaucoup de précision le parcours de Marc Bloch de 1914 à 1918 et ses activités d'officier de renseignements, s'il contribue à montrer l'importance que l'expérience de la guerre a eu dans l'oeuvre de Marc Bloch, ce qu'avait déjà bien mis en lumière Guinzburg et plus récemment Ulrich Raulff, ne donne qu'une idée incomplète de la manière dont Marc Bloch a vécu la guerre. Par contre, ses deux testaments successifs écrits en 1915 et 1917 révèlent l'intensité du sentiment patriotique, mais si la forme littéraire qu'il en donne n'était pas particulièrement remarquable, ce sentiment apparaîtrait très banal, car il était partagé par les combattants de tous les pays et constituait, je crois, l'un des moteurs du soldat allemand, russe, anglais, français, serbe, autrichien, italien ou turc qui a permis à des millions d'hommes de supporter pendant cinq ans les horreurs de la guerre. A ce sentiment patriotique, il faut ajouter cette croyance absurde que la victoire de l'ennemi mettrait en péril la civilisation et le mode de vie du pays dont on était le ressortissant.


Peut-être la guerre de Marc Bloch revêt-elle aux yeux des militaires un caractère exemplaire. Comment expliquer autrement les hommages que ces deux dernières années les militaires lui ont rendu ? Je les rappelle : en mai 1995, la promotion des E.O.R (élèves officiers de réserve) des Ecoles de Saint-Cyr-Coëtquidan), jeunes gens accomplissant une partie de leur service national dans une école d'officiers, a choisi comme nom de baptême "capitaine Marc Bloch" ; en août 1996, la promotion des ORSEM (officiers de réserve du service d'état-major), de l'Ecole supérieure des ORSEM, a choisi, elle aussi, le nom de Marc Bloch, comme parrain de leur promotion. Certes, les deux fois, l'initiative du choix est venue de jeunes historiens, mais la hiérarchie militaire qui doit donner son accord, a approuvé le voeu des élèves et lui a donné la force d'une décision. Les militaires ont reconnu Marc Bloch comme l'un des leurs et comme l'un des plus valeureux. Ils ont salué en lui le patriotisme, le courage et le mépris du danger, qui sont des qualités particulièrement mises en valeur dans chacune des citations de Marc Bloch. Ils ont aussi rendu hommage à une carrière, sortant, à leurs yeux, de l'ordinaire ; le colonel, historien de l'armée, qui avait préparé la cérémonie de baptême à l'Ecole Militaire, le 23 août 1996, me disait qu'il ne connaissait pas d'autres exemples d'un sergent en 1914 devenu, en 1918, capitaine adjoint du commandant de son régiment.


Cette insistance des militaires, cinquante ans après sa mort, à annexer Marc Bloch, paraît un peu paradoxale lorsqu'on se souvient des jugements sévères de L'étrange défaite sur les chefs militaires auxquels il reproche leur étroitesse d'esprit, leur manque d'imagination et leur ignorance de la société dans laquelle ils vivent. Mais ce paradoxe n'est peut-être qu'apparent, pour la bonne raison que la carapace des généraux est comme la peau du rhinocéros qu'aucun projectile ne peut transpercer : les critiques glissent sur eux ; et si, par exception, l'un de nos généraux actuels avait la peau plus tendre, il pourrait toujours se dire qu'il est différent de ses prédécesseurs, que l'armée a changé depuis 1940 et que les critiques pertinentes de Marc Bloch ne le concernent pas.


IV - Les vingt ans de vie normale.

1919-1939, période de maturité et de plein épanouissement : 17 ans à Strasbourg, 3 ans à Paris ; obtention d'un poste à l'université, mariage, fondation d'une famille et production d'une oeuvre considérable. L'oeuvre est de mieux en mieux connue ainsi que les conditions de son élaboration. Curieusement, je suis le seul à avoir donné quelques renseignements sur l'homme et sa vie quotidienne. Grâce à la publication de la correspondance entre Marc Bloch et Lucien Febvre, on peut se faire une idée du directeur d'une revue et de la place très importante que cette fonction a tenu dans la vie de Marc Bloch entre 1929 et 1939. Cette correspondance éclaire aussi l'étroitesse des liens qui unissaient les deux hommes, encore que, même aidée de cette correspondance, la nature exacte de ses liens est difficile à percevoir. Sans aucun doute, malgré certaines divergences il existait entre les deux amis une communauté d'objectifs intellectuels, une conception analogue de l'histoire, un intérêt réciproque pour la vie familiale de l'autre, mais en dehors de cela on n'a pas l'impression qu'il existait beaucoup d'autres points communs. Parmi ses collègues, seul Lucien Febvre a témoigné, même s'il s'est mis tout autant en scène que celui sur lequel il informait. Selon moi, le silence des collègues tient à plusieurs raisons : la plus probables, sans doute, est la paresse ; une autre s'explique par l'incapacité où se rencontrent beaucoup de personnes, même s'ils sont de grands savants ou de distingués professeurs, de savoir parler d'un autre homme. Je crois aussi que la plupart des contemporains de Marc Bloch, qui l'ont connu et lui ont survécu, n'ont jamais eu conscience qu'ils avaient été en contact avec un être exceptionnel. Ils n'ont donc jamais éprouvé le besoin de témoigner. Seuls ses élèves ont ressenti ce besoin et ils ont été nombreux à le faire, mais deux seulement ont su parler de l'homme et non pas uniquement du professeur : Henri Brunschwig, qui a tracé de lui le portrait le moins révérencieux, mais qui, grâce à ce ton libre, donne de son maître une image sincère et fidèle. L'autre est son élève à l'Ecole primaire supérieure de Saint-Cloud, Monsieur Pierre Goubert. Je ne peux résister au plaisir de citer un passage des quelques pages qu'il lui consacre dans son livre de mémoires, Un parcours d'historien : "Nous découvrions aussi son regard, l'un des plus beaux regards d'homme que j'ai jamais reçu : lumière, intuition, profondeur, rigueur."

A plusieurs reprises, j'ai déploré l'absence de témoignages, de documents et de correspondance aidant à mieux connaître la vie de Marc Bloch. Pendant longtemps, j'ai pensé que ce vide , en ce qui concernait les lettres reçues par mon père, s'expliquait par les circonstances parvenues dans nos résidences pendant l'occupation : réquisition de l'appartement de Paris et son occupation par des troupes allemandes ; réquisition de la bibliothèque de mon père et son transport en Allemagne ; occupation et pillage de notre maison de Fougères par un maquis creusois, pendant l'été 1944. Il n'est pas douteux que des documents et des papiers ont disparu au cours de ces différents épisodes. Mais, aujourd'hui, je suis moins sûr que là réside la véritable explication de ces lacunes. Je me demande si véritablement la réponse à l'absence de toute correspondance de caractère privé ne réside pas plus simplement dans l'habitude de mon père de ne pas conserver les lettres de ses correspondants, sauf celles auxquelles il attachait une importance particulière. Je trouve confirmation de cette hypothèse dans deux observations : d'une part, on trouve sur certaines lettres de Lucien Febvre la mention manuscrite de la main de mon père, "à garder" - ce qui n'exclut pas qu'il ait conservé de ce correspondant des lettres où ne figurent pas la mention - , d'autre part, il existe dans les dossiers de mon père un dossier intitulé Souvenirs des disparus, où sous des chemises différentes figurent des lettres de la mère de Marc Bloch aussi bien que des lettres de Pirenne ou celles de Fritz Roerig qui ont été publiées dans le premier numéro des Cahiers Marc Bloch.



Conclusion

En guise de conclusion , je vais tenter d'imaginer ce qu'aurait été le destin de Marc Bloch, après la guerre, s'il avait survécu.

Était-ce une simple boutade ou une hypothèse parfaitement plausible, lorsqu'il évoquait avec Maurice Pessis, auquel il promettait le poste de proviseur de lycée, sa future fonction de ministre de l'éducation nationale ? En supposant, la réalisation de cette hypothèse, à la Libération, je suis persuadé que Marc Bloch n'aurait pu être qu'un ministre éphémère du général De Gaulle. Si, en effet, à certains égards, les deux hommes partageaient une certaine analyse de la société française d'avant-guerre et avaient des idées voisines sur les causes immédiates et lointaines du désastre de 1940, je ne crois pas qu'il existât beaucoup de points communs entre eux sur les remèdes à apporter aux défauts de cette société et sur la manière de construire une nouvelle démocratie.

Comme beaucoup de résistants, Marc Bloch aurait-il été tenté par la politique ? Cette hypothèse n'est pas à exclure, mais rien ne permet de la retenir.

Aurait-il remis ses pas dans leurs empreintes antérieures, en d'autres termes, aurait-il repris sa chaire à la Sorbonne? S'il l'avait souhaité, son remplaçant, Ernest Labrousse se serait-il retiré volontairement, rien ne peut l'assurer ; l'exemple du recteur de l'académie de Strasbourg, Terracher, révoqué par Vichy, qui a dû avoir recours au Conseil d'Etat pour évincer un résistant qui avait pris sa place, a de quoi faire réfléchir.

Même si, selon Maurice Pessis, Marc Bloch se plaisait à dire que, comme historien, il était fini, je suis convaincu que, poursuivant ou non sa carrière dans l'université, il aurait certainement écrit d'autres livres. D'abord, il aurait certainement achevé Apologie pour l'histoire ou métier d'historien, et, dans sa forme définitive, le livre se serait sans doute appelé : Métier d'historien. S'il avait surmonté le différend qui l'avait opposé à Gallimard pendant l'occupation, il aurait poursuivi la publication d'autres volumes dans la collection Le Paysan et la Terre qu'il dirigeait chez cet éditeur et aurait fait paraître dans cette collection, soit une édition rénovée des Caractères originaux de l'histoire rurale française, soit un nouveau livre sur l'histoire rurale. Peut-être même, si la vie lui en avait laissé le temps, aurait-il réaliser son programme , établi en décembre 1940 : Le Premier Empire allemand - Histoire de la monnaie française - Le peuplement des Etats-Unis - son roman policier. Pour ma part, je suis persuadé que Marc Bloch aurait encore beaucoup donné à la science historique, si sa vie n'avait pas été brutalement interrompue.

Je pense que mon père aurait très mal supporté son veuvage, mais sur ce chapitre de la vie privée, nous entrons dans un sujet où toute prévision est exclue et qu'il est vain d'explorer.

Une dernière observation avant d'en terminer : mon père s'est toujours présenté comme un débiteur et non comme un créancier : débiteur à l'égard de sa famille, débiteur à l'égard de son pays, débiteur à l'égard de la science, débiteur à l'égard de l'humanité. Il a toujours éprouvé le besoin d'apurer sa dette. Il a toujours voulu donner à sa vie un caractère utile.

Cette position de l'homme s'oppose à celle du repos et de l'indifférence. Elle exprime l'exigence de mettre au service de la cause pour laquelle on lutte toutes ses qualités et même, s'il le faut, sa vie. Chez Marc Bloch, il ne s'agit pas d'une cause unique, mais de plusieurs causes de diverse nature : la science et en particulier l'histoire ; le pays ; et même il ne faut pas hésiter à employer le mot : l'humanité.

 

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Marc Bloch (1886-1944) - Archives

 

asso-marcbloch

 


Marc Bloch
Archives

Association Marc Bloch, via Internet Archive

http://web.archive.org/web/20160805105240/http://www.marcbloch.fr:80/archives.html

 

Les archives de Marc Bloch sont composées d'archives privées (banque, logement, assurances sociales famille etc.), d'archives, que, faut de mieux, on appellera "archives scientifiques", et de boites de fiches bibliographiques (fichiers bibliographiques qui ont été remis au Centre de recherches historiques). Presque toutes ces archives étaient réparties entre deux lieux :la maison de campagne de Fougères et l'appartement de Paris. La majeure partie se trouvait à Paris. Aucune indication ne permet de savoir ce qui pouvait se trouver dans la Creuse.

À Paris, l'essentiel des archives scientifiques était placé dans une armoire spécialement affectée à cet usage. Une faible partie de ce type d'archives, dossiers pour la plupart non utilisés, mais simplement conservés, était rangée avec les archives privées dans les placards situés au bas des meubles de bibliothèque.

Jusqu'à mai 1942, Marc Bloch se trouva démuni de toutes ses archives demeurées dans l'appartement parisien, réquisitionné et occupé par les Allemands. Après rapatriement de ces archives à Montpellier, par les soins d'une camionnette du Secrétariat d'état à l'Instruction publique, Marc Bloch, contraint de fuir Montpellier en novembre 1942, fut obligé d'abandonner ses archives qu'il confia à un avoué (pour plus de détail, cf. Cahiers Marc Bloch, N°2, p.47). Après la Libération, Étienne Bloch les récupéra.

Aujourd'hui, les archives de Marc Bloch sont réparties entre deux sites, d'une part aux Archives nationales, sous la cote AB XIX 3.796 à 4275, au service des archives personnelles et familiales dans une cinquantaine de cartons, d'autre part au domicile d'Étienne Bloch (une dizaine de dossiers environ).

En 1993, on découvrait que depuis le fin de la Deuxième Guerre mondiale, la Russie conservait une quantité impressionnante d'archives étrangères que les nazis avaient raflées dans les pays occupés. Parmi ces archives figuraient quelques dossiers ayant appartenu à Marc Bloch. En 1942, l'appartement de la famille Bloch à Paris était habité par des officiers allemands et par une équipe de soldats qui servaient une batterie d'artillerie antiaérienne installée sur le toit de l'immeuble. Cette même année 1942, toute la bibliothèque de Marc Bloch composée de plusieurs milliers de livres et des meubles qui les contenaient, avait été réquisitionnée [par les nazis]. Dans les placards de ces meubles se trouvaient un certain nombre de dossiers qui ont été emportés en Allemagne et dont les Russes se sont emparés. Ces archives, maintenues "secrètes" par le K.G.B., ont été restituées à la famille Bloch en 1994. Certains documents extraits des archives ont déjà été rendus publics et sont reproduits dans le présent ouvrage.


Bibliographie :

Pour une vision synthétique du sort et de l'intérêt des archives de Marc Bloch,
se référer à l'article d'Etienne Bloch, " Le sort des archives de Marc Bloch "
dans les Cahiers Marc Bloch, bulletin de l'association Marc Bloch, numéro 2, 1995, pages 47-54.

 

.

Posté par clioweb à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Marc Bloch (1886-1944) Apologie

 

asso-marcbloch

 

Marc Bloch, Apologie pour l'histoire ou métier d'historien. Paris, Colin, 1999. 110 p.
Marc Bloch, L'oeuvre
Association Marc Bloch via Internet Archive
http://web.archive.org/web/20071013010458/http://www.marcbloch.fr:80/apologie.html


L'historien expose ici sa conception de l'histoire et de son métier. Cet ouvrage est le résultat des expériences, réflexions et théories qui se sont peu à peu construites tout au long de sa vie professionnelle. Il n'est pas aisé de mesurer l'importance du livre. Cependant, au regard du nombre d'exemplaires publiés, on a pu constater son influence auprès des historiens et son succès auprès du grand public.


La diffusion
En France :
Le succès commercial du livre a subi des fluctuations. L'ouvrage a d'abord été publié sous forme de brochure (Cahiers des Annales n°3), en 1949, avec un tirage de 3 000 exemplaires. Un deuxième tirage a été réalisé en 1952 (3 000) ; un troisième en 1959 ( 2 000) ; un quatrième en 1961 (5 000) ; un cinquième en 1964 (5 800).

En 1974, l'ouvrage a été édité dans une collection de livres de poche (" U prisme ") chez Armand Colin, avec une préface de Georges Duby. D'après les calculs d'Étienne Bloch, jusqu'en 1990, la vente du livre a atteint environ 17 000 exemplaires.
Ainsi en France, de 1949 à 1990, la diffusion des deux éditions confondues, Cahiers des Annales et " U prisme ", se situe aux environs de 35 800 exemplaires.

Une nouvelle édition critique, préparée par Étienne Bloch, a été publiée en 1993.
Au 31 décembre 1995, 3 000 exemplaires environ avaient été vendus.

À l'étranger :
Le livre a été traduit en huit langues. Dès 1952, la traduction italienne paraissait chez Einaudi, bientôt suivie, en 1953, par une traduction anglaise chez Knopf à New York. D'autres traductions ont paru : en Allemagne (1981), en Estonie, en Hongrie, au Japon, aux Pays-Bas (1989), en Pologne, au Portugal, en Tchécoslovaquie et en U.R.S.S. Le tirage total de l'ouvrage dans le monde avoisinait 450 000 exemplaires. La nouvelle édition en espagnol est parue en 1996. La traduction italienne est sur le point de paraître et celle en hébreu est en préparation.

Le cas particulier de l'édition en espagnol :
La nouvelle édition en espagnol s'explique par le succès commercial du livre en Amérique latine. Édité par le Fondo de cultura económica de méxico, en 1952, dans une petite collection reliée (" Breviaros "), sous le titre Introducción a la Historia, le livre est fréquemment étudié dans certains lycées. À l'heure actuelle le tirage total depuis 1952 atteint 150 000 exemplaires (éditions argentine, cubaine, et vénézuélienne incluses).


L'influence de l'ouvrage

Plus de cinquante ans après sa rédaction (1941-1943), on constate que ce livre a marqué son époque et qu'il demeure d'une grande actualité. Le plus récent témoignage de l'intérêt porté à l'ouvrage se trouve dans le dernier livre de Gérard Noiriel, Sur la crise de l'histoire.

Dans son analyse, l'auteur retient quelques points qui lui paraissent essentiels.
En tout premier lieu il souligne que l'histoire pour Marc Bloch est une pratique professionnelle " fondée sur une division du travail et une spécialisation et la coopération de tous ceux qui la pratiquent " (p.81), exigeant un apprentissage et une formation. Il considère que l'originalité de l'ouvrage réside dans la prise en compte par l'auteur des nouveaux développements de l'épistémologie de l'histoire et de la philosophie des sciences. Marc Bloch préconisait une interdisciplinarité dans les sciences de l'homme " conçue comme une coopération entre spécialistes de disciplines différentes et non pas dans un effort visant à promouvoir l'unification des sciences de l'homme " (p. 82).

Gérard Noiriel souligne aussi l'importance donnée par Marc Bloch aux questions de communication : communication avec la communauté des historiens exigeant un langage commun ; communication avec le public grâce à un langage accessible à chacun. Il observe que la défense de la légitimité de l'histoire sous-tend tout l'ouvrage. En effet, Marc Bloch était convaincu que l'historien a une fonction sociale : il s'efforce d'enrichir la mémoire collective, il n'est pas au service d'une patrie et le seul groupe qu'il accepte de servir est l'humanité toute entière. Gérard Noiriel demande enfin un retour à Apologie pour l'histoire ou métier d'historien qui aiderait à résoudre la prétendue " crise de l'histoire ", qui envenime le milieu des historiens.

Avant Gérard Noiriel, Jacques Le Goff, dans sa préface à la nouvelle édition d'Apologie pour l'histoire ou métier d'historien (1993), avait déjà montré l'actualité de l'ouvrage de Marc Bloch. Il avait pointé les pistes ouvertes par celui-ci et déploré que nombre d'entre elles n'eussent pas été suivies ou aient été incomplètement exploitées.

De ce bref exposé qui néglige les contributions étrangères, on peut conclure que l'ouvrage de Marc Bloch, dont l'influence dans le passé est certaine mais difficile à mesurer, connaît aujourd'hui une nouvelle jeunesse et continuera dans l'avenir de susciter l'intérêt pour l'histoire et servira longtemps de base de discussions sur le métier d'historien.


Extrait

" De même la critique de simple bon sens, qui a été longtemps la seule pratiquée, qui, d'aventure, séduit certains esprits, ne pouvait mener bien loin. Qu'est-ce, en effet, le plus souvent, que ce prétendu bon sens ? Rien d'autre qu'un composé de postulats irraisonnés et d'expériences hâtivement généralisées.
[...]
Le "bon sens", semble-t-il, interdirait d'accepter que l'empereur Othon Ier ait pu souscrire, en faveur des papes, des concessions territoriales inapplicables qui démentaient ses actes antérieurs et dont ceux qui suivirent ne devaient tenir aucun compte. Il faut bien croire, cependant, qu'il n'avait pas l'esprit bâti tout à fait comme nous, que, plus précisément, on mettait, de son temps, entre l'écrit et l'action une distance dont l'étendue nous surprend, puisque le privilège est incontestablement authentique. "


.

Posté par clioweb à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Marc Bloch (1886-1944), L'étrange défaite

 

asso-marcblochGrande

 

Marc Bloch, L'Étrange Défaite, Paris, éd. Gallimard Folio Histoire, 1990, 326 p.
Préface par Stanley Hoffmann
Association Marc Bloch via Internet Archive
http://web.archive.org/web/20071013005345/http://www.marcbloch.fr/etrange.html


Cinquante ans après la catastrophe de 1940, cinquante ans après la rédaction de ce que son auteur a appelé, modestement, ce " procès-verbal de l'an 40 ", le " témoignage " du grand historien, résistant mort pour la France, reste l'analyse la plus pénétrante et la plus juste des causes de la défaite… Tout le savoir accumulé n'a fait que confirmer la profondeur et l'exactitude du jugement que, tout de suite après l'effondrement, cet ancien combattant des deux guerres mondiales avait porté sur le drame national.
(p. 11)

…Ce qu'il a, le premier, démontré et démonté, c'est la cause immédiate d'une débâcle sans précédent : " l'incapacité du commandement ". La défaite de 1940 fut d'abord une défaite militaire, et elle provenait non, comme on a d'abord voulu le croire, de l'infériorité numérique des forces et des armements mis en ligne par la France et l'Angleterre, mais d'une faillite intellectuelle et d'une faillite administrative. Sur celle-ci, le témoignage du capitaine Bloch est précieux, et il a été complété par beaucoup d'études systématiques : excès de paperasse, mauvais organisation des liaisons et du renseignement, multiplication des échelons et des grades, fragmentation du haut commandement, rivalités des services et des chefs, routine d'un " dressage " qui n'a rien de commun avec la vraie discipline, peur des " histoires " et aversion pour les sanctions, dilution des responsabilités, etc.
(p. 12)


… Il s'agit de l'abrutissement provoqué par le dogme de la guerre défensive, c'est-à-dire par la " leçon " des combats de 1914-1918 érigée en doctrine, malgré toutes les différences technologiques et politiques entre les circonstances de la Première Guerre et celles de la Seconde. Ce que Bloch a mis en accusation, c'est à la fois une méthode de formation fondée sur le verbalisme et les " idées générales " (Bloch rejoint ici le mépris de Charles de Gaulle pour le dogmatisme tatillon de la pensée militaire d'après 1918) et un système de promotion qui plaça à la tête des armées françaises des vieillards incapables de remettre en cause leur interprétation de leur victoire passée, c'est-à-dire de se remettre en cause - incapables, de ce fait, de réagir comme l'avait fait Joffre après les désastres de l'été 1914. La stratégie française consistait à tout prévoir dans le détail - mais à partir d'un tout petit nombre d'hypothèses sur la stratégie adverse probable… " ce furent deux adversaires appartenant chacun à un âge différent de l'humanité qui se heurtèrent sur nos champs de bataille. Nous avons en somme renouvelé les combats, familiers à notre histoire coloniale, de la sagaie contre le fusil. Mais c'est nous, cette fois, qui jouions les primitifs. "
Pourtant Marc Bloch savait aussi que " les états-major ont travaillé avec les instruments que le pays leur avait fournis ", et vécu dans une " ambiance psychologique qu'ils n'avaient pas tout entière créée "…

Marc Bloch se livre à un " examen de conscience du Français " qui est l'acte d'un citoyen et d'un historien… Il est sévère pour une droite dont le défaitisme fut, " presque tout au long de notre destin ", une " constante tradition ", et qui, entre les deux guerres, passa du chauvinisme à ce que les Anglais ont nommé appeasement. Et l'historien de la France rurale est sarcastique envers le culte vichyssois du retour à la terre : " c'est seulement dans les églogues que le village fait figure d'un asile de paix " ; la " littérature du renoncement " qui, entre les deux guerres, s'en prenait à l'" américanisation " et à la machine condamnait la France au déclin : " Ce qui vient d'être vaincu en nous, c'est précisément notre chère petite ville ". (p. 12 à 14)

… Le citoyen qui parle de la sorte ne ménage personne. Ni une bourgeoisie " aigrie ", incapable de comprendre l'" élan des masses vers l'espoir d'un monde plus juste " et encline à considérer le régime politique " corrompu jusqu'aux moelles " et le peuple " dégénéré ". Ni des syndicats ouvriers (ou des syndicats de fonctionnaires) braqués sur les " petits sous ", sur " les profits du présent " auxquels se bornaient leurs regards, et sur un pacifisme incapable de distinguer " entre le meurtre et la légitime défense ". Ni les grandes écoles et les universités où régnaient les " fils de notables ", la cooptation, et aussi " routine, bureaucratie, morgue collective ". Ni un enseignement voué au bachotage et méfiant envers l'initiative et l'observation. Ni un marxisme figé, aussi hostile à toute hérésie que la pensée militaire officielle. Ni un état-major enfermé derrière " un mur d'ignorance et d'erreur ", en désaccord avec la vie politique du pays, et dont les chefs " ont estimé très tôt naturel d'être battus " . Ni un régime plus faible que méchant. Ni une politique étrangère arrogante et sans rapport avec la puissance diminuée de la nation, après l'épuisante victoire de 1918. Ni lui-même et ceux qui, comme lui, avaient " une langue, une plume, un cerveau ", mais, " par une sorte de fatalisme ", ne s'en étaient pas servi pour informer et instruire la collectivité. Fiers d'avoir été, dans leurs tâches quotidiennes, " de bons ouvriers ", ils faillirent au devoir d'être de bons citoyens, et de lutter pour cette " vertu " que la Révolution française et, avant elle, Montesquieu, avaient proclamée indispensable à tout État populaire.
(p. 14 et 15)


Extrait de l'Etrange défaite de Marc Bloch,
chapitre I: Présentation du témoin, Ed. Franc-tireur, Paris, 1946,
in-12 broché, couverture imprimée; rééd. Gallimard, 1990

"Ces pages seront-elles jamais publiées? Je ne sais. Il est probable en tout cas, que, de longtemps, elles ne pourront être connues, sinon sous le manteau, en dehors de mon entourage immédiat. Je me suis cependant décidé à les écrire. L'effort sera rude: combien il me semblerait plus commode de céder aux conseils de la fatigue et du découragement! Mais un témoignage ne vaut que fixé dans sa première fraîcheur et je ne puis me persuader que celui-ci doive être tout à fait inutile. Un jour viendra, tôt ou tard, j'en ai la ferme espérance, où la France verra de nouveau s'épanouir, sur son vieux sol béni déjà de tant de moissons, la liberté de pensée et de jugement. Alors les dossiers cachés s'ouvriront; les brumes, qu'autour du plus atroce effondrement de notre histoire commencent, dès maintenant, à accumuler tantôt l'ignorance et tantôt la mauvaise foi, se lèveront peu à peu; et, peut-être, les chercheurs occuper à les percer trouveront-ils quelque profit à feuilleter, s'ils le savent découvrir, ce procès verbal de l'an 1940."


L'étrange défaite est en ligne sur le site Les classiques des sciences sociales
http://classiques.uqac.ca/classiques/bloch_marc/bloch_marc.html

 

.

 

Posté par clioweb à 07:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Marc Bloch (1886-1944) Strange Defeat

 

marcbloch-asso

 

Pages en anglais

Association Marc Bloch via Internet Archive
http://web.archive.org/web/20051014100711/http://www.marcbloch.fr/english.html

Fifty years after the debacle of 1940 and fifty years after what the author modesty referred to as "a indictment of the year 1940" was written,
the "account" penned by the great historian, this member of the Resistance who died for France,
remains the most penetrating and accurate analysis of the causes of the defeat.
All the knowledge that has been acquired has only served to confirm the depth and accuracy of the judgment
which, immediately after the collapse, this old soldier - who had fought in both world wars - handed down on this national tragedy.


 

mb-strangedefeat

 

 

mb-strange08

 

Marc Bloch (1886-1944)

8 pages de Strange Defeat
scannées en mode image

http://web.archive.org/web/20051014101529/http://www.marcbloch.fr/english01.html

à suivre   english04,   english05,  english06english07


http://web.archive.org/web/20051014101529/http://www.marcbloch.fr/english08.html

 

.

.

 

Posté par clioweb à 07:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Marc Bloch (1886-1944) site en espagnol

 

marcbloch-asso

 

mb-sumario
Marc Bloch, site web en version espagnole

Association Marc Bloch via Internet Archive


http://web.archive.org/web/20051014100613/http://www.marcbloch.fr/espanol.html


 

Marc Bloch dejó impresa su huella en toda la historiografía mundial de nuestra época. Su vida de adulto fue breve : desde 1904, año de su ingreso en l'Ecole Normale Supérieure, hasta 1944, que fue el de su muerte. Fue sucesivamente profesor de historia medieval, en la Facultad de Letras de la Universidad de Estrasburgo, de 1919 a 1935, y de historia económica, en París, en la Sorbona, de 1936 a 1939, y en Clermont-Ferrand, de 1940 a 1941, de nuevo ligado a la Facultad de Letras de Estrasburgo, al hallarse ésta replegada en aquella ciudad. Por fin, en la Facultad de Letras de la Universidad de Montpellier, entre 1941 y 1942.

Su obra es considerable. Tres libros escritos cuando estaba vivo (podríamos casi decir sólo tres libros) : Los Reyes Taumaturgos (Les Rois Thaumaturges), Los Caracteres originales de la historia rural francesa (Les Caractères originaux de l'histoire rurale française) y La Sociedad Feudal (La société féodale). Dos libros póstumos : uno acabado, La Extraña Derrota (l'Étrange Défaite), y el otro sin acabar, Apología por la Historia u Oficio de Historiador (Apologie pour l'Histoire ou Métier d'Historien), conocido éste último en todo el mundo. Aparte de un número impresionante de artículos, apuntes y reseñas publicados en numerosas revistas, sin olvidar las distintas conferencias, de las que sólo una parte ha sido publicada.

Le tocó actuar de manera importante en los grandes acontecimientos de la primera mitad del siglo XX. Al igual que la mayoría de los hombres de su generación y de sus futuros colegas, "hizo" la Gran Guerra durante casi cinco años. Sin embargo, a diferencia de la mayoría de ellos, volvió a vestirse de uniforme en 1939 y desempeñó cierto papel en el Estado Mayor del Primer Ejército durante la Campaña del Norte. Como caso casi único entre los hombres de su edad, se unió a la Resistencia y durante los primeros meses de 1943, se alistó completamente en ella. Vivió en la clandestinidad en Lyón, en donde asumió responsabilidades cada vez más importantes en la Resistencia, hasta que una ráfaga de ametralladora, accionada por un grupo de soldados alemanes en un campo de la ciudad de Saint-Didier-de-Formans en l'Ain, le quitara la vida, el 16 de julio de 1944.

Tamaño sabio y combatiente merecía que la Asociación Marc Bloch (AMB) le consagrara una página Web. Internet se ha convertido en el medio de comunicación privilegiado entre las jóvenes generaciones y, con mayor o menor retraso, los mayores han tenido que adaptarse. Por ello algunos miembros de la AMB han asociado sus esfuerzos para concebir y crear dicha página Web. Están ellos convencidos de que una página Web no tiene por qué conservar una estructura fija. A la inversa de un libro, no es preciso que la página se someta a unas reglas estrictas de presentación, composición o construcción. La página Web Marc Bloch es flexible y elástica. Está llamada a experimentar modificaciones y no dejará, por lo tanto, de ser modificada gracias a un constante esfuerzo de perfeccionamiento.

Hoy, esta página Web no sólo contiene elementos de información sobre la vida o el pensamiento o la obra de Marc Bloch, sino también sobre la influencia que tuvo. Debemos considerarla como un expediente o legajo de documentos clasificados y destinados a todos. De su estructura y contenido podemos destacar un hilo conductor : tenemos la ambición de abrir y proponer pistas para interpretar el pensamiento y la obra de Marc Bloch, pero nos conformamos con echarle luces al camino. Nos negamos a indicarle al visitante las pistas que tendría él que seguir. Le dejamos a cada quien su libertad. La norma que preside nuestro propósito es la honestidad. Siendo fieles a la lección que Marc Bloch siempre puso en práctica, hemos decidido que cada vez que no sepamos, por carecer de documentos o testimonios, confesaremos nuestra ignorancia y no intentaremos ocultarla o subsanarla mediante invenciones artificiales o hipótesis antojadizas y poco realistas. Los autores de la página Web no vacilarán en formular hipótesis, pero señalarán al mismo tiempo que sólo son hipótesis. Respetuosos de los imperativos de la crítica, los autores no escatimarán el recurso a las citas y las referencias.



.

.

Posté par clioweb à 07:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Marc Bloch, l'association

 

marcbloch-asso

 

L'association Marc Bloch - 2004
via Internet Archive
http://web.archive.org/web/20051014100409/http://www.marcbloch.fr/dossiermarcbloch.zip


- L'association Marc Bloch

Date de sa création : mars 1993
déclaration à la Préfecture de la Creuse (JO, 5 mai 1993)

Composition
Une centaine de membres répartis sur tous les continents, historiens, membres de la famille, résistants, universitaires, enseignants, étudiants.

Objet
Contribuer au développement des sciences de l'homme et particulièrement de la science historique.
Poursuivre l'étude de la vie, de l'oeuvre et de la pensée de Marc Bloch.
La fidélité au souvenir de Marc Bloch réunit les membres de l'AMB; les uns se sentent plus concernés par son image de résistant, d'autres par son oeuvre, d'autres encore pour l'esprit de sa démarche, sa méthode et enfin certains veulent cultiver son héritage pour l'historiographie moderne.
Elle envisage dans la mesure du possible, l'acquisition de la propriété de Fougères, sise commune du Bourg d'hem, Creuse, ayant appartenu à Marc Bloch, actuellement propriété indivise des héritiers. Elle se propose au cas où cette acquisition pourrait se réaliser de transformer la propriété en un espace d'exposition Marc Bloch et en une résidence pour jeunes chercheurs travaillant sur des sujets entrant dans le cadre de l'objet de l'association. Dans l'avenir, cette résidence pourrait se voir couplée avec un Centre d'études comparées des sociétés médiévales et modernes.

Administration
Conseil d'aministration: 12 membres (Jacques Bloch, Etienne Bloch, Bertrand Mûller, Jean-Marc Bloch, Suzette Bloch, Jacques Le Goff, Emmanuel Leroy-Ladurie, Jacques Revel, Peter Schöttler, François Hartog, Vincent Duclert, Monique Bloch).
Un bureau composé d'un président (Jacques Bloch), d'un vice-président (Etienne Bloch), d'un secrétaire général (Bertrand Müller) et d'un secrétaire général adjoint (Vincent Duclert) et d'une trésorière (Monique Bloch).
Ressources
Cotisations, don des enfants de Marc Bloch, rachat des cotisations pour vingt ans par Charles Morazé.

Publication
Les cahiers Marc Bloch, bulletin de l'association.


- Dossier de presse pour la présentation
du site www.marcbloch.fr le 26 mai 2004 à la Sorbonne

http://web.archive.org/web/20051014100409/http://www.marcbloch.fr/dossiermarcbloch.zip


- Choix de liens sur le site Marc Bloch

http://web.archive.org/web/20051014100550/http://www.marcbloch.fr/liens.html

 


Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 juillet 2018

Coumont : les prénoms et la mention

 

Les prénoms et la mention, édition 2018
Baptiste Coulmont, 07.07.2018
http://coulmont.com/blog/2018/07/07/prenoms-mention-bac-2018/

Les Juliette qui ont passé le bac en 2017 ne sont pas celles qui ont passé le bac en 2018. Et même plus : les Juliette de 2017 n’ont pas les mêmes parents que les Juliette de 2018. Et pourtant leur nombre est presque le même (2200), et leur taux d’accès à la mention Très bien est identique (20%). En tant qu’individu, elles sont toutes différentes. En tant que groupe (du simple fait de partager un prénom) elles sont semblables. Les Juliette de 2018 sont, en tant que groupe, et au regard du taux d’accès à la mention Très bien, identiques aux Juliette de 2017.

 

coulmont-prenoms-bac2018

http://coulmont.com/vordpress/wp-content/uploads/2018/07/bac2018-2.pdf

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2018

Le château de Pierrefonds

 

>> Bon, comme c'est l'été, si je faisais un #thread avec des idées de visites en France à partir de billets de blog publiés sur @AeroplaneOrion ?
@peccadille
>> On démarre donc cette exploration des archives du blog avec une idée de sortie en Ile-de-France :
>> le château de Pierrefonds, de quoi rêver un week-end !
http://twitter.com/peccadille/status/1015635711121379330

 

Le château de Pierrefonds ?

- Wikipédia, Wikisource et Commons :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Château_de_Pierrefonds
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Château_de_Pierrefonds
Description par Viollet-le-Duc 


- Public Sénat 2015
youtube.com/watch?v=MxSVIO


- Survol de France 


pierrefonds-fontana2011

Le château de Pierrefonds
Caroline Fontana 12 mars 2011
Survol de France, photo 34864
http://www.survoldefrance.fr/affichage2.php?&img=34864

pierrefonds-fontana-34864

Le château de Pierrefonds
Caroline Fontana 12 mars 2011
Survol de France, photo 34862
http://www.survoldefrance.fr/affichage2.php?&img=34862


40 autres prises de vue du château de Pierrefonds (dont Kimy Tran)
http://www.survoldefrance.fr/affichage.php?search=pierrefonds&autocompletion=1 

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juillet 2018

Carlo Ginzburg : avocat du diable

 

Carlo Ginzburg : L’historien est un avocat du diable
Philosophie magazine, 30.05.2018 – article payant - source CH - Aggior -
http://www.philomag.com/les-idees/entretiens/carlo-ginzburg-lhistorien-est-un-avocat-du-diable-27993


C’est l’un des plus grands historiens vivants. Son œuvre, traduite dans le monde entier, éclaire les vies minuscules de la Renaissance, hérétiques ou simples meuniers. Pour reconstituer le puzzle de leur existence, ce fils d’intellectuels antifascistes italiens se mue en véritable détective. Et comme tout bon enquêteur, il endosse aussi bien le point de vue de la sorcière que celui de l’inquisiteur. Avec, toujours, le doute comme arme et la quête de preuves comme horizon

extraits :
« Toute histoire est histoire contemporaine »

« L’historien réactive le passé en lui posant ses questions ».

« La microghistoire est liée à un cas singulier, individuel à partir duquel on pose un certain nombre de questions. Elle ne se définit pas par la petitesse de l’objet – d’ailleurs qu’est-ce qu’un petit objet pour un historien ? - mais par l’outil qui le grossit ».

« Où se trouve la différence entre histoire et mémoire(s) ? Elle est du côté de la preuve. L’historien n’a pas pour fonction de poursuivre les crimes du passé, comme s’il était un procureur ou un justicier. Mais il peut les reconstituer, preuves à l’appui »


rappels :
publications :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlo_Ginzburg
sur ce blog :
Carlo Ginzburg, « L’historien et l’avocat du diable » Genèses 2003-4 et 2004/1
http://clioweb.canalblog.com/tag/ginzburg

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 juillet 2018

1972 : le rapport Simon

 

- Le Rapport sur le comportement sexuel des Français
fut mis en chantier en 1969 et publié en 1972 par Juliard.

Il a été réalisé par Pierre Simon
avec la collaboration de J. Gondonneau, L. Mironer, A.-M. Dourlen-Rollier.
Il s’inspire du travail de Kinsey aux USA (1948).
Il a mobilisé 173 sondeurs qui menèrent plus de 2500 interviews (plus des questions par écrit).
(Pierre Simon était membre du cabinet de Robert Boulin, ministre de la santé - gvt Chaban-Delmas)
http://www.prix-pierre-simon.com/biographie-1925-2008-2/le-rapport-sur-le-comportement-sexuel-des-francais-ou-rapport-simon/


- La première enquête scientifique sur le comportement sexuel des Français
article de Pierre Benichou et Guy Sitbon pour le Nouvel Observateur du 23 octobre 1972
sous-titres : La première fois - La pratique sexuelle - Le plaisir - Avouer ou pas ?

http://www.nouvelobs.com/opinions/00031799.EDI0001/la-premiere-enquete-scientifique-sur-le-comportement-sexuel-des-francais.html


- Le rapport Simon ou la sexualité des Français en débat
France-Culture a rediffusé le 4 juillet 2018 une Fabrique de l’histoire du juin 2003
avec les témoignages de Pierre Simon, Jean Gondonneau, Simone Iff,
Jacqueline Kahn-Nathan, Lucien Mironer et Suzanne Képès.
http://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/le-rapport-simon-ou-la-sexualite-des-francais-en-debat

L'émission évoque la volonté de rupture avec une conception traditionnelle et religieuse
où la sexualité n'existe que pour la procréation.
D'où la pratique de l'accouchement sans douleur à partir de 1954,
les recherches sur la contraception (Pincus, la pilule contraceptive 1957 - dépénalisée en France en 1967),
la place donnée au plaisir et à la sexologie, etc...


- Le manifeste des 343 est un texte rédigé par Simone de Beauvoir
et une pétition publiée par Le Nouvel Observateur le 5 avril 1971.
Des femmes connues y affirment « Je me suis fait avorter »
s’exposant ainsi à des poursuites pénales prévues par les lois de 1920 et de 1923.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Manifeste_des_343


- Le procès de Bobigny est un procès pour avortement après le viol d’une mineure (oct-nov 1972).
Gisèle Halimi, l’avocate, choisit de défendre les 5 femmes en faisant le procès politique de la loi de 1920
qui interdit la contraception et l’avortement en France.
Devant le juge d’instruction, la mère de la mineure s’insurge :
« Mais, monsieur le juge, je ne suis pas coupable ! C'est votre loi qui est coupable ! »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Procès_de_Bobigny

 

-  Le Planning familial. Histoire et mémoire 1956-2006
Christine Bard & Janine Mossuz-Lavau (dir.), Rennes, PUR, 2006
http://journals.openedition.org/clio/9318

4e de couverture : http://www.pur-editions.fr/couvertures/1223046226_doc.pdf
table des matières : http://www.pur-editions.fr/couvertures/1223046216_doc.pdf

 

planning-bard

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 juillet 2018

Rennes - Cabotage 5 - 2018

 

Cabotage n° 5 2018
HG - académie de Rennes

http://t.co/fBNWPiVO6f


- Mise au point didactique

1. Un contexte nouveau pour repenser la continuité des apprentissages
2. Évaluer c’est apprendre ! Vers une évaluation formative des apprentissages
3. Agir sur l’organisation pédagogique pour prendre en compte les différences d’apprentissage

dont
Comment différencier une séquence d’histoire géographie ?
Taxonomie de l’historien Charles Heimberg


- Transpositions pédagogiques

. Récits fondateurs, croyances et citoyenneté dans la Méditerranée antique
. L’empire romain dans le monde antique Ier-IVe
. Habiter un espace de faible densité
. Transformations de l’Europe et ouverture sur le monde aux XVIe et XVIIe siècles
. Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle

- La révolution culturelle nazie

une copie de l’entretien en deux parties de NonFiction avec Johann Chapoutot en février 2017
http://clioweb.canalblog.com/tag/chapoutot


Cabotage n° 4 est paru en 2014

 

.

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

NonFiction : Johann Chapoutot

 

La révolution culturelle nazie
entretien de NonFiction avec Johann Chapoutot, février 2017

entretien en deux parties, 1/2 et 2/2 (essai de lien via Frama-link)
http://frama.link/chapo-rcn-nf-2017


1 - L’affabulation
http://bit.ly/2KJTjlg
http://www.nonfiction.fr/article-8754-entretien-la-revolution-culturelle-nazie-avec-johann-chapoutot-12-laffabulation.htm

2 – Survivances
http://bit.ly/2KMYuNP
http://www.nonfiction.fr/article-8755-entretien-la-revolution-culturelle-nazie-avec-johann-chapoutot-22-survivances.htm


Livres recensés par NonFiction

02.12.2008 - Le national-socialisme et l'Antiquité
06.02.2015 - La loi du sang : Penser et agir en nazi
02.03.2016 - Des soldats noirs face au Reich. Les massacres racistes de 1940

http://www.nonfiction.fr/fiche-auteur-1350-johann-chapoutot.htm




nonfiction-chapoutot

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 juillet 2018

Yves Lacoste : Aventures d’un géographe

 

« Aventures d’un géographe », les mémoires d’Yves Lacoste, 88 ans

Les territoires d’Yves Lacoste, géopolitologue, Le Monde des livres 01.07.2018
http://www.lemonde.fr/livres/article/2018/07/01/les-territoires-d-yves-lacoste-geopolitologue_5323925_3260.html

Yves Lacoste, géographe en casque postcolonial
Julien Lacassagne, OrientXXI 28 juin 2018
Avec ses mémoires, intitulées Aventures d’un géographe, Yves Lacoste confirme son tournant nationaliste et son obsession du péril musulman en prenant de grandes libertés avec les faits.
http://orientxxi.info/lu-vu-entendu/yves-lacoste-geographe-en-casque-postcolonial,2530

Yves Lacoste, article de wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Lacoste


« 1976 restera, dans l’aventure d’Yves Lacoste, comme l’année décisive :
. La naissance de la revue Hérodote,
( Hérodote 1976-2000 archivée par Gallical , par Cairn ensuite (accès payant des 4 dernières années)
. Le livre « La géographie, ça sert, d’abord, à faire la guerre ».
En repensant les fondements et les méthodes de la géographie humaine,
il a réveillé le mot « géopolitique » discrédité par l’usage qu’en ont fait les nazis.

Yves Lacoste a toujours multiplié les sujets de recherche. « Mes travaux allèrent du ciment à Ibn Khaldoun, en passant par l’onchocercose [une maladie des yeux], Cuba, le Vietnam et les pays sous-développés… Tout cela semble n’avoir ni queue ni tête. »

« Tout prend source dans la fidélité à son enfance, à son père géologue, au Maroc où il est né, à ses maîtres – et d’abord les géographes Pierre George (1909-2006) et Jean Dresch (1905-1994) ». L’ouvrage évoque la vie et la carrière de son épouse, l’ethnologue ­Camille Lacoste-Dujardin (1929-2016)


giblin-lacoste

Béatrice Giblin - Yves Lacoste
Jeudi de l' Institut du Monde Arabe 7 avril 2016
(à l'occasion des 40 ans de la revue Hérodote)
http://www.youtube.com/watch?v=B0jSyW1xiig


.

Posté par clioweb à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Simone Veil, la loi d'une femme, rediffusions



mfpf-1920-1974



« Simone Veil, la loi d'une femme »

le documentaire de Caroline Huppert, France 5 Empreintes 2007
sera rediffusé sur la chaîne LCPAN
aux dates et heures suivantes :

- Samedi 6 juillet à 00h30
- Mercredi 11 juillet à 20h30
- Mercredi 18 juillet à 23h30

Simone Veil, la loi d'une femme (2007) Caroline Huppert Collection Empreintes


 



il existe aussi
« Simone Veil, une loi au nom des femmes »
un documentaire de Valérie Manns et Richard Puech (France 2 ? 2010)



si le Centenaire continue, il pourra s'intéresser au Bloc national (et clérical)
dont la loi de juillet 1920 a pesé sur la vie de deux générations de couples.
Une répression aggravée en 1923 et en 1942
http://www2.assemblee-nationale.fr/14/evenements/2015/anniversaire-loi-veil#node_9801

http://clioweb.canalblog.com/tag/loi1920

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

03 juillet 2018

H@P 2017 - L'historien dans la Cité

 

L'historien dans la Cité. Actualités d'une question classique
Histoire@Politique, janvier-février 2017
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=31&rub=dossier

Ce dossier avec ses articles délibérément courts, avec parfois une tonalité personnelle, voire « militante », entend mettre en exergue quelques-uns des enjeux qui se posent pour la recherche historique aujourd’hui

Les différents articles… partagent un présupposé commun : la défense d’une vision plurielle de l’histoire. Une histoire qui par conséquent ne s’enferme pas dans un cadre national étroit mais qui cherche à montrer continûment, les échanges, les circulations et tous les autres liens tissés avec l’extérieur.


L’histoire dans le débat politique français [avant la présidentielle de mai 2017]
Sudhir Hazareesingh

Récit national et histoire mondiale. Comment écrire l’histoire de France au XXIe siècle ?
Patrick Boucheron, Nicolas Delalande

Historians for Britain in Europe – a Personal History
Andrew Knapp

Les historiens polonais face à l’expérience de la « démocratie illibérale »
Georges Mink

L’histoire en Hongrie aujourd’hui à travers l’interprétation du régime Horthy
Catherine Horel

Agitated Times: Why Historians Need to Question the Rhetoric of the “Refugee Crisis”
Barbara Lüthi

L’Histoire devant le racisme et l’antisémitisme
Marie-Anne Matard-Bonucci

L’historien et la question écologique
François Jarrige

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Portraits et représentations des anciens Pays-Bas

 

Appel à communications : Portraits et représentations des anciens Pays-Bas (XVI-XVIIe siècles)
Université d’Artois (Arras) - 8-9 novembre 2018 (date limite de réponse 15.07.2018)
http://calenda.org/441254

. Topographie : représentations militaires et sièges de villes, campagne et paysage
. Portrait littéraire : descriptions des entrées princières, récits de voyages, correspondance diplomatique
. Portrait de la société : les habitants et leurs mœurs


Dans la Topographie, 2 mentions :

- Albums de Croy
http://fr.wikipedia.org/wiki/Albums_de_Cro%C3%BF
Entre 1596 et 1598, Charles de Croÿ fait reproduire des plans cadastraux et adjoindre une vue de chaque localité, peinte à la gouache. Cinq albums concernent le Hainaut, un Tournai et ses environs, etc.

Flandria Illustrata is a historiographical and cartographic work from 1641 by the Flemish canon Anton Sander (Sanderus). It contains descriptions of the main towns and villages of the former county of Flanders, with maps and drawings.
http://en.wikipedia.org/wiki/Flandria_Illustrata

 

flandria-sander-1641

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 juillet 2018

RH19 - 56 - Les écoles du peuple

 

Les écoles du peuple à l’ère des révolutions (1815-1880)
Revue d’histoire du XIXe siècle, 55. 2017
sommaire et accès payant aux articles
http://journals.openedition.org/rh19/5312

14 articles à 5 euros, total 70 euros en vente à la découpe / au lieu de 28 + 4 (port) :-):-)


Écoles du peuple, écoles des pauvres ?

introduction par Carole Christen et Caroline Fayolle. (en accès gratuit)
http://www.cairn.info/revue-d-histoire-du-dix-neuvieme-siecle-2017-2-page-15.htm


. La question scolaire au XIXe siècle  (1815-1880) : spécificité française et perspectives transnationales
. Interroger les notions d’« écoles du peuple » et d’« éducation populaire » au XIXe siècle
. Éducation et construction des identités sociales et politiques au XIXe siècle
. Sept cas d’écoles


- Entre 1820 et 1881-1882, le nombre d’écoles primaires est passé de 27 581 à 75 635,
et le nombre d’élèves de 1 123 000 à 5 341 000 

- L’éducation révèle la manière dont une société se projette dans l’avenir,
permet également d’explorer les imaginaires politiques
et d’appréhender sous un jour singulier les tensions qui animent tout au long du siècle la question sociale.

- Le XIXe, « un siècle pédagogique » ?

- Ecole des notables ou école du peuple ?

- « instruction, c’est-à-dire la formation intellectuelle propre à l’exercice de la citoyenneté,
ou éducation conçue comme une formation des mœurs visant à agréger l’individu à la communauté nationale » ?

- Plusieurs modèles scolaires s’affrontent : modèle congréganiste, modèle socialiste,
modèle étatique et centralisateur, modèle libéral et philanthropique...

L’école peut également renvoyer à des méthodes pédagogiques – les « écoles mutuelles » –, à des publics spécifiques – les « écoles du soir » pour les adultes, les « écoles du jour » pour les enfants – ou des acteurs et institutions à l’origine de leur création et de leur financement – les « écoles municipales » urbaines et rurales, les « écoles congréganistes » dont les plus actives destinées aux garçons sont celles tenues par les frères des Écoles chrétiennes, fervents partisans de la méthode simultanée 

- L’Association pour l’éducation populaire est fondée en mars 1849.
Ses fondateurs veulent « Enseigner à l’homme du peuple, si facile à égarer, mais par cela même facile aussi à ramener au bien, à vivre de la vie du travailleur économe et sage, du citoyen paisible et dévoué aux intérêts du pays » 

 
- 7 cas d’écoles
dont
. 1815 Société pour l'instruction élémentaire veut diffuser la méthode mutuelle théorisée en Angleterre,
. L’école Turgot « préparer les enfants à la vie professionnelle » 
. L’Ecole sociétaire des disciples de Fourier,
http://fr.wikisource.org/wiki/Des_idées_et_de_l'Ecole_de_Fourier_depuis_1830
la Maison rurale de Ry (Darnétal 76) un établissement-modèle

. 1848 - « la mobilisation républicaine en faveur de l’école du peuple initiée par l’éphémère ministre de l’Instruction publique Hippolyte Carnot. Cette école conçue comme obligatoire et gratuite est destinée à former le citoyen afin qu’il adhère aux valeurs républicaines et participe par ses nouveaux droits civiques à la vie démocratique ».

 

Histoire de l’éducation populaire, 1815-1945 ouvrage collectif issu d’un colloque organisé à l’université de Lille 3 en juin 2015
http://www.univ-lille3.fr/recherche/actualites/agenda-de-la-recherche/?id=1076&type=1
http://bibirhis.hypotheses.org/14750

revue Histoire de l'Education
http://journals.openedition.org/histoire-education/?

 
.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

RH19 - 56 : l'Inde sous domination coloniale

 

rh19



Un autre XIXe siècle : l'Inde sous domination coloniale

Sous la direction de Vanessa Caru et Fabrice Bensimon
Revue d'Histoire du XIXe siècle N°56 – 2018/1
http://journals.openedition.org/rh19/


Dossier
Introduction
Vanessa Caru & Fabrice Bensimon

L'Inde dans l'économie mondiale au XIXe siècle
Claude Markovits

Savoirs et colonisation en Inde : réflexions historiographiques autour des savoirs antiquaires
Anne-Julie Etter

L'Inde coloniale en mouvement. Les régimes circulatoires des classes laborieuses en Asie du sud au XIXe siècle
Camille Buat

Routes du dak, coureurs du dak et réorganisation des réseaux de communication
Chitra Joshi

Agriculture et « amélioration » dans l'Inde des débuts de l'ère coloniale : une pré-histoire du développement
David Arnold

Écrire et enseigner l'histoire des femmes et des subalternes en Inde
Entretien avec Tanika Sarkar

Le XIXe siècle vu d'ailleurs

Callie Wilkinson, « L'histoire de la violence et l'Empire britannique en Inde » ;
Teresa Segura-Garcia, « Pour une histoire connectée des États princiers indiens » ;
Ian J. Kerr, « Technologie et transfert de technologie dans l'Empire britannique en Inde » ;
Lise Guilhamon, « Les confluents de l'histoire et de la fiction dans la trilogie de l'Ibis d'Amitav Ghosh » ;
Justine Cousin, « Les résistances des marins indiens » ;
Eric Meyer, « L'impact des plantations sur la paysannerie à Ceylan : débats et combats » ;
Vijayalakshmi Teelock, « Les travailleurs mauriciens engagés: un aperçu de l'historiographie »


Pistes & débats
Pour une histoire polycentrique des républicanismes atlantiques (années 1770- années 1880)
Clément Thibaud

Document
Se repérer au Tonkin. Usage d'un croquis vietnamien par les Français lors de la conquête, 1883-1886
Marie de Rugy

Varia
Science et séduction du nouveau corps athlétique : à l'origine du sport en France
Thierry Arnal

Réformer Euclide dans l'Italie unifiée
Antonin Durand

Lectures

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 juillet 2018

La seule solution, c'est la laïcité !

 


La seule solution, c'est la laïcité ! Henri Pena-Ruiz, Marianne 23.06.2018
http://www.marianne.net/societe/la-seule-solution-c-est-la-laicite

Auteur du "Dictionnaire amoureux de la laïcité", le philosophe Henri Pena-Ruiz explore les ressorts de ce concept à vocation universelle, menacé de toutes parts, mais indispensable pour assurer la paix et la liberté dans nos sociétés contemporaines.


Marianne : Certains plaident aujourd'hui pour une « laïcité ouverte, apaisée, positive, assouplie ».
Que cela signifie-t-il à vos yeux ?

Henri Pena-Ruiz : Celles et ceux qui éprouvent le besoin d'adjoindre un adjectif au mot « laïcité » sont en fait des adversaires de l'idéal laïque. Quand on dit : « Je suis partisan de la liberté ou de l'égalité », on ne précise pas une « liberté ouverte » ou « une égalité ouverte ». Dire que la laïcité doit être ouverte, c'est sous-entendre que sans adjectif elle est fermée. La laïcité n'a à être ni souple, ni douce, ni intransigeante, ni dure : elle a à être elle-même.

La laïcité, c'est l'indépendance réciproque de l'autorité religieuse et du pouvoir politique, qui articule la liberté de conscience et l'égalité de traitement des athées, des divers croyants et des agnostiques. Que s'est-il passé dans l'histoire quand ces principes n'ont pas été observés, c'est-à-dire quand, au nom de la religion, on a voulu dicter la loi à partir de la foi ? L'histoire répond : ce fut une vallée de sang et de larmes. L'Occident chrétien a inventé les bûchers de l'Inquisition, la notion de peuple déicide, qui a fait dégénérer l'antijudaïsme religieux en antisémitisme, l'index des livres interdits, la censure de l'art et de la science, le massacre des « hérétiques ».

Au XVIIIe siècle, la philosophie du droit naturel, dont les sources ne sont pas chrétiennes, a établi que tout être humain est porteur de droits. « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits » (Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789). La révolution des droits de l’homme accouche ainsi de la liberté de conscience


une copie de l'article :
http://www.laicite-republique.org/IMG/pdf/180622mariannepena.pdf


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juin 2018

L'archéologie préventive, un business

 

- Archéologie préventive - Debout, les damnés de la terre
Tribune de Laurent Olivier dans Libération 27.06.2018
liberation.fr/debats/2018/06/27/debout-les-damnes-de-la-terre_1662372

L'archéologie préventive est devenue un business.
La loi de 2003 a ouvert l'archéologie au secteur privé...
- on a transformé un acte de sauvetage du patrimoine en « offre commerciale » : vous payez et on vous débarrasse.
- La loi n’a pas prévu l’étude et la publication scientifique des données. Elle a vidé l’archéologie de son coeur et de sa substance.
- La concurrence entre opérateurs est un des facteurs de précarisation de l’emploi et de dégradation des conditions de travail.
- L’université forme des jeunes à des métiers que la logique comptable vide de leur sens, au risque de créer du désespoir et de menacer l’équilibre de la société.


Archéologie préventive - Les nouveaux damnés de la terre
Libération 22.06.2018
La loi de 2003 a permis de créer des emplois mais a dégradé les conditions de travail.
Rencontre en Haute-Savoie avec les prolétaires de la poussière
(l’article mentionne 12 entreprises privées agrées en 2018)

Le métier continue d’attirer : 400 nouveaux diplômés chaque année. Mais l’archéologie préventive doit aller de plus en plus vite, au risque de perdre les connaissances scientifiques et de se contenter de rapports amassés sur des étagères.

- « Appel. L’archéologie préventive doit être réformée ! », Les nouvelles de l'archéologie 128 | 2012
http://journals.openedition.org/nda/1690
http://journals.openedition.org/nda/1606


- Archéologie préventive - wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Archéologie_préventive


- L’archéologie préventive : une démarche responsable
Actes des Rencontres à la BNF 21-22 novembre 2012
http://www.culture.gouv.fr/var/culture/storage/pub/actes_des_rencontres_autour_de_l_archeologie_preventive/files/docs/all.pdf

dont
Panorama,
Apports à la connaissance du passé,
Une discipline entre recherche et conservation,
Partenariat et valorisation des résultats,
Archéologie et mécénat

2 000 hectares aux portes de Caen - Comment se renouvelle l’histoire d’un territoire, des premiers hommes à l’époque antique
François Fichet de Clairfontaine et Cyril Marcigny


3556

Four de potier / tuilier - fouilles INRAP 2018 , villa gallo-romaine de Vire
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/06/18/36497116.html

 

.
.

Posté par clioweb à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 juin 2018

Les Français et l’assassinat d’Henri IV

 

Assassination-HenryIV-GasparBouttats

Gaspar Bouttats, assassination of Henty IV
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Assassination_of_Henry_IV_by_Gaspar_Bouttats.jpg

 

- La Fabrique de l'information (3/4)  Annoncer la mort du Roi (Henri IV et Louis XIV)

La Fabrique de l'Histoire 27.06.2018
avec Michel Cassan
http://bit.ly/2tzuOgz



- Michel Cassan, La grande peur de 1610 : les Français et l’assassinat d’Henri IV, Seyssel, Champ Vallon, 2010

CR Stéphane Haffemeyer RHMC 2012
http://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=RHMC_591_0158


- Les usages iconographiques de l’assassinat d’Henri IV au XIXe siècle
     Denise Turrel LRF 2012
     http://journals.openedition.org/lrf/408

Danièle Thomas, Henri IV : images d'un roi entre réalité et mythe, [Bizanos], Héraclès, 1996

« Danièle Thomas, recense un millier de gravures représentant Henri IV, dans 413 publications parues entre 1610 et 1914 : ont été retenus les livres d’histoire (en général des Histoire de France) et les ouvrages éducatifs (sur le modèle de l’histoire racontée aux enfants), à l’exception des manuels scolaires. Le second volet du corpus est formé par les œuvres exposées dans les Salons entre 1589 et 1914 ».
D. Thomas recense au total 1100 gravures dans 461 publications imprimées

« Le nombre global de scènes illustrant le premier Bourbon offre une évolution très contrastée au long des trois siècles, avec un premier pic en 1610, un sommet absolu en 1814, à la Restauration, et enfin un rebond dans les années 1870, au moment de l’épisode du comte de Chambord et de son choix du drapeau blanc »
« en 1814, c’est la figure du premier Bourbon entrant en triomphateur dans sa capitale qui est exaltée ; la vision du roi poignardé est au contraire à ce moment bannie et plus largement, pendant toute la période monarchique, presque « inconcevable »


.

Posté par clioweb à 17:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Algérie : centres de regroupement

 

Discreet Violence : L’architecture et la guerre française en Algérie
Exposition et conférences - 19 juin - 14 juillet
La Colonie, 128, rue La Fayette 75010 Paris

dossier de presse
http://bit.ly/2N7SCk3

 

L'exposition « Discreet Violence: architecture et guerre française en Algérie »
évoque la la construc­tion de camps sous contrôle militaire
baptisés par euphémisme « centres de regroupement » dans les zones rurales algériennes

A partir de photos et de films de propagande (SCA), elle présente certains aspects de l'évacuation de la population rurale algérienne, les processus de construction des camps et les conditions de vie en leur sein.

Une évaluation de 1961 a esti­mé qu'au moins 2 350 000 personnes ont été concentrées
dans des campements contrôlés par les militaires
et que 1 175 000 autres personnes ont été forcées de quitter leurs maisons.


camp-saida-1959

Exposition Discreet Violence, La Colonie 2018



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Pétrarque 2018 : Hommes-Femmes

 

montpellier-frf

 

Rencontres de Pétrarque 2018 – Montpellier 9 au 14 juillet
L’année Metoo
La culture doit-elle être féministe ?
Jusqu’où ira la lutte des places ?
Vers des familles à la carte ?
Et sinon, est-ce que tu baises ?

http://mediateur.radiofrance.fr/wp-content/uploads/sites/43/2018/06/381788655-Dossier-de-Presse-Ete-2018.pdf
http://lefestival.eu/
http://lefestival.eu/pdf/evenement?repevent=366&repfest=331

 



HOMMES-FEMMES : DES LENDEMAINS QUI CHANGENT
Rencontres de Pétrarque 2018
En direct et en public du Rectorat du 9 au 13 juillet 2017 - 17h-17h55
Production Hervé Gardette (France Culture) et Jean Birnbaum (Le Monde)


Lundi 9 juillet
Leçon inaugurale : L’année Metoo

Wassyla Tamzali, elle a été avocate à Alger, puis directrice des droits des femmes à l’Unesco, à
Paris. Aujourd’hui, elle partage son temps entre l’écriture et les actions militantes au sein du
mouvement féministe maghrébin et pour un dialogue entre les peuples de la Méditerranée.


Mardi 10 juillet
La culture doit-elle être féministe ?

Avec notamment Geneviève Fraisse, philosophe, historienne de la pensée féministe, directrice de recherche émérite au CNRS


Mercredi 11 juillet
Jusqu’où ira la lutte des places ?

Avec notamment Mercedes Erra, Présidente exécutive de Havas Worldwide, spécialisée dans la gestion des grands comptes,
Elsa Dorlin, professeure de philosophie politique et sociale à l’université Paris-8,
auteure notamment de Se défendre, une philosophie de la violence, aux éditions de La Découverte, 2017.



Jeudi 12 juillet
Vers des familles à la carte ?

Avec Irène Théry, sociologue spécialisée dans la sociologie du droit, de la famille et de la vie privée, directrice d’étude à l’EHESS.
Marcela Iacub, Juriste et chercheuse française au CNRS, membre associée au Centre d’étude des normes juridiques de l’EHESS.
Gaultier Bès, Professeur agrégé de lettres modernes, directeur-adjoint de la revue Limite.


Vendredi 13 juillet
Et sinon, est-ce que tu baises ?

Avec notamment Raphaël Liogier, sociologue et philosophe,
professeur des universités à Science Po Aix en Provence et enseignant à Paris au Collège international de philosophie.
Il a publié cette année Descente au coeur du mâle, aux éditions des Liens qui libèrent

et Laetitia Strauch-Bonart, essayiste, chercheuse en histoire à l’université Queen Mary, à Londres,
auteure de Les hommes sont-ils obsolètes ? paru cette année aux éditions Fayard, et de Vous avez dit conservateur, aux éditions du Cerf.



diffusion sur France-Culture, peut-être en direct

archives : http://www.franceculture.fr/emissions/les-rencontres-de-petrarque

audio, France-Culture - http://www.franceculture.fr/theme/rencontres-de-petrarque

rappel : http://clioweb.canalblog.com/tag/Petrarque

.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

France-Culture, grille d'été 2018

 

France-Culture, grille d'été 2018
http://www.franceculture.fr/medias/programmation-france-culture-ete-2018 (détour imposé par scribd)


notamment :

- Rencontres de Pétrarque 2018
Lundi 9 juillet
Leçon inaugurale : l’année Metoo, Wassyla Tamzali

Mardi 10 juillet
La culture doit-elle être féministe ? avec notamment Geneviève Fraisse

Mercredi 11 juillet
#Jusqu’où ira la lutte des places ? avec notamment Mercedes Erra, Elsa Dorlin,

Jeudi 12 juillet
Vers des familles à la carte ? avec Irène Théry, Marcela Iacub, Gaultier Bès

Vendredi 13 juillet
Et sinon, est-ce que tu baises ?
avec notamment Raphaël Liogier et Laetitia Strauch-Bonart


Avoir raison avec
juillet
02-06 - Le comte de Saint-Simon
09-13 - Françoise Héritier
16-20 - Jules Michelet
23-27 - Emmanuel Berl

août
30-03 - Georges Bernanos
06-10 - Lou Andréas-Salomé
13-17 - Claude Levi-Strauss
20-24 - Alexandre Soljenitsine


Les grandes traversées
Mohamed Ali
Simone Veil
Sigmund Freud
Jeanne d’Arc
Alain Turing


documentaire (40 fois 11 mn ?)
Les chasseurs de nazis
Les époux Klarsfeld,
Jens Rommel
Efraim Zuroff
Eli Rosenbaum

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 juin 2018

La culture matérielle : objet en question

 

cmaterielle-feller

La culture matérielle : un objet en question. Anthropologie, archéologie et histoire.
Sous la direction de Luc Bourgeois, Danièle Alexandre-Bidon, Laurent Feller,
Perrine Mane, Catherine Verna et Mickaël Wilmart – PU Caen 2018


Le colloque de 2015
http://lamop.univ-paris1.fr/fileadmin/lamop/colloque_2015/argumentaire_culture_materielle_9_10_octobre_2015.pdf

Programme
http://www.ehess.fr/fr/colloque/culture-mat%C3%A9rielle-objet-en-question

 

Vendredi 9 octobre 2015

Introduction, Laurent Feller

La culture matérielle : une histoire européenne ?

Une réception incertaine : le concept de culture matérielle et l’archéologie médiévale française,
Luc Bourgeois Caen

La culture matérielle et l’Angleterre médiévale Caroline Goodson Londres

La culture matérielle et l’espace scandinave, Anne Nissen-Jaubert Paris 1

L’histoire de la culture matérielle en Russie au XXe siècle :
entre les enjeux politiques, les tâches académiques et les réalités archéologiques
Alexander Musin, Saint-Pétersbourg

La culture matérielle de la période hussite en Bohême (XVe siècle)
Jan Klapste, Prague

La cultura materiale nella medievistica italiana
Sauro Gelichi, Venise

La culture matérielle dans la médiévistique espagnole
Eduardo Manzano Moreno Madrid


La vie des objets

Les musées d’ethnologie et le rejet du « populaire »
Michel Colardelle CG Patrimoine

Anthropologie et culture matérielle : que faire des choses ?
Thierry Bonnot CNRS-IRIS


Samedi 10 octobre 2015

La vie des objets (suite)

Techniques, technologies et culture matérielle
Catherine Verna Paris 8 et Philippe Dillmann CNRS/CEA

Pour une histoire économique des choses
Laurent Feller, Paris 1



Archives de la culture matérielle

La culture matérielle des pauvres à Lucques au XIVe siècle
Daniel Smail Harvard

Gouvernance, genre et culture matérielle dans les villes anglaises du bas Moyen Âge
Chris Fletcher CNRS-Lamop,

Sources judiciaires et culture matérielle en France au bas Moyen Âge
Mickaël Wilmart EHESS/CRH

Iconographie médiévale et culture matérielle
Perrine Mane CNRS/CRH et Danièle Alexandre-Bidon EHESS/CRH


Table ronde conclusive
avec Jean-René Trochet Paris 4, Danièle Arribet-Deroin Paris 1,
Michel Colardelle CG Patrimoine, Daniel Smail Harvard

 

.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 juin 2018

La barricade oubliée / renversée

 

1848-2018 A la recherche des barricades oubliées.

.. . Que reste-t-il du Paris populaire et de ces journées écrasées dans le sang :-)
Libération refait la photo. 26.06.2018 - article en accès payant.

« un siècle et demi plus tard, au moment où tout le monde célèbre 1968, l’amnésie est totale, mais dans la rue du Faubourg-du-Temple, les ombres des massacres de 1848 planent toujours... On aimerait remonter le temps et reproduire la même prise de vue ».


Olivier Ihl, La barricade renversée. Histoire d’une photographie, Paris 1848  Éditions du Croquant 2016

- CR - La vie des idées (avec biblio et liens vers des photos en ligne - cf. ci-dessous) 07.2016
1 dimension visuelle et mouvante, mais photo et ambivalences restent impensés
http://www.laviedesidees.fr/Le-Paris-des-barricades.html

barricade-vdi-notes

- CR dans Cahiers d’histoire, 09.2016
http://journals.openedition.org/chrhc/5308

- ouvrages mentionnés par Libération en 2018
Maurizio Gribaudi, Paris ville ouvrière 1789-1848 La Découverte 2014
Maurizio Gribaudi et Michèle Riot-Sarcey, 1848, la Révolution oubliée La Découverte 2009

ajouter notamment
Maurice Agulhon, Quarante-Huitards, collection « Archives » 1976
Quentin Deluermoz, Le crépuscule des révolutions 1848-1871 Seuil 2012



- Olivier Ihl, Dans l’œil du daguerréotype
La rue du Faubourg-du-Temple, juin 1848
Etudes photographiques, 34 2016
http://etudesphotographiques.revues.org/3583



- Les journées de juin dans les manuels scolaires d'avant

       http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/06/24/32265528.html



- Les journées de juin 1848, tweets Mathilde Larrère

2018
http://twitter.com/LarrereMathilde/status/1010055470000885760

2017
http://twitter.com/LarrereMathilde/status/877920145670373376

2016
http://twitter.com/larreremathilde/status/717591453720031234

2015
http://twitter.com/LarrereMathilde/status/613634082010988544


- L’ère des barricades 1827-1851 - L’histoire par l’image 2004
http://www.histoire-image.org/fr/etudes/ere-barricades-1827-1851

La barricade sous la direction d’Alain Corbin et Jean-Marie Mayeur,
Actes du colloque des 17-19 mai 1995, Publications de la Sorbonne 1997

 


en notes, dans l'article de La vie des idées, des liens vers les images (avant, après)

 barricade-25-avant-pbs

Barricades dans le Faubourg du Temple 25 juin 1848 (Carnavalet)  pbslearning


barricades-stmaur-25-avant

 Barricades rue St-Maur. Avant l’attaque, 25 juin 1848  Orsay - wikipedia  avec et sans retouche



+ Barricades rue Saint-Maur-Popincourt . Après l’attaque, 26 juin 1848 ( Orsay - photo RMN - wikipedia)

Journées de juin 1848 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Journées_de_Juin



rappels sur ce blog : http://clioweb.canalblog.com/tag/olivierihl

 

.

Posté par clioweb à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 juin 2018

Le président au Vatican

 

- Au Vatican, Macron doit recevoir le mardi 26 juin 2018 le titre de « premier et unique chanoine d’honneur ». 
« Le président s’abstiendra prudemment de tout discours sur le terrain miné de la laïcité ».
En 1604, Henri IV est le premier à recevoir le titre de chanoine, après avoir abjuré le protestantisme. Il donna à la basilique les bénéfices de l’abbaye de Clairac - http://www.20minutes.fr/societe/2296115-20180625-vatican-faut-savoir-rencontre-entre-emmanuel-macron-pape-mardi

 

- En 2007, NS avait mis le feu avec un discours inspiré par des conseillers cléricaux.
http://www.lemonde.fr/politique/article/2007/12/21/discours-du-president-de-la-republique-dans-la-salle-de-la-signature-du-palais-du-latran_992170_823448.html

extrait
2007  « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal,
l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé
parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie
et le charisme d’un engagement porté par l’espérance »
NS - Rome 20 décembre 2007
http://clioweb.free.fr/debats/laicite.htm

« Nos enfants ont le droit de rencontrer, à un moment de leur formation intellectuelle et humaine,  
des religieux engagés qui les ouvrent à la question spirituelle et à la dimension de Dieu ».
NS, 13/02/2008 cité par JY Camus dans Rue89

1850 : « Qui donc défend l'ordre et la propriété dans nos campagnes ?
Est-ce l'instituteur ? il faut bien le dire, c'est le curé ».
Duc de Montalembert, Discours à l'Assemblée nationale législative, 17 janvier 1850.
http://clioweb.canalblog.com/tag/montalembert


- « La République n’a pas à sous-traiter l’espérance aux religions. La République est en charge de réaliser un monde meilleur, et pas d’inviter à l’attendre. Cette conception sociologique de la religion, fournissant « l’espérance » qui fait que les peuples se tiennent tranquilles et respectent les règles établies, [...] ce n’est pas autre chose que « l’opium du peuple » que dénonçait Marx. »
François Bayrou, Le Figaro 26,12,2007
http://discours.vie-publique.fr/notices/083000014.html

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Nantes - De quoi l'esclavage est-il le nom ?

 

mulato

 

De quoi l’esclavage est-il le nom ? (XV-XXIe)

Université d’été du 25 au 28 juin 2018 à Nantes, Château de Ducs de Bretagne
http://www.iea-nantes.fr/fr/actualites/de-quoi-l-esclavage-est-il-le-nom_801


Lundi 25 Juin

Catherine COQUERY-VIDROVITCH - Université Paris Diderot - "Les routes de l’esclavage"
Ibrahima THIOUB - Université Cheick Anta Diop (Sénégal) / Institut d’études avancées de Nantes) / Projet européen SLAFNET -
                                "Identités chromatiques en Afrique : histoires, héritages et actualité"


Mardi 26 Juin
9H30-12H30 : Atelier 1
Traite et esclavage : diversité des formes et des significations, de l’évidence à l’« incertitude »

Adjé Séverin ANGOUA - Université Felix Houphouet-Boigny, Côte D’Ivoire - "Mise en gage et esclavage chez les Akan de la Côte de l’Or (XVIIe et XVIIIe siècles)"

Sara BARRIOS DÍAZ - Universidad de la Laguna - "Domestic Slavery and Atlantic Trade. (Tenerife, XVIII century)"

Cândido Eugênio DOMINGUES DE SOUZA - Universidade Nova de Lisboa - "Um comércio de grosso trato: traficantes de escravos, poder e riqueza na Bahia (século XVIII)"

Michele BOSCO - ÉHESS, Paris - "Esclaves et rédempteurs. Le rachat de captifs en Médi­terranée entre charité et raison d’Etat (XVIIIe siècle)"

Bruno POMARA - Universitat de València - "The "Moriscos affair" around Western Mediterranean.Between slavery and freedom (1609-1650)"

Gildas BI KAKOU – Université de Nantes - "La représentation de l’esclavage sur le rivage des Quaqua et dans son hinterland (XVIIIe-XIXe siècle)"

Citlalli DOMINGUEZ DOMINGUEZ - Université Paris - Sorbonne -
                "Réseaux sociaux, économiques et familiaux des noirs et mulâtres libres dans la ville de Veracruz, Mexique (1570-1650)"


Discutants : Yaovi AKAKPO, Krystel GUALDÉ, Suleiman MOMURAD Gerd SPITTLER et Ibrahima THIOUB



Mercredi 27 JUIN
9H30-12H30: Atelier 2
Abolitionnisme et liberté. Etre libre. Diversité des modalités et des statuts, le poids du passé et la notion de stigmates

Giulia BONAZZA - European University Institute - "Abolitionism and the moments (or degrees) of coercion of slaves and captives in Italian States (1750-1850)"

Ruth ÁLVAREZ LONDOÑO - Universitat de Barcelona - "Las poblaciones negras del Darién en el siglo XVIII. Sus rastros en las expediciones y en los informes"

Juliana FARIAS - Universidade de Lisboa - "Entre signares et nharas : genre, esclavage et liberté en Sénégambie (1750-1880)"

Giacomo GHEDINI - Università di Bologna - "L’affaire des « Moretti », jeunes africains libérés de l’esclavage par l’Église au XIXe siècle"

Julieta PINEDA ALILLO - El Colegio de Michoacán, A.C. -
               "El vivir cristianamente: adoctrinamiento de los esclavos de origen africano por parte de la Compañía de Jesús en Nueva España, siglos XVI-XVIII"


Paola Andrea REVILLA ORÍAS - La Universidad de Chile - "A propósito de la libertad en entredicho: chiriguanos cautivos en Charcas (Bolivia), siglos XVI-XVIII"

Discutants : Parfait AKANA, Marie-Pierre BALLARIN, Abderrhamane N’GAIDÉ, Felwine SARR, Salah TRABELSI


Mercredi 27 JUIN
17H-20H : CONFÉRENCES
Modérateur Pierre MUSSO - Université Rennes 2 / Institut d’études avancées de Nantes

Parfait AKANA - Université de Yaoundé II (Cameroun) / Institut d’études avancées de Nantes -
         "La couleur des savoirs. Mémoire, violences et résistances épistémiques en Afrique"


Marie-Pierre BALLARIN - IRD (Nice) / Projet européen SLAFNET et Samuel NYANCHOGA - U. Catho d’Afrique de l’Est (Kenya) / Projet européen SLAFNET -
          "Héritage de l’esclavage, marginalisation et conflit sur la Côte kényane"


Felwine SARR - Université Gaston Berger (Sénégal) / Institut d’études avancées de Nantes - "Pour une écologie des savoirs"

Céline LABRUNE-BADIANE - Université Paris Diderot / IEA Nantes - "Retours au pays des ancêtres : Antillais et Guyanais au Sénégal (années 1960)"


Jeudi 28 JUIN
9H30-12H30 : Atelier 3
Constructions identitaires, approches intellectuelles, race et questions mémorielles


Diana BERRUEZO-SÁNCHEZ - University of Oxford - "The musical and Literary Legacy of Black slaves in Early modern Spain"

Ana HONTANILLA - The University of North Carolina at Greensboro - "Race in the Archive: Thee Hispanic Atlantic (1770-1821)"

Sahira Schisell JOAQUIN MENA - Université Bordeaux Montaigne - "La présence socioculturelle d’Haïti dans le cinéma en République dominicaine"

Sara MONTOYA MONTOYA - Université de Perpignan - "La construction identitaire des nouvelles générations de femmes afro-descendantes à Medellin (Colombie, XXIe siècle)"

Aldones NINO SANTOS DA SILVA - Universidad de Granada - "Colonialidad y cuerpo: las relaciones entre poder, performance y pensamiento decolonial"

Urchelin ONHIMA - Université de Nantes - "Les Sûdan dans l’imaginaire arabo-musulman du VII jusqu’à la fin du Xe siècle"

Allan YVART - Université de Nantes - Catégories raciales et discours d’appartenances sur les côtes de Sénégambie (XVIe-XVIIIe siècle)

Discutants : Céline LABRUNE-BADIANE, Samuel NYANCHOGA, Jocelyn OLCOTT, Gerardo SERRA, Deresse WOLDETSADIK

14H30-16H
Nicolas DELPRAT - Académie de France à Madrid - Casa Velazquez - "Une peinture d’Histoire(s)"

17H-20H : CONFÉRENCES
Modérateur Yaovi AKAKPO - Université de Lomé (Togo) / Institut d’études avancées de Nantes

Myriam COTTIAS - CNRS, CIRESC - "2018 : 170e commémoration de l’esclavage. Un bilan"

Abderrhamane N’GAIDÉ - Université Cheick Anta Diop (Sénégal) / Institut d’études avancées de Nantes) / Projet européen SLAFNET - 
          "Saint-Louis et ses environs comme espaces de “dilution” identitaire. Histoire partielle des Haratins du Sénégal (XIXe-XXIe siècle)"


Vijaya TEELOCK - Université de l’île Maurice) / Projet européen SLAFNET -
            "Traites, esclavage et transition vers l’engagisme : perspectives nouvelles sur les Mascareignes et l’Océan Indien"


Salah TRABELSI - Université Lumière Lyon 2 - "Etre esclave dans les sociétés arabo-musulmanes. Perspectives de longue durée"


CONLUSIONS : António DE ALMEIDA MENDES - Université de Nantes / IEA Nantes) / Projet européen SLAFNET -
            "Esclavage et couleurs en Europe. Lectures de longue durée"

 

- Atelier numérique « Base de données » 3 et 4 juillet 2018

L’esclavage en Afrique : dialogue entre l’Europe et l’Afrique

Université de Nantes - campus Tertre - Chemin de la Censive du Tertre
Centre des Archives diplomatiques de Nantes - 17, rue du Casterneau

http://www.crhia.fr/doc_upload/Affiche_Atelier%20numerique%20base%20de%20donnees_vf.pdf

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Montalembert

 

Sous la Restauration, le monopole de l’éducation publique a fait ce qu’on appelait dans ce temps-là des libéraux et des révolutionnaires ; sous le régime de juillet, elle a fait des républicains et sous la République, elle fait des socialistes. (Approbations à droite. Bruit à gauche. ) [...]
On ne saurait le nier, la jeunesse est élevée contre la société et contre nous. L’éducation publique, telle qu’on la donne en France, fomente une foule innombrable d’ ambitions, de vanités et de cupidités, dont la pression écrase la société. Elle développe des besoins factices qu’il est impossible de satisfaire[...]
Enfin le résultat est celui que je viens de vous dire : c’est que chaque gouvernement élève des générations qui le renversent lorsqu’elles arrivent à maturité.

Et d’où vient cette infirmité cruelle de notre époque ?... Elle vient de ce qu’on tue, dans l’éducation publique, le sentiment du respect de l’autorité, de l’autorité de Dieu d’abord (Mouvement). Ce n’est pas volontairement, ici je n’accuse personne, mais voici le résultat : c’est que, dans l’éducation publique, on tue le respect de Dieu, le respect du père, c’est-à-dire de la famille, et enfin le respect du pouvoir ou de l'État. (C’est vrai! c’est vrai!) On apprend aux jeunes gens chez nous, on leur apprend le savoir et non pas le devoir; on leur apprend à émanciper, comme on vous l’a dit plus d’une fois, la raison ; mais savez-vous ce que l’on émancipe en même temps chez eux ? L’orgueil ! (Mouvements divers.) On tue l’humilité.

Eh bien ! nous venons proposer le remède à cet état de choses ; ce remède, c’est de faire rentrer la religion dans l’éducation par la liberté, comme je le disais tout à l’heure, de l’y faire rentrer, non pas pour tuer la raison (comme on le prétend sottement quand ce n’est pas calomnieusement !), non pas pour tuer la raison, mais pour la régler, pour la discipliner, pour l’éclairer et pour l’épurer. (Exclamations à gauche — Assentiment à droite.)

Maintenant, messieurs, où est aujourd’hui, pour justifier notre tentative, où est aujourd’hui la défense de l’ordre, de l’ordre social, de l’ordre matériel même ?... Qui donc défend l’ordre et la propriété dans nos campagnes ? Est-ce l’instituteur ? […] Qui donc défend l’ordre, sans s’en rendre compte souvent à soi-même, mais instinctivement et avec une force et une persévérance admirables ? Il faut bien le dire, c’est le curé (Rires ironiques à gauche.)

Discours de Montalembert à l’Assemblée législative au cours du débat sur la liberté de l'enseignement.


Le 17 janvier 1850, lors du vote sur la Loi Falloux (Le Moniteur Universel du 19 janvier ? )

Compte rendu des séances de l’Assemblée nationale législative
tome 5, du 16 janvier au 20 février 1850, typographie Panckoucke 1850
via Google Books ; http://bit.ly/2KdrRwz


- Le sujet a été aussi abordé en septembre 1848 :
Discours de M. de Montalembert,... sur la liberté d'enseignement, dans la discussion de l'article 8 du projet de constitution : séances des 18 et 20 septembre 1848 - http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k83074w

 

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 juin 2018

Mexamerica

 

maquiladoras-magnard2010

Copie de la carte du manuel Magnard de Terminale (2010?) - sans mention de la source -
http://la-story.over-blog.com/le-continent-americain-entre-tensions-et-integrations-regionales.html

« Apparition d'une vaste région transfrontalière, la « Mexamérique », caractérisée par l'importance des flux transfrontaliers, par la présence massive des populations hispaniques aux États-Unis et par l'existence de villes jumelles (« twin-cities ») complémentaires de part et d'autre de la frontière (Tijuana/San Diego, Ciudad Juarez/El Paso) ».

.

 

mexamerica-guiet2005

.

Mexamerica en couleurs,
présentation et schéma par Yves Guiet - 2005
http://bit.ly/2l5wSv8


Le site web d'Yves Guiet n’est plus disponible en ligne,
mais il a été enregistré par l'indispensable Internet Archive
http://bit.ly/2IkJaWU

 

- États-Unis et Mexique : une frontière cruelle
Concordance des temps 18.11.2017
« Pauvre Mexique, si loin de Dieu et si près des États-Unis ! »

avec Emmanuelle Perez-Tisserant,
Entre Mexique et États-Unis, la Californie dans une perspective hémisphérique (1815-1850).
Le défi des frontières historiographiques au sein de la thèse
http://journals.openedition.org/nuevomundo/65622

Rachel St. John, Line in the Sand: A History of the Western U.S.-Mexico Border - CR Annales avril 2016

 

usa-spa-speakers

Mexamerica, côté états-unien.
http://scholar.valpo.edu/usmaps/92/

Sur le web, il existe de nombreuses variantes de cette carte par comtés (par ex stat de 2000)

maquiladoras-2003

What Are Maquiladoras and Why Are They So Common Along the US-Mexican Border ?
CHTCS 26.09.2017
http://www.chtcs.com/what-are-maquiladoras-and-why-are-they-so-common-along-the-us-mexican-border/

Mexamerica, côté mexicain


nogales-moore-2010

 

2010 near Nogales, Arizona. http ://bit.ly/2lEzcXt

le cliché de John Moore pour Getty sert pour beaucoup de sujets :
enfants migrants, dégâts du tourisme de masse etc...



.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Administrer l'exil



Administrer l'exil
Journées d'étude organisées par Catherine Brice (CRHEC)
Paris-Est Créteil
Me 27 juin apm - je 28 juin 2018 matin

programme :
http://crhec.u-pec.fr/actualites/journees-d-etude-administrer-l-exil-846692.kjsp?RH=CRHEC

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 juin 2018

L’Ecole dans la société du numérique

 

ecole-num-bs-2018

« L’Ecole dans la société du numérique »

consultation publique organisée du 6 au 30 juin 2018
dans le cadre d’une mission parlementaire de Bruno Studer (député LREM Bas-Rhin)

http://parlement-et-citoyens.fr/project/education-et-numerique/consultation/consultation-46




En 2015, une consultation nationale avait déjà été menée à la demande de la ministre NVB.
synthèses :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/09/19/32650115.html

 

En 2018, les sujets selon le nombre de votes ( de 47 à 25)

Introduire un enseignement d’Initiation à l’informatique et au codage
Encourager le recours aux BYOD (AVAN)
Donner un plus grand poids à l’informatique dans le recrutement des enseignants
Mieux accompagner la formation des enseignants
Inciter les enseignants à produire des contenus et à les partager

Encadrer l’exposition des élèves aux écrans
Développer l’effort de R&D au sein même de l’Éducation nationale
Redonner de la liberté pédagogique aux enseignants dans l’utilisation des ressources numériques
Inciter à l’échange entre enseignants autour de leurs pratiques pédagogiques
Favoriser les expérimentations et collaborations innovantes

Favoriser l’utilisation des outils numériques pour les publics à besoins spécifiques
Identifier les apports concrets des outils et applications numériques
Élaborer un cadre de confiance avec les acteurs du numérique éducatif
Concentrer l’effort d’investissement sur les infrastructures et les usages plus que sur les équipements
Repenser l’organisation spatiale de l’école et de la classe
Utilisation massive des Logiciels Libres au sein de l'éducation nationale
Développer un enseignement à distance gratuit.
Encourager le développement de serious games


Les sujets plus commentés (de 19 à 4 arguments)


Introduire un enseignement d’Initiation à l’informatique et au codage
Encourager le recours aux BYOD (AVAN)
Inciter les enseignants à produire des contenus et à les partager
Donner un plus grand poids à l’informatique dans le recrutement des enseignants

Encadrer l’exposition des élèves aux écrans
Développer l’effort de R&D au sein même de l’Éducation nationale
Inciter à l’échange entre enseignants autour de leurs pratiques pédagogiques et de leurs usages du numérique
Favoriser l’utilisation des outils numériques pour les publics à besoins spécifiques
Redonner de la liberté pédagogique aux enseignants dans l’utilisation des ressources numériques
Renforcer l'éducation aux médias et à l'information




.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Science politique : rencontres 2018

 

scpo-rencontres2018

 

Science politique – Rencontres 2018 -  AFSP - Paris 8

programme des 4 et 5 juillet :

http://www.afsp.info/visionneuse.php?id=5013



3 conférences le 05.07.2018   :

- Is there a crisis of democracy ?

- Ethnographie des relations internationales / des institutions

- Violences politiques

+ ateliers professionnels


rencontres-afsp-0507




.

.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 juin 2018

Numérique et Péd@gogie #10

 

Numérique et Péd@gogie 10

HG-EMC - SPÉCIAL RESSOURCES INSTITUTIONNELLES
(disponibles pour les professeurs après inscription)

Denis Sestier et des collègues de l'académie de Caen
http://histoire-geographie.discip.ac-caen.fr/IMG/pdf/np10_printps_2018.pdf


p 2 - Découvrir Eduthèque (en fait les 24 logos de partenaires du MEN)

p 7 - Cartographier (Edugéo, Remonter le temps avec l'IGN)

p 11 - S’informer – BNF, INA, Histoire par l’image)
        dont « Louis XVIII l’image d’un souverain moderne » Histoire par l’image

p 17 - Tous au(x) musée(s) – Versailles, Le Louvre, Beaubourg, IMA, CPA architecture)

p 22 - Pistes pédagogiques

p 23 - Autres ressources : matilda – genr/images, Voyages en Résistances

         BRNE (dont Louis XIV dans la digithèque Belin)

 

.

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 juin 2018

Supiot - L'avenir du travail

 

supiot-ag-fc

Alain Supiot chez Antoine Garapon sur F-Culture
Professeur au Collège de France,
titulaire de la chaire « État social et mondialisation : analyse juridique des solidarités »
Il participe à la rédaction d'un rapport de l'OIT sur L'avenir du travail
http://www.franceculture.fr/emissions/matieres-a-penser-avec-antoine-garapon/matieres-a-penser-droit-et-justice-du-jeudi-21-juin-2018

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 juin 2018

Suite : Pour que la science infuse

 

Pour que la science infuse, La suite dans les idées, 16/06/2018
http://www.franceculture.fr/emissions/la-suite-dans-les-idees/pour-que-la-science-infuse

Yves Gingras, histoire (et sociologie) des sciences, QSJ
Nicolas Martin, La Méthode scientifique, FC

- importance essentielle du contexte et de la vision du monde.

- Le problème repose sur les médias généralistes,
où les journalistes manquent trop souvent de culture scientifique
et s’imposent le besoin de singer une controverse (avec des polémistes pros)
même quand la science a déjà fait son travail


- pub interne pour une chaîne de podcasts, Les idées claires (vidéo ou audio)
http://www.franceculture.fr/dossiers/les-idees-claires

1 exemple : Avons-nous livré toute notre vie privée à internet ?
Antoinette Rouvroy (Namur) : seule la partie numérisable de notre vie privée peut être sur internet


rappel : Sciences2 le blog de Sylvestre Huet,
Libération, puis Le Monde
http://huet.blog.lemonde.fr/
http://huet.blog.lemonde.fr/?s=nucléaire
http://twitter.com/HuetSylvestre


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Obama, discours du Caire 2009

 

Discours d’Obama au Caire 

The Guardian, 4 juin 2009

http://www.guardian.co.uk/world/2009/jun/04/barack-obama-keynote-speech-egypt


Traduction : Gérard Eizenberg, La Paix Maintenant 5 juin 2009

http://www.lapaixmaintenant.org/discours-d-obama-au-caire-texte/

 


bac HG 2018 série S

http://www.france24.com/fr/20090604-lintegralite-dicours-barack-obama-universite-caire-egypte-arabe-musulman-/


Le Proche et le Moyen-Orient, foyer de conflits depuis la fin de la 2 GM

consigne : à partir de ce document, montrez que depuis la fin de la 2 GM,
le Proche et le Moyen-Orient est à la fois un foyer de conflits et un enjeu des affrontements internationaux


texte intégral et extraits à étudier (en caractères gras):

http://clioweb.free.fr/bac/obama-lecaire-2009.pdf


bacHG2018-S-obama



 


.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 juin 2018

BacHG 2018 : les sujets

 

bac HG 2018 – série S

Composition de géographie

Le candidat traite l’un des deux sujets suivants :
Sujet 1 – Le continent africain face au développement et à la mondialisation.
Sujet 2 – Des territoires inégalement intégrés dans la mondialisation (espaces maritimes compris).

Analyse d’un document en histoire
Le Proche et le Moyen-Orient, foyer de conflits depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale

Consigne : à partir de ce document, montrez que, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale,
le Proche et le Moyen-Orient est à la fois un foyer de conflits et un enjeu des affrontements internationaux.
Document : discours du président américain Barack Obama au Caire (Egypte) le 4 juin 2009

copie en annexe + site web
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Documents/bac18-hfs.pdf



bac HG 2018 – séries L et ES :

Composition de géographie
Le candidat traite l’un des deux sujets proposés :

Sujet 1 – L’inégale intégration des territoires à la mondialisation
Sujet 2 – Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales

Analyse d’un document en histoire
Le candidat traite une des études critiques de documents
Sujet 1 - L’historien et les mémoires du génocide des juifs
Sujet 2 - L’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie : la question des harkis

 

Bac HG STMG

SECONDE PARTIE
Le candidat traitera au choix un seul des quatre exercices.

Exercice 1 / Sujet d’étude : Le Moyen-Orient et le pétrole.
Document : La Guerre du Golfe et l’enjeu énergétique.
Source: Discours du président américain George Bush au Congrès, le 11 septembre 1990

Exercice 2 / Sujet d’étude : l’Amérique latine
Document 1 : Le Brésil, leader de l’Amérique latine ?
Source: Daniel Solano, Le Brésil et la coopération SudSud : l’Amérique latine Prioritaire, publié le 13 mars 2010
http://ww.diploweb.com

Document 2 : La fondation de la Communauté d'Etats latino-américains et caribéens (Celac).
Source :« Obama et l’Amérique latine se séparent » dessin de Bob Row, publié le 3 Janvier 2012, http://www.toonpool.com

Exercice n°3 / Sujet d’étude : Les engagements militaires et humanitaires de la France et des Français dans le monde.
Document : L’engagement de la France au Sahel.er Sourcejuillet 2017, http://www.lemonde.fr


Exercice n°4 / Sujet d’étude :Les Français dans le monde : de nouvelles mobilités.
Document 1:Evolution de la population française à l’étranger entre 2010 et 2016.
Source: d’après le rapport du gouvernement sur la situation des Français établis hors de France, 2017
Document 2:Les communautés françaises à l’étranger.
Source: Vincent Delaunay, article publié dans le magazine « Français du monde », n°190, été 2017.

Bac HG - ST2S

SECONDE PARTIE
Le candidat traitera au choix un seul des quatre exercices.

Exercice 1. Sujet d’étude : l'élection présidentielle, un enjeu majeur de la vie politique française.
Document 1 : les médias et les élections présidentielles
Source : Marie-Laure Denis, Nouveaux cahiers du Conseil constitutionnel, n° 34, janvier 2012
Document 2 : le débat pour l’élection présidentielle le 2 mai 2012 (débat de l’entre-deux-tours).
Capture de l’écran télévisé (F Hollande N Sarkozy)

Exercice 2. Sujet d’étude : les femmes dans la société française.
Document 1 : extrait de l’article « Mon héroïne » de Leila Slimani
Source : Leïla Slimani, « Mon héroïne »,Le Un, numéro 462, 4 juillet 2017
Document 2 : quelques repères sur la condition des femmes depuis les années 1960

Exercice 3.Sujet d’étude : Londres.
Document : La City de Londres
Source : Marie Dancer, « À la City de Londres, la finance dans l’État », La Croix 20/07/2017 (site Internet du journal)

Exercice 4. Sujet d’étude : Shanghai.
Document 1 : Les Lilongs de Shanghai
Source : article en date du 29 Juillet 2014,
issu du site Internet Demain la ville, Ensemble co-construisons la ville de demain développé par Bouygues (site Immobilier)
Document 2 : Shanghai, une métropole qui continue de croître.
source non indiquée, peut-être doc photo 8064 ( copie en annexe)

 


Bac HG STHR - Hotellerie


Le tourisme dans le monde
Localisez et nommez sur le fond de carte en annexe : trois grands foyers émetteurs de flux
touristiques, une nouvelle destination touristique.(2 points)


SECONDE PARTIE
Le candidat ou la candidate traitera au choix un seul des quatre exercices.

Exercice n°1 : sujet d’étude : « Le 11 septembre 2001 ».
Document 1 : Les États – Unis d’Amérique attaqués sur leur territoire
Document 2 : Les arguments du président George W. Bush en 2003 pour justifier l’intervention en Irak.

Exercice n°2 : Sujet d’étude « Cuba de la fin des années 50 à nos jours ».
Document 1 : Vers une «normalisation» des relations entre les Etats-Unis d’Amérique et Cuba
Discours de Barack Obama, le 22 mars 2016 à La Havane

Exercice n° 3 : Sujet d’étude « Mai 68 et les médias ».
Document 1 : Une critique de la censure des medias en Mai 68
Source :« L'émeute sur les ondes. Censure à Panorama », article publié dans Le Monde, 13 mai 1968.
Document 2 : L’ORTF en grève

Exercice n°4 : Sujet d’étude « Les femmes dans la société française depuis 1945 ».
Document 1 : Affiche du MLAC revendiquant l’égalité homme – femme
Document 2 : Le plafond de verre reste un frein pour les femmes cadres – L’Express 08.03.2011


sources :
Le Café Pédagogique 19.06.2018

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/06/20062018Article636650758589045924.aspx

Le Monde 19.06.2018
(abonnés ? avec détour obligatoire par youscribe et pillage de données personnelles)
http://lemde.fr/2M6g3ZD


Vincent Peillon avait vanté l’arrivée d’annales publiques sur le site du Ministère.
Pour l’HG, cela semble s’être arrêté en 2016...
http://eduscol.education.fr/prep-exam/



Philo, sujets sur le site Le Monde Campus
dont :
L - La culture nous rend-elle plus humain ?
     Peut-on renoncer à la vérité ?
ES - Toute vérité est-elle définitive ?
S - Éprouver l’injustice, est-ce nécessaire pour savoir ce qui est juste ?

Français - sujets sur le site Le Monde Campus
dont
Imaginez la rencontre de Renée (Colette) et de la Princesse de Clèves
La poésie vise-t-elle seulement à idéaliser le quotidien ?

 

bacHG2018-S-obama

 

shanghai-essor

voir La région métropolitaine de Shanghai, Doc Photo 8064, Le défi chinois
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/cartes/villes-et-urbanisation/c001061-la-region-metropolitaine-de-shanghai

 

bac2018-sthr-tourisme

 

.
.
.

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

AFEP : le pluralisme recule

 

Communiqué de l’AFEP, 19 juin 2018
http://assoeconomiepolitique.org/


A l’issue de la session de qualifications du CNU 2018, l’AFEP a exprimé son inquiétude concernant les résultats des qualifications aux fonctions de Professeur. Ces résultats étaient particulièrement défavorables vis-à-vis des candidats adoptant des méthodologies, cadres théoriques ou outils non standard. L’inquiétude était d’autant plus vive que ces résultats sont en retrait par rapport à ceux des années précédentes.

Depuis la publication de notre communiqué, nous avons été informés de 9 recours hiérarchiques, établis de manière coordonnée par des candidats recalés à la session de qualification 2018. Une telle action est un des symptômes d’un contexte institutionnel extrêmement défavorable au pluralisme, malgré les décisions de début de mandat de cette formation CNU (voir ici le relevé de décision de la session plénière du 8 janvier 2016 ou ici les recommandations aux candidats).

Le constat porté par l’AFEP depuis dix ans maintenant d’un recul du pluralisme dans la recherche et l’enseignement supérieur en France est à nouveau conforté.

Le durcissement de cette année rappelle que les évolutions institutionnelles positives observées depuis 2010 (principalement le décontingentement de l’agrégation du supérieur) n’ont conduit à aucune transformation structurelle. De fait, un poids démesuré est attribué en pratique à une liste hiérarchisée de revues discriminant les approches non mainstream. Cela discrimine inévitablement des candidats malgré des dossiers solides d’un point de vue de la recherche, de l’enseignement et des prises de responsabilité et d’encadrement de la recherche. Bref, malgré toutes les qualités attendues de dossiers de professeurs des universités. De surcroît, les critères mobilisés lors des sessions du CNU 05 pour juger de la qualité des différents dossiers continuent d’être insuffisamment explicités, non systématiques, laissant libre cours à l’arbitraire.

Dans l’état de la discipline ce juste combat pour le pluralisme est impossible à mener. L’AFEP considère donc toujours qu’il n’y a pas de meilleure solution que la création d’une nouvelle section « Economie et société ».

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juin 2018

Affordance : ma thèse en 180 secondes

 

Ma thèse en 180 secondes. Et ma main dans ton pitch à la con.
Olivier Ertzscheid Affordance 15.06.2018
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/06/ma-these-en-180-secondes.html

« Ce concours m'énerve car ce concours est un symptôme ».

« Comment ne pas frémir de plaisir à l'idée de voir tant de savoirs complexes
et celles et ceux qui les portent faire ce pas vers un public ravi et gourmand de science ? »

« 3 minutes pour - au moins - 3 ans de boulot, mais une fracture profonde
entre ce qu'est un travail de recherche et ce que la start-up nation souhaite en voir pour en sourire ».

« Accepter de pitcher c'est accepter une humiliation d'autant plus perverse et retorse
qu'elle est en apparence librement consentie »

« Ce concours "ma thèse en 180 secondes" est un exemple parmi tant d'autres de ce "divertissement" au sens littéral qu'exerce ce *** de management par le happening et l'événementiel qui est une véritable gangrène mise en place pour détourner l'université de sa mission première et accompagner sa relégation dans les limbes d'un service qui n'a plus de "public" que l'assignation qui lui est faite d'en accueillir toujours davantage avec toujours moins de moyens et d'ambition »



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 juin 2018

INRAP : Une villa-gallo-romaine à Vire

 

vire-villa-inrap1

http://www.inrap.fr/mise-au-jour-d-une-villa-de-l-antiquite-13674

 

- 2000 visiteurs pour les JNA (Ouest-France)
- Vire - Une villa gallo-romaine écrit l’histoire du Bocage (Ouest-France)
http://www.ouest-france.fr/normandie/vire-normandie-14500/vire-une-villa-gallo-romaine-ecrit-l-histoire-du-bocage-5797638




pa-papillonnière

Au nord de Vire, l'extension d'un parc d'activités a révélé les vestiges d'une villa gallo-romaine occupée du Ier au IIIe siècle

 

3596

un bâtiment agricole en grès et en granite à détruire près de l'habitation gallo-romaine

3591

en bord de haie, une indication de l'épaisseur du sol dégagé sur l'ensemble du chantier de fouilles

 

 

vire-villa-inrap2


La villa se se déployait sur près de 500 mètres de long et 180 mètres de large.

L'habitation, non figurée ici, existe à cheval sur la partie centrale en vert et sur une partie de l'arrière-cour (plan INRAP à actualiser).
La partie habitable comporte 700 m² au sol avec une galerie de façade
et probablement un étage. Il nous manque le portique/portail d’entrée

 

3545-villa-haut-f3

Survol de l'habitation de la villa en drone - copie d'écran à partir d'un reportage vidéo France 3 - 01/06/2018

http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados/vire/vire-villa-gallo-romaine-decouverte-apres-fouilles-archeologiques-1486567.html

 

 

3548

La villa vue en direction de l'Est.
il ne reste au sol que les fondations remplies de schiste.

 

3549

La villa vue en direction du Nord-Ouest
trous de poteaux au premier plan

 

3556

 

3557

A l'ouest de l'habitation de la villa, deux fours de tuiliers / potiers

3525

 Fragement de tuile demi-ronde ou imbrex ST 2267-5 – Ier siècle
production locale ou régionale

 

3566

 Dans la partie agricole du domaine, une vaste allée était délimitée par une palissade dont il reste un alignement de trous de poteaux.

 
.

3572

Dans cette partie agricole, 5 bâtiments alignés présentent un plan identique :
une pièce centrale bordée au nord et au sud d’une petite galerie.

Seules les fondations ont survécu, avec parfois des trous de poteaux à proximité.
Il s’agissait très probablement de granges, d’espaces de stockage pour les récoltes
ou de lieux d’habitation du personnel de la villa.
La ferme pouvait faire travailler une centaine de personnes et s’étendait sur 10 ha (500 m * 200m)

 

3582

 

 

 

3586

 

 

 

3583

 vire-inrap3

source : dépliant INRAP distribué lors des JNA 2018


IMG_3540

 
Parmi les objets retrouvés (et exposés le 17 juin pour les JNA2018),

une grande bouteille en céramique grise décorée
en cours de remontage – ST 3154-4

de la céramique sigillée (La Graufesenque et Lezoux)

un mortier en céramique commune

 

 3529

un fragement de statue en métal

Ces objets qui auront sans doute leur place dans le musée de Vire en cours de réaménagement.
.

 

Posté par clioweb à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 juin 2018

Caen, janvier 1968

 

Wikipedia, 1968 à Caen
http://fr.wikipedia.org/wiki/1968_à_Caen

1 Janvier 1968 - De la grève à la jacquerie ouvrière
 1.1 Un ministre chahuté par les étudiants
 1.2 Des grèves dans l'agglomération
 1.3 La manifestation du 26 janvier
 1.4 L'évacuation de l'usine SAVIEM

2 Le Mai 1968 caennais
 2.1 Les revendications étudiantes
 2.2 La solidarité interprofessionnelle
 2.3 L'université s'autonomise
 2.4 L'agglomération en grève
 2.5 Le référendum et les accords de Grenelle
 2.6 Caen ville morte
 2.7 La reprise du travail
 2.8 La faculté des Lettres en autogestion
 2.9 La répression
 2.10 Les législatives anticipées

3 L'affaire du TMC


Caen janvier 1968

http://fr.wikipedia.org/wiki/1968_à_Caen

http://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/260118/26-janvier-68-caen-prend-les-devants


- 18 janvier, Alain Peyreffite vient inaugurer la Faculté des Lettres. Il est chahuté par des étudiants.

- 26 janvier, grèves ouvrières (Saviem, Radiotechnique, Sonormel, Jaeger, Citroën ou Moulinex),

- manifestation et nuit d’émeute le 26 janvier 1968


1968 : dans l’Ouest, la tension montait depuis l’hiver...
Ouest-France 26.09.2013
http://www.ouest-france.fr/economie/1968-dans-louest-la-tension-montait-depuis-lhiver-110747

Guy Robert, délégué CFDT, 25 ans - « A la Saviem, le vendredi 19 janvier 1968, 1 500 salariés votent la grève illimitée. Le mardi, un piquet de grève s’installe devant l’usine. Vers quatre heures du matin, les gardes mobiles viennent nous déloger. Cela met le feu aux poudres. Le lendemain, la riposte dans les rues de Caen est bloquée dès l’entrée de la ville, à coups de crosse. Ce midi-là, je ne suis pas dans la rue mais à la maternité. C’est la naissance de mon fils !

Face aux agressions policières et préfectorales, une nouvelle manifestation s’organise le vendredi 26 à 18 h. Elle dégénère vite en guérilla urbaine.

… Le calme est ensuite revenu dans la ville dévastée. Nous reprenons le travail le 6 févier, sans avoir rien gagné de nos revendications. Mais, le feu n’est pas éteint, il repartira en mai ».



caen-1968-fr3

dans la photo de France3, Ouest-France, le titre d'un journal sans date.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados/caen/janvier-68-caen-precurseur-evenements-mai-68-feuilleton-1398385.html

 

caen-of-27011968

il s'agit de Ouest-France du samedi 27 et dimanche 28 janvier 1968.

En 2018, le quotidien a publié un feuilleton sur l'année 1968 à Caen.


caen-27mai68-of
caen-27mai68-of



caen-26janvier1968-ad14


- Caen 1968, une présentation aux AD14

avec le plan du centre de Caen par les RG,
le trajet de la manifestation du 26 janvier de la place Saint-Pierre à la préfecture
et une répression policière brutale (200 blessés).

http://www.facebook.com/pg/archives.calvados/videos/


caen1968-repression

France 3 légende cette photo :
Manifestation janvier 1968 :-)


pontal-26011968-AD14


Le rapport du préfet au soir du 26 janvier 1968
expo AD14
http://expo68.calvados.fr/accueil.html


1968-caen-mondeville

Grévistes de la SMN, à la limite Caen / Mondeville - 30 janvier 1968
source France-Culture 2018


Le mouvement de janvier 1968 à la SMN

30 janvier 1968 - coupures de presse sur le site de Jean Ferrette (2008)
http://jeanferrette.free.fr/SMN_1968.html



Calvados e-magzine 2018
1968, Tout a commencé dans le Calvados...
http://emag.calvados.fr/le-calvados-autrement_130/mai-68--tout-a-commence-dans-le-calvados-

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Caen : Mai 68, 50 ans après ?

 

mai68-apres-caen

Mai 68 et après ?

avec la participation de
Ludivine Bantigny, MdC à l'université de Rouen,
Julie Pagis, chercheuse en sociologie politique au CNRS
et Boris Gobille, MdC en sciences politiques à l'ENS de Lyon
animée par Rémi Mauger, journaliste

Vendredi 15 juin 2018, 18h30
Caen, Bibliothèque Alexis-de-Tocqueville. 15, quai François-Mitterrand


.
- Table ronde très intéressante et révélatrice

Une illustration de l’écart considérable
entre le travail des chercheurs des sciences sociales et les questions d’un journaliste TV.


1 version audio artisanale temporaire est disponible en ligne (67 minutes) :
http://bit.ly/2tjcYxI



- qq liens :

. Caen, « avant-garde de la révolution mondiale » ? :-) :-)

Le 18 janvier 1968, Peyrefitte est chahuté par des étudiants,
le 26 janvier, le préfet envoie les CRS réprimer très brutalement une manifestation ouvrière
http://clioweb.canalblog.com/tag/caen1968


. Mai 68 par celles et ceux qui l'ont vécu,
(dont Boris Gobille) - présentations de l’ouvrage
http://clioweb.canalblog.com/tag/gobille

. Mai 68, un pavé dans leur histoire Julie Pagis
http://clioweb.canalblog.com/tag/pagis

. 1968 : de grands soirs en petits matins Ludivine Bantigny
http://clioweb.canalblog.com/tag/bantigny

. « Troubler l’ordre. Engagements contestataires, rencontres et décloisonnements sociaux dans les années 1968 »
Colloque international organisé par l’université de Rouen et Triangle-UMR 5206
les 7 et 8 juin 2018, au Centre d’histoire sociale du XXe siècle, 9 rue Malher, Paris 4e
http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article7114

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Mai 68 par celles et ceux qui l'ont vécu

 

mai68-vecu



.
Mai-68 : entretien avec celles et ceux qui l’ont vécu (1/2) - Mediapart
http://www.youtube.com/watch?v=krIBr--R_-E

Christelle Dormoy-Rajramanan et Boris Gobille, coordinateurs de l'ouvrage paru le 22 mars aux éditions de l'Atelier
3 témoins : Brigitte Blondet, Gisèle Prevost et Patrick Boisson

Michel Guillaumin et Ada Ruta, 2 autres témoins.
http://www.youtube.com/watch?v=OmBJO8VZajw

Débats animés par Edwy Plenel et Rachida El Azzouzi.



- Mai 68 par celles et ceux qui l'ont vécu
  conférence aux AD95, Créteil, le 24 mars 2018.
(son plutôt médiocre)

Présentation par Christelle Dormoy-Rajramanan et Boris Gobille, coordonnateurs du livre
Ont participé au débat : Claude Pennetier et Paul Boulland
Alain Roch, Marcel Zaidner, Danièle Cornet, Viviane Montias-Baruch, Dominique Guibert. Archives Bernard Baissat

https://www.youtube.com/watch?v=Ek-9kILG_90

- autres présentations de l’ouvrage :
http://blogs.mediapart.fr/mai68parceuxquilontfait/blog/280218/les-evenements-autour-de-mai-68-par-celles-et-ceux-qui-lont-vecu



- Le Mai 68 des écrivains
Crise politique et avant-gardes litteraires, Boris Gobille
http://www.cnrseditions.fr/histoire/7560-le-mai-68-des-ecrivains.html


- 1968 en lettres : les avant-gardes littéraires dans le mouvement
La suite dans les idées 27/01/2018
https://www.franceculture.fr/emissions/la-suite-dans-les-idees/la-suite-dans-les-idees-samedi-27-janvier-2018

A travers une passionnante enquête sociologique et historique, Boris Gobille a pu retracer
les dynamiques complexes des engagements des écrivains en mai-juin 68,
et la manière dont cet événement singulier a structuré en retour ce monde littéraire.


- 2008 - Mai 68 en quarantaine – colloque ENS Lyon
http://www.canal-u.tv/video/ecole_normale_superieure_de_lyon/01_presentation_du_colloque_mai_68_en_quarantaine.4561



.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Annales 1945 : Hommages à Marc Bloch

 

marcbloch

Hommages à Marc Bloch
Annales d'histoire sociale. 8ᵉ année, N. 1, 1945.
http://www.persee.fr/issue/ahess_1243-258x_1945_num_8_1


À nos lecteurs [liminaire]
L. Febvre

Testament spirituel de Marc Bloch
Marc Bloch

I. Souvenirs et témoignages 1 - 32

De l'histoire au martyre. Marc Bloch 1886-1944 [article]
L. Febvre

Au temps de la clandestinité : notre "Narbonne" de la Résistance
G. Altman

Marc Bloch. Témoignages sur la période 1939 - 1940 : extraits d'une correspondance intime
L. Febvre  Marc Bloch


II. Marc Bloch : reliquae 33 - 46
Une mise au point. Les invasions. Deux structures économiques
M. Bloch


III. Sur des voies suivies par Marc Bloch 47 - 112

Le problème de l'or au IVe siècle
A. Piganiol

Études sur la bourgeoisie parisienne : Gandoufle d'Arcelles et les compagnies Placentines à Paris (Fin du XIIIe)
Ernest Tonnelat

L'ordre teutonique dans la littérature allemande des XIIIe et XIVe siècles
Ernest Tonnelat

Où il est question de Babeuf
G. Lefebvre

Un programme : la géographie religieuse
G. Le Bras

----------------

Ce grand personnage historique ? L'école primaire
L. Febvre

 

annales1945

source Gallica
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k100632/f1.item.zoom


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 juin 2018

Caen janvier 1968

 


Caen janvier 1968

http://fr.wikipedia.org/wiki/1968_à_Caen

http://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/260118/26-janvier-68-caen-prend-les-devants



- 18 janvier, Alain Peyreffite vient inaugurer la Faculté des Lettres. Il est chahuté par des étudiants.

- 26 janvier, grèves ouvrières (Saviem, Radiotechnique, Sonormel, Jaeger, Citroën ou Moulinex),

                 manifestation et nuit d’émeute le 26 janvier 1968


1968 : dans l’Ouest, la tension montait depuis l’hiver...
Ouest-France 26.09.2013
http://www.ouest-france.fr/economie/1968-dans-louest-la-tension-montait-depuis-lhiver-110747

Guy Robert, délégué CFDT, 25 ans - « A la Saviem, le vendredi 19 janvier 1968, 1 500 salariés votent la grève illimitée. Le mardi, un piquet de grève s’installe devant l’usine. Vers quatre heures du matin, les gardes mobiles viennent nous déloger. Cela met le feu aux poudres. Le lendemain, la riposte dans les rues de Caen est bloquée dès l’entrée de la ville, à coups de crosse. Ce midi-là, je ne suis pas dans la rue mais à la maternité. C’est la naissance de mon fils !

Face aux agressions policières et préfectorales, une nouvelle manifestation s’organise le vendredi 26 à 18 h. Elle dégénère vite en guérilla urbaine.

… Le calme est ensuite revenu dans la ville dévastée. Nous reprenons le travail le 6 févier, sans avoir rien gagné de nos revendications. Mais, le feu n’est pas éteint, il repartira en mai ».

 

caen-1968-fr3

dans la photo de France3, Ouest-France, le titre d'un journal sans date.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados/caen/janvier-68-caen-precurseur-evenements-mai-68-feuilleton-1398385.html

 



caen-of-27011968

il s'agit de Ouest-France du samedi 27 et dimanche 28 janvier 1968.

En 2018, le quotidien a publié un feuilleton sur l'année 1968 à Caen.

 

caen-27mai68-of

 



caen-26janvier1968-ad14

 

- Caen 1968, une présentation aux AD14

avec le plan du centre de Caen par les RG,
le trajet de la manifestation du 26 janvier de la place Saint-Pierre à la préfecture
et une répression policière brutale (200 blessés).

http://www.facebook.com/pg/archives.calvados/videos/

 

caen1968-repression

France 3 légende cette photo :

Manifestation janvier 1968 :-)

 

 

pontal-26011968-AD14

Le rapport du préfet au soir du 26 janvier 1968
expo AD14
http://expo68.calvados.fr/accueil.html

 

 

1968-caen-mondeville

Grévistes de la SMN, à la limite Caen / Mondeville - 30 janvier 1968
source France-Culture 2018

 

Le mouvement de janvier 1968 à la SMN

30 janvier 1968 - coupures de presse sur le site de Jean Ferrette (2008)
http://jeanferrette.free.fr/SMN_1968.html



Calvados e-magzine 2018
1968, Tout a commencé dans le Calvados...
http://emag.calvados.fr/le-calvados-autrement_130/mai-68--tout-a-commence-dans-le-calvados-



.

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juin 2018

JNA2018 : Vire, villa gallo-romaine

 

vire-villa-romaine

 

JNA2018 

Vire 14500
Chantier de fouilles Inrap 
La Papillonière - Le Boscq

Vestiges d'une villa gallo-romaine + nombreux greniers et habitations du Moyen-Âge.

dimanche 17 juin, 10-18 h visites guidées  + atelier céramologie
http://bit.ly/2LT29Ke


« une vaste villa gallo-romaine s’étend sur plus de 10 hectares
et sa taille témoigne de la richesse de ses propriétaires d’alors.
Pour le moment, les archéologues ont surtout exploré la partie agricole du site
et ont découvert des granges mais aussi des lieux de stockage pour les récoltes. »

« Un deuxième site a été repéré par les archéologues, plus à l’Ouest du premier et surtout plus récent.
Les vestiges datent du Moyen-Âge (entre le VIIème et le Xème siècle) » - France 3 regions 01.06.2018

http://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados/vire/vire-villa-gallo-romaine-decouverte-apres-fouilles-archeologiques-1486567.html


..

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Les Lip, l'imagination au pouvoir

 

lip-reid

Opening The Gates — The Lip Affair, 1968-1981, Donald Reid, Londres, Verso, 2018



« His brilliant narrative about the Lip workers who ran their own factory makes clear that they were blazing a new direction for the left.
Although their experiment in self-management did not survive,
it should inspire anyone who believes in the democratization of everyday life ».


Socialism in One Factory ? @GrimandDim

Ian Birchall reviews Opening the Gates: The Lip Affair, 1968-81, published by @VersoBooks
http://www.rs21.org.uk/2018/06/06/soc


- Les Lip, l'imagination au pouvoir, docu Christian Rouaud 2007
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Lip,_l'imagination_au_pouvoir


- Les luttes de LIP de 1948 à 1983
Charles Piaget Alencontre le 22 juin 2006
http://alencontre.org/europe/les-luttes-de-lip-de-1948-a-1983.html (cache Google)

1) 1948: Un état des lieux. La vie à LIP, la faiblesse du syndicalisme, la vie collective en sommeil
2) 1953: Les origines d’un renouveau. Des jeunes prennent des initiatives pour un syndicalisme plus efficace
3) 1954 à 1957: Le long chemin pour construire une force collective
4) 1968-69 et 1970: Des luttes qui ont permis des sauts qualificatifs importants
5) 1973-1976: Les deux grandes luttes de LIP: les faits, marquant un progrès dans les luttes
6) Enfin quelques enseignements que j’ai retenus. «Comment les salariés LIP, des gens ordinaires ont pu réaliser tout cela».


Les ouvriers aujourd'hui face à des formes renouvelées du «despotisme» patronal. Reflexions à partir des Lip
Entretien avec Michel Pialoux - 22.04.2007
http://alencontre.org/archives/Ecran/LipPialoux04_07.html


Lip, les effets formateurs d'une lutte - Entropia 2007

http://alencontre.org/europe/lip-les-effets-formateurs-d%e2%80%99une-lutte.html

Ce texte est le témoignage au jour le jour de la lutte des ouvriers de LIP qui, d’avril 1973 à mars 1974, fit la une de maintes gazettes. Ce «journal» est l’œuvre d’un collectif animé par Charles Piaget qui nous l’a confiée pour publication. Nous avons choisi de n’y apporter aucune modification formelle tant il représente un chapitre clé de la mémoire ouvrière en France, au siècle dernier.» Ce texte a été publié dans la revue Entropia, No.2, printemps 2007.
Ce texte est le fruit d’un travail collectif, effectué en 1975


.

 

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 juin 2018

G. Noiriel, socio-histoire

 

Héritages et actualités de la socio-histoire

Colloque international autour des travaux de Gérard Noiriel

 14 et 15 juin 2018
Amphithéâtre Furet, 105 Boulevard Raspail, Paris

 

- De l’histoire sociale à la socio-histoire de la nationalisation des mondes ouvriers

- La socio-histoire des Etats, des processus d’identification et la nationalisation des sociétés

- Historiographies et interdisciplinarité : la sociohistoire comme réaffirmation d’une histoire-problème et d’un programme unifié de sciences sociales

- L’intellectuel dans la Cité

programme détaillé : http://clioweb.free.fr/colloques/noiriel-2018.pdf

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 juin 2018

H&M : Les mots de l'exil XIXe

 

Une affaire de mots, édito de Marie Poinsot (accès gratuit) - Hommes et Migrations 1321

http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/8011-les-mots-de-l-exil-dans-l-europe-du-xixe-siecle

 
sommaire :

"Les mots de l’exil dans l’Europe du XIXe siècle"
Delphine Diaz, Alexandre Dupont

"Définir l’asile politique en Grande-Bretagne (1815-1870)"
Thomas C. Jones

"Lexiques et pratiques du destierro : l’exil politique en péninsule et à l’Outre-mer, de 1814 aux années 1880"
Romy Sanchez et Juan Luis Simal


"Les réfugiés en France au prisme des circulaires du ministère de l’Intérieur (1830-1870) :
pour une étude conjointe des discours & des pratiques de l'administration" Delphine Diaz


"Les mots de l’exil dans le droit international au XIXe siècle, entre Amérique latine et Europe"
Edward Blumenthal


"Les perceptions de l’étranger, du réfugié et de l’expulsé dans les débats parlementaires en Belgique (1835-1875)"
Maïté van Vyve


"Adampol/Polonezköy, refuge et colonie agricole : un laboratoire de la polonité en exil dans l’Empire ottoman au XIXe siècle"
Katarzyna Papiez


"L‘exil carliste espagnol dans le sud de la France des années 1870"
Alexandre Dupont


"Proscrits et exilés au milieu du XIXe siècle"
Sylvie Aprile,


"Figures de l’exil dans les chansons et poésies communardes"
Laure Godineau


"De l’exilé honorable au criminel potentiel ?"
Jeanne Moisand


Egalement d'après la couverture de la revue

 -  Tsiganes : regards photographiques sur les populations roms

« Se donner en photo ». Le purane pildi la Gildake, les vieux clichés de Gilda
Rroms et migrations : l’usage des mots en question

Chantiers de la recherche
Immigrations post-coloniales, minorités et politique en France et en Angleterre. Perspectives comparatives.
Initiatives Ciao Italia, une exposition itinérante autour d’un siècle d’immigration et de culture italienne en France

Lettexil, la 2e édition sur salon des littératures de l’exil et de la migrations

Repérages
Mai 1968 sous le prisme de l’histoire de l’immigration
Quand Mai 1968 rencontre l’immigration : un moment de l’opinion française


et sur le web

- Les mots de l'exil, journée d'études 17.01.2017
https://asileurope.hypotheses.org/366

Mettre l'exil en images - atelier 20.01.2017
http://asileurope.hypotheses.org/382


- Les mots de l'exil : 
Expulsion -  Proscription -  Exilé
http://asileurope.huma-num.fr/le-vocabulaire-de-lexil


- cartothèque
http://asileurope.huma-num.fr/cartotheque

itinéraires de l’exil (13)
retours volontaires, retours forcés (4)
les villes-refuges (2)
Frontières, lieux de passage et points de contrôles (1)
accueillir les réfugiés (1)


hm-mots-exil

 

 

 

.


.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 juin 2018

Définir une nouvelle paix

 

Forum Normandie pour la paix 8 juin 2018

 

Définir une nouvelle paix

 4eme conférence 33e minute

avec
- Steve Killelea, fondateur de « Institute for economics and peace »
- Alain Lamassoure, député européen
- Justin Vaïsse, CAPS MAE
- Alexander Zuev, s-secr. Gl des Nations unies

http://www.youtube.com/watch?v=89dDc2n-xLI

dans l'après-midi :
- Commémorer, raconter, éduquer : comment fonder une culture de paix ?
- Droits des femmes : facteurs indispensables d’une paix durable
- Le conflit israélo-palestinien, la paix impossible ?

- présentation du Global Peace Index
  

 

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

1944-2018 : quand on est jeune...

 

 

062018-newton-mort


Un titre de Ouest-France à partir d'une affirmation d'un vétéran de 93 ans...
Ouest-France 07.06.2018


Dans la presse d'août 1914 :

« Les balles allemandes traversent les chairs de part en part sans faire aucune déchirure ! »

 

.




.

 

 

Posté par clioweb à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 juin 2018

Caen : Archéo des temps mérovingiens

 

« Vous avez dit Barbares »
Archéologie des temps mérovingiens

Caen, Musée de Normandie 15 juin au 6 janvier
dossier de presse en pdf


parcours :

1 - Souviens-toi du vase de Soissons !
2 - Les derniers temps de l’Empire romain - Ve
3 - Les temps mérovingiens VIe - mi VIIIe
4 - Vers un monde chrétien


 

plaqueboucle-mdn

Plaque-boucle à l’hippogriffe en bronze
Cherbourg, fin du VIe ou première moitié du VIIe siècle. © Musée de Normandie

 

rappels :

Les Temps mérovingiens
Musée de Cluny, Paris 2017
http://www.inrap.fr/les-temps-merovingiens-11804

Exposition « Austrasie, le royaume mérovingien oublié »
MAN St Germain - du 3 mai au 2 octobre 2017
http://www.inrap.fr/exposition-austrasie-le-royaume-merovingien-oublie-12620

L’archéologie mérovingienne à travers les siècles BNF 06/03/2017
http://histoirebnf.hypotheses.org/185




.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 juin 2018

Aviateurs anglais tués à Saint-Sever-14

 

 

3345

 

 

3367

3416

 

 

lest-3413

 

 

13 avril 1941 :
Un bombardier anglais de retour d'une opération sur Bordeaux
s'écrase sur le bourg de St Sever, tuant l'équipage et 9 civils.
149 Sq RAF ( Wellington)

sont tués le 13 avril :

 

stsever-13041941

L'équipage du bombardier

+

les victimes civiles du 13 avril 1941 :

Léon Champion 52 ans
Mme Léon Champion 50 ans

et Guy Boudier leur petit-fils 15 mois

Marcel Champagne
Paulette Vaudry son épouse
Gabrielle Bricod, leur tante

Jeanine Lebedel 18 ans
Georges Morel 17 ans
Maurice Brochet 17 ans



clennel-d

10 avril 1943 crash d'un Typhoon à l'ouest de St Sever

D.H Clennel, pilot sergeant, 19 ans RAF 197 sq

 

 

marko-r

1er août 1944 : crash d'un chasseur bombardier P 47
dans le secteur du Vieux Château

RLL Marko, lieutt pilot, 25 ans, Cleveland, Ohio - 
US Air Force 368th F.G.

 

FRENCH villagers have clubbed together to put up a memorial
to the crew of a British World War II bomber that crashed in their main street. (source BW - AL)
http://www.metro.news/french-villages-tribute-to-doomed-wwii-crew/1095924/
The Wellington T2897 from 149 Squadron went down in flames in the centre of St Sever Calvados because of engine trouble caused by flak. It was returning to RAF Mildenhall after a mission to destroy a Luftwaffe airfield in Bordeaux on Easter Sunday, 1941
A fireball from the aircraft killed nine people in the Normandy village — including a 15-month-old infant — and five of the six crew, aged between 21 and 23.

- Dame Vera Lynn praises French memorial for crew of wartime bomber
The new memorial in St Sever carries the simple inscription: “They gave their youth in St Sever so that peace could flourish in Europe”
http://www.itv.com/news/2018-06-09/dame-vera-lynn-praises-french-memorial-for-crew-of-wartime-bomber/

 
.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 juin 2018

Mémoire coloniale, m. de l’immigration

 

Mémoire coloniale, mémoire de l’immigration (via NC)

La conférence avec Pierre Nora et Benjamin Stora (Palais de la Porte Dorée, Mardi 24 avril 2018) est en ligne.


Cette rencontre-débat a donné lieu à une capture audio.
Un dossier de six pages accompagne l’enregistrement,
ainsi qu’une interview vidéo de Benjamin Stora à propos de son débat avec Pierre Nora.

http://www.sfhom.com/spip.php?article2537

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juin 2018

Caen 1944 : la vidéo


(rédaction en cours)

 

Caen Eté 44

 

La vidéo des conférences du 6 juin 2018 au Mémorial est en ligne
http://www.facebook.com/LeMemorialDeCaen/videos/10156510385982431/


Mickaël Biabaud (Cadomus3D) a présenté la ville d'avant 1944

http://www.cadomus.org

Caen avant-après : http://www.cadomus.org/avantapres/plan-1944-2013

Jean Quellien a été interrogé sur l'intérêt militaire
de bombardements des centres villes.


Romain Stepkow, le géographe a fait un travail remarquable sur les bâtiments.
Il aurait pu évoquer davantage les 20 000 habitants qui ont subi la bataille,
et faire exploiter par un collègue d'histoire sociale les dossiers de la reconstruction.

Parmi les images à voir dans la vidéo, qq exemples


juin44-villes-bomb 

Normandie 1944 - Le 21 janvier 1944, une réunion des chefs de l'aviation
détermine les villes à bombarder (Saint-Lô, Vire, Argentan...)
pour retarder l'arrivés de renforts allemands.
Caen ne figure pas sur cette carte : la ville devait être libérée dès le 6 juin.
Elle ne l'a été que le 9 juillet. Vire n'a été libérée que le 8 août.

 

caen-1910-stpierre

 La place Saint-Pierre vers 1910
l'église à droite, l'hôtel d'Escoville à gauche, la station du tramwey
au fond, le départ de la rue de Geole. les immeubles de 4 étages masquent le château

 

caen-p011905

PhotosNormandie (P. Peccatte et M Le Querrec)
rend « pérennes » les images US de Archives Normandie 1939-1945 (2004-2014)
http://www.flickr.com/photos/photosnormandie/tags/caen/

Caen – juin 1944 - Le quartier St Jean est en feu probablement le premier bombardement le 6 juin à 13h30.
Le reste de la ville ne semble pas avoir encore souffert.
L'l’Hôtel de ville (bord gauche de la photo) est coupé en deux dans la nuit du 6 au 7 juin. 50 civils sont tués dans ce secteur.

 

caen-stjean-1947

Caen 1944 - les destructions considérables autour de l'église Saint-Jean
En haut à droite, le château n'est plus masqué par les immeubles.
Les ruines de l'hôtel d'Escoville sont à l'ouest de l'église Saint-Pierre (qui a perdu sa flèche).

 

caen-dommages-44

 Caen 1944 - les dommages de guerre - carte et statistiques
Romain Stepkow évalue à 32 % les destructions pour l'ensemble de la ville
(38 % en tenant compte des immeubles à étages)

 

caen-ouest-1952


L'ouest de la ville, à proximité de l'Abbaye aux hommes a subi beaucoup moins de destructions que l'îlot Saint-Jean

Romain Stekow a conçu une vue à 360 ° (colorisée !) de la ville
vue depuis le clocher de l'église Saint-Jean en 1948


Aux destructions liées à la bataille de Normandie,
il faut ajouter le choix des urbanistes et des élus caennais.
Ainsi, pour la nouvelle avenue du 6 juin
il a été envisagé de lui faire traverser un château de Caen à éventrer... :-)


une autre illustration de ces choix pour la reconstruction de l'Hôtel d'Escoville, un joyau de la Renaissance
http://clioweb.free.fr/art/caen/caen16.htm

 

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 juin 2018

Vire 1944-2018

 

vire-06062018

 

 rappels :

Vire - Les cérémonies de 2004 : http://clioweb.free.fr/dossiers/vire/vire2004.htm

Vire - Les cérémonies de 2014 : http://clioweb.free.fr/dossiers/vire/vire-1944.htm

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Caen 1944 : l'hôtel d'Escoville

 

#Caen_Eté44

La reconstruction de l'Hôtel d'Escoville après 1944 : histoire d'un conflit
Patrice Gourbin, Annales de Normandie 2001, via Persée
http://www.persee.fr/doc/annor_0003-4134_2001_num_51_1_1300

 

caen-44-escoville

L'hôtel d'Escoville après les bombardements de juin et juillet 1944

 

caen-53-escoville

(tradition et modernité ? :-)

http://clioweb.free.fr/art/caen/caen16.htm

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 juin 2018

1944 : Les bombardements de Caen

ete44-memorial-dp2018

 - Notre Été 44
Une conférence inédite (sic) sur les bombardements de la ville de Caen au cours de l'été 44.
Jean Quellien, historien, Romain Stepkow, géographe et Mickaël Biabaud (Cadomus)

Mémorial de Caen
Mercredi 6 juin, à 20h

 

Mémorial de Caen, Agenda juin 2018, expos et conférences
dossier de presse
http://www.memorial-caen.fr/les-evenements/lagenda



caen-p011905

 La ville de Caen sous les bombes (6 ou 7 juin 1944)
Caen - p011905 – Archives de Normandie 2004 -
PhotosNormandie
http://bit.ly/2JhfQlr


- dans la collection de photos américaines dont la mise en ligne "pérenne" (sic)
a été financée par la Région en 2004 ce cliché et qq autres
(ces photos ont disparu du web en avril 2014. Elles sont toujours disponibles grâce à Flickr
et au travail de Patrick Peccatte et de Michel Le Querrec.

En cas d'erreur ou d'oubli dans une légende,
vous pouvez corriger ou prévenir ces deux internautes.

- un site personnel très illustré
celui de Michel Le Querrec

http://sgmcaen.free.fr/

dont la page sur Les bombardements à Caen

 

+ qq liens amassés en 2004 et 2014

http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/normandie-44.htm

 

.

Posté par clioweb à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

6 juin 2018 : St Charles-de-Percy

 

1944 - 2018 : St Charles-de-Percy


cérémonie au cimetière britannique le 6 juin 2018

puis à la mairie de St Charles



3230

 



cwgc

Plus de 700 soldats ont été tués lors de la bataille de Normadie au début du mois d'août 1944

CGWC - Commonwealth War Graves Commission Saint-charles-de-percy
http://www.cwgc.org/find-a-cemetery/cemetery/2005000/st.-charles-de-percy-war-cemetery/
entrées par noms, régiment, date du décès, âge, pays...

 

3221

 

 

3223

 

 

3232

 

 

3200

 

 

3226

 


3210b

 

 

3234


.

 

Posté par clioweb à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

C. Goudineau : hommage de la Fabrique

 

06.06.2018 : La Fabrique rend hommage à Christian Goudineau

avec Laurent Olivier, MAN, Le pays des Celtes
http://musee-antiquitesnationales.academia.edu/LaurentOlivier

et Laurence Tranoy, La Rochelle Comment les Gaules devinrent romaines
http://www.editionsladecouverte.fr/auteur/Laurence_TRANOY-26835.html

goudineau

Christian Goudineau (1939-2018)
liste des publications et vidéos sur le site du Collège de France
http://www.college-de-france.fr/site/christian-goudineau/travaux.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Goudineau

 

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juin 2018

bvmsm : le manuscrit BM 91

 

jpc-373

 Photo JP Cormier - 02.06.2018

 

 bm91-1a        bm91-1b

Deux pages du manuscrit BM 91, pages 6 et 7

(versions agrandies ci-dessous)

http://www.unicaen.fr/bvmsm/img-viewer/IMG/Avranches_BM/MSS/Avranches_BM_91


bm91-notice

La notice présentée en 2015 (Stéphane Lecouteux ?)


La fiche de la bibliothèque virtuelle
http://www.unicaen.fr/bvmsm/ead.html?id=FR_UCBN_MSM_mss_av&c=FR_UCBN_MSM_mss_av_Avranches_BM_91


Avranches BM, 91

Nom du manuscrit Omont 1889 - S. Augustini opuscula
Cotes anciennes : n. 100 (f. 1r) ; 3.0.21 (contreplat) ; 150 (contreplat) ; A 9 (f. 257)
Datation : XIe siècle (Delisle 1872) ; XIIe siècle (Omont 1889) ;
              1re moitié du XIe siècle (Samaran & Marichal 1984) ; avant 1040 (Alexander 1970), vers 1015-1040 (Initiale)

( Lettres en noir et en rouge )
initiales de couleur rouge ; initiales ornées : B (f. 1r) et C (f. 2r)

voir aussi Historique (Omont 1889 : «  Vuarinus, pour les ff. 1r-80r »... )

 

bm91-1a

St Augustin contre Julien
 page 6 / 528

 en haut, 4 lignes barrées d'un trait rouge annoncent les ouvrages recopiés,
dont St Augsutin contre Julien et les Pélagiens

 

bm91-1b

St Augustin contre Julien
page 7 / 528


«  Augustin à son bienheureux frère et collègue Claude, salut dans le Seigneur.

Mû par un sentiment fraternel, vous m'avez envoyé, avant que je vous les eusse demandés, les quatre livres de Julien contre le premier livre d'un de mes ouvrages (Du mariage et de la concupiscence). Je ne crois pas pouvoir mieux faire que de vous envoyer, plutôt qu'à tout autre, ce que j'y réponds; vous jugerez si j'y réponds bien. Des extraits des quatre livres de Julien avaient été envoyés, j'ignore par qui, à l'illustre et pieux comte Valère, à qui on savait que mon ouvrage était dédié; ces extraits me furent remis, grâce aux soins de l'illustre comte, et-je me hâtai d'ajouter à mon premier livre, un second où je réfute tout cela de mon mieux. Mais en comparant ces extraits aux quatre livres qui sont entre mes mains, je me suis aperçu que tout n'est pas rapporté comme Julien l'a écrit » .

Traduction de l'ouvrage en français (via JPC)
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/augustin/polemiques/pelage/julien/index.htm



 
La liste des manuscrits de BM 1 à BM 248

dans une page de la bibliothèque virtuelle, en colonne de gauche,

http://www.unicaen.fr/bvmsm/ead.html?id=FR_UCBN_MSM_mss_av&c=FR_UCBN_MSM_mss_av_Avranches_BM_91




 


..

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 juin 2018

Etats généraux de l'Antiquité

 

 

ega-2018

 

2e États généraux de l’Antiquité - Paris 8-9 juin 2018

http://www.ega2018.org/

 

Les premiers EGA ont eu lieu en février 2015
http://sophau.univ-fcomte.fr/les-etats-generaux-de-l-antiquite/

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 juin 2018

BNF : Le Jardin et ses créateurs

 

jardins-bnf

 

Le jardin et ses créateurs, BNF, biblio 2013
http://www.bnf.fr/fr/collections_et_services/anx_biblios_art/a.biblio_jardins.html

Bibliographie sur les grands jardins de l’histoire - CNDP Dijon 2004
http://www.cndp.fr/crdp-dijon/IMG/pdf_pdf_jardins.pdf

Le jardin au Moyen-Age et au XVIe,
Archéologie médiévale en Ile-de-France, séminaire de Jean Chapelot, mars 2003

http://www.menestrel.fr/IMG/rtf/07.rtf

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juin 2018

L'APHG Caen à Avranches

 

Le samedi 2 juin 2018, la Régionale de l’APHG propose une journée de visites à Avranches

10h-12h : visite générale du Scriptorial
avec un guide conférencier puis en autonomie

12h-14h: repas

14h-16h : Stéphane Lecouteux, responsable de la bibliothèque patrimoniale nous fera visiter la bibliothèque (fonds ancien)
avec une présentation des manuscrits du Mont Saint Michel des X-XIIIe siècle
et du rôle du scribe Antonius, moine-copiste de l’abbaye de la Trinité de Fécamp venu copier plusieurs manuscrits.
Il avait fait enluminer sur place ces mêmes manuscrits.
(L’entrée est gratuite pour tous)

Cette visite se terminera par la présentation du projet
de bibliothèque virtuelle du Mont-Saint-Michel
réalisé par l’Université de Caen.
http://clioweb.canalblog.com/tag/bvmsm

Un colloque est annoncé à Avranches le 5 et 7 septembre 2018, le MSM le 6 sept.
http://bvmsm2018.sciencesconf.org/resource/page/id/2


 

Folio195r-Saint-Michael-Mass

La Fête de l'archange : le Mont Saint-Michel – folio 195r
Les Très Riches Heures du duc de Berry - 1411-1416 -
Commons
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Folio_195r_-_The_Mass_of_Saint_Michael.jpg

Combat entre l'Archange Saint-Michel et le dragon au dessus du Mont Saint-Michel, à marée basse.
Sept anges entourent la miniature et observent la scène dans des médaillons entourés de nuages argentés.
L'un d'entre eux, en bas à gauche, tient l'écu du duc de Berry

 

 

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Feuilles de Géographie

 

- Pour une réflexion collective sur l'enseignement de la géographie à l'Université
Carnets de géographes n° 10 – 2017
http://journals.openedition.org/cdg/1115

Partager des savoir-faire pédagogiques : retours sur l’expérience éditoriale des Feuilles de géographie
Sylvestre Duroudier, Leïla Frouillou, Brenda Le Bigot, Annaig Oiry, Élise Olmedo, Étienne Toureille et Camille Vergnaud
http://journals.openedition.org/cdg/1146

- Feuilles de Géographie
Partager les pratiques enseignantes à l'université
cours, méthodologie, progression, évaluation...
http://feuilles-de-geographie.parisnanterre.fr/

“Géographie hors les murs”. 28,05,2018

Antoine Frémont. et Anne Frémont-Vanacore, 1995. “Méthodes et courants de pensée de la géographie”,
Feuilles de Géographie, Feuille n°11
https://feuilles-de-geographie.parisnanterre.fr/1995/09/30/methodes-et-courants-de-pensee-de-la-geographie/

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juin 2018

Maurice Audin, lettre ouverte

 

Reconnaissance de la responsabilité de l'Etat français dans la mort de Maurice Audin
Lettre ouverte au président de la République

« Le 11 juin 1957, pendant la bataille d'Alger, Maurice Audin, mathématicien communiste de 25 ans, était arrêté par les parachutistes du général Massu devant sa famille, avant d'être torturé. Le jeune assistant à la faculté d'Alger n'en est jamais revenu, et l'armée française a fait disparaître son corps ».

La reconnaissance des sévices subis par Maurice Audin,
puis de son assassinat par l'armée française serait cet acte fort.
Le moment est venu.

L’appel publié par L'Humanité a été signé par plus de 50 personnalités.

http://www.humanite.fr/pour-la-reconnaissance-de-la-responsabilite-de-letat-francais-dans-la-mort-de-maurice-audin-655945

audin-lhuma

 

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le ParcourSup des filles

 

Le Parcoursup des filles
Classe et genre à l’université
par Fanny Bugeja-Bloch & Marie-Paule Couto , La vie des idées, 01.06.2018
http://www.laviedesidees.fr/Le-Parcoursup-des-filles.html

« La loi ORE et l’amendement Grosperrin constituent donc une attaque en règle contre les filières accueillant les filles de milieux populaires sur lesquelles repose en grande partie la démocratisation de l’enseignement supérieur ».


.

Posté par clioweb à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Nos trains, on y tient ...

 

A Vire (14), un dialogue tendu sur l'avenir de la gare

Entre Dominique Rilhac, pour le collectif citoyen de défense du train,
et Serge Couasnon, premier adjoint au maire - La Manche Libre 01.06.2018

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-526867-a-vire-un-dialogue-tendu-sur-l-avenir-de-la-gare

 

train-vire-31mai2

 

 

train-vire-31mai

26.02.2018 - Les rapports Duron et Spinetta
http://insoumisvire.over-blog.com/2018/02/introduction-ca-du-26-fevrier-les-rapports-duron-et-spinetta


Pour le maintien et l'amélioration de la ligne Paris-Granville

Pour un service public de qualité

- maintenir et rouvrir les guichets
- développer les sercices dans les gares
- mettre en place des services sociaux qui incitent à prendre le train
- améliorer les correspondances

Réaliser une véritable modernisation

- Remettre en double voie entre Argentan et Granville
- Electrifier la ligne entre Dreux et Granville
- Réaliser la troisième voie entre Dreux et Versailles
- Porter la vitesse à 160 km/h (gain de temps : 30 minutes)

vire-sncf-31mai1

vire-sncf=31mai2


Le dossier transmis aux élus, à la presse régionale et nationale par le Collectif :

Le Collectif de défense des axes ferroviaires sud Normandie
http://collectifdefenseaxesferroviairessudnormandie.over-blog.com/

et le Comité Virois pour la défense du train


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Résistances au féminin

 

 resistances-sully

 

Colloque Résistances au féminin
Écriture contemporaine de l'engagement


Bibliothèque de l'Arsenal

1 rue Sully 75004 Paris

http://pleiade.univ-paris13.fr/wp-content/uploads/Programme-Résistances-au-féminin.pdf
http://institut-du-genre.fr/fr/


- Vendredi 1er juin 2018

Résister au féminin : fondements et enjeux sociaux
Le journalisme comme arme

Une œuvre de résistance théâtralisée
Dans les geôles


- Samedi 2 juin 2018

Femmes en guerre
Madeleine Riffaud
dont Les 7 vies de Madeleine Riffaud docu de Jorge Amat


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 mai 2018

Les cartes de ParcourSup



Que valent les cartes de ParcourSup ?
http://cartonumerique.blogspot.com/2018/05/que-vaut-la-datamap-qui-geolocalise-les.html

« Dans un souci (quelque peu tardif) de communication et de transparence, le Ministère de l'Education Nationale a fini par communiquer les algorithmes de Parcoursup. Dans la foulée a été mise à disposition une carte interactive des résultats par établissements sur un fond de carte Openstreetmap »

« Il serait intéressant de reprendre ces données et de les intégrer dans une application de cartographie thématique pour les faire "parler" davantage ».

SG envisage un TD de cartographie appliquée, pour comprendre la construction de cette carte ainsi que de la mise en carte d’autres éléments liés à la formation.

« Faut-il rappeler qu’avec Parcoursup, la nouvelle plateforme d’accès au supérieur mise en place par le gouvernement, ce ne sont pas seulement les facs qui classent les étudiants. Ce sont aussi les étudiants qui classent les facs ! »


psup-nantes

 


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Un caméraman dans la Résistance

 

forrestier

 

Félix Forestier, un caméraman dans la Résistance
Franck Mazuet 55 mn
Du maquis du Vercors au procès du maréchal Pétain, Forestier saisit le retour de la République dans un pays traumatisé par l'Occupation (et aussi en politique, le passage rapide de la 2GM à la guerre froide)

rediffusion le jeudi 30 mai sur LCP 20h30
(le docu a déjà été diffusé en juin 2015, il le sera à noveau le mercredi 6 juin à 0h30)
suit un débat avec
Alexis Corbière, Denis Lefèbvre, Alya Aglan, Fabrice Grenard.
http://lcp.fr/emissions/droit-de-suite/288074-la-resistance-entre-mythe-et-realite

Forestier, filmographie
http://www.imdb.com/name/nm3460278/


Syvlie Lindeperg a analysé le rôle de Forestier dans le Vercors (La voie des images).
Elle participe au documentaire, elle évoque l'impact des débuts de la guerre froide
sur le choix des images et le sort des films (Le Chanois 1948).
Pour répondre à la demande, certains combats ont été mis en scène et filmés après la Libération.
Ces images ont parfois été reprises par des réalisateurs peu regardants sur la source de leurs archives.
http://clioweb.canalblog.com/tag/lindeperg

Voir aussi Dans le maquis du Vercors,
une émission de la série Mystères d'images 2014
http://www.youtube.com/watch?v=zoq7QREIgB8
http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/12/10/35944265.html

Le CLCF et la Libération de Paris
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/09/05/30533517.html

Traces filmées de la Résistance, coffret vendu par l’INA en 2015, article de L'Humanité
http://www.humanite.fr/sous-la-surface-des-films-maints-debats-dissimules-570623
.

 

.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mai 2018

Classes populaires en ligne

 

Classes populaires en ligne :
des « oubliés » de la recherche ?

Réseaux, vol. 36, n° 208-209 2018.
chez Cairn, 28 euros le numéro, 50 euros à la découpe.
introduction payante.


Dossier : L’internet des classes populaires

L’Internet des assistantes maternelles
Les disparités sociales des usages d’internet en santé
« Goût de liberté » et self-quantification
L’usage de Facebook par des adolescents de milieu populaire
S’exposer sur un réseau fantôme - Snapchat et la réputation des collégiens
L’usage d’internet dans les classes populaires sénégalaises
Les travailleurs pauvres du jeu vidéo


rappel :
Internet et mouvements sociaux :
nouvelles pratiques militantes, nouvelles sources pour l'histoire
Matériaux pour l'histoire de notre temps, n°79, 2005.
http://www.persee.fr/issue/mat_0769-3206_2005_num_79_1



.

 

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 mai 2018

Normandie pour la paix 2018

 

 

normandie-paix


Normandie pour la paix 2018

http://www.normandie.fr/forum-mondial-normandie-pour-la-paix-7-et-8-juin-2018-0
http://evenements.normandie.fr/fr/forum-mondial-normandie-pour-la-paix

vendredi 8 juin

10h30
« Quels facteurs déstabilisent les sociétés contemporaines ? »


14h
Commémorer, raconter, éduquer : comment fonder une culture de paix ?

15h30
Le conflit israélo-palestinien, la paix impossible ?

17h25
« Définir une nouvelle Paix »



rappels :

Peace studies
http://clioweb.canalblog.com/tag/peacestudies

Pacifisme et internationalisme XVII-XXe, Marcel Merle, Armand Colin 1966
http://bit.ly/2xltcvh

1914-1918 : les tentatives de paix
Duroselle, manuel terminale Nathan 1962
http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/paix-14-18.pdf

sur ce blog, articles concernant la recherche et la construction de la paix
http://clioweb.canalblog.com/tag/paix



galtung

En 2003, le Mémorial (pour la paix) de Caen a publié
Johann Galtung, des mondes pour la Paix
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/05/29/36452048.html

..

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Galtung, des mondes pour la paix

 

galtung

 En 2003, le Mémorial (pour la paix) de Caen a publié
Johann Galtung, des mondes pour la Paix


         galtung-tdm

 

 
Des mondes pour la Paix, Johann Galtung - Mémorial de Caen 2003

Table des matières - merci à CL- mediatheque

Paix et violence
Les besoins essentiels : satisfaits ou déniés
relations humaines : pacifiques ou violentes
champs et domaines : pacifiques ou violents
lignes de fracture, passerelles, stabilisations et séismes

Cultures de paix dans le monde
http://fr.scribd.com/document/12497066/Peace

Pax et ereine : les taditions grecque et romaine
Agape et bellum justum : les traditions chrétiennes
Shalom et sala’am : traditions judaïque et islamique
Shanti et ahimsa : traditions hindoue, jaïn et bouddhiste
Hop’ing et heiwa : traditions chinoise et japonaise
Ho’o ponopono, calument, shir : traditions polynésiennes
Cheyenne, somali
résumé, conclusions

Approches de la paix
introduction
gouvernance mondiale
abolition de la guerre
transformation des conflits
non-violence
structures de la paix
cultures de la paix
résumés, conclusions

Programmes d’action
journalisme
recherches
éducation
mouvements


- voir aussi Positive and Negative Peace
http://www.galtung-institut.de/en/home/johan-galtung/


- Johan Galtung, Peace by Peaceful Means 1996

Peace and conflict, Development and Civilization /
http://hufind.huji.ac.il/Record/HUJ001806661/TOC

Introduction: Visions of Peace for the 21st Century

pt. I. Peace Theory
1. Peace Studies : an Epistemological Basis
2. Peace Studies : Some Basic Paradigms
3. Woman : Man = Peace : Violence ?
4. Democracy : Dictatorship = Peace : War ?
5. The State System : Dissociative, Associative, Confederal, Federal, Unitary or a Lost case ?

pt. II. Conflict Theory
1. Conflict Formations
2. Conflict Life-Cycles
3. Conflict Transformations
4. Conflict Interventions
5. Nonviolent Conflict Transformation

pt. III. Development Theory
1. Fifteen Theses on Development Theory and Practice
2. Six Economic School
3. The Externalities
4. Ten Theses on Eclectic Development Theory
5. Development Theory : an Approach Across Spaces

    pt. IV. Civilization Theory
1. Cultural Violence.
2. Six Cosmologies : an Impressionistic Presentation.
3. Implications : Peace, War, Conflict, Development.
4. Specifications : Hitlerism, Stalinism, Reaganism.

 


+ voir aussi Positive and Negative Peace
http://www.galtung-institut.de/en/home/johan-galtung/

 

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 mai 2018

BacHG 2018 - Liban - Am du nord

 

Sujets du bac HG 2018 (suite)
http://langlois.blog.lemonde.fr/


Liban - 22 mai 2018

Séries ES-L
Histoire
1. L’historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale — ou de la guerre d’Algérie ;
ou
2. La Chine et le monde depuis 1949 ;
Géo
Croquis - Les dynamiques territoriales du Brésil.


Série S
Géo
1. La mondialisation : acteurs, flux, débats ;
ou
2. L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la population et de la croissance ;

Histoire - documents — Les États-Unis et le monde
1. Barack Obama, discours de réception du prix Nobel, Oslo, 10 décembre 2009 ;
2. Andy Singer, « D-Day », The New Internationalist, Oxford, 5 décembre 1998.


Amérique du nord - 24 mai 2018

Séries ES-L
géo
1 - La mondialisation : mobilités, flux et réseaux.
ou
2 - États-Unis, Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales.

Histoire
La Chine et le monde depuis 1949.
affiche chinoise de 1953, l'immense soutien de l'URSS
Deng 1974 : la Chine appartient au troisième monde


série S
Histoire
1 - Les États-Unis et le monde depuis 1945.
ou
2 - La gouvernance européenne depuis le traité de Maastricht
géo
L'Afrique : les défis du développement
l'Éthiopie, nouvelle usine du monde. Émeline Wuilbercq, Le Monde 11 août 2017


Deezer, Le Monde, France-Culture, les révisions du bac intéressent beaucoup.
Une opportunité pour rencontrer des lecteurs / auditeurs / futurs acheteurs ?

rappel :

Pour le croquis au bac (surtout TES-L),
de nombreuses adresses web
et des suggestions faites en  2014, 2015 et 2016
http://clioweb.canalblog.com/tag/croquis

ajouter l'entrée Les croquis du baccalauréat
sur Cartolycée, le site web de Jean-Christophe Fichet
http://www.cartolycee.net/

bresil-dyn

Brésil, organisation et dynamiques territoriales - 1 exemple de croquis et de légende sur le web
http://gayraudb.over-blog.fr/2018/03/organisation-et-dynamiques-territoriales-au-bresil.html

 

 

 

 


...

Posté par clioweb à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Mondes normands médiévaux

 

- Mondes normands médiévaux
http://mnm.hypotheses.org

Les sources des mondes normands à l’heure du numérique
Journée d’étude , Vendredi 16 février 2018
programme :
http://mnm.hypotheses.org/3351

dont

Redocumentariser la Tapisserie de Bayeux
Using Digital Methods to Reconstruct English Landed Society, 1066-1086
Les développements en cours de la base Scripta

illustration : charte de Guillaume de Tournebu, évêque de Coutances, 1190. AD14 H 912
? http://www.unicaen.fr/scripta/ead.html?id=scripta&c=scripta_sc_1814

Les transferts culturels dans les mondes normands médiévaux (VIIIe-XIIe siècle) : objets, acteurs et passeurs
Caen oct 2017 - compte-rendu
http://mnm.hypotheses.org/3329

+ sur la Forge numérique
Mercure, Woden, Óðinn. Comment et pourquoi on a “nordicisé” les divinités gréco-romaines, Alban Gautier


- Tabularia revue électronique sur l'étude des sources écrites des mondes normands médiévaux
http://journals.openedition.org/tabularia

Actes épiscopaux et abbatiaux en Normandie et dans le grand Ouest européen
Vivre des deux côtés de la Manche (Xe-XIIIe siècle)
Les cartulaires normands. Bilan et perspectives de recherche
Les femmes et les actes, etc...



- The Norman Conquest of Sicily : memory and historiography
appel à contributions pour l'International Medieval Conference, Leeds 2-5 july 2018
http://mnm.hypotheses.org/3295

- 41st Battle Conference on Anglo-Norman Studies
Cambridge 20-23 juillet 2018
http://www.battleconference.com/

 

h-serment

http://clioweb.free.fr/peda/tapisserie-bayeux.htm
.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 mai 2018

Journée de la Résistance 2018

 

- Journée nationale de la Résistance 27 mai 2018
le programme sur le site de la Fondation de la Résistance
http://www.fondationresistance.org

12 juin : journée d'étude - « Parcours individuels dans la Résistance »


- Résister à Hitler - Résistants et Résistance
Liens 2007 actualisés en 2016
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/resistants.htm
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/05/27/33875204.html


- Les valeurs de la Résistance
Cercleshoah mai 2017
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article607

 

lucieaubrac

Lucie Aubrac, Vannes 2000
http://clioweb.canalblog.com/tag/aubrac
ajouter Lucie de tous les temps, le documentaire de Julie Pierron
http://julieperron.net/film/lucie-de-temps/



turmeau

Avranches, sur la plaque :

turmeau-plaque

A Jean Turmeau
responsable FTPF de la Manche
chef du groupe d'Avranches
héros de la Résistance
fusillé par les Allemands
à Saint-Lô le 10 mai 1944
à l'âge de 22 ans
http://www.wikimanche.fr/Jean_Turmeau

 
.

Posté par clioweb à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Mai 68 sur H-France

 

H-France Salon (an interactive journal to enhance the scholarly study of French history and culture).
Volume 10 (2018), Issue 1 (via ND CVUH)

http://www.h-france.net/index.html



Le Cas '68 - This historical blog, produced by Chris Reynolds' students at Nottingham Trent University, addresses many of the key events and people that marked the spring of 1968 and provides both descriptions of various issues and people and links to more detailed information.  

 

Here is a list of the previous entries:
Front Page: http://cas68march22may3.pbworks.com/w/page/123364491/FrontPage 
22 March:  http://cas68march22may3.pbworks.com/w/page/124030740/22ndMarch1968
3 May:  http://cas68march22may3.pbworks.com/w/page/124030764/3rdMay1968
10 May: http://cas68may10may13.pbworks.com/w/page/125109278/10%20May
13 May: http://cas68may10may13.pbworks.com/w/page/125109785/13%20May
14 May: http://cas68may14may24.pbworks.com/w/page/124069629/The%20Strike
24 May. On this day, de Gaulle made his failed television address and Paris witnessed
one of the most intense nights of violence of the 1968 events. Many see this date as a crucial turning point.
http://cas68may14may24.pbworks.com/w/page/124069665/Violence
In addition, H-France Salon has already published a series of 22 recorded interviews with scholars who were in France in the spring of 1968 and from these interviews produced 18 videos based on themes related to the events and interpretation of '68.  These may be found at H-France Salon, volume 9 (2017), Issue 17, #1-40.

 

And H-France Salon published an issue with responses to the French Historical Studies forum on May '68 at H-France Salon, volume 10 (2018), Issue 3, #1-3.


.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

26 mai 2018

L Bantigny, Caen salon du livre 2018

 

Ludivine Bantigny,
salon du livre, Caen, dimanche 27 mai 2018

 


signatures stand Mémorial dimanche

 

lb-mai68

Mai 68 - Ludivine Bantigny, Pascal Ory - dimanche 27 mai  10 h



caen-livre2018-lb

 

 

lb

Quel idéal pour la jeunesse aujourd’hui ? dimanche 27 mai 14h
Avec Ludivine Bantigny, historienne (1968. De grands soirs en petits matins, Seuil),
Mahir Guven, romancier (Grand frère, Philippe Rey) et Lola Lafon, écrivaine

 

caen-livre2018-jeunes

 

 

caen-livre2018-2968b

 


.

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mai 2018

Avranches La belle Andrine

 

 St-Andre

Avranches, la cathédrale Saint-André d'après Google images.
Les portes rouges sont celles de ND des champs, à proximité du jardin des plantes ;
une église néo-gothique construite sous le Second Empire.


La cathédrale Saint-André d’Avranches - Renaissance d'un édifice perdu

François Saint-James, Erik Follain, David Nicolas-Méry
Patrimoine Normand N°93 25.03.2015 (payant)

Le 4 mai 1812, la municipalité faisait « sauter à l’aide de la poudre » les 2 tours de la cathédrale Saint-André,
derniers vestiges de l’église en ruine depuis l’effondrement d’une partie des voûtes en 1796.

La cathédrale n’existe qu’au travers de l’iconographie, des témoignages anciens et des fouilles archéologiques.
À partir de cette documentation, le magazine propose une première restitution de sa façade en image de synthèse.
http://www.patrimoine-normand.com/index-fiche-49453.html

 Des fouilles ont été menées entre 1972 et 1977
 Daniel Levalet, « La cathédrale Saint-André et les origines chrétiennes d'Avranches » dans Archéologie Médiévale, vol 12, 1982


Avranches, Cité des Abrincates
Isabelle Audinet, Patrimoine Normand N°18 1997
http://www.patrimoine-normand.com/index-fiche-29781.html 

.avranches-standre-w. .    .avranches-csa-fleches.

A gauche, la façade occidentale de l'ancienne cathédrale romane
(42 mètres de haut, 27 de large)

sources : Wikimanche
http://www.wikimanche.fr/Cathédrale_Saint-André_(Avranches)
Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cathédrale_Saint-André_d'Avranches


En 2018, la place a été réaménagée.

A droite, deux mâts de 33 m de haut coiffés de flèches dorées à l'or fin choisis
pour représenter les deux tours de l'ancienne cathédrale, détruite après la Révolution (sic)
Le projet est estimé à 240 000 €
La Manche Libre 20.04.2018
http://www.lamanchelibre.fr/actualite-503981-manche-deux-mats-de-33-m-de-haut-se-dressent-dans-la-baie-du-mont-saint-michel-photos-et-videos


- ... 240 000 euros... (sans doute pour l'ensemble du square)

- 2 mâts filiformes pour rappeler une façade massive,
les élus seraient-ils davantage sensibles au marketing qu'à l'évocation réaliste du passé ?


.
.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 mai 2018

Une contre-histoire de Mai 68

 

« Une contre-histoire de Mai 68. Entretien avec Julie Pagis », Nicolas Duvoux & Jules Naudet, La Vie des idées , 21 mai 2018.
http://www.laviedesidees.fr/Une-contre-histoire-de-Mai-68.html

- socialisation politique primaire et socialisation par l’événement
- un corpus de 167 familles en remontant aux soixante-huitard.e.s via leurs enfants, scolarisés dans les années 1970 et 1980 dans deux écoles publiques et expérimentales de Paris et de Nantes
- Pas une « Génération 68 » seule et unique, mais une douzaine de micro-unités de génération.

extrait de l'entretien :
- « La Vie des idées : Vos travaux sont-ils porteurs de leçons pour comprendre le présent et notamment ses formes, latentes ou manifestes, de conflictualité ?
Julie Pagis : Oui, je crois que les nombreux travaux sociohistoriques portant sur les « années 68 », à commencer par ceux de Michèle Zancarini-Fournel, offrent certaines clés de lecture pour comprendre le présent, si on les y applique de manière raisonnée. Et à l’inverse, on ne peut comprendre le présent sans s’attacher à l’historicité des réalités sociales observées.
L’histoire ne permet pas de prédire si les mobilisations actuelles dans différents secteurs (cheminots, retraités, universités, Notre Dame des Landes, fonctionnaires, etc.) vont entrer ou non en résonance ; elle permet par contre de comparer la situation contemporaine à celle de l’avant 1968 et de constater un certain nombre de ressemblances et de différences. Par exemple, l’histoire permet de documenter la récurrence d’une rhétorique de délégitimation des mobilisations par leur réduction à « une poignée d’agitateurs responsables du désordre actuel » : certains croiront reconnaître ici les mots de notre Président. Ce sont pourtant ceux du ministre de l’Éducation Alain Peyrefitte, prononcés au tout début du mois de mai 1968 »

 

juliepagis


Julie Pagis - Mai 68, un pavé dans leur histoire,
Les amis du Temps des cerises, nov 2015 youtube, 56 mn
http://www.youtube.com/watch?v=RdxhoxduB_k

Regards.fr La midinale mai 2018 - vidéo ~20 mn
http://www.youtube.com/watch?v=sJoqRhIh8Ws

Mai-68: «On ne peut pas parler d’une génération 68 !»
http://www.20minutes.fr/societe/2250371-20180423-video-mai-68-peut-parler-generation-68

.
.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

23 mai 2018

Henri II et Thomas Becket


 

Avranches : Henri II et Thomas Becket

A controversy opposed Thomas Becket (1119-1170), the Archbishop of Canterbury, and King Henry II.
It culminated with Becket's murder on 29 december 1170,
and was followed by Becket's canonization in 1173 by Pope Alexander III
and Henry's public penance at Canterbury in July 1174
http://en.wikipedia.org/wiki/Becket_controversy
http://en.wikipedia.org/wiki/Thomas_Becket

Reginald Fitzurse, Hugues de Morville, Guillaume de Tracy et Richard le Breton,
4 chevaliers anglo-normands ont assassiné l'archevêque
près de l'autel de la cathédrale de Cantorbéry le 29 décembre 1170.
Henri II fait pénitence publique à Avranches en 1172
http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Becket



CRT-Bisson-biblissima


La Chronique de Robert de Torigni (MS 159) évoque la venue d'Henri II à Avranches en 1172.
La bibliothèque du Mont-Saint-Michel
présentation Marie Bisson pour Biblissima 2016



CRT-1172-31

texte latin p 31 sq
Robert de Torigni (vers 1142/1180)
L. Delisle, Chronique de Robert de Torigni, tome 2, Rouen, 1872-1873
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36183t/f54.image
http://www.mondes-normands.caen.fr/france/ensavoirplus/sources/RobertTorigni.htm

Une édition critique et traduction en anglais par Thomas Bisson (Harvard) est annoncée à Oxford en 2019




Des élèves de Mme Letourneur au lycée Littré ont traduit le texte mentionnant cette venue / repentance.
http://littre.etab.ac-caen.fr/IMG/pdf/chronique_de_robert_de_torigni.pdf

Leur traduction a été présentée au Scriptorial
http://www.avranches.fr/content/download/29929/423112/file/dossier_de_presse.pdf

extrait :
« Après Pâques, le roi était en Irlande.
Apprenant que deux légats, Albert et Théodin, lui étaient envoyés par notre seigneur le pape Alexandre
pour défendre la cause de Thomas, de pieuse mémoire, jadis archevêque de Canterbury,
le roi passa très vite d’Irlande en Angleterre, d’Angleterre en Normandie ;
et, après leur avoir envoyé en émissaires des personnes honorables,
il leur parla d’abord à Savigny, puis à Avranches, une troisième fois à Caen, où l’affaire se termina,
comme en témoigne une lettre publique faite à la suite de cela et dont se souviennent beaucoup de ceux qui y étaient réunis. »


Avranches - Bibliothèque patrimoniale 19.05.2018
Ce qui aurait pu se passer le 21 mai 1172 à Avranches, des saynètes ont été jouées par des élèves de 2de

La tapisserie du Repenti Henri,
Lycée Littré Avranches
chap 1 L’univers du roi
chap 2 La Repentance
http://littre.etab.ac-caen.fr/spip.php?article940

chap 3 : le jardin courtois
http://littre.etab.ac-caen.fr/spip.php?article996

Chapitre 4 La Tapisserie d’Avranches
http://littre.etab.ac-caen.fr/spip.php?article997

 

 

avranches-henri

Monument Henri II Plantagenêt, square Becket à Avranches
voir aussi Commons


henri-repentance-1172

La pénitence d'un roi
Le panneau à proximité du monument square Thomas Becket.

 (2018 : des travaux mettent en valeur l'emplacement de la cathédrale détruite
et le monument qui commémore la repentance du roi)

- Le 21 mai 1172, à Avranches, Henri II fait amende honorable devant Albert et Thédouin, les légats du pape Alexandre III.
Au porche nord de la cathédrale Saint-André (détruite depuis), un monument rappelle l'événement.

En 1843, une plaque fixée sur une colonne précise :
« A la porte de la Cathédrale d'Avranches, après le meurtre de Thomas Becket, archevêque de Cantorbéry,
Henri II, roi d'Angleterre et Duc de Normandie, reçut à genoux l'absolution des Légats du Pape »
http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=50025_2
http://www.wikimanche.fr/Square_Thomas-Becket_(Avranches)


- « Henri II, roi d'Angleterre à Avranches. La pierre de la Plate-Forme »,
Mémoires de la Société d'archéologie, de littérature, sciences et arts d'Avranches, éd. Tostain, Avranches, 1884
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62111634/f291.item

rappel : liens vers la Bibliothèque Virtuelle du Mont-Saint-Michel
   http://clioweb.canalblog.com/tag/montsaintmichel

 

.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

22 mai 2018

22 mai : L'affaire Audin

 
Le mardi 22 mai, de 17h45 à 20h,
dans l’auditorium de l’Hôtel-de-ville de Paris 5 rue Lobau 75004 Paris
 
Table ronde organisée par l’Association Maurice Audin  : 

L’affaire Audin, emblématique des pratiques de l’armée française pendant la « bataille d’Alger » en 1957.
avec
Sylvie Thénault : Armée et pouvoirs spéciaux à Alger, 1957.
Fabrice Riceputi : Les enlèvements suivis de disparition durant la « Bataille d’Alger ».
Pierre-Jean Le Foll-Luciani : La répression contre les communistes en Algérie de 1955 à 1958.

http://histoirecoloniale.net/L-Association-Maurice-Audin-organise-une-table-ronde-a-Paris.html

s'inscrire par email : pierremansat_gmail.com
une vidéo sera peut-être mise en ligne

rappels :
Pierre Vidal-Naquet L'Affaire Audin, Paris, éd de Minuit, 1958 ; rééd. L'Affaire Audin, 1957-1978, éd de Minuit, 1989

Maurice Audin, site ldh-toulon. consulter les liens dans la colonne de droite
http://histoirecoloniale.net/Maurice-Audin-une-vie-breve.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Audin


http://clioweb.canalblog.com/tag/audin


audin


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

CNRD2019 : Espaces & Histoire

 

cnrd


CNRD 2019 :  « Répressions  et  déportations  en  France  et  en  Europe - 1939-1945 - Espaces  et histoire »

Une brochure officielle sera mise en ligne à  la  rentrée  2018

 

CNRD2019 : Les mots du sujet , Martine Giboureau Cercle d'étude de la déportation et de la shoah


CNRD 2011 : « La répression de la Résistance en France par les autorités d'occupation et le régime de Vichy ».
http://www.fondationresistance.org/documents/cnrd/Doc00122.pdf

CNRD - Les sujets (1961-2010) - Memoire-net (Evelyne M.)


camps-nazis-toile

Leçons de ténèbres. Résistants et déportés. 
Ouvrage dirigé par Jean Manson. 
édité en 1995 par la FNDIRP et l'UNADIF chez Plon, réédité en 2004 par Perrin.
http://clioweb.free.fr/camps/cartescamps.htm

 

camps-fr-jlleleu

Les camps de transit et d'internement en France
JL Leleu, Fayard - Le Livre scolaire

 

 

50 ans de CNRD (1961-2011)

dont LE GOÛT DE L’HISTOIRE
Le Concours permet la rencontre entre des élèves et des acteurs d’une histoire toujours vivante.
http://www.fondationresistance.org/documents/cnrd/Doc00181.pdf


...

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 mai 2018

Japonismes / Impressionnismes

 

japo-aj

http://twitter.com/AlazardJ 

 

japo-mdig

Japonismes / Impressionnismes
Musée des impressionnismes Giverny  
Du 30 mars au 15 juillet 2018

dossier de presse :
geishas
les peintres collectionneurs
l'estampe impressionniste
le code a changé
http://www.mdig.fr/sites/default/files/pdf/dossier-de-presse-exposition-japonismes-impressionnismes-mdig.pdf


Hiramatsu à Giverny
Musée des impressionnismes Giverny  
du 30 mars au 4 novembre 2018

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 mai 2018

François Nadiras (1941-2017)

 

« On ne pouvait pas rester les bras ballants face au Front National »
François Nadiras, un homme, une vie, une oeuvre et un engagement sans faille dans la défense des droits humains
Rencontre avec François Nadiras, Thierry Turpin La Marseillaise 25 mars 2017
http://www.fol83laligue.org/images/images_site/Revue_de_presse/2017-MARS/2017-03-25_LM_LDH-nadiras.jpg

Le texte de l'article en version pdf
http://clioweb.free.fr/debats/nadiras.pdf



« Depuis le début des années 2000, le site internet « ldh-toulon.net » a été animé, jusqu’à son décès le 28 août 2017, par François Nadiras, militant de la Ligue des droits de l’Homme dans cette ville. Ce site traitait à la fois de l’actualité des droits de l’Homme et de la connaissance de l’histoire coloniale, car son animateur pensait que la méconnaissance et les mythes de ce passé étaient l’une des bases majeures des idéologies d’extrême droite influentes dans la région, et, au-delà, une question générale importante » (site histoire coloniale et postcoloniale) .

ldh-toulon
Le site LDH-Toulon en 2005, avec une rubrique sur les réactions à la loi du 23 février 2005 (merci Internet Archive)
http://web.archive.org/web/20050831003007/https://www.ldh-toulon.net/


Désormais, deux sites poursuivent son action :

Histoire coloniale et postcoloniale
http://histoirecoloniale.net

et le site section-ldh-toulon.net.

 

fnadiras

François Nadiras


.
.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Toulouse - HAV2018 - dimanche

 

L'histoire à venir
Toulouse 2018

Le programme en pdf :
http://2018.lhistoireavenir.eu/

La mise en ligne de vidéos et d'audios est annoncée

dans le programme, le dimanche :

- 10h - Qu'est-ce qu'une révolution ? Baschet, Deluermoz Sottocasa

- 11h30 Dessiner l'histoire (le passé dans la BD)

- 13h30 Quand les dictatures écrivent l'histoire

- 14h  Quand les chercheurs investissent Youtube (Manon Bril)

- 15h - 1968 ou changer la vie, futurs possibles et projets imaginés  - L Bantigny

- 15h30 atelier d'auto-défense contre les images - P Boucheron

- 15h45 Lire au futur

- 17h30 Bêtes, fantômes, monstres et divinités. Voyage dans les imaginaires du non-humain


images-ad-boucheron

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 mai 2018

Bibliothèque virtuelle du Mont

 

La Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel


Le Scriptorial
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Scriptorial,_musee_des_manuscrits_du_Mont-Saint-Michel

Bibliothèque virtuelle du Mont
http://www.unicaen.fr/bvmsm/

la BVMSM, fiche Biblissima
http://www.biblissima-condorcet.fr/fr/appels-a-projets/projets-retenus/bibliotheque-virtuelle-mont-saint-michel

Les manuscrits du Mont-Saint-Michel - Wikimanche
http://www.wikimanche.fr/Manuscrits_du_Mont-Saint-Michel

Les manuscrits du Mont Saint-Michel à travers les âges
blog Marie Lebert
http://marielebert.wordpress.com/2012/05/27/manuscrits/

- Les chroniques latines :
http://www.unicaen.fr/services/puc/sources/chroniqueslatines/accueil

- Le roman du Mont Saint-Michel de Guillaume de Saint-Pair
http://www.unicaen.fr/services/puc/sources/gsp/accueil


Le cartulaire (1154-1158 ?)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cartulaire_du_Mont-Saint-Michel

Thèse Marie Bisson 2015
Une édition numérique structurée, à l’aide de la Text Encoding Initiative, des textes montois de dom Thomas Le Roy: établissement critique des textes, recherches sur les sources, présentation littéraire et historique
http://craham.hypotheses.org/807


Thèse Lecouteux 2015
Réseaux de confraternité & Histoire des bibliothèques. L’exemple de l’abbaye bénédictine de la Trinité de Fécamp
http://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01572371/file/lecouteux-thèse2015.pdf

Ouvrages et articles de Stéphane Lecouteux
http://unicaen.academia.edu/StéphaneLECOUTEUX

-  Écrire l’histoire des abbés du Mont Saint-Michel.
1. Les auteurs du De abbatibus -  Tabularia, n° 17, 2017
http://journals.openedition.org/tabularia/2927

2. Robert de Torigni, ses outils, ses sources et sa méthode de travail - Tabularia, n° 18, 2018
http://journals.openedition.org/tabularia/2973



- Autour de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel
État des recherches sur l’ancienne bibliothèque monastique
colloque Avranches le 5 et 7 septembre 2018, le MSM le 6 sept.
http://bvmsm2018.sciencesconf.org/resource/page/id/2
http://bvmsm2018.sciencesconf.org/

 

- Les anciens catalogues numérisés : (source MB)

Omont H. (1889), Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France, t. X, Paris,
E. Plon – Nourrit, 1889, p. 12-139, exemplaire d'Avranches (Avranches BM, BB 1525) annoté consultable en ligne.

- IRHT, BVMM, Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux, Paris, consultable en ligne.

- IRHT, Initiale, Catalogue de manuscrits enluminés, Paris, consultable en ligne.

- IRHT, Medium, Répertoire des manuscrits reproduits et recensés, Paris, consultable en ligne.

- Jordanus, Internationaler Katalog naturwissenschaftlicher Handschriften des Mittelalters,
Münich – Berlin, Institut für Geschichte der Naturwissenschaften (Universität München) –
Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte, consultable en ligne.

- Samaran C. et Marichal R. (1984), Catalogue des manuscrits en écriture latine
portant des indications de date, de lieu ou de copiste
,
t. 7, Ouest de la France et Pays de Loire, Paris, Éditions du CNRS,
consultable en ligne (Avranches p. X-XII, p. 53-85, p. 439-451 et p. 555).

 

.

 

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Toulouse : HAV2018 - samedi

 

L'histoire à venir
Toulouse 2018

Le programme en pdf :
http://2018.lhistoireavenir.eu/

La mise en ligne de vidéos et d'audios est annoncée


Dans le programme du samedi 19 mai :

- 10h raconter la révolution 
e
- 10h30 Technocritiques. Du refus des machines à la contestation des technosciences

- 10h30 Quelle part d’humanité dans l’invention de la guerre ?

- 11h Féminismes du XXI e siècle : faut-il déconstruire le « Nous les femmes » des années 68 ?

- 14h Le totalitarisme reste-t-il une lecture pertinente de l’histoire ?
Le totalitarisme a guidé la compréhension historique, structuré l’enseignement, influencé la façon même d’écrire l’histoire.
Le concept s'essoufle et devient objet d'histoire. Quel autre cadre global de lecture utiliser dans l'écriture de l'histoire ?
Johann Chapoutot, Christian Ingrao et Nicolas Werth

- 14h30 L’histoire à travers les plantes : voyage, argent, amour et politique dans le Nouveau Monde

- 15h Et si la traite négrière n’avait pas eu lieu

- 15h30 Couleur de peau, pureté du sang. La « race », une histoire sans fin

- 16h Construire la mémoire de la Résistance dans l’espace public

- 16h30 Le cinéma, écriture à venir de l’histoire ?

-17h Comment résister ?

- 17h - 50 ans après l’assassinat de Martin Luther King : une histoire transnationale de la non-violence
Le XXe siècle, siècle de violences ultimes, fut aussi celui de la non-violence politique : en Inde, en Afrique du Sud, aux États-Unis, celle-ci a fait reculer les pouvoirs et les injustices... Comment écrire une histoire transnationale des principes et savoirs non-violents ? Pap Ndiaye

- 19h L’utopie des images de la Révolution russe




.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,