Clioweb, le blog

22 novembre 2014

Les femmes et la Grande Guerre

 

Les femmes et la Grande Guerre, La Fabrique, 13.11.2014
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-les-femmes-et-la-grande-guerre-44-2014-11-13

L’émission ne traite que du cas des femmes en France. A plusieurs reprises, les évolutions ont été replacée dans le temps long (cf. le taux de natalité et les controverses entre la droite populationniste et les défenseurs du droit des femmes.

Le terme d’émancipation a été abordé en permanence dans l'émission. Du fait de la guerre, la condition des femmes s’est-elle améliorée (accès au travail, autonomie) ou dégradée (renvoi au foyer, interdiction de la contraception, refus du droit de vote) ?
L'émancipation, un terme trop globalisant à mettre à la poubelle (Yannick Ripa, 13e mn) ? un mot à utiliser avec des pincettes (Peggy Bette, 23e mn) ? une question essentielle pour une étude genrée de la domination ( Dominique Fouchard, 49e mn) ?

Plusieurs rappels :
- Les femmes (du peuple) n’ont pas découvert le travail en usine en 1914, elles n’ont pas toutes été chassées des usines en février 1919.
- 7 900 000 hommes ont été mobilisés, 6 500 000 sont revenus du front.
- 700 000 femmes deviennent veuves, avec ou sans enfants. 40 % d’entre elles se remarient.
  Le célibat augmente peu, malgré le déséquilibre entre les deux sexes.
- Le nombre des divorces augmente (30 000), les 2/3 sont demandés par les hommes dont la femme est partie.

Du fait de la guerre, des femmes ont pris des responsabilités et se sont découvert des goûts et des amitiés. En 1919, il leur faut apprendre à vivre dans un tout autre contexte, avec des hommes qui reviennent, indemnes ou blessés, ou qui ne reviennent pas.

Les veuves ne sont jamais seules. Certaines ont déjà des enfants, les familles pèsent lourdement, tout comme le voisinage. L’Etat leur verse une pension proportionnelle au grade du défunt, leur fournit des emplois réservés (postes, manufacture de tabac), des formations et distribue 10 000 machines à coudre (espoir de les faire travailler à domicile). Ces veuves ont confrontées à des injonctions contradictoires : ne pas se remarier en considération du disparu ou par égard aux enfants, se remarier et concurrencer les jeunes filles qui cherchent un mari, faire des enfants pour la patrie ou participer à une grève des ventres…

Le Bloc national a voté la loi de 1920 qui interdit la contraception et l’avortement, une forme de nationalisation des corps qui a duré deux générations, jusqu’à la loi Neuwirth de 1967. Et encore en 1940, Pétain a la prétention de (r)envoyer les femmes dans leurs foyers, alors que plus d’1,5 M d’hommes sont retenus prisonniers dans l’Allemagne nazie.

.

Posté par clioweb à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


21 novembre 2014

Daniel Arasse, Saint Bernardin

 

Daniel Arasse, Saint Bernardin de Sienne.
Entre dévotion et culture : fonction de l’image religieuse au XVe siècle, Hazan



Résurrection d’une thèse, titre Le Monde des livres 20.11.2014
Enfin rassemblés,les écrits de l’historien Daniel Arasse sur Bernardin de Sienne dessinent le fantôme de son manuscrit volé pendant ses études.
http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/11/20/resurrection-d-une-these_4526282_3260.html


Au milieu des années 1970 : à Florence, Daniel Arasse se fait voler papiers et bouquins préparant une thèse sur Saint Bernardin. Il change de sujet et de patron de thèse, Louis Marin remplaçant André Chatel :
« Entre l’ombre de Pierre Francastel, mort en 1970 mais dont le travail était à l’origine de l’orientation du normalien, agrégé de lettres classiques, vers l’histoire de l’art, la puissante figure d’André Chastel, qui incarnait à la Sorbonne la grande tradition de l’histoire de l’art, et les innovations sémio­logiques de Louis Marin et d’Hubert Damisch à l’EHESS, Daniel Arasse semblait écartelé ».

L’ouvrage réunit les articles déjà publiés, en forme de fantôme d’une thèse inachevée.
Il ramène ainsi à une question primordiale de l’histoire de l’art, formulée par Roland Recht : « Comment les images, différemment des textes mais en dialogue avec eux, nous aident-elles à comprendre un ­moment de l’histoire ? »

A la fin de ses sermons, Bernardin brandissait une tablette avec en lettres d’or YHS.
Une forme d’idôlatrie condamnée par l’Eglise ou une version du culte des images ?
Bernardin fut accusé d’hérésie en 1427-28 mais est canonisé en 1450.

rappels :
- Daniel Arasse, Histoire de peintures
http://clioweb.free.fr/art/arasse.htm

- Daniel Arasse, la jubilation du regard
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/01/11/23194562.html

- Conjurer la peur - Dans une magnifique étude, Patrick Boucheron affirme la force des images, au quattrocento comme aujourd'hui. Le film commence en 1427. Dans la première scène, au centre, Bernardin de Sienne, le célèbre prédicateur franciscain. Il parle à la foule des fresques du palais communal de sa ville, qui ont été peintes par Ambrogio Lorenzetti en 1338. C'était au temps des « Neuf », le dernier véritable gouvernement communal de Sienne avant le triomphe d'un nouvel ordre politique, celui des oligarques et des seigneurs de la Renaissance. Dans ces images sans aucune allusion religieuse ou presque, Bernardin identifie pourtant la nécessité de conformer l'ordre humain aux volontés divines.
http://www.lemonde.fr/livres/article/2013/11/14/l-oeil-politique_3513857_3260.html


bernardino

SANO di Pietro, St Bernardino Preaching in the Campo, 1445, Siena
Web Gallery of Art (search Bernardino Siena 1400-1450)

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 novembre 2014

Réforme et privatisation

 

PDG de (l’entreprise) La Poste, Philippe Wahl est vendredi 21 novembre à Limoges pour présenter son plan stratégique à 400 managers du centre de la France.
« L’innovation fait partie de la transformation de La Poste. Plus de 2.000 personnes ont participé, déposant 658 projets de création de services. Dix projets ont été retenus au final. Un jury va se pencher sur leur cas, avec une décision en janvier. Parmi ces dix, on va former de vrais responsables de projets et leur donner les clés du camion, si leur projet est viable. À terme, ces structures pourront devenir les filiales de La Poste du futur. Mais être entrepreneur postal, c’est exigeant ».
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2014/11/21/philippe-wahl-pdg-de-la-poste-etre-partout-pour-tous-tous-les-jours_11227828.html

Cet été Backchich.info a diffusé des extraits de Poste stressante - Une entreprise en souffrance, l’ouvrage de Sébastien Fontenelle
http://clioweb.canalblog.com/tag/postestressante

Lire aussi
La novlangue de la réforme, Luc Peillon, Libération 18.11.2014
http://www.liberation.fr/politiques/2014/11/18/la-novlangue-de-la-reforme_1145511

extraits :
« Des réformes («structurelles») pour mieux protéger les salariés, faire progresser la solidarité ou rendre la société plus juste ? »

« Non, le terme recouvre une notion unique, au point d’en devenir le quasi synonyme : la déréglementation. Le tout enrobé d’une remarquable novlangue : les réformes structurelles doivent permettre de «débloquer l’économie», «libérer les énergies», «regarder vers l’avenir», construire la «France du XXIe siècle», en mettant de côté «les recettes du passé». Bref, de «bâtir la France du futur», celle des entrepreneurs, de l’entreprise, de ceux qui innovent, et autres «créateurs de richesses ».
Les autres ? Des «passéistes», des «conservateurs», accrochés à leurs «privilèges» d’un autre temps.

« A y regarder de plus près, pourtant, les réformateurs proposent surtout, notamment pour les plus acharnés, un formidable… retour en arrière : hausse du temps de travail, recul de l’âge de départ à la retraite, remise en cause du Smic, du repos dominical, du régime des intermittents, du CDI, des droits syndicaux, réduction des prestations sociales, de la sphère d’intervention de l’Etat, du droit du travail, du poids de fiscalité… [en un mot] une sorte de «contre-réforme».

« Les promoteurs de telles réformes - et c’est peut-être là une des explications de leur positionnement - sont souvent les derniers à en subir les conséquences. Qu’il s’agisse de la classe politique dirigeante et des chefs d’entreprise [avec retraite chapeau],  ils sont totalement déconnectés de la société réelle ».

Posté par clioweb à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

L'art contemporain en classe

 

Comment parler d'art contemporain en milieu scolaire ? AGAVF/Marie-France Beaudoin :
http://www.agavf.ca/pdf/AGAVF_parlerdart_scolaire.pdf

Présentation en dix paragraphes : l’art qui agit,  qui revendique, qui revisite le « beau », qui utilise une multiplicité de matériaux, etc. Des noms d’artistes sont donnés, mais le texte ne comporte pas d'hyperliens.
http://cursus.edu/article/24552/art-contemporain-classe/

Portail de l'art contemporain :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Art_contemporain

http://en.wikipedia.org/wiki/Art_movement

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 novembre 2014

14-18 : L'éléphant laboureur

 

elephant-labour-14


Guerre de 1914-15-16-17, l'éléphant laboureur.
Pendant que les éléphants de la ménagerie allemande Hagenbeck transportent du matériel de guerre,
ceux du cirque Pinder se rendent utiles en labourant les terrains des paysans du Tarn-et-Garonne
(vue prise à Lavilledieu).
carte postale d'après http://hippotese.free.fr/blog/index.php/


 

elephant-alsenborn


A Alsenborn (Rhénanie), en 1917 Schmitt, le charpentier utilise l'éléphant du cirque pour la famille Moulier.
Une statue a été mise en place en juin 2006
http://www.fotocommunity.de/pc/pc/display/31220713
Bauer & Elefant in Enkenbach-Alsenborn - Heike E. Müller 12.06.2013 - via Hippotese

 

elephant-labour1941

Loin de la piste - Le cirque à la ferme, magazine L’illustration du 22 mars 1941,
Françoise Rais, photos Pierre Jahan

autre angle de prise de vue : http://hippotese.free.fr/blogdocs6/elephant-labour-09.jpg


« Quand la guerre éclate en 1940, le cirque Amar fuit les zones de combat et se réfugie au dépôt à Blois (Loir-et-Cher) sur les rives de la Loire.
Loin des crépitements des mitrailleuses et du grondement des canons, les bêtes sauvages s’entraînent aux travaux agricoles…
Les fauves préfèrent sommeiller. Mais leur dompteur ne les laisse pas se rouiller en attendant la fin des hostilités.
Piccolo, lui, est attelé à la houe. C’est un éléphant de taille modeste… »

.

 

 

 

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,



18 novembre 2014

1920 : la loi interdit contraception et IVG

 

31 juillet 1920 - Loi réprimant la provocation à l’avortement et la propagande anticonceptionnelle
  
(JO. du 1er août 1920).

La loi de 1920 votée par la majorité de Bloc National est en partie une loi  de circonstance (au lendemain d’une guerre effroyable, « la France a … le plus impérieux besoin d’augmenter sa natalité »). Elle s''inscrit aussi dans la guerre que se livrent la droite populationniste et les défenseurs des droits de la femme. Le projet est soutenu par Léon Daudet et Xavier Vallat. Il est combattu par André Berthon, Morucci et par le professeur Pinard. Deux générations de femmes ont subi cette loi de répression.


- « La loi du 31 juillet 1920 interdit la vente et la publicité des moyens de contraception
et la provocation à l’avortement,
celle de 1923 correctionnalise l’avortement
(changement évoqué dans La Fabrique du 13.11.2014, vers la 43e mn).
Ces lois symbolisent le contrôle de l’État sur le corps des femmes. Elles délimitent une sexualité normative hétérosexuelle, perçue comme l’acte nécessaire à la procréation.
En 1967, la loi Neuwirth (appliquée [seulement] en 1972) autorise la contraception pour les femmes majeures, autorisation étendue aux mineures en 1974, un an avant que la loi Veil ne libéralise l’interruption volontaire de grossesse ».
Anne-Claire Rebreyend, « Sexualités vécues. France 1920-1970 », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés, 18-2003
http://clio.revues.org/622

- «  La loi du 31 juillet 1920 réprime en effet la propagande pour les procédés anticonceptionnels et la divulgation de ces procédés. En revanche, elle n’interdit pas la recherche et l’information sur les mesures pour réguler les naissances ». d’où la création en 1956 de la Maternité Heureuse par le docteur Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé (1916-1994), devenue Planning familial en 1960
Sophie Chauveau,  Les espoirs déçus de la loi Neuwirth, Clio 2003,
http://clio.revues.org/818

31 juillet 1920 - Loi réprimant la provocation à l’avortement et la propagande anticonceptionnelle (JO. du 1er août 1920).

d'après le Rapport sur « la prophylaxie anticonceptionnelle »,
Lucien Neuwirth, Mme Thome-Patenotre, Assemblée nationale, séance du 15 juin 1967
http://www.assembleenationale.fr/histoire/1967_legalisation_pilule/rapport_328.pdf

Art. 1er - Sera puni d'un emprisonnement de six mois à trois ans et d’une amende de cent francs (100 fr.) à trois mille francs (3000 fr.) quiconque :
Soit par des discours proférés dans des lieux ou réunions publics :
Soit par la vente, la mise en vente ou l'offre, même non publique ou par l’exposition, l’affichage ou la distribution sur la voie publique ou dans les lieux publics, ou par la distribution à domicile, la remise sous bande ou sous enveloppe fermée ou non ferme, à la poste, ou à tout agent de distribution ou de transport, de livres, d'écrits, d’imprimés, d’annonces, d’affiches, dessins, images et emblèmes :
Soit par la publicité de cabinets médicaux, ou soi-disant médicaux -
Aura provoqué au crime d'avortement alors même que cette provocation n’aura pas été suivie d’effet.

Art. 2 - Sera puni des mêmes peines quiconque aura vendu, mis en vente, distribué, ou fait distribuer, de quelque manière que ce soit, des remèdes, substances, instruments ou objets quelconques, sachant qu’ils etaient destinés à commettre le crime d’avortement, lors même que cet avortement n’aurait été ni consommé, ni tenté et alors même que ces remèdes, substances, instruments ou objets quelconques proposés comme moyens d’avortement efficaces seraient, en réalité, inaptes à les réaliser

Art. 3 - Sera puni d'un mois à six mois de prison et d’une amende de cent francs (100 fr) à cinq mille francs (5000 fr) quiconque, dans un but de propagande anticonceptionnelle, aura, par un des moyens spécifiés aux articles 1er et 2e, décrit ou divulgué, ou offert de révéler des procédés propres à prévenir la grossesse, ou encore facilité l'usage de ces procédés. Les mêmes peines seront applicables à quiconque, par l'un des moyens énoncés à l’article 23 de la loi du 29 juillet 1881, se sera livré à la propagande anticonceptionnelle ou contre la natalité.

Art 4. - Seront punies des mêmes peines les infractions aux articles 32 et 36 de la loi du 21 germinal an XI, lorsque les remèdes secrets sont désignés par les étiquettes, les annonces ou tout autre moyen comme jouissant de vertus spécifiques préventives de la grossesse alors même que l’indication de ces vertus me serait que mensongère.

Art. 5 - Lorsque l'avortement aura été consommé à la suite des manœuvres ou des pratiques prévues à l’article 2, les dispositions de l'article 317 du Code pénal seront appliques aux auteurs desdites manœuvres ou pratiques.

Art. 6 - L'article 463 du Code pénal est applicable aux délits ci-dessus spécifiés.

Art. 7 - La présente loi est applicable à l’Algérie et aux colonies, dans des conditions qui seront déterminées par des règlements d’administration publique.


- Ajouter ce commentaire dans la version parlementaire en texte brut
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54482148/texteBrut

TRAVAUX PRÉPARATOIRES. — Chambre : Proposition de loi de M. Edouard Ignace et autres, exposé des motifs, 23 juillet 1920, annexe n° 1357, doc. parl., p. 2065; rapport de M. René Lafarge, annexe n° 637, doc. parl., p. 525, discussion et adoption, 23 juillet 1920. — Sénat : Transmission le 24 juillet, annexe n° 366, doc. parl., p. 727; rapport de M. Poulle, annexe n° 397, doc. parl., p. 757; adoption sans débat, 29 juillet 1920.

Telle était en 1912 la jurisprudence de la Cour suprême, conforme aux textes peut-être, mais qui fermait évidemment le chemin à toute répression efficace. Or, dans les temps qui précédèrent immédiatement la guerre de 1914, la dépopulation apparaissait pour la France comme un danger terrible. Pour le combattre, c'est à la loi elle-même qu'il fallait désormais s'en prendre. Les énormes pertes en hommes jeunes, que la guerre a infligées à notre pays, n'ont fait que rendre le danger plus évident et plus pressant.

     On s'en était ému dès les premières années du vingtième siècle, à la suite des travaux d'une commission extraparlementaire, qui suscita des rapports excellents du sénateur Strauss, de l'inspecteur général Drouineau et du conseiller Laurent-Atthalin. Le Sénat fut saisi, en 1910, d'une proposition de loi du docteur Lannelongue tendant à l'adoption de diverses mesures destinées à combattre la dépopulation. La commission sénatoriale chargée d'examiner cette proposition finit par mettre sur pied un important projet de loi sur les moyens de prévenir et de réprimer l'avortement. Ce projet était complexe; il touchait à un grand nombre de questions. Sur le rapport du docteur Cazeneuve, il fut voté par le Sénat, en première lecture, au commencement de 1914. Dans le même temps, une ardente campagne était menée, en dehors du Parlement, par M. Paul Bureau, contre la propagande anticonceptionnelle, tant au Congrès antipornographique de mars 1912, qu'en mai 1913, à la société générale des prisons. La société générale des prisons, en pleine guerre, ne crut pas faire trêve aux angoisses de l'heure présente en abordant l'examen du projet pendant devant le Sénat : le 21 mars 1917, elle entendit un rapport des plus documentés du professeur Berthélemy; la discussion brillante qui s'ensuivit se prolongea pendant plusieurs mois : on y entendit des représentants autorisés du Parlement, du barreau, des facultés de droit, du corps médical, de l'Institut même. La question était portée dans le même temps à la Société de médecine légale, à l'Académie de médecine, et elle faisait même l'objet d'une communication à l'Académie des sciences morales et politiques. Cependant, le projet de loi revenait le 21 novembre 1918 au Sénat; il fut définitivement adopté par la Haute assemblée le 28 janvier 1919. Les art. 17 et suivants renfermaient des dispositions spéciales, qui tendaient à réprimer et la provocation à l'avortement et la propagande anticonceptionnelle.

     Transmis à la Chambre des députés, ce projet de loi y fit l'objet d'un  rapport très complet de M. Leredu. Malheureusement on touchait à la fin de la législature et la discussion ne put pas s'ouvrir avant les élections générales. Mais à la nouvelle Chambre, le projet fut aussitôt repris, et dès le 29 mars 1920, M. René Lafarge, au nom de la commissionde la législation civile et commerciale, déposait un nouveau rapport. Toutefois, on avait conscience que l'ensemble des solutions adoptées pur le Sénat soulèveraient de sérieuses difficultés et qu'il y aurait d'ardentes controverses, notamment sur la question du secret médical et sur celle de la correctionalisation du crime d'avortement; au contraire, pour ce qui est des mesures à prendre contre la double propagande, l'accord était à peu près général. C'est ce qui décida M. Edouard Ignace et un grand nombre de ses collègues à proposer, le 23 juillet 1920, à la veille des vacances, la distraction des dispositions relatives à cas mesures et à en faire l'objet d'une proposition particulière. Malgré la résistance de quelques députés, cette proposition fut rapportée, discutée et votée dans la séance même où elle avait été déposée ; transmise au Sénat, elle y fut votée sans discussion le 29 juillet, et deux jours plus tard, la loi était promulguée.

- 160. Antoine: "la loi de 1920" (1966),
Julien Blottière, histgeobox, mardi 19 mai 2009.
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2009/05/160-antoine-la-loi-de-1920.html

...Chaque année un autre enfant naissait
Comment auraient-ils pu l'éviter
Il y a 365 nuits dans une année
Et pourtant...

On aurait pu penser pourtant
Penser à revoir enfin la loi de 1920

.
.

17 novembre 2014

O. Ertzscheid : la BNF et les singes

 

Sur le blog de la BNF, Olivier Ertzscheid (IUT La Roche-sur-Yon) répond à des questions sur la bibliothèque du futur.
http://labobnf.blogspot.fr/2014/11/la-bibliotheque-du-futur-interview-n2.html

Il souligne les mutations en cours et les réponses inadaptées. Il cite Michel Serres : à Paris, « on a construit la Grande Bibliothèque au moment où l’on inventait Internet ! » (cf aussi l'observatoire en Inde et les singes)

extraits :
Q - Que faudrait-il faire pour encourager le public à venir plus massivement en bibliothèque ?
R - « …je ne sais pas. Et je ne sais surtout pas si c'est la bonne question à se poser… Comme plein d'autres institutions, comme plein d'autres édifices, comme plein d'autres métiers, les bibliothèques sont en train de changer de fonction. Par exemple la fonction de "consultation" (sur place ou à distance) n'est plus du tout en accord avec la réalité des pratiques connectées aujourd'hui. S'en plaindre ou s'en désoler ne sert à rien sauf à entretenir une nostalgie qui n'est qu'un baume commode pour ceux qui refusent d'envisager la possibilité d'une mutation ».

Pour lui, la bibliothèque fournit un cadre attentionnel. « L'autre grande fonction que la bibliothèque va devoir réaffirmer est une fonction politique. Face aux enjeux de concentration (attentionnelle, industrielle, économique) qui traversent aujourd'hui ...l'accès aux savoirs.., les bibliothèques sont - ou en tout cas devraient être - les premiers lieux de contre-pouvoir (cf. la copy-party, une initiative contre les discours sur le droit d’auteur et la criminalisation des pratiques).


Q - Si on se projetait dans les 10 années à venir à quoi pourrait ou devrait ressembler la bibliothèque ?
R - « La fonction de la bibliothèque c'est de permettre l'existence de représentations communes qui ne sont pas uniquement choisies en fonction de l'audience ou du taux de partage qu'elles peuvent susciter. La fonction de la bibliothèque c'est de construire - ou de permettre la construction - et la circulation - de ces représentations au plus près à la fois des ressources et des lieux de circulation de savoirs, d'informations. Or jamais dans toute leur histoire depuis Alexandrie, jamais les bibliothèques n'ont été aussi éloignées (physiquement et intellectuellement) des ressources, des documents et des idées - et des gens ...

« la réalité c'est que tant que la bibliothèque continuera de se penser en tant que lieu, elle sera incapable de remplir toute autre fonction que celle de s'interroger sur son propre avenir . Et il n'y aura plus que des singes à la Très Grande Bibliothèque ».


Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 novembre 2014

Cluny : Voyager au Moyen-Age

 

voyage-MA

Maître de la légende Sainte Ursule, Le roi païen envoie des ambassadeurs
demander pour son fils la main de sainte Ursule, huile sur toile, XVe siècle.
Paris, Musée du Louvre, RF 969



Voyager au Moyen-Age
Une exposition au Musée de Cluny,
en partenariat avec le Musée épiscopal de Vic en Catalogne, le Musée du Bargello à Florence et le Musée Schnütgen à Cologne.
Une présentation brève est en ligne, mais il manque un dossier de presse ou un dossier pédagogique.

« L’exposition interroge les raisons qui ont poussé ces voyageurs à quitter leur domicile, leur terre ou leur pays, pour s’engager dans cette aventure qui commence au seuil de leur propre maison. Certains trajets s’étendent de quelques lieues à un continent. Il est des voyages symboliques, qui ne durent parfois qu’une heure ou ne traversent qu’une rue, à l’image de la mariée qui rejoint son nouveau foyer. D’autres ont pour objet le salut de l’âme, la conquête d’une terre, avec par exemple la croisade, ou encore la connaissance scientifique ou la visibilité sociale. De toutes les pérégrinations, celles qui trouvent la plus forte résonance dans un musée sont naturellement celles des artistes, à l’image de Dürer circulant de l’Allemagne à l’Italie ».

L’exposition présente « les restes d’un bel exemple d’épave de pinasse conservée au musée de Bilbao, une embarcation en bois servant au transport de marchandises. Des cartes, éléments indispensables d’orientation, sont présentées parmi lesquelles une édition de la table de Peutinger indiquant sur plus de 6 mètres toutes les routes de l’Europe. Voyager peut également rimer avec confort et praticabilité, comme en témoignent les objets de mobilier : table pliante, chandeliers, coffres, chaises... Des récits, simples lettres ou manuscrits richement enluminés, nous renseignent sur le déroulement de ces périples et en livrent des détails étonnants. Ainsi le rouleau des morts de Saint-Bénigne de Dijon, une pièce exceptionnelle, était utilisé pour annoncer la mort d’un religieux à un réseau d’abbayes et contribuer à sa mémoire.
Gravures et peintures complètent ce panorama du voyage médiéval ».


Dans l'émission Tout un monde du 21.10.2014,
Marie-Hélène Fraïssé s'entretient avec Michel Huynh, le conservateur
http://www.franceculture.fr/emission-tout-un-monde

A partir d'une série d'objets, l'ambition est rendre le Moyen-Age familier.
Voyager est à la fois une nécessité et un plaisir.
L'expo met l'accent sur le voyage des artistes
(cf. Guillaume Dufay, le motet de 1436 pour la cathédrale de Florence).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Dufay

Parmi les objets conservés, une chaussure souligne la place de la marche.
Un bon marcheur parcourt environ 30 lm par jour, une messager avec des chevaux
peut parcourir 600 km en 4 jours (cf. les selles de parade conservées).
Rôle essentiel du bâteau : cf l'épave d'Urbieta, le navire basque reconstitué construit à clins.
(le musée de Rsokilde est cité pour les bateaux viking
http://www.vikingeskibsmuseet.dk/fr/
http://en.wikipedia.org/wiki/Viking_Ship_Museum_%28Roskilde%29

Parmi les objets cités :
- le marchand se repère plus facilement, avec la bourse, la balance, la lettre de change
- côté religieux, des autels, une salière liturgique, des reliques.

Mais aussi le Codex Amiatinus, la plus ancienne version de la Vulgate (fin VIIe). Elle comporte 1029 feuilles et pèse environ 50 kg  
Ceolfrith part offrir un des trois exemplaires au pape Grégoire II mais meurt en 716 à Langres.
Le codex réapparaît au IXe siècle dans une abbaye au sud de Sienne. Elle est conservée à Florence.
http://en.wikipedia.org/wiki/Codex_Amiatinus
Une mention est faite de Bertrandon de la Bro(c)quière (c. 1400 – 9 May 1459), un pélerin espion auteur de l'ouvrage Le Voyage Outremer.
http://en.wikipedia.org/wiki/Bertrandon_de_la_Broquière
Un manuscrit du Livre des merveilles, de Marco Polo, a été destiné à Jean de Berry
https://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_des_merveilles_(BNF_Fr2810)
Parmi les cartes exposées, Piero Roselli. Carte marine de la Mer Méditerranée et de la Mer Noire, Italie, 2/2 du XVe siècle - BNF

Une partie de l'expo est consacrée au regard sur l'autre.
Pour le conservateur, le Moyen-Age peut avoir des détestations,
mais elles sont moins tranchées et moins manichéennes qu'aujourd'hui.


- Sur Twitter, Joëlle Alazard a mis en photos cette exposition le 14 novembre 2014.
https://twitter.com/AlazardJ
https://twitter.com/AlazardJ/status/533311832522764289
https://twitter.com/museecluny

l'ensemble des photos (cliquer pour agrandir l'image) :

voyager-joelle

http://clioweb.free.fr/expos/voyager-joelle.jpg

Commentaires associés aux photos :
Joie de retrouver l'hôtel de Cluny. @museecluny
14 nov AlazardJ
Quelques photographies de la belle exposition du @museecluny, "Voyager au Moyen-Âge" (jusqu'au 23 février 2015).
"Voyager au Moyen-Âge" aborde ts les types de voyages :religieux, commerciaux, guerriers autour de l'épave d'Urbieta.
La figure de st Christophe, patron des voyageurs, est bien sûr omniprésente.
St Jacques est également omniprésent. Voici un très joli vitrail de Cologne (fin XVe s.).
"Voyager au MA"rend bien compte des réalités matérielles du pèlerinage. Autels portatifs,enseignes,guides du pèlerin!
Et je décide de m'arrêter sur ces enseignes de pèlerinages qui sont particulièrement remarquables...
Dans l'expo du @museecluny se trouvent aussi des rouleaux des morts (renseignant sur la circulation des moines)
Le Christ aux Rameaux du musée a lui-aussi voyagé jusqu'au frigidarium. Derrière,1 croix processionnelle d'Abyssinie.
Il s'agit d'une carte du ciel par Albrecht Dürer, vers 1515, d'après Ptolémée. Le com. a choisi l'hémisphère Nord
L'une des œuvres les + marquantes de l'expo Voyager au M-Age : le retour du croisé, Hugues Ier de Vaudémont, XIIe s.
Autres objets admirables, venus du Bargelo (Florence), ces somptueuses selles d'apparat du XVe. 1 italienne,1 allde.
Les artistes étaient aussi voyageurs. Schongauer, pour ce Christ du Jugement dernier, à quitté Colmar pour Beaune.
Écus (cousus sur vêtements) et boîtes de messagers (avec serrures)
La touche renaissante italienne de l'expo Voyager de Cluny: les bustes de Laurana et les masques dits d'Agnes Sorel.
Et la touche catalane de l'expo du Musée de Cluny : fresque (et donc voyage!) du Maître de Cardona, Adam et Ève, XIIe
La descente aux Limbes. Albâtre anglais du XVe s. Fin de la page de pub.

alazardj-voyager-MA

Autre planche-contact, à partir de l'application http://twipho.net/
(Les commentaires sont affichés en bulle lors de la recherche,
pas dans cette copie d'écran où les photos sont en ordre inverse)

 

- Sommaire du catalogue :
« Voyager, une exposition des musées d’art médiéval »
Beatrice Paolozzi Strozzi, Elisabeth Taburet-Delahaye, Josep M. Riba i Farrés, Moritz Woelk
« Marcher dans les pas du Christ » Herbert L. Kessler
« Parcourir les mers au Moyen Âge » Eric Rieth
« Voyages d’artistes, routes de l’art » Joan Domenge et Rafael Cornudella
« Appréhender le monde » Michel Huynh
« Le voyage matériel » Benedetta Chiesi
« Le voyage dans l’imaginaire chrétien » Marc Sureda
« Le salut de l’âme » Marc Sureda
« Le pèlerinage » Marc Sureda
« La croisade » Marc Sureda
« L’homme d’armes » Marc Sureda
« Le pouvoir s’exerce à cheval » Benedetta Chiesi
« Le voyage d’affaires » Benedetta Chiesi
« Il ne scet rien qui ne va hors » Michel Huynh
« L’étranger » Michel Huynh
« Mobilité des artistes et des oeuvres » Benedetta Chiesi
« Le voyage dans la littérature médiévale » Michel Huynh
« Les temps présents » Michel Huynh


- rappel : les expositions virtuelles de la BNF :
La mer, terreur et fascination
http://expositions.bnf.fr/lamer/

Al-Idrisi, la méditerranée au XIIe
http://classes.bnf.fr/idrisi/

L'âge d'or des cartes marines
http://expositions.bnf.fr/marine/index.htm

Les mappemondes, une image médiévale du monde
http://classes.bnf.fr/ebstorf/

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 novembre 2014

39-45 : Sous les bombes



Richard Overy, Sous les bombes. Nouvelle histoire de la guerre aérienne. 1939-1945
Moral d’acier contre les bombes
CR Olivier Wieviorka  Libération 12.11.2014
http://www.liberation.fr/livres/2014/11/12/moral-d-acier-contre-les-bombes_1141585

« Si à Varsovie (1939) comme à Rotterdam (1940) les opérations aériennes furent initialement lancées en appui des offensives terrestres, elles ne tardèrent pas à s’en émanciper pour mener une guerre parallèle. Incapables de monter un débarquement, les Allemands pilonnèrent l’Angleterre à partir de 1940 puis se concentrèrent sur Londres afin de détruire l’industrie britannique et de briser le moral des civils. Faute d’ouvrir un second front impatiemment réclamé par Staline, la Royal Air Force puis son alliée américaine soumirent à leur tour le Reich à un déluge de feu, croyant à l’unisson anéantir l’économie allemande et désolidariser la population de son Führer ».

« Dans l’ensemble,les sociétés résistèrent, au prix d’une militarisation rendue tangible par la discipline et l’uniforme que les pouvoirs exigeaient des volontaires de la défense passive - à la notable exception de l’Italie : l’incurie de l’Etat mussolinien brisa la cohésion d’une société qui, pour s’abriter des bombes, s’appuya sur l’Eglise et sur ses réseaux familiaux ».

Le bilan du bombardement stratégique fut donc au total décevant.

Richard Overy, The Bombing War : Europe 1939-1945, by Richard Overy - 26.09.2013
The bombing campaigns were startlingly inaccurate
http://www.theguardian.com/books/2013/sep/27/bombing-war-europe-richard-overy-review

Richard Overy, The Bombers and the Bombed : Allied Air War Over Europe 1940-1945 - 20.02.2014


rappels :
Nantes sous les bombes 16.09.1943
http://clioweb.canalblog.com/archives/2012/04/05/23937315.html

Andrew Knapp (U. Reading) a publié « les Français sous les bombardements alliés 1940-1945 », Tallandier

Les oubliés du 6 juin 1944, Andrew Knapp, Sylvie Barot, Le Monde 30.05.2014
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/05/30/les-oublies-du-6-juin-1944_4429409_3232.html
http://clioweb.canalblog.com/tag/knapp

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Forum Philo : La promesse

 

Seule la promesse nous fait tenir
Le Forum Philo a lieu au Mans ce week-end.

au programme :
http://tinyurl.com/q2dd4gg
Peut-on se passer de la promesse ?
La promesse comme croyance sociale
dont Florence Aubenas, samedi 14 h30
Ecritures de la promesse

Dimanche matin :
Dieu peut-il tenir parole ?
dimanche après-midi :
Conclusion, grand entretien avec Vincent Peillon *
[* ex-ministre de la morale, député européen ET futur prof de l'université de Neufchatel]

Le Monde des livres 06.11.2014
http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/11/06/seule-la-promesse-nous-fait-tenir_4518992_3260.html

http://www.ouest-france.fr/forum-le-monde-le-mans-taubira-vole-la-vedette-au-philosophe-2974701


« Repousser les frontières ? »
Les actes du 25e Forum sont parus chez Folio (7,40 euros)
Il est aussi disponible en audio sur France-Culture
http://www.franceculture.fr/emission-forum-le-monde-le-mans-1

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 novembre 2014

Blois RDV 2014 : les vidéos

 

Vidéos des RDV de Blois 2014
http://www.rdv-histoire.com/-La-Web-TV-des-RVH-.html


Vous avez dit « rebellocrates » ?
Le Monde avec Jean Birnbaum, Marcel Gauchet, Élisabeth Lévy, Nicolas Offenstadt

Gabriel et Daniel Cohn-Bendit, itinéraires croisés de deux frères rebelles
Avec Daniel Cohn-Bendit et Gabriel Cohn- Bendit Présenté par Emmanuel Laurentin

Mali, Ukraine, Irak, Syrie, pourquoi les zones grises prolifèrent ?
avec Rony Brauman, Gérard Chaliand, Gaidz Minassian

Alaa El Aswany

L’argent, sa vie, sa mort - Jean-Claude Carrière par Dominique Rousset

À quoi servent les révoltes ouvrières ?
L’histoire avec François Jarrige, Michelle Perrot, Alessandro Stella, Xavier Vigna, Michel Winock

Clemenceau, homme d’état
avec Jean Garrigues, Jean-Noël Jeanneney, Manuel Valls

Des voix rebelles : leur force et leur trace
avec Jean Birnbaum, Jean-Noël Jeanneney, Jean-François Kahn, Grégoire Kauffmann, Catherine Millet

Les Lanceurs d’alerte, mouchards ou sauveurs de la démocratie ?
Débat d’actualité proposé par le journal Le Monde avec William Bourdon, Nicolas Truong, Hubert Védrine

Rebelle à son milieu avec Pascal Bruckner et Daniel Cordier

L’histoire en marchant par Antoine de Baecque et Alain Corbin

Femmes rebelles, des héroïnes singulières ?
Table ronde avec Anne-Claude Ambroise-Rendu, U. Limoges, François Dubasque, U. Poitiers, Jérôme Grévy, U. Poitiers.

Les rebelles de la théorie économique
Le Monde avec Jean-Marc Daniel, Gaël Giraud, Steve Keen, Xavier Ragot, Adrien de Tricornot

L’économie mondiale en 1914 et en 2014 : quelles ressemblances, quelles différences ?
Problèmes économiques, avec Nicolas Baverez, Jean-Marc Daniel, Olivier Feiertag, Paul Jorion, Jacques Mistral, Antoine Reverchon

« Le Parlement des Invisibles ». La démocratie en question
avec Maylis de Kerangal, Pauline Peretz, Pierre Rosanvallon

Totalitarismes et résistances
avec Bernard Bruneteau, Hélène Camarade, Marie-Anne Matard-Bonucci, Nicolas Patin, Agnès Arp
 

Olympe de Gouges, des droits de la femme à la guillotine
Conférence d’Olivier BLANC

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bP8mITJnbpo

Les rebelles contre l’émergence de l’Afrique ?
Sciences Humaines - Conférence de Sylvie Brunel

 
Résister en prison… Les écrits de prison, de Jean Zay (1940-1944)
Table ronde avec Claude Mouchard, écrivain, professeur émérite de l’université de Paris 8, Hélène Mouchard-Zay, fille de Jean Zay, Antoine Prost, président de l’Association des Amis de Jean Zay et professeur émérite de l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=voV8Yp3hjpY


Les rebelles au pouvoir
Table ronde avec Jean-Luc Domenach, Jean Garrigues, Jack Lang, Benjamin Stora

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bVXg9cYQv4Y


Conjurés, factieux, séditieux : la Renaissance et ses rebelles
Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (Tours)
Table Ronde avec Pascal Brioist, Gérald Chaix, Denès Haraï, Alain Hugon, Diane Roussel

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=A9W2v3nPO2Y


Rebelles juifs dans l’Histoire
Carte blanche à la Revue d’Études Israélienne
Table ronde avec Georges Bensoussan, Michel Derczansky, Frédéric Encel, Stéphane Encel, Maurice Sartre

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=qhNEfAq8PZQ


Rébellion des soldats, rébellion des cvils en zone occupée du Front occidental 14-18
Péronne, Annette Becker, Emmanuel Debruyne, Philippe Nivet, Emmanuel Saint-Fuscien, Laurence Van Ypersele

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gRd1uy_Pr2c

  
Le rebelle et le soldat : quelle éthique ?
Inflexions - État-major de l’Armée de terre
Table ronde avec John Christopher Barry, Monique Castillo, Jean-Luc Cotard, Hugues Esquerre, Bertrand Ract Madoux

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=2bAkwCuRN1s

 
Des vies rebelles
Conférence de clôture
Par Michelle Perrot, présidente des 17e Rendez-vous de l’histoire

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LRunfOzmDlw

.

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

L'école buissonnière sur Youtube



bt100-imp

La découverte de l'imprimerie à l'école - L'école buissonnière - BT 100



L'école buissonnière, le film de Jean-Paul Le Chanois (1949) est en ligne sur Youtube.
https://www.youtube.com/watch?v=PhXA9Hg18lU
Les deux lignes de présentation sont une caricature.


Le film retrace les débuts de la pédagogie Freinet.
En 1920, Célestin Freinet (Bernard Blier) est nommé à Bar-sur-Loup.
Il rompt avec la pédagogie traditionnelle de Mr Arnaud (cf. la leçon sur Charlemagne).
Avec lui, les élèves découvrent l'observation de la nature et des métiers, rédigent des textes libres, les impriment, les envoient à des correspondants...
Une cabale le chasse.

Lire la BT 100 (22.01.1950)
http://clioweb.canalblog.com/tag/buissonniere

 

buisso

BT 100 : http://www.icem-freinet.fr/archives/bt/bt100/bt100.htm


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 novembre 2014

Le Pérugin, maître de Raphaël ?

 

expo-peru

Le Pérugin, maître de Raphaël, Musée Jacquemart-André :
http://expo-leperugin.com/

le dossier de presse :
http://www.musee-jacquemart-andre.com/sites/default/files/dp_expo_le_perugin_2014_au_musee_jacquemart-andre_0.pdf



- Le Pérugin (1450-1523), perle perdue, Libération 10.11.2014
A Paris, le musée Jacquemart-André propose une exposition qui met à l’honneur le grand maître de la Renaissance italienne, coloriste célébré avant d’être raillé par la génération suivante
http://next.liberation.fr/arts/2014/11/10/le-perugin-perle-perdue_1140452

« Le Pérugin est passé par l’atelier d’Andrea del Verrocchio, où il a croisé Léonard de Vinci, Botticelli, Ghirlandaio, de la même génération… Il est vraiment un homme de la Renaissance, inventant le modèle des paysages baignés de lumière. Meilleur coloriste que dessinateur, il adopte la peinture à l’huile, venue des Flandres, exécute des portraits réalistes - dont témoigne magistralement dans l’exposition le buste d’un drapier vénitien -, travaille autant l’illusion atmosphérique que la perspective, porte un soin particulier au rendu de la nature et des architectures qui forment l’arrière-plan de ses tableaux ».
« L’exposition n’a pas résolu le mystère de ses liens avec Raphaël »

Vidéo : « Peintre raffiné, d’une grande maîtrise technique, il passe pour avoir été une des influences de Raphaël. L’historien Giorgio Vasari, affirme même que le jeune peintre aurait fréquenté l’atelier du maître. Pourtant, à ce jour, aucune preuve n’a pu certifier ses écrits »
http://www.liberation.fr/video/2014/11/08/le-perugin-maitre-de-raphael_1138837


- Le Pérugin, dans l'ombre de Raphaël - Le Monde 15.09.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/09/15/le-perugin-dans-l-ombre-de-raphael_4487396_3246.html
« Son succès en fit un peintre gyrovague : il exerçait, parfois dans la même année, son art à Florence, à Rome, à Pérouse ou à Venise ».
« Isabelle d'Este lui commande une toile sur le thème du combat de l'Amour et de la Chasteté. Pas moins de 70 lettres furent échangées : il lui fallait Minerve et Diane, symboles de la chasteté, luttant contre Vénus et l'Amour, incarnant la luxure ». Lorsque la marquise de Mantoue reçoit la toile, elle convient que la chose est « bien dessinée et bien coloriée », mais la tempera a été préférée à l’huile.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Combat_de_l%27Amour_et_de_la_Chastet%C3%A9

18 diapos : http://www.lemonde.fr/culture/portfolio/2014/09/18/le-perugin-grand-maitre-de-la-renaissance-italienne_4478403_3246.html


- Wikipedia : Pietro Perugino article très détaillé en italien - Le Pérugin, article en français

- Le Pérugin, Web Gallery of Art
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/p/perugino/index.html
Ornamentation of the Collegio del Cambio in Perugia
Paintings of Christ
Paintings of the Madonna
Paintings of Saints
Frescoes on the side walls of the Sistine Chapel
Frescoes on the ceiling of Stanza dell'Incendio di Borgo in Vatican
Miscellaneous paintings


Retable de Fano, prédelle représentant des épisodes de la Vie de la Vierge : Nativité de la Vierge, 1488-1497

perugin-madonna

Madonna and Child, c. 1500, National Gallery of Art, Washington
http://www.nga.gov/content/ngaweb/Collection/art-object-page.356.html



Hors exposition : Musée des Beaux-Arts de Caen

perugin-mariage-caen           RaffaelloSpozalizio

  Le Mariage de la Vierge (ou Le Sposalizio) -
selon Le Pérugin 1500-04 (Caen) à gauche - selon Raphaël 1504 (Brera) à droite
voir aussi Le Pérugin, La remise des clés à Saint-Pierre (1481) - La remise des clefs

.
.

Posté par clioweb à 08:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 novembre 2014

Fusillés de 14-18

 

Bienvenue à tous ceux qui ont assisté à la projection et au débat
organisés par la Médiathèque de Condé-sur-Noireau



paths-singer

Les sentiers de la gloire, Stanley Kubrick (Paths of Glory, 1957)
In the final scene, after the killing of 3 soldiers, Christiane Susanne Harlan sings
the folk song Ein treuer Husar (The Faithful Hussar)
choix d'extraits : http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/02/17/29235919.html


fusilles-prism

nombre de soldats fusillés après jugement sur les fronts d'Occident et d’Orient
Prism ajoute 35 exécutés en AFN et en Extrême-Orient.
Le ministère ne trouve que 631 exécutés pour désobéissance militaire.
http://prisme1418.blogspot.fr/2014/05/mise-au-point-statistique-elaboree-par.html
Parmi les autre pays, l’Italie a exécuté 750 soldats, le Royaume-Uni 306, l’Allemagne 48 (chiffre officiel),
le Canada 25, les USA 11, la Nouvelle Zélande 5, l’Australie 0. Chiffre absent pour la Russie et l'Autriche-Hongrie.

fusilles-année
Le nombre des fusillés d'après le rapport
Quelle mémoire pour les fusillés de 1914-1918 ? un point de vue historien
http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/quelle-memoire-pour-les-fusilles-de-1914-1918


Adieu la vie, adieu l'amour. Fusillés pour l'exemple

Le documentaire de Michel Brunet et Dominique Hennequin (2012) aborde plusieurs cas :
- Les 6 de Vingré, décembre 1914 (Floch, Blanchard, Durantet, Gay, Pettelet, Quinault), réhabilités en 1921
- Verderonne, septembre 1916 - Suraud, Lorho, Chevestrier enterrés en fosse commune - Le Parisien 06.04.2011
- Gaston Lefevre, fusillé le 16.06.1917 à Soissons (Pétain n’a rien fait pour éviter son exécution). Son nom a été ajouté au monument de Morfontaine (54).
Pour la Libre Pensée, Marc Blondel demande une réhabilitation générale.
Le docu est en ligne sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=rW9ULXI-iXU
http://www.mylorraine.fr/article/-adieu-la-vie-adieu-l-amour-un-film-de-michel-brunet-et-dominique-hennequin-/16057


- Fusillés pour l'exemple, documentaire d'Alain Moreau et Patrick Cabouat, 2003
http://www2.cndp.fr/TICE/teledoc/dossiers/dossier_fusilles.htm
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fusillés_pour_l'exemple


Ce documentaire évoque l'éxécution de Théophile Maupas et des caporaux Girard, Lechat et Lefoulon le 17 mars 1915 et le long et vigoureux combat de Blanche Maupas (avec le soutien de la Ligue des droits de l'homme) pour obtenir leur réhabilitation en 1934 par la Cour spéciale de justice.
Le nom de Théophile Maupas a été ajouté sur le monument aux morts de Sartilly et sur celui de l'Ecole Normale de Saint-Lô
France 2 a diffusé en novembre 2009 le téléfilm Blanche Maupas (Romane Bohringer) de Patrick Jamain d'après un scénario d'Alain Moreau.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2009/11/11/15763814.html

Aux archives de la Manche, Olivier Jouault a consacré
le Didac'doc 42 à Théophile Maupas et aux fusillés de Souain,
et le Didac'doc 43 au monument aux morts de l’EN de Saint-Lô


Soldat fusillé pour l'exemple, un article de Wikipedia liste les fusillés, dont Jean Chapelant (10.10.1914), les fusillés de Flirey (Lorraine, le caporal Antoine Morange, les soldats Félix Baudy, François Fontanaud et Henri Prébost) réhabilités en 1934.
En fin d’article, voir les liens vers Mutineries de 1917, Monuments aux morts pacifistes, Léonard Leymarie, Lucien Bersot –Joseph Dauphin, Camille Chemin et Édouard Pillet, Eddie Slovik, Eugène Bouret, Marcel Loiseau
https://fr.wikipedia.org/wiki/Soldat_fusillé_pour_l'exemple




La question de la réhabilitation, globale ou au cas par cas, a été posée.
Pour Arsène Lux, le maire de Verdun, réinstruire le dossier des fusillés, c’est prendre le risque de mettre en cause la cohésion nationale à la veille du centenaire. En avril 2013, le général André Bach refusait une réhabilitatoin pour tous (cf. son analyse du cas Chapelant) . Il proposait plutôt la numérisation et la mise en ligne des jugements des conseils de guerre.
http://36ri.blogspot.fr/2013/04/linvite-du-36e-andre-bach-et-la.html
Il a été entendu.
120 000 images devraient être consultables à travers une base nominative du site Mémoire des hommes

Shot at dawn, pardoned 90 years on
, BBC 16.08.2006
More than 300 British soldiers who were shot during World War I for military offences are to receive formal pardons
http://news.bbc.co.uk/2/hi/uk_news/england/4798025.stm

André Loez, 14-18. les refus de guerre, Folio 2010
Gl André Bach, Fusillés pour l'exemple 1914-1915, Tallandier 2003


rappels :
Fusillés pour l'exemple : http://clioweb.canalblog.com/tag/fusilles-14-18

Monuments aux morts pacifistes :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Monument_aux_morts_pacifiste
http://moulindelangladure.typepad.fr/

Maudite soit la guerre, expo en 12 panneaux de La Libre Pensée de l'Oise (2012)
http://federations.fnlp.fr/spip.php?article987

La Grande Guerre est un terrain d'affrontement entre historiens :
Guerre de tranchées entre historiens : http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/tranchees.htm
Consentement (Péronne) / contrainte (CRID 14-18),
Culture de guerre (E. Saint-Fuscien) / historiens du social (N. Mariot) :
http://clioweb.canalblog.com/tag/loez

Trois femmes et une herse, réalité du travail et propagande.
(Les femmes n'ont pas attendu la Grande Guerre pour travailler) :
http://clioweb.canalblog.com/tag/womenatwork


.

.

.
.

11 novembre 2014

MAN : La Grèce des origines

 

 

grece-man


Schliemann, Evans, Fouqué, Gilliéron / Santorin, Troie, Mycènes, Cnossos,
La Grèce des origines, entre rêve et archéologie
au Musée d’Archéologie nationale - Saint-Germain-en-Laye, jusqu'au 19.01
(Le Roi de Crète aux fleurs de lys (titre attribué),Yvonne Jean-Haffen, Dinan 1932 *
Plus de trente ans après l’exposition Mer Egée, Grèce des Îles au Musée du Louvre
et 15 ans après l’exposition l’Europe au temps d’Ulysse organisée au Grand Palais

 

Le salon noir du 04.11.2014 recevait les commissaires, Anaïs Boucher et Pascal Darcque.
L'émission tempère l’engouement actuel pour les fouilles de la tombe d’ Amphipolis
http://www.franceculture.fr/emission-le-salon-noir-aux-origines-de-la-grece-2014-11-04


dossier de presse de l'exposition au format pdf
http://tinyurl.com/sgl-grece
dont
Santorin, une extraordinaire découverte (Ferdinand Fouqué)
Heinrich Schliemann à la recherche de la Troie d’Homère
Mycènes « riche en or »
Arthur Evans et l’invention des Minoens
La Grèce, partie intégrante des Balkans
La France à la mode égéenne (reproductions d’Emile Gilliéron)
L’archéologie égéenne aujourd’hui

* Prince of lilies or "Priest-king Relief", plaster relief at the end of the Corridor of Processions, restored by Gilliéron, believed by Arthur Evans to be a priest-king, wearing a crown with peacock feathers and a necklace with lilies on it, leading an unseen animal to sacrifice
https://en.wikipedia.org/wiki/Knossos

.
.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 novembre 2014

F-Telecom et la déstabilisation positive (sic)

 

La stratégie de harcèlement qui a miné France Telecom (Challenges, 08.11.2014)
Après quatre ans d’enquête judiciaire sur les méthodes managériales de l’ancienne direction, les documents saisis sont accablants.
http://www.challenges.fr/entreprise/20141105.CHA9829/la-verite-sur-la-strategie-de-harcelement-qui-a-mine-france-telecom.html

La procédure en cours concerne Lombard et Wenes son numéro 2, le DRH Barberot.
22.000 emplois (de fonctionnaires) devaient être supprimés.
Parmi les méthodes utilisées, la "déstabilisation positive" (sic) :
une mutation sur un site lointain, des tâches dévalorisantes incitant à la démission.
Si elle était renvoyée en correctionnelle, l’affaire France Telecom, unique par sa dimension, déboucherait sur un procès fleuve.

résumé par André Gunthert sur Twitter :
L'abjecte stratégie néolib : pourrir le job pour mettre les fonctionnaires dehors.
Hier Fce Telecom, demain l'Université

autre lien sur Twitter
Des forces de l’ordre très bleu marine, Regards 05.11.2014
La mort de Rémi Fraisse est une conséquence logique des politiques de répression actuelles, fondées sur l’impunité des forces de l’ordre – mais aussi aggravées par la radicalisation de celles-ci, de plus en plus séduites par l’extrême droite.
http://www.regards.fr/web/des-forces-de-l-ordre-tres-bleu,8037
.

Posté par clioweb à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Lavisse et le roman national

 

15.11.2014 : Lavisse : le roman national comme patrimoine scolaire
CI2C Cergy - La Roche-Guyon
http://cm.revues.org/2037

« L’objet de la journée d’études est double. Il s’agira dans un premier temps de revenir sur l’œuvre de Lavisse à travers ses discours, les mises en forme pédagogiques proposées dont le fameux Petit Lavisse… Mais il s’agira aussi, dans un second temps, d’étudier les usages sociaux, publics et politiques, de la référence à Lavisse comme canon de ce que doit être l’histoire enseignée et ainsi de s’interroger sur la place du roman national dans l’enseignement de l’histoire aujourd’hui. »

rappel :
http://clioweb.canalblog.com/tag/lavisse-1881
http://clioweb.canalblog.com/tag/lavisse

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 novembre 2014

Numérique : consultation en janvier 2015

 

- Hollande annonce une consultation sur le numérique à l'école en janvier 2015, AFP - L'Obs, 06.11.2014
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20141106.AFP0172/hollande-annonce-une-consultation-sur-le-numerique-a-l-ecole-en-janvier.html

François Hollande a annoncé jeudi une grande consultation sur le numérique à l'école en janvier, qui réunira les enseignants, les parents d'élèves, les éditeurs de livres, les industriels. Cette consultation durera  « un mois, deux mois si c'est nécessaire ». [les principaux intéressés, lycéens et collégiens ne semblent pas concernés]

« Nous allons commencer par des expériences, à l'école, au collège en 2015 ».
A la rentrée 2016, « tous les élèves de classe de 5ème seront équipés d'une tablette et auront justement une formation avec le numérique ».
« Pour cela, il faut que les enseignants soient pleinement impliqués », d’où la consultation annoncée

Lors de sa Refondation, Vincent Peillon n'avait pas jugé utile de consulter tous les acteurs de l'Ecole. Il ne s'était intéressé qu'aux cadres.

.

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 novembre 2014

Les Vandales et l'Empire romain

 

Yves Modéran  Les Vandales et l'Empire romain,
édité par Michel-Yves Perrin (EPHE), Ed. Errance - Actes Sud, 09.1984
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/09/14/30582815.html

Lors du séminaire du CRAHAM, le 7.11.2014, Michel-Yves Perrin a présenté
le travail qui a permis l'édition posthume de l'ouvrage inachevé d'Yves Modéran
et l'a replacé dans l'historiographie de l'Afrique romaine.

qq enjeux :
L'historien (des textes) et les archéologues,
L'historien de l'antiquité tardive et les spécialistes du Haut-Moyen-Age
Roma e i Barbari, Le monde romain et ceux que l'on désignait naguère par le terme de barbares
L'histoire de l'Afrique du nord et la conquête arabe.


Parmi les références citées :

- 4 conférences de Konrad Vössing au Collège de France en 2013, à l'invitation de John Scheid
Genséric, roi des vandales et l'Empire romain
Hunéric - " le roi persécuteur " ?
La culture en Afrique vandale - qu'est-ce qui a changé ?
La chute du royaume vandale
http://www.college-de-france.fr/site/john-scheid/guestlecturer-2013-05-14-14h30.htm


- des ouvrages :
Christian Courtois, Les Vandales et l'Afrique. Paris 1955
L'ouvrage est un tournant pour la recherche.

Helmut Castritius: Die Vandalen. Etappen einer Spurensuche. Stuttgart 2007
Andy Merrills, Richard Miles: The Vandals. Malden/Oxford 2010
Henning Börm: Westrom. Von Honorius bis Justinian. Kohlhammer, Stuttgart 2013
Konrad Vössing : Das Königreich der Vandalen. Geiserichs Herrschaft und Imperium Romanum. Darmstadt 2014
http://www.hsozkult.de/hfn/publicationreview/id/rezbuecher-22108

Bibliographie zur Geschichte der Vandalen - Österreichischen Akademie der Wissenschaften – Wien 02.2013
http://www.oeaw.ac.at/imafo/ressourcen/bibliographie-zur-geschichte-der-vandalen/

- L'Afrique romaine (de l'Atlantique à la Tripolitaine) DE 69 À 439
Agrégation d'histoire et géographie 2005-2007 ? - H&G 391
https://web.archive.org/web/20060527052045/http://sophau.free.fr/C001/100.htm
http://tabbourt.perso.sfr.fr/maghreb/bibliosophau.doc

Claude Briand-Ponsart, Christophe Hugoniot, L'Afrique romaine : de l'Atlantique à la Tripolitaine 146 av. J.-C. - 533 ap. J.-C., Colin, 2005.


- des expositions
Rom und die Barbaren Europa zur Zeit der Völkerwanderung, Hirmer, Bonn, 2008 (catalogue d’exposition)
http://marktplatz.zeit.de/angebote/bundeskunsthalle

"Héritiers de l'Empire en Afrique du Nord - Le royaume des Vandales"
Badisches Landesmuseum Karlsruhe - au Chateau Du 24 octobre 2009 au 21 fevrier 2010
http://www.zum.de/Faecher/G/BW/Landeskunde/rhein/kultur/museen/blmka/ausst/vandalen/introduction_frz.htm
"Les héritiers de l'empire romain-royaume vandale", Karlsruhe, 2009-2010
http://www.inp.rnrt.tn/Expo_Allemagne/index.html
http://www.turess.com/fr/investir/2661

Roma e i Barbari, catalogue de l’exposition du Palazzo Grassi, Venise (Italie), Skyra éd., Milan, 2008
dont Yves Modéran (Yves), « Les Vandales en Afrique »

Vandalen, Burgunden & Co -- Germanen WestLausitz (Kamenz, à l'Est de Leipzig, au NE de Dresde)
http://www.museum-westlausitz.de/veranstaltungen/16-ausstellungen/sonderausstellungen/ausstellung-in-planung/497-germanen
http://de.wikipedia.org/wiki/Museum_der_Westlausitz_Kamenz


- des colloques :
colloques SEMPAM :
http://sempam.sciencesconf.org/resource/page/id/7
Centres de pouvoir et organisation de l'espace, Xe colloque Afrique du nord, Caen 2010

Identité et ethnicité : concepts, débats historiographiques, exemples (Ve-XIIe siècles), Actes de la table ronde international de Caen, 2004,

Provinces et identités provinciales dans l'Afrique romaine, table ronde internationale, Caen novembre 2007
dont Yves Modéran, Provinces et identités provinciales en Afrique
http://www.unicaen.fr/crahm/spip.php?article332

Das Reich der Vandalen und seine Vorgeschichte(n), Actes colloque ien 2005

Expropriations et confiscations dans l'empire tardif et les royaumes barbares, EFR Rome 14-15.09.2009, dont
Walter Goffart (U. Toronto), Administrative Methods of Barbarian Settlement in the Fifth Century
Yves Modéran (U. Caen), Confiscations vandales, restitutions byzantines : retour sur quelques problèmes d’histoire africaine des Ve et VIe siècles
http://www.efrome.it/fr/PDF/expropriations_confiscations.pdf (cache G)
(une vive controverse entre spécialistes de l'empire romain tardif)

Identités et territoires dans le Maghreb antique, Tunis 2013
http://www.academia.edu/5096542/Colloque_international_Identités_et_territoires_dans_le_Maghreb_antique


Publications d’Yves Modéran
http://www.unicaen.fr/crahm/spip.php?article207
http://tabbourt.perso.sfr.fr/maghreb/ModeranYves.doc
http://tabbourt.perso.sfr.fr

Yves Modéran, « Les Vandales, le plus délicat des peuples », L’histoire, 327, 2008,

Modéran (Yves), « Le plus délicat des peuples et le plus malheureux : Vandales et Maures en Afrique », in R. Steinacher (ed), Das Reich der Vandalen und seine Vorgeschichte(n), Actes du colloque de Vienne (Autriche), 14-15 janvier 2005, Vienne, 2008, p. 213-225

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

07 novembre 2014

26.11 : Des murs contre l’immigration

 

Des murs contre l’immigration : de la Méditerranée à Calais
 
  3300 migrantes et migrants morts en Méditerranée depuis le début de l’année (le double de 2011). Par ailleurs, après la fermeture du Centre de Sangatte en 2002 et la destruction des « jungles » en 2009, ce sont à nouveau près de 2500 migrants qui attendent à Calais une occasion de passer en Angleterre, dans des conditions de précarité extrême et d’indigne insalubrité. Pour résoudre le problème, Bernard Cazeneuve a passé avec son homologue anglaise un accord pour ériger autour du port de Calais une palissade sécurisée, infranchissable.
  Quels sont les enjeux d’une politique de l’immigration consistant à élever des murs aux frontières méridionales de l’Europe ? Du mur sur l’Evros en Grèce du Nord jusqu’aux barrières barbelées de Ceuta et Melilla en face de Gibraltar.

 
Mercredi 26 novembre 2014
19 h - 21 h
EHESS, 105 Bd Raspail, 75006, amphi Furet
(Mo Saint-Placide ou Notre-Dame-des-Champs)
 
avec les interventions de :
Gérard NOIRIEL (IRIS, EHESS)
Sara PRESTIANNI (Migreurop)
Philippe WANNESSON (Migreurop)
http://www.migreurop.org/
 
puis débat animé par Claude Calame (EHESS, LDH)
 
Gérard Noiriel est en particulier l’auteur de l’ouvrage
Le Creuset français : Histoire de l’immigration XIXe-XXe siècles, Paris (Seuil) 2006

Rencontre organisée par :
            – les Sections EHESS et Paris 10e/11e de la LDH
            – le Collectif de soutien de l’EHESS aux sans papiers et aux migrant-es
            – la Société Louise Michel

Contact : claude.calame@unil.ch
http://blogs.mediapart.fr/blog/claude-calame/240914/calais-des-murs-contre-limmigration


rappels :
Mourir aux portes de l'Europe
http://visionscarto.net/mourir-aux-portes-de-l-europe
http://clioweb.canalblog.com/tag/rekacewicz

Europe in the world
ESPON Project 3.4.1 - 2007
http://clioweb.free.fr/carto/europeintheworld.htm

.
.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 novembre 2014

Les humanités numériques à l’Ecole

 

Les humanités numériques à l’Ecole, Rue des écoles, 05.11.2014
http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles-les-humanites-numeriques-a-l-ecole-2014-11-05

« Les technologies numériques modifient et interrogent les conditions de production et de transmission des savoirs ». Quelle peut être leur place à l’école ?

Avec
- Sophie Pène, Prof en sciences de l'Information  à l'Université Paris-Descartes. Elle a dirigé la rédaction du rapport Jules Ferry 3.0 publié par le Conseil National du Numérique
- Divina Frau-Meigs, sociologue des medias (Paris 3)
http://www.divina-frau-meigs.fr/
- Laurent Tessier, Chercheur au Centre Edouard Branly
- Hélène Paumier, professeur de Lettres et Ticem au Lycée Pilote Innovant de Poitiers (LP2I).

Chronique de Libie Cousteau sur la censure de Ghislain Dominé.


rappels :
- Le numérique, adjectif substantivé. Alexandre Moatti Le Débat 170
- Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information, questions de recherche, Eric Bruillard, bulletin 21 de l'IFE
- « Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information », un colloque à Lyon, en mai 2013
- « La culture numérique : au-delà des discours, un objet d’enseignement ? » Journée d’études du GRCDI, Rennes le 17.10.2014
http://clioweb.canalblog.com/tag/emiconf



.

Posté par clioweb à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le foot n'est pas raciste, mais...



libe-141106

Le foot n'est pas raciste, mais..
Une de Libération 06.11.2014

Willy Sagnol : «L'avantage du joueur africain : il est pas cher et puissant» - Libération 04.11.2014
http://www.liberation.fr/sports/2014/11/04/willy-sagnol-l-avantage-du-joueur-africain-c-est-qu-il-est-pas-cher_1136196

Le joueur africain n'existe pas

Ligue 1 : dérapage sur un terrain glissant

Willy Sagnol, loquace fait le larron

Des institutions sportives désespérément monocolores

.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 novembre 2014

La plan Hollande, un IPT bis ?

 

Bon anniversaire, monsieur numérique et madame informatique à l’école !
http://www.brunodevauchelle.com/blog/?p=1680

Bruno Devauchelle fait le parallèle entre le plan numérique annoncé par François Hollande et le plan Informatique pour tous de 1985, avec la répétition du « triptyque habituel : équipement (des tablettes pour tous d’ici 2020), ressources en manuels scolaires numériques, formation des enseignants ».
« Les entreprises qui font pression sur l’Etat, via des instances diverses, sont dans leur logique légitime. Le monde scolaire est aussi dans sa logique quand il défend sa forme traditionnelle…Les familles sont dans leur logique quand [au nom de l’avenir de leurs enfants elles s’endettent pour les équiper…] .

Pour lui, cette initiative étatique risque de connaître le sort des précédentes, faute de poser la question essentielle : quelle Ecole voulons-nous pour nos enfants ? Pourquoi ne prend-on pas le temps d’analyser les composantes des plans antérieurs ?
Aujourd'hui, smartphones et tablettes sont partout. L’Ecole est désarmée devant les usages sociaux qui les accompagnent. Comment changer l'organisation de l'Ecole pour qu'elle puisse tirer parti du numérique et faire évoluer ses méthodes de travail ?


Il est habituel de cogner contre les occasions manquées des années 1980. Le plan informatique pour tous a eu des défauts, mais il faut le remettre en contexte. Est-il possible de rappeler que les ordinateurs personnels étaient alors très chers - un clone IBM coûtait plus de 10 000 F - 1500 euros - mais peu évolués (Informatique pour tous, c'était les MO5 en terminaux de nanoréseaux, après les premiers Goupil et les léanord SilZ. Au temps des premiers Apple ou des premiers compatibles IBM).Ces ordis étaient loin d'avoir la puissance de calcul et d'affichage des smartphones actuels : impossible d’éditer des cartes de géo en haute définition sur des écrans non grahiques qui affichaient 40 colonnes (cf. le logiciel Cartax).
La formation s’occupait beaucoup à apprendre à programmer des tris en tous genres, sans réelle relation avec les contenus enseignés par les disciplines scolaires. http://clioweb.free.fr/clio/egotechnohistoire.htm

Mais longtemps avant l’invention du web 1.0, ces initiatives ont sensibilisé les enseignants aux évolutions prévisibles. Elles ont disposé à supporter les balbutiements de l’Internet, quand la connexion aléatoire et coûteuse se faisait à 56 ou 64 ko. Elles ont permis de questionner les pratiques du métier de prof. Elles ont parfois permis des changements de carrière.
Ce mouvement a été brutalement interrompu par la politique menée par Claude Allègre : obsédé par la logique « un prof devant une classe », il a détruit la formation continue, oubliant que la formation est un élément-clé de toute réforme réussie.

Dix ans plus tard, le ministre Chatel a supprimé l'HG en Terminale S. Dans les instructions officielles réécrites dans l'urgence, l’usage de l’ordinateur est devenue une injonction obligée. Pour de bonnes raisons (ne pas accroître le nombre des disciplines), tout nouvel enseignement doit se faire une place sans moyens. Le Ministère demande aussi aux lycéens de connaître des savoir-faire qu'il a négligé de leur faire enseigner.

Du coup, les obstacles majeurs demeurent : dans une classe à 36 lycéens, il est difficile d'échapper au cours magistral (dialogué). Dans les salles informatiques, les ordinateurs ont vieilli, et l’accès à un réseau est souvent un vrai parcours du combattant (essayez de vous connecter au wifi public et gratuit dans une université !).

.
.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 novembre 2014

LM : Le sexe des maths

 

Le sexe des maths, Le Monde Education, 30.10.2014
http://www.lemonde.fr/education/article/2014/10/30/le-sexe-des-maths_4515295_1473685.html


« En 2012, les filles représentaient 38 % des effectifs des terminales S spécialité mathématiques, 29,7 % des effectifs des classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles, 28 % des élèves diplômés d’une école d’ingénieur, et 27 % des titulaires d’une licence professionnelle en sciences. Le déséquilibre est tel que, depuis 2000, la mixité des formations est l’un des chantiers prioritaires des conventions interministérielles sur l’égalité ».

Au XIXe F-J Gall ou Paul Broca attribuent ce type d’inégalité à une prédisposition biologique. Cette vision fait sourire, mais elle n’a pas disparu, notamment en Amérique du Nord. Pour la psychologue canadienne Doreen Kimura (S. Fraser U) dès la naissance les hommes et les femmes n’ont pas les mêmes schémas cognitifs.


Toutes les études récentes ont souligné l’importance du contexte social et culturel.

« Isabelle Regner et Pascal Huguet, enseignants-chercheurs en psychologie sociale de l’université d’Aix-Marseille, ont ainsi demandé à 454 élèves de 6e et de 5e de reproduire la figure de Rey-Osterrieth, qui mêle des triangles et des carrés de différentes couleurs. Quand cet exercice était présenté comme un exercice de dessin, les filles réussissaient mieux que les garçons. Lorsqu’il était présenté comme un test de géométrie, les garçons surpassaient les filles. Pour les chercheurs, ces expériences démontrent la puissance des stéréotypes sociaux : les filles ont tellement peur de confirmer les idées reçues sur leur faiblesse en maths que cette pensée les empêche de réussir ».

« les études montrent que même s’il n’y a pas de différences de performance entre les enfants, les professeurs croient que leurs élèves garçons sont plus forts en maths que leurs élèves filles. Sans en avoir conscience, ils encouragent donc plus fortement les garçons, qui, dans les matières scientifiques, y gagnent une grande confiance en eux. »

Il faut donc analyser le poids des représentations sociales, questionner les pratiques des enseignants, aider les enfants à dépasser les clichés.
Le chemin de l’égalité sera long.

Femmes et Maths
http://www.femmes-et-maths.fr/

Pourquoi les femmes sont nulles en maths ?
http://lavventura.blog.lemonde.fr/2014/07/22/pourquoi-les-femmes-sont-nulles-en-maths/

Les filles, osez les sciences ! Maryline Baumard, Le Monde 27.02.2014
Chronique - Économie de la connaissance
http://www.lemonde.fr/idees-chroniques/
http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/03/les-filles-osez-les-sciences_4373701_3234.html

http://plus.maths.org
Plus is an internet magazine which aims to introduce readers to the beauty and the practical applications of mathematics.
Plus started life under the name of PASS Maths (Public Awareness and Schools Support for Maths) in 1997, when it was a project of the Interactive Courseware Research and Development Group, based jointly at the Universities of Cambridge and Keele.

.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 novembre 2014

Algérie 1954-2014

 

- Une colonisation féroce, JP Rioux, Le Monde 30.06.2002
http://www.lemonde.fr/archives/article/2002/06/30/une-colonisation-feroce_3148510_1819218.html

« En 1954, la réalité des faits a tout balayé et a préparé un temps de sang et de larmes. Près d'un million d'Européens croisent alors en Algérie près de neuf millions de musulmans, avec des taux de natalité respectifs de 19 et 45 pour mille, et un taux de mortalité infantile affreusement échelonnée de 46 pour mille chez les premiers contre 181 pour les seconds : la démographie comparée a ruiné la colonisation dite " de peuplement " et déjà transféré la misère des campagnes algériennes vers les bidonvilles. Tous les enfants d'Européens sont scolarisés dans le primaire mais seul un petit Algérien sur cinq va à l'école et peut profiter de la "civilisation" française. Le salaire journalier moyen dans l'agriculture est de 1 000 francs pour le roumi et 380 pour l'indigène. Le statut politique assez neuf de 1947 n'a jamais été appliqué et les élections sont plus que jamais truquées, ce qui désespère la maigre élite politique algérienne décidée à faire encore un bout de chemin avec la France infidèle. La tradition de violence ruineuse a eu mieux qu'un sursaut avec la terrible répression militaire de l'insurrection du Nord-Constantinois après le 8 mai 1945 ».
« ...L'impuissance coloniale a ainsi conduit une Algérie schizophrénique au bord de l'explosion ».


- Guerre d’Algérie, de la mémoire à l’Histoire, Le Monde 30.10.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/10/30/guerre-d-algerie-de-la-memoire-a-l-histoire_4515586_3246.html

- « Aujourd'hui, les mythes sont remis en cause » - Le Monde 30.10.2014
Entretien avec l'historien Mohammed Harbi, ex-cadre FLN durant la guerre, le manichéisme historique n'a plus cours

« Dans la presse algérienne, à travers le déballage d'affaires de corruption, de détournements de fonds, de malversations diverses, ce sont tous les mythes développés par les nationalistes qui sont remis en cause. L'attitude mafieuse de certains dirigeants est dénoncée publiquement. On ose évoquer les assassinats et les règlements de comptes du passé (la mort d'Abane Ramdane, par exemple), les purges au sein du FLN, les massacres (comme celui de Melouza). La presse, mais aussi des historiens, comme Anouar Benmalek ou Salah Mekacher, participent à cet éveil des consciences ».
« la révolution algérienne a rempli sa mission, celle de débarrasser le pays d'une domination étrangère. Elle l'en a débarrassé, mais elle l'a remplacée aussitôt par une autre domination, celle des nationaux ».


Egalement dans ce dossier du Monde 30.10.2014
- Sortir du déni et du mensonge
- « Notre idéal a changé de route en  1962 »
- En France, la génération des petits-enfants enfin décomplexée
Les 17-30 ans assument leur double appartenance et leur histoire tout en se sentant désormais étrangers " là-bas ", en Algérie

 .

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 novembre 2014

L'économie du partage

 

Qu’est-ce que l’économie du partage partage ? Internetactu, juillet 2014
http://www.internetactu.net/2014/07/

1ère partie : la professionnalisation de nos rapports sociaux
http://www.internetactu.net/2014/07/08/quest-ce-que-leconomie-du-partage-partage-13-la-professionnalisation-de-nos-rapports-sociaux/

2e partie : la régulation en question
http://www.internetactu.net/2014/07/09/quest-ce-que-leconomie-du-partage-partage-23-la-regulation-en-question/

3e partie : un capitalisme de catastrophe
http://www.internetactu.net/2014/07/10/quest-ce-que-leconomie-du-partage-partage-33-un-capitalisme-de-catastrophe/

4e partie : liberté ou insécurité ?
http://www.internetactu.net/2014/09/23/quest-ce-que-leconomie-du-partage-partage-44-liberte-ou-insecurite/

Posté par clioweb à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 octobre 2014

Chapoutot : Penser et agir en nazi

 

- Etudier le nazisme pour comprendre le droit
Esprit de justice, Antoine Garapon, 30.10.2014
http://www.franceculture.fr/emission-esprit-de-justice
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_13952.xml

Droit et nazisme : voilà deux notions qui semblent à priori incompatibles. C'est pourtant ce rapprochement insolite que fait Johann Chapoutot dans son dernier ouvrage. En étudiant les fondements normatifs et juridiques de l'idéologie nazie, ce livre nous ouvre de nouvelles perspectives pour penser le droit aujourd'hui.

invités :
Johann Chapoutot, Paris 3, a publié  "La Loi du sang : penser et agir en nazi" (Gallimard, oct. 2014)
Rainer Maria Kiesow EHESS
Comment les philosophes, juristes, historiens, médecins ont élaboré les théories qui faisaient de la race le fondement du droit nazi et de la loi du sang la loi de la nature qui justifiait tout : la domination, la procréation, l’extermination


- Christian Ingrao évoque le cas de Reinhard Höhn
Un des artisans de la théorisation nationale-socialiste du mouvement Völkisch
il réapparait comme directeur d'une académie pour chefs d'entreprise qu'il fonde en 1956 à Bad Harzburg.
Il publie en 1963 L'armée comme éducatrice de la nation
https://fr.wikipedia.org/wiki/Reinhard_H%C3%B6hn
http://de.wikipedia.org/wiki/Harzburger_Modell
Christian Ingrao, Croire et détruire. Les intellectuels dans la machine de guerre SS
http://www.lemonde.fr/livres/article/2010/09/30/croire-et-detruire


- La bonne conscience des bourreaux, café littéraire, RDV Blois 2014
Johann Chapoutot est interrogé par Christian Ingrao
l'audio est en ligne :
http://www.rdv-histoire.com/IMG/mp3/11-10_-_17h15_a_18h_-_la_bonne_conscience_des_criminels_-_penser_et_agir_en_nazi.mp3


rappel : Les médecins acteurs de l’eugénisme nazi, conférence de Benoît Massin, Cercleshoah, 2001
Les médecins furent la catégorie socioprofessionnelle la plus nazifiée en Allemagne, (69%). Les théories nazies étaient largement acceptées dans les milieux scientifiques, de tout bord politique, et ce, dès avant l’arrivée d’Hitler au pouvoir. La mise en œuvre de cette politique n'a été possible qu'avec l’active participation des médecins.
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article31

..

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 octobre 2014

Concours HG : biblios 1990-2013

 

Concours Histoire et géographie

La liste des bibliographies parues dans la revue Historiens et Géographes a été actualisée.
http://aphgcaen.free.fr/concours/hgbiblios.htm


Voir aussi trois liens vers des listes présentes sur Eduscol (pdf)
 
Les questions aux concours (1995-2014)
Les sujets de dissertation aux épreuves écrites (1998–2013)

- Capes externe HG

- Agrégation externe Histoire (1995-2013)
(erreur sur un titre : Agreg de ... Géo)

- Agrégation externe Géographie (1995-2013)

.
.

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 octobre 2014

Fusillés de 14-18

 

Le nombre de fusillés de 14-18 revu à la hausse - Le Monde 27.10.2014
Une bataille de chiffres autour des soldats exécutés par l'armée oppose le ministère de la défense et un historien
http://www.lemonde.fr/centenaire-14-18/article/2014/10/27/le-nombre-des-fusilles-de-la-grande-guerre-est-porte-a-825_4513267_3448834.html

« Le SHD (service historique de la défense) confirme le nombre de 639 fusillés pour désobéissance militaire, mieux connus par l'opinion sous le nom de fusillés pour l'exemple , soit ceux qui furent exécutés pour abandon de poste en présence de l'ennemi, refus d'obéissance, désertion à l'ennemi, voies de fait envers un supérieur, capitulation en rase campagne et instigation à la révolte ».
Un temps pressenti pour piloter le recomptage des fusillés, M.  Bach a fondé, en avril, Prisme 14-18, un collectif de chercheurs indépendants sur les fusillés. Pour lui, il est regrettable de mettre dans le même tableau « des criminels de droit commun ou des espions qui sont des traîtres et des soldats qui refusent de monter à l'assaut ou qui ont peur ».

« Les archives des conseils de guerre relatives aux fusillés, soit 120  000 images ont été numérisées et seront désormais consultables »


- Fusillés en 14-18 ? 563 (237 en 15, 74 en 17) ? 639 ? 47+55 sources peu explicites
Le blog Lignes de défense (Ouest-France) tombe dans le piège en additionnant tous les fusillés (y compris pour espionnage ou droit commun)


- Les chiffres selon Prisme 14-18 :
http://prisme1418.blogspot.fr/2014/05/mise-au-point-statistique-elaboree-par.html


- André Bach et la réhabilitation des fusillés de la Grande Guerre
http://36ri.blogspot.fr/2013/04/linvite-du-36e-andre-bach-et-la.html

« Une réhabilitation globale décrétée par l’Etat ?
- J’ai dit en quoi elle me gênait. De plus mon esprit un tantinet “libertaire” me fait dire que je trouve que pour un mouvement qui rejette “Un Etat dans lequel une conception de l’Histoire fait la loi”, il est piquant de demander à ce dernier de dire l’Histoire, sans attente que les historiens mettent à disposition ce sur quoi fonder une opinion.
- Une réhabilitation en reprenant juridiquement cas pas cas ? L’exemple malheureux de Chapelant, que je viens de vous expliquer, déconseille une démarche qui conduit à une impasse.
- Reste ma solution, iconoclaste peut-être, qui bouscule les usages : faire la transparence avec l’arrière-pensée que le citoyen est capable sans maîtres penseurs de décréter en son for intérieur ceux à qui il rend leur honneur foulé aux pieds dans les égarements d’un monde en folie...»

rappels :
- http://clioweb.canalblog.com/tag/fusillespourlexemple
- Théophile Maupas et les caporaux de Souain, le combat de Blanche Maupas, une femme déterminée, pas seulement une veuve éplorée.
http://clioweb.canalblog.com/tag/Blanche
.

Blois 2015, Construire un Off

 

Blois 2015, Construire un Off
Compte-rendu de la réunion à la bourse de travail le 11.10.2014
rédigé par Fanny Gallot et Servane Marzin
http://blogs.mediapart.fr/edition/rendez-vous-de-lhistoire-de-blois-2014-les-rebelles-quelle-edition/article/271014/11-octobre-bourse-du-travail-bloi

« Dé-gauchetiser » ? - « Que ce soit parce que Marcel Gauchet n’est au fond que le symbole/symptôme d’un système que nous condamnons, parce qu’il nous semble essentiel d’aller plus loin dans l’élaboration d’une histoire critique ou parce que nous aimerions promouvoir d’autres échanges entre des militant-e-s, des enseignant-e-s du premier et du second degré et du supérieur, il nous semble essentiel de faire émerger une autre voix et une réflexion plus large ».

Construire un off
La volonté [est affirmée] de construire d’autres liens entre le secondaire et le supérieur où les premiers ne viendraient pas [seulement] « consommer » les résultats des recherches des seconds mais où la rencontre serait pensée dans l’interaction, en relation avec la façon d’enseigner l’histoire dans le secondaire.
Pour Blois 2015, des ateliers permettraient de mettre en place des RDV OFF, avec davantage d’allers-retours entre intervenants et participants.
Il est aussi envisagé de « dénationaliser les interventions en invitant des collègues étrangers et de décloisonner d’un point de vue disciplinaire en associant à nos réflexions d’autres sciences humaines et sociales ».


http://blogs.mediapart.fr/edition/rendez-vous-de-lhistoire-de-blois-2014-les-rebelles-quelle-edition

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 octobre 2014

Degoogliser Internet ?

 

Dégooglisons Internet : notre (modeste) plan de libération du monde - Framablog, 07.10.2014
http://www.framablog.org/index.php/post/2014/10/07/degooglisons-internet

Extraits :
« Le géant de Mountain View est passé de simple moteur de recherche à un inventaire à la Prévert qui propose suite bureautique, stockage dans le cloud, magasin d’applications, livres, musiques et films, plusieurs OS (systèmes d’exploitation… mais encore des brevets sur les téléphones, l’électronique, la robotique et le vivant… Comme nous le disions lors d’une de nos frama-conférence aux dernières RMLL : « Google, c’est le nouveau Skynet ».
Or Google n’est qu’une lettre des GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft) qui, avec Dropbox, Avaaz, Twitter (et tant d’autres…) ont réussi à nous rendre tellement dépendants de leurs services que nous finissons par travailler pour leur empire sans même nous en indigner ».


« Nous avons montré qu’une structure aussi complexe que Framasoft peut se libérer de Gmail, Google Groups, Analytics, ainsi que d’Adsense et les services embarqués »... « Sur trois ans, nous comptons proposer toute une liste de services libres (stockage cloud, hébergement de fichiers, tube vidéo, listes de diffusion, micro-blogging et blogs) »

Nous avons besoin de sous vous (mais de sous aussi ^^)
« Actuellement, notre budget annuel représente 2,27 secondes du chiffre d’affaires annuel de Google. Rien qu’avec cela, on accomplit déjà beaucoup. Mais avec votre aide, nous pouvons aller plus loin ».

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Voyage au cœur de la carto radicale

 

logo-ville-representations

 

Rouen, jeudi 30 octobre 2014, 18h30

Un voyage au cœur de la carto radicale,

Conférence par Philippe Rekacewicz
visionscarto.net


dans le cadre du du Doctorat Sauvage en Architecture
(cycle "ville et représentations")
Echelle Inconnue, 18 rue Sainte Croix des Pelletiers 76000 ROUEN
Téléphone : 02 35 70 40 05
http://www.echelleinconnue.net/

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2014

Mulhouse : Forum Libération 2014

 

Libération, le Forum de Mulhouse 2014
Le programme :
http://www.liberation.fr/evenements/7-programme-des-debats/

http://www.liberation.fr/evenements-libe,100200


Le vidéos du Forum
http://www.liberation.fr/forum-mulhouse-2014,100447


Dominique Cardon : «Il faut privilégier la liberté sur le contrôle»
http://www.liberation.fr/video/2014/10/25/dominique-cardon-il-faut-privilegier-la-liberte-sur-le-controle_1129338

Google présente des «résultats de recherche personnalisés, biaisés, en fonction de ce qu’il croit savoir de nous».
« l’internaute a tendance à s’enfermer lui-même. Les chemins de traverse, connaît pas. Ça tourne pas mal en rond en fait : 0,3% du contenu agrège 80% du trafic. La pensée dominante, c’est la page 1 de Google.
« L’illusion contemporaine répandue : on aimerait être quelque chose d’assez différent de ce qu’on est, lire plusieurs médias, comparer, pour se forger sa propre opinion. La réalité des usages est différente. Selon les sondages, 20% des téléspectateurs déclarent regarder Arte, en réalité, ils ne sont qu' 1%.»

Le hacker Okhin : «On ne sauvera pas le monde en regardant des vidéos de petits chats»
http://www.liberation.fr/evenements-libe/2014/10/25/on-ne-sauvera-pas-le-monde-en-regardant-des-videos-de-petits-chats_1129420
le hacker Libération 11.04.2014 : http://www.liberation.fr/evenements-libe/2014/04/11/okhin-il-y-a-une-image-romantique-du-hacker_995504

«Taubira représente dans le débat public tout ce que Finkielkraut n’aime pas»
http://www.liberation.fr/evenements-libe/2014/10/24/taubira-represente-dans-le-debat-public-tout-ce-que-finkielkraut-n-aime-pas_1128710

Chers fraudeurs
Au forum de Mulhouse, petite leçon sur l’impôt à l’heure où les politiques s’évertuent à le rendre si peu légitime
http://www.liberation.fr/evenements-libe/2014/10/25/chers-fraudeurs_1129674

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 octobre 2014

Survol de France : Chartres

 

tremblade-sf

dans les nouveautés d'octobre de Survol de France,
ds photos aériennes de La Tremblade
http://www.survoldefrance.fr/update.php
dont http://www.survoldefrance.fr/affichage2.php?img=48499


chartres-48376

et en septembre, Chartres photographiée par Fred Geiger 48373 à 48376
http://www.survoldefrance.fr/affichage2.php?img=48376
et 144 autres photos
http://www.survoldefrance.fr/affichage.php?search=chartres&autocompletion=1

 

survol-map

utiliser Google Maps pour localiser les photos mises en ligne
http://www.survoldefrance.fr/googlemaps/googlemaps.php?all=1 (puis zoomer sur Chartres)


Ces photos aériennes sont a compléter par les illustrations mises en ligne par des wikipédiens
Chartres : http://fr.wikipedia.org/wiki/Chartres
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Chartres

La cathédrale de Chartres
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cathédrale_Notre-Dame_de_Chartres
dont Corot, la cathédrale en 1830

La cathédrale, intérieur et extérieur, et un atlas de 1867
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Cathédrale_ND_de_Chartres

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

7.11 : Yves Modéran, oeuvres posthumes

 

UNIVERSITÉ DE CAEN BASSE-NORMANDIE
Séminaire de recherche du Centre Michel de Boüard-CRAHAM (UMR 6273) :
« Histoire, archéologie et civilisations des mondes anciens et médiévaux » (responsable : P. Bauduin)

Séminaire d’Histoire antique (UE 5145H4)
https://www.unicaen.fr/crahm/spip.php?article801
Vendredi 7 Novembre 2014 14H30-17H
AMPHITHEÂTRE  POINCARÉ


5e journée d’études sur l’Afrique antique et alto-médiévale (Caroline Blonce, Christine Delaplace)

Présentation des œuvres posthumes d’YVES MODERAN


Michel-Yves  PERRIN, EPHE, Paris :
« Observations sur la place de l’œuvre d’Yves Modéran dans l’historiographie récente sur les Vandales ».


Claude BRIAND-PONSART, UCBN :
« Présentation du colloque Centres de pouvoir et organisation de l’espace ».
Xe colloque international sur l’histoire et l’archéologie de l’Afrique du Nord préhistorique, antique et médiévale (Caen, 25-28 mai 2009),
éd. Claude Briand-Ponsart, Caen, 2014, CRAHAM, Université de Caen Basse-Normandie.



 

Yves Modéran  Les Vandales et l'Empire romain,
édité par Michel-Yves Perrin (EPHE), Ed. Errance - Actes Sud, 09.1984
http://clioweb.canalblog.com/tag/Moderan

Université de Caen Basse-Normandie, 25-28 mai 2009
Histoire et archéologie de l’Afrique du nord préhistorique, antique et médiévale
Centres de pouvoir et organisation de l’espace
10e colloque international
https://www.unicaen.fr/crahm/IMG/pdf_Colloque_Afrique_fiche.pdf


ymoderan

Yves Modéran (1955-2010)
http://aphgcaen.free.fr/ym/yvesmoderan.htm


.

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 octobre 2014

L'évangélisme digital et les réfractaires

 

- L'école française en retard d'une révolution (au sens de mutation) ? Le Monde 09.10.2014

« L’école fonctionnera bientôt comme une bibliothèque ». John Mahaffie, « futurologue »
« le cours va disparaître à plus ou moins brève échéance, même s’il restera des moments où la parole du professeur sera irremplaçable ». « Il faudrait penser des espaces ouverts par discipline où l’élève peut travailler à la carte, avec d’autres élèves plus jeunes ou plus âgés, aidés d’un enseignant » Sophie Pène, Paris-Descartes, CN Numérique

L’article de M. Baumard consacre 4 lignes à Jules Ferry 3.0, le rapport du Conseil national du numérique,
mais cite abondamment François Taddéi, Eric Charbonnier (OCDE) et « l’école en 2030 » vue par les invités de Wise, le forum qatari
http://www.lemonde.fr/education/article/2014/10/09/l-ecole-francaise-en-retard-d-une-revolution_4503181_1473685.html

http://www.cnnumerique.fr/wp-content/uploads/2014/10/Rapport_CNNum_Education_oct14.pdf
http://www.cnnumerique.fr/education/
[ Le débat sur l'école ne mériterait-il pas plus qu'un lobbying forcené dans certains médias ? ]


- De l'incertitude 2.0, Ghislain Dominé, Lannoy 29
Trois citations dans un point de vue que l'auteur, salarié du CNDP, auteur d'un blog nordiste a été prié de retirer :

« Le numérique n’est qu’un ensemble d’outils. Sans doute au potentiel gigantesque. Mais rien de plus néanmoins que des outils. Plus que jamais, la pédagogie doit redevenir la priorité ».

« Cette fascination pour la technologie, et notamment les outils numériques, tétanise. Elle focalise la pensée sur l’extrémité et non pas sur le point d’origine, celui qui manie l’outil. Elle polarise les énergies vidant le moteur de tout son fuel. Elle sacrifie celui qui agit au profit de l’outil que l’on vénère ».

« L’évangélisation digitale menée par notre institution n’aura réussi qu’en un seul domaine : renforcer la parole des réfractaires » qui dénoncent le numérique pour mieux mettre au pilori la pédagogie.
[ Les journalistes donnent de plus en plus d’écho à ceux qui rêvent d’enfermer l’école et de la couper du monde. Pour compenser leur extase devant les machines et justifier leurs craintes sur l'évolution de leur métier ? ]


- Un article de Louise Tourret pour Slate
http://www.slate.fr/story/93895/education-numerique-censure

La réaction de Laurent Fillion :
« en censurant la réflexion, le courage et le débat, on encourage la médiocrité et la caricature ».
http://laurentfillion.wordpress.com/2014/10/25/mediocrites/

- La compassion de Yann Houry :
http://www.ralentirtravaux.com/le_blog/?p=2572

- Critiques et engagés, la lecture de Philippe Watrelot
http://philippe-watrelot.blogspot.fr/2014/10/critiques-et-engages.html
« il importe de rappeler à tous les enseignants (il n’en est pas de même pour les fonctionnaires d’autorité ou ceux dont le contrat le spécifie) que le devoir de réserve n’existe pas ! Nous avons simplement un devoir de discrétion sur nos opinions politiques ou religieuses dans le cadre de notre enseignement. Mais “agir en fonctionnaire...” ne signifie pas abolir toute pensée et être dans la soumission  malgré ce que certains membres de la hiérarchie voudraient croire. Derrière cette question de “réserve”, il y a bien souvent des enjeux de pouvoir voire plus prosaïquement du marquage de territoire... »

- Les 10 choses qu’il ne faut pas dire sur le numérique à l’école sous peine de ….
http://www.ticeman.fr/lacaverne/?p=677

dont « Cet ENT est inutilisable »
« Il y a de biens meilleurs outils que l’on utilise déjà »
« Je vais faire à ma sauce »

« aucune des vraies questions n’est posée. Où sont les élèves ? Où sont les profs? »

- 25.10.2014 V. Soulé, Libération... Interviewé mardi par France 3 Nord-Pas-de-Calais, Ghislain Dominé semblait sous le choc : «J’ai l’impression de m’être pris un tsunami en pleine figure...»
« ... Le ministère de l’Education semblait mardi chercher l’apaisement. Il faut dire que jeudi, la ministre Najat Vallaud-Belkacem et François Hollande ont rendez-vous pour parler numérique à l’école… »
http://www.liberation.fr/societe/2014/10/28/numerique-les-profs-pries-de-ne-pas-critiquer_1131425

.
.

24 octobre 2014

Public History in a Digital World

 

publichistory

 


Public History in a Digital World
The Revolution Reconsidered
IFPH-FIHP International Conference, Amsterdam 23-25 October 2014 – #IFPH2014
http://ifph.hypotheses.org/267

The IFPH-FIHP federation aims to:
- create an international network of public history programs, scholars, and practitioners
- facilitate the international exchange of information on teaching and research in and the practice of public history
- share recommended professional and academic best practices, including standards for evaluating public history scholarship
- foster participation of public historians and their organizations in international congresses and other meetings of scholars in the field
- encourage the formation of national committees of historians working in the field of public history
Le blog de la Fédération internationale pour l'histoire publique (FIHP) donne un écho aux débats internationaux entre historiens publics et informe des activités de la IFPH-FIHP
http://ifph.hypotheses.org/

http://publichistorycommons.org/ncph-and-international-public-history/#more-6167

What is public history ?
http://ncph.org/cms/international-federation-for-public-history/

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 octobre 2014

GRCDI : La culture numérique

 

« La culture numérique : au-delà des discours, un objet d’enseignement ? »
Journée d’études du GRCDI, Rennes le 17.10.2014
http://culturedel.info/grcdi/?p=372
http://culturedel.info/grcdi/


De quelles compétences, de quels savoirs « numériques » auront besoin les futurs professionnels de la société en réseaux ?

La question de la/les « culture numérique » a été éclairée sous trois angles :
- La dimension épistémologique : quelle(s) définition(s), scientifiquement fondées, argumentées, peut-on donner de la culture numérique ? Que recouvre-t-elle vraiment ? Quels sont ses fondements épistémologiques ?
- Les enjeux de formation : quelles compétences ? quelle formation ?
- Les enjeux didactiques : la culture numérique est-elle porteuse de savoirs, de notions, de contenus enseignables spécifiques, et notamment distincts de ceux de l’informatique, des médias ou de l’information-documentation ?

Les supports de présentations utilisés sont disponibles en ligne.
Eric Guichard :
http://culturedel.info/grcdi/wp-content/uploads/2014/10/JE-GRCDI-Support_E.Guichard-culture-numerique.beam_.pdf
Hervé Le Crosnier :
http://culturedel.info/grcdi/wp-content/uploads/2014/10/JE-GRCDI_Support_H.LeCrosnier.pdf


rappel : le colloque Cultures numériques, Education aux médias et à l'information, Lyon 2013 :
http://emiconf-2013.ens-lyon.fr/


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 octobre 2014

Médias : la longue perche

 

longueperche

Une photo utilisée par Véronique Soulé dans le billet
Najat Vallaud-Belkacem, une reine de la com à l'Education (source : Philippe Wojazer, Reuters)
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2014/10/najat-vallaud-belkacem-une-reine-de-la-com-%C3%A0-leducation-.html

Cette photo est excellente pour illustrer les conditions de travail des journalistes politiques
et le poids des communicants sur la presse. Au temps de Chatel, certains quotidiens savaient détailler
le contenu d'une conférence de presse qui n'avait pas encore eu lieu 

Sur cette photo, voir la disposition des journalistes,
la variété des matériels utilisés (la longue perche, le micro tendu à bout de bras,
les caméras sur pied ou à l'épaule...). Une profession qui semble se féminiser lentement...
Il serait intéressant de voir les images qui résultent des angles de cette prise de vue groupée...

Pourquoi ce travail en meute qui existe aussi pour la promotion d'un film,
chaque chaîne de TV essayant de faire croire que son reporter a été le seul convié au show ?


.

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 août 1914 : un jour en enfer

 

Le Luxembourg belge a particulièrement commémoré le centenaire de la "bataille des frontières" qui, les 22 et 23 août 1914, a causé la perte dans cette province voisine de la Lorraine de 14 500 soldats français, 6 000 soldats allemands et de 900 Belges. L'affrontement fut notamment meurtrier dans les villages d'Ethe, Bleid et Gomery où périrent 2 300 soldats français, 700 soldats allemands et 282 civils belges massacrés par l'envahisseur. La télévision locale TVlux a diffusé un magazine titré "Un jour en enfer" et un reportage rappelant ces événements :
http://www.tvlux.be/video/-un-jour-en-enfer-ep-3-ethe-gomery-latour_16631.html
http://www.tvlux.be:video:la-bataille-des-frontieres-en-luxembourg_17084 2.html


Deux associations, les Amis du patrimoine latournois et "Sur les pas de la mémoire", s'évertuent à conserver le souvenir de ces journées et des victimes grâce au musée de Latour et aux reconstitutions présentées à la date anniversaire alors qu'un parrainage des tombes a été mis en place :

http://www.tvlux.be/video/ethe-1914-sur-les-pas-de-la-memoire_17065.html
http://www.tvlux.be/video/ethe-sur-les-pas-de-la-memoire_11050.html
http://www.tvlux.be/video/ethe-parrainage-des-tombes_17083.html


Le 22 août 2014 et les jours suivants, d'importantes cérémonies eurent lieu sur le sol de la commune de Virton qui comprend les villages d'Ethe, Bleid, Gomery et Latour. Un hommage fut notamment rendu aux soldats de Normandie, du Maine et d'Île-de-France qui tombèrent en pays de Gaume comme le rapporte le journal télévisé spécial 14-18 de TVlux du 25 août 2014

http://www.tvlux.be/video/jt-special-14-18_17108.html

Vidéos : La Bataille des Frontières – Un jour en enfer (14-18)
http://www.tvlux.be/video/un-jour-en-enfer-ep-1-avant-la-bataille-des-frontieres_16541.html
source : JCR

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 octobre 2014

Arte : Histoire du capitalisme

 

- Trois mardis d'octobre, Arte diffuse une série d'Ilan Ziv sur l'histoire du capitalisme

1 Adam Smith : à l'origine du libre marché ? 55 mn, 14 oct, 20 h 50
2 La richesse des nations, nouvel évangile ? 14 oct 21 h 45
3 Ricardo et Malthus, vous avez dit liberté ? 21 oct  22 h 30
4 Et si Marx avait raison ? 21 oct 23 h 20
5 Keynes/Hayek, un combat truqué ? 28 oct 22 h 45
6 Karl Polanyi, le facteur humain, 28 oct 23 h 35

en pdf en français
https://ilanziv.files.wordpress.com/2014/09/capitalisme-12p.pdf
http://ilanziv.wordpress.com/2014/09/

http://info.arte.tv/fr/capitalisme
(à capturer avc Captvty)


- Le capitalisme disséqué sur Arte
http://www.mediapart.fr/journal/economie/141014/le-capitalisme-disseque-sur-arte

extrait :
« Trente ans plus tard, Friedrich Hayek ne regrettait rien, ne renonçait à rien. « Il a occulté tous les faits qui ne rentraient pas dans sa théorie », rappelle Robert Boyer, économiste de la régulation. Pourtant, c’est vers cet économiste, et son successeur Milton Friedman, que se tourneront les néo-libéraux pour régénérer le capitalisme ». 

« Trente ans après cette contre-révolution néo-libérale, malgré les crises, malgré la marchandisation toujours plus poussée du vivant, de la nature, de l’homme, ce capitalisme continue à prospérer, dans la plus totale opacité. « Ce que j’ai appris de ce documentaire, explique aujourd’hui son réalisateur, c’est que l’économie ne doit pas être abandonnée à une minorité. C’est trop dangereux, car elle détermine nos vies et peut détruire nos sociétés. Nous devons nous engager et le savoir est le meilleur moyen de résister. »

Challenges semble moins aimer la série...

..

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

LM : Les mots creux

 

Les mots creux
Bastien Bonnefous, Le Monde Opinions, 19.10.2014
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/10/19/les-mots-creux_4508643_3232.html

« Quand le travail devient un « coût », quand les cotisations sociales sont transformées en « charges », quand la question de la réforme de l’assurance-chômage « doit être reposée », la gauche parle comme la droite. Elle serait même devenue une « droite complexée », adepte de la « double pensée », concept emprunté à George Orwell par le philosophe Jean-Claude Michéa, selon lequel on réalise en pratique ce que l’on dénonce en théorie. « La gauche est incapable de parler avec ses propres mots », estime Juan Branco, chercheur à l’ENS, qui regrette que la gauche de gouvernement ait abandonné « tout discours lyrique au profit d’une parole technocratique, dénuée de tout sens tragique de l’Histoire ».

« A l’heure où le Front national engrange chaque jour des voix supplémentaires, la reconquête par les partis traditionnels, à commencer par le PS, d’une parole audible par l’ensemble de la cité est donc indispensable… »

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 octobre 2014

5e Salon de la pédagogie Freinet

 

5e Salon de la pédagogie Freinet

 
Mercredi 5 novembre 2014
A partir de 13 heures
 
Maison des métallos
94, rue Jean-Pierre Timbaud
Paris 11e


 
Salon organisé par l’ICEM – pédagogie Freinet
et l’IPEM, son groupe départemental parisien
Avec le partenariat de la Maison des métallos
http://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/35294

Programme

13 h : Accueil des participants


13 h 20 : Ouverture du Salon par la Maison des métallos et par l'IPEM

13 h 30 à 15 h : Table-Ronde sur le thème « Désirs de savoirs, désir d'enseigner » avec :
- Philippe Meirieu, auteur récemment de Le plaisir d'apprendre ;
- Serge Boimare, auteur de Ces enfants empêchés de penser et La peur d'enseigner ;
- Martine Boncourt, membre de l'ICEM, auteur de L'autorité à l'école, mode d'emploi.

Animation : Philippe Mourrat (directeur de la Maison des métallos)

15 h à 15 h 30 : Pause (visite des stands, échanges informels)


15 h 30 à 16 h 30 : Ateliers autour du thème « Désirs de savoirs, désir d'enseigner. Et si la pédagogie Freinet... »
- Atelier 1 : Découvrir la pédagogie Freinet
- Atelier 2 : Agir contre les empêchements à apprendre
- Atelier 3 : Se lancer en créations mathématiques et en textes libres
- Atelier 4 : Faire vivre les désirs individuels et collectifs dans la classe
- Atelier 5 : Travailler en pédagogie Freinet sur un an


16 h 30 à 17 h 30 : Échanges informels
(les animateurs d'ateliers auront un badge indiquant l'atelier de façon à ce que les visiteurs puissent les repérer et aller plus loin dans l'échange)

 
Contact : Emilie Lassau
elassau@gmail.com

Entrée libre en fonction des places disponibles

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14-18 : 3 femmes et une herse

 

3robustes  
Une photo improbable (15.07.1917)

   ad-boeufs   wla-q30655   
Contredite par les images de 1917-1918
       elephant-labour-14  
qui ne sont pas toujours significatives de la réalité en Europe.
Cinq photos du travail à la campagne en 1914-1918 (dont 4 avec des femmes).
Cherchez l'erreur.

 
La conclusion de la Chronique 428 analyse et commente une photo  publiée dans un manuel d'Histoire de 1ere (2007). 5 billets de blog ont préparé cette rédaction ; ils sont à lire en ordre inverse, le plus ancien étant en bas de ces pages.
http://clioweb.canalblog.com/tag/womenatwork


-
Cette photo improbable a été publiée dans le magazine Lectures pour tous du 15 juillet 1917 (merci Commons).
- La mise en scène des trois femmes est en contradiction avec la réalité du travail de la terre.
- Sur ce travail, regarder plutôt les photos anglaises de la War Land Army (autre forme de propagande ?)
  ou les images du film La femme française pendant la guerre (merci Youtube et CR)
- Mais la photo a inspiré les publicitaires qui ont dessiné des affiches d'appel à l'emprunt aux USA et au Canada


NB : Les illustrations sont volontairement reprises des messages précédents.


3robustes

Trois femmes et une herse. Le professeur d'HG enseigne à voir.
http://clioweb.free.fr/chronique/aphg428.pdf


« L’école n’enseigne pas à voir » affirmait Pierre Rosenberg en 2007.
Un détour, avec l’aide du web, par la couverture de l’Abécédaire 14-18 (Historiens & Géographes 427) incite à penser le contraire.

Trois femmes, photographiées de dos, donnent l’impression de tirer une herse.
Commons reproduit la photo et en indique la source : Lectures pour tous du 15 juillet 1917 (merci Commons).
Le magazine peut être consulté en ligne grâce à Gallica

L’image est pour le moins surprenante.
Passons sur la tenue de ces « paysannes ».
S’il s’agit bien d’une herse, les chaînes impliquent la présence de deux
chevaux de trait. Comment laisser croire que deux femmes tirant ces chaînes avec le haut de leurs cuisses auraient une force suffisante pour déplacer un tel instrument et briser les mottes de terre ? Que penser du rôle de la femme au centre, avec une simple corde passée sur l’épaule gauche ?
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/09/29394425.html



 wla-q30655


Si l’objectif est de montrer la réalité et la variété des métiers exercés par des femmes, de nombreuses images tout aussi efficaces sont archivées sur le web (WW1 Women at Work). Les photos des munitionnettes de Chilwell (Notts) en 1917 sont visibles sur Commons, tout comme celles de la Women’s Land Army (250 000 volontaires en 1917). Les femmes y utilisent des chevaux, pour le labour ou le transport du bois. Même dans « La femme française pendant la guerre », un film d’A. Devarennes commandé par les militaires du SPCA en 1918, des paysannes conduisent des chevaux ou des boeufs. (merci Youtube et CR). Alors pourquoi une telle mise en scène si peu vraisemblable ?
http://tinyurl.com/ww1-w-work

« Plus de chevaux pour tirer la herse. N’importe ! » « Trois robustes paysannes s’attellent à l’outil », peinent si bien que le permissionnaire, à sa prochaine venue, retrouvera son champ en pleine prospérité ». La légende complète traduit la tonalité moralisatrice et nationaliste des articles de Lectures pour tous. La mise en scène est au service de la propagande ; elle inspire des affiches aux USA (« Save Wheat » – « Women of France are struggling against starvation ») et au Canada (« Buy Victory Bonds »).

La dimension symbolique, peu soucieuse de la réalité, est aussi à l’oeuvre dans
« The French Woman », une affiche analysée par Laurent Veray pour l’Histoire par l’image. G-E Capon y représente, devant une Marianne guerrière, trois femmes : l’ouvrière, la mère, la paysanne. Cette fois-ci, c’est une fourche qui est sensée incarner le travail de la terre ! Un outil habituel pour cultiver un potager mais pas pour espérer retourner tout un
champ de maïs ! http://tinyurl.com/ww1-w-propa


Alors comment expliquer, en classe, le succès durable de ces images peu réalistes et sur le web, les commentaires
souvent caricaturaux qui les accompagnent ? L’efficacité visuelle et le symbole (cf. la faucille et le marteau) l’emportent parfois sur la réalité matérielle dans une histoire scolaire plus attentive au culturel qu’au social. Et les idées reçues (les femmes auraient « découvert le travail en 1914 », la guerre aurait « émancipé les femmes » !) ont davantage de force que le travail des historiens quand ils décrivent le travail au quotidien des 7 millions d’actives en 1913 ou traitent du retour à la situation antérieure dès 1919. La polémique peut aussi empêcher de voir une réalité : cf. les étoiles des déportés du convoi de Westerbork en 1944 au début de Nuit et Brouillard. « La répétition de la même affiche en fait un passage obligé » écrivent Christian Delporte et Marie-Claire Gachet. Une affiche de propagande de Vichy (« les deux maisons ») est omniprésente dans les manuels ; elle a été plébiscitée par les professeurs d’HG, apparemment sans réelle interrogation sur sa datation ou sa diffusion réelle.
http://tinyurl.com/ww2-vichy-propa


La formation de l’esprit critique est revendiquée par tous les enseignants. Si la lecture distanciée n’est pas seulement
une incantation, elle implique une réelle attention aux sources, une lecture rigoureuse et plurielle de l’image et un intérêt pour sa réception. Mais des programmes élaborés en flux tendus en 2010 et conçus pour être survolés laissent-ils le temps d’appliquer à l’histoire scolaire les pratiques du métier de l’historien ?


wla-q31003


WW1 - A woman carter, wearing waterproof coat, sou'wester and puttees,
smiles for the camera as she sits in the driving seat of her cart.
http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//21/media-21010/large.jpg


14.11.2014 :

thebaud

Couverture à comparer avec : Planting A Victory Garden
Mrs. Drewry rides atop her tractor while planting crops for her victory garden during World War I
Cincinnati, ca.1917 - Photo by Cincinnati Museum Center/Getty Images
http://www.gettyimages.fr/detail/photo-d%27actualit%C3%A9/mrs-drewry-rides-atop-her-tractor-while-planting

Si la photo est la bonne, alors elle peut difficilement illustrer
le travail des femmes dans les pays d'Europe en guerre en 14-18.
Pas plus que la mise en scène de l'attelage improbable des trois femmes et de la herse. :-):-)

19.11.2014 - En 1941, le magazine L'illustration exploite aussi l'anecdotique avec l'éléphant laboureur (il n'est pas guidé par une femmme)


.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

19 octobre 2014

Elisée Reclus, géographie et anarchie

 

reclus2

Elisée Reclus (1830-1905) en Suisse
http://fr.wikipedia.org/wiki/Elisée_Reclus

 

Élisée Reclus, théorie géographique et théorie anarchiste,
long article (66 000 signes) d'une conférence de Philippe Pelletier, 31.12.2012
Aggiornamento HG, 17.10.2014
http://aggiornamento.hypotheses.org/2373

extraits :
« De prime abord, Élisée Reclus (1830-1905) ne semble pas avoir écrit un traité de théorie géographique…
Mais plusieurs chapitres de ses ouvrages, notamment introductifs ou conclusifs, exposent des principes géographiques forts. C’est notamment le cas de sa préface de L’Homme et la Terre (1905) ou l’introduction à l’ouvrage d’un autre géographe anarchiste, La Civilisation et les grands fleuves historiques (1889) de Léon Metchnikoff (1838-1888). En outre, comme viennent de le montrer de récentes recherches, la Nouvelle Géographie Universelle (1876-1894) d’Élisée Reclus, loin de se résumer à une simple description du monde, livre aussi des éléments généraux à travers une analyse régionale »...

« ... Il existe un lien historique, idéologique et personnalisé entre ces trois idéologies (les religions monothéistes, le marxisme, le catastrophisme écologiste). Le catastrophisme est un excellent moyen pour culpabiliser les individus de façon très religieuse, pour les tétaniser et pour les détourner, face à l’ampleur de ce qui paraît incommensurable et insurmontable, inhumain. L’« heuristique de la peur » proposé par un Hans Jonas (1903-1993), celui-là même qui suggérait une « dictature bienveillante » pour régler les problèmes écologiques de la planète, n’est rien d’autre qu’une supercherie ».

« Or l’anarchisme place la liberté et la critique du pouvoir au cœur de sa philosophie, de son éthique et de sa pratique...
L’analyse géographique permet de démasquer cette fiction en décrivant la réalité spatiale des exploitations (division socio-spatiale du travail), des dominations (division en États-nations et en empires), des oppressions (lieux de pouvoir coercitif, marginalisation des minorités, ghettos) et des aliénations (lieux de culte, lieux de la société marchande spectaculaire, lieux du sexisme). Une perspective anarchiste en géographie analyse, et dénonce, les formes spatiales du pouvoir, que celles-ci soient particulièrement coercitives ou visibles, ou moins fortes ».

« La géographie actuelle, outre qu’elle se complaît bien souvent dans un outillage informatique et quantitatif, garde cependant une lecture verticale de ces espaces…

... Une perspective anarchiste de la géographie peut libérer celle-ci de ce carcan verticaliste et lui substituer une lecture horizontale du monde, démontant les systèmes hiérarchiques du pouvoir et valorisant les tentatives horizontales d’émancipation humaine dans l’espace. Elle refuse une vision statique et fétichiste de la nature. Elle s’interroge sur les limites supposées de la biosphère et de la terre, mais aussi sur le retour du malthusianisme en science comme en politique.  Elle n’est pas l’esclave de la technologie, mais elle ne tombe pas non plus dans une critique aveugle ou tronquée de celle-ci. Elle se met au service non des dominants, en leur fournissant des outils d’analyse et de contrôle, des discours et des lectures du monde, mais au service de la société, du peuple, non pas de l’extérieur ou d’en haut, mais en son sein, en franchissant et en dépassant la barrière académique ».


pelletier

Philippe Pelletier, Paris, mars 2012
http://corotzilla.eklablog.com/salon-du-livre-jour-1-a44820332

geo-anar-pp

http://editions-libertaires.org/?p=519

.


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 octobre 2014

Des profs plus jeunes et très connectés

 

En 2014, des profs plus jeunes et très connectés
http://www.lemonde.fr/education/article/2014/10/16/en-2014-des-profs-plus-jeunes-et-tres-connectes_4506964_1473685.html

L’enquête quantitative réalisée en mars-avril 2014 pour la Mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN), auprès d’un échantillon représentatif de 1 409 enseignants de la maternelle au lycée

- Rajeunissement et féminisation
- des convictions et des valeurs fortes, une population toujours été plus ouverte que la moyenne des Français à l’altérité et aux droits de l’homme
- moins syndiqué, mais épouse des causes plurielles


Les enseignants apprennent encore bien peu à enseigner
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/10/09/les-enseignants-apprennent-encore-bien-peu-a-enseigner_4503144_3224.html

Un rapport d’inspection dresse un bilan sévère de la première année d’activité des ESPE (écoles supérieures du professorat de l’éducation) qui ont réintroduit une formation initiale mise à mal par Chatel.
http://www.education.gouv.fr/pid267/les-rapports-igen.html
http://observatoire-fde.fsu.fr/Rapport-de-l-Inspection-Generale.html

Posté par clioweb à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 octobre 2014

Radio filmée et TV parlante

 

dans le 7-9 du mardi 14 octobre, François Rollin conteste la pratique de la radio filmée.
http://www.franceinter.fr/emission-le-billet-de-francois-rollin-la-radio-cest-la-radio


Pour la forme :
« Quand je me montre à la TV, celle-ci met gracieusement à ma disposition une maquilleuse et un coiffeur, elle travaille le cadre, la lumière et le montage. A la radio, rien de tout cela, juste une caméra fixe, une lumière crue et lugubre…« en sorte que j'apparais tout vilain tout moche comme au naturel ».

Pour le fond :
« Ou bien on considère que la radio n'est qu'une préfiguration inaboutie de la TV, un balbutiement de la boite à images, auquel cas on a bien raison de rajouter l'image au son aussitôt qu'on en a la capacité technique.
ou bien on considère comme moi que la radio est un média à part entière et on lui laisse vivre son identité de radio. On ne la dénature pas avec des images inopportunes... »

« C'est tellement formidable la radio, cela laisse tellement de place à l'imagination...»
« La radio est un outil merveilleux, ne le pervertissons pas, n'en faisons pas une sous-TV ».

« On me dit, relisez votre contrat, vous avez dû signer. Je n'ai pas pris le temps de le lire : pour un petit bonhomme comme moi, le contrat n'est pas négociable ».
« ... Je vais faire un truc qui va faire rigoler ceux qui regarderont le podcast filmé mais auquel les auditeurs normaux ne comprendront rien »

un billet de Télérama sur ce sujet :
http://www.telerama.fr/radio/radio-filmee-francois-rollin-met-les-pieds-dans-le-plat-sur-france-inter,118029.php

Dans le brouillage des cartes actuel, chaque média oublie parfois sa spécificité.
Un moment, à la TV, un psychanalyste a aussi fait manger des gens dans le noir !
La TV qui ressemble souvent à de la radio fimée (cf. C'est dans l'air) ne sait pas exister sans mouvement, de la caméra (cf. Averty) ou de l'invité. Elle fait se déplacer sans raison des scientifiques dont l'intérêt est le raisonnement, pas la marche à pied.

En face, la radio essaie de ressembler à une TV sans les images : elle veut commenter de la peinture sans pouvoir la montrer, évoquer une exposition visuelle... Pourquoi ne se concentre-t-elle pas sur la parole ? Ausi bien pour le plaisir d'écouter une heure de témoignage ? Ou pour entendre un débat sur un des sujets qui font l'histoire ou l'actualité ? Ne serait-ce pas parce que des hommes de TV viennent exploiter leur notoriété ou compléter leur service sur des radios commerciales ?


20.10.2014 : Non, la radio ce n’est pas l’absence d’image
point de vue de Christophe Payet, éditeur vidéo sur le 7/9.
http://lebruitetlimage.fr/video-save-the-radio-star-non-la-radio-ce-nest-pas-labsence-dimage/

02.10.2014 : Ils jouent la comédie sur les ondes : belle collection de timbres, Télérama 02.10.2014
Pas facile d'incarner un rôle derrière un micro ! A l'exemple des comédiens de Rien ne s'oppose à la nuit, ils sont plus de deux mille à donner vie aux fictions de Radio France.
http://www.telerama.fr/radio/ils-jouent-la-comedie-sur-les-ondes-belle-collection-de-timbres,117209.php


.

 

Posté par clioweb à 15:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 octobre 1961

 

- « ici on noie les Algériens »
Fabriques documentaires, avatars politiques et mémoires partagées d’une icône militante (1961-2001)
par Vincent Lemire et Yann Potin, Genèses, via aggior
http://www.cairn.info/revue-geneses-2002-4-page-140.htm


- Jean-Luc Einaudi,  La Bataille de Paris : 17 octobre 1961 (2007)

- Seine macabre, Béatrice Vallaeys, Libération 15.10.2011
17 octobre 1961. Il y a 50 ans, une manifestation pacifique d’Algériens était sauvagement réprimée à Paris. On ignore encore le nombre des victimes. Grâce à l’ouverture des archives, la documentariste Yasmina Adi défie, dans un film, le déni et l’oubli.
http://www.liberation.fr/societe/2011/10/15/seine-macabre_768084

.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 octobre 2014

Cercleshoah : Adélaïde Hautval

 

hautval

Adélaïde Hautval (1906-1988)

Le Cercle d'étude de la déportation et de la shoah
vous invite à une
une Conférence-débat de Georges Hauptmann,
Professeur de médecine honoraire à Strasbourg
avec les témoins Génia Golgicht-Obœuf et Anise Postel-Vinay

Mercredi 26 novembre 2014 à 14h30, au Lycée Condorcet
salle polyvalente Francis Poulenc
8 rue du Havre 75009 PARIS
(métro Saint Lazare  ou Madeleine)
Entrée libre


Marthe Adélaïde Haas est née le 1er janvier 1906 dans le Bas-Rhin.
Elle fait des études de médecine à Strasbourg.
En 1939, elle est évacuée en Dordogne, elle devient en 1941 médecin psychiatre à Lannemezan
Arrêtée en avril 1942 alors qu'elle franchit la ligne de démarcation pour aller voir sa mère malade à Paris, elle prend la défense, en allemand, d'une famille juive maltraitée par des Allemands sur le quai de la gare de Bourges....
Elle est déportée vers Auschwitz le 24 janvier 1943 dans le convoi dit des « 31000 », envoyée comme médecin au Block 10.
Elle refuse de participer aux expériences médicales criminelles pratiquées par les nazis, elle est déplacée vers le camp de Ravensbrück en août 1944.
Libérée en avril 1945 par les Russes, elle reste au camp soigner les malades...

http://www.cercleshoah.org/spip.php/article371

http://www.ajpn.org/juste-Adelaide-Haas-Hautval-1409.html

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 octobre 2014

Vichy, affiche les 2 maisons

 

vichy-2maisons

une copie supplémentaire de cette image abondamment reproduite....


« L'affiche de la "Maison France" est reproduite dans tous les manuels de troisième et de terminale à l'exception d'un ou deux. Cette omniprésence l'a fait s'imposer aux enseignants qui l'étudient systématiquement en cours ou la donnent en exercice d'entraînement, l'image ayant fait partie des épreuves du brevet et du baccalauréat. Voilà donc un document devenu un "incontournable pédagogique" ! »

« L'origine des images n'est pas toujours précisée... la répétition de certaines images dans les manuels finit par travestir la réalité historique. Ainsi la répétition, dans les manuels de troisième de la "Maison France" évoquée plus haut en a fait une image emblématique, qui s'impose à l'étude mais sans grand discernement ».

« Or l'image reproduite n'a pas deux fois les mêmes dimensions.
Elle va de 9 cm2 aux deux tiers d'une double page, ce qui n'induit pas le même regard. En fait, sa véritable dimension (60 cm de hauteur) n'est jamais indiquée dans la légende ; or mettre en rapport le contingentement du papier et la dimension de l'affiche peut être éclairant ».

« L'auteur, M. Vachet, n'est jamais mentionné, pas plus que le nom du commanditaire.
Quant à la date, elle diffère selon les manuels ! Or personne ne la connaît, et on ne peut que la dater dans une fourchette allant de 1940 à 1942. »

« En fait cette image, devenue de facto symbole de la propagande de Vichy, provient d'une initiative isolée, celle du centre de propagande pour la Révolution nationale d'Avignon. Il n'y avait alors pas encore d'organe centralisé ».

« On ne possède aucun renseignement sur le nombre d'affiches émises alors que le bon à tirer pourrait renseigner sur le nombre d'exemplaires mis en circulation. On n'en sait pas davantage sur leur lieu de diffusion, ni sur l'impact qu'a pu à l'époque avoir cette affiche - nul doute qu'elle est plus connue de nos jours qu'alors, ce qui fournit un bel exemple de surinvestissement décalé ! »

Les images dans l'enseignement de l'histoire
Christian Delporte, UVSQY et Marie-Claire Gachet, IPR
http://eduscol.education.fr/cid46004/les-images-dans-l-enseignementde-l-histoire.html

Actes du colloque, Apprendre l'histoire et la géographie à l'École
Paris les 12, 13 et 14 décembre 2002
http://cms.ac-martinique.fr/discipline/histgeo/file/apprendre_HG.pdf

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 octobre 2014

WW1 propaganda : Save Wheat

 

La conclusion de la Chronique internet 428 :
http://clioweb.free.fr/chronique/aphg428.pdf


La photo invraisemblable des 3 femmes supposées tirer une herse,
publiée dans Lectures pour tous du 15 juillet 1917
a beaucoup inspiré les dessinateurs d'affiches, peu regardants sur le scène figurée.
L'appel à l’emprunt et la propagande passaient aussi aux USA et au Canada avant la réalité humaine et sociale du travail.

 
           ww1-bonds-canada

Canadian Victory bond poster - « Everyone can serve », « Let's buy Victory Bonds ».
version en français : « Elles servent la France » - « Tout le monde peut servir » - Souscrivons à l’Emprunt de la Victoire
Unknown lithographer. Adapted from photo by Brown Bros
http://en.wikipedia.org/wiki/Military_history_of_Canada_during_World_War_I
http://hdl.loc.gov/loc.pnp/cph.3g10661
Un fond clair, des dos, pas de visage, et un sol uni.

ww1-save-wheat

Edward Penfield « Save Wheat »
http://en.wikipedia.org/wiki/United_States_Food_Administration
Regarder les visages, les fichus colorés, les chaussures (adaptées) et le dessin du sol...

3robustes-usa

Penfield, version monochrome : Save Wheat. Will you help the Women of France ?
http://tsaamericahistory.wikispaces.com/Women%27s+Posters+WWI

3robustes

La photo de Lectures pour Tous, 15 juillet 1917

La photo a beaucoup servi la propagande aux USA, des copies sont archivées sur de nombreux sites de posters.
http://cdn.calisphere.org/data/28722/47/bk0007s1j47/files/bk0007s1j47-FID4.jpg
autre exemple par Edward Penfield
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Every_girl_pulling_for_victory,_WWI_poster,_1918.jpg
Sur Penfield dans Wikipedia en anglais :
http://en.wikipedia.org/wiki/Edward_Penfield
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Edward_Penfield

- « Joan of Arc saved France--Women of America, save your country--Buy War Savings Stamps »
William Haskell Coffin, lithograph 1918
http://en.wikipedia.org/wiki/War_savings_stamps_of_the_United_States
WW1 Posters
http://www.nytimes.com/2011/12/04/nyregion/world-war-i-posters-on-display-at-cold-spring-harbor-library.html

 

- The Frenchwoman in War-Time, Georges-Emile Capon, Paris: Section Cinématographique de l’Armée Française, 1917 (120*80 cm),

Un autre exemple d'affiche de propagande, analysée par Laurent Veray pour le site Histoire par l'image,
peut-être une annonce en anglais du film d’Alexandre Devarennes, La femme française pendant la guerre
http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=716
http://www.loc.gov/rr/print/coll/frenchposter/women.html
http://www.ww1propaganda.com/world-war-1-posters/women-ww1

 

fww-capon

Après la herse, la fourche comme représentation du travail d'un champ de maïs...
Eloge de la femme réduite à la maternité, avec des hommes pourtant absents... :-) 

 

Alexandre Devarennes, La femme française pendant la guerre
http://www.ecpad.fr/la-femme-francaise-pendant-la-guerre

Hélène Guillot, La section photographique de l’armée et la Grande Guerre.
De la création en 1915 à la non-dissolution - http://rha.revues.org/6938

Laurent Veray, La Grande Guerre au cinéma, 04.02.2014
http://www.lefildesimages.fr/la-grande-guerre-au-cinema-reperes-historiques/
Les femmes travaillent dans tous les métiers, mais le film insiste sur la maternité (allaitement des enfants dans les crèches des usines)

 

Sur Wikipedia en anglais, il existe une entrée WW1 British Propaganda
et une Italian. Pas d'entrée French Propaganda ou German Propaganda.

un site très fourni sur la propagande dans les pays en guerre
http://www.ww1propaganda.com/world-war-1-posters/women-ww1

.

..

Blois 2014, tables rondes en vidéo

 

- Plusieurs vidéos, en version intégrale (60 ou 90 minutes),
ont déjà été mises en ligne par le Conseil général :
https://www.youtube.com/user/leloiretcher/videos

par exemple
Conférence de clôture par Michelle Perrot
Femmes rebelles, des héroïnes singulières ? (CRIHAM Poitiers).
Conjurés, factieux, séditieux : la Renaissance et ses rebelles
Les rebelles au pouvoir (Domenach sur Mao, Stora sur l'Algérie)
Rébellion des soldats, rébellion des civils en zone occupée du front occidental 1914-1918 (vues par Péronne)

De 2003 à 2013, les vidéos ont été archivées sur le très excellent site Canal-C2
http://www.canalc2.tv/series.asp?idSerie=39

En 2014, les vidéos sont en ligne au hasard de Youtube et Dailymotion

http://www.rdv-histoire.com/-La-Web-TV-des-RVH-.html


- Plus d'une centaine d'audios sont en ligne :
http://www.rdv-histoire.com/-2014-en-audio-.html

Ouverture officielle
discours prononcé par Najat Vallaud-Belkacem
Les rébellions coloniales
Vous avez dit « rebellocrates » ?
Ukraine 2014

Thème des RDV 2015 ou RVH 2015 : Les Empires


- La presse locale parle des RVH de Blois 2014 :
. Plusieurs articles dans La Nouvelle République
http://tinyurl.com/nr-rdv2014
ou
http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Dossiers-actualite/n/Contenus/Dossiers/Actualite/Les-Rendez-vous-de-l-Histoire

Un journaliste de la NR évoque une empoignade verbale entre Nicolas Offenstadt et Elisabeth Lévy avant d'écrire, à propos de MG : « Le public, lui, se demandait bien où il était tombé ; des spectateurs ont haussé le ton « Y'en a marre, arrêtez et élevons le débat »… avant qu'une partie de la salle, lassée, ne sorte ».

« A la Maison de la Magie, certains participants ont refusé de sortir à la fin d'une séance pour suivre la conférence suivante sans faire la queue ; alors que ceux qui attendaient longuement dehors étaient refoulés ».

. France 3 Centre a diffusé plusieurs reportages le samedi.
Les RDV - RVH ont pour France 3 l'intérêt de filmer Valls et Lang, mais ne pèsent guère plus qu'un reportage sur une rencontre entre chasseurs locaux ou l'inauguration d'un syndicat d'initiative.
http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1213_centre_,111065507.html


nr-tous

La Nouvelle République, dimanche 12 octobre 2014
.
.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 octobre 2014

CNRD 2015 : le dossier pédagogique

 

Mauthausen-1945

La libération du camp de Mauthausen par les troupes américaines le 5 mai 1945
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mauthausen


CNRD 2015 : « La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l'univers concentrationnaire ».

La majorité des camps sont libérés par les troupes alliées au fur et à mesure de leur progression :
Les Russes libèrent notamment Auschwitz le 27 janvier, Sachsenhausen le 22 avril, et Ravensbrück le 30 ;
Les Britanniques Bergen-Belsen le 14 avril,
Les Américains Flossenburg le 23 avril, Dachau le 29, Neuengamme le 4, et finalement Mauthausen le 5 mai.
Les déportés prennnent le contrôle du camp de Buchenwald le 11 avril 1945, quelques heures avant l'arrivée des Américains (WP).

Le sujet incite à (re)lire Primo Levi et Robert Antelme. Un dossier a été coordonné par la Fondation de la Mémoire de la Déportation dont la brochure de 2005 est toujours en ligne. En 2005 encore, l’émission Radio Libre avait interrogé de nombreux témoins. Sur le site du Cercle, Martine Giboureau propose un choix d'extraits de témoignages.

Le dossier pédagogique pour le CNRD est disponible au format pdf
sur le site de la FMD (Fondation de la Mémoire de la Déportation) :
https://fondationdeportation.files.wordpress.com/2014/09/concours-2014-2015-3.pdf

au sommaire :
Préambule : Le thème et ses limites
1 - Avant la libération - Le contexte historique
2 - Délivrance et liberté
3 - Retour et rapatriement
4 - Et après ?
5 - La découverte progressive des camps de concentration et d’extermination
6 - Pourquoi s’intéresser à la déportation 70 ans après ?
Renseignements bibliographiques et documentaires


La brochure du CNRD 2005 est toujours disponible sur le web :
« La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l'univers concentrationnaire »
http://www.fondationresistance.org/documents/cnrd/Doc00016.pdf

Sur le site du Cercle, Martine Giboureau propose un choix d'extraits de témoignages.
http://www.cercleshoah.org/

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 octobre 2014

Les monuments aux morts : inventaire

 

L'inventaire des monuments aux morts est un projet du « laboratoire IRHiS-Université de Lille 3 (Robert Vandenbussche, Martine Aubry, Matthieu de Oliveira, Élise Julien, Sabine Dullin, Jean-Marc Guislin), d’étudiants (dossiers de licence), des conservateurs des archives départementales du Nord ».
Les monuments communaux représentent la plus grande partie de ces documents. Les fiches comprennent tous les aspects de l’histoire du monument.
Tous les acteurs (archives, bibliothèques, associations, particuliers, etc.) peuvent apporter leurs contributions à cet édifice de mémoire.  http://monumentsmorts.univ-lille3.fr/a-propos/

L’inventaire avance à Lille 3 : 8000 fiches en août, 8900 en octobre.
En dehors du Nord-PdC, plus de 200 fiches ont été rédigées pour la Saône-et-Loire, l’Isère, l’Oise, le Lot, la Haute-Loire…
http://monumentsmorts.univ-lille3.fr/cartographie/#


 monu-lille3r


monu-morts

 Les chiffres de l'inventaire en août par départements (nord de la France)
http://monumentsmorts.univ-lille3.fr/cartographie/

l3-monuments

La carte pourrait afficher des cercles proportionnels.
Un exemple possible, à l'aide du logiciel Géoclip (carte de travail, chiffres à vérifier)
PS : Les puristes sauront mettre en ligne la version qui aura leur sanction,
produite par un logiciel payant et réservé aux institutions qui les salarient


.

Posté par clioweb à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 octobre 2014

Les RDV Blois et les queues

 

8396



A Blois, le salon du livre d'histoire est une réussite éclatante, et les historiens / auteurs sont pleinement à l'écoute des lecteurs (acheteurs).
Conférences et tables rondes ont toujours autant d'intérêt.
A condition de pouvoir accéder aux amphis et aux salles de conférence.

Les années précédentes, il fallait faire la queue ( svt plus de 30 minutes pour espérer entrer)
C’était la rançon du succès dans une ville moyenne dont les équipements ne sont pas à la hauteur de l’affluence des passionnés d'histoire le temps d’un week-end d’octobre.
 
Cette année, en 2014, un filtrage été mis en place :
Pour chacune des tables rondes, il faut aller retirer un ticket au moins 30 minutes avant.
Et donc faire la queue devant une cabane façon marché de Noël.
Au risque de devoir se priver de la séance en cours.

Pour aggraver la situation, les RDVH se déroulent dans plusieurs lieux distants, et les réservations ne sont pas centralisées mais se font sur chacun des sites.  Si on ajoute aux 30 mn le temps nécessaire pour aller de l’un à l’autre, il reste peu de temps disponible pour écouter vraiment les intervenants voire pour participer à des débats. A cela s'ajoute le calcul par anticipation et souvent l'abandon de tables rondes trop distantes.
La déception est au rendez-vous (sans jeu de mot) chez beaucoup de ceux qui ont fait le déplacement...

Des aménagements simples seraient souhaitables et possibles.
Par ex, distribuer les tickets par demi-journée, de préférence dans un lieu central, à proximité du salon du livre.
On peut même rêver, et imaginer des réservations via internet.
Les participants semblent équipés en smartphones, et une application simple améliorerait la gestion des flux.
Les RDV de Blois ne pourraient-ils pas évoluer, pour le bénéfice de tous


Alors, devant une telle organisation, il faut juste espérer que les enregistrements audios ou vidéos aient marché et arrivent assez vite en ligne sur le web…

 

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 octobre 2014

Blois 2014 commence





Les 17eme Rendez-vous de l'histoire commencent à Blois. Thème : Les rebelles.
http://www.rdv-histoire.com/

Pour cette « histoire en plein air » (LM livres), les nuages sont annoncés. La pluie attendrait lundi.
Alors équipez-vous pour arpenter la ville et affronter les longues files d'attente...
Rattrapage possible avec les audios et les vidéos à venir sur Internet.


Le programme :
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMME2014.pdf
Le programme chronologique
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMMECHRONO2014.pdf


Les rencontres pédagogiques
http://www.rdv-histoire.com/-RENCONTRES-PEDAGOGIQUES-1005-.html

L'économie aux RDV
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMMEECO.pdf


Les radios à Blois
Jeudi, avant les RDV, débat historio sur les rebelles
avec Olivier Dumoulin, Philippe Minard, Gérard Noiriel, Michèle Riot-Sarcey
La Fabrique le vendredi 9-10 h, actualité
http://www.rdv-histoire.com/-Les-emissions-de-radio-.html

au château, expo Jardins des châteaux à la Renaissance
http://www.chateaudeblois.fr/?Exposition-Jardins-de-Chateaux-a


Le choix de Marcel Gauchet pour parler des Rebelles dans la conférence inaugurale, sans consultation préalable du comité scientifique, a soulevé une vive controverse.

Un débat en OFF est organisé
Samedi 11 octobre, De 17H à 19H
Bourse du travail de Blois
Annexe, 35 avenue de l'Europe, face à la maison des syndicats
http://www.liberation.fr/culture/2014/10/06/rendez-vous-de-l-histoire-de-blois-la-rebellion-continue_1116036


Dans un blog de Médiapart, lire l'analyse de Ludivine Bantigny :
Conformisme et tradition. Quelques remarques sur la pensée de Marcel Gauchet
http://blogs.mediapart.fr/edition/rendez-vous-de-lhistoire-de-blois-2014-les-rebelles-quelle-edition/article/071014/conformisme-et-tradition-quelques
http://clioweb.canalblog.com/tag/rebelles

- Egalement sur ce blog, point de vue de Guillaume Mazeau, Connivence et peur de la controverse
http://blogs.mediapart.fr/edition/rendez-vous-de-lhistoire-de-blois-2014-les-rebelles-quelle-edition/article/091014/connivence-et-peur-de-la-controve

extrait :
« La violence et la longueur disproportionnées de l’affaire révèlent certaines des difficultés qui touchent aujourd’hui le monde académique... cette controverse témoigne aussi de l’anomie d’un débat public dans lequel les dissidences et dissensions sont disqualifiées sans ménage comme autant d’archaïsmes et de fautes de conduite. « Le rebelle, c'est le stade infantile du changement social ».. Marcel Gauchet excelle à lui-même nourrir ce qu’il estime qualifier l’air du temps : la provocation, la pluie d’insultes, de disqualifications, de calomnies, la violence de la réaction devant la moindre protestation, le refus de discuter, l’extrême difficulté à reconnaître la légitimité même de la conflictualité et de la controverse, en un mot la peur devant la possible remise en cause, même dans des tribunes de papier, d’une autorité réputée pour sa modération littéralement « indiscutable » révèlent également combien au-delà des outrances les plus reconnaissables et spectaculaires de la haine et de l’intolérance, le conformisme s’est imposé comme le plus sûr cheval de Troie de la pensée réactionnaire. Ils révèlent aussi combien il est difficile de convaincre que la conflictualité et la controverse sont autre chose que les perversions d’un débat démocratique que d’aucuns souhaiteraient idéalement rationnel, policé et respectueux de la morale et de la bienséance dont ils définissent eux-mêmes les codes, et qu’un terrain commun, un accord peuvent surgir de ces mises en tension à la fois rationnelles et forcément émotives ».

.

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 octobre 2014

WW1 : Women at Work

 

wla-q30655

Une femme, assise, un cultivateur à trois roues tiré par deux chevaux
http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//57/media-57379/large.jpg

Une réalité anglaise à comparer avec la mise en scène peu vraisemblable de Lectures pour tous (15.07.1917)


Le travail des femmes est abondamment documenté sur la Wikipedia en anglais, à partir de photos de l'Imperial War Museum.

- Women at work, tous les métiers, à la campagne ou à la ville (IWM, Commons) :
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Women_at_work

Fabrication de munitions, constructions navales, caoutchouc, conduite d'un tramway, ramonage de cheminée, travail de la terre, 
tous les métiers sont représentés dans plus de 300 photos


- Voir par exemple pour l'agriculture, British Women's Land Army in World War I
environ 250 000 volontaires femmes, un uniforme avec pantalon et bandes molletières.
http://en.wikipedia.org/wiki/Women%27s_Land_Army
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:British_Women%27s_Land_Army_in_World_War_I
http://www.womenslandarmy.co.uk/

wla-q31003

WW1 - A woman carter, wearing waterproof coat, sou'wester and puttees,
smiles for the camera as she sits in the driving seat of her cart.
http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//21/media-21010/large.jpg
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Horace-Nicholls-Q31003



- Et pour l'industrie, l'exemple des munitionnettes de l'usine de Chilwell, Notts, IWM 1917
http://en.wikipedia.org/wiki/National_Shell_Filling_Factory,_Chilwell

w-chilwell1917-Q30011

Les munitionnettes de l'usine de Chilwell
Women at work during the First World War- Munitions Production, Chilwell, Nottinghamshire
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:National_Shell_Filling_Factory,_Chilwell


Côté français, voir le film d'Alexandre Devarennes, La femme française pendant la guerre, 1917
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/10/08/30730733.html

.
.
.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 octobre 2014

Blois 2014, la rebellion continue

 

Blois, la rebellion continue, Libération 06.10.2014
http://www.liberation.fr/culture/2014/10/06/rendez-vous-de-l-histoire-de-blois-la-rebellion-continue_1116036

Nous, enseignant-e-s, chercheurs-euses, étudiant-e-s, lecteurs-rices, très attaché-es à la diffusion et au large rayonnement des recherches et des travaux en histoire, tenons à exprimer notre incompréhension devant le choix de confier cette année la conférence inaugurale des Rendez-vous de l’histoire de Blois, conférence non débattue par définition, à un auteur connu pour des thèses tournées avant tout vers le maintien de l'ordre, qui peuvent être jugées ultra-conservatrices, sceptiques sur l'impératif de respect des droits de l'homme, familialistes, sexistes et homophobes. Ce choix polémique nous paraît d'autant plus déplorable que les Rendez-vous de l'histoire de 2014 sont centrés sur le thème des Rebelles

Plus de 160 personnes, enseignants-chercheurs, enseignants du secondaire, historiens indépendants ont déjà signé cette déclaration.

Les initiateurs de ce texte vous invitent à en débattre lors du premier « off » de l’histoire des Rendez-vous de l’Histoire.


Samedi 11 octobre
De 17H à 19H
Bourse du travail de Blois
Annexe, 35 avenue de l'Europe, face à la maison des syndicats
Pour s’y rendre, bus ligne B, direction Sauvageau, arrêt Europe
La ligne B passe par la station république juste à côté de la Halle aux Grains


blois-bt



.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

M. Gauchet : Conformisme et Tradition


Conformisme et tradition. Quelques remarques sur la pensée de Marcel Gauchet, blogs de Médiapart, 07.01.02014
http://blogs.mediapart.fr/edition/rendez-vous-de-lhistoire-de-blois-2014-les-rebelles-quelle-edition/article/071014/conformisme-et-tradition-quelques


Ludivine Bantigny (U. Rouen) a démissionné en août du conseil scientifique des RDV de l'histoire de Blois. Elle a découvert dans la presse, comme les autres membres, le choix de Marcel Gauchet pour une conférence inaugurale sur « les rebelles ».

Dans un article publié par Médiapart, elle considère ce choix « étonnant pour le moins, indécent quand on y regarde de près ». Elle décrit « la suffisance » du philosophe très actif dans les médias, elle analyse ses prises de position sur l’ordre néo-libéral, sur les mouvements sociaux, sur 1968 (l’événement ou sa postérité ? le concept de génération, l’ignorance des archives), sur l’immigration vue comme problème, sur l’enfant désiré vu comme une catastrophe provoquée par la libération des femmes. A travers une citation de Sandra Laugier, elle « refuse de prendre pour argent comptant le discours de la domination ».

extrait :
« Il y a certes, chez Gauchet, de nombreuses flèches décochées contre le présentisme, en tant qu’enfermement dans le présent. C’est pourtant un présentisme activement pratiqué qu’il propose en refusant d’imaginer la moindre alternative à ce couvercle pesant.

Car s’il y a bien de l’intouchable chez Gauchet – la tradition, la famille, la nation –, il inclut, et au premier chef, un capitalisme non interrogé. C’est là un « cela va de soi », interdisant justement la mise en cause, le refus, la rébellion, et empêchant que de l’autre soit pensé, imaginé et pourquoi pas rêvé – autre gros mot. « C’est dans le cadre du marché, de la liberté individuelle et de la propriété privée que devra se situer toute politique plausible. En ce sens, il est possible de soutenir en effet qu’il n’y a plus d’autre socialisme concevable que libéral. Il en va de même d’ailleurs du conservatisme. Ils sont condamnés à composer avec le fait libéral et à s'inscrire dans ses limites indépassables. »
On accordera à Marcel Gauchet de n’avoir pas changé : à l’aube des années 1990, il y insistait déjà : « les vieilles disputes autour du capitalisme sont rendues obsolètes par sa redéfinition de fait comme économie de l’innovation ». Quoi qu’on en pense par ailleurs, ces leçons délivrées dans la majesté d’un ton qui n’admet pas la contradiction reviennent à condamner toute brèche, toute incursion dans les failles d’un système qui précisément ne va pas de soi parce qu’il est historiquement, politiquement et  idéologiquement déterminé. Le philosophe de la condition historique pourrait au moins le faire saisir, au lieu de nourrir l’absence de réflexion sur une telle historicité ».

.

Posté par clioweb à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 octobre 2014

WW1 : Femmes et chevaux

 

 

WW1-3paysannes

Le web en anglais apporte une forte contradiction
à la mise en scène des  3 robustes paysannes tirant une herse.
Dans de nombreuses photos, des femmes ( souvent en pantalon et bandes molletières )
conduisent des chevaux
pour travailler la terre.

wla-q30655

Une femme, assise, un cultivateur à trois roues tiré par deux chevaux
http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//57/media-57379/large.jpg

http://en.wikipedia.org/wiki/Women%27s_Land_Army#mediaviewer/File:Agriculture_in_Britain_during_the_First_World_War_Q30655.jpg


- Britain Women ‘s Land Army

The roots of the WLA lie in World War One. Germany successfully mounted naval blockades on Britain's food imports, which made up 50% of the country's requirements. There was an acute farm labour shortage because workers were needed for military service and horses were commandeered by the forces. In 1917 the harvest failed and Britain was left with just three weeks' reserve of food. Famine loomed.
The Government's Food Production Department acted with alacrity and set up the Land Army. Lady Trudie Denman (of the fledgling Women's Institute) was appointed to organise the WLA and by 1918 there were 23,000 Land Girls at work milking, ploughing, herding and even thatching. In 1919 the WLA was disbanded as men returned home and shipping once again delivered food to Britain. http://news.bbc.co.uk/dna/place-lancashire/plain/A2116478

http://en.wikipedia.org/wiki/Women%27s_Land_Army

http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:British_Women%27s_Land_Army_in_World_War_I

 

plough-horses-q_54601

charrue et deux chevaux
http://www.bbc.com/news/uk-wales-26238755

a single-furrow plough
http://www.iwm.org.uk/history/the-womens-land-army-in-pictures

The woman drives the plough (affiche)
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/d/d3/WWILandArmyPoster.jpg

 

wla-cart-Q30654

Women and cart :
http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//57/media-57378/large.jpg

wla-wood-Q106565

Members of the Women's Forestry Corps loading logs onto a horse-drawn sledge
for transportation in woodland at Cross In Hand, Heathfield, Sussex,
 http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//14/media-14812/large.jpg


A woman leads a horse from the stables on a farm
http://www.iwm.org.uk/history/the-womens-land-army-in-pictures

A woman land worker sowing seeds, elle marche derrière le semoir attelé
http://www.amdigital.co.uk/m-editorial-blog/womens-land-army/

Une herse et deux chevaux
http://www.firstworldwar.com/features/womenww1_four.htm

A cow-girl :
http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//57/media-57403/large.jpg

http://media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib//57/media-57404/large.jpg



Côté français, le film d'Alexandre Devarennes, La femme française, 1918 (ECPAD) montre les femmes au travail dans toutes les activités, à la ville ou à la campagne. http://www.ecpad.fr/la-femme-francaise-pendant-la-guerre

Deux copies d'écran, vers la 17eme minute :

ad-boeufs

 

ad-chevaux

Pas de robuste paysanne s'attelant à l'outil, mais des femmes conduisant des chevaux ou des boeufs... 

 

.

Posté par clioweb à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 octobre 2014

Le dictionnaire des anarchistes

 

anars

 

- Les Anarchistes. Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone, ed de l'atelier 2014

L'ouvrage illustre la diversité du courant libertaire, avec 500 biographies, concernant à la fois des célébrités (Proudhon, Louise Michel, Léo Ferré) et des militants plus modestes.

« Ni Dieu, ni maître », les anarchistes ont été tenté par la violence (1892). Du fait de la répression brutale, ils se sont tournés vers le syndicalisme révolutionnaire, et toute une branche s'est intéressée à la vie quotidienne et à une pédagogie libertaire (Sébastien Faure, Paul Robin, Francisco Ferrer).

L'accès (payant) au Maitron permet de consulter 3200 autres notices.
http://tinyurl.com/eklablog-anarchistes
Entretien du journal du CNRS avec Claude Pennetier :
https://lejournal.cnrs.fr/articles/les-anarchistes-ont-leur-whos-who


La biographie de Jean Jaurès, rédigée par Madeleine Rébérioux,
celle de Maurice Agulhon par Christophe Charle sont disponibles en ligne sur le Maitron.
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr 

 

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 octobre 2014

Le centenaire et ses limites

 

- Le centenaire à l'école - B. Girard, blog Rue 89
Dans sa déclinaison scolaire, empêtrée dans des injonctions administratives insistantes, cette opération mémorielle à grand spectacle n’a guère à voir avec l’histoire.
http://blogs.rue89.nouvelobs.com/journal.histoire/2014/10/05/1914-1918-lecole-ce-nest-plus-de-lhistoire-233593


Bernard Girard commente un entretien du Monde avec Laurent Wirth et une cérémonie en souvenir de la bataille de la Marne.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/09/16/amener-les-eleves-a-retrouver-la-grande-guerre_4488388_3224.html

Laurent Wirth met l'accent sur les thèses de Péronne : retrouver la guerre (perdue ?), jouer sur l'émotion pour « se mettre dans la peau d'un soldat » (l'expérience combattante). Dans cette logique, les soldats ont souffert et beaucoup sont morts. Ils ont été brutalisés, mais ils ont librement consenti.
Une autre histoire s'intéresserait plutôt aux rapports sociaux et politiques, à la réalité de la domination, aux responsabilités des militaires et des politiques, en un mot aux pourquois autant qu'au comment.

Alors, le centenaire, une volonté de légitimer le chauvinisme et « tous les déréglements qui ont conduit au carnage » ?  Jouer « la mise en scène morbide d'un passé manipulé », ou enseigner l'histoire ?



14-libertaire

Le Monde libertaire, la revue de la Fédération anarchiste publie un hors série :
- avec un dossier Morts par la France
- un portfolio de Jacques Tardi : Putain de guerre.
http://www.monde-libertaire.fr/

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 octobre 2014

RDV Blois, l'histoire en plein air ?

 

A Blois, le goût de l’archive se déploie à ciel ouvert, l’histoire se pratique à l’air libre.
Jean Birnbaum, Le Monde des livres 02.10.2014
« Pratiquer l’histoire en plein air, c’est, au sens propre, sortir de l’université et enseigner sur les lieux mêmes du passé ».
http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/10/02/l-histoire-en-plein-air_4499415_3260.html


A Blois, l'organisation et le succès posent de réels problèmes au grand public,
des problèmes méconnus des VIP :

- Prévoir parfois plus de 45 minutes pour espérer accéder à la Halle aux Grains.
- Y ajouter le temps nécessaire pour arpenter la ville, aller de la HAG à la CCI ou à l'iNSA
- Prévoir un parapluie quand le soleil est absent.

Bien sûr, l'essentiel des tables rondes sont filmées ou enregistrées en audio.
C'est parfait pour tous ceux qui habitent trop loin de Blois.
Cela n'enlève pas la frustration d'un accès refusé par des agents de sécurité qui manquent parfois de souplesse.

Il reste le très actif salon du livre.
A condition de ne pas trop espérer accéder au café historique.
Et de ne pas oublier sa carte bleue.
Alors, malgré toutes ces difficultés récurrentes, excellent séjour à Blois 2014 pour ceux qui feront le déplacement.

RDV 2014, programme chronologique en 20 pages.
http://www.rdv-histoire.com/-Programmation-du-festival-les-.html
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMMECHRONO2014.pdf

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

S. Wahnich, Rebelle, rebelles

 


- Rebelles ? Sophie Wahnich, Le Monde des livres 02.10.2014
http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/10/02/rebelles-sens-dessus-dessous_4499411_3260.html

« Le rebelle est étymologiquement celui qui recommence la guerre », celui qui refuse de s'avouer vaincu

La Révolution distingue le rebelle qui s'oppose aux droits de l'homme et du citoyen ; le révolutionnaire qui fait son métier de citoyen en activant ces droits ; le citoyen qui résiste à l'oppression et empêche les gouvernants de faillir.

« Au XIXe, une confusion s'installe entre le rebelle, le résistant et le révolutionnaire. Tous sont braves et insoumis. Aucun ne se satisfait de l'état du monde ».

« Pendant la 2 GM, aucun résistant n'aurait pu se penser comme simple individu rebelle, car c'est toujours au nom de la cité et de l'humanité qu'il légitimait son action menée au sein d'une armée patriote ».

Aujourd'hui, «notre société affectionne les rebelles et, pourvu qu'ils sachent bien écrire ou parler, relativise leur possible haine de l'égalité, de l'humanité une et de la justice. Le rebelle fascine ».
De quoi avons-nous besoin ? d'une éthique de l'individu rebelle ? d'une éthique révolutionnaire de la résistance à l'oppression ?


- RDV Blois 2014, programme chronologique en 20 pages.
http://www.rdv-histoire.com/-Programmation-du-festival-les-.html
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMMECHRONO2014.pdf


rebelles-couv

http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMMECHRONO2014.pdf


.

.

Posté par clioweb à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 octobre 2014

Libé des géographes 2014


 
En liaison avec le FIG 2014 à Saint-Dié (Habiter la terre), Libération donne la parole à des géographes de métier, dont Philippe Pelletier, Michel Lussault, Béatrice Giblin, Jean Radvanyi, Gilles Fumey, etc.
Pour lire les articles en ligne, il faudra attendre dimanche ou lundi.


- Quand les géographes redessinent la carte de la politique, Philippe Pelletier, 02.10.2014
http://www.liberation.fr/politiques/2014/10/02/quand-les-geographes-redessinent-la-carte-de-la-politique_1113545

« La désignation d’une question socio-économique (la misère des prolétaires) par un endroit (la « banlieue » mais aussi la « périphérie ») signe la victoire du « tournant spatial » qui survalorise le culturel, le symbolique notamment, au risque inverse de naturaliser, plus qu’essentialiser le politique et le social ».

- La France périphérique, c’est où ? Béatrice Giblin, Libération 02.10.2014
http://www.liberation.fr/politiques/2014/10/02/la-france-peripherique-c-est-ou_1113543

Le péri-urbain, ce n'est pas obligatoirement le désarroi social. Il recouvre des situations très diverses, il est donc logique que le comportement électoral soit aussi varié et ne se résume pas au vote FN.
Le plus souvent, ce sont les choix patronaux (la course aux bas salaires) qui mènent au chômage. « Tirer la sonnette d’alarme est nécessaire, mais forcer l’opposition entre une France des métropoles et France des périphéries peut s’avérer contre-productif ».

- Le territoire géographique du FN, Bernard Alidières, Libération, 02.10.2014
http://www.liberation.fr/politiques/2014/10/02/le-territoire-geographique-du-fn_1113544

- En juillet 2013, Jacques Lévy présentait son ouvrage
« Réinventer la France : 30 cartes pour une nouvelle géographie »
Sans carte visible sur le site web de la radio.
http://www.franceculture.fr/emission-la-suite-dans-les-idees-un-nouveau-jeu-de-cartes-pour-la-france-2013-07-06


- L’Ukraine, pour un empire, Jean Radvanyi, 02.10.2014
http://www.liberation.fr/monde/2014/10/02/l-ukraine-pour-un-empire_1113548
Avec ses voies d’accès sur l’Europe du Sud et la mer Noire, le voisin ukrainien est un enjeu stratégique pour la Russie

- Canons géographiques, Gilles Fumey, 02.10.2014,
avec une carte mondiale de la chirurgie esthétique
http://www.liberation.fr/vous/2014/10/02/canons-geographiques_1113629

Un travail de l'artiste Simona Koch porte sur les frontières de l'Europe.
Mais Libération aurait pu donner davantage de place à des cartes, manuelles ou électroniques.
Sur France-Culture, l'émission Planète Terre utilise utilement le web pour donner à voir des cartes commentées.
Pas La suite dans les idées, où il faut se contenter de la parole de l'invité.

.

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 octobre 2014

14-18 : Vienne l'amnésique

 

Vienne l'amnésique, Libération 29.09.2014
http://www.liberation.fr/monde/2014/09/29/14-18vienne-l-amnesique_1111175

Une poignée d’expos et une pièce exhumée : un siècle après 14-18, l’Autriche peine toujours à appréhender la conflagration déclenchée par le vieux François-Joseph.

2 questions :
- Quel rôle a l’Autriche-Hongrie dans le déclenchement du conflit en1914 ?

- Pourquoi l’empire s’effondre-t-il en 1918 ?
Les pays de l'Entente ont-ils assassiné l'Autriche-Hongrie (cf. François Fejto) ou l'empire multinational a-t-il été subi le choc des nationalistes, à l'intérieur et à l'extérieur, et payé ses faiblesses structurelles ( faute de blé hongrois ou de Galice, Vienne subit la famine)

En 1914, avec 2,15 millions d’habitants, Vienne dispute à Londres et à Paris le titre de phare occidental. En 14-18, elle perd 300 000 habitants. Elle se retrouve à la tête d'un Etat alpin minuscule. L'annexion par les hitlériens suit en 1938.
« C’est peut-être cette histoire-là aussi qu’il est difficile d’entendre pour les Autrichiens, un siècle après 1914 »

 

ah-autriche

Le démembrement de l'Autriche-Hongrie, GB, Atlas historique
http://www.atlas-historique.net/1914-1945/cartes/Autriche-Hongrie1923.html




.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 octobre 2014

N. Loiseau : Choisissez Tout

 

Nathalie Loiseau : «L’ambition est souvent mal vue chez une femme» Libération, 28.09.2014
http://www.liberation.fr/politiques/2014/09/28/l-ambition-est-souvent-mal-vue-chez-une-femme_1110500

Directrice de l’ENA, Nathalie Loiseau vient de sortir un livre sur l’égalité des sexes, un appel à l’intrépidité féminine.
La directrice de l’ENA œuvre pour que les filles aient les mêmes chances que les garçons. Dans Choisissez tout, son livre paru ce mois-ci, Nathalie Loiseau, 50 ans tout juste, convoque et assemble ses souvenirs, depuis son enfance de bonne élève jusqu’à ses postes de pouvoir inattendus au Quai d’Orsay * ou dans les services publics et engage les femmes à sortir de leur « zone de confort », à tout vouloir, tout choisir… «Have it all», répète-t-elle.

extrait :
- « Ça veut dire quoi « faire la fille » ?
Ça veut dire qu’on trouve d’abord toutes les raisons pour ne pas y aller. Tous ceux que cela va contrarier. Moi, je me souviens avoir préparé un nombre incalculable de gens à candidater à ce cabinet-là. Ils pensaient que, étant une fille, je n’étais pas une concurrente. Ça ne pouvait pas être moi, je ne correspondais pas au profil. Et finalement, c’est mon directeur qui a dit oui pour moi… J’ai fait ça toute ma vie. J’ai vu des tas de femmes se dire «pas pour moi», «pas maintenant».

- Comment engager les filles à ne plus
« faire la fille » ?
Je veux leur dire d’oser sortir de leur zone de confort... On ne peut pas attendre que tout soit aplani pour se lancer. Non, il faut prendre le risque de n’être pas excellente le premier jour, de ne pas forcément réussir… C’est aussi un piège des bonnes élèves : elles sont habituées à être excellentes. Il y a une forme d’énorme orgueil chez les femmes, elles ne veulent pas être prises en défaut le premier jour de leur job. Comme directrice de l’ENA, école que je n’ai pas faite, j’avais des choses à apprendre… Ce n’est pas malsain de le dire ».


* En 1993, à 29 ans, elle entre au cabinet d'Alain Juppé. C'est lui qui, en 2010, la propulse à la direction générale de l'administration du Quai d'Orsay. En 2012, elle est remerciée par Laurent Fabius et nommée à la tête de l’ENA.
http://www.lejdd.fr/Societe/Nathalie-Loiseau-la-messagere-de-Marianne-685376
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nathalie_Loiseau

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 septembre 2014

La fin de l'école ?

 

fin-ecole

François Durpaire, Béatrice Mabilon-Bonfils, La fin de l'école. L'ère du savoir-relation, PUF 2014
http://www.puf.com/Autres_Collections:La_fin_de_l%27%C3%89cole


Entretien avec Le Café pédagogique 01.09.2014
L'école a-t-elle encore une raison d'être ? La grande table, France-Culture 02.09.2014

Pour les auteurs, la globalisation et le numérique interrogent la raison d’être de l’école. Elle n’a plus le monopole du savoir, elle est concurrencée par les médias (l’école parallèle), par l’offre commerciale parascolaire… Des familles refusent la scolarisation, et pour les lycéens, le lycée n’est en premier pour aucun rôle, y compris la socialisation.

Dire la fin de l'Ecole, 43 ans après Ivan Illich (Deschooling Society, Une société sans école (1971), c’est à nouveau questionner les finalités. En France, l’école a été développée pour créer une nation et réduire les inégalités. Elle echoue dans ces deux domaines.

« L'Ecole doit se remettre en cause et trouver son sens dans une pluralité d'éducation ». Elle doit enseigner à discerner, détecter le vrai, mettre en relation. « L'Ecole [doit être] un lieu de ralentissement du temps face à la machine ».
« Pourquoi ne pas imaginer des écoles sans murs ni chaises, où la mobilité est telle qu’on pourrait connecter deux classes en visioconférence autour d’un projet commun ? Un tel modèle répondrait à l’aspect souhaitable de la mondialisation en ce qu’elle contient de partage, d’exploration culturelle et de découverte de l’autre » (Le Monde 25.08.2014).


Béatrice Mabilon-Bonfils dirige le labo EMA (Ecole, Mutations, Apprentissages)
http://www.u-cergy.fr/fr/laboratoires/ema/presentation-de-l-equipe.html
http://www.u-cergy.fr/fr/laboratoires/ema/seminaires/programme-2013-2014.html
http://www.huffingtonpost.fr/beatrice-mabilonbonfils/


En 2008, BMB a publié, avec Laurent Saadoun, L'école en crise
http://institut.fsu.fr/L-ecole-en-crise.html
Positiver l'école Le Monde, 04.09.2012
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/09/04/evaluons-aussi-la-reussite_1755416_3232.html

En septembre 2014 comme en juillet 2012, les propositions de Mme Mabillon-Bonfils suscitent des commentaires peu amènes sur le forum Neoprofs. http://www.neoprofs.org/search?search_keywords=bonfils

.

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 septembre 2014

Les faussaires de l'histoire

 

Les faussaires de l'histoire, un documentaire de Michaël Prazan, co-écrit par Valérie Igounet (Talweg productions 2014).

« Grâce à l’expertise de personnalités et d’historiens, d’archives souvent inédites, ce film revient sur l’histoire d’une escroquerie intellectuelle et antisémite qui, d’un trait de plume, efface les six millions de morts du génocide des Juifs pendant la 2 GM ».

« Il évoque son apparition dans l’immédiat après-guerre chez les nostalgiques du nazisme et de la collaboration (cf. Bardèche). Dans les années 1970, Faurisson piège les médias (Le Monde, Europe 1) et se présente comme un porte-voix de l'internationale négationniste. Les faussaires reçoivent le soutien d'une extrême-gauche « antisioniste », avant de submerger l'Iran et le monde arabo-musulman (cf l'écho de Garaudy ou de Dieudonné) ».

« Le film décortique pour mieux le comprendre et le conjurer le discours de haine qui se dissimule derrière les masques de l’historicité et du militantisme politique. Alors que disparaissent aujourd’hui les derniers rescapés du plus grand génocide du XXe siècle, ce film est aussi un cri d’alarme devant les offensives que continuent de mener, sur plusieurs continents, les faussaires de l’histoire ».

Ce film est est visible quelques jours à l'adresse :
http://pluzz.francetv.fr/videos/les_faussaires_de_l_histoire_,109713046.html


Publications de Valérie Igounet
Histoire du négationnisme en France 2000
Robert Faurisson. Portrait d'un négationniste, 2012
Le Front national de 1972 à nos jours. Le parti, les hommes, les idées, 2014
http://fr.wikipedia.org/wiki/Valérie_Igounet

Pierre Vidal-Naquet, un adversaire déterminé des faussaires :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Vidal-Naquet#Militant_contre_le_négationnisme


.

 

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Images, le festival de Vevey

 

- Vevey, l'anti-musée - Le Monde culture et idées, 27.09.2014
http://www.lemonde.fr/culture/article/2014/09/25/vevey-l-anti-musee_4494617_3246.html

Images, le Festival des arts visuels de Vevey. Des photographies à découvrir sur un mur d'escalade, flottant sur le lac, recouvrant une façade : le Festival Images, en Suisse, est une performance géante

Nommé en 2004, Stefano Stoll oriente alors le festival de photo vers le plein air. "Il ambitionne de séduire le public local, ce qui est jouable, mais aussi de convaincre les passionnés de l'art en Europe, ce qui est plus périlleux".
"Autre écueil, contre lequel Stefano Stoll a fréquemment été mis en garde : " Jamais les photographes ne joueront le jeu. Ils veulent un musée et du champagne au vernissage. " La rue, c'est la pluie, un éclairage aléatoire, des badauds qui passent sans regarder, un risque de vandalisme. Et pourtant, tous ont dit oui".


vevey2014

Images, le Festival des arts visuels de Vevey
http://www.images.ch/2014/fr

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 septembre 2014

Google et FB : ce qui résiste

 

O Ertzscheid, Le moteur et le social. Ce qui résiste. Affordance.info 27.09.2014 @affordanceinfo
La mort annoncée de Google + ?
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2014/09/le-moteur-et-le-social-ce-qui-resiste-.html

Google ne pourra jamais être un media social. FB jamais un moteur.
Google classe et chasse le bruit, FB l'entretient pour nourrir et monétiser la conversation.
Ce qui résiste à FB, c'est la part documentaire de l'activité humaine
Ce qui résiste à Google, la part humaine de l'activité documentaire


sur le sujet, Cardon Dominique, « Dans l'esprit du PageRank » Une enquête sur l'algorithme de Google, Réseaux 2013/1 n° 177. pdf disponible sur le web :
http://ecole-ident-num.sciencesconf.org/conference/ecole-ident-num/pages/Cardon_Dans_l_esprit_du_PageRank.pdf
http://www.cairn.info/revue-reseaux-2013-1-page-63.htm (payant)
http://www.territoiresweb.com/dominique-cardon-classification-web-google-facebook/


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

27 septembre 2014

FSA & OWI : 170 000 US photos

 

Photogrammar is a web-based platform for organizing, searching, and visualizing the 170,000 photographs from 1935 to 1945 created by the United States Farm Security Administration and Office of War Information (FSA-OWI)
The Collection is housed at the Library of Congress
http://photogrammar.yale.edu/


Un exemple, à partir du très célèbre Migrant Mother :

dlange-pg

quelques-unes des photos de Dorothea Lange en mars et avril 1936


dlange-map


- localisation des photos de Dorothea Lange en 1936 (sous réserves)
http://photogrammar.yale.edu/map/

.

Posté par clioweb à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

La formation des maîtres à la dérive ?

 

La formation des maîtres à la dérive ?
Libération publie une tribune rédigée par Philippe Berthuit, Anne-Marie Chartier, Benoit Falaize, Philippe Joutard, Philippe Meirieu http://www.liberation.fr/societe/2014/09/25/la-formation-des-maitres-a-la-derive_1108421

 « Ensemble, nous avons milité sans relâche pour une formation exigeante des maîtres qui associe tous les acteurs de l’Education nationale et n’oppose pas artificiellement les «contenus» et la «pédagogie». Ensemble, nous avons vécu, ces dernières années, des coups de boutoir institutionnels qui ont déstabilisé un édifice, qui était, certes, perfectible, mais qui, ressemble de plus en plus à un champ de ruines.

A l’heure où Najat Vallaud-Belkacem entre en fonction et où sont réaffirmées la priorité au primaire et la lutte contre les inégalités, nous sommes préoccupés par la situation ubuesque de la formation des enseignants du premier degré.

A la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy, nous pensions qu’en vidant les IUFM de toute substance, son gouvernement porterait la responsabilité de la disparition de la formation des maîtres. C’est pourquoi la Refondation, voulue par Vincent Peillon, a été porteuse d’espoir. Malheureusement, la création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espe) déçoit tous les acteurs. Elle risque même, à nos yeux, de compromettre l’avenir de notre école primaire, pourtant au cœur de notre République. Car il faut une école primaire forte, cohérente, dotée d’un projet culturel bien identifié, avec des maîtres formés et déterminés, sachant faire de leur polyvalence un moyen efficace de préparer leurs élèves, loin des inégalités sociales, à la complexité croissante du monde du XXIe siècle.

Or, que se passe-t-il ? Nous assistons à une séparation radicale entre, d’une part, les tâches d’enseignement - qui relèvent des universités - et, d’autre part, les tâches de recrutement, de mise en stage, d’évaluation et de gestion des personnels, qui relèvent, elles, des rectorats. La juxtaposition est devenue la règle : on ne «forme» plus nos «instituteurs» ; on les «enseigne», d’un côté, et on les «manage» de l’autre. Ce n’est pas seulement la désorganisation qui en découle qui est grave, c’est le «projet d’enseigner en primaire» lui-même qui s’est perdu en route. Comment espérer nourrir ce projet, lui donner un avenir, si l’on ne ressaisit pas dans une perspective nationale claire, incarnée au quotidien pour chaque futur maître, les morceaux d’un puzzle qui ne laissent apparaître aucun projet ?

Puzzle quand les formateurs, issus des premier et second degrés ou de l’enseignement supérieur, ne travaillent plus ensemble au service des étudiants et des stagiaires. Puzzle quand ils sont coupés des inspecteurs de circonscription et conseillers pédagogiques. Puzzle quand les cours ne sont affectés qu’en fonction des obligations de service des formateurs. Puzzle quand rien ni personne ne peut faire le lien entre les différents moments d’une même formation. Puzzle quand ceux qui préparent les concours ignorent les exigences des jurys de ces mêmes concours. Ainsi, dans ce puzzle, la réflexion sur le sens n’est nulle part. Les étudiants ne sont pas dupes : les plus débrouillards s’en accommodent tant bien que mal ; les plus motivés s’en désespèrent ; les plus en difficulté se découragent. Nul ne s’en soucie : la machine tourne, les obligations de service sont bien effectuées et il y aura, au final, «un professeur devant chaque classe». Mais les effets sur les élèves ne tarderont pas à se faire sentir. Car, nous le savons depuis longtemps : les personnes en formation ne font jamais, ensuite, ce qu’on leur a dit de faire, mais ce qu’on a fait avec elles : en l’occurrence, n’importe quoi !

Les Espe sont des coquilles vides. Malgré les efforts de certains acteurs, les futurs professeurs du premier degré font l’expérience de l’absence d’ambition nationale dans le domaine qu’ils ont choisi et - faisons-leur ce crédit - auquel ils croient assez pour y consacrer une vie professionnelle aux avantages matériels de moins en moins évidents comme le rappelle le dernier rapport de l’OCDE.

Il est donc temps de construire un cursus de formation des enseignants, unifié, aux finalités communes pour tous, aux modalités cohérentes avec l’Ecole que nous voulons. De définir, au-delà des bidouillages institutionnels, des conflits de territoire et de l’approximation permanente d’une organisation désormais dictée par les tableaux Excel, un projet de formation, avec des chapitres obligés, des exigences précisées, des méthodologies rigoureuses dans des unités à taille humaine. Les universités savent faire cela quand elles le veulent : en témoignent des licences et masters professionnels de grande qualité. Les professionnels de tous les corps de l’Education nationale ont accumulé une expérience dans ce domaine. Et, si nous ne nous ressaisissons pas ensemble, si, faute de prendre au sérieux la formation de ses enseignants, notre école primaire se délite ou se privatise. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas ».

http://www.profencampagne.com/m/article-124655809.html

 

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 septembre 2014

The Awful Reign of the Red Delicious

 

The Awful Reign of the Red Delicious - Sarah Yager, The Atlantic - via sethdixon
With strong marketing, the worst apple took over the USA.
http://www.theatlantic.com/health/archive/2014/09/the-evil-reign-of-the-red-delicious/379892/?single_page=true

In the 1870s, Jesse Hiatt, an Iowa farmer, discovered a mutant seedling in his orchard of Yellow Bellflower trees.
After 1893, Stark Brothers’ soon secured the rights to the Hawkeye, changed its name to the Stark Delicious (only after the branding of the Golden Delicious, in 1914, did it become the Red Delicious)… Over the next two decades, the nursery spent $750,000 to promote the new apple...
By the 1940s, the Red Delicious was the country’s most popular apple, with the broad shoulders and lipstick shine of a Golden Age Hollywood star. La couleur et l’apparence prenant le pas sur le goût.

Then in the 1990s, new varieties that American growers had originally developed for overseas markets—including the Gala and the Fuji—began to edge into the domestic market… A sudden shift in consumer preferences, paired with growing competition from orchards in China, took the industry by surprise. Since then, Red Delicious production has declined by 40 percent. While the apple is still by far the most common in the U.S. - growers produced 54 million bushels of Red Delicious in 2011, compared to just 33 million bushels of its closest competitor, the Gala. The Red Delicious is sold in China and in South-East Asia.

applemarketmap

source : http://www.bestapples.com/about/anniversaryblog.aspx

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 septembre 2014

Denver : l'histoire selon les cons.

 

Hundreds of Colorado students stage protest over history curriculum - The Guardian, 24.09.2014
http://www.theguardian.com/world/2014/sep/24/denver-students-walkout-protest-history-school-board

« Hundreds of students walked out of classrooms around suburban Denver on Tuesday
in protest over a conservative-led school board proposal to focus history education
on topics that promote citizenship, patriotism and respect for authority,
in a show of civil disobedience that the new standards would aim to downplay ».

The youth protest involving six high schools in the state’s second-largest school district follows a sick-out from teachers.
« I don’t think my education should be censored » says one of the students.

« The school board proposal that triggered the walkouts in Jefferson County calls for instructional materials that present positive aspects of the nation and its heritage. It would establish a committee to regularly review texts and course plans, starting with Advanced Placement history, to make sure materials “promote citizenship, patriotism, essentials and benefits of the free-market system, respect for authority and respect for individual rights” and don’t « encourage or condone civil disorder, social strife or disregard of the law ».

.


Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 septembre 2014

Education : quel plan numérique ?

 

« Le numérique va être généralisé. Le plan numérique sera mis en oeuvre dès 2016 dans les collèges ».

D’après Le Café, l’annonce répétée de François Hollande combine un plan E-Educ et un programme de raccordement au haut débit. Environ 350 millions d’euros venant des « 34 plans pour la nouvelle France industrielle » viendraient soutenir l’équipement des écoliers et de collégiens en tablettes numériques. L’effort principal (environ 2,7 milliards) sera fourni par les collectivités territoriales. L’Etat financerait la formation des enseignants et acheterait l’accès à des ressources, dans l’intention de faire de l’éducation numérique un marché.

Ce plan vient après plusieurs autres.
En 2012, Vincent Peillon avait affirmé la volonté de créer un service public numérique de l'éducation.
Une Direction du numérique pour l'éducation (DNE) a été créée, dirigée par Catherine Becchetti-Bizot
(d'après la page web, toutes les nominations n'ont pas été faites. En juillet, c'était même un sujet de moquerie)

Les questions ne manquent pas : ce plan se perdra-t-il dans les sables, comme les précédents ? Le numérique sortira-t-il de l’administratif et pourra-t-il avoir des conséquences sur la pédagogie et les apprentissages ? L’Etat va-t-il utiliser le numérique pour labelliser les ouvrages et tenter de peser sur les choix des enseignants ?

François Hollande : Ce qu'on sait de son plan numérique
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/09/19092014Article635467071516385083.aspx
La DNE : http://www.education.gouv.fr/cid77084/direction-du-numerique-pour-l-education-dne.html
Numérique à l’école : souvenez-vous, c'était il y a 15 ans, Le Nouvel Obs, 02-09-2014
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140902.OBS7874/numerique-a-l-ecole-souvenez-vous-c-etait-il-y-a-15-ans.html


- Le numérique en questions, 4e colloque international e-education, 13 au 16 octobre 2014
     14/10 : La société numérique ;
    15/10 : Le numérique et les apprentissages ;
    16/10 : Vers les écoles du futur.
http://www.esen.education.fr/fr/actualites/actualites-de-l-esenesr/?#AncreActualite8262

rappel : Ludovia 2014, le numérique entre consommation et création
http://clioweb.canalblog.com/tag/ludovia-2014
.

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

coll. Histoire des éducations

 

Le colloque « Histoire des éducations dans et hors l'école » se déroulera à l'université de Corte
du 9 au 11 octobre 2014 (dates des RDV de Blois).
Programme du colloque :
http://www.univ-corse.fr/evenements-du-jeudi-9-au-samedi-11-octobre-colloque-histoire-des-educations-dans-et-hors-l%27ecole-_5694.html
dont Les mouvements de jeunesse,
Le monde du travail comme modèle,
Familles et transmission non scolaire
Nouveaux savoirs, nouvelles méthodes
Figures de l’éducation
formations et médiations
Education populaire
Toutes les conférences, ateliers et tables rondes seront filmés et mis en ligne ultérieurement, sous réserve de l'accord écrit des participants, sur le site de la médiathèque de l'UMR LISA M3C - http://umrlisa.univ-corse.fr/spip.php?article296
Un ouvrage sera publié ultérieurement, ainsi que des dossiers thématiques dans des revues scientifiques.

Education et identités, le colloque précédent a eu lieu en mars 2013 à Gennevilliers
http://www.atrhe.org/actualites/appels--communication/colloque-education-et-identits


L’ATRHE (Association Transdisciplinaire pour les Recherches en Histoire de l’Education) a été créée en novembre 2011. Elle cherche à rassembler la communauté de chercheurs travaillant sur l’histoire de l’éducation envisagée de façon large. Cela passe par un ensemble d’activités (annuaire, diffusion d’information)par le site web, et surtout des colloques réguliers organisés par l’Association ou en collaboration avec celle-ci.
Si vous souhaitez participer activement à l’ATRHE, remplir et renvoyer le bulletin d'adhésion.
http://www.atrhe.org/bulletin-d-adhesion-a-l-atrhe-1

Le bureau proposera à l’Assemblée Générale de l’ATRHE en octobre 2014 que l’Association devienne membre de l’ISCHE (International Standing Conference for the History of Education)
Voir les sites web
http://www.atrhe.org/
http://www.ische.org/
(source : un mail envoyé par Rebecca Rogers)

.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,