Les 17eme Rendez-vous de l'histoire commencent à Blois. Thème : Les rebelles.
http://www.rdv-histoire.com/

Pour cette « histoire en plein air » (LM livres), les nuages sont annoncés. La pluie attendrait lundi.
Alors équipez-vous pour arpenter la ville et affronter les longues files d'attente...
Rattrapage possible avec les audios et les vidéos à venir sur Internet.


Le programme :
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMME2014.pdf
Le programme chronologique
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMMECHRONO2014.pdf


Les rencontres pédagogiques
http://www.rdv-histoire.com/-RENCONTRES-PEDAGOGIQUES-1005-.html

L'économie aux RDV
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMMEECO.pdf


Les radios à Blois
Jeudi, avant les RDV, débat historio sur les rebelles
avec Olivier Dumoulin, Philippe Minard, Gérard Noiriel, Michèle Riot-Sarcey
La Fabrique le vendredi 9-10 h, actualité
http://www.rdv-histoire.com/-Les-emissions-de-radio-.html

au château, expo Jardins des châteaux à la Renaissance
http://www.chateaudeblois.fr/?Exposition-Jardins-de-Chateaux-a


Le choix de Marcel Gauchet pour parler des Rebelles dans la conférence inaugurale, sans consultation préalable du comité scientifique, a soulevé une vive controverse.

Un débat en OFF est organisé
Samedi 11 octobre, De 17H à 19H
Bourse du travail de Blois
Annexe, 35 avenue de l'Europe, face à la maison des syndicats
http://www.liberation.fr/culture/2014/10/06/rendez-vous-de-l-histoire-de-blois-la-rebellion-continue_1116036


Dans un blog de Médiapart, lire l'analyse de Ludivine Bantigny :
Conformisme et tradition. Quelques remarques sur la pensée de Marcel Gauchet
http://blogs.mediapart.fr/edition/rendez-vous-de-lhistoire-de-blois-2014-les-rebelles-quelle-edition/article/071014/conformisme-et-tradition-quelques
http://clioweb.canalblog.com/tag/rebelles

- Egalement sur ce blog, point de vue de Guillaume Mazeau, Connivence et peur de la controverse
http://blogs.mediapart.fr/edition/rendez-vous-de-lhistoire-de-blois-2014-les-rebelles-quelle-edition/article/091014/connivence-et-peur-de-la-controve

extrait :
« La violence et la longueur disproportionnées de l’affaire révèlent certaines des difficultés qui touchent aujourd’hui le monde académique... cette controverse témoigne aussi de l’anomie d’un débat public dans lequel les dissidences et dissensions sont disqualifiées sans ménage comme autant d’archaïsmes et de fautes de conduite. « Le rebelle, c'est le stade infantile du changement social ».. Marcel Gauchet excelle à lui-même nourrir ce qu’il estime qualifier l’air du temps : la provocation, la pluie d’insultes, de disqualifications, de calomnies, la violence de la réaction devant la moindre protestation, le refus de discuter, l’extrême difficulté à reconnaître la légitimité même de la conflictualité et de la controverse, en un mot la peur devant la possible remise en cause, même dans des tribunes de papier, d’une autorité réputée pour sa modération littéralement « indiscutable » révèlent également combien au-delà des outrances les plus reconnaissables et spectaculaires de la haine et de l’intolérance, le conformisme s’est imposé comme le plus sûr cheval de Troie de la pensée réactionnaire. Ils révèlent aussi combien il est difficile de convaincre que la conflictualité et la controverse sont autre chose que les perversions d’un débat démocratique que d’aucuns souhaiteraient idéalement rationnel, policé et respectueux de la morale et de la bienséance dont ils définissent eux-mêmes les codes, et qu’un terrain commun, un accord peuvent surgir de ces mises en tension à la fois rationnelles et forcément émotives ».

.

.