28 septembre 2018

Interdire les ordis dans les amphis ?

 

Le numérique, la maman et la putain.
Pas d'ordis (ni d'internet) dans nos amphis. Olivier Ertzscheid, Affordance
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/09/les-jeunes-les-ecrans-youtube-les-ordinateurs-en-cours-toussa.html

Interdire les ordinateurs à l’université ?
Tout le temps ?
Dans toutes les disciplines ?
Dans toutes les activités (cours, TD, bibliothèque, résidence U ?

Olivier Ertzscheid analyse et met en contexte le dernier « air du temps » :
l'ordinateur en cours comme « arme de distraction massive » :
dans des articles de Libération, du Monde, des reportages sur BFMTV, France 2..

Dans le texte, il fait 2 constats :
. L'équipement massif des étudiants en 2018 (mais les clivages sociaux et culturels persistent).
. il évoque « l'éclatement de la bulle des Moocs »


« Comment peut-on concilier deux injonctions contradictoires ?
Justifier le fait de vouloir à la fois interdire l'usage d'internet / des ordis dans les amphis
et en même temps reconnaître l'importance de ce média / ces outils dans les processus d'apprentissage ? ».


« Après les espoirs souvent déçus de la "Formation à distance", après l'éclatement de la bulle des Moocs, si la question du rapport du "cours universitaire" au numérique revient depuis quelques temps au centre des débats et si cette question est en effet essentielle, ce n'est pas contre « internet (et les ordinateurs) en cours » qu'il nous faut prendre les armes. Cela reviendrait à vouloir stopper la croissance d'un adolescent en se contentant de soigner ses boutons d'acné ».


Le numérique à l’école/secondaire/université est traversé
par « trois tendances toutes plus débiles, vaines et dangereuses les unes que les autres ». :

 - La première est liée à l'entrisme des GAFAM dans l’éducation 
 - La seconde est liée aux doux dingues qui veulent lutter contre (cochez la case qui vous convient le mieux) les GAFAM ou l'échec scolaire / universitaire ou bien encore l'absentéisme, en collant de l'IA (intelligence artificielle) partout.
 - La dernière est celle de coller le suffixe « -Tech » à n’importe quoi pour apparaître comme un baron de la Start-Up Nation.

Pour lui, l’essentiel, c’est de combattre une politique qui massacre l’Education publique tout en prétendant le contraire.


NB :
La détestation d'Internet et des ordis n'est pas une nouveauté.
Ce qui change, c'est que les médias habitués à relayer les excès d'enthousiasme dans les discours des marketeurs,
tendent en ce moment leurs micros et leurs plumes plutôt aux pourrisseurs du web.

Vers 2007, Wikipedia était la cible,
Assouline en faisait « L'erreur à haut débit »

Les réponses ont été nombreuses,
dont celle de Roy Rosenzweig, « Can History be Open Source ? »
http://clioweb.free.fr/debats/wikipedia.htm
et celles d’un colloque de Nanterre en 2013
« Wikipedia, objet scientifique en cours d'identification » (ouvrage mis en ligne en 2015)
https://books.openedition.org/pupo/4079
Mais les « antis » n'ont jamais désarmé, et les étudiants n'osent plus trop afficher leurs sources.


En 2008, « Is Google Making Us Stupid ? »
La question de
Nicholas Carr a eu un écho médiatique considérable

En France, tous les magazines ont répété sa question (et souvent réglé des comptes avec Google (ou FB))
Ils se sont lamentés devant la disparition supposée de la lecture dite profonde (un roman de 500 pages :-),
surtout ceux dont les pages vendent avant tout un montage de brèves et de publicités.
http://clioweb.canalblog.com/tag/nicholascarr

En 2018, interdire ....


.

 .

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


21 septembre 2018

Reciviliser l'Internet ?



« Il faut reciviliser Internet » affirme Mounir Mahjoubi

La réponse d’Olivier Ertzscheid :
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/09/il-faut-re-civiliser-internet.html

« Non mais là faut arrêter Mounir. Sérieux.
Va redécorer les murs de la start-up nation avec des post-it fluos […] ,
fais tout ce que tu jugeras nécessaire pour te détendre
mais s'il te plaît arrête de vouloir re-civiliser l'internet ».


.

Posté par clioweb à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 août 2018

Affordance : De la fiabilité façon FB


De la fiabilité façon Facebook.

Olivier Ertzscheid, Affordance 26.08.2018 (une version en anglais est en ligne)
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/08/fiabilite-facebook.html

extraits :
« Nous sommes en Août 2018 et le Washington Post nous apprend
que Facebook vient de mettre en place un système de notation de la "fiabilité" (Trustworthyness) de ses utilisateurs ».

Pour l’auteur, « cet indice est une fable ».
Il ne résoudra aucun problème,
faute de s’attaquer aux architectures techniques toxiques et au modèle économique.


« C'est aussi parce que personne n'est capable de dire à quelle échelle réelle
ce scoring est mis en place ni bien sûr quels en sont les critères complets et exacts.
Critères qui s'ils étaient rendu publics seraient immédiatement détournés
pour que chacun puisse mieux s'y conformer ou mieux s'en détourner.

Comme le souligne cette juriste anglo-saxonne :
"Not knowing how [Facebook is] judging us is what makes us uncomfortable.
But the irony is that they can’t tell us how they are judging us — because if they do, the algorithms that they built will be gamed."
Dilemme classique d'une algorithmie non-publique qui n'a de compte à rendre
qu'au modèle économique qu'elle nourrit et qui la légitime en retour ».


Et récemment à propos de l'affaire Cambridge Analytica, Cory Doctorow écrivait :
"Facebook doesn’t have a mind-control problem, it has a corruption problem.
Cambridge Analytica didn’t convince decent people to become racists;
they convinced racists to become voters."

Ertzscheid poursuit :

« Si l'approche de Facebook me paraît au moins aussi alarmante que la mise en place du Social Credit en Chine,
c'est bien sûr parce qu'elle peut potentiellement s'appliquer à 2,5 milliards d'individus…

une démocratie prête à tolérer ce genre de pratique n'est plus très éloignée d'une dictature
ou d'un gouvernement autoritaire les instituant.
« si tu veux la paix prépare la guerre », et si tu veux l'avènement d'un gouvernement autoritaire
habitue les gens à être en permanence scrutés et quantifiés »



.

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 juin 2018

Affordance : ma thèse en 180 secondes

 

Ma thèse en 180 secondes. Et ma main dans ton pitch à la con.
Olivier Ertzscheid Affordance 15.06.2018
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/06/ma-these-en-180-secondes.html

« Ce concours m'énerve car ce concours est un symptôme ».

« Comment ne pas frémir de plaisir à l'idée de voir tant de savoirs complexes
et celles et ceux qui les portent faire ce pas vers un public ravi et gourmand de science ? »

« 3 minutes pour - au moins - 3 ans de boulot, mais une fracture profonde
entre ce qu'est un travail de recherche et ce que la start-up nation souhaite en voir pour en sourire ».

« Accepter de pitcher c'est accepter une humiliation d'autant plus perverse et retorse
qu'elle est en apparence librement consentie »

« Ce concours "ma thèse en 180 secondes" est un exemple parmi tant d'autres de ce "divertissement" au sens littéral qu'exerce ce *** de management par le happening et l'événementiel qui est une véritable gangrène mise en place pour détourner l'université de sa mission première et accompagner sa relégation dans les limbes d'un service qui n'a plus de "public" que l'assignation qui lui est faite d'en accueillir toujours davantage avec toujours moins de moyens et d'ambition »



.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 mai 2018

Fake news, Gunthert - Ertzscheid

 

fake-gunthert



- Opération Lune (ou à quoi servent les fake news)

André Gunthert - L'image sociale 02.05.2018
http://imagesociale.fr/6099

A l’occasion d’une vaste fresque consacrée aux fake news, le spécialiste des cultures numériques
– et vieux camarade – Olivier Ertzscheid épingle un de mes récents articles du 6 mars 2018...

- Le goût des ‘fakes’, la peur du faux,
L'image sociale 06.03.2018
http://imagesociale.fr/5802

« l’intérêt essentiel de la notion de fake news (qui désigne aussi bien le «faux» que le «bidon»), c’est qu’elle permet de tout mélanger: la manipulation et le jeu, l’erreur et le canular , le mensonge et la fiction – mais aussi l’information alternative ou l’opinion dérangeante avec la falsification. L’opposition n’est donc pas celle du vrai et du faux, mais plutôt celle du légitime et de l’illégitime »


- Fifty Shades of Fake. Le jour des fous et des mensonges. Et les 364 autres.
O Ertzscheid - Affordance 22.04.2018
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/04/fifty-shades-of-fake.html

Lutter contre les Fake News ?
Le projet de loi contre les poissons d'avril est en l'état - et en l'Etat -une farce

Les instances de fact-checking ?
Les médias sont-ils toujours au-dessus de tout soupçon ? (cf. Irak 2003)

Sont-ils vraiment indépendants de FMN du GAFAM et de leur obsession de la dérégulation ?

Ces instances traitent de l'apparence, pas du coeur du problème :

la privatisation et l'exploitation commerciale, via la publicité, de nos usages du web.
Il faut lutter contre l'usage toxique des algorithmes,
contre le modèle économique qui lui sert de mortier (un capitalisme agressif de la surveillance) ...


Plus que tout, par-dessus et au-delà de tout, il faut investir massivement dans l'Education.


- Le fourmilier, le faussaire et le photographique
André Gunthert L'image sociale 04.05.2018
http://imagesociale.fr/6133
« L'exigence de vérité reste un critère prépondérant de la culture visuelle »

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


30 avril 2018

Delete FB ?

 

delete-fb



Du Bovarysme calculatoire.
Et pourquoi je ne quitte pas (encore) Facebook. Affordance 26.04.2018
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/04/pourquoi-je-ne-quitte-pas-facebook.html
tribune d'Olivier Ertzscheid publiée par Libération 24.04.2018

Le titre de cet article devrait en fait être :
« Pourquoi je n'ai pas encore quitté Facebook alors que j'aurais dû être parmi les premiers à le faire ? »


« Une architecture technologique qui se rend inévitable non pas par le service qu'elle propose mais parce qu'elle rend tout effet d'évitement impossible ou bien plus complexe que la nécessité de s'y soumettre, est une architecture technologique par nature hautement toxique ».


.

 

Posté par clioweb à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 mars 2018

Le web menacé par les plates-formes

 

webfdn

Le web est menacé
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/03/web-we-cant-afford-la-menace-plateforme.html

Olivier Ertzscheid cite Tim Berners-Lee et la Web Foundation
sur les dangers liés aux plateformes et à leur puissance financière.
http://webfoundation.org/2018/03/web-birthday-29/

«  Two myths currently limit our collective imagination: the myth that advertising is the only possible business model for online companies, and the myth that it’s too late to change the way platforms operate. On both points, we need to be a little more creative ».

« je reste déterminé à faire en sorte que le Web soit un espace libre, ouvert et créatif, pour tout le monde.
Cette vision n'est possible que si nous sommes tous connectés, et si nous veillons à ce que le Web fonctionne pour les gens. J'ai fondé le Web Foundation pour que nous puissions nous battre pour l'avenir du Web.

Voici où nous devons concentrer nos efforts :
Réduire la fracture numérique
Faire fonctionner le Web pour la société
Faire que davantage de gens prennent part au débat sur l'avenir du Web

The Web Foundation
http://twitter.com/webfoundation


A chaque scandale, les plateformes se répandent en excuses,
mais évitent d’interroger leur politique et le choix de leurs fonctionnalités.
La logique de Facebook ?
« nous surveiller les uns les autres. Et de cette surveillance il ne peut naturellement rien naître de réellement vertueux ».
Airbnb ?
« what’s actually fundamental to the company’s mission is fighting virtually any form of regulation. That’s what maximizes Airbnb’s profits »

« Quand Wikipédia doit faire face à une multiplication des guerres d'édition..
l'encyclopédie met en place de nouvelles règles...
les usages considérés comme "déviants" restent largement minoritaires...

Wikipédia est un objet technique et un écosystème informationnel résilient. Google, Facebook, et Twitter, pour rester centré sur ces trois là, n'ont jamais été en capacité d'atteindre ce niveau de résilience. Ils ne l'ont jamais souhaité ».

.

 

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 mars 2018

Facebook forme les chômeurs...

 

- Des formations au numérique dispensées par Google à l’université font débat - Le Monde 05.03.2018
13 000 personnes ont déjà suivi les modules de 4 jours (vacances scolaires).
Certains enseignants dénoncent une intrusion du géant de l’Internet dans l’enceinte universitaire
http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/03/05/des-formations-au-numerique-dispensees-par-google-a-l-universite-font-debat_5265898_4401467.html


- Facebook forme les chômeurs, Google forme les étudiants. Et les universités...
Olivier Ertzscheid, Afforanceinfo, 23.02.2018
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/02/facebook-google-universite-formation-et-merde.html

Pourquoi faire appel à des sociétés expertes en évasion fiscale ?
Les universités ont les moyens de faire encadrer ces formations au numérique
par des moniteurs étudiants compétents.
Et d'augmenter les taux de réussite dans les études...

Faire appel à Monsanto pour tout ce qui concerne les semences ?

.


.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 février 2018

OE : Le web est mort ...

 

Le web est mort et sa grand-mere aussi
Olivier Ertszcheid, Libération  26.01.2018

extraits :
Mary Lee Berners-Lee née Woods vient de nous quitter à 93 ans.
Tim Berners-Lee, son fils, a inventé le web le 13 mars 1989 en versant toutes les technologies dans le domaine public.

En 2022, la promesse du web sera morte
« La seule certitude dont nous disposons aujourd’hui est que ce territoire mouvant et en reconfiguration permanente qui fut la source de tant d’errances fécondes et d’explorations heureuses, ce Web-là se sera presque entièrement dissous dans une petite dizaine de méga-plate-formes captant la quasi-totalité des usages et des marchés »

« Pour que le Web des pionniers ne meure pas entièrement peut-être est-il temps de remettre l’imagination au pouvoir. C’est-à-dire de faire très exactement l’inverse de ce vers quoi nous tire le néo-management techno-débilitant des oracles en carton-pâte d’une «start-up nation» d’opérette. Et de le faire vite ».

.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 juin 2017

Le jour où notre disque dur aura disparu

 

Le jour où notre disque dur aura disparu, par Olivier Ertzscheid (Toulouse 1)
Le Monde 21.04.2005
Affordanceinfo 03.06.2017
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2017/06/le-jour-ou-notre-disque-dur-aura-disparu-21-avril-2005.html

http://www.lemonde.fr/idees/article/2005/04/20/le-jour-ou-notre-disque-dur-aura-disparu-par-olivier-ertzscheid_640948_3232.html


extraits

« Quand les moteurs de recherche sont venus indexer le contenu des disques durs, je n'ai rien dit parce que ce n'était pas mon disque dur. Quand ils sont venus regarder le contenu des courriels pour afficher des publicités en rapport avec leur contenu, je n'ai rien dit car ce n'était pas mes courriels. Quand ils ont commencé à numériser des livres et à en proposer des extraits en finançant l'opération grâce à la pub, je n'ai rien dit car ce n'était pas mes livres
Quand ma machine n'a plus été qu'une clé d'accès... je n'ai rien eu à dire, car il était déjà trop tard ».


« L'inféodation de notre culture à une vision "américano-googléenne" du monde est, certes, une perspective alarmante. Mais là n'est pas le danger principal. Plus que la numérisation des livres, c'est la collecte de nos informations personnelles qui intéresse Google, Yahoo! et MSN. Avec quelles garanties pour l'internaute ? Et quelles perspectives pour le Web si la Toile n'est plus qu'une gigantesque base de données répartie entre les mains de deux ou trois majors ? Des sociétés dont l'ambition est d'"organiser" l'information à l'échelle de la planète en construisant leur Mundaneum sur les fondations de Wall Street ».

« Avec l'étroite interpénétration de ces trois sphères, publique, privée et commerciale, qui décidera des espaces où s'affichera ou non la publicité ? ...
La marchandisation de nos mémoires, non plus documentaires mais intimes, se profile à l'horizon. Il vaut mieux le savoir ».

 

lemonde21042005

http://picclick.fr/Journal-de-Naissance-Le-Monde-n%C2%B018736-du-131431367492.html

 

.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,