The Web We Have to Save, Hossein Derakhshan, Matter 14.07.2015
The rich, diverse, free web that I loved — and spent years in an Iranian jail for — is dying.
Why is nobody stopping it?
http://medium.com/matter/the-web-we-have-to-save-2eb1fe15a426

Six ans après, Internet se recroqueville, Hossein Derakhshan, Liberation 20.07.2015
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2015/07/20/six-ans-apres-internet-se-recroqueville_1351044

« A sa sortie de prison, Hossein Derakhshan, blogueur iranien, ne retrouve plus le réseau décentralisé qu’il utilisait. Aux idées ont succédé les «likes», aux textes un flux continu d’images ».

« Autrefois, Internet était une chose suffisamment sérieuse et puissante pour m’envoyer derrière les barreaux. Aujourd’hui, c’est apparemment à peine plus qu’un loisir ».

« Il y a six ans, le lien hypertexte était ma monnaie à moi. Il représentait l’esprit ouvert et interconnecté du Web... Les blogs incarnaient la décentralisation, avec un système de nœuds et de réseaux ».
« Le like a tué le lien ». Les algorithmes nous proposent toujours plus de ce que nous avons laissé entendre apprécier. Deux valeurs dominent le flux d’informations : la nouveauté et la popularité. Avec 300 likes, Facebook peut nous connaître mieux que notre compagne ou compagnon ; le monde paraît bien prévisible, pour les gouvernements et pour les entreprises. Et la prévisibilité, c’est le contrôle

« Il y a de moins en moins de texte à lire sur les réseaux sociaux, et de plus en plus de vidéos et d’images à regarder.. Le web actuel se rapproche du petit écran : linéaire, passif, programmé et replié sur son propre nombril. Son avenir, c’est la télévision »

- Après six ans en prison, un blogueur iranien redécouvre Internet, et s’en plaint, Big Browser, 16.07.201
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/07/16/apres-six-ans-en-prison-un-blogueur-iranien-redecouvre-internet-et-sen-plaint/
.
http://tinyurl.com/derak-blog


- Olivier Ertzscheid, Internet, le jour d’après, Affordance.info, 21.07.2015
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2015/07/internet-le-jour-dapres.html
« C'est un article qui tourne en boucle sur les réseaux. Probablement l'article à lire du mois de Juillet. Repéré d'abord par Jean-Marc Manach sur Big Browser, il est - notamment - disponible sur Ecrans »
« Où avons-nous passé nos 6 dernières années ? Où avons-nous passé nos 6 dernières années pour ne pas avoir compris qu'avec le lien hypertexte, c'était en fait tout le projet politique du web qui était en train de mourir ? Qu'avec l'essor des logiques de "like" et la verticalité attentionnelle des différents écosystèmes qui font du "défilement" leur principal mode d'interaction (ou de non-interaction), c'étaient des pans entiers de la toile qui étaient en train de se délier, de se "dé-filer" ? »

- « Six ans après, le vieux blogueur a le spleen. Moi, perso, ça va ». Vincent Glad 22 juillet 2015
« Dans cette version web de Goodbye Lenine, Hossein Derakhshan déplore que le like ait remplacé le lien, qu’à l’autorité morale du blogueur se soit substitué la démagogie du like:.. Il est un peu facile de rejeter la faute sur le méchant Facebook pour ne pas dire le fond de sa pensée, à savoir que la massification du web à volé notre paradis perdu. Internet est désormais dominé par les ménagères de moins de 50 ans ...»

- L’internaute est devenu fainéant, Alexandre Lechenet, Libération 21.07.2015
http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2015/07/21/l-internaute-est-devenu-faineant_1351618




.