02 mai 2013

Enseigner, un métier qui s'apprend

 

Régis Malet : « Il est au moins admis désormais qu’enseigner est un métier qui s’apprend » - L'Etudiant, 24.01.2013
http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/regis-malet-il-est-au-moins-admis-desormais-qu-enseigner-est-un-metier-qui-s-apprend.html

« l'enseignant n'est pas exclusivement un passeur de savoirs scolaires »
« il est admis désormais qu'enseigner est un métier qui s'apprend, au-delà de la seule maîtrise de connaissances académiques ».

« Les ESPÉ suscitent beaucoup d'espoir, mais aussi des craintes. La concertation sur l'école a mis en évidence l'importance de préparer les enseignants au travail réel plutôt que de vérifier des connaissances déjà validées par l'université. Elle a pointé l'urgence d'une orientation précoce vers le métier, comme dans les pays scandinaves. Je crains qu'en bout de course la pression de la logique académique s'impose de nouveau, que l'on grime un peu les IUFM et que l'on concède, plutôt qu'on ne confère la place que doit avoir l'apprentissage d'un métier, qui en effet s'apprend. Si tel était le cas, nombreux sont ceux qui continueront à chanter les louanges de la professionnalisation sans que le discours s'applique dans les faits ».


.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


03 juin 2012

Enseigner est un vrai métier

 

- Universités : les projets du gouvernement - Le Monde - 03.06.2012
http://www.lemonde.fr/societe/2012/06/02/la-lru-un-leurre-total

« La ministre défend une refonte de la gouvernance des universités. Autres chantiers prioritaires : la réforme des aides financières pour les étudiants et un plan d'action pour réduire l'échec dans les premiers cycles ».

« Une loi d'orientation remplacera la LRU. Elle sera déposée au Parlement début 2013 après une concertation de toute la communauté universitaire. Des assises régionales auront lieu en octobre puis nationales fin novembre-début décembre ».
(« Un cabinet composé de partisans de la LRU » précise Le Monde)

« Les universités réclament de l'argent, quelles marges de manœuvre budgétaires aurez-vous ?
Je ne veux faire aucune annonce, aucune promesse. Nous ne sommes pas dans la com'. Nous attendons l'audit de la Cour des comptes. Nous ferons un bilan complet la troisième semaine de juin. A partir de là, nous connaîtrons nos marges de manœuvre et le calendrier possible. Il y aura un collectif budgétaire. Je découvre quand même un ministère dans lequel le 10e mois de bourse [160 millions d'euros annuel] n'a pas été budgété. D'autres dépenses, que je ne peux révéler pour l'instant, qui ont été annoncées et largement valorisées auprès des médias et de la communauté ne le sont pas non plus ».

La formation des enseignants ?
« La pédagogie ne s'invente pas. Enseigner est un vrai métier. Il faut l'apprendre ».

Copie de l'entretien sur le site Sauvons l'Université,
à côté de communiqués du SNESSUP, de SNCS-FSU, de SLU

- 01.06.2012 - Au Québec, nouvelle manifestation des étudiants
http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201206/02/


- La circulaire Guéant réduite à néant - Libération
http://www.liberation.fr/societe/2012/05/31/la-circulaire-gueant-reduite-a-neant_822838


.



Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 octobre 2011

Entre liberté et responsabilité



Beaucoup d'histoire scolaire dans la la Fabrique actualités du 21/10/2011
avec 2 invités :
Martin Colas pour  « Enseigner l’histoire – Entre liberté et responsabilité »  (éd. Sedes)
Nicolas Offenstadt  pour L’historiographie (Que sais-je, éd. PUF)
et L'espace public au Moyen-Age (avec P Boucheron)

Que peut-faire le prof d'histoire face à des programmes si contestables et si contestés ?
Liberté pédagogique ou grand écart ?

L'émission au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-21.10.2011-ITEMA_20316766-0.mp3

 

Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 septembre 2011

La polémique sur l'histoire enseignée

 

Dans un entretien avec NonFiction, au titre surprenant,
http://www.nonfiction.fr/article-5025

Olivier Dumoulin commente le dossier publié le 27/08 dans Le Figaro Magazine,
notamment les articles de
Dimitri Casali, Ce que nos enfants n'apprennent plus au collège,  Le Figaro Magazine 27/08/2011
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/08/27/
et
Natacha Polony, Ces pédagogues qui ont eu raison du roman national
http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/08/27/


Lire également sur http://aggiornamento.hypotheses.org/
- Suzanne Citron, L’histoire de France fétiche de la nation.
- Catherine Coquery-Vidrovitch, Pourquoi il faut enseigner l’histoire ancienne de l’Afrique subsaharienne.


- Lanzmann : L'Histoire (octobre) confirme qu'il n'existe aucune "circulaire du BOEN" (sic) interdisant d'utiliser le mot Shoah.
De l'intérêt de vérifier les sources de ses informateurs.

.

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mars 2011

Enseigner la Révolution française


erf

Institutrice républicaine, estampe anonyme, Paris, chez l'Epicier, 1795, BNF
source : APHG - http://www.aphg.fr/ProgrammeEnseignerRF.pdf

 

Enseigner la Révolution française
Teaching the history of the French Revolution
Samedi 19 mars 2011
Centre Robespierre, 2 rue Robespierre, Ivry-sur-Seine (94200)
métro : Mairie d'Ivry 


Journée d’étudesorganisée conjointement par la Société des études robespierristes et l’Association des professeur d’histoire-géographie, avec le soutien de la ville d’Ivry-sur-Seine, de l’IRHIS, de l’IHRF et d’Armand Colin.

Comment les enseignants, de l’Ecole primaire à l’Université, prennent-ils en charge les spécificités et les renouvellements de l’histoire révolutionnaire dans leurs cours? Dans quelle mesure les évolutions des publics et de la demande sociale influencent-elles ces pratiques ? Quelles sont les relations envisageables entre enseignement de l’Histoire et éducation du citoyen ?
L’Association des Professeurs d’Histoire Géographie et la Société des Etudes Robespierristes souhaitent réunir autour de ces questions, enseignants et chercheurs, de tous horizons, niveaux d’exercice ou formation, pour des échanges ouverts qui favorisent les réflexions sur nos positionnements professionnels, intellectuels et civiques.

Programme :

Accueil 9H-9h15
Présidence. Jean-Pierre JESSENNE, Annie CREPIN

* 9h.15-9h40. L’histoire de l’enseignement de la Révolution : évolutions des enjeux et des pratiques depuis le XIXe, Olivier DUMOULIN (Univ. Caen).

.
* 9H40-10h05. Les enseignements de l’enquête sur les pratiques actuelles de l’enseignement de la Révolution, Marc DELEPLACE (Univ. Reims)

10h05-10h30. Discussion.
10h30-10h45. Pause

10h45-11h45
Trois expériences d’enseignements de la Révolution française.
Présidence. Serge BIANCHI, Jean-Luc CHAPPEY

* . Enseigner la Révolution à l’Ecole élémentaire, Michel CHALOPIN (PE et directeur, Rennes)
* . Enseigner la révolution au Collège, Vincent CUVILLIERS (Professeur de collège, Strasbourg)
* . Enseigner la Révolution au Lycée, Alain MASSALSKY (Professeur de Lycée, Créteil) et Gaïd ANDRO (Professeure de lycée, Laval)
11h45-12h45. Discussion.

12h45-14h15. Déjeuner.

14h15–15h15.
A la croisée de la recherche et de la formation : Enseigner des « points chauds » de l’histoire révolutionnaire.
Présidence. Philippe BOURDIN, Hervé LEUWERS.
Présentation d'ouvrages, revues, manuels et documentation numériques.

* Une singularité révolutionnaire ? Le poids des événements et des personnages : l’indispensable et difficile « tri » mémoriel et pédagogique, Annie DUPRAT (Univ. Cergy-Pontoise-IUFM et Laurence KHICHANE (Professeure de lycée, Saint-Germain-en Laye)
* L’abolition de l’esclavage, Bernard GAINOT (Univ. Paris 1), Julie DUTHIL (Professeure de lycée, Colombes)

15h15-15h45. Discussion


15h45-16h00. Pause

16h00-17h30.
Table ronde : L’actualité de l’enseignement de la Révolution française.
Modérateurs : Hubert TISON (APHG) ; Pierre SERNA (Pr. Univ. Paris 1, Dir. IHRF)

Participants :
* Serge ABERDAM (INRA-SER),
* Michel BIARD (Pr. Univ. Rouen, direct. AHRF),
* Laurence DE COCK (Professeure lycée, Nanterre) ;
* Solenn MABO (Professeure lycée, Rennes),
* Corinne TALON (Professeure collège, Créteil),
* Valérie SOTTOCASA (Mcf, Univ. Toulouse 2),
* Laurent WIRTH (Inspecteur général de l’Education Nationale).

Trois questions :
- Quelle place la Révolution française occupe-t-elle dans la formation des enseignants ?
- Dans la perspective de l’éducation des citoyens que pensez-vous qu’il faille valoriser dans l’approche de la Révolution française avec les élèves ?
- Compte tenu des changements dans les horaires, les programmes, les méthodes, la recherche, la demande sociale comment envisagez-vous l’évolution de cet enseignement dans les années à venir ?

(source : Calenda, http://calenda.revues.org/nouvelle18608.html )
.........................................................

Inscription à renvoyer avant le 8 mars 2011
par mail à aberdam@ivry.inra.fr
ou SER, 17 rue de la Sorbonne, 75231 Paris cedex 05

Nom, prénom :
Adresse postale :
Email :
Activité professionnelle, lieu d'exercice :
Participation au déjeuner-buffet - 10 euros - OUI - NON

.
............................................................

Rappels :
. L’Institut d’Histoire de la Révolution française
http://ihrf.univ-paris1.fr/

- Exploring the French Revolution
http://chnm.gmu.edu/revolution/
- Imaging the French Revolution
http://chnm.gmu.edu/revolution/imaging/images1--14.html 

- La Société des études robespierristes
La Révolution française. Une histoire toujours vivante, Sous la direction de Michel Biard (Tallandier 2009)
http://ahrf.revues.org/11438

au sommaire : 
Préface. A la résurrection des piques ! – Michel Vovelle

La faute à Voltaire ? La faute à Rousseau ? – Marc Belissa

Le roi boit, la reine mange, le peuple crie… - Annie Duprat

Quelle « centralisation jacobine » ? – Michel Biard

Français, encore un effort pour être républicain ! – Pierre Serna

Délibérer et voter : une passion durable. – Malcom Crook et Serge Aberdam

Les sociétés politiques : des laboratoires de démocratie. – Danièle Pingué

La naissance d’un « quatrième pouvoir » ? – Éric Wauters

Rendre la justice à la nation. Révolution constituante et réforme judiciaire (1789-1791). – Hervé Leuwers

Croire jusqu’à la Raison. – Philippe Bourdin

La Contre-Révolution : une voie de politisation du peuple à l’époque révolutionnaire. – Valérie Sottocasa

Violence/s et R/révolution, les raisons d’un malentendu. – Jean-Clément Martin

La guerre. Défendre la Révolution ou la répandre ? – Jean-Paul Bertaud

Soldats et citoyens, soldats parce que citoyens : les hommes de l’armée nouvelle. – Annie Crépin

Les nobles victimes de la Révolution ? – Karine Rance

La Révolution n’a pas été une « catastrophe économique ». – Guy Lemarchand

L’abolition de la féodalité et des privilèges, ou les illusions de la nuit du 4 août 1789. – Jean Bart

Une Révolution sans ou contre les paysans ? – Jean-Pierre Jessenne

La Révolution française et la famille. – Jean-Jacques Clère

Une absence de révolution pour les femmes ? – Martine Lapied

Parler la langue du peuple pendant la Révolution. – Jacques Guilhaumou

Les écoles de la Révolution : pour en finir avec la thèse de la table rase. – Jean-Luc Chappey

Les masques et la plume. – Philippe Bourdin

La Révolution française et les sciences : quelles recontres ? – Patrice Bret

Les Arts florissants. – Philippe de Carbonnières

Les fausses évidences du « vandalisme révolutionnaire ». – Serge Bianchi

La Révolution au-delà des frontières ? – Pascal Dupuy et Alan Forrest

Retour sur 200 ans d’histoire de la Révolution – Claude Mazauric

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,