Régis Malet : « Il est au moins admis désormais qu’enseigner est un métier qui s’apprend » - L'Etudiant, 24.01.2013
http://www.letudiant.fr/educpros/entretiens/regis-malet-il-est-au-moins-admis-desormais-qu-enseigner-est-un-metier-qui-s-apprend.html

« l'enseignant n'est pas exclusivement un passeur de savoirs scolaires »
« il est admis désormais qu'enseigner est un métier qui s'apprend, au-delà de la seule maîtrise de connaissances académiques ».

« Les ESPÉ suscitent beaucoup d'espoir, mais aussi des craintes. La concertation sur l'école a mis en évidence l'importance de préparer les enseignants au travail réel plutôt que de vérifier des connaissances déjà validées par l'université. Elle a pointé l'urgence d'une orientation précoce vers le métier, comme dans les pays scandinaves. Je crains qu'en bout de course la pression de la logique académique s'impose de nouveau, que l'on grime un peu les IUFM et que l'on concède, plutôt qu'on ne confère la place que doit avoir l'apprentissage d'un métier, qui en effet s'apprend. Si tel était le cas, nombreux sont ceux qui continueront à chanter les louanges de la professionnalisation sans que le discours s'applique dans les faits ».


.