Clioweb, le blog

23 septembre 2014

Education : quel plan numérique ?

 

« Le numérique va être généralisé. Le plan numérique sera mis en oeuvre dès 2016 dans les collèges ».

D’après Le Café, l’annonce répétée de François Hollande combine un plan E-Educ et un programme de raccordement au haut débit. Environ 350 millions d’euros venant des « 34 plans pour la nouvelle France industrielle » viendraient soutenir l’équipement des écoliers et de collégiens en tablettes numériques. L’effort principal (environ 2,7 milliards) sera fourni par les collectivités territoriales. L’Etat financerait la formation des enseignants et acheterait l’accès à des ressources, dans l’intention de faire de l’éducation numérique un marché.

Ce plan vient après plusieurs autres.
En 2012, Vincent Peillon avait affirmé la volonté de créer un service public numérique de l'éducation.
Une Direction du numérique pour l'éducation (DNE) a été créée, dirigée par Catherine Becchetti-Bizot
(d'après la page web, toutes les nominations n'ont pas été faites. En juillet, c'était même un sujet de moquerie)

Les questions ne manquent pas : ce plan se perdra-t-il dans les sables, comme les précédents ? Le numérique sortira-t-il de l’administratif et pourra-t-il avoir des conséquences sur la pédagogie et les apprentissages ? L’Etat va-t-il utiliser le numérique pour labelliser les ouvrages et tenter de peser sur les choix des enseignants ?

François Hollande : Ce qu'on sait de son plan numérique
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/09/19092014Article635467071516385083.aspx
La DNE : http://www.education.gouv.fr/cid77084/direction-du-numerique-pour-l-education-dne.html
Numérique à l’école : souvenez-vous, c'était il y a 15 ans, Le Nouvel Obs, 02-09-2014
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140902.OBS7874/numerique-a-l-ecole-souvenez-vous-c-etait-il-y-a-15-ans.html


- Le numérique en questions, 4e colloque international e-education, 13 au 16 octobre 2014
     14/10 : La société numérique ;
    15/10 : Le numérique et les apprentissages ;
    16/10 : Vers les écoles du futur.
http://www.esen.education.fr/fr/actualites/actualites-de-l-esenesr/?#AncreActualite8262

rappel : Ludovia 2014, le numérique entre consommation et création
http://clioweb.canalblog.com/tag/ludovia2014
.

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


coll. Histoire des éducations

 

Le colloque « Histoire des éducations dans et hors l'école » se déroulera à l'université de Corte
du 9 au 11 octobre 2014 (dates des RDV de Blois).
Programme du colloque :
http://www.univ-corse.fr/evenements-du-jeudi-9-au-samedi-11-octobre-colloque-histoire-des-educations-dans-et-hors-l%27ecole-_5694.html
dont Les mouvements de jeunesse,
Le monde du travail comme modèle,
Familles et transmission non scolaire
Nouveaux savoirs, nouvelles méthodes
Figures de l’éducation
formations et médiations
Education populaire
Toutes les conférences, ateliers et tables rondes seront filmés et mis en ligne ultérieurement, sous réserve de l'accord écrit des participants, sur le site de la médiathèque de l'UMR LISA M3C - http://umrlisa.univ-corse.fr/spip.php?article296
Un ouvrage sera publié ultérieurement, ainsi que des dossiers thématiques dans des revues scientifiques.

Education et identités, le colloque précédent a eu lieu en mars 2013 à Gennevilliers
http://www.atrhe.org/actualites/appels--communication/colloque-education-et-identits


L’ATRHE (Association Transdisciplinaire pour les Recherches en Histoire de l’Education) a été créée en novembre 2011. Elle cherche à rassembler la communauté de chercheurs travaillant sur l’histoire de l’éducation envisagée de façon large. Cela passe par un ensemble d’activités (annuaire, diffusion d’information)par le site web, et surtout des colloques réguliers organisés par l’Association ou en collaboration avec celle-ci.
Si vous souhaitez participer activement à l’ATRHE, remplir et renvoyer le bulletin d'adhésion.
http://www.atrhe.org/bulletin-d-adhesion-a-l-atrhe-1

Le bureau proposera à l’Assemblée Générale de l’ATRHE en octobre 2014 que l’Association devienne membre de l’ISCHE (International Standing Conference for the History of Education)
Voir les sites web
http://www.atrhe.org/
http://www.ische.org/
(source : un mail envoyé par Rebecca Rogers)

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 septembre 2014

La Fabrique et le manuel du diplo

 

mhcr



Vendredi, la Fabrique de l'histoire a présenté le manuel d'histoire critique publié par Le Monde diplomatique (24e-40e minute) -
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-actualite-de-l-histoire-laurence-de-cock-benoit-breville-roland-e


qq observations :
L'histoire, pas seulement scolaire, ne peut échapper aux clivages politiques.

- A droite, le lobbying en faveur d'une histoire franco-française exaltant les chefs (de guerre) a pris la suite de la controverse sur l'identité nationale (et la place de l'immigration). Les débats autour du totalitarisme illustrent aussi la survivance des affrontements entre nationalistes et communistes (cf. la Hongrie de Orban) 

- En nov 2009, Chatel a supprimé l'HG en terminale S. En 2012, Hollande l'a rétablie, avec un horaire réduit.
En 2010, les programmes de lycée ont été écrits dans l'urgence, tout comme les manuels de seconde. Tout devait être bouclé pour 2012. Toutes les séries générales ont été déstructurées (compacter deux programmes en un seul). En première, certains choix ont été contestés : « Aux larmes lycéens » titrait Annette Wieviorka dans L'Histoire.

Plus largement, il y a aurait beaucoup à dire sur les manuels scolaires, devenus des livres d'images sur papier ou sur écran. Pas seulement sur des erreurs ponctuelles. Mais aussi dans leur logique : le « comment » y a supplanté le « pourquoi ». Plus le temps de s'intéresser à la pluralité des interprétations.
Les historiens revendiquent la formation de l’esprit critique. Pourtant quand un manuel reproduit une photo de 1917 avec trois femmes attelées, les auteurs oublient de poser des questions sur les mécanismes et la portée de la propagande. http://clioweb.canalblog.com/tag/lecturespourtous

L'histoire grand public exploite d’autres filons : dans les magazines, l'histoire-bataille est partout. La TV publique met surtout en scène les coucheries des puissants dont elle expose le luxe et l’architecture. Sans souci de la société du temps : plus de place pour le Molière d'Ariane Mnouchkine ou pour les petites gens de Beauvais étudiés par Pierre Goubert. Faut-il s'étonner alors de la survivance des clichés (le partage de Yalta), même quand les historiens ont démontré leur stupidité ?

La Fabrique montre ce qu'il est possible de faire.
Le web est trop peu exploité par les historiens de métier. De très nombreuses revues sont accessibles en ligne, seules ou via le portail Persée : Histoire@Politique, Cahiers d'histoire (critique)... Les internautes ne reculent pas devant un travail d'artisan. Mais il manque vraiment un portail professionnel qui sache faire connaître davantage les questions posées par les historiens d'aujourd'hui aux sociétés d'hier.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 septembre 2014

Fleury : une nécropole néolithique

 

 fleury-necropole

A Fleury-sur-Orne
, l'INRAP fouille une nécropole du Néolithique moyen (4500 avant notre ère)
contenant une vingtaine de monuments funéraires dont un tertre encore intact.
Sur ce terrain seront construits 1800 logements. Jusqu'en 1916, Fleury s'appelait Allemagne (Alamans).
Le conseil municipal a préféré Fleury(-devant-Douaumont), le nom d'une commune détruite lors de la bataille de Vedun.

Parmi les découvertes les plus spectaculaires, une sépulture (dite de Passy) comportait
un tertre intact fossilisé et une allée monumentale de 350 m de long, avec un alignement des poteaux.
Sous le tertre, il n'y avait qu'une tombe pour un guerrier ou un chasseur, enterré avec des flèches et des moutons.

La page de l'INRAP : http://www.inrap.fr/p-18823-Une-necropole-du-Neolithique-moyen-a-Fleury-sur-Orne.htm
La nécropole, le tertre, les tombes décrits dans un dépliant distribué par l'INRAP le 20.09.2014 (pdf)

Un article de Ouest-France : http://www.ouest-france.fr/la-necropole-de-fleury-livre-quelques-secrets-2818745
(Ouest-France a un souci avec les dates : « Pile sur l'emplacement d'une nécropole datant de 4 500 ans » /
« une nécropole datant d'environ 6 500 ans avant J-C » (sic, il faut inverser les 2 dates)
France 3 BN a diffusé  un reportage de 110 secondes.
Une équipe doit venir filmer pour Arte.

 

fleury-drone

Vue aérienne (360 °) du site et du tertre à partir d'un drone :
(les deux traits noirs appartiennent à l'allée de la tombe monumentale.
Les bandes perpendiculaires sont les témoins laissés par les archéologues).
http://www.panormandic.com/22-une-necropole-du-neolithique-moyen-a-fleury-sur-orne

 

117

Une proposition de reconstitution

 

115

Un des fossés, bordant l'allée, photo en direction de l'Est (au centre butte de terre de remblai)

80

Le fossé et la tombe 37 (tente blanche) photographiés depuis la butte de terre, en direction de l'Ouest. 

 

94

Cavités destinées à recevoir des poteaux dressés à proximité de l'allée (préfiguration des menhirs ?)

125

 Les sépultures (isolées) les plus caractéristiques sont grandes - 3,50 à 4 m de long -
et contiennent un homme, avec des pointes de flèche et des moutons entiers (tombe 26)

110

Tombe 37, le crâne en fragments est en haut (Ouest) à proximité de la grosse pierre


L'ensemble était connu à partir d'une prospection aérienne (années 1990 ?).
En 2003, la Revue archéologique de l'ouest écrivait : « La fouille d'un établissement gallo-romain à Fleury-sur-Orne, près de Caen, a permis la mise au jour des restes d'un petit gisement du Néolithique moyen I/II ».

.
.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 septembre 2014

Monet, Impression soleil levant

 

monet-isl-1872

Monet, Impression soleil levant, 1872, Oil on canvas, 48 x 63 cm, Musée Marmottan
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/m/monet/03/index.html

 

Impression, soleil levant - L'histoire vraie du chef-d'oeuvre de Claude Monet
Exposition au musée Marmottan du 18 septembre 2014 au 18 janvier 2015
(le tableau en affiche avec publicités)

La vue du port Havre dans les brumes, signée et datée en bas gauche « Claude Monet 72 » figure dans l’exposition de 1874 (le terme « impressionnistes » dérive d’une critique de ce tableau par Louis Leroy).

« En mai 1874, le collectionneur Ernest Hoschedé l'acquiert pour 800 francs. Le tableau est revendu quatre ans plus tard, 210 francs dans l'indifférence générale et sous le titre Impression, soleil couchant. Son propriétaire, le docteur Georges de Bellio, le  lègue à sa fille Victorine, qui en fait don au musée Marmottan en 1940….
Elle ne prend le titre d'Impression, soleil levant qu'en 1965 ».

L’expo de Marmottan retrace l’histoire du tableau. « Autour d’Impression, soleil levant, 25 œuvres de Claude Monet, 55 oeuvres d’Eugène Delacroix, Gustave Courbet, Eugène Boudin, Johan Barthold Jongking, William Turner, Berthe Morisot, Alfred Stevens, Auguste Renoir, Camille Pissarro, Alfred Sisley, des photographies anciennes par Gustave Le Gray, Emile Letellier, ainsi qu’une vingtaine des documents d’époque ».
http://www.marmottan.fr/fr/impression__soleil_levant-expositions-9130-2576


36 reproductions à consulter sur un site commercial
http://www.claudinecolin.com/en/1062-page2-monet-s-impressionism-sunrise.-the-biography-of-a-painting

- Le Havre, 13 novembre1873, 7 h 35 - Le Monde 18.09.2014
Un long article du Monde week-end raconte les démarches pour dater le tableau.
Au Havre un groupe de travail a localisé le lieu où Monet a peint le tableau et isolé trois périodes probables en 1872-1873. Donald W Olson, un professeur d’astrophysique a été sollicité. Il a utilisé les données météo et écarté 13 dates. Il ne restait que le 13 novembre 1872 et le 25 janvier 1873.
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/09/18/le-havre-a-7-h-35_4489887_3246.html

lehavre-1873

Le Havre dans les années 1870, coll Olson - reproduit par Le Monde

2 remarques :
- « l'œuvre et son histoire sont peu à peu oubliées ».
Impossible d'échapper à la rhétorique de l'oubli, même dans le cas de Monet.

- La couleur est souvent maltraitée dans les reproductions. Consulter les images indexées par Google.

monet-impression


Analyse d'autres tableaux de Claude Monet sur le site Histoire par l'image
http://www.histoire-image.org/site/rech/resultat.php?auteur_id=11

 

.

Posté par clioweb à 09:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,



19 septembre 2014

Wikimania 2014 : What 's left to teach ?

 

dw-homework

David White, Wikimania 2014


Wikimania 2014 - La 10e édition de Wikimania, la conférence annuelle des projets Wikimédia a eu lieu à Londres en juillet 2014.

Marieke Guy, the Open Education Working Group co-ordinator, fait le point sur des enjeux en education.
http://education.okfn.org/wikimania-2014-wikipedia-belongs-in-education/

Elle cite une très stimulante intervention de David White (UA London) :
What's left to teach now that Wikipedia has done everyone's homework ?
Pour accéder à la vidéo, il faut franchir quelques obstacles.
http://new.livestream.com/wikimania/saturday2014 
Les diapos, un choix d'adresses sont disponibles en ligne,
http://fr.slideshare.net/whitedavepaint/wikimania-slidesharea
https://docs.google.com/document/d/1PZVZ1VLNCPpH1AOxumQiK175uUlFMRBXAaadUd9JO4E/edit?pli=1
tout comme les notes de Peter Sigrist
https://medium.com/teaching-learning/wikipedia-challenges-us-to-adopt-a-pedagogy-of-questions-a6814ed25a76


Une provocation sert à deux reprises :
« If the answer to the homework you’ve set is a Wikipedia page
    then you need to change the way you teach ».

« It’s no secret that teachers and educationalists essentially see Wikipedia as somewhere between a joke and a threat ».
Les récriminations contre Wikipedia et le web sont évoquées (« ce n’est pas fiable », « n’importe qui peut écrire n’importe quoi », ce n'est pas pensé par des universitaires, ce n'est pas adapté aux besoins des lycéens ou des étudiants ). Ces reproches masquent souvent un jugement moral : s’il suffit d’interroger un Google (parfait) pour obtenir immédiatement la réponse pertinente, alors « it is too easy ». Naguère, au moins, on passait parfois son temps à copier, au stylo plume, les lignes (du Lagarde en littérature), mais c’était moral !
L’attitude de l’édition scolaire est aussi évoquée : son intérêt est de persuader les clients potentiels, non-internautes, que « the web is a chaotic library ». Par contre, le corrigé payé par carte bleue garantirait à tous les coups à la fois la morale et la réussite scolaire.

Cette situation conduit selon DW à un Learning Black Market : les étudiants se servent au quotidien de Wikipedia et du Web. Mais ils se gardent bien de mentionner leurs trouvailles et de les citer dans une forme académique.


Pour David White, améliorer un article de Wikipedia est davantage stimulant intellectuellement (et socialement) que la rédaction d’un devoir scolaire. Il faut penser par soi-même, s’interroger, mobiliser ses connaissances, compléter sa documentation, se frotter aux autres wikipédiens…


Le CR de PS évoque la distinction « between those who see the web as a place to inhabit (the « residents ») and those who see it as just a bunch of tools » (the « visitors »).
Ou encore, appliqué aux médias sociaux : « most see them as communication channels or perhaps a source of information - just a bunch of tools - whereas to others, their real strength lies in the connections you make (a place to inhabit).

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 septembre 2014

14-18 : Adieu la vie, adieu l'amour

 

- Adieu la vie, adieu l'amour. Fusillés pour l'exemple
Public Sénat rediffuse le documentaire de Dominique Hennequin (52 mn)
http://tinyurl.com/ocm9rgc

le jeudi 18/09/2014 à 12h30
vendredi 26/09/2014 à 12h30
jeudi 02/10/2014 à 18h00

Entre 1914 et 1918, 620 poilus sont exécutés par l'armée Française.
Qui étaient ces fusillés ? Qu'ont-ils fait pour mériter la honte et le déshonneur ?
Dans l'Aisne, la Somme, l'Oise, l'Aude, la Meuse et la Meurthe et Moselle, nous suivons le combat de passionnés anonymes qui se battent pour la mémoire de ces poilus, morts oubliés de tous. Nous donnons la parole aux plus grands spécialistes de la question, des historiens qui nous replongent dans le contexte de ce conflit hors norme.


- rappel : Alain Moreau et Patrick Cabouat, Fusillés pour l'exemple, 2003
http://www2.cndp.fr/TICE/teledoc/dossiers/dossier_fusilles.htm
Théophile et Blanche Maupas :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2009/11/11/15763814.html

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Lecteurs de Wikipedia

 

2008 - The survey was developed by UNU-MERIT (United Nations University - Maastricht Economic and Social Research and Training Center) together with the Wikimedia Foundation
http://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:Survey_2008
http://fr.slideshare.net/philipp/unu-merit-wikipedia-survey

2011 Wikipedia Readership Survey
http://meta.wikimedia.org/wiki/Research:Wikipedia_Readership_Survey_2011

2011 Enquête sur la Wikipédia francophone :
http://www.marsouin.org/enquetes/wikipedia/

Oxford Internet Institute: Understanding life online
The most controversial topics in Wikipedia: A multilingual and geographical analysis.
http://arxiv.org/pdf/1305.5566
A practical approach to language complexity : a Wikipedia case study
http://arxiv.org/pdf/1204.2765 - http://tinyurl.com/arxiv-wp

Eric Bruillard : Partage de ressources pédagogiques numériques entre enseignants : une enquête au Vietnam - 2011
http://www.stef.ens-cachan.fr/annur/bruillard.htm

Dominique Cardon, Le maître ignorant (Rancière - Jacotot)
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/12/14/25912754.html
Ludovia 2014 - Dominique Cardon, Comment Wikipédia peut-il être un modèle éducatif ?
http://www.ludovia.com/2014/09/comment-wikipedia-peut-il-etre-modele-educatif/
http://ludovia.org/2014/webconferences-plateaux-tv/

Un nouveau questionnaire est en cours d'élaboration en français :
http://lite4.framapad.org/p/enquetemarsouin

.

Posté par clioweb à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

17 septembre 2014

Paul Veyne : souvenirs

 

veyne-souvenirs

Paul Veyne : ma traversée du siècle
Virgile, Char, Foucault... Le grand historien publie un livre bouleversant - Nouvel Obs 12.09.2014
http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20140912.OBS8998/paul-veyne-ma-traversee-du-siecle.html


Selon vous, « l'opération sacrée de l'historien est de penser contre lui-même ». Pourquoi?
« Parce qu'on ne naît pas historien: on le devient. Il faut acquérir des connaissances et des idées (sociologie, économie, un peu de philo, etc.) et il faut réagir contre les préjugés qui nous viennent de notre famille, de notre milieu, de notre époque. C'est très éducatif. Un physicien n'a pas besoin de cela, je le suppose du moins ».
« Or, lorsque je suis entré à Normale, pour réagir contre les préjugés politiques et sociaux qui nous viennent de notre milieu, rien ne valait mieux que la nouvelle école historique qui venait de se former, l'Ecole des Annales, car cette école rompait avec l'histoire traditionnelle, avec l'histoire des règnes, avec l'histoire traités-et-batailles ; elle voulait qu'on étudie l'économie, la société, les mentalités. Elle fera un jour la grandeur de l'école historique française »

« Pour un lettré romain, pour Virgile, quel est le plus grand poète du monde? C'est Homère. Le plus grand philosophe? C'est Platon. Les lettrés romains étaient bilingues. Dans l'Empire romain, le grec était la langue internationale du commerce, de la science, de la médecine, comme pour nous l'anglais ».

« Les Raisins de la colère » m'ont fait voir la société, pour la première fois, avec les yeux des défavorisés, alors que mon père était un plébéien devenu riche et très à droite. Et le livre de Benda, paru à la Libération, était une apologie de ce régime démocratique dont, dans mon milieu familial, j'avais entendu dire pis que pendre… J'ai été le premier bachelier de ma famille et je suis un produit de l'«ascenseur social républicain». Il m'a permis de réaliser mon rêve, devenir archéologue, professeur »

Publications de Paul Veyne
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Veyne#Publications
http://www.college-de-france.fr/site/paul-marie-veyne/principaux-ouvrages-et-articles.htm

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 septembre 2014

CNRD 2015 : Le retour des déportés

 


- CNRD 2015 : « La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l'univers concentrationnaire »
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=79102

Brochure annoncée en septembre sur le site de la FMD
http://fondationdeportation.wordpress.com/
http://www.fmd.asso.fr/

http://eduscol.education.fr/cid45607/concours-national-de-la-resistance-et-de-la-deportation.html
http://www.cndp.fr/cnrd/


- Libération des camps et retour des déportés, Martine Giboureau, Cercle d'étude de la shoah et de la déportation
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article336

« Et toi, comment as-tu fait ? … Comment as-tu fait en revenant ? Comment ont-ils fait, les rescapés des camps, pour se remettre à vivre, pour reprendre la vie dans ses plis ? C’est la question qu’on se pose, qu’on n’ose pas leur poser [1] » Charlotte Delbo, Auschwitz, III


1. Libération et retours
- Formes de libération (Soulèvement, Arrivée des Alliés, Fuite des SS, Évasions des marches de la mort)
- Des sentiments contrastés
- Quelles attitudes face aux Kapos et aux Allemands vaincus
- État physique et réalimentation
- Parcours de retours ou recherche d’un pays d’accueil

 2. Les premiers moments à l’arrivée
- La séparation d’avec les amis de déportation
- Premiers contacts avec le sol français
- Le Lutétia (L’attente des familles de déportés, Les formalités administratives)
- Arrivées hors Lutétia
- Des déportés à la rue
- Exemples individuels de solidarité
- Se refaire une santé
- Détresses psychologiques sans soutien

 3. Raconter au retour
- Besoin de raconter – les livres
- La difficile communication avec les proches
- Incompréhension et scepticisme
- L’expression par la création artistique

 4. Se réinsérer socialement
- La difficulté de se sentir comme les autres
- De maigres avantages matériels
- Le décalage avec les réalités d’avant-guerre
- La récupération de biens … ou son impossibilité
- La reprise des études : succès et échecs
- La marginalisation, les troubles psychiques
- Retrouver ses enfants

 5. Des décennies après, quels bilans ?
- Une santé toujours fragile, des séquelles à vie
- Angoisses et pulsions récurrentes, la vie à l’aune du camp.
- Voyages en famille et témoignages dans les écoles
- Des parcours personnels réussis
- Le militantisme
- Pardonner ?
- Croire en Dieu après les camps ?
- Vivre sa judéité
- La solidarité avec l’État d’Israël
- La reconnaissance publique des responsabilités de l’État français

Biographie et bibliographie


Rappels
- La déportation dans les camps nazis :
http://clioweb.free.fr/camps/deportation1.htm
http://clioweb.free.fr/camps/deportes.htm


- CNRD, sujets précédents :
http://www.memoire-net.org/article.php3?id_article=158

2005. 1945 : libération des camps et découverte de l'univers concentrationnaire ; crime contre l'humanité et génocide.
La libération des camps de concentration et d'extermination nazis par les Alliés victorieux en 1945 prouve qu'une certaine idée de l'homme constituait l'enjeu essentiel du conflit. Montrez que la Résistance, sous toutes ses formes, est porteuse de cette valeur. Ce combat a-t-il encore des résonances aujourd'hui ?
Le dossier de la FMD pour 2005 est tjs en ligne
http://www.fmd.asso.fr/updir/36/memoire_vivante_special_e.pdf

1995 - Classes de Seconde, Première et Terminale : La libération des camps de concentration et d’extermination nazis par les Alliés victorieux en 1945 prouve qu’une certaine idée de l’homme constituait l’enjeu essentiel du conflit. Montrez que la résistance, sous toutes ses formes, est porteuse de cette valeur. Ce combat a-t-il encore des résonances aujourd’hui ?

1985 - Quarantième anniversaire de la Libération. Pourquoi la déportation et les camps de concentration ne doivent pas être oubliés. L'importance de ce souvenir pour le présent et l'avenir.

1975. « La Déportation, les camps de concentration, la libération des camps. »

.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 septembre 2014

Le président sans qualités ?

 

Crise de régime ? Régime en crise ? Le Monde culture et idées, 11.09.2011
http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/09/11/crise-de-regime-regime-en-crise_4486147_823448.html

Pour nombre d'observateurs, la Constitution de 1958 donne encore au pouvoir exécutif les moyens de gouverner. Mais jusqu'à quel point le crédit et l'autorité des responsables politiques peuvent-ils s'affaisser sans ébranler l'Etat ?

extraits :
« L'impuissance du pouvoir face à la crise économique, la plus grave depuis un siècle, mine la France » :
« La croissance a à peine retrouvé son niveau de 2008, avant la crise financière mondiale ; le cancer du chômage de masse ne cesse de progresser ; la dette nationale se creuse dangereusement ; et ni la droite jusqu'en  2012 ni la gauche depuis n'ont été capables de proposer aux Français des remèdes pertinents et convaincants. « Cette impuissance radicale du politique est aussi corrosive que celle de l'Etat face à la guerre, mondiale en  1940, coloniale en  1958 », juge Pascal Perrineau. Et Laurent Bouvet, professeur de sciences politiques, poursuit la comparaison : « L'événement traumatique pour la Ve  République, ce n'est plus la guerre, mais la crise économique et l'étrange défaite qu'elle inflige au pouvoir ».

S'y ajoute une crise morale (Cahuzac, Bygmalion, Thévenoud)…
« Depuis deux ans dans les sondages, depuis six mois dans les urnes, François Hollande paye ces échecs et ces turpitudes au prix fort : impopularité présidentielle sans précédent et  déroute des socialistes aux municipales de mars et aux européennes de mai. Sauf de Gaulle en Mai 68, jamais un président de la Ve République ne s'était retrouvé dans une telle position de faiblesse ».

Les institutions elles-mêmes ont leur part dans l'impasse actuelle.
« Destiné à le protéger, ce dispositif devient un piège périlleux lorsque le président est affaibli comme aujourd'hui. Pour peu qu'il donne en plus le sentiment aux Français, comme c'est le cas depuis deux ans, de ne pas habiter pleinement la fonction et de ne pas en incarner clairement la gravité, il devient la cible d'un rejet redoutable. Et quand, de surcroît, il voit comme aujourd'hui sa vie privée étalée de façon indécente sur la place publique par son ancienne compagne, ce n'est plus seulement son autorité mais la dignité même de la fonction qui est atteinte : le roi est nu. Comme le note cruellement Laurent Bouvet, « les institutions peuvent protéger la fonction présidentielle, mais pas un homme qui l'exerce sans en avoir les qualités ».

.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 septembre 2014

Yves Modéran : Les Vandales...

 

ym-vandales

Yves Modéran  Les Vandales et l'Empire romain,
édité par Michel-Yves Perrin (EPHE), Ed. Errance - Actes Sud, 09.1984
http://www.actes-sud.fr/catalogue/archeologie/les-vandales-et-lempire-romain
http://www.librairie-epona.fr/nouveautes/les-vandales-et-l-empire-romain.html

Couverture : diptych of Stilicho, Germanic-Roman general, with his wife Serena and his son Eucherius, ca. 395.
Monza cathedral. Photograph from Hayford Pierce and Royal Tyler, L'art byzantin, Paris, 1932
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Diptych_of_Stilicho
Copy of an ivory carving. Römisch-Germanisches Zentralmuseum, Mainz, Germany

Flavius Stilicho (vers 360-408)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Stilicon - http://en.wikipedia.org/wiki/Stilicho


  Des Vandales, l’abbé Grégoire avait en 1794 tiré “un mot pour tuer la chose” : vandalisme. L’imagination des peuples et celle des savants se sont souvent conjuguées pour faire des “hordes barbares” qui franchirent le Rhin la nuit du 31 décembre 405 ou 406 le symbole de l’hostilité à toute civilisation.
  L’ouvrage posthume d’Yves Modéran entend faire justice des stéréotypes et proposer une histoire des Vandales fondée sur la recherche la plus à jour, depuis les siècles obscurs de leurs origines jusqu’à leur installation dans l’Afrique du Nord romaine au Ve siècle de notre ère.


4eme de couverture
C’est alors qu’ils assiégeaient Hippone que saint Augustin mourut le 28 août 430. La prise de Carthage, à l’automne 439, signa l’établissement d’un “royaume barbare” dans l’une des régions les plus prospères de l’Empire romain, qui fut ainsi singulièrement affaibli.

Un siècle plus tard, l’historien grec Procope, qui participa à l’expédition de reconquête victorieuse de l’Afrique menée par les troupes de l’empereur Justinien en 533, et qui fut donc un témoin direct du dernier État du royaume vandale, pouvait écrire : “De tous les peuples que nous connaissons, les Vandales sont le plus délicat.” Yves Modéran ajoutait : “Si les conquérants des années 430 n’étaient certainement pas de paisibles voyageurs, leurs descendants étaient plus romains que beaucoup de leurs vainqueurs.”

Yves Modéran (1955-2010), ancien membre de l’École française de Rome, fut professeur d’histoire romaine à l’université de Caen et vice-président du jury de l’agrégation d’histoire. Spécialiste entre autres de l’histoire de l’Afrique du Nord dans  l’Antiquité tardive, il est l’auteur de très nombreux articles et contributions, ainsi que de deux livres qui font autorité : un manuel, L’Empire romain tardif, 235-395 (Ellipses, 2003), et une somme, Les Maures et l’Afrique romaine, IVe-VIIe siècle (Bibliothèque des Écoles françaises d’Athènes et de Rome, 2004)
http://aphgcaen.free.fr/ym/yvesmoderan.htm

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 septembre 2014

coll : Vertu et politique

 

vertu

Bertrand Barère de Vieuzac (1755-1841)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bertrand_Barère

Jean-Louis Laneuville, Portrait de Bertrand Barère de Vieuzac (1793-94), Neue Pinakothek, Munich
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/l/laneuvil/index.html

- Vertu et Politique : les pratiques des législateurs (1789-2014)
http://ser.hypotheses.org/1133

Colloque international
 Organisé par le Club des amis de l’Incorruptible (Assemblée nationale)
 la Société des études robespierristes et le programme ANR Actapol
 Sous la direction de Alain Tourret, Michel Biard, Philippe Bourdin, Hervé Leuwers
 Paris – Assemblée nationale – Salle Victor Hugo
 Jeudi 18, vendredi 19 et samedi 20 septembre 2014

Formuler la vertu comme exigence politique
La Révolution française et la vertu (1). La vertu et la politique
La Révolution française et la vertu (2). La vertu publique malmenée ?
Corriger ou instrumentaliser le manque de vertu (XIX-XXe siècle) ?


- Déclaration de phobie administrative, blog de Paul Jorion
http://www.pauljorion.com/blog/2014/09/11/phobie-administrative/

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 septembre 2014

Les profs et le numérique

 

Le site Éduscol vient de mettre en ligne les résultats de l’enquête Profetic du printemps 2014.
http://eduscol.education.fr/cid79799/profetic-2014.html
Michel Guillou analyse la logique du questionnaire et commente les réponses. (source LG)
http://www.culture-numerique.fr/?p=1428

49 % des enseignants qui ont répondu se disent convaincus des atouts du numérique (39 % en 2012), mais seulement 58 % des profs interrogés ont répondu (2741 sur 5000 interrogés en avril et mai 2014 par internet, 272 mails invalides !)

« Le numérique n’est pas pédagogique, il a d’abord une forte couleur administrative » (saisie des notes, cahier de textes pour 80 % des profs)

« Les concepteurs du questionnaire renforcent la posture consumériste en n'interrogeant que sur les abonnements pris par l'établissement et pas sur les ressources produites par les enseignants ». « On n’est pas, en l’occurrence, obligé de reprendre, sans le questionner, justement, le vocabulaire abscons choisi par les marchands ! »

« Bon sang, j’avais compris, moi, qu’il s’agissait de faire entrer l’école dans l’ère du numérique, pas d’utiliser le numérique à l’école ! »

5profils

Les profs face au numérique, 5 profils décrits dans le rapport Profetic 2014

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 septembre 2014

D Rousseau : L'autisme de la Veme

 

- L’autisme constitutionnel de la Ve République
Dominique Rousseau, Ecole de droit de la Sorbonne, Paris 1 - Libération 03.09.2014
http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/03/l-autisme-constitutionnel-de-la-ve-republique_1093019

« ...Rejet par la société du discours de l’ordre institutionnel dans lequel elle ne se reconnaît plus,
mépris de l’ordre institutionnel pour une société qui prétend penser hors de, voire contre lui.
Deux sentiments qui signent la fracture entre société et institutions. Et une fracture d’autant plus inquiétante qu’elle est, pour l’instant, silencieuse : tout le monde reste en place et chacun, société et ordre institutionnel, continue à vivre en s’ignorant ; les institutions «tournent à vide», elles ne font plus lien.
Il est urgent de refaire société.
Et donc de refaire des institutions qui ont été fabriquées par et pour la société du XIXe siècle ».

- On a inversé la fonction de la Constitution ! – Dominique Rousseau, Médiapart 07.09.2014
http://vitela6erepublique.wordpress.com/2014/09/09/

- Pourquoi il faut supprimer le Conseil d’État (et le ministère de la justice par la même occasion),
Dominique Rousseau, blog Libertés surveillées 09.06.2014 - http://libertes.blog.lemonde.fr/2014/06/09/

- De quoi le Conseil constitutionnel est-il le nom ?
Dominique Rousseau , blog Libertés surveillées 05.12.2014 - http://lexpublica.over-blog.com/2013/12/

- L'équivoque référendaire 1/2
http://www.college-de-france.fr/site/pierre-rosanvallon/seminar-2014-02-26-10h00.htm
L'équivoque référendaire 2/2
http://www.college-de-france.fr/site/pierre-rosanvallon/seminar-2014-02-26-11h30.htm
dans le cours de P. Rosanvallon au Collège de France, 26.02.2014


Publications :
http://www.laviedesidees.fr/_Rousseau-Dominique_.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Rousseau_(juriste)

Cairn, articles souvent payants
http://www.cairn.info/resultats_recherche.php?searchTerm=Dominique+Rousseau

d-rousseau

Dominique Rousseau, source blog Libertés surveillées


.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

E. Macron et ses chauffeurs

 

Mardi 02.09.2014 : Visite d'Emmanuel Macron dans l'entreprise Acome à Mortain, une SCOP (Société coopérative et participative) :
http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/2014/09/

Un premier chauffeur chargé de son retour à Paris est victime d'un accident à Caen.
Un second chauffeur quitte Paris, il est flashé à 200 km/h et privé de son permis.
La Manche Libre en fait sa une.

L'article du Parisien
http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-chauffeur-d-emmanuel-macron-prive-de-permis-de-conduire-07-09-2014-4115879.php
Une citation par Ouest-France
http://www.ouest-france.fr/saint-lo-le-chauffeur-demmanuel-macron-flashe-plus-de-200-km/h-2806546

un détail : à la question "Macron visite Acome Mortain" Google répond d'abord par les articles de presse qui annoncent la visite au futur simple, avant de guider vers ceux qui racontent le déroulement et font le bilan de la visite. Une illustration de la force de la communication en politique ? http://tinyurl.com/n2b7bz2


La une de La Manche Libre (Le chauffeur... mais aussi des Formule 1 sur l'eau...) :

lml-200

.



.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 septembre 2014

L’absinthe honorée

 

L’absinthe honorée - Libération Grand Format, 05.09.2014
http://next.liberation.fr/food/2014/09/05/l-absinthe-honoree_1094465
Populaire mais interdite car jugée dangereuse, la «fée verte» est à nouveau autorisée en France depuis 2011. Voyage le long de la frontière franco-suisse, cœur historique de la production

A Môtiers, la Maison de l’absinthe vien d’ouvrir dans l’hôtel de district où l’on jugeait les contrevenants

« C’est le début du bel âge pour la «fée verte» : de quelques litres par jour distillés à la fin du XVIIIe siècle, la production atteint 25 000 litres par jour cent ans plus tard. En 1900, le Val-de-Travers compte 13 distilleries industrielles qui emploient 500 personnes, et des dizaines de familles vivent de la culture de l’absinthe. Côté français, à Pontarlier, on compte 25 distilleries qui font vivre 3 000 personnes, une bonne centaine de débits de boissons et 15 millions de litres produits. Le parfum de la cuite, comme on appelle la fabrication de la bleue, embaume l’arc jurassien. Il faut dire que l’offre est à la hauteur de la demande : en France, la consommation annuelle dépasse les 350 000 hectolitres avant la Première Guerre mondiale ».

« Alors qu’elle conquiert de plus en plus de gosiers, la voilà accusée de tous les maux : alcoolisme, prostitution, misère sociale, folie. La faute aussi au mauvais alcool et à un taux trop élevé de thuyone (molécule de l’huile essentielle de l’absinthe) de certains tord-boyaux. Ajoutez à cela, une charge soutenue des ligues antialcooliques avec le soutien intéressé des pinardiers, et la fée verte devient une vilaine sorcière, conspuée aux cris de «Pernod fils perd nos fils». Le 28 août 1905, un ouvrier vigneron de Commugny (canton de Vaud) rentre chez lui chargé comme un coffre-fort helvète, tue sa femme enceinte et ses deux enfants. C’est le coup de grâce pour la bleue, désignée coupable par l’opinion : elle est bannie de Suisse à partir du 7 octobre 1910 et, cinq ans plus tard, interdite en France ».

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

USA : la prison, le contre-exemple

 

us-prison             us-prison2

incarceration in the United States - http://en.wikipedia.org/wiki/Incarceration_in_the_United_States

 

- Prison : le contre-exemple américain, Nicolas Duvoux, Le Monde, 29.06.2014
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/06/29/prison-le-contre-exemple-americain_4447501_3224.html
via le blog de Laurent Muchielli, Délinquance, justice et autres questions de société.
http://www.laurent-mucchielli.org/index.php?post/2014/07/16/Prison-le-contre-exemple-americain

Les USA comptent près de 2,3 millions de détenus (tous établissements, fédéraux, nationaux et locaux, confondus) pour une population d'environ 315 millions d'habitants, soit 710 incarcérés sur 100 000 habitants aux Etats-Unis (68 859 en France, soit 123 sur 100 000).
Aux USA, le complexe carcéral emploie directement plus de 800 000 personnes, soit plus que l'industrie automobile. 3 % des enfants américains ont un parent en prison.

- Les prisons privées aux États-Unis : une activité plus lucrative que le commerce de la drogue
http://www.mondialisation.ca/les-prisons-privees-aux-etats-unis-un-commerce-plus-lucratif-que-la-drogue/5371975

dans l'article de Wikipedia,
. un graphique : Total incarceration in the United States by year (la rupture semble dater des années Reagan)
. 4 cartes (1950, 1970, 1990, 2005) : U.S. federal prisoner distribution since 1950
http://en.wikipedia.org/wiki/Incarceration_in_the_United_States

impact de l'origine ethnique
http://www.prisonersofthecensus.org/toobig/race_ethnicity_age.html

- Prison Valley
Un webdocumentaire de David Dufresne & Philippe Brault.
Bienvenue à Cañon City, Colorado. Un coin reculé de 36.000 âmes et 13 prisons, dont «Supermax», la nouvelle Alcatraz américaine. Une ville-prison où même ceux qui vivent dehors vivent dedans. Une plongée dans ce qui pourrait bien être le monde futur.
http://prisonvalley.arte.tv/?lang=fr
http://rue89.nouvelobs.com/2010/04/23/prison-valley-derriere-le-buzz-lhistoire-dun-webdocumentaire-148624

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2014

CH : Pourquoi l’histoire globale ?

 

ch121-globale

Pourquoi l’histoire globale ? Cahiers d’histoire, 121, avril 2013
http://chrhc.revues.org/3135


Le numéro des Cahiers d’histoire, disponible en ligne, comporte deux articles de Chloé Maurel :
- une introduction au dossier, avec l’espoir d’orienter l’histoire globale vers des enjeux sociaux, des phénomènes de domination et de résistance à celle-ci. http://chrhc.revues.org/3146
- Le tournant global de l’histoire. un panorama des Récents développements en histoire globale dans le monde (surtout hors de France). http://chrhc.revues.org/3207

extrait de l'introduction :
« L’histoire globale apparaît comme un ensemble large de méthodes et de concepts, incluant plusieurs sous-courants comme l’histoire comparée, l’histoire des transferts culturels, l’histoire connectée, l’histoire croisée, l’histoire transnationale… Toutes ces appellations ne doivent pas être conçues comme des conceptions rivales, mais bien plutôt comme différentes facettes d’un tout.

Ainsi l’histoire globale emprunte à l’histoire comparée (développée par Marc Bloch dès 1928-193013) l’idée de faire des comparaisons entre des sociétés distinctes, voire entre des lieux et des époques éloignées.

Elle emprunte à l’histoire des transferts culturels (développée par Michel Espagne et Michael Werner à propos des transferts culturels franco-allemands dès les années 198014) l’idée qu’il ne faut pas concevoir les sociétés que l’on compare comme des entités closes, cloisonnées, mais que les éléments d’une culture, en se déplaçant vers une autre culture, se modifient.

L’histoire connectée, développée par Sanjay Subramanyam, puis Romain Bertrand, apporte l’idée de décentrer le regard vers des sociétés extra-occidentales et d’accorder aux sources extra-occidentales la même importance qu’aux sources occidentales. Ainsi Romain Bertrand, dans L’histoire à parts égales (2011), donne une « part égale » aux sources hollandaises et aux sources javanaises pour étudier les premiers contrats entre Hollandais, Malais et Javanais sur l’île de Java au tournant du xviie siècle.

Dans le même esprit, c’est-à-dire dans l’idée de reconnecter des histoires qui ont été découpées à la suite du cloisonnement produit par l’essor des historiographies nationales, l’historien américain Patrick Manning, spécialiste de l’Afrique, a montré les connexions entre le mouvement des droits civiques aux États-Unis dans les années 1950-1960 et le mouvement d’indépendance des colonies africaines au même moment, ou entre le courant de la Harlem Renaissance aux États-Unis dans les années 1930 et le courant de la négritude développé au même moment par Aimé Césaire et Léopold Sedar Senghor.

En outre, l’histoire globale intègre les apports de l’histoire transnationale, qui insiste sur le fait que les historiens ne doivent plus se contenter d’étudier les relations interétatiques, mais aussi les phénomènes, de plus en plus nombreux, qui se passent au-delà de l’action des États : échanges entre intellectuels de différents pays, action dans le monde entier des firmes multinationales, rôle d’associations et ONG internationales comme Amnesty International ou le Conseil mondial de la paix, etc.

L’histoire globale implique l’idée que les échanges, les influences entre sociétés et cultures, ne se font pas seulement à sens unique, mais souvent à double sens et qu’il y a des circulations culturelles, des circulations de savoirs, qui s’établissent entre espaces dominés et espaces dominants...

Un dernier élément important de l’histoire globale est la dimension interdisciplinaire...


Publications de Chloe Maurel :
http://irice.univ-paris1.fr/spip.php?article478
http://www.ihmc.ens.fr/Chloe-MAUREL.html
http://www.crhq.cnrs.fr/_index.php?page=biblio/M/Maurel-actu&suite=


maurel-colin


.
.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

USA : Les inégalités s'aggravent

 

- Les inégalités continuent de se creuser aux Etats-Unis, Le Monde, 05.09.2014

Les inégalités se sont encore accrues aux Etats-Unis, selon une étude publiée jeudi 4 septembre par la Réserve Fédérale (Fed).
Les 3 % des Américains les plus riches concentrent 30,5 % du revenu total en 2013 contre 27,7 % en 2010, tandis que la part des 90 % les moins riches, elle, a reculé.
Les 3 % les plus riches détiennent 54,4 % de la richesse globale (revenu plus patrimoine) contre 44,8 % en 1989. A l'autre bout de l'échelle, les 90 % les moins riches ont vu leur part tomber à 24,7 % contre 33,2 % en 1989.

http://www.federalreserve.gov/econresdata/scf/scfindex.htm
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2014/09/05/les-inegalites-continuent-de-se-creuser-aux-etats-unis_4482439_3222.html

- La géo scolaire a un temps opposé la Sun Belt au reste des USA.
A l'échelle des comtés, la Sun Belt, ce sont aussi des poches de pauvreté.

Cartes du Census.gov
http://www.census.gov/hhes/www/poverty/data/
http://www.census.gov/did/www/saipe/data/statecounty/maps/2012.html

JB Holt. The topography of poverty in the United States: a spatial analysis using county-level data from the Community Health Status Indicators project. Prev Chronic Dis 2007;4(4).
Centers for Disease Control and Prevention
http://www.cdc.gov/pcd/issues/2007/oct/07_0091.htm

autre source (lien pauvreté et obésité) - blog de Kas Thomas (Jaksonville)
http://asserttrue.blogspot.fr/2013/02/poverty-and-obesity-in-america-how-they.html

 

us-poverty-2012

source : census.gov

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 septembre 2014

Musées : horaires ; restitutions

 

- Des musées ouverts 7 jours sur 7 ? Le Monde, 05.09.2014
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/09/05/pas-de-repos-pour-les-musees_4482597_3232.html

D’après Le Figaro (23.07.2014), le ministère de la culture étudie l'opportunité pour le Louvre, Orsay et le Château de Versailles d'ouvrir sept jours sur sept au lieu de six actuellement.
« Ce débat soulève la question du rôle du musée dans la cité. Depuis trente ans, des efforts ont été faits pour accueillir plus de public (30 000 personnes par jour au Louvre). Et c'est très bien. Mais aujourd'hui, l'enjeu n'est pas tant de montrer plus que de montrer mieux. S'interroger sur la compréhension des oeuvres par le public, sur la qualité de sa visite. Inciter les plus modestes à venir. Se demander pourquoi le ticket plein tarif au Louvre a augmenté de 71 % depuis 2000 ».


- Décolonisation culturelle au musée - Le Monde culture & idées, 05.09.2014
http://www.lemonde.fr/arts/article/2014/09/04/decolonisation-culturelle-au-musee_4482136_1655012.html
En vingt ans, la politique en matière de restitution des biens culturels a subi une révolution. Des pièces de collection qu'on croyait inaliénables retournent désormais sur leurs terres d'origine. Au grand dam de certains scientifiques et conservateurs

qq dates citées :
- 1566 : l’édit de Moulins affirme que le domaine royal est inaliénable
- 1970 La convention internationale souhaite que « chaque Etat prenne davantage conscience des obligations morales touchant au respect de son patrimoine culturel comme de celui des autres nations »
1995 : la convention Unidroit le propriétaire d’un bien volé ou perdu acheté sur le marché ne peut plus s’abriter derrière sa bonne foi supposée.
- 2008 : déclaration de l’ONU sur les droits des peuples autochtones : « Les Etats doivent accorder réparation par le biais de mécanismes efficaces - qui peuvent comprendre la restitution - mis au point en concertation avec les peuples autochtones, en ce qui concerne les biens culturels, intellectuels, religieux et spirituels qui leur ont été pris sans leur consentement préalable, donné librement et en connaissance de cause, ou en violation de leurs lois, traditions et coutumes ».

L’article rappelle la restitution à l’Afrique du sud de la dépouille de Saartjie Baartman (vers 1789-1815), surnommée ici « la Vénus hottentote ». Il cite également le cas des restes humains, dont la tête maorie restituée par le musée de Rouen en 2010.
Contre ces démarches, deux arguments sont fréquents : l’intérêt de la science et de la culture, les conditions de conservation dans les pays d’origine.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

CH : En finir avec le socialisme "utopique"

 

ch124-couv


Pour en finir avec le socialisme "utopique" - 
Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique 124, juillet 2014
http://chrhc.revues.org/


dont Michel Cordillot, Utopistes et exilés français aux États-Unis, 1848-1880,
http://chrhc.revues.org/3733

Chloé Maurel, Démonter le discours idéologique sur l’histoire de l’Europe
http://chrhc.revues.org/3793

.

Posté par clioweb à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 septembre 2014

Ludovia 2014

 

Ludovia 2014 - « Ecole numérique », « territoires connectés », chaque année depuis 2004 des acteurs du numérique se rencontrent à Ax-les-thermes (Ariège) à la veille de la rentrée. Ludovia, c’est tout à la fois une université d’été, un colloque, un séminaire collectivités territoriales, une vitrine pour les éducateurs et les entreprises.

« Les objets numériques : création et consommation », le thème 2014 questionnait l’attitude des enseignants face à l’offre industrielle. Les thèmes précédents concernaient : l’immersion (2006), la convivialité des interfaces (2007), do it yourself (2008), espace(s) et mémoire(s) (2009), interactivité et interactions (2010), mobilités (2011), plaisir et numérique (2012), imaginaire(s) du numérique (2013).

Des vidéos témoignent de la variété des activités (tables rondes, explorcamps) et des pistes explorées (les décrocheurs, annonce de la Khan-académie en français, tablettes en Saone et Loire ou dans un collège du Gard (Nicolas Bertos). 

Bruno Devauchelle a rédigé plusieurs articles pour Le Café ; il souhaite une présence accrue du monde de la science et des techniques. Des entretiens courts sont aussi disponibles.
Ainsi, le sociologue Dominique Cardon répond à trois questions :
« Comment Wikipédia peut-il être un modèle éducatif ? »
« L’externalisation numérique des connaissances rend nos sociétés plus intelligentes ? »
« Comment les jeunes gèrent-ils la frontière entre usages personnels et éducatifs du numérique ? ».

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/08/29082014Article635448977697769823.aspx
http://ludovia.org/2014/webconferences-plateaux-tv/

.

Posté par clioweb à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Photo et buzz : Hollande, Merkel

 

Photo et buzz : quand Hollande regarde ailleurs, comme Merkel - Nouvel Obs

Au sommet de l'Otan, tout le monde scrute à droite dans le ciel. Tout le monde sauf le président français. Un décalage qui suscite de nombreux commentaires.

http://tempsreel.nouvelobs.com/photo/20140905.OBS8305/photo-au-sommet-de-l-otan-quand-hollande-regarde-ailleurs.html


2 des photos commentées par les internautes :

ieuan
en bleu, Helle Thorning-Schmidt (DK), Mark Rutte (NL), Ivo Josipovic (Croatie), Alenka Bratusek (Slovénie, masquée ici),
Anders Fogh Rasmussen (SG Otan), David Cameron (UK) et Barack Obama au sommet de l'Otan à Newport, au pays de Galles

source de la légende : Libération

nato

Angela Merkel sait aussi se distinguer et regarder ailleurs... source : Twitter

 .

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2014

NVB, La cible

 

libe-nvb

NVB, La cible, titre la une de Libération
(qui a déjà mis NVB en photo le 29 août).


Le quotidien consacre 4 pages à la nouvelle campagne de haine
qui rappelle les méthodes utilisées contre Christiane Taubira.

- De Blum à Vallaud-Belkacem : la stigmatisation des origines - Emmanuel Debono rappelle les «paroles inadmissibles » de Xavier Vallat contre l’investiture de Léon Blum : « ce vieux pays gallo-romain sera gouverné ... par un juif ». Pour l’historien, « un personnage public doit d’abord être jugé sur ses actes ». Attaquer sa personne (ou ses origines supposées) conduit au racisme.

« Il est une manière de présenter l’information qui confine au délit. Elle consiste à façonner un pedigree à sa guise et à prétendre qu’il prévaut sur tout autre facteur. Elle laisse ensuite entendre que certaines origines peuvent représenter une « provocation » pour l’intérêt national. Elle cherche enfin à nier la valeur d’un système qui permet à une personne issue de l’immigration, ayant évolué dans un environnement familial et géographique modeste, d’accéder aux grandes écoles, d’accomplir un brillant parcours politique et de se hisser aux plus hautes fonctions de l’État ».

 « Prétendre que les hommes, et le monde, ne peuvent ni ne veulent se transformer, c’est prendre le chemin de Nuremberg (la ville des congrès nazis) » écrivait en 1937 Bernard Lecache, le fondateur de la LICA.
http://antiracisme.blog.lemonde.fr/2014/09/03/de-blum-a-vallaud-belkacem-la-stigmatisation-des-origines/

nvb-va

source : Thomas Snegaroff, twitter


- A droite, on ne se précipite pas pour défendre NVB, titre Libération : « Qu’il y ait des réactions un peu hystériques, sans les partager, je dis qu’il fallait s’y attendre » affirme Camille Bedin, pensant peut-être à Boutin et à Wauquiez.
http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/03/a-droite-on-ne-se-precipite-pas-pour-defendre-najat-vallaud-belkacem_1092966

- Chantal Jouanno fait la distinction entre la critique d'une politique et les préjugés contre une personne. NVB ne peut être attaquée sur une politique qu'elle n'a pas annoncée. « Les critiques portent donc sur sa personne : on l'accuse d'être une femme, d'être jeune et même de s'appeler Najat »... « La droite forte a toujours été perméable aux attaques misogynes ».

- Pour Alexis Bachelay, député PS, « il faut répondre sur le terrain de l’opinion en dénonçant cette campagne haineuse, la prendre à témoin et marginaliser ceux qui font ça, car ils sont marginaux. Comme il y a quelques mois avec Christiane Taubira ».
http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/03/une-campagne-politique-assez-ignoble-contre-najat-vallaud-belkacem_1092751

- Libération publie une tribune d'autres élus PS :
« NVB incarne une France jeune, diverse et moderne, que rejettent les extrémistes de tout poil. C’est la raison pour laquelle les attaques dont elle fait l’objet doivent être condamnées et dénoncées comme autant d’actes répréhensibles par la loi ».
http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/01/l-education-nationale-et-sa-ministre-face-aux-discriminations_1091509

.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 septembre 2014

SH : Eduquer au 21e siècle

 

Eduquer au 21e siècle,
numéro spécial de Sciences Humaines 263S (6,50 la revue, 4 euros le dossier en ligne)
http://www.scienceshumaines.com/eduquer-au-xxie-siecle_fr_33123.html

« Notre modèle républicain serait-il donc mauvais ? Disons plutôt, comme François Dubet, qu’il arrive peut-être au terme de son histoire. Depuis Jules Ferry, tout a changé : l’enfant, sommé dès le berceau d’être autonome, critique et connecté ; la société, simultanément mondialisée et individualiste ; l’école, autrefois sanctuaire, aujourd’hui poreuse aux problèmes sociaux. ? »

« L’heure est à l’humilité. Elle oblige à admettre, comme Marcel Gauchet, que « nous n’avons pas trouvé la bonne école ». Mais rien n’empêche de chercher. Avec ce dossier, nous dessinons des pistes. Les modèles qui marchent à l’étranger, mais aussi leurs limites. Les promesses tenues par Internet. Les innovations concrètes… »

au sommaire,
Instruire ou éveiller ? Un débat transatlantique (Dewey ou Durkheim)

La révolution numérique aura-t-elle lieu ?  Emmanuel Davidenkoff

L'éducation nouvelle, une aventure à revisiter  Philippe Meirieu
Vers une mondialisation de l'éducation ?  
Huit idées pour réinventer l'école

Egalement :
Robert Darnton, Le livre, des Lumières au numérique
Les vrais pouvoirs des médias

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

03 septembre 2014

MD : un manuel d'histoire critique



mhcr

 

Le Monde diplomatique publie un Manuel d'histoire critique, chacune chapitre s'ouvrant sur une idée reçue.
http://www.monde-diplomatique.fr/
http://www.monde-diplomatique.fr/2014/09/BREVILLE/50783



Au sommaire :

INDUSTRIALISATION, COLONISATION ET ENTRÉE DES MASSES EN POLITIQUE (1830-1900)
10 idée reçue : Les idées libérales ont façonné le XIXe siècle
12 Les mirages de la révolution industrielle
14 Et le Paraguay découvrit le libre-échange
16 Le monde ouvrier entre misère et résistances
18 1830, l’Europe en révolution
20 En 1848, le « printemps des peuples »
22 La « ville libre » de Paris au temps de la Commune
24 En Allemagne, les réformistes contre les révolutionnaires
26 Comment la censure de la presse fut privatisée
28 Quatre siècles de domination coloniale

DU CONFLIT MONDIAL AUX ESPÉRANCES INTERNATIONALES (1914-1920)
32  idée reçue : Les soldats étaient tous unis dans les tranchées
34 L’attentat de Sarajevo, une explication commode
36 De nouvelles armes pour tuer plus
38 Mutineries, désertions et désobéissance
40 Dix armées étrangères contre la révolution russe
42 A Versailles, la guerre a perdu la paix
44 La chute des empires bouleverse le (vieux) monde
46 Révoltes prémonitoires dans les colonies

L’ENTRE-DEUX-GUERRES (1920-1939)
50 idée reçue : La crise de 1929 a porté Hitler au pouvoir
52 Une « fureur d’efficacité » envahit les usines
54 La lente disparition du monde paysan
56 New Deal pour le peuple américain
58 Les origines patronales du fascisme italien
60 Le Front populaire entérine de grandes conquêtes ouvrières
62 Staline, la collectivisation à marche forcée et le développement industriel

LES ALLIANCES NOIRES (1934-1945)
66  idée reçue : L’Europe doit sa liberté aux Etats-Unis
68 En Espagne, de la révolution sociale à la guerre civile
70 Août 1939, les Soviétiques pactisent avec les nazis
72 Il y a plusieurs « secondes guerres mondiales »
74 L’impérialisme nippon enflamme le Pacifique
76 En France à l’heure de Vichy
78 « La solution définitive du problème juif... »

LENDEMAINS DE VICTOIRE ET DÉMOCRATIE À L’ÉPREUVE (1945-1950)
82  idée reçue : Tous les totalitarismes se valent
84 Quand les Etats-Unis dictaient leur paix
86 En 1945, une trompeuse symétrie entre les Deux Grands
88 Qui a provoqué la guerre froide ?
90 A quoi servit le plan Marshall ?
92 Idéologie, propagande et paranoïa
94 De l’Amérique latine à l’Asie, les dictatures prolifèrent

AFFRONTEMENT EST-OUEST (1950-1991)
98  idée reçue : « Le communisme, on a vu ce que ça a donné »
100 La guerre froide au miroir de Berlin
102 Quand la science devient instrument de domination
104 Le monde sous la menace nucléaire
106 Dissidence chinoise dans le camp socialiste
108 Défaite américaine au Vietnam
110 Le lent délitement du bloc soviétique

DE LA DÉCOLONISATION À LA FRACTURE NORD-SUD (1945-1970)
114  idée reçue : La colonisation a aussi eu des effets positifs
116 Partage avorté de la Palestine
118 Le bourbier indochinois
120 Afrique 1960, la marche vers l’indépendance
122 En Algérie, une guerre de cent ans contre la colonisation (1)
124 En Algérie, une guerre de cent ans contre la colonisation (2)
126 De la conférence de Bandung au mouvement des non-alignés
128 Nasser ou le rêve panarabe
130 Le Nord conserve sa mainmise sur le tiers-monde

UN PAYS EN CROISSANCE : LA FRANCE DES « TRENTE GLORIEUSES » (1945-1973)
134  idée reçue : « C’était mieux avant... »
136 Pour qui furent construits les grands ensembles ?
138 Une culture de la révolte partagée
140 Les femmes s’invitent en politique
142 68, année hérétique
144 Chantage au chômage

LE TEMPS DES SOUVERAINETÉS AMPUTÉES (1980-2008)
148  idée reçue : Les entreprises créent l’emploi
150 La déferlante néolibérale des années 1980
152 Les contreparties de l’aide aux pays du tiers-monde
154 Mais qui contrôle les réseaux ?
156 De l’Argentine au Venezuela, l’Amérique latine se rebelle
158 Naissance de l’économie de spéculation

CE MONDE QUI VIENT
162  idée reçue : L’austérité est le seul remède à la crise
164 Comment penser la mondialisation
166 Les industries passent à l’Est
168 La montée en puissance de la Chine
170 L’Organisation des Nations unies est-elle morte ?
172 Drones, frappes chirurgicales : les nouveaux habits de la guerre
174 L’information à l’épreuve d’Internet
176 La longue marche de la crise écologique

version jpg du sommaire :
http://boutique.monde-diplomatique.fr/boutique/hors-series/manuel-d-histoire-critique.html

 

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Debray : Rebelle, impossible métier

 

Régis Debray, Rebelle, impossible métier, Le Monde débats, 31.09.2014
L’article tarde à arriver en ligne. http://www.lemonde.fr/culture/ ou http://www.lemonde.fr/idees/
copie : https://groups.google.com/forum/#!msg/paris8philo/5DPYwBJbcsA/GolPhamX39sJ

Extraits :

rebelle, révolutionnaire, contestataire, dissident, « le sens des mots-clés change plus vite hélas que le cœur d'un mortel »... « Le " total rebelle ", l'insurgé intégral, le révolté tous azimuts, je ne l'ai jamais rencontré »... « Le fait que j'aie montré plus d'intérêt pour le point-virgule et la chronologie dans les manuels d'histoire que pour le congé paternité et la légalisation du cannabis n'autorise personne, j'ose l'espérer, à m'expédier dans la préhistoire machiste et répressive du Sapiens sapiens »

« Tant d'âcretés trahissent une certaine difficulté d'être. Sur l'échiquier intellectuel, la case " rebelle " offre à tout coup la position gagnante, mais c'est aussi la plus difficile à tenir. La bonne société rattrape le hors-la-loi au tournant, avec un chèque, des prix et un créneau sur Canal+ ». « ...chacun connaît le profil imbattable du candidat à un poste envié : la jeune et jolie personne de couleur, gay, légèrement handicapée et récemment convertie au judaïsme libéral ou au bouddhisme tibétain ».

Debray parle d’esthétisation du maquisard, de « culte bêtifiant du nouveau, qui lèche le cul de la jeunesse ».
Il ajoute : « La dissolution des croyances… fait émerger du sable gris de l'humanité l'individu souverain, le fruit suprême de la vie, la pépite exemplaire qui n'est plus le génie (trop artiste), le saint (trop angélique), le surhomme (trop dangereux), mais le rebelle, passe-partout sans danger ».

« Ne sommes-nous pas tous libérés des institutions androcentriques et contraignantes qu'étaient l'Eglise et l'armée, où les fortes têtes prenaient de vrais risques, enfer ou Biribi, sans parler de l'école où les cancres n'ont plus droit à une retenue, et bientôt même plus à une mauvaise note ? Le militant s'adosse à une collectivité ; le rebelle n'en a pas besoin. Cela tombe bien : il n'y en a plus ».


- Laurence Debray, fille rebelle - Le Figaro 01.05.2013
http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2013/05/01/10001-20130501ARTFIG00100-laurence-debray-fille-rebelle.php
« Elle a des airs de jeune fille de bonne famille, élevée chez les bonnes sœurs. Des allures sages mais ce n'est que pure apparence. Laurence Debray n'a en effet rien de classique.
« La fille de Régis Debray, élevée dans l'idéal révolutionnaire, a choisi de se démarquer de son illustre père. Alors qu'il a écrit il y a quelques années La République expliquée à ma fille, elle publie aujourd'hui un livre sur le roi Juan Carlos.
http://www.newsbk.com/info/news/laurence-debray-fille-rebelle.g/laurence-debray-fille-rebelle.html

- Rebelle, rebelle, le point de vue de Philippe Bilger :
http://www.philippebilger.com/blog/2014/08/rebelle-rebelle-.html
« A partir de ces éléments, on élimine aisément de la catégorie des rebelles quelques personnalités souvent citées qui d'ailleurs ne se sont jamais vantées d'en être. En vrac, BHL, Alain Finkielkraut, Alain Badiou, Eric Zemmour, Régis Debray, Jacques Attali, Eric Dupond-Moretti, Roselyne Bachelot et Gérard Depardieu par exemple.
Et Edouard Louis, Didier Eribon, avec Marcel Gauchet.
Des rebelles qui au mieux ruent dans des brancards soyeux ».

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 septembre 2014

Netflix arrive en France



- Netflix, la TV payante à la demande par internet arrive en France vers la mi-septembre.
Abonnement mensuel fixé à moins de 10 euros (Canal Plus, 39,90 euros) -  AFP 2.05.2014
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/05/21/netflix-lance-en-france-a-la-fin-de-l-annee_1022928


- Netflix's War on Mass Culture, Tim Wu, The New Republic, 04.12.2013
http://www.newrepublic.com/article/115687/netflixs-war-mass-culture
A bas la culture de masse, vive la culture des niches, traduction dans Courrier International 1243, 28.08.2014

« According to Nielsen, Americans on average consume nearly five hours of TV every day, a number that has actually gone up since the 1990s. That works out to about 34 hours a week and almost 1,800 hours per year, more than the average French person spends working. The vast majority of that time is still spent in front of a standard television, watching live or prescheduled programming. Two decades into the Internet revolution, despite economic challenges and cosmetic upgrades, the ancient regime survives, remaining both the nation’s dominant medium and one of its most immutable. »

Netflix, une entreprise qui louait des DVD envoyés dans des enveloppes rouges s'est lancée dans la vente de streaming et la réalisation de séries.
Tim Wu y voit une offensive d'une culture de niches dérivée de l'internet contre la TV de masse.
La publicité est au coeur de cette TV commerciale, où les patrons des chaînes de TV décident de vos soirées
en fonction du temps de cerveau et vous occupent avec la même insignifiance et le même ennui pour tous.
Pour cette industrie du divertissement, New is better than old, live trumps prerecorded, original episodes always beat reruns
 
Avec la TV façon Netflix, un avantage réel : la possibilité de choisir son programme et l'heure où on le regarde, sans dépendre des calculs des patrons de TV.
4 inconvénients :
- Netflix (France) installe son siège à l'étranger et se dispense de financer la création
- La consommation de bande passante est énorme (et provoque le débat sur la neutralité du net : peut-on faire payer l'internaute en fonction du contenu consulté ?)
- La disparition de la TV de la veille comme sujet commun de conversation auprès de la machine à café. Est-ce dramatique ?
- La TV à la demande, c'est payant ; la pub ne disparaît pas, mais change de format.

netflix-mv
cf le dessin de Martin Vidberg, Netflix, ça change quoi ? 29.08.2014
http://vidberg.blog.lemonde.fr/2014/08/29/netflix-ca-change-quoi/


- Netflix, un coup de pied dans la TV - Libération écrans 14.02.2014
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/02/14/netflix-un-coup-de-pied-dans-la-tele_980403
«Du Luxembourg, où est installé son siège européen (avant les Pays-Bas ?), Netflix observe. Trois ans désormais que le débarquement en France est attendu, espéré et redouté ».
« Netflix, c’est un argument de poids : 8 dollars par mois (6 euros) accessible sur ordinateur, tablette ou télé… contre 39,90 euros pour Canal + »
« Pour certains, c’est plié : «Netflix correspond à un usage sociétal, celui de la télé à la demande. On ne peut pas aller contre un usage»

- Face à l'arrivée de Netflix, Paris peine à mener la contre-offensive, Le Monde 25.08.2014
http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/08/25/face-a-l-arrivee-de-netflix-l-executif-tente-d-aider-les-operateurs-francais_4476137_3234.html

- Netflix, objectif France, Joël Bassaget et Benjamin Campion, blog Feuilletons, 27.01.2014
http://feuilletons.blogs.liberation.fr/series/2014/01/netflix-objectif-france.html
http://feuilletons.blogs.liberation.fr/series/2014/06/podcast-netflix-un-service-qui-fait-toujours-debat.html

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Yves Modéran (1955-2010)

 

ymod1

 

Yves Modéran a disparu brutalement en juillet 2010 à Paris. Professeur d’histoire romaine à l’université de Caen, il était vice-président du jury d’Agrégation. Il achevait une synthèse sur le peuple des Vandales (paru en septembre chez Errance) et projetait la réalisation d’un atlas de l’Afrique ancienne. La liste de ses publications est en ligne sur le site du CRAHAM. Pendant douze ans, il a présidé la Régionale de Basse-Normandie, lui apportant son engagement et son dynamisme. En juin 2001, il avait fait une très intéressante conférence sur la christianisation de l’Empire romain et de la conversion de Constantin. Le texte qu’il avait rédigé à cette occasion a été aussitôt mis en ligne. A notre demande, la rédaction d’Historiens & Géographes a accepté de le publier et de lui donner la visibilité méritée.
http://aphgcaen.free.fr/regionale/yvesmoderan.htm


Claude Briand-Ponsart (Université de Caen - SEMPAM), sa collègue et amie, lui rend hommage :

« Un grand savant, un éminent pédagogue, un homme de coeur, tel fut Yves Modéran. Dès la fin des années 1980, la publication d’une série d’articles traitant des révoltes contre Rome dans l’Antiquité Tardive en Afrique du Nord le rangea immédiatement parmi les spécialistes de l’histoire de cette région. En 2003, parut ce qui restera son ouvrage majeur, Les Maures et l’Afrique romaine (IVe–VIIe siècles), renouvelant entièrement les perspectives sur les relations entre Rome et les tribus africaines. Plaçant celles-ci au centre de l’étude, grâce à une méthode sûre fondée sur un examen minutieux des sources littéraires, épigraphiques et archéologiques, il remettait en question des conclusions considérées comme définitives. Il concluait à l’absence d’une migration de Néo-Berbères et identifiait deux groupes de Maures, dont la distinction était fondée sur le double critère de leur attachement à Rome et de leur adhésion au christianisme. Au sein d’une réflexion engagée par l’historiographie internationale sur l’ethnogenèse, ce livre devint l’ouvrage de référence, une source inépuisable pour qui s’intéresse aux rapports entre les Romains et les tribus ».

« L’Afrique ayant été un des grands foyers d’expansion du christianisme, c’est tout naturellement qu’il se dirigea vers l’étude de cette nouvelle religion, dont il devint un spécialiste reconnu internationalement. Ses brillantes analyses lui valurent, d’ailleurs, en 2008, de collaborer à la série documentaire L’Apocalypse (G. Mordillat, J. Prieur) et d’intervenir dans Timgad et l’Empire romain (S. Tignières). Ses recherches s’orientèrent ensuite vers le royaume vandale selon trois axes principaux : l’affrontement entre ariens et catholiques, la répartition des terres après la conquête et les limites du pouvoir. Dans ce domaine aussi, ses vues novatrices furent reconnues et acceptées par la communauté scientifique. Parmi ses derniers articles, se distinguent ses analyses sur la querelle des Trois-Chapitres, dont l’écho retentit en Afrique durant la période byzantine ».

« Après un début de carrière dans l’enseignement secondaire, un séjour à l’Ecole Française de Rome lui ouvrit les portes de l’université, et il fut élu professeur à Caen en 1998. Eminent pédagogue, il captivait son auditoire par ses démonstrations lumineuses ponctuées d’un enthousiasme toujours renouvelé. Attentif à ses étudiants, il les initiait à l’histoire ancienne, leur prodiguant conseils et encouragements sur cette voie difficile. Homme de coeur et de convictions, convaincu que le lien entre recherche et enseignement devait être maintenu, doté d’une haute conscience du métier d’enseignant, il accepta la lourde tâche d’entrer au jury de l’agrégation, remettant à l’honneur l’histoire de l’Afrique du Nord, jadis un des fleurons de la recherche historique. Défenseur acharné de la survie des études sur cette région, il engagea une coopération fructueuse, fondée sur un respect mutuel et une confiance totale, avec nos collègues maghrébins. Généreux, il ne négligeait aucune occasion de dispenser ses connaissances, de faire état de ses réflexions. Homme de dialogue, il savait écouter sans a priori, avec un sens inné de la conciliation, mais il savait aussi s’indigner et mettre en conformité ses paroles et ses actes. La tristesse dans laquelle sa disparition a plongé tous ceux qui le connaissaient prouve le vide immense qu’il a laissé derrière lui ».

.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

01 septembre 2014

Internet nous rend intelligents

 

Comment Internet peut nous rendre (plus) intelligents, Alexandre Gefen, Marianne Technologie - 29.08.2014
En s'immiscant dans nos façons de nous documenter, de travailler, mais aussi de rêver, Internet nous a équipés d'une pensée de groupe. Ce que nous sommes résonne désormais de ses voix variées et de ses formes de partage sans équivalent dans l'histoire humaine.
La mise en réseau des universitaires
le lieu d'un fact-checking permanent
des données publiques accessibles et exploitables de manière automatisée
une curiosité universelle favorisée par internet
un plus grande attention à la diversité du monde
sans oublier la flânerie numérique et la sérendipité

Entretien avec Rémi Mathis (Wikimédia France)
http://www.marianne.net/Cette-semaine-dans-Marianne-Les-cahiers-de-doleances-des-Francais_a240837.html

Un titre qui tranche sur les titres chocs inspirés par Nicholas Carr.
Les articles ne sont pas encore en ligne. Cela évitera les polémiques inutiles et usantes.


Marianne propose son Top 10 :

France-Culture, http://plus.franceculture.fr/ et http://www.franceculture.fr/
Diderot, le combattant de la liberté, Gerhardt Stenger (U. Nantes), 12.08.2014

Collège de France, http://www.college-de-france.fr/ (dont podcasts)
Pierre Briant, Persépolis, de Darius à Alexandre: archéologie, histoire, représentations
Denis Knoepfler, L'empereur Hadrien et les cités grecques
Henry Laurens, La question de Palestine à partir de 1982

La vie des idées http://www.laviedesidees.fr/
Faut-il vraiment découper l’histoire en tranches ? CR de l'ouvrage de Jacques Le Goff
http://www.laviedesidees.fr/+-Histoire-+.html
aussi http://www.nonfiction.fr/  et http://www.fabula.org/

Slate - http://www.slate.fr http://www.slate.com

Pierre Assouline http://larepubliquedeslivres.com/
Pour saluer Pierre Ryckmans et Simon Leys

Maître Eolas http://www.maitre-eolas.fr/ https://twitter.com/Maitre_Eolas
Les mots à éviter au Cap Ferret

La création visuelle, de la photo au vidéoclip : http://fubiz.net
Préférer peut-être http://culturevisuelle.org/

La recherche en sciences sociales (colloques, livres, revues, carnets)
http://www.openedition.org/

INA - http://www.ina.fr
(En 2007, lors du décès de Lucie Aubrac, pour l'écouter dans Apostrophes, il fallait payer.
L'accès gratuit, c'était seulement la parole d'Isorni, un des avocats de Pétain :-)

Web Archive, Internet Archive : http://www.archive.org
426 000 milliards de pages, 6,5 millions textes...
Essentiel pour espérer contourner les liens brisés.

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 août 2014

INRAP : 12 atlas interactifs


inrap-atlas

 

Tours, Orléans, Marseille, Besançon, Reims, Sénart...
A85, A65, Canal Seine-nord Europe, LGV Est européenne (2 liens web), LGV Rennes-Le Mans,
12 atlas multimédia interactifs sont disponibles sur le site de l'INRAP (source EL)

« La collection des atlas interactifs offre une approche des fouilles archéologiques réalisées dans une ville ou le long d’un tracé ferroviaire ou routier : cartes des sites, synthèses historiques, reportages vidéo, restitutions en 3D. Chaque atlas est conçu pour être diffusé en ligne ou sur borne d’exposition ».

http://tinyurl.com/inrap-12atlas
ou http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Ressources/

http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Ressources/p-10455

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2014

Le procès du cours magistral

 

La classe résiste magistralement - Aurélie Collas, Le Monde, 28.08.2014
http://www.lemonde.fr/education/article/2014/08/28/la-classe-resiste-magistralement_4478529_1473685.html

« Une enquête de l’OCDE montre la prégnance, en France, d’une pédagogie verticale , où le professeur déverse son savoir. Moins qu’ailleurs, les enseignants français travaillent collectivement. Moins qu’ailleurs, ils font travailler leurs élèves en petits groupes (37 % disent le faire), moins qu’ailleurs, ils lancent des projets d’au moins une semaine (24 %) ou utilisent des outils numériques (22 %). Une minorité affirme différencier sa pédagogie selon le niveau des élèves (22 %) ».

L’article vilipende le monde enseignant et un syndicat, le SNES : « les enseignants se plaignent de programmes trop lourds et de pédagogies inefficaces, mais toutes les tentatives d’instaurer un style pédagogique moins raide et moins centré sur les contrôles et les notes sont vécues comme une agression et une perte de dignité » (F. Dubet)
Il oppose le modèle français aux pratiques de la Finlande et du Québec.

La source du problème ? une profession fondée sur le modèle universitaire d’érudition, une succession de réformes avortées ou perdues dans les sables (le colloque d’Amiens en mars 1968 n'a pas eu l'impact du rapport Parent (1963-66) au Québec).

La solution ? « d’où viendra le changement, si l’on ne peut compter ni sur une loi, ni sur l’opinion publique ? « De l’intérieur ! », répond Claude Lelièvre. L’historien de l’éducation veut croire qu’avec Internet, la prolifération des manuels numériques, des logiciels et des Moocs (cours en ligne ouverts et massifs), le cours magistral d’amphi disparaîtra … »


Sur l'histoire du cours magistral :
Le cours magistral XVe-XXe siècles
1. Publics et savoirs
http://histoire-education.revues.org/1035
dont Annie Bruter, Le cours magistral comme objet d’histoire, Histoire de l'Education, 120, sept 2008 -
http://histoire-education.revues.org/1829
2 – Le cours magistral comme lieu d'élaboration du savoir.
Le dossier prolonge un séminaire de 2003-2006
http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=histoshe-sem-coursmag-prog
http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=coursmag_ressdoc

Annie Bruter, Le cours magistral dans l’enseignement secondaire. Nature, histoire, représentations (1802-1902)
Histoire @ Politique 21 - sept 2013
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=21&rub=dossier&item=200

Bruno Poucet, De la rédaction à la dissertation. Évolution de l’enseignement de la philosophie dans l’enseignement secondaire en France dans la seconde moitié du XIXe siècle - Histoire de l'Education, 89, 2001
http://histoire-education.revues.org/844

Pierre-Philippe Bugnard, D’où vient la méthode magistrale ? La méthode qui a souvent les faveurs de l’histoire enseignée mérite bien un examen... ,  Cartable de Clio 2010. Pas lisible en ligne


morel-tradi

source : http://tinyurl.com/resonances-2012

.

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

29 août 2014

Japon : les femmes pour la paix

 

Japon . Armées pour le pacifisme
http://www.liberation.fr/monde/2014/08/26/japonarmees-pour-le-pacifisme_1087401

Au Japon, le PLD et Shinzo Abe a modifié en douce la Constitution dont l’article 9 stipule que le «peuple japonais renonce à jamais à la guerre […] et à la menace ou à l’emploi de la force comme moyen de règlement des conflits internationaux». Nobusuke Kishi, son grand-père, a été étiqueté criminel de guerre et incarcéré trois ans durant avant d’être réintégré Premier ministre.

Des femmes se battent contre cette politique. C’est le cas de Keiko Ota, une avocate et mère de deux garçons, dont l’article décrit l’intervention dans un « café constitution ».

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 août 2014

NVB et le blues des profs

 

- Najat Vallaud-Belkacem succède à Benoît Hamon à la tête de l'Education.

Elle retraçait son parcours personnel dans un entretien de 2012
http://www.letudiant.fr/loisirsvie-pratique/loisirsvie-pratique-people/les-20-ans-de-najat-vallaud-belkacem-12397.html

Les Cahiers Pédagogiques lui ont envoyé une lettre -  27.08.2014
http://www.cahiers-pedagogiques.com/Lettre-a-Najat-Vallaud-Belkacem


- L'annonce de sa nomination semble avoir sonné le réveil des réacs délirants
Christine Boutin dénonce une « provocation non tolérable », tandis que Laurent Wauquiez parle de « provocation contre les familles » - Le Monde 27.08.2014. Résumé par Affordance -  « c'est confirmé : @laurentwauquiez a la garde alternée du neurone de @christineboutin »
http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/08/27/najat-vallaud-belkacem-bouc-emissaire-des-anti-genre_4477659_823448.html

Les cléricaux, ennemis de toute forme d'égalité entre hommes et femmes, savent faire circuler sur internet les rumeurs les plus folles et les plus absurdes : initiation imaginaire à la masturbation, port fantasmé de jupes par les garçons. Le Nouvel Obs 27.08.2014 - http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140827.OBS7310/najat-vallaud-belkacem-une-khmer-rose-a-l-ecole.html


- Image dégradée, stress... Les raisons du blues des profs - Le Monde 27.08.2014

Pendant ce temps, trois syndicats (le SNUipp-FSU, le SGEN-CFDT et le SE-UNSA) rendent publiques des enquêtes sur les profs d'école. « Des réformes qui tardent à se concrétiser, une image dégradée dans la société, des salaires à la traîne – quand les effectifs sont, eux, à la hausse –, un fossé qui se creuse avec leur hiérarchie... A quelques jours d'une rentrée des classes marquée par le retour, partout, à la semaine de quatre jours et demi, les professeurs des écoles ont le blues ».
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/27/image-degradee-stress-les-raisons-du-blues-des-profs_4477372_3224.html

Posté par clioweb à 09:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 août 2014

Blois et la banalisation

 

Dans Les Inrocks 26.08.214, Edouard Louis et Geoffroy de Lagasnerie expliquent leur appel au boycott des RDV de l’histoire de Blois et analysent la violence des réactions provoquées par leur texte.
http://www.lesinrocks.com/2014/08/26/actualite/edouard-louis-geoffroy-lagasnerie-rebelle-forcement-progressiste-11520670/


extraits :
Pour EL et GDL, les institutions imposent un espace de “discussion”. Elles choisissent pour vous des interlocuteurs… Refuser ce type de banalisation de discours inacceptables, c'est s'exposer à un rappel à l’ordre.

- La violence des attaques dont vous êtes l’objet dans les journaux depuis trois semaines est souvent âpre ; beaucoup vous présentent comme des intellectuels sectaires, refusant le principe même du débat démocratique. Comment recevez-vous cette accusation ?

« Ce qui nous frappés, c’est la violence des termes utilisés : on a parlé de nous comme des ayatollahs, staliniens, excommunicateurs, des totalitaires, des inquisiteurs, des Beria… Ce qui nous étonne, c’est surtout la perception différentielle de la violence. Si vous dites  : nous ne voulons pas accepter comme interlocuteur quelqu’un qui milite pour l’infériorisation des homosexuels, contre les droits des femmes, contre la lutte antiraciste, contre les luttes sociales, vous êtes perçu comme un stalinien ; alors que si, comme Gauchet, vous vous situez du côté de la réaction, si vous militez contre les droits des minorités, vous êtes perçu comme un démocrate qui participe au débat ».

« Ce sont des gens qui ne supportent pas qu’on dise ce qu’ils sont ; le problème pour eux est d’être nommés ».

« Marcel Gauchet est un penseur authentiquement réactionnaire… Le dernier numéro de la revue Le Débat se demande si le mariage pour tous est une “perversion” – c’est le terme employé ; le numéro précédent s’interrogeait sur l’immigration et la crise de l’identité nationale. Nous n’avons pas envie de discuter de cela ».

« Il faut repenser la vie intellectuelle et mettre en place des stratégies de rupture; il faut créer ses propres lieux, ses espaces de diffusion, affirmer ses points de vue, être autonome, se créer ses propres scènes… nous voulons réinstaller un peu de démocratie intellectuelle dans un champ saturé par tous ces discours autoritaires et dangereux ».


- Comment appréhendez-vous politiquement la figure du rebelle aujourd’hui ?

« On ne peut pas aborder la catégorie des rebelles sans poser la question de l’émancipation et de la critique des différents ordres qui limitent les possibilités d’égalité et de liberté. On est rebelle quand on se situe du côté de la critique des ordres traditionnels, des hiérarchies, des censures, des interdits. Quelqu’un qui manifeste pour restaurer un ordre familial traditionnel, même s’il affronte la police, n’est pas un rebelle. Un rebelle est forcément progressiste, il met en question un ordre donné pour plus de désordre et plus de liberté ».

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 août 2014

1944 : Les communistes et le pouvoir

 

Les communistes et la tentation du pouvoir, Laurent Douzou, Libération de la France 11/12  Le Monde 22.08.2014
L'article tarde à venir en ligne.
version tempo : http://clioweb.free.fr/presse/1temp/lm/douzou-pcf-1944.pdf


Le PCF a-t-il tenté de prendre le pouvoir en 1944-45 ?

« L'omniprésence du PCF, son habileté à magnifier son action, les concours gagnés dans la Résistance, à travers des sympathisants et des militants occupant des postes importants » changent une secte stalinienne en parti ouvrier de masse susceptible de quitter son ghetto politique.

Ses adversaires ont redouté son arrivée au pouvoir, quelques dirigeants communistes ont pu être tentés. « Que le parti ait poussé les feux pour peser politiquement et s'ancrer socialement, c'est certain. Qu'il ait eu en ligne de mire la prise du pouvoir l'est beaucoup moins ».

« …brûlante à la Libération, la question d'une prise du pouvoir fut vite dénuée de signification ».
Le retour de Thorez suggère que Staline était persuadé que seul de Gaulle pouvait empêcher la France de devenir un satellite des USA. De plus, l’Armée rouge était loin.

« Sans même parler des contraintes géostratégiques inhérentes à la guerre froide, l'influence du PCF pâtit de son incapacité à analyser ses errements passés (son attitude entre 1939 et 1941, au premier chef), de son alignement ne varietur sur Moscou (contre Tito, après le 20e congrès du Parti communiste de l'Union soviétique, etc.), de sa surdité vis-à-vis d'écrits qui changeaient pourtant la donne (de Au pays du grand mensonge, d'Ante Ciliga en 1938, à Une journée d'Ivan Denissovitch, de Soljénitsyne, publié en 1962 dans la revue soviétique Novi Mir, en passant par Le Zéro et l'Infini, d'Arthur Koestler en 1945).

« Le PCF fut en 1944 au plus près d'une conquête du pouvoir qui était sa raison d'être au moment même où l'expérience de beaucoup de ses adhérents dessinait d'autres modalités d'accès au pouvoir ».
« On pourrait dire du PCF ce qu'André Malraux dira plus tard de De Gaulle, au milieu des années 1950, au moment de l'effritement du RPF : « Il nous a menés au bord du Rubicon, mais c'était pour y pêcher à la ligne ». Il faudrait pourtant corriger un peu et dire que le PCF avait paru mener ses troupes au bord du Rubicon… »

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

CLCF : La Libération de Paris

 

- Le 25 aout 2014, France 3 a diffusé Ils ont libéré Paris, le docu Serge de Sampigny (93 minutes)
http://www.france3-44lafranceliberee.com/#!ils-ont-libr-paris/czfy

Ce très long documentaire illustre les modes télévisées actuelles : de la colorisation obligatoire, et des témoins (ou leurs proches) qui parlent 70 ans après. Pour finir sur une jeune ouvreuse qui aimait les Allemands avant de fréquenter des Américains et d'épouser un Français. Un cas essentiel à la compréhension du passé ?

- En 1944, le Comité de Libération du Cinéma Français a filmé les combats (du 19 au 26 août)
et a sorti en salle  La Libération de Paris, un film de 30 minutes présenté dans la capitale dès le 29 août.

Selon Sylvie Lindeperg (La voie des images), trois éléments ont été mis en boite :
- La bataille de rue menée par les FFI avec l'aide des Parisiens,
- L'arrivée des avant-gardes de la division Leclerc et les combats des FFL dans la capitale,
- Le discours de de Gaulle à l'Hôtel de Ville et le défilé des Champs Elysées.

Toujours selon elle, le documentaire met en scène le soulèvement du peuple en armes, et place cette lecture symbolique dans la longue tradition du Paris des barricades et de l’insurrection. Le montage évite de montrer les cadavres et écarte les scènes
d’épuration. Il minore le rôle des FFL et de la division Leclerc ; il ne montre pas le défilé des troupes alliées le
28 août 1944.
Par contre, il souligne l’état de grâce temporaire et met en valeur la liturgie gaullienne : le discours de l’Hôtel de Ville (Paris « libéré par son peuple avec le concours des armées de la France » (sic)), le défilé des Champs Elysées.
http://clioweb.free.fr/chronique/aphg427.pdf

1944 : La Libération de Paris, le film réalisé par André Zwobada pour le CLCF,
monté par Roger Mercanton, commentaire de Pierre Bost existe sur Youtube :
https://www.youtube.com/watch?v=2SeuiYHrCGs


- D-Day to Berlin, le documentaire de George Stevens comporte une séquence sur la Libération de Paris.
George Stevens's D-Day to Berlin : http://www.imdb.fr/title/tt0162344/

Dachau was a Terrible Shock : How can a human being do this to another human being ?
http://www.dailymotion.com/video/x3j9e6_liberation-of-dachau-in-color_people

- De Gaulle dans Paris libéré, c'est un des sujets traité dans Mystères d'archives, Serge Viallet, réalisateur
http://www.arte.tv/fr/1944-de-gaulle-dans-paris-libere/7133768.html
http://www.arte.tv/fr/mysteres-d-archives-toutes-les-emissions/7766482.html

 uuu.

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 août 2014

Ne Pas Diffuser



CONFIDENTIEL — NE PAS DIFFUSER, Bugbrother 20.08.2014
http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2014/08/20/confidentiel-ne-pas-diffuser-sur-internet/


En mai dernier, un internaute a constaté que Google répertoriait 1150 fichiers pdf
avec une mention A NA PAS DIFFUSER sur les sites web en .gouv.fr

BugBrother cite en exemple :
Le diagnostic territorial urbain et métropolitain à la lumière des enjeux, des processus et des échanges
http://www.economie.gouv.fr/files/presentation_systemes_urbains_et_metropolitians_seminaire_mutecos_18052011.pdf
18 mai 2011 -
 La feuille de route de la mission métropoles de la DATAR.
III- Vers une caractérisation des systèmes urbains et métropolitains français et européens
(cartes de travail non définitives à ne pas diffuser).


datar1-npd


.



Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 août 2014

Wikimania 2014

 

- Wikipedia, Wikimania 2014 - Le Guardian qui a été associé à l'événement propose un dossier Wikipedia.
http://www.theguardian.com/technology/wikipedia

The Guardian view on Wikipedia: evolving truth - Guardian, 07.08.2014
http://www.theguardian.com/commentisfree/2014/aug/07/guardian-view-wikipedia-evolving-truth

John Naughton , Wikipedia isn't perfect, but as a model it's as good as it gets - Guardian, 10.08.2014
People on government computers might have tampered with Wikipedia pages, but it offers a viable model in a comprehensively networked world
http://www.theguardian.com/technology/2014/aug/10/wikipedia-isnt-perfect-model-channel-4-government

Dan Gillmor, Go ahead : waste a day on Wikipedia. It's good for the future of humanity - Guardian, 08.08.2014
http://www.theguardian.com/commentisfree/2014/aug/08/wikipedia-future-humanity-gop-2014

- Wikimania 2014: Wikipedia belongs in Education
http://education.okfn.org/wikimania-2014-wikipedia-belongs-in-education/
https://wikimania2014.wikimedia.org/wiki/Education_Pre-Conference

Wikipedia takes a long, hard look in the mirror, Rob Price, August 13, 2014
http://www.dailydot.com/lifestyle/wikimania-2014-london/


- Wikimédia-France à la Wikimania 2014
http://blog.wikimedia.fr/wikimedia-france-a-la-wikimania-2014-6665

Day 1 & 2 : du hackathon à la cérémonie d’ouverture
http://blog.wikimedia.fr/day-1-2-du-hackathon-a-la-ceremonie-douverture-6673
Day 3 & 4: Conférences, meet-ups et workshops
http://blog.wikimedia.fr/day-3-4-conferences-meet-ups-et-workshops-6702
Day 5: NCO, OTRS ou les acronymes à la Wikimania
http://blog.wikimedia.fr/day-5-nco-otrs-ou-les-acronymes-a-la-wikimania-6723

Photos de l'évènement :
https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Wikimania_2014


- Wikimania 2014 dans la presse généraliste française :
Le Point, high-tech-internet (sic) : Les Britanniques font plus confiance à Wikipédia qu'aux médias (mais moins qu'à la Britannica payante)
http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/les-britanniques-font-plus-confiance-a-wikipedia-qu-aux-medias-10-08-2014-1852841_47.php

Le Monde (actualité-média) : Wikipédia compte ses fans et s’interroge sur son modèle. voir aussi pixels et technologies
http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2014/08/09/wikipedia-compte-ses-fans-et-s-interroge-sur-son-modele_4469500_3236.html

Ouest-France (entreprises) : Wikipedia. L'encyclopédie en ligne compte 400 millions d'utilisateurs
http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/wikipedia-lencyclopedie-ligne-compte-400-millions-dutilisateurs-12-08-2014-155764



Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 août 2014

1944 - Libération de Paris - L'Humanité

 

1944 - La Libération de Paris - dossier dans L'Humanité 2014
cocktails Molotov, C. Rol-Tangy, la radio, L'Huma, La Résistance illustrée par la BD
http://www.humanite.fr/mot-cle/liberation-de-paris

6/6 - Paris martyrisé! Paris libéré !
http://www.humanite.fr/paris-martyrise-paris-libere-549905
5/9 - La Résistance illustrée par la BD
http://www.humanite.fr/la-resistance-illustree-par-la-bande-dessinee-549836
4/9 - L'Humanité libérée
http://www.humanite.fr/lhumanite-liberee-549776
3/9 - "Ici la radiodiffusion de la Nation française"
http://www.humanite.fr/ici-la-radiodiffusion-de-la-nation-francaise-549719
2/9 - Cécile Rol-Tanguy: "On a rejoint le PC souterrain le 19 août"
http://www.humanite.fr/cecile-rol-tanguy-rejoint-le-pc-souterrain-le-19-aout-549492
1/9- "La bataille de Paris s'est faite avec les cocktails Molotov"
http://www.humanite.fr/la-bataille-de-paris-sest-faite-avec-les-cocktails-molotov-549423


rappel : 70 ans de l'affiche rouge, le nouveau hors-série de l'Humanité, L'Humanité, 10.02.2014
http://www.humanite.fr/70-ans-de-laffiche-rouge-le-nouveau-hors-serie-de-lhumanite

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 août 2014

Tués du 22 août 1914

 

14lelogeais       14lepley

14leroy    14marquet

14patard    14philippe

source : Mémoire des hommes  -  rechercher un soldat mort pour la France


- 6 Virois ont été tués le 22 août 1914, lors de la bataille des frontières, l'offensive allemande en Belgique en direction de Charleville et de Maubeuge (cf cartes ci-dessous). La recherche a été initiée par une question de Pascal Binet.

LELOGEAIS Georges Emmanuel, 23 ans, 36e RI, tué à  Châtelet Belgique 22.08.1914
LEPLEY Auguste Paul, 27 ans, 1e RIColoniale, Rossignol Belgique
LEROY Albert Henri, 23 ans, 36e RI, Châtelet Belgique
MARQUET Charles Eugène Arsène, 21 ans, 36e RI, Châtelet Belgique
PATARD Louis Albert, 25 ans, 2e RI, Arsimont Belgique
PHILIPPE Henri Georges, 19 ans, 36e RI, Châtelet Belgique

- « On estime, pour la seule journée du 22 août 1914, le nombre de tués à 27.000 » côté français, une dizaine de milliers côté allemand. http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_Frontières

La Croix (culture !) et Libération (société) ont publié le même article de l'AFP.
Entre 400.000 et 600.000 soldats français sont engagés. Ils combattent à découvert, dans une guerre de mouvement : ils n’ont pas encore commencé à s’enterrer, pour se protéger des mitrailleuses et de l’artillerie, dans les fameuses tranchées qui symbolisent le premier conflit mondial. Rien n'est prêt pour accueillir et soigner les blessés. L'Etat-major croit à une guerre rapide et violente, et ne se préoccupe guère d’épargner les vies.
http://www.la-croix.com/Culture/Actualite/22-aout-1914-le-jour-le-plus-meurtrier-de-l-histoire-de-l-armee-francaise-2014-08-22-1195164
http://www.liberation.fr/societe/2014/08/22/22-aout-1914-le-jour-le-plus-meurtrier-de-l-histoire-de-l-armee-francaise_1084713

Ce soir, France 3 suit des marcheurs sur les traces de leurs ancêtres.
Dans un reportage au ras du sol, où l'histoire est priée de s'effacer derrière la mémoire, rien sur l'agression de la Belgique, rien sur les stratégies des états-majors (Joffre et l'offensive à outrance, Moltke et le plan Schlieffen), rien sur les armées et les armes en présence (cf l'uniforme choisi pour les soldats français, pantalon et casqette voyants)... Seule originalité, une mention du lien des régiments français avec la géographie du recrutement.

- A Argentan, en Lettres et en Histoire, deux classes de première ont étudié l’histoire du 104ème RI à partir du site Mémoire des hommes et des Archives départementales de l'Orne
Le 22 août 1914, 319 soldats du 104e régiment ont été tués à Ethe.
(en comparaison morbide, sur deux mois, en mai-juin 1940, plus de 700 soldats ornais sont tués
http://www.orne.fr/sites/www.orne.fr/files/fichiers/parution/12/03/ouvrage-final-bd-weblink.pdf

De 1914 à juin 1917, 43 988 Ornais âgés de 18 à 49 ans seront mobilisés.
10 476 ne reviendront pas. Le département comptait 307 000 habitants en 1911.
Gérard Bourdin, Les Ornais face au feu (1914-1918), Le Pays Bas-Normand 3-4/2011
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/01/03/28837906.html

6carte

14fronts

Pour les opérations militaires, voir les cartes dans l'article de Wikipedia

.

Posté par clioweb à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

L. Bantigny : Les rebelles

 
L'historienne Ludivine Bantigny a démissionné du Conseil Scientifique des Rendez-vous de l'histoire de Blois à la suite au choix unilatéral, par la direction, de demander à Marcel Gauchet de prononcer la conférence d'ouverture.
Son texte de présentation a été retiré du site des RDV.
http://www.rdv-histoire.com/-Les-Rebelles-971-.html

Avec son accord, en voici une copie :

Les rebelles

Esclaves brisant leurs chaînes, paysans et ouvriers insurgés, peuples révoltés, réfractaires et résistants, anarchistes et féministes, artistes avant-gardistes…  Les rebelles, par-delà leur extrême diversité dans le temps et l’espace, ont du moins un point commun : le rejet d’un ordre imposé et supposé partagé qu’ils voient comme une domination, voire une sujétion. Tour à tour valorisée, raillée, stigmatisée voire criminalisée, la rébellion dit bien l’envers des sociétés. Car elle expose tout ce qu’il y a de convention et de conservation, d’obéissance et de soumission, de normes auxquelles il faut être conforme, dans un système qu’elle veut briser. C’est en cela qu’elle est une menace, et doublement : elle entend mettre à bas un monde honni et dans le même mouvement elle en arrache le masque, le divulguant à lui-même. En ce sens, elle apparaît comme un dévoilement. Ainsi la rébellion qui souvent part de la marge, de bas-fonds, de minorités, finit-elle bien souvent par attaquer le cœur même d’un système. Et les imaginaires contestataires qu’elle dessine sont autant de projets de société rompant avec le tout-venant de ce qui va de soi, pour mieux révéler en quoi, justement, il ne va pas.

 La rébellion peut se faire transgression, insoumission, insubordination : elle est tantôt mutinerie dans une armée, indiscipline dans une institution, dissidence dans une organisation, solidarité face à la répression. Elle a ses moments : hérésies, jacqueries et pirateries, révoltes et insurrections, révolutions… Elle a ses formes et ses gestes, sa geste même : violences, grèves, occupations, illégalismes, quand prendre les armes devient plus que légitime – nécessaire et obsédant. Car elle a aussi ses affects et ses sentiments ; si l’amour n’est pas le seul « oiseau rebelle », il y faut en tout cas beaucoup d’émotions : courage, honneur, admiration, aversion et détestation, la rébellion est aussi affaire de passion.

 Est-elle vouée à la récupération ? Elle en est du moins souvent menacée, comme l’illustre encore récemment le lancement d’une marque de vêtements, « belles et rebelles ». Tant de procédés visent en effet à instrumentaliser les rébellions en faisant mine d’en reprendre la lettre, mais négligent radicalement leur esprit, jusqu’à le retourner contre lui. On peut ainsi faire le récit de tous les moments où la rébellion devient banalisée et ritualisée. Il est aussi des rébellions paradoxales : que deviennent les rebelles lorsqu’ils accèdent au pouvoir ? La rébellion lui est-elle compatible ? Peut-elle se faire institution ?

 Il n’empêche, entre contre-cultures et contre-écriture, force de la résistance et de l’insoumission, les rebelles, en rejetant les classements trop évidents, en récusant la loi et l’ordre, en cherchant à les démystifier pour les dynamiter, redonnent souvent du sens à ce qui n’en avait plus et du désir quand il s’était perdu. Les échappées rebelles sont-elles toujours des échappées belles ? A l’histoire ici de leur redonner vie.

 Ludivine Bantigny



Aggiornamento a publié ce texte de soutien :
« Nous, enseignants, chercheurs, lecteurs, amateurs d'histoire, très attachés à la diffusion et au large rayonnement des recherches et travaux auxquels oeuvrent les Rendez-vous de l'histoire de Blois depuis 16 ans, tenons à exprimer notre incompréhension devant le choix de confier cette année la conférence inaugurale à un auteur connu pour des thèses tournées avant tout vers le maintien de l'ordre, qui peuvent être jugées ultra-conservatrices, sceptiques sur l'impératif de respect des droits de l'homme, familialistes, sexistes et homophobes. Ce choix polémique nous paraît d'autant plus déplorable que les Rendez-vous de l'histoire de 2014 sont centrés sur le thème des Rebelles et présidés par une grande historienne de la cause des femmes ».

Une pétition est en cours : envoyer ce texte et votre signature par mail à l'adresse petition.blois@laposte.net, avec éventuellement indication de votre activité et/ou de votre lieu de résidence.
La pétition sera transmise à la Direction des Rendez-vous et diffusée avec la liste des signataires par ordre alphabétique général (sans distinction de premiers signataires).

.

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 août 2014

Paris 1944 : Georges Dukson, le lion noir

 

44-dukson

« Le général de Gaulle descendant les Champs-Élysées - À droite, le nègre Dukson ».

Photo de Serge de Sazo citée par René Dunan, Ceux de Paris août 1944
Cliché reproduit par Libération et cité sur Twitter.
https://twitter.com/libe/status/502353902831169536 - 21 août 2014 - 09:17
Libération de Paris : Pourquoi il n'y a (presque) pas de Noirs sur les photos, Libération, 20.08.2014
http://www.liberation.fr/photographie/2014/08/20/paris-libere-uniquement-par-des-soldats-blancs_1083150


2 sources majeures :
- 1 -  Dukson, « un oublié de l'histoire » de la Libération, Éric Lafon, Fondation de la Résistance,
http://www.fondationresistance.org/pages/rech_doc/dukson-oublie-histoire-liberation_photo10.htm


2 - Georges Dukson, « le lion noir du XVIIe »,
in Sylvie Lindeperg, La Libération de Paris, La voie des images, éditions Verdier, pages 90-92, 98

« Un autre héros de quartier, Georges Dukson, apparaît trois fois dans le film du CLCF (comité de libération du cinéma français) sans que Pierre Bost y prête attention. Louis Félix et Gilbert Larriaga connaissaient bien ce jeune combattant noir à l’accoutrement pittoresque - chemise blanche ouverte et pantalon retroussé sur les mollets - dont ils avaient filmé les faits d’armes. Originaire du Gabon, cet ancien prisonnier de guerre évadé vivait de menus larcins dans un hôtel borgne des Batignolles lorsque sonna l’heure de la Libération. Le 19 août 1944, quand les FFI s’emparèrent de la mairie du XVIIe, il se porta volontaire et participa à tous les combats de la rue de Rome et du boulevard des Batignolles, escortant les patrouilles, attaquant les camions ennemis, faisant feu sur les tireurs allemands, conquérant un char de la Wehrmacht. Blessé au bras lors d’un accrochage, Dukson ne pouvait plus tenir un fusil mais il repartit à l’assaut, armé de bouteilles incendiaires.

Surnommé « le lion noir du XVIIe », ce combattant splendide et rugissant ne passa pas inaperçu aux Batignolles. Il est aisément repérable dans les images du CLCF : escortant un officier allemand; juché sur un char conquis; soutenu par deux camarades, le bras en sang, juste après la fusillade. Le 26, devenu sous-lieutenant des FFI, Dukson fit le pari de s’infiltrer dans le cortège du général de Gaulle sur les Champs-Elysées. « Le lion noir » en pleine gloire commençait à perdre « le sens de la mesure » : devenu une célébrité dans son quartier [i1] ne [put] retourner à sa vie misérable ». Réquisitionnant un ancien garage allemand, Dukson se lança dans le marché noir, les vols et les perquisitions abusives, à l’image d’un héros fourvoyé de Cayatte. Sur ordre des autorités militaires, des FFI procèdèrent à son arrestation pour le conduire à la prison du mont Valérien ; profitant d’un arrêt, Dukson s’évada et fut abattu d’une balle qui lui fracassa la cuisse. Il mourut pendant son opération à l’hôpital Marmottan ».

« Si le cinéma et la photographie ne les avaient saisis en pleine action, Anita (Anne-Marie Dalmasso) et Dukson seraient des absents de l’histoire. Ils demeurent pourtant sans nom ni destin dans le film du CLCF qui privilégie un carrousel d’images et de figures anonymes tournant a vive allure pour composer le tableau du Paris libéré. Le film devait privilégier un acteur collectif, la population parisienne tout entière campée en résistante ».

La journée du 26 fut couverte par une marée de photographes et d’opérateurs…

« Les rushes réservent une surprise à tous ceux qui les examinent avec soin : au pied de l’Arc de triomphe, au tout début de la cérémonie, un opérateur a filmé le général et sa suite qui se dirigent vers la tombe du Soldat inconnu ; le sous-lieutenant Dukson entre soudain dans le champ, tel le Zelig de Woody Allen. Il a réussi à se mêler aux hommes de Leclerc, et marche à quelques pas de Charles de Gaulle. L’histoire du « lion noir » est complétée par deux plans tournés par des cinéastes amateurs. Le premier, pris quelques secondes plus tard sous un autre angle, montre la scène de face : Dukson a maintenu sa position et se trouve à moins d’un mètre du héros du jour qui le dissimule en grands partie, laissant percer le seul point blanc de son bras en écharpe. La suite du plan, passée au ralenti, révèle le geste prompt d’un Saint-Cyrien qui lui touche l’épaule pour le faire reculer, ouvrant la voie au préfet Fleuret. « L’homme caméléon » réapparaît pourtant dans les premières minutes de la descente des Champs-Elysées : dans le second plan du film des amateurs, on le voit marcher fièrement à la gauche du Général, chemise boutonnée, chaussettes sagement tirées sur les mollets. C’est au tour d’un officier de lui barrer la voie, lui intimant d’un geste de quitter 1e cortège. Une photographie permet de reconstituer toute la scène : on y voit un soldat pointer sa mitraillette en direction de l’intrus. Sorti manu militari du cortège, Dukson ne réapparaît plus dans 1es images filmées du défilé. Dans la cérémonie de renaissance de l’Etat Républicain, le combattant ardent du XVIIe était déjà un indésirable, bientôt un vaincu de l’histoire ».
Photo publiée par Pierre Bourget, Paris 1940-1944, Plon 1979. Elle est commentée par Eric Lafon sur le site de la Fondation de la Résistance, rubrique « autour d’une photographie ». http://www.fondationresistance.org/pages/rech_doc/dukson-oublie-histoire-liberation_photo10.htm

dukson2

Georges Dukson, photo Serge de Sazo (détail)

.

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 août 2014

1944-45 : La Libération de la France

 

La Libération de la France, Le Monde série d'été 2014
http://www.lemonde.fr/series-d-ete/


1 Le printemps de toutes les attentes, Pierre Laborie
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/11/1944-le-printemps-de-toutes-les-attentes_4469808_3224.html
Pierre Laborie : « Pour les résistants, ces mois d'attente ont été les plus longs. Beaucoup n'en verront pas le dénouement. La répression, devenue efficace, est implacable. Aggravée par les déportations, l'espérance de vie des clandestins n'a jamais été aussi courte que pendant les premiers mois de 1944, terriblement meurtriers. Plusieurs maquis ont été détruits, à l'image du repli dramatique des combattants du plateau des Glières, à la fin du mois de mars. Le sacrifice d'une élite se poursuit. Trop de noms manqueront à la France de la Libération. On peut citer ceux de Jean Cavaillès, fusillé en février 1944, de Marc Bloch, arrêté en mars et fusillé le 16 juin, d'André Bollier, lui aussi arrêté en mars, évadé puis retrouvé et abattu le 17 juin dans son imprimerie de Lyon. Pierre Brossolette se suicide le 22 mars pour mettre fin à la torture, et Jacques Bingen croque sa pilule de cyanure le 13 mai… »

2 Une terre normande bouleversée, Jean Quellien
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/12/1944-une-terre-normande-bouleversee_4470280_3224.html
Jean Quellien : « Il convient donc de dire – et de redire – que c'est très largement
la Normandie qui a payé le prix de la libération de la France ».


3 Le long calvaire de la Bretagne, Jacqueline Sainclivier
http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2014/08/12/le-long-calvaire-de-la-bretagne_4470644_3208.html

4 Les maquisards, ni héros ni victimes, Gilles Vergnon
« l'importance des maquis ne peut être jaugée à l'aune unique de l'efficacité militaire ».
http://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2014/08/14/1944-les-maquisards-ni-heros-ni-victimes_4471238_3451060.html

5 Le débarquement oublié du 15 août 1944 en Provence, Jean-Marie Guillon
http://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2014/08/15/1944-un-vent-de-liberte-souffle-sur-la-provence_4472071_3451060.html

6 1944 : Le mythe de l'insurrection nationale, Philippe Buton
Au total, à l'échelle de la France, l'insurrection nationale fut un échec. Sauf à Paris, Marseille, Lille et Thiers.
http://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2014/08/15/1944-le-mythe-de-l-insurrection-nationale_4472036_3451060.html

7 1944 : l'unité du mouvement de Résistance, Claire Andrieu
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/18/1944-l-unite-du-mouvement-de-resistance_4472709_3224.html

8 1944 Paris ne sera pas Varsovie, Bruno Leroux
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/19/1944-paris-ne-sera-pas-varsovie_4473177_3224.html

9 1944 : Paris brûle de se soulever. L'impatience des Parisiens, Dominique Veillon

10 1944 : Paris en ordre de bataille, Christine Levisse-Touzé
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/21/paris-en-ordre-de-bataille_4474125_3224.html

11 1944 : Les communistes et la tentation du pouvoir, par Laurent Douzou
Tarde à venir en ligne - version tempo : http://clioweb.free.fr/presse/1temp/lm/douzou-pcf-1944.pdf

12 1944 : Charles le Grand à la tête de l'Etat par Jean-Pierre Azéma
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/08/23/1944-charles-le-grand-entre-dans-paris-libere_4475721_3224.html


http://www.lemonde.fr/44-liberation-de-la-france/
http://www.lemonde.fr/societe/infographie/2014/08/25/25-aout-1944-la-liberation-de-paris_4476396_3224.html

.
.

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 août 2014

A la recherche de la guerre de Troie

 

A la recherche de la guerre de Troie,
Stéphane Foucart, Le Monde séries de l’été 2014
http://www.lemonde.fr/journaliste/stephane-foucart/

1/7 La guerre de Troie a-t-elle eu lieu ? Le Monde 10.07.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/07/10/la-guerre-de-troie-a-t-elle-eu-lieu_4454884_3246.html

2/7 La mémoire longue des aèdes Le Monde 17.07.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/07/17/la-memoire-longue-des-aedes_4458922_3246.html

3/7 - Le monde grec décrit par Homère a-t-il réellement existé ? Le Monde  24.07.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/07/24/un-recit-de-bronze-et-de-fer_4462344_3246.html

4/7 Les révélations des tablettes de Cnossos - De très vieux Grecs - Linéaire B  Le Monde 31.07.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/07/31/de-tres-vieux-grecs_4465485_3246.html

5/7 Troie, six pieds sous terre Le Monde 08.08.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/08/08/troie-six-pieds-sous-terre_4469205_3246.html

6/7 L’Iliade sur un pavé d’argile Le Monde 16/08.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/08/14/l-iliade-sur-un-pave-d-argile_4471864_3246.html

7/7

rappel 12.07.2014 : http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/07/12/30235117.html

.
.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 août 2014

Fontenelle : Poste stressante

 

stressante

Sébastien Fontenelle , Poste stressante - Une entreprise en souffrance - Le Seuil 2013
http://www.seuil.com/livre-9782021099249.htm
https://www.bakchich.info/author/s%C3%A9bastien%20fontenelle.rss
https://twitter.com/vivelefeu


5/11 de l'usager au client - Sébastien Fontenelle décrit le formatage des salariés : extirper la culture de service public, imposer le culte de la privatisation, changer l'usager en client, si possible rentable (si « les clients demandent un timbre, on leur propose un prêt-à-poster ») - Backchich.info, 31.07.2014
https://www.bakchich.info/soci%C3%A9t%C3%A9/2014/07/31/poste-stressante-5-11-de-l-usager-au-client-63563

1/11 : une nouvelle gouvernance - Backchich.info, 31.07.2014
https://www.bakchich.info/soci%C3%A9t%C3%A9/2014/07/31/poste-stressante-1-11-une-nouvelle-gouvernance-63559
2/11 : haro sur les PTT
https://www.bakchich.info/soci%C3%A9t%C3%A9/2014/07/31/poste-stressante-2-11-haro-sur-les-ptt-63560
3/11 : le retournement
https://www.bakchich.info/soci%C3%A9t%C3%A9/2014/07/31/poste-stressante-3-11-le-retournement-63561
4/11 : vers la précarité
https://www.bakchich.info/soci%C3%A9t%C3%A9/2014/07/31/poste-stressante-4-11-vers-la-precarite-63562
5/11 : de l'usager au client
https://www.bakchich.info/soci%C3%A9t%C3%A9/2014/07/31/poste-stressante-5-11-de-l-usager-au-client-63563
6/11 : l'Europe, l'Europe, l'Europe
https://www.bakchich.info/soci%C3%A9t%C3%A9/2014/07/31/poste-stressante-6-11-l-europe-l-europe-l-europe-63564
7/11 :
8/11 : souffrances
9/11 : suicides
10/11 :
11/11 : le grand silence de l'Etat

audio : Sébastien Fontenelle
http://www.canalsud.net/?Poste-stressante-fdl-du-31-03-2014

« À La Poste aussi, les agents doivent penser en termes de marché », Le Monde diplomatique, octobre 2002
Partout, dans le groupe, le culte de la rentabilité produit les mêmes effets – qui ne touchent donc pas seulement les facteurs – et les mêmes décalages, car ses dirigeants n’ont de cesse, comme le soulignera le réalisateur Gilles Balbastre dans un long et passionnant article, « que de discipliner leurs agents pour extirper leur culture de service public » : ils les « conditionnent », par exemple, « pour leur faire transformer l’usager en client »
http://www.monde-diplomatique.fr/2002/10/BALBASTRE/9496

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 août 2014

14-18 : Les appelés, consentants ?

 

asi0808a        asi0808b


« Les appelés, consentants ? Mais ils n'avaient pas le choix ! »

Le débat du 08.08.2014 organisé par Arrêt sur images est en accès gratuit (pdt 24 heures)
http://tinyurl.com/ogfc5hh
http://www.arretsurimages.net/emissions/2014-08-08/Les-appeles-consentants

3 invités
Nicolas Mariot,
Emmanuel Saint-Fuscien
Patrick Mougenet
d'autres ont décliné l'invitation.

Pour ESF, l'expérience du front, la « transgression partagée de l'expérience de la violence extrême », a forgé une forte identité se superposant aux identités de classe »

Pour NM, la différenciation sociale est essentielle. Il propose d’en voir l’impact devant la mort et la blessure, devant les rôles guerriers
Et de donner davantage de place à la logique temporelle, entre assauts et temps passé à l’arrière, entre 14-18 et ce qui précède.


qq pages web sur la controverse / l'affrontement...
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/08/11/30390338.html

.

Posté par clioweb à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 août 2014

Les défenseurs de la paix 1899–1917

 

Les défenseurs de la paix 1899–1917. Approches actuelles, nouveaux regards - (source JMG, IHA)

Le colloque international qui a eu lieu en janvier 2014 à l'IHA est en partie disponible en vidéo à l'adresse :
http://www.dhi-paris.fr/fr/home/manifestations/podcast/les-defenseurs-de-la-paix.html
(dont
dessiner le refus de la guerre 1914–1918
La doctrine solidariste de Léon Bourgeois
La SFIO face à la loi de trois ans: Conjuguer antimilitarisme et défense de la patrie
Bertrand Russell, un apôtre du pacifisme

Trois textes prolongent ce colloque :
Rémi Fabre, 1914 sonne comme un échec des pacifismes en France - L'Humanité,  17 Janvier, 2014
http://www.humanite.fr/tribunes/1914-sonne-comme-un-echec-des-pacifismes-en-france-557169

Rémi Fabre, Les pacifismes avant 1914 - BNF
Le pacifisme juridique et bourgeois - Les "sans-patrie" : hervéistes, syndicalistes-révolutionnaires et anarchistes - Les pacifismes socialistes et les tentatives de synthèse de Jaurès - Été 1914 : des pacifismes impuissants
http://expositions.bnf.fr/guerre14/arret/02_1.htm

Rémi Fabre, Jean Jaurès n'était pas un pacifiste intégral, entretien, Réforme, 31.07.2014
http://www.reforme.net/une/societe/jean-jaures-netait-pacifiste-integral
Jaurès au congrès de Bâle (24.11.1912), pages 10-11
http://issuu.com/lepoint2013/docs/le__point_292


- Paul d'Estournelles, Ferdinand Buisson et Léon Bourgeois animent un pacifisme juridique dont l'influence est réelle mais limitée (conférences de la Paix de La Haye en 1899 et 1907)

- L'antimilitarisme est plus virulent et plus bruyant. Il dénonce l'armée comme machine à abrutir, comme instrument pour briser les grèves. En 1908, lors du congrès de Marseille, la CGT envisage la grève générale révolutionnaire comme réponse à une déclaration de guerre. De 1905 à 1912, Gustave Hervé joue le rôle de général de l'anti-patriotisme.

- Au sein du Parti socialiste,
Marcel Sembat et Albert Thomas sont membres de La Paix par le droit.
Edouard Vaillant plaide pour la grève générale.
Jean Jaurès est un orateur hors pair, un théoricien et un stratège dans la lutte pour la paix. Dans L’Armée nouvelle (1910), il préconise le remplacement de l’armée de caserne dominée par la caste militariste des officiers par une armée démocratique fondée sur des milices et l’exercice périodique de tous les citoyens. Pour lui, « un peu d’internationalisme éloigne de la patrie ; beaucoup d’internationalisme y ramène ».
« Si le pacifisme de Jaurès n’a donc rien d’absolu, il trouve dans L’Armée nouvelle, comme dans tous ses discours et interventions de l’époque, des accents d’une rare éloquence pour avertir des dangers d’une grande guerre européenne, dont il a de façon frappante pressenti l’horreur, la dimension cataclysmique. Et il ne manque pas de développer la stratégie que doivent mener les socialistes et les travailleurs de tous les pays pour, selon la formule du congrès de Stuttgart, "maintenir la paix par tous les moyens". Une stratégie qui passe par la combinaison des moyens démocratiques et des moyens révolutionnaires, et par le rassemblement de toutes les forces du camp de la paix, du pacifisme juridique au syndicalisme révolutionnaire ».


rappels : Le Nathan de terminale en 1962 détaille sur 4 pages les tentatives de paix de 1916 et 1917 :
http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/paix-14-18.pdf
Y ajouter les Quatorze Points de Wilson : http://clioweb.canalblog.com/tag/14points

.

Fukushima, des particules et des hommes

 

parmi les documentaires annoncés à la TV :

Samedi 16, 19 h - France 5 : Fukushima, des particules et des hommes
Gil Rabier et Claude-Julie Parisot témoignent de « l'effort de dialogue entre les scientifiques et des habitants, des projets associatifs innovants (de décontamination des sols, etc.), sans rien cacher de la désolation de la zone interdite environnant la centrale de Fukushima Daiichi ».
http://television.telerama.fr/television/l-apres-fukushima-ne-peut-passer-que-par-des-solutions-locales,115745.php

Egalement :

Mardi 19, 22h30 - Arte : Les héros irradiés. l'inconscience devant les risques du nucléaire.

Vendredi 22, 20h40 - France 5 : Le Duomo de Florence, un docu de 2013
http://www.france5.fr/et-vous/France-5-et-vous/Les-programmes/LE-MAG-N-34-2014/

Lundi 25, 20h45 - France 3, Ils ont libéré Paris, docu Serge de Sampigny
http://www.france3-44lafranceliberee.com/#!about/aboutPage

.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 août 2014

L’Europe à l’assaut des terres

 

L’Europe à l’assaut des terres agricoles mondiales
Agnès Stienne, VisionsCarto, 06.08.2014

« Les investisseurs des quinze pays européens les plus riches ont désormais, à eux seuls, jeté leur dévolu sur plus de 17 millions d’hectares de terres, dont 70 % sur le continent africain.
Sans surprise, on y cultive des agrocarburants, des céréales, des palmiers à huile, du soja, du bois, du caoutchouc.


En fin d’article, une carte d’interactive permet de voir la situation pour 15 pays européens,
dont celle du Royaume-Uni

uk-terres

Terres arables sous contrôle d'entreprises britanniques - VisionsCarto 2014

.

 

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 août 2014

Le doudou et la viralité

 

doudou

source : Twitter

 
J'ai perdu mon DooDoo, Affordance.info 12.08.2014
Le doudou perdu/retrouvé et la viralité numérique

« L'histoire commence le 9 août 2014. Une petite fille est à un festival avec ses parents, et son doudou. Et elle va perdre son doudou. Alors le lendemain sa maman a une idée. Cette idée... »
Utiliser Facebook pour retrouver le doudou...

Olivier Ertzscheid part de cet exemple pour analyser cinq propriétés de la viralité numérique.
Il conclut : « Fin de l'histoire. Une belle histoire. A n'en pas douter, médias, radio, télés vont en faire un sujet et vanter l'effet réseau. Moi-même d'ailleurs je n'ai pas pu résister à la tentation d'en faire un billet.
Probablement parce que nous avons tous besoin de belles histoires et de belles images.
Comme un miroir tendu vers notre inessentiel ».
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2014/08/jai-perdu-mon-doodoo.html

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 août 2014

Pyramide des apprentissages ?

 

PyramideApprentissages


- Cette pyramide a été citée par GEFeminin et commentée sur Twitter le 7 août 2014 :
https://twitter.com/GEFeminin/status/497306219057782784/photo/1
Grandes Ecoles au Féminin : http://www.grandesecolesaufeminin.fr/contact.html
Variante citée par Michèle Drechsler : https://twitter.com/Hobson_k/status/483862521913163777/photo/1


- Une version triangle monochrome de la pyramide existe sur le web, attribuée à Ginette Grenier\Pedagogie differenciee (la commission scolaire des affluents, c'est Repentigny, au nord de Montréal).
http://www.csaffluents.qc.ca/im/PDF2005/references/pyramide_apprentissage.pdf

La source mentionnée : « recherches sur la mémorisation menées dans les années 1960 » et « NTL of Bethel » (Maine) - http://en.wikipedia.org/wiki/National_Training_Laboratories

Ginette Grenier est citée par l'OCCE 67 (Estime de soi)

http://www.occe.coop/~ad67/EstimeDeSoi/01-2out.htm

triangle-apprentissages

- Will Thalheimer évoque les années 1940 : pour Michael Molenda (Indiana U.) « the numbers may have been developed as early as the 1940's by Paul John Phillips (Austin) who developed training classes for the petroleum industry ».
« Many people now associate the bogus percentages with Dale's Cone of Experience, developed in 1946 by Edgar Dale. It provided an intuitive model of the concreteness of various audio-visual media. Dale included no numbers in his model and there was no research used to generate it. In fact, Dale warned his readers not to take the model too literally ». (source : Neoprofs - ycombe)
http://www.willatworklearning.com/2006/05/people_remember.html


- Un texte mis en ligne le 29.07.2011 propose une version couleur
http://www.althys.net/gameratwork/?p=363
La source mentionnée : une étude de 1960 (sic)

- Cette pyramide est commentée sur le forum Neoprofs en janvier 2012,
à partir d'un texte de la CS des Laurentides mis en ligne en nov 2003 (word)
http://www.neoprofs.org/t42162-la-pyramide-de-l-apprentissage-selon-un-laboratoire-du-maine


- Parmi les commentaires sur Twitter, une citation :
Normand Baillargeon,  Légendes pédagogiques, l’autodéfense intellectuelle en éducation (éditions Poètes de brousse). « Dans son nouveau livre, le philosophe remet les pendules à l’heure concernant certains neuromythes de l'éducation » écrit Lisa-Marie Gervais dans Le Devoir, 30 novembre 2013.
http://www.ledevoir.com/societe/education/394068/normand-baillargeon-s-attaque-aux-neuromythes-de-l-education
(article cité par Bernard Appy)
https://twitter.com/GEFeminin/status/497306219057782784/photo/1

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 août 2014

14-18 : consentement et violence

 
Philippe Olivera, « Histoire des violences et violence (sociale) de l’histoire.
À propos de la “nouvelle histoire” de la Grande Guerre »
in François Buton, André Loez, Nicolas Mariot & Philippe Olivera (coord.), « L’ordinaire de la guerre », Agone, n°53, mars 2014
http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=3888

Le centenaire (1914 ? 1914-1918 ?) met en avant un consensus supposé.
Pourtant, les controverses n'ont pas manqué dans l'historiographie de la Grande Guerre : cf. Frantz Fischer et le rôle de l'Allemagne de Guillaume II (1961). Après 2000, la guerre de tranchées entre les tenants d'une histoire culturelle dominante (Péronne) et les défenseurs d'une histoire sociale (CRID 14-18) a été intense.
Les auteurs de Retrouver la guerre (Péronne) dénoncent le « pacifisme rampant » des historiens précédents.
Selon eux, « des millions d’individus ont manifesté une acceptation massive de la violence ; ils ont « voulu et continué la guerre », avec une ferveur résolue, sinon enthousiaste ». Tout s'expliquerait alors par une supposée « culture de guerre » faite « de haine de l’ennemi, de pulsions de violences, de sentiment patriotique et de souffle millénariste ».

Pour PhO, « la nouvelle histoire de la GG est une histoire sans complexe de dominants pour les dominants, dont l’essentiel du propos est de nier la domination sociale en confisquant la parole des dominés… » (cf la lecture des mutineries de 1917).
  « En attribuant à tous et à chacun l’origine et la responsabilité de la violence, la thèse de la brutalisation, version cheap de la banalité du mal, accable les combattants ordinaires et dédouane les dirigeants, déjà épargnés de leur implication dans le déclenchement du conflit par toute une littérature apologétique qui en fait des somnambules pris dans des engrenages » …
« Derrière la cause brandie de l’autonomie scientifique face aux pacifismes... point n’est besoin de chercher loin les gros sabots du discours décomplexé qui traverse aussi bien le champ des sciences sociales que celui du champ politique ».

rappels :
1914-1918 : Guerre de tranchées entre historiens, Jean Birnbaum, Le Monde, 10.03.2006
http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/tranchees.htm

1914-1918 : Retrouver la controverse
François Buton, André Loez, Nicolas Mariot & Philippe Olivera , La vie des idées, 10.02.2008
« Les violences extrêmes qu’on observe pendant la Grande Guerre s’expliquent-elles par la culture de guerre, la brutalisation des sociétés, le consentement des soldats, la contrainte ? Tout en livrant un plaidoyer pour une science ouverte qui relierait professionnels, amateurs et enseignants, une équipe d’historiens et de politistes montre que les choix historiographiques engagent, au-delà des logiques universitaires, une réflexion sur l’individu, les catégories sociales, l’État et la manière de faire de l’histoire ».
http://www.laviedesidees.fr/1914-1918-retrouver-la-controverse.html
http://www.laviedesidees.fr/_Mariot-Nicolas_.html

dossier Historiographies de la Grande Guerre, Non-Fiction
dont Au-delà de la « contrainte » ou du « consentement »
Les hiérarchies sociales au front
débat entre Emmanuel Saint-Fuscien et Nicolas Mariot :
histoire culturelle (la « transgression partagée de l'expérience de la violence extrême ») ou histoire sociale ?
http://www.nonfiction.fr/article-7124-dossier__historiographies_de_la_grande_guerre.htm

De la guerre comme affrontement historiographique, Blois 2013,
audio d'une table ronde entre Mariot, Loez, St-Fuscien, Mazurel.
http://clioweb.canalblog.com/tag/loez

André Loez, 14-18. Les refus de la guerre. Une histoire des mutins, 2010
CR par Antoine Prost
http://mouvement-social.univ-paris1.fr/document.php?id=1642

 .

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 août 2014

Un an de Twitter

 

frd


Twitter : un an après
- François-Ronan Dubois, Carnet Contagions, 07.08.2014
http://contagions.hypotheses.org/702

10 049 tweets en un an et deux mois, François-Ronan Dubois décrit ses usages de Twitter en tant que chercheur :
- « Twitter est un outil de veille, un instrument de lien, de redirection vers des contenus parfois très développés, du billet au livre en passant par l’article scientifique »
- « Twitter est un espace de discussions entre chercheurs »
- « Outil de veille, outil de communication, pour l'universitaire, Twitter est aussi un outil de valorisation de ses publications ».

Il aborde plusieurs enjeux débattus autour de ce média :
- « À aucun moment je n’ai été embarrassé par les prétendues limitations du format (les 138 caractères) »
- « l’inclusion du personnel dans la communication scientifique peut constituer une exigence méthodologique et une des conditions éthiques d’un exercice sain de la profession de chercheur ».
- « J’ai eu la surprise de constater ces dernières années que l’idée de promouvoir sa recherche paraissait répugnante à certains universitaires et je dois avouer que la raison m’en échappe un peu ».

Twitter ne remplace pas le carnet de recherche, la communication sur internet ne remplace pas les séminaires ou les colloques. Mais Twitter, associé à d’autres supports, rend de grands services aux chercheurs.


François-Ronan Dubois est enseignant et doctorant à l'université Grenoble 3

Thèse en cours sur les logiques de l'attribution textuelle aux XVIIe et XVIIIe siècles.
https://twitter.com/Francois_Ronan
(5 listes : Recherche - Vegan - Porn Studies & Sex Laws - Propriété intellectuelle - EELV)
http://contagions.hypotheses.org


.

Posté par clioweb à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 août 2014

Trois siècles de célébrité

 

Trois siècles de célébrité, de Voltaire à Kristen Stewart, Télérama idées, 04.08.2014
http://www.telerama.fr/idees/trois-siecles-de-celebrite-de-voltaire-a-kristen-stewart,115363.php


Dans Figures publiques, un ouvrage à paraître chez Fayard, Antoine Lilti estime que « la célébrité s'invente vers 1750, avec Voltaire et Rousseau. Un vrai « star-système », bien différent de la gloire (souvent acquise par des faits héroïques) ou de la simple réputation (circonscrite et cousue de morale) ».
« Les images commencent aussi à essaimer, levier majeur de la célébrité (axiome de base : c'est l'icône qui fait le saint) ».
cf le physionotrace : http://clioweb.canalblog.com/tag/physionotrace

« Au siècle suivant, on commence à se méfier de la popularité. Son ambivalence est connue, analysée. Barbey d'Aurevilly dénonce la « célébrité de vitrine », Flaubert refuse d'être pris en photo, Maupassant dézingue les vedettes qui cabotinent. « Nos oeuvres appartiennent au public, pas nos figures », s'insurge l'auteur du Horla ».


.

Posté par clioweb à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

08 août 2014

Vire - 8 août 2014



8 août 2014 : Inauguration à Martilly de la passerelle pour cyclistes et randonneurs
 http://www.ouest-france.fr/70-ans-de-la-liberation-vire-celebre-sa-liberte-2748460

7535

7536


7541

La passerelle a été nommée Passerelle du 8 août 1944
Florence Bessy, sous-préfet, Serge Couasnon, premier adjoint

7547

Serge Couasnon, premier adjoint

7562

Florence Bessy, sous-préfet

7563


7566


.

Posté par clioweb à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Obgéographiques

 

mare-nostrum

Mare Nostrum, Julien Bousac 2011
Carte inspirée de la Table de Peutinger
http://obgeographiques.blogspot.no/search/label/Méditerranée

dans la sélection cartographie_radicale de Philippe Rekacewicz,
http://seenthis.net/tag/cartographie_radicale

un lien vers obgeographiques, le site de Julien Bousac,
Des cartes. Biaisées. Subjectives. Comme toutes les cartes.
Pour révéler. Pour informer. Pour rêver.
http://obgeographiques.blogspot.no/

Julien Bousac est l'auteur de la carte de l'archipel de Palestine (2008, 2011)
voir aussi la Bande de Mayenne (Gaza)
http://obgeographiques.blogspot.no/search/label/Palestine

voir aussi https://twitter.com/visionscarto
@visionscarto

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 août 2014

Writers at Work

 

writers

Writers at Work : Carson Mccullers, Hannah Arendt (Barbara Sukowa)
Alexandre Dumas, William S. Burroughs, Silvio Alberto (Tip) Marugg


Writers at Work
http://writersatwork.pfauth.com/
08.2014 : Ernst-Jan Pfauth started collecting pictures of writers at work in early 2011, just as a hobby. It got somewhat out of hand, and now the collection consists of more than 400 photos.
writersatwork[at]pfauth.com

La Repubblica en présente 32 en diaporama
(dont Italo Calvino, Cesare Pavese...)
http://www.repubblica.it/cultura/2014/07/29/foto/scrittori_al_lavoro-92609380/

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Boycotter Blois 2014 ?

 

Edouard Louis et Geoffroy de la Gasnerie annulent leur participation aux Rendez-Vous de l’histoire (Thème 2014 : les rebelles).

Ils contestent le choix de Marcel Gauchet pour prononcer la conférence inaugurale :
selon eux, « Gauchet est un rebelle contre les rebellions et les révoltes »,
« il a publié dans Le Débat tout ce que le France compte d’idéologues réactionnaires ».
http://www.liberation.fr/debats/2014/07/30/pourquoi-nous-appelons-a-boycotter-les-rendez-vous-de-l-histoire-de-blois_1072778
http://geoffroydelagasnerie.com/
http://edouardlouis.com/

André Téchiné, Didier Eribon, Dominique A et une vingtaine d'autres personnalités soutiennent leur appel.
http://www.liberation.fr/debats/2014/08/06/pourquoi-il-faut-boycotter-les-rendez-vous-de-l-histoire-un-appel-collectif_1076316

 

- 11.08.2014 - Allons à Blois… pour nous y rebeller ? Aggiornamento
http://aggiornamento.hypotheses.org/2275

extrait :
« La micro-rebellion de papier lancée par la tribune de Geoffroy de Lagasnerie et Edouard Louis ne fait donc pas de mal. L’histoire est une discipline vivante, avec des controverses fécondes et régulières qui stimulent la recherche et qui n’a pas peur de croiser le fer, le cas échéant, avec d’autres champs intellectuels. Elle n’a rien à gagner à se rassembler autour des sempiternelles mêmes figures médiatiques et scientifiques, rabâchant sans cesse et quel que soit le sujet les mêmes vieilles idées. Les passionné(e)s d’histoire doivent pouvoir s’abreuver à différentes sources. Les besogneux de la discipline, enseignants, associatifs, syndicalistes, instituts de recherches, revues, doivent pouvoir y trouver leur place et s’y exprimer en dépit de cartes de visites considérées comme moins prestigieuses. Il serait bon que la « surface médiatique » des invités, ou leur proximité avec les sanctuaires de l’entre-soi conservateur,  cessent de constituer l’alpha et l’oméga d’une représentation publique qui mérite plus de variété.
Il faut donc aller à Blois pour s’y rebeller … »
.

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 août 2014

Les deux morts de Jaurès

 
« Ne le pleurez pas ». C’est, à propos de Jaurès, une provocation
d’un des avocats de son assassin (que la justice acquitte en 1919).

Ecouter et lire Antoine Perraud :
. Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? Médiapart, 31.07.2014 (25, 41, 56e minutes)
http://www.dailymotion.com/video/x22jhyy_pourquoi-ont-ils-tue-jaures_news

. Les deux morts de Jean Jaurès, Antoine Perraud, Médiapart, 29.07.2014
http://www.mediapart.fr/dossier/france/les-deux-morts-de-jean-jaures
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-1-3-124204523.html
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-2-3-124225048.html
http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-comment-jaures-fut-assassine-par-deux-fois-3-3-124232280.html

Egalement : Jacqueline Lalouette, Pourquoi Raoul Villain fut acquitté, L’Histoire, n° 397
http://www.histoire.presse.fr/dossiers/jaures/pourquoi-raoul-villain-fut-acquitte-01-03-2014-85965

Charles Silvestre, Le deuxième assassinat de Jean Jaurès. Le procès de l’assassin de Jaurès, Éditions Pagala, 2013.
http://www.humanite.fr/17_03_2011-pourquoi-raoul-villain-t-il-été-acquitté ?
http://www.jaures.eu/ressources/sur_jaures/pourquoi-raoul-villain-lassassin-de-jaures-a-t-il-ete-acquitte/


Antoine Perraud, extraits
La première mort, c'est le 31 juillet 1914, au café du Croissant, rue Montmartre.
« Jaurès est mort de la haine qu'il suscitait chez les jusqu'au-boutistes enragés... En 1914, La Sociale écrit : « S'il y a un chef en France qui soit un homme, M. Jaurès sera "collé au mur", en même temps que les affiches de mobilisation. Sinon, les Français auront l'ennemi devant eux et la trahison dans le dos ».

La seconde, c'est le procès de son assassin (25-29 mars 1919)
« Tout est piteux chez Raoul Villain » (l’assassin).

« Comment sauver pareil client ? L'un des deux avocats de Raoul Villain, Me Henri Géraud, l'une des plus somptueuses barbes de cette IIIe République pileuse à souhait, atteint au prodige dans sa plaidoirie, qui commence ainsi : C'est l'heure où la défense implore… Il s'agit d'implorer la pitié pour un criminel, que la magie du verbe présente telle une victime. Voire un persécuté attirant sur lui la compassion ». Il est comparé à Jeanne d'Arc dont le Vatican annonce la sanctification

Pour l’avocat de l’assassin, « Ne plaignez pas (Jaurès) »
« Me Géraud, labourant le vieux fond chrétien des douze jurés qui boivent ses paroles, réalise un salto arrière oratoire. Citant quelque sainte écriture (" Ne le plaignez pas, car il n'est pas mort comme un lâche "), l'avocat escamote alors Jean Jaurès (dont le fils était tombé au "champ d'honneur"), avec une virtuosité vipérine : « Ne le plaignez pas, puisque cet apôtre du verbe, qui avait parlé toute sa vie, qui avait trop parlé peut-être, dont on avait mal interprété les paroles, a été foudroyé au moment où il prononçait une phrase inachevée, laissant à ses disciples qui suivront son exemple et qui essaieront d'égaler son talent, de reprendre le dernier testament, la dernière pensée… Ne le plaignez pas, car il n'a pas connu nos angoisses, ne le plaignez pas, car il n'a pas connu la douleur de perdre son fils, ne le plaignez pas car il n'a pas vu sombrer le rêve de ses illusions, de sa crédulité peut-être. Ne le plaignez pas, mais surtout ne le vengez pas !... »

Les socialistes pro-guerre métamorphosent Jaurès en « commandeur de la défense nationale ».
« Au moment de plaider, Joseph Paul-Boncour, l'avocat de la partie civile, enfonce une dernière fois le clou : « Parce qu'il avait été attaqué dans son patriotisme, il était de notre devoir de restituer sa figure nationale ». N'eût-il pas été plus judicieux de restituer le combat de Jaurès contre les chantres du carnage ? N'eût-il pas été plus approprié de contester toute légitimation de la guerre chez ceux qui se drapaient dans les plis sanglants de la victoire ? »

« La partie civile s'enfonce dans la nasse cocardière, avec l'espoir d'acclimater son grand homme au fond de l'air, bleu horizon, du moment. Fallacieusement et illusoirement. La mauvaise foi de la droite française attendait ce reniement pour expliquer que si Jaurès déclenchait tant de justifications contradictoires, son assassin n'était pas blâmable : son geste relevait  d'une légitime erreur de perspective !  C'est très exactement le sens de la prose laborieuse mais scélérate de L'Action française, le 30 mars 1919 »


Dans les discours de Jaurès :
21 janvier 1914 - obsèques de Francis de Pressensé - L'Humanité
« Je demande à tous ceux qui prennent au sérieux la vie, si brève même pour eux, qui nous est donnée à tous, je leur demande : Qu’allez- vous faire de vos vingt ans ? Qu’allez-vous faire de vos cœurs ? Qu’allez-vous faire de vos cerveaux ? »
http://www.jaures.eu/ressources/de_jaures/la-jeunesse-poussee-vers-la-guerre-1914/
http://www.jean-jaures.org/content/download/18737/185203/version/1/file/Note-1-Jaures2014.pdf
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb327877302/date (l'exemplaire manque)

29 juillet 1914 - Jaurès, discours de Bruxelles :
« Voulez-vous que je vous dise la différence entre la classe ouvrière et la classe bourgeoise? C’est que la classe ouvrière hait la guerre collectivement, mais ne la craint pas individuellement, tandis que les capitalistes, collectivement, célèbrent la guerre, mais la craignent individuellement. (Acclamations) C’est pourquoi, quand les bourgeois chauvins ont rendu l’orage menaçant, ils prennent peur et demandent si les socialistes ne vont pas agir pour l’empêcher. (Rires et applaudissements) »

« Mais pour les maîtres absolus, le terrain est miné. Si dans l’entraînement mécanique et dans l’ivresse des premiers combats, ils réussissent à entraîner les masses, à mesure que les horreurs de la guerre se développeraient, à mesure que le typhus achèverait l’oeuvre des obus, à mesure que la mort et la misère frapperaient, les hommes dégrisés se tourneraient vers les dirigeants allemands, français, russes, italiens, et leur demanderaient: quelle raison nous donnez-vous de tous ces cadavres? Et alors, la Révolution déchaînée leur dirait: « Va-t-en, et demande pardon à Dieu et aux hommes! » (Acclamations) »
http://dormirajamais.org/jaures-1/
http://www.ps.be/Pagetype1/Actus/News/29-juillet-1914-dernier-discours-de-Jean-Jaures-a.aspx

24 novembre 1912 - Jaurès, discours de Bâle
http://dormirajamais.org/jaures/

Autres textes et discours de Jaurès :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/07/23/30296993.html


Anatole France : « On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels »
« Le 18 juillet 1922, L'Humanité rachète les palinodies socialistes du procès de mars 1919, en publiant une lettre magnifique de lucidité signée du vieil Anatole France :  « Ceux qui moururent dans cette guerre ne surent pas pourquoi ils mouraient. Il en est de même dans toutes les guerres. Mais non pas au même degré. Ceux qui tombèrent à Jemmapes ne se trompaient pas à ce point sur la cause à laquelle ils se dévouaient. Cette fois, l'ignorance des victimes est tragique. On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels ».
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4004637/f1.zoom
https://archive.org/details/lepassdelaguerr00richgoog

L'authentique penseur et militant socialiste sera symboliquement assassiné une troisième fois
ce 8 novembre 2014 à Paris affirme Antoine Perraud.


deux rappels :
http://clioweb.free.fr/jaures/jaures.htm
http://clioweb.canalblog.com/tag/jaures

.
.
.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

05 août 2014

Très chères autoroutes

 

- Chères, très chères autoroutes : le scandale
Donald Hebert, le  Nouvel Obs, 02-08-2014
Péages qui flambent, privatisation contestée et investissements publics en rade... La gestion du réseau français fait polémique. Enquête sur un partenariat ambigu entre l'État et les grands groupes de BTP.
http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20140721.OBS4317/cheres-tres-cheres-autoroutes-le-scandale.html

- 13.06.2013
Privatisé en 2005, pour 14,8 milliards d’euros, le réseau autoroutier français rapporte plus de 8 milliards d’euros chaque année à ses concessionnaires, dont Vinci, Eiffage ou Albertis, le principal actionnaire de la Société des autoroutes Paris-Normandie.
http://www.pcfjarnisy54.fr/article-les-autoroutes-118475472.html

- 22 juin 2014
La nationalisation des sociétés d’autoroutes refusée au Sénat
Cédées pour 15 milliards d’euros en 2005 -alors qu’elles étaient estimées à 22 milliards par la Cour des comptes- les autoroutes françaises génèrent 1 à 2 milliards de bénéfices annuels
http://www.pcf-fdg-carbonblanc.org/article-la-nationalisation-des-societes-d-autoroutes-refusee-au-senat-123966656.html

source : http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/
.

Posté par clioweb à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 août 2014

Fukushima vue par les mangas

 

Fukushima : les mangas pallient le vide journalistique - Rue 89 02.08.2014

« Télévision, radio ou journaux bénéficiant d’une large audience ont consciencieusement évité d’enquêter sur la catastrophe de la centrale nucléaire et ses conséquences. Ils ont même préféré publier régulièrement les derniers communiqués de l’entreprise Tepco et du gouvernement japonais ».

« Dans cet environnement médiatique rigide, les auteurs de manga ont tenté de combler ce vide journalistique. Ils répertorient diverses histoires provenant de Fukushima, développant une version animée de reportage autour de la catastrophe ».

http://rue89.nouvelobs.com/2014/08/02/fukushima-les-mangas-pallient-vide-journalistique-254031

.

 

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 août 2014

La guerre, un sport magnifique ?

 

- Moi, fit (Manuel) Roy, en peignant du bout des ongles sa fine moustache brune, depuis l'automne de 1905, je pense à la guerre. Je n'avais pourtant que seize ans je venais de passer mon premier bac, je faisais ma philo à Stan' . N'empêche j'ai très bien senti, cet automne-là, se dresser devant ma génération la menace allemande. Et beaucoup de mes camarades l'ont senti comme moi. Nous ne souhaitons pas la guerre ; mais, depuis cette époque-là, nous nous y préparons, comme à un événement naturel, inévitable.

Jacques leva les sourcils
- Naturel?

- Ma foi, oui il y a un compte à régler. II faudra bien s'y décider, un jour ou l'autre, si nous voulons que la France continue à être!

- Jacques fut contrarié de voir Studler se retourner vivement et s'approcher d'eux. II eût préféré poursuivre sans tiers sa petite enquête. II éprouvait de l'hostilité contre Roy, mais aucune antipathie.

- Si nous voulons que la France continue à être? répéta Studler, d'un ton rogue. Y a-t-il rien de plus irritant, continua-t-il, mais en s'adressant à Jacques, que cette manie qu'ont les nationalistes de s'attribuer le monopole du patriotisme, et de chercher toujours à masquer sous des sentiments patriotiques leurs velléités belliqueuses ? Comme si l'attirance vers la guerre était, en fin de compte, un brevet de patriotisme

- Je vous admire, Calife, fit Roy avec ironie. Les hommes de ma génération n'ont pas votre patience ils sont plus chatouilleux; nous nous refusons à encaisser plus longtemps les provocations allemandes 
- Jusqu'ici, tout de même, il ne s'agit que de provocations autrichiennes. Et pas dirigées contre nous remarqua Jacques.
- Alors, en attendant que vienne notre tour, vous accepteriez d'assister, en spectateur, à l'écrasement de la Serbie par le germanisme?
     Jacques ne répondit rien.
     Studler ricana
     Le droit des faibles. Mais quand les Anglais ont cyniquement fait main basse sur les mines d'or du Sud africain, pourquoi la France ne s'est-elle pas élancée au secours des Boers, petit peuple autrement plus faible et plus sympathique que les Serbes ? Et, aujourd'hui, pourquoi ne volons-nous pas à la défense de la pauvre Irlande?. Pensez-vous que l'honneur d'accomplir un de ces beaux gestes, vaille le risque de jeter les unes contre les autres toutes les armées de l'Europe ?

- Roy se contenta de sourire. II se tourna délibérément vers Jacques

- Le Calife fait partie de ces braves gens que leur sensiblerie entraîne à penser beaucoup de sottises sur la guerre. A méconnaître absolument ce qu'elle est en réalité. En réalité? coupa Studler. A savoir ?

- A savoir, plusieurs choses. A savoir, d'abord, une loi de nature un instinct aussi profondément ancré dans l'homme que l'instinct sexuel ; un instinct que vous n'extirperiez pas sans imposer à l'homme une dégradante mutilation. L'homme sain doit vivre selon la force ; c'est sa loi. A savoir, ensuite l'occasion, pour l'homme, de développer un tas de vertus, très rares, très belles. et très toniques!

- Lesquelles donc? demanda Jacques, s'efforçant à conserver un ton purement interrogatif.

- Hé, mais, fit Roy, en dressant sa petite tête ronde, de celles que justement je prise le plus haut : l'énergie virile, le goût du risque, la conscience du devoir, et mieux encore le sacrifice de soi, le sacrifice des volontés particulières à une vaste action collective, héroïque. Vous ne comprenez pas que, pour un être jeune, et bien trempé, il y ait dans l'héroïsme un irrésistible attrait ?

- Si, concéda Jacques, laconiquement.

- C'est beau, la vaillance ! poursuivit Roy, avec un sourire conquérant qui fit briller son regard. La guerre, pour des gens de notre âge, c'est un sport magnifique le sport noble, par excellence !

- Un sport, grogna Studler, indigné, qui se paye en vies humaines!

- Et puis après? lança Roy.
L'humanité n'est-elle pas assez prolifique pour s'offrir, de temps à autre, ce luxe-là, si ça lui est nécessaire ?

Roger Martin du Gard, Les Thibault, 1936, tome III
version La revue de Paris, Gallica :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k17687d/texteBrut

 

Posté par clioweb à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 août 2014

Palestine, guerre et propagande

 

- Gaza avant après - Le Monde 01.08.2014
http://tinyurl.com/qzllrj6

- Gaza myths and facts: what American Jewish leaders won’t tell you
Peter Beinart, Ha’aretz 30.07.2014
« In the ten years since Jewish settlers left,
Israeli policy toward Gaza has been as militarily resourceful as it has been politically blind »
http://seenthis.net/messages/281579


- Mona Chollet, Recettes faciles pour une guerre civile - Périphéries, 28.07.2014
Le « chant d’amour pour Israël » de François Hollande, et ses conséquences
http://www.peripheries.net/article337.html

extrait :
« Comme beaucoup de gens autour de moi, je suis déprimée, sur les nerfs. Incapable de me laisser aller à l’insouciance de l’été, je passe mon temps à suivre les informations ; par moment j’ai l’impression de devenir folle. Il faut supporter non seulement le spectacle de ce qui est infligé aux Palestiniens, mais aussi les discours qui disent plus ou moins sournoisement que ces gens l’ont bien cherché, et qui tentent de diaboliser ceux qui les défendent.

Il faut supporter les insinuations insultantes des perroquets de la propagande israélienne qui demandent pourquoi la guerre en Syrie ne suscite pas la même indignation alors qu’elle fait bien plus de morts - sous-entendu, bien sûr : « vous êtes obsédés par les juifs, regardez donc un peu ailleurs, ce sont tout de même ces sauvages d’Arabes qui tuent le plus d’Arabes ». Comme si la place prise par un conflit dépendait uniquement du nombre de ses victimes (si c’est le cas, alors oublions la Syrie : ne parlons que du Congo !), et pas aussi de ses dimensions symboliques : une guerre coloniale, intimement liée à l’histoire de l’Europe, revêt pour des Européens une autre portée qu’une guerre civile, surtout dans un pays qui compte d’importantes communautés juive et arabe.
Par ailleurs, on ne vit pas dans un pays où dirigeants politiques, intellectuels et éditorialistes nous expliquent à longueur de journée qu’Assad est notre ami, qu’il défend la civilisation et qu’il mérite notre soutien énamouré.

Que les zélés télégraphistes de Tel-Aviv cessent de colporter les mensonges les plus impudents, d’étaler leur racisme à toutes les tribunes, et on pourra peut-être consacrer une plus grande part de notre attention à la Syrie, au lieu de devoir sans cesse contrer leurs discours révoltants ».

« Ne pas importer le conflit du Proche-Orient »
signifie en réalité
« Ne pas défendre les droits des Palestiniens »
(continuer de laisser bafouer et piétiner ces droits humains ?)


Lire également Mona Chollet, Construire l’ennemi, Périphéries, 01.01.2009
http://www.peripheries.net/article321.html

« Périphéries sonde le présent par la bande ».
Il a été créé en 1997 par Mona Chollet et Thomas Lemahieu
http://www.peripheries.net/rubrique9.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mona_Chollet
http://www.humaginaire.net/

 chollet
source : La Découverte

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 août 2014

Cybergeo : Découper la France

 

Découper la France en régions - L’imaginaire régionaliste à l’épreuve du territoire
Arnaud Brennetot et Sophie de Ruffray  (université de Rouen) Cybergeo, 23.07.2014 
http://cybergeo.revues.org/26376

« C’est à partir du milieu du XIXe siècle qu’émerge en France un nouveau type d’exercice intellectuel : l’essai de découpage du territoire national en régions politiques, au moment où s’affirme le mouvement régionaliste français ».

« Entre le milieu du XIXe siècle et les années 1970, plusieurs dizaines de découpages régionaux ont ainsi été proposés. Ces derniers offrent une matière intéressante pour qui cherche à saisir aujourd’hui les enjeux spatiaux et les difficultés théoriques qu’une telle opération recouvre inévitablement mais aussi à comprendre les débats contradictoires qu’elle suscite ».

Toute refonte du maillage régional exige, en effet, la prise en compte de plusieurs contraintes théoriques incontournables :
- Un découpage régional doit être continu et exhaustif.
- Tout découpage doit tenir compte de l’hétérogénéité du territoire couvert (et de la relation à Paris)
- Les critères retenus pour découper les régions doivent être cohérents avec les objectifs qu’on assigne à ces entités

Une réforme ne peut être efficace que si elle échappe aux rivalités entre les calculs du pouvoir central et les habitudes des pouvoirs locaux. Pour cela, il faut tenir compte des contraintes, sortir des tractations de cabinet et accepter d’un large débat démocratique, capable de mettre en évidence toutes les implications des diverses options possibles

regio-modifs

Les 32 propositions de modifications entre 1960 et 2014
http://cybergeo.revues.org/26376

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 juillet 2014

Jaurès les énerve encore

 

Encore Jaurès… titre Jean-Luc Porquet, dans Le Canard enchaîné 30.07.2014

Il cite un discours de Jaurès à la Chambre des députés, le 7 mars 1895 :

  « Toujours votre société violente et chaotique, même quand elle veut la paix, même quand elle est à l’état d’apparent repos, porte en elle la guerre, comme la nuée dormante porte l’orage. Messieurs, il n’y a qu’un moyen d’abolir enfin la guerre entre les peuples, c’est d’abolir la guerre entre les individus, c’est d’abolir la guerre économique, le désordre de la société présente, c’est de substituer à la lutte universelle pour la vie, qui aboutit à la lutte universelle sur les champs de bataille, un régime de concorde sociale et d’unité ».

« Tant que, dans chaque nation, une classe restreinte d’hommes possédera les grands moyens de production et d’échange, tant qu’elle possédera ainsi et gouvernera les autres hommes, tant que cette classe pourra imposer aux sociétés qu’elle domine sa propre loi, qui est la concurrence illimitée, la lutte incessante pour la vie, le combat quotidien pour la fortune et pour le pouvoir ; tant que cette classe privilégiée, pour se préserver contre tous les sursauts possibles de la masse, s’appuiera ou sur les grandes dynasties militaires ou sur certaines armées de métier des républiques oligarchiques ; tant que le césarisme pourra profiter de cette rivalité profonde des classes pour les duper et les dominer l’une par l’autre, écrasant au moyen du peuple aigri les libertés parlementaires de la bourgeoisie, écrasant ensuite, au moyen de la bourgeoisie gorgée d’affaires, le réveil républicain du peuple ; tant que cela sera, toujours cette guerre politique, économique et sociale des classes entre elles, des individus entre eux, dans chaque nation, suscitera les guerres armées entre les peuples. C’est de la division profonde des classes et des intérêts dans chaque pays que sortent les conflits entre les nations ». [...]
http://www.jaures.eu/ressources/de_jaures/le-capitalisme-porte-en-lui-la-guerre-1895/


La droite (Guaino) et un candidat d'extrême droite ont tenté de récupérer la notoriété de Jaurès. La presse nationaliste d'avant 1914 a violemment combattu le dirigeant socialiste. Son héritière d'aujourd'hui n’est pas avare en coups de pied de l’âne.

En 2009, un chroniqueur du Figaro livres écrit : « Le 31 juillet, Jaurès est assassiné par un déséquilibré, sans doute intoxiqué par l'atmosphère du moment, mais sans lien, contrairement à la légende, avec la droite nationaliste » (sic).
Dans Le Figaro Magazine du 21.02.2014, Sevillia copie Rioux : Jaurès ? « son incurable optimisme et son culte naïf des Lumières - la raison, le progrès, la fraternité universelle - font aussi de lui un homme qui, vivant largement dans ses rêves, peine à appréhender le réel ».
Et Zemmour, qui agit sans doute beaucoup,  ajoute le 19.06.2014 : « son assassinat a donné un sens à sa vie, qui fut celle d'un homme qui parle mais n'agit pas ».

« Et voilà pourquoi, même si la droite s’échine à le récupérer, au fond elle l’abhorre » écrit Jean-Luc Porquet qui conclut :
« La preuve que Jaurès n'est pas tout à fait mort, c'est qu'il les énerve encore ».

.

Posté par clioweb à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 juillet 2014

Suivre le chemin des épingles

 

Suivre le chemin des épingles et manger la grand-mère...
Le Petit Chaperon rouge, tradition orale et littérature (Perrault, Grimm) - source TR
http://expositions.bnf.fr/contes/cles/verdier.htm


Yvonne Verdier, Grands-mères, si vous saviez… :
Le Petit Chaperon rouge dans la tradition orale

1. La grand-mère oubliée
2. Du bon usage des épingles
3. Un repas fortifiant
4. Quand on parle du Loup...
5. Qui a mangé la galette ?
6. La maison dans la forêt
7. Un loup trop populaire

Pour l'auteur, le conte de Perrault privilégie les relations de séduction entre le loup et la petite fille.
Les versions orales sont porteuses d'une autre morale (votre fille passera de la couture à la cuisine et succédera à sa mère/grand-mère)…Elles soulignent les fonctions féminines qui, du reste, renvoient à la grande importance qui leur était accordée dans la société paysanne traditionnelle.
Que s'est-il donc passé pour que cette version loup devienne la version "populaire" par excellence ? Le loup séducteur et le Prince Charmant de la Belle au Bois dormant seraient-ils le signe d’une société qui se masculinise ?


En poche, chez Flammarion
Nicole Belmont, Mythes et croyances dans l'ancienne France
pour l'étude des pratiques autour de Noël

Sur l'homme et le loup (depuis 2000 ans dit le site, depuis 3000 ans dit le livre),
le travail d'un historien moderniste qui s'est fait une spécialité du sujet :
http://www.unicaen.fr/homme_et_loup/

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juillet 2014

Le dimanche de Bouvines

 

bouvines-co

Georges Duby. 27 juillet 1214. Le dimanche de Bouvines. Paris, Gallimard, 1973.
(Trente journées qui ont fait la France)

En 1214, la France de Philippe-Auguste est en guerre contre Jean sans Terre. Louis (le futur Louis VIII) bat le Plantagenêt à la Roche-aux-Moines le 2 juillet. Le 27 juillet, le roi triomphe d’une coalition : l’empereur Otton IV, le comte de Flandre, le comte de Boulogne, le duc de Lorraine, le comte de Salisbury, frère naturel de Jean Sans Terre.

Dans Le dimanche de Bouvines, Georges Duby publie une traduction du texte de Guillaume le Breton, le chapelain du roi. La seconde partie est une sociologie de la guerre au XIIe (la guerre des chevaliers n’a rien à voir avec celle des routiers mercenaires ou celle des fantassins). La dernière partie traite du souvenir de la bataille, réactivé après la défaite de 1870, avec un accent mis sur la victoire contre un souverain allemand.

« Grand succès de librairie, Le Dimanche de Bouvines , publié en 1973, est un livre limpide, précis et novateur. Qui réconcilie l'histoire de l'événement et l'analyse des structures sociales ». Jacques Berlioz, L'Histoire 258
Présentation par Lionel Chanel :
http://blogthucydide.wordpress.com/2007/09/03/le-dimanche-de-bouvines-de-georges-duby/


CR par Bernard Guenée. Georges Duby, Le dimanche de Bouvines. 27 juillet 1214.
In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 29e année, N. 6, 1974. pp. 1523-1526.
http://web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1974_num_29_6_293576_t1_1523_0000_002

Le second chapitre a des pages inoubliables sur les tournois, la guerre des vassaux et ce scandale que créent l'intrusion des rotuiers dans le noble jeu de la guerre... La bataille n'est pas la guerre mais une sorte de liturgie, à la fois tournoi et jugement de Dieu, auquel les prudents guerriers ne consentent qu'en cas de nécessité ou de malentendu et lorsque sont épuisés les joies de la guerre...

B Guenée fait la différence entre les 275 chroniques composées au XIIIe, surtout en latin, et les techniques de propagande utilisées plus tard par Philippe le Bel et ses conseillers. Selon lui, la victoire du Capétien, c'est celle du clergé, des seigneurs et du petit peuple de la France du Nord. « ... un  peu au sud de la Loire commence un autre monde, aux structures politiques, à la culture, aux convictions différentes, qui sait peu du roi de Paris et rien de Bouvines ... Marquer le développement du sentiment national ... c'est montrer par quels lents progrès il a peu à peu conquis le royaume tout entier »

En 1914, le 700e anniversaire a célébré la victoire sur un souverain allemand.
En 2014, Le Point proclame : « Il y a 800 ans, la France naissait à Bouvines » :-)
« Le 27 juillet 1214 était un dimanche. Et contrairement au dernier Mondial, les Français firent mordre la poussière aux Allemands ».
« Le XIXe siècle a largement célébré cette bataille qui vit Philippe-Auguste défaire deux ennemis héréditaires »

Toujours en 2014, quand on ne veut / sait plus faire d'histoire dans les médias, on prend une bataille célèbre,
et on prétend célébrer :
la paix (sic),
l'Europe
et la jeunesse...
http://www.bouvines2014.fr/
 
CR par Robert Fossier en 1975 - Bibliothèque de l'école des chartes
http://web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1975_num_133_1_461387_t1_0150_0000_000

Felipe Brandi (EHESS), Connaissance historique et usages politiques du passé,
Considérations autour de l'épilogue du Dimanche de Bouvines de Georges Duby
Les Cahiers du Centre de Recherches Historiques 44 | 2009 http://ccrh.revues.org/3535

Pierre Campion. Comment Georges Duby écrit l'histoire.
In: Littérature, N°84, 1991. Littérature et politique. pp. 109-126.
le bleu du ciel, le temps perdu, l'espace littéraire, la poétique du récit : l'énonciation, le mouvement de la narration
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/litt_0047-4800_1991_num_84_4_2595

 

bouvines-ac-n

Bouvines d'après Les Grandes Chroniques de France, XIVe siècle
voir aussi Philippe Auguste ramenant Ferrand et Renaud, faits prisonniers
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/75635874/0/fiche___ressourcepedagogique/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grandes_Chroniques_de_France

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

27 juillet 2014

Fantin-Latour, portraits de groupe

 

« Joconde Lab est un projet expérimental de tagging sémantique appliqué au corpus de la base Joconde du ministère de la Culture et de la Communication, constitué de plus de 400 000 notices d’oeuvres des musées de France ».
http://cblog.culture.fr/projet/2013/07/11/joconde-lab/

 

fantin10

Un exemple : Fantin-Latour (580 reproductions, dont celles des portraits de groupe)
http://jocondelab.iri-research.org/jocondelab/search/?dbpedia_uri=http%3A//fr.dbpedia.org/resource/Henri_Fantin-Latour


fantin-delacroix2

Henri Fantin-Latour, Hommage à Delacroix, 1864, Musée d'Orsay
études dessinées au musée du Louvre, RF 3413, RF 12479 ; étude peinte au rijksmuseum d'Amsterdam (A 2894)
http://jocondelab.iri-research.org/jocondelab/notice/57368/
Assis, de G à D : Louis Edmond Duranty, Henri Fantin-Latour, Jules Champfleury, Charles Baudelaire.
debout : Louis Cordier, Alphonse Legros, James Whistler, Édouard Manet, Félix Bracquemond, Albert de Balleroy (Commons)

 

fantin-atelier

Henri Fantin-Latour, Un atelier aux Batignolles, 1870, Musée d'Orsay
étude dessinée au metropolitan museum de New York (19.86) ; étude peinte au musée d'Orsay, RF 3637
http://jocondelab.iri-research.org/jocondelab/notice/57366/
assis : Edouard Manet, Zacharie Astruc
débout, de G à D : Otto Scholderer, Auguste Renoir, Emile Zola, Edmond Maître, Frédéric Bazille, et Claude Monet.
Le vase a été réalisé par Laurent Bouvier (influence japonaise). Statue d'Athéna.

fantin-coin

Henri Fantin-Latour, Coin de table, 1872, Musée d'Orsay
http://jocondelab.iri-research.org/jocondelab/notice/57365/
de G à D, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, Elzéar Bonnier, Léon Valade,
Émile Blémont, Jean Aicard, Ernest d'Hervilly, Camille Pelletan

fantin-piano

Henri Fantin-Latour, Autour du piano, 1885, Musée d'Orsay
études dessinées au musée du Louvre : RF 23522, RF 23523
Au piano Emmanuel Chabrier
de G à D, Adolphe Jullien, critique musical, Arthur Boisseau, violoniste, Camille Benoît compositeur, Edmond Maître, musicien (assis),
Antoine Lascoux magistrat, Vincent d'Indy compositeur (cigarette), Amédée Pigeon, journaliste au Figaro
Wagner et la France, l'histoire par l'image : http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=432


Les reproductions étaient déjà disponibles en ligne sur le site du Ministère de la Culture, sans doute en usage confidentiel.
http://www.culture.gouv.fr/documentation/joconde/fr/decouvrir/zoom/zoom-fantin-latour.htm

Pour l'hommage à Delacroix, 13 reproductions disponibles, dont le tableau d'Orsay et des dessins conservés au Louvre - http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/joconde_fr

Avec une autre interface, plus grand public, Commons permet d'identifier directement les artistes présents dans l'hommage à Delacroix  : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fantin-Latour
https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Fantin-Latour_Homage_to_Delacroix.jpg

 

fantin1

Trois des tableaux sont reproduits et commentés en anglais
sur l'excellent site The Web Gallery of Art

.

 

Posté par clioweb à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Un peuple qui a souffert

 

Esther Benbassa conteste la posture du premier ministre, et lui demande de casser un scénario où la rage contre le gouvernement se retourne en prenant les juifs pour cible. Elle s'étonne de la déclaration initiale, peu mesurée et outrageusement pro-israélienne, de François Hollande.

Elle poursuit : « Si j’ai manifesté hier …, c’est parce que je viens d'un peuple qui a souffert, et que je ne veux pas qu'un autre souffre à son tour, au nom d'un nationalisme extrême et d'espoirs messianiques vains et dangereux ».

« Je suis élue de la République. Et juive. Et fière de l'être. Les miens ont contribué, dès les années 1940, à la fondation de l'Etat d'Israël… J'ai servi, jeune fille, ce pays, parce que je croyais que le sionisme visait seulement à donner une terre à ceux qui n'en avaient pas »… (mais) « ma famille n'est pas allée construire cet Israël-là, celui des ultras, qui rêvent du Grand Israël, celui qui coûte la vie à tant de Palestiniens et à tant d'Israéliens ». « En dépassant les frontières de 1967, on a commis le pire ».
« Je ne savais pas haïr et je n'ai toujours pas appris »

«  ... ceux qui manifestaient hier et qui manifesteront demain, dans leur immense majorité, ne sont pas antisémites. Ils pleurent les morts à Gaza. Ils se révoltent contre le silence des Occidentaux, l'asymétrie des situations et des forces, l'occupation, le blocus, et tant de vies sacrifiées dans une guerre qui est, quoi qu'on dise, une guerre d'occupation ».

http://www.huffingtonpost.fr/esther-benbassa/manif-pro-gaza_b_5616724.html

.

Posté par clioweb à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juillet 2014

Censurer l'Internet ?

 

Une loi débattue pendant les vacances inquiète beaucoup les internautes : au prétexte du terrorisme, elle est en train de mettre en place une censure administrative, et prétend se dispenser de tout recours au juge et à la justice. Et la lutte contre quelques-uns risque de mener à une censure pour tous.

Les opposants à ce texte ont en tête plusieurs expériences précédentes :
le vote du Patriot Act par les USA de Bush,
les débats autour de la logique répressive d'Hadopi,
les pratiques de la NSA (cf. Snowden)...


- Loi Cazeneuve : bientôt tous présumés terroristes ? La Quadrature du Net  21.07.2014
L'ensemble du projet de loi instaure un état d'exception permanent d'Internet, contournant largement le juge pour s'orienter vers des solutions policières et administratives, non contradictoires, disproportionnées et pour la plupart inefficaces quant au fond du problème : la lutte contre le terrorisme. Des mesures éparpillées dans au moins 7 articles, reposant à chaque fois sur des concepts vagues et extensibles comme « l'apologie du terrorisme » et qui portent atteinte à la liberté de circulation (art. 1), au droit de la presse (art. 4), à la liberté d'information et de communication (art. 9), à la protection des sources (art. 11), aux procédures pénales équitables (art. 13) ou sont profondément disproportionnées (art. 12, 14).
https://www.laquadrature.net/fr/loi-cazeneuve-bientot-tous-presumes-terroristes


- Défendre les libertés, c’est combattre le terrorisme, blogs Libres enfants du numérique, Médiapart, 20.07.2014
http://blogs.mediapart.fr/edition/libres-enfants-du-numerique
http://blogs.mediapart.fr/edition/libres-enfants-du-numerique/article/200714/defendre-les-libertes-c-est-combattre-le-terrorisme

« Le projet de loi de Bernard Cazeneuve, le ministre de l'intérieur, prévoit de lutter contre « l'apologie du terrorisme » sur Internet. « C’est mal comprendre le numérique que de croire qu’il serait efficace de se lancer ainsi dans une véritable course au blocage entre l’administration et les internautes », estiment Godefroy Beauvallet, vice-président du Conseil national du numérique, et Ludovic Blecher, Pascal Daloz, Tristan Nitot et Marc Tessier, membres du CNNum ».

« La mise à l’index systématique des contenus illicites n’aurait que peu d’impact sur une jeunesse suffisamment aguerrie au numérique pour utiliser des réseaux privés virtuels pour accéder aux contenus culturels encore indisponibles en France, des logiciels pair à pair pour partager leur musique ou leurs films, ou des outils d’anonymisation pour explorer les espaces plus difficiles d’accès à Internet, ou les faces plus sombres de leur personnalité ».

Comme le rappelle le Ministre de l’Intérieur lui-même dans une récente tribune, c’est l’autorité judiciaire qui est aujourd’hui garante de la définition du terrorisme. En écartant son expertise préalable, le projet prend le risque de s’attaquer dans l’urgence et sans processus contradictoire à des contenus très variés dont il est souvent difficile de déterminer s’ils relèvent de la provocation au terrorisme ou de la simple opinion.

- La France, en route vers la censure d'Internet - Guerric Poncet Le Point - 23/07/2014
Dans le pays des Lumières, havre des libertés, [un gouvernement de gauche] met en place petit à petit un système de blocage administratif des sites web, sans intervention de la justice.
http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/guerric-poncet/la-france-en-route-vers-la-censure-d-internet-23-07-2014-1848467_506.php


- Sur Twitter :
Libertés en danger sous prétexte de lutte contre le terrorisme
@BCazeneuve recycle les propositions de Nicolas Sarkozy #PJLTerrorisme
https://twitter.com/hashtag/PJLTerrorisme?src=hash


- Le Monde opinions :
Ne limitons pas la liberté d'expression sur Internet - Le Monde 18.07.2014
Erin Marie Saltman (Chercheuse à la Fondation Quilliam (Londres) )
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/07/18/ne-limitons-pas-la-liberte-d-expression-sur-internet_4459066_3232.html

« Sortons de la logique sécuritaire » Le groupe de Tarnac Le Monde 18.07.2014
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/07/18/sortons-de-la-logique-securitaire_4459546_3232.html

Antiterrorisme : le Conseil national du numérique critique le blocage des sites internet - Le Monde 16.07.2014
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/16/antiterrorisme-le-conseil-national-du-numerique-critique-le-blocage-des-sites-internet_4457981_3224.html

La loi sur l'antiterrorisme : quels risques pour les libertés individuelles ? Le Monde 10.07.2014
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/10/antiterrorisme-doit-on-repondre-a-une-emotion-par-une-loi-de-cette-nature_4454424_3224.html

Comment les lois antiterroristes vont être alourdies - Le Monde 08.07.2014
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/08/le-gouvernement-alourdit-l-arsenal-antiterroriste_4453013_3224.html

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 juillet 2014

Mont-Saint-Michel : Veolia condamné

 

msm-269

Mont-Saint-Michel, le chantier en août 2013

 

- Maringotes du Mont-Saint-Michel : Transdev (une filiale transport de Véolia) a été condamnée pour ne pas avoir correctement formé les cochers. Elle devra verser à Norbert Coulon, l'éleveur de la Manche qui fournissait les chevaux : 1 million d'euros au titre de la résiliation du contrat, 86.000 euros au titre des factures impayées et 10.000 euros pour procédure abusive, a précisé l'avocat de l'éleveur.
La mise en route avait été chaotique (véhicules défectueux construits au Portugal). Le service a été interrompu jusqu'en avril dernier. Il a repris avec d'autres chevaux, achetés directement par l'entreprise Transdev (qui peut faire appel du jugement).
http://www.ouest-france.fr/caleches-du-mont-saint-michel-la-justice-donne-raison-leleveur-2665244


- Le pont-passerelle destiné à remplacer la digue-route a été ouvert mardi.
A grand renfort de communication dans les TV et d’éloges sur la conduite du chantier.

En 2013, l'affluence avait fortement diminué, malgré la communication qui avait accompagné le passage du Tour de France. Les TV commerciales avaient mis en cause les conséquences d'une gestion désastreuse du chantier, aussi bien côté privé que côté collectivités publiques : modalités de transfert du parking, soupçon de conflits d’intérêt, difficulté d’accès à la Merveille, situation des salariés et des commerçants du Mont.
http://www.liberation.fr/societe/2014/07/22/mont-saint-michel-le-pont-passerelle-ouvert-aux-pietons_1068294

Dans une première version, une fois le parking payé, les visiteurs devaient traverser à pied une zone commerciale (où plusieurs commerces appartenaient au même propriétaire) avant de rejoindre les bus.
Depuis, les bus partent du parking, mais les tarifs ont explosé. En 2014, il en coûte 12,30 € de stationnement pour une auto (20,60 pour un camping-car, 4,10 pour une moto, 24,70 pour un ticket perdu)

- Attention Grands Travaux - Le Mont sauvé des eaux
Public Sénat a rediffusé le documentaire de 2012 et écrit :
« l'équilibre entre les volontés des décideurs, des riverains, des commerçants et des touristes est bien difficile à trouver ! »
https://www.youtube.com/watch?v=_RAB1dfxpJE
http://replay.publicsenat.fr/emissions/attention-grands-travaux/le-mont-sauve-des-eaux/

Une séquence illustre la privatisation intégrale par Véolia de l'espace menant au Mont-Saint-Michel.
Dans un projet vanté pour son versant écologique, il est possible d'aller au Mont en vélo (avant 10 h, après 18 h !), mais aucun équipement n'a été prévu pour déposer un vélo le temps de la visite du Mont.
Voir aussi le site Agir ensemble pour le Mont Saint-Michel (Philippe Cathonnet, vers la 22eme minute)
http://lemontsaintmichel.centerblog.net/

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 juillet 2014

L’informatique à l’École

 

Education: un rapport interne dresse un sombre autoportrait
Le rapport (Médiapart, Aggior) : https://groups.google.com/forum/#!topic/aggiornamento-histgeo/Y9XSfAG4VDM
La vision de L'Express :
http://www.lexpress.fr/education/education-le-dossier-confidentiel-laisse-a-benoit-hamon_1534942.html


L’informatique à l’École (neos)
extraits :
- Revaloriser la place de l’informatique au collège.
Trois options sont sur la table :
- Faire de l’informatique une discipline à part entière, « et non plus seulement un enseignement ».
- Intégrer l’enseignement de l'informatique à une ou plusieurs disciplines existantes (en l’occurrence mathématiques, technologies, SVT ou physique-chimie).
- Ériger l’informatique en discipline à part entière, mais sous forme de cours optionnel. Il serait ici question d’en faire un « enseignement complémentaire », à l'image du latin par exemple.

- Proposer l'ISN aux lycéens des séries ES et L
[...]Le rapport explique au ministre qu’il serait facilement envisageable de permettre aux élèves de séries ES et L de se joindre aux enseignements suivis par leurs camarades de S (le cours dure deux heures par semaine). Il s’agirait pour eux d’un enseignement facultatif, et non un enseignement de spécialité - contrairement aux lycéens de série scientifique. [...]

- Quelle formation pour les enseignants ? « La généralisation de l’enseignement de l’informatique suppose un effort de formation important pour les enseignants » prévient la Dgesco. Deux solutions ici sont mises en avant :
- La création d'une certification complémentaire à destination des enseignants, à l’image de celles qui existent pour le français langue seconde ou les arts par exemple.
- L'instauration d'options « enseignements de l’informatique » dans les épreuves du CAPES et du CAPET de maths, sciences et technologie.

Le rapport complet en mode image (voir page 147 pour l'informatique)
http://www.scribd.com/document_downloads/231996210?extension=pdf&from=embed&source=embed

.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juillet 2014

Jaurès et la caricature

 

jaures-guesde

Brillant match d’éloquence entre MM. Jean Jaurès et Jules Guesde.
Henri SOMM, 1900, CNM Jean Jaurès, Castres
http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=358

 

jaures-eloy

Croquis pour servir à illustrer l’histoire de l’éloquence.
ELOY-VINCENT 1910, CNM Jean Jaurès, Castres
http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=358

 

jj-souvenez

Jaurès détesté par les nationalistes
"Souvenez-vous donc !..."
Le Petit Journal 22 juin 1913
http://clioweb.free.fr/jaures/jjmanuel.htm



La caricature et Jaurès

Histoire par l'image :
http://www.histoire-image.org/pleincadre/index.php?i=358

site des amis des musées de Castres (archive 2007)
http://www.amis-musees-castres.asso.fr/jaures/caricature/index.html


Jean Jaurès (en) caricatures - 65 panneaux
(physionomie, socialisme, dreyfus, religion, tribunicien, pacifiste...)
http://www.caricadoc.com/article-exposition-jaures-caricatures-118798667.html
Google images : http://tinyurl.com/n2bfs4n


.

Posté par clioweb à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Publications sur Jaurès

 

Publications sur Jaurès, l'homme et son oeuvre :

Ouvrages et revues sur Jaurès - site Jaurès 2014
http://www.jaures2014.fr/comment-bibliographie.php

La Société d'études jaurésiennes : textes et études autour de Jaurès
http://www.jaures.info/

- Cahiers Jean Jaurès, 1995-2000 scannés par Gallica
dont 40 ans de recherches jaurésiennes (1959-1999) - mode image - feuilleter en mode swf

La Société d'études jaurésiennes a publié 134 bulletins jusqu'en 1994.
Les Cahiers nés en 1991 publient des dossiers ou des actes de colloque :
Illustrer la Révolution en 1991, Abolir la peine de mort. Le débat de 1908 en 1992 et Jaurès et la défense nationale en 1993.
En 1995, sur proposition de Vincent Duclert, la SEJ décide d'unifier Bulletin et Cahier, de publier des Cahiers trimestriels / Cahiers Jaurès

Sommaires des Cahiers Jaurès
207-208, Lire L'Armée nouvelle
200, Pourquoi Jaurès ?
191,Histoires du socialisme
180, Jaurès et l'utopie
179, Jaurès et l'Allemagne.
175-176, La séparation des Eglises et de l'Etat
174, Hommage à Madeleine Rebérioux
155, Jaurès philosophe. Colloque - Paris 1999
154, L'affaire Dreyfus, Histoire (II)
152, Les «petites patries» dans la France républicaine
151, «J'accuse... ! » & Les Preuves. Colloque de Médan - 30 mai 1998
150, Jaurès et l’État – Colloque international – Castres, 9 et 10 octobre 1997
149, 40 ans de recherches jaurésiennes (1959 - 1999)
139 Jaurès et l'Amérique latine
136 et 137 L'Affaire Dreyfus

 - Jaurès ou la nécessité du combat - Rallumer tous les soleils
http://www.jaures.eu/
Ressources
textes et discours de Jaurès
textes de Péguy & sur Péguy
textes sur Jaurès
Sur la guerre – et pour la Paix
Sur la République sociale

 
Gilles Candar, « Jean Jaurès et le réformisme », Histoire@Politique 13, janvier-avril 2011
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=13

Gilles Candar, Jaurès et l’Extrême-Orient
La patrie, les colonies, l’Internationale
http://www.jean-jaures.org/content/download/16237/158087/version/1/file/extremeorient_candar.pdf
http://www.jean-jaures.org/Publications/Essais/Jaures-et-l-Extreme-Orient

Jaurès et les patrons
http://www.jean-jaures.org/Publications/Essais/Jaures-et-les-patrons

Alain Chatriot, Jaurès face aux paysans.
http://www.jean-jaures.org/Publications/Essais/Jaures-face-aux-paysans

Jaurès, du Tarn à l'Internationale.
Gilles Candar Jean-Numa Ducange Marion Fontaine Emmanuel Jousse.
http://www.jean-jaures.org/Publications/Essais/Jaures-du-Tarn-a-l-Internationale

Vincent Duclert, Jean Jaurès. Combattre la guerre, comprendre la guerre.
http://www.jean-jaures.org/Publications/Essais/Jean-Jaures.-Combattre-la-guerre-comprendre-la-guerre

Elisa Marcobelli, La France de 1914 était-elle antimilitariste ?
http://www.jean-jaures.org/Publications/Essais/La-France-de-1914-etait-elle-antimilitariste

 
Jaurès et la classe ouvrière, J. et le socialisme,
J. et la République, J. et la laïcité, J. et la guerre,
Jaurès historien, Jaurès orateur, etc...
notes de Benoît Kermoal sur le site de la Fondation Jean Jaurès
http://www.jean-jaures.org/2014-annee-Jaures/Les-notes


rappels :
conférences d'historiens : http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/06/18/30098816.html
Jaurès sur le web : http://clioweb.free.fr/jaures/jaures.htm

.

Posté par clioweb à 07:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Jaurès, Textes sur le Web

 
- La Société d'études jaurésiennes : Discours, articles, études, colloques...
http://www.jaures.info/

- Textes de Jaurès sur Wikisource :
http://fr.wikisource.org/wiki/Jean_Jaurès

Histoire socialiste de la France contemporaine
Histoire socialiste de la Révolution française (posthume, 1924)
Les Preuves (1898)
Pour la laïque (1892)
Discours à la jeunesse (1892)
Patriotisme et internationalisme (1895)
Images : http://commons.wikimedia.org/wiki/Jean_Jaurès


- Classiques des Sciences Sociales
Jean Jaurès, “République et socialisme” (1893).
Jean Jaurès, Discours parlementaires. Recueillis et annotés par Edmond Claris.
http://classiques.uqac.ca/classiques/jaures_jean/jaures_jean.html


- L'édition des Œuvres de Jean Jaurès,
présentation par la société des études jaurésiennes
http://www.jaures.info

- Jaurès,  Articles, discours, conférences indexés par Gallica

- Jaurès ou la nécessité du combat - Rallumer tous les soleils
textes et discours de Jaurès : http://www.jaures.eu/category/ressources/de_jaures/

- La laïcité selon Jean Jaurès
Discours de Castres, 30 juillet 1904, L’Humanité 2 Août 1904
http://clioweb.free.fr/jaures/jjlaicite.htm


- Jaurès, Combattre la guerre , comprendre la guerre
http://www.jean-jaures.org/Publications/Essais/Jean-Jaures.-Combattre-la-guerre-comprendre-la-guerre

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

EN : Partage Tes Valeurs

 

Partage tes valeurs, coaching à l’éduc.nat - Aggior 21.07.2014
http://aggiornamento.hypotheses.org/2226

Un lycée public le 12 juin 2014,
une mère d’élève, spécialiste en « coaching systémique »,
des nappes fuschia
et une centaine de profs...

« Confrontée à tant de joyeuse indiscipline, la « coach », dont les interventions furent fort discrètes, se retrouva assez vite impuissante. « Vous ne voyez pas le sens parce que vous ne suivez pas le protocole », répondit-elle, en forme d’aveu, à une collègue. Ainsi, derrière un habillage ludique, le dispositif n’admettait en fait aucun grain de sable, aucune marge d’autonomie. Et il a suffi de ces quelques écarts pour que l’animation s’achève assez piteusement, sans réelle conclusion, ni mises en perspective.

Puisse ce récit avoir fait sourire, puisse-t-il aussi appeler à une certaine vigilance… »

Posté par clioweb à 07:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,