- Rebelles ? Sophie Wahnich, Le Monde des livres 02.10.2014
http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/10/02/rebelles-sens-dessus-dessous_4499411_3260.html

« Le rebelle est étymologiquement celui qui recommence la guerre », celui qui refuse de s'avouer vaincu

La Révolution distingue le rebelle qui s'oppose aux droits de l'homme et du citoyen ; le révolutionnaire qui fait son métier de citoyen en activant ces droits ; le citoyen qui résiste à l'oppression et empêche les gouvernants de faillir.

« Au XIXe, une confusion s'installe entre le rebelle, le résistant et le révolutionnaire. Tous sont braves et insoumis. Aucun ne se satisfait de l'état du monde ».

« Pendant la 2 GM, aucun résistant n'aurait pu se penser comme simple individu rebelle, car c'est toujours au nom de la cité et de l'humanité qu'il légitimait son action menée au sein d'une armée patriote ».

Aujourd'hui, «notre société affectionne les rebelles et, pourvu qu'ils sachent bien écrire ou parler, relativise leur possible haine de l'égalité, de l'humanité une et de la justice. Le rebelle fascine ».
De quoi avons-nous besoin ? d'une éthique de l'individu rebelle ? d'une éthique révolutionnaire de la résistance à l'oppression ?


- RDV Blois 2014, programme chronologique en 20 pages.
http://www.rdv-histoire.com/-Programmation-du-festival-les-.html
http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMMECHRONO2014.pdf


rebelles-couv

http://www.rdv-histoire.com/IMG/pdf/PROGRAMMECHRONO2014.pdf


.

.