24 décembre 2016

L'ordinateur a-t-il un sexe ?

 

femmes-coder


Classe éco Noël : dois-je acheter des lego roses pour ma fille ? - Classe éco 22.12.2016

avec un graphique
What happen to women in computer science ?
D'où vient la rupture de 1983 ?
du mode de marketing de l'ordinateur personnel ?
http://blog.francetvinfo.fr/classe-eco/2016/12/22/classe-eco-noel-dois-je-acheter-des-lego-roses-pour-ma-fille.html


Collet, Isabelle. (2005). La masculinisation des études d'informatique, savoir, pouvoir et genre.
http://www.isabelle-collet.net/isabelle.collet/these.html

L’informatique a-t-elle un sexe ?
On aurait pu croire, au début des années 1980, quand les filles se sont engagées nombreuses dans les études d’informatique, que l’ordinateur échapperait aux pesanteurs sexistes. Mais, rapidement, ce métier s’est de nouveau fortement masculinisé. Isabelle Collet, auteure d’une enquête sur la désaffection des étudiantes pour l’informatique, a pu constater que les mécanismes de leur mise à l’écart sont à rechercher dans les représentations de plus en plus stéréotypées de ces métiers.
Isabelle Collet, 29 mai 2007
http://blog.mondediplo.net/2007-05-29-L-informatique-a-t-elle-un-sexe

.

Posté par clioweb à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


23 décembre 2016

Isadora Duncan, danser sa vie

 

duncan-bourdelle

Isadora Duncan ou l'art de danser sa vie
Une vie une oeuvre 17.12.2016
documentaire audio + choix de liens
http://www.franceculture.fr/emissions/une-vie-une-oeuvre/isadora-duncan-ou-lart-de-danser-sa-vie-1877-1927



Angela Isadora Duncan (1877-1927)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Isadora_Duncan
http://en.wikipedia.org/wiki/Isadora_Duncan


Isadora Duncan (1877-1927), une sculpture vivante
Exposition au musée Bourdelle 2009-2010
dossier de presse
http://www.bourdelle.paris.fr/sites/bourdelle/files/page_simple/documents/dossier_de_presse_isadora_duncan.pdf


Isadora Duncan, pieds nus, sans corset ni préjugés
A Paris, une exposition consacrée à la danseuse de la Belle Epoque.
Le Monde 11.01.2010
http://www.lemonde.fr/culture/article/2010/01/11/isadora-duncan-pieds-nus-sans-corset-ni-prejuges_1290116_3246.html

Bourdelle dessine Duncan - Google images
http://tinyurl.com/jpe5co4

 

duncan-esen-1923

Isadora Duncan avec Sergueï Essenine en 1923 - source Wikipedia


.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2016

Mediapart : Quelles histoire(s) de France ?

 

mediapart-histoires

Quelles histoire(s) de(s) France(s) ?
Les usages politiques de l'histoire
Médiapart 21.12.2016
Laurence de Cock, Myriam Cottias, Jean-Paul Demoule, Mathilde Larrère
http://www.youtube.com/watch?v=IMpHyq2gq7g

 

 

mediapart-ecrirehistoire

Ecrire l'histoire aujourd'hui
Médiapart 21.12.2016
Ludivine Bantigny, Quentin Deluermoz, Michèle Riot-Sarcey et Arnaud Houte
http://www.youtube.com/watch?v=rGb8scY6ZLg

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Chercheurs et précarité

 

Quand la nouvelle génération de chercheurs français passe son temps à Pôle emploi et en contrats précaires
Kévin Trublet Bastamag, 19.12.2016 - source S. Poublanc Twitter
http://www.bastamag.net/En-France-la-science-repose-sur-la-precarite


« La France compte environ 60 000 doctorants.
Leur avenir et celui de leur travail de recherche sont compromis : une grande précarité règne.
Nombre d’entre-eux s’inscrivent à Pôle emploi pour terminer leur thèse, d’autres enchaînent des vacations sous-payées. Certains deviennent même auto-entrepreneurs et quelques uns rejoignent des laboratoires de recherche à l’étranger…

La situation handicape lourdement la qualité de la recherche et de l’innovation en France  ».


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 décembre 2016

Isabelle Queval : Philo de l'effort

 

14.12.2016 - La Grande Table a reçu la philosophe Isabelle Queval (Paris-Descartes).
Elle vient de publier Philosophie de l’effort
http://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/leffort-un-mal-necessaire

L'ancienne joueuse de tennis voit dans le sport de haut niveau, un laboratoire du social,
un révélateur des tendances les plus extrêmes de notre société, une addiction à l'effort et ses excès.
25e mn : Elle en cite les dérives, notamment l'hyperprécocité (le recrutement des futurs champions dès la maternelle)
et le coût humain et social pour les personnes concernées.  

Elle évoque la fuite permanente, dans une société de la vitesse, une société où il faut marcher 10 000 pas par jour, où il faut travailler en marchant...

29e mn : Face à cette société (cette économie ?) de l'activisme, du mouvement permanent, il y a selon elle une place pour des alternatives qui permettent de ne pas dépendre de la compétition inter-individuelle. Dans cette attention à soi et aux autres, un effort est nécessaire, mais il n'est plus subordonné au culte de la performance et à la sémantique de l'arrachement.

.
« rayonnement scientifique »
http://www.cerlis.eu/wp-content/uploads/2015/11/Queval-CV.pdf
http://www.laviedesidees.fr/_Queval-Isabelle_.html
http://plus.wikimonde.com/wiki/Isabelle_Queval

Isabelle Queval S'accomplir ou se dépasser. Essai sur le sport contemporain Gallimard 2004

Pourquoi les joueurs de tennis pensent à la manière de Nietzsche ?
Christophe Lamoure et Isabelle Queval, Les Matins 02.06.2004
http://www.franceculture.fr/philosophie/pourquoi-les-joueurs-de-tennis-pensent-la-maniere-de-nietzsche

La prodigieuse révolution du corps, par la philosophe Isabelle Quéval, Télérama 09.08.2008
http://www.telerama.fr/monde/la-prodigieuse-revolution-du-corps-par-la-philosophe-isabelle-queval,32228.php


- Côté géographes, un réel attrait pour la mobilité, sans ses inconvénients (dont distance au lieu de travail)

FIG 1997, La planète nomade, les mobilités géographiques
(Touraine, Orsenna, Hessel - pays invité, le Québec)
FIG 2016 : un monde qui va plus vite ? (prést le médiéviste P. Bourcheron)

autres thèmes 1990-2016
découpages, mégapoles, nouveaux mondes, rural, mondialisation, exclusions, nomade, Europe, innovation, religions, eau, nourrir, réseaux, Amériques, énergies, guerre, mers, forêt, Afrique, paysage, Chine, habiter, imaginaire, un monde qui va plus vite
http://www.fig.saint-die-des-vosges.fr/le-festival/editions-precedentes

 


.

Posté par clioweb à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


20 décembre 2016

Berlin - JF Kennedy 26 juin 1963

 

kennedy-berlin

JFK, Berlin 1963 : « This generation of Germans has earned the right to be free,
including the right to unite their families and their nation in lasting peace, with good will to all people »



« Ich bin ein Berliner », John F. Kennedy,  26 June 1963, Rathaus Schöneberg in West-Berlin
Wikisource, avec version audio
http://en.wikisource.org/wiki/Ich_bin_ein_Berliner


« I am proud to come to this city as the guest of your distinguished mayor, who has symbolized throughout the world the fighting spirit of West Berlin. And I am proud to visit the Federal Republic with your distinguished chancellor, who for so many years has committed Germany to democracy and freedom and progress, and to come here in the company of my fellow American, General Clay, who has been in this city during its great moments of crisis and will come again if ever needed.
Two thousand years ago, the proudest boast was « civis romanus sum ».
Today, in the world of freedom, the proudest boast is « Ich bin ein Berliner ».
I appreciate my interpreter translating my German !

There are many people in the world who really don't understand, or say they don't, what is the great issue between the free world and the communist world. Let them come to Berlin. There are some who say that communism is the wave of the future. Let them come to Berlin. And there are some who say in Europe and elsewhere we can work with the communists. Let them come to Berlin. And there are even a few who say that it is true that communism is an evil system, but it permits us to make economic progress. Lasst sie nach Berlin kommen. Let them come to Berlin.

Freedom has many difficulties and democracy is not perfect, but we have never had to put a wall up to keep our people in, to prevent them from leaving us. I want to say, on behalf of my countrymen, who live many miles away on the other side of the Atlantic, who are far distant from you, that they take the greatest pride that they have been able to share with you, even from a distance, the story of the last 18 years. I know of no town, no city, that has been besieged for 18 years that still lives with the vitality and the force and the hope and the determination of the city of West Berlin. While the wall is the most obvious and vivid demonstration of the failures of the communist system, for all the world to see, we take no satisfaction in it, for it is, as your mayor has said, an offense not only against history but an offense against humanity, separating families, dividing husbands and wives and brothers and sisters, and dividing a people who wish to be joined together.

What is true of this city is true of Germany--real, lasting peace in Europe can never be assured as long as one German out of four is denied the elementary right of free men, and that is to make a free choice. In 18 years of peace and good faith, this generation of Germans has earned the right to be free, including the right to unite their families and their nation in lasting peace, with good will to all people. You live in a defended island of freedom, but your life is part of the main. So let me ask you as I close, to lift your eyes beyond the dangers of today, to the hopes of tomorrow, beyond the freedom merely of this city of Berlin, or your country of Germany, to the advance of freedom everywhere, beyond the wall to the day of peace with justice, beyond yourselves and ourselves to all mankind.

Freedom is indivisible, and when one man is enslaved, all are not free. When all are free, then we can look forward to that day when this city will be joined as one and this country and this great Continent of Europe in a peaceful and hopeful globe. When that day finally comes, as it will, the people of West Berlin can take sober satisfaction in the fact that they were in the front lines for almost two decades.

All free men, wherever they may live, are citizens of Berlin, and therefore, as a free man, I take pride in the words « Ich bin ein Berliner » ».  

Une traduction française sur le site Intégrer Sciences-Po
http://www.integrersciencespo.fr/index.php?article284/explication-ich-bin-ein-berliner-kennedy

« Je suis fier d’être venu dans votre ville, invité par votre bourgmestre régnant. Votre bourgmestre symbolise aux yeux du monde entier l’esprit combattant de Berlin Ouest. Je suis fier d’avoir visité la République fédérale avec le chancelier Adenauer qui a depuis tant d'années engagé l'Allemagne dans la démocratie, la liberté et le progrès, et de venir ici en compagnie de mon compatriote américain le Général Clay, qui fut dans cette ville durant ses pires moments de crise et reviendra s'il en était un jour besoin.
Il y a deux mille ans, la fierté suprême était de dire : "civis Romanum sum". Aujourd'hui, dans le monde de la liberté, la fierté suprême est de dire : "Ich bin ein Berliner".
Je remercie mon interprète d'avoir traduit mon allemand !

Il ne manque pas de personnes au monde qui ne veulent pas comprendre ou qui prétendent ne pas vouloir comprendre quel est le litige entre le communisme et le monde libre. Qu’elles viennent donc à Berlin. D’autres prétendent que le communisme est l’arme de l’avenir. Qu’ils viennent eux aussi à Berlin. Certains, enfin en Europe et ailleurs, prétendent qu’on peut travailler avec les communistes. Qu’ils viennent donc ceux-là aussi à Berlin.

Notre liberté éprouve certes beaucoup de difficultés et notre démocratie n’est pas parfaite. Cependant nous n’avons jamais eu besoin, nous, d’ériger un mur pour empêcher notre peuple de s’enfuir. Je ne connais aucune ville qui ait connu dix-huit ans de régime d’occupation et qui soit restée aussi vitale et forte et qui vive avec l’espoir et la détermination qui est celle de Berlin-Ouest.

Le mur fournit la démonstration éclatante de la faillite du système communiste. Cette faillite est visible aux yeux du monde entier. Nous n’éprouvons aucune satisfaction en voyant ce mur, car il constitue à nos yeux une offense non seulement à l’histoire mais encore une offense à l’humanité.

La paix en Europe ne peut pas être assurée tant qu’un Allemand sur quatre serra privé du droit élémentaire des hommes libres à l’auto-détermination. Après dix-huit ans de paix et de confiance, la présente génération allemande a mérité le droit d’être libre, ainsi que le droit à la réunification de ses familles et de sa nation pacifiquement et durablement. Vous vivez sur un îlot de liberté mais votre vie est liée au sort du continent.

Je vous demande donc de regarder par-dessus les dangers d’aujourd’hui vers les espoirs de demain, de ne pas penser seulement à votre ville et à votre patrie allemande, mais d’axer votre pensée sur le progrès de la liberté dans le monde entier.

Ne voyez pas le mur, envisagez le jour où éclatera la paix, une paix juste. La liberté est indivisible et, tant qu’un seul homme se trouvera en esclavage, tous les autres ne peuvent être considérés comme libres. Mais quand tous les hommes seront libres, nous pourrons attendre en toute conscience le jour où cette ville de Berlin sera réunifiée et où le grand continent européen rayonnera pacifiquement.

La population de Berlin-Ouest peut être certaine qu’elle a tenu bon pour la bonne cause sur le front de la liberté pendant une vingtaine d’années.
Tous les hommes libres, où qu’ils vivent, sont citoyens de cette ville de Berlin-Ouest
et pour cette raison, en ma qualité d’homme libre, je dis : Ich bin ein Berliner. »


Autre analyse du discours :
http://premiereslfc.files.wordpress.com/2012/06/analyse-discours-jfk-1963-berlin.pdf



rappel Mystères d’archives 2013 - 1963 : John F. Kennedy à Berlin
Le gvt communiste de la RDA a fait tendre des rideaux rouges entre les piliers de la porte de Brandebourg.
Un immense panneau fixé sur le côté d'une camionnette met en cause le militarisme de la RFA.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/02/15/26421997.html
 

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

19 décembre 2016

LMD : manuel d'économie critique

 

manuel-eco-critique

Manuel d’économie critique,
Le Monde diplomatique 09.2016
http://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/

 


« Équations impénétrables, courbes énigmatiques, raisonnements nébuleux… L’économie dominante invite à un double renoncement : devant les difficultés techniques d’un univers réservé aux experts, d’une part ; devant des « lois » scientifiques immuables, de l’autre.

« Le contre-manuel du « Monde diplomatique » entend inverser cette logique. Son ambition ? Rendre l’économie accessible au plus grand nombre et en souligner la nature politique. Bref, rappeler que, comme la chose publique, l’économie est l’affaire de tous. Et permettre à chacun de s’en emparer »
+ glossaire et choix de livres, de films et documentaires (Merci Patron, Howard Zinn...)

2 articles sont en ligne :
    « Nobel d’économie » : quand une banque distribue des médailles, Frédéric Lebaron
    Hayek ou le bolchevisme néolibéral, Pierre Rimbert
http://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/

ont contribué à ce contre-manuel : Samir Amin, Guillaume Barou, Aurélien Bernier, Sophie Béroud, Élodie Bertrand, Robert Boyer, Benoit Bréville, Martine Bulard, Mona Chollet, Laurent Cordonnier, François Denord, François-Xavier Devetter, Cédric Durand, Frédéric Farah, Cyrille Ferraton, Jean Gadrey, Paul Guillibert, Serge Halimi, Michel Husson, Sabina Issehnane, Raoul Marc Jennar, Renaud Lambert, Serge Latouche, Frédéric Lebaron, Sylvain Leder, Frédéric Lemaire, Frédéric Lordon, Jean-Marie Monnier, Caroline Oudin-Bastide, Juan Miguel Pérez, Evelyne Pieiller, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Dominique Plihon, Laura Raim, Christophe Ramaux, Gilles Raveaud, Mathias Reymond, Hélène Richard, Pierre Rimbert, François Ruffin, Pierre Salama, Émilie Sauguet, Alexis Spire, Philippe Steiner, Bruno Tinel, Julie Valentin, Julien Vercueil, Ibrahim Warde, Arnaud Zacharie, Daniel Zamora.



Le sommaire :

L'ECONOMIE, UNE SCIENCE COMME LES AUTRES ?
Idée reçue - « Les chiffres sont formels »
Gouverner par les nombres
Offre et demande, les Adam et Ève de l'économie
Quand une banque distribue des médailles
GRAPHIQUE Un foisonnement d'écoles de pensée
Échanger autre chose que de l'argent
Ces experts dont les médias raffolent
Discrètes manœuvres contre l'(éco)diversité


PRODUIRE PLUS, TOUJOURS PLUS
Idée reçue -  « La croissance, c'est la prospérité »
Le Sud découvre qu'il est entravé, pas en retard
La nature, nouvel eldorado marchand
GRAPHIQUE Dépenser pour relancer: des flux et des fuites
Repeindre le capitalisme en vert
L'introuvable New Deal européen
La décroissance ou le sens des limites


LE PONT ET LA CALE
Idée reçue - « Tous gagnants grâce au dialogue social »
Bons sentiments à la rescousse de l'esclavage
Pourquoi la démocratie s'arrête aux portes de l'entreprise
Le travail à la chaîne est-il mort?
GRAPHIQUE L'origine du profit selon Karl Marx
Les mille et une justifications du profit
Les patrons ont-ils lu Marx
Coopératives : destin d'une utopie


PARTAGE DES RICHESSES: ESPOIRS ET IMPASSES
Idée reçue -  « La pauvreté, voilà le fléau ! »
Équité, l'égalité en trompe-l'œil
GRAPHIQUE Aux États-Unis, les riches creusent l'écart
Petite histoire de l'impôt
Fiscalité sur le revenu, la peau de chagrin
Niches, fraude, paradis fiscaux : de l'ardoise au coup d'éponge
La charité contre L'État
La cotisation, une ambition à ranimer


L'EMPLOI, À QUEL PRIX?
Idée reçue - « Ce sont les entreprises qui créent l'emploi »
Le travail, droit ou devoir?
Lutte contre le chômage : rustines et chausse-trapes
GRAPHIQUE Le bonheur est dans la courbe
L'embauche à la veille de la Révolution française
Un revenu garanti pour dépasser le salariat


LE MARCHÉ OU LA CONSTRUCTION D'UNE EVIDENCE
Idée reçue -  « La concurrence, gage d'efficacité »
L'extension du domaine du marché
Le poing de l'État au service de La main invisible
GRAPHIQUE Droit du travail en vigilance orange
L'URSS mise sur la planification
Le continent ignoré de l'économie non marchande
Comment la propriété privée a été imposée par la force
Hayek ou le bolchevisme néolibéral


MONDALISATION : LA M|SE EN CONCURRENCE DES PEUPLES
Idée reçue - «Tout le monde profite du libre-échange »
Opium et canons font plier la Chine
Immigration : comment le Sud subventionne le Nord
GRAPHIQUE Plusieurs tours du monde pour un smartphone
Depuis soixante-dix ans, l'idée fixe qui guide les marchands
Tous les écrans du monde
Le grand marché transatlantique se fait justice lui-même
Le protectionnisme n'est pas l'autarcie


MONNAIE,UNE ÉNIGME SONNANTE ET TREBUCHANTE
Idée reçue - « Rien ne se crée, tout se prête »
À quoi sert la monnaie?
L'odeur de l'argent
GRAPHIQUE Le grand Meccano de la création monétaire
La Banque centrale européenne, indépendante ou hors contrôle?
Géopolitique des taux de change
Étrange « maladie hollandaise »
De la monnaie unique à la monnaie commune


DETTE : LE CHANTAGE
Idée reçue - « L’État doit gérer en bon père de famille »
Vertus oubliées de l’endettement
Comment a été inventée la carte de crédit
Victimes consentantes des marchés
GRAPHIQUE 1981, l'occasion ratée
En Europe, la dette contre la démocratie
Les faibles paient, les autres négocient


FINANCE : L'INSOUTENABLE PROMESSE
Idée reçue - « Grâce aux Brics, un monde multipolaire)
Qu'est-ce qu'une crise financière?
Bourse: Vol au-dessus d'un nid de coucous
Capital fictif : l'ivresse et le vertige
« Leveraged BuyOut » : acheter sans rien dépenser (ou presque)
GRAPHIQUE Le Brésil secoué par les investisseurs
Marier finance et islam
Et si on fermait la Bourse...


rappel : Manuel d'histoire critique
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/09/03/30522609.html

 

.

18 décembre 2016

Alexie Geers Le sourire et le tablier

 

MarieClaire1937


Marie-Claire
peut-il être une source pour l’histoire du genre ? Réflexions d’après soutenance.
Alexie Geers blog Apparences, 13.12.2016
http://apparences.hypotheses.org/1150

La chronologie suggérée par la lecture de Marie-Claire (1937, 1954, 1968) semble différente de la chronologie habituelle en histoire des femmes.
Le magazine Marie-Claire ne serait-il pas une source valide pour l’histoire ?
La chronologie de l’histoire des femmes serait-elle à moduler ?


Alexie Geers, « D’un corps de classe à un corps de genre », Études photographiques, 32 - Printemps 2015
http://etudesphotographiques.revues.org/3500

Soutenir sa thèse, tout un programme !
http://apparences.hypotheses.org/1122

"Le sourire et le tablier. La construction médiatique du féminin dans Marie-Claire de 1937 à nos jours"
La thèse est accessible en ligne sur HAL
http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01375635v1
Alexie Geers a publié :
http://ehess.academia.edu/AlexieGeers


.

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Toulouse : L'histoire à venir



croisé cette annonce sur la liste du CVUH
L'histoire à venir, Toulouse 18-21 mai 2017

L'idée étant d'expérimenter des formats un peu plus dynamiques que des conférences (il y en aura aussi) ou des panels : on y travaille du moins.
C'est l'édition 0 en 2017 et nous espérons, si le succès est au rendez-vous, perpétuer ces rencontres pour les années suivantes.

Emmanuelle Perez Tisserant
Maîtresse de conférences en Histoire
FRAMESPA, UMR 5136
Université Toulouse Jean Jaurès
http://twitter.com/SFWamPearl

[ NB :  une expérience récente incite à penser que le cours magistral
a encore de beaux jours, au moins pour répondre à la massification de l'université.
Comment des étudiants et futurs professeurs apprendront-ils à développer d'autres pratiques en classe ? ]

 

tlse-perez-mai2017

source : http://twitter.com/SFWamPearl


 Premier communiqué

« L'histoire à venir »

Toulouse, 18-21 mai 2017

Face aux impasses du présent et aux incertitudes devant l'avenir, une bonne nouvelle :
les historiens interrogent et l'histoire invente.

En mai 2017, à Toulouse, nous ouvrons un forum pour donner droit de cité
à des façons imaginatives, astucieuses, turbulentes, de faire de l'histoire.

A l'initiative de la librairie Ombres Blanches, du Théâtre Garonne, des équipes de recherche de l'Université Toulouse-Jean Jaurès
et des éditions Anacharsis, en partenariat avec des acteurs du territoire (librairies, associations, institutions, collectivités),
« L'histoire à venir » proposera des journées et soirées de débats, de dialogues, d'expérimentation autour de l’histoire.

* Nous nous tournerons vers l'avenir car, loin d'être passéiste,
l’histoire se veut tête chercheuse, science et récit du changement, une discipline attentive à ce qui vient
* Nous nous tournerons vers la ville et le grand public, car l'histoire est une discipline vivante,
dont les explorations récentes méritent de trouver des voix pour être mises en culture générale.

« L'histoire à venir » sera une manifestation inventive avec :
- des Conférences présentant des travaux les plus récents;
- des Libor d'histoire pour observer, écouter la recherche en train de se faire, et dialoguer avec elle;
- des Ateliers d'histoire pour expérimenter avec les chercheurs le travail sur les sources et les données ;
-  des Impromtptus, plus informels et conviviaux, autour de cafés, dîners,
soirées, conférences piétonnières, spectacles et master-class d'histoire.

Emmanuelle Perez OSFWamPearl 16 déc.
Save the date : rencontres d'histoire "histoire à venir". Toulouse, 18-21 mai 2017 (édition 0)
formats interactifs, ateliers, dialogues



Emmanuelle Tisserant-Perez a soutenu une thèse sur 
Nuestra California
Faire Californie entre deux puissances impériales et nationales (vers 1810-1850)
http://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01142623
http://ehess.academia.edu/EmmanuellePerez/CurriculumVitae

 

20.12.2016 une version plus détaillée du communiqué sur la liste de l'AFHE

L'histoire à venir, Toulouse 18-21 mai 2017

Thème 2017 : Du Silex au Big Data


Les données sont-elles « vraies » ? Que disent-elles de la réalité ?
Comment allons-nous constituer et conserver les archives de demain ?
Peut-on prédire l’avenir par l’analyse des données sur le passé ?

http://clioweb.free.fr/debats/lhistoireavenir-tlse-mai2017.pdf



Ces rencontres ne sont pas encore annoncées sur le site universitaire Jean Jaurès
http://www.univ-tlse2.fr/accueil/recherche/tout-l-agenda-de-la-recherche-287596.kjsp

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 décembre 2016

Afford : des Etats Généraux du web

 

Pour des états généraux de l’Internet indépendant
Olivier Ertzscheid, Libération, 16.12.2016
Alors que les géants du Net ont rencontré mercredi le futur président des Etats-Unis, il y a urgence à organiser au niveau international une régulation citoyenne et éthique du monde connecté. Avant que ce dernier ne se transforme en cauchemar.

extraits :

« Quand nous consultons une page de résultats de Google...
nous disposons d’une vue sur le monde (watching) dont la neutralité est clairement absente »...
« Toute tentative de régulation législative ne sera que partielle quand elle ne sera pas entièrement vaine »

« La seule solution consiste à créer un index indépendant du Web ».

Pour Bruce Schneier, l’histoire d’Internet est celle d’un accident fortuit résultant d’un désintérêt commercial initial, d’une négligence gouvernementale et militaire et de l’inclinaison des ingénieurs à construire des systèmes ouverts simples et faciles.
Si le Web de demain doit être réinventé, ce concours de circonstances ne se reproduira pas ».

Même «le marché» n’en peut plus de se voir soumis aux logiques de rente des Gafa. Toutes les conditions sont réunies pour que se réunissent des Etats Généraux du Web pour construire cet index indépendant qui seul pourra nous rendre nos libertés et nos illusions perdues.
Sinon ? Sinon, l’essentiel de l’avenir du monde connecté se jouera à New York, où les patrons de Google, de Facebook, d’Amazon, d’IBM, d’Oracle, de Microsoft, de Cisco et d’Apple ont rencontré mercredi Donald Trump.
Il y a urgence ».

Sur le blog Affordance, la version longue de l'article :
http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2016/12/etats-generaux-web-independant.html


.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,