11 juin 2016

Politis : Que reste-t-il du Front populaire ?

 

 

 politis-1936

 

1936-2016 : Que reste-t-il du Front populaire, Politis, HS 64

Les années 1930 et aujourd'hui
Non 2016 n'est pas (tout à fait) 1936
Le temps de la haine (Maxime Jourdan)
du krach de 1929 à la montée du fascisme (nazisme ?)

Le paysage politique de 1936
Quand les ouvriers forgeaient une classe
Portrait d'un militant SFIO
Le PCF, plus qu'un parti, une galaxie

Le temps des conquêtes
Les six mois qui ont conduit à la victoire (Danielle Tartakovsky)
Dans les coulisses des accords Matignon (DT)
Bains de mer et oeufs frais pour tout le monde
Sous le Front populaire, Ya de la joie (Jean Vigreux)

La France qui chante et qui déchante
Jean Gabin, l'ouvrier générique
La religion du progrès
Une année sportive très politique (JO de Berlin, Tour de France, FSGT)
Le temps libre : tout un programme (Marion Fontaine)
L'heure des trahisons et des espoirs déçus (JV)

La part d'ombre
La France n'a pas fait front avec l'Espagne républicaine (Serge Wolikow)
Le Front populaire et les colonies : la continuité (OLCG)
Avec les femmes, un rendez-vous manqué (LP Jacquemont)
Du pacifisme à la collaboration
L'union des forces assassinée (fusillade de Clichy, 16.03.1937)

Un difficile héritage
Que reste-t-il des avancées de 1936 ?
Mai 68 : le remake était presque parfait
Les deux gauches et le FP (Ludivine Bantigny)
Un héritage écologique méconnu

hors série coordonné par Maxime Jourdan
(Le Cri du peuple 2005, Mes cahiers rouges de Maxime Vuillaume)
http://www.article11.info/?Entretien-avec-Maxime-Jourdan-La

pour combler le silence relatif sur l'Education :

- L’Ecole est à nous ! ou comment Jean Zay révolutionna l’Éducation Nationale,
documentaire de Stéphane Benhamou, 2015, 52 min
http://www.dailymotion.com/video/x2ns20k


- Les grands travaux du mouvement Freinet pendant la période du Front populaire
À travers les textes de Célestin Freinet parus dans L’Éducateur Prolétarien
Catherine Chabrun, Questions de Classes
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/11/03/32868746.html


.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


28 mai 2015

L'esprit de résistance

 

pantheon-dna

Pierre Brossolette, la Liberté
Germaine Tillion, l'Egalité
Geneviève de Gaulle, la Fraternité
Jean Zay, la Laïcité


 pantheon2015-pr26

source : http://unes.spqr.fr/?date=20150526

 

pantheon2015-pr27


source : http://unes.spqr.fr/?date=20150527

 

- Le texte du discours de François Hollande au Panthéon, 27 mai 2015
http://www.elysee.fr/declarations/article/ceremonie-d-hommage-solennel-de-la-nation-a-pierre-brossolette-genevieve-de-gaulle-anthonioz-germaine-tillion-et-jean-zay-pantheon-3/

« Ils sont quatre, deux hommes, deux femmes.
Quatre destins, quatre chemins, quatre histoires qui donnent chair et visage à la République en en rappelant les valeurs »
... « Deux femmes, deux hommes, quatre engagements ».
... « Une vie de principes, de vertus, de dévouement ne vaut pas à elle seule d’entrer dans ce haut lieu de la République, le Panthéon, et d’être érigé en exemple. Il faut y ajouter une trace, un legs, une œuvre ».
... « L’indifférence, voilà l’ennemi contemporain... Face à l’indifférence, chaque génération a un devoir de vigilance, de résistance. Et chaque individu a le choix d’agir ».
... « La République, c’est un mouvement, c’est une construction, c’est une passion, une passion généreuse, une passion rationnelle, une passion rassembleuse, avec toujours, toujours le refus de la fatalité ».


- François Hollande célèbre la Résistance au Panthéon -
Le Monde 27.05.2015
http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/05/27

Pour construire son propos, le chef de l’Etat a sollicité nombre de contributeurs. Les historiens Jean-Pierre Azéma et Vincent Duclert ont notamment apporté des éléments biographiques. Sa directrice adjointe de cabinet, Constance Rivière, et sa plume, Pierre-Yves Bocquet, ont préparé la trame. Ont aussi été consultés l’inévitable Jack Lang, ancien ministre de la culture de François Mitterrand, qui avait dressé en décembre 1989, à l’occasion de la panthéonisation de Monge, de Condorcet et de l’abbé Grégoire, un hommage en vers. Mais fidèle à ses habitudes, c’est bien M. Hollande en personne qui a conçu et rédigé ce discours, qu’il a prévu de peaufiner encore, mercredi en début d’après-midi, dans son bureau.

Comme à l’accoutumée, en pareille circonstance mémorielle, le chef de l’Etat a souhaité conférer à son propos une portée politique. Brossolette, De Gaulle-Anthonioz, Tillion, Zay : dans cet ordre, il devait retracer les parcours, divers, des quatre panthéonisés, mais aussi souligner leur « audace », leur « bravoure » et leur « sacrifice » communs, leur combat partagé contre « l’inacceptable », pour « les nobles valeurs de l’engagement et du courage » et « l’esprit de résistance ». Métaphore d’un « rassemblement » national fondé sur des « projets communs », nonobstant des différences d’origines, de parcours ou d’opinions. Et, aussi, message « adressé à la jeunesse ». « Le président ajoute quelque chose au récit de la continuité républicaine, avec des valeurs qui nous portent et qui nous dépassent. Il dit combien les panthéonisés sont un symbole de ce qu’est la France et un exemple pour aujourd’hui. De la même manière que dans les commémorations, il essaie de donner la signification de l’événement par rapport au moment présent », dit une collaboratrice.


- Extraits du discours de Hollande - Libération

«Jean Zay, c’est la République. La république parlementaire dont il est l’un des plus talentueux représentants, mais aussi la république sociale, la république émancipatrice, la république laïque. Assassiner Jean Zay c’était pour ses meurtriers profaner la république.»

« Germaine Tillion aura vécu cent ans. Et durant cette longue existence, elle n’aura laissé aucun répit à la fatalité. Elle est la voix du savoir et de la connaissance. […] A Ravensbrück, Tillion écrit une opérette pour que le rire de ses camarades déportées réponde au rictus lâche de leurs bourreaux. Son courage il est politique, elle n'était membre d’aucun parti, sauf celui de la chair souffrance de l’humanité ».
http://www.liberation.fr/societe/2015/05/27/pantheon


- Germaine Tillion, la résistante engagée contre la torture - Le Monde
http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/05/27/germain-tillion

 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

22 mai 2015

4 résistants au Panthéon

 

expo-4resistants

4 résistants au Panthéon, expo aux AN Pierrefitte (6 mai-27 juillet 2015)
http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/web/guest/4-resistants-au-pantheon




- Pierre Brossolette (1903-1944)
http://www.pierrebrossolette.com/

- Geneviève Anthonioz-de Gaulle (1902-2002)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Genevi%C3%A8ve_de_Gaulle-Anthonioz


- Germaine Tillion (1907-2008)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Germaine_Tillion
la lettre de l’association GT : http://www.germaine-tillion.org/

Hommages de Besançon :
http://www.besancon.fr/gallery_files/site_1/346/348/34352/61881/dptillion.pdf

Le fonds Germaine Tillion au Musée de la Résistance et de la Déportation
http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/454/files/2014/02/Fonds_GermaineTillion


- Jean Zay (1904-1944)
L’école est à nous ! ou comment Jean Zay révolutionna l’Éducation Nationale,
documentaire de Stéphane Benhamou, 2015, 52 min.
LCP mardi 26 mai à 20h35

Jean Zay, un crime français” Catherine Bernstein qui enquête sur l’assassinat de Jean Zay en juin 1944.
Retour sur les circonstances d’un crime français et celles après guerre lors du procès de l’assassin…
http://pluzz.francetv.fr/videos/doc_24_centre_,122762816.html
http://www.youtube.com/watch?v=Gk28wecaOE0

France3 Centre, La semaine Jean Zay : du lundi 18 au vendredi 22 mai.
« La rédaction web consacre 5 portraits au grand homme »
http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/jean-zay-au-pantheon

Posté par clioweb à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 février 2015

4 mars : Jean Zay au Panthéon

 

jean-zay-enfants

Jean Zay entouré d'enfants qui assistent à un spectacle de marionnettes
source Le Monde 24.06.2013 - AFP


Ciné-Histoire, l’ONAC, et le DMPA organisent une journée Jean Zay au Panthéon

Mercredi 4 mars 2015, de 10h à 12h30 et de 14h30 à 17h
Salle de la Préfecture de la Région Ile-de-France    
5, rue Leblanc 75015 Paris

Matin
- Antoine Prost, Président de l’Association des Amis de Jean Zay
- Projection de « Dans la lumière de Jean Zay », film de Marieke Aucante
- Projection d’extraits de « Jean Zay, Ministre du Cinéma », film d’Alain Braun et Francis Gendron, en présence des réalisateurs

Après-midi
Olivier Loubes, auteur de Jean Zay, l’inconnu de la République
Projection de « Un crime français », film de Dominique Missika et Catherine Bernstein
Intervention de Dominique Missika
« Jean Zay en prison », par Hélène Mouchard-Zay, la fille de Jean Zay

Entrée libre sur réservation nicoledorra__gmail.com
Préciser matin, après-midi ou journée

Merci à tous ceux qui ont relayé cette information
Cercle d'étude de la déportation et de la shoah
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article422

 

zay-filles

Jean Zay et ses deux filles à Riom (1942) 667 AP 141
source : Archives Nationales - programme du 8 juin 2010


« Le 20 juin 1944, Jean Zay a été assassiné par la Milice. D'une rafale de mitraillette dans le dos...»
« Il n'était ni gaulliste, ni communiste, ni socialiste, ni déporté ».
« La France lui doit entre autres la paternité de la scolarité jusqu'à 14 ans, du collège unique, du sport à l'école, de la médecine préventive, du CNRS, de l'ONISEP, du CNTE, du CROUS et de l'ENA... »


En 1940, Vichy a orchestré une campagne de haine contre l’ancien ministre du Front populaire et fait de lui l’incarnation de tout ce qu’un régime réactionnaire, raciste et collaborateur prétendait détester. Le procès politique d'octobre 1940 montre l’existence « d’un premier Vichy de tous les défoulements maurrassiens, empruntant ici les canaux militaires d’une dictature nationale-catholique » Olivier Loubes, L'Histoire 359, dec 2010
http://www.histoire.presse.fr/actualite/infos/jean-zay-le-premier-proces-politique-de-vichy-01-12-2010-5657
Olivier Loubes,  Le procès de Jean Zay, faire justice du premier Vichy, colloque « Le moment 1940 », Orléans, 18-19 novembre 2010
http://www.parlements.org/cliopolis/2012_Le_Moment_1940.htm
Anne Simonin, Quel prisonnier au fond de la cour… Le procès Jean Zay (oct 1940) - AN 8 juin 2010
http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/pdf/jean-zay-simonin.pdf

- Jean Zay, assassiné par la Milice. Un crime d’État, Cercle d'étude
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article273

- Jean Zay au Panthéon : réparer une injustice mémorielle, Le Monde 24.06.2013
Gérard Boulanger, avocat, auteur de L'affaire Jean Zay, la République assassinée -
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/06/24/jean-zay-au-pantheon-reparer-une-injustice-memorielle_3435616_3232.html

- Jean Zay (1904-1944), Bibliographie sélective à partir de documents réunis par le Centre de documentation de l'ENA, Juillet 2012
http://www.ena.fr/index.php?/fr/content/download/4724/33880/file/biblio_jeanzay_lb_2012.pdf

- Caroline Piketty, Les papiers de Jean Zay. Nouvelles sources d'archives pour l'histoire du début du XXe siècle, Histoire@Politique 2012
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=16
« Les papiers de Jean Zay entrent aux Archives nationales », journée aux Archives Nationales 8 juin 2010.
http://calenda.org/201366 - programme en version pdf


- Jean Zay : La culture et les langues, BNF 25.11.2014
Invention/ Reconnaissance/Postérité
dont Zénaïde Romaneix, Le fonds Jean Zay aux Archives nationales
Oliver Loubes, Jean Zay et la culture politique républicaine
http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/auditoriums/f.jean_zay.html?seance=1223917799065

- Jean Zay, Reconnaissance et postérité
Université d’Orléans (site Dupanloup (sic), 26.11.2014
Jean Zay l'Orléanais : traces locales d'un homme d'État
Catherine Martin-Zay – Hélène Mouchard Zay, Témoignages
Claude Mouchard, Jean Zay l’écrivain
http://www.univ-orleans.fr/sites/...colloque_jean_zay_orleans_26_11_2014-1_0.pdf

- Le CNRS rend hommage à Jean Zay, 11.02.2015
Jean Zay, le Front populaire et la recherche scientifique
par Pascal Ory, Olivier Loubes et Denis Guthleben, historiens
Souvenirs et solitude
Combats pour la reconnaissance de Jean Zay, table ronde
La mémoire de Jean Zay par Antoine Prost
http://www.cnrs.fr/ComiHistoCNRS/IMG/pdf/brochure_jean_zay-11_fevrier_2015-web.pdf

Le podcast (2 h 48)
http://wikiradio.cnrs.fr/channel/1-CNRS-Canal-1#podcast


rappels :
Olivier Loubes, Jean Zay, l'inconnu de la République, Armand Colin 2012 - RDV Blois
Jean Zay sur le blog Clioweb : http://clioweb.canalblog.com/tag/jeanzay

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 février 2014

La Résistance au Panthéon

 

pantheon2015-4

source : Le Monde

- Deux femmes et deux hommes au Panthéon
. Germaine Tillion, ethnologue et résistante
. Geneviève de Gaulle-Anthonioz, résistante et militante des droits de l'homme
. Pierre Brossolette, résistant
. Jean Zay, ministre du FP, livré à la vindicte de Vichy, assassiné par la Milice
http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/02/19/quatre-entrees-au-pantheon_4369654_823448.html


- 4 figures de la Résistance au Panthéon
François Hollande a confirmé ce vendredi le transfert à venir des cendres de Germaine Tillion,Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay au Panthéon.
http://www.liberation.fr/societe/2014/02/21/quatre-nouvelles-figures-de-la-resistance-au-pantheon-en-2015_982009


- Les valeurs de la Résistance
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/02/21/les-valeurs-de-la-resistance_4371071_3232.html

« ...ce ne sont pas seulement quatre opposants héroïques à l'invasion allemande de 1940 qui entrent au Panthéon en ce moment, ni seulement deux femmes ; ces personnes incarnent également d'autres valeurs, qui correspondent à un esprit de résistance au sens large, dépassant les seules actions audacieuses qu'elles accomplissaient à l'époque ».
Todorov développe l'exemple de Germaine Tillion, selon laquelle
« Notre patrie ne nous est chère qu'à la condition de ne pas devoir lui sacrifier la vérité ».


rappel - Jean Zay (1904-1944) : http://clioweb.canalblog.com/tag/jeanzay

.
.

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


05 janvier 2014

Du changement dans l’Ecole

 

Antoine Prost était l'invité de JN Jeanneney dans Concordance des temps 04.01.2013
Il vient de publier Du changement dans l’école. Les réformes de l’éducation de 1936 à nos jours, Seuil, 2013
http://www.franceculture.fr/emission-concordance-des-temps

Attention
- au rôle joué par Jean Zay, avec un ministère qui met en mouvement un corps enseignant et ne boucle les textes officiels qu'une fois les usages expérimentés en classe.

- Le plan Langevin-Wallon, surtout une synthèse des acquis antérieurs. Mais un projet torpillé par les politiques (cf René Capitant) et par l'administration des lycées.

- Les mutations de l'époque gaullienne (cf Fouchet), avec l'allongement de la scolarité à 16 ans, et le choix d'un collège qui soit un petit lycée (latin en classe de sixième). Que faire des élèves qui piétinaient en classe de certificat d'études ? des classes séparées (classes de transition ou classes pratiques) ? répartir les élèves en difficulté dans toutes les classes ?

L'administration sait faire de l'administration, mettre en place les structures voulues depuis la rue de Grenelle. Elle échoue quand il s'agit de modifier les pratiques pédagogiques des enseignants, en partie par l'importance insuffisante accordée à la formation initiale (cf la chatelisation) ou continue (cf l'allegrisation)

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 novembre 2013

Jean Zay (1904-1944)


 
Dans le cadre du thème proposé pour le Concours National de la Résistance et de la Déportation 2014
le Cercle d'étude de la déportation et de la shoah (http://cercleshoah.org) propose


zay-loubes
source : Decitre

Jean Zay (1904-1944)
assassiné par la Milice le 20 juin 1944,
parce qu'il était un ancien ministre du Front populaire, Républicain, juif et franc-maçon


Une conférence-débat
avec Olivier Loubes,
professeur d'histoire en khâgne à Toulouse,
auteur du livre Jean Zay, L'Inconnu de la République (Armand Colin - octobre 2012)
et
Hélène Mouchard-Zay,
présidente du CERCIL (Centre d'étude et de recherche sur les camps du Loiret et la déportation juive),
qui présentera
les Écrits de prison de son père (à paraître chez Belin).


Mercredi 4 décembre 2013 à 15h
Lycée Buffon - Salle Benoît
16 boulevard Pasteur - 75015 PARIS
(métro Pasteur ou Sèvres-Lecourbe)

ENTRÉE LIBRE

http://www.cercleshoah.org/spip.php?article273
nicole.mullier__clionautes.org

Télécharger l'affiche annonçant la conférence

 
.

Posté par clioweb à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 novembre 2012

Jean Zay, l'inconnu de la République

 

zay-loubes

source : Decitre


RVH Blois 2012 - Jean Zay et la République
Olivier Loubes présente aussi son ouvrage Jean Zay, l'inconnu de la République
L'enfance d'un héritier et d'un boursier, la réussite d'un jeune politique (député à 27 ans, ministre à 31), un modernisateur qui doit contourner l'opposition parlementaire ... et qui cristallise sur son nom la détestation des maurrassiens. Il meurt assassiné par des miliciens le 20 juin 1944.
http://www.rdv-histoire.com/mp3/jeanzay
Ouvrages et articles disponibles :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Zay


Il présente aussi l'ouvrage dans Rue des Ecoles 10.11.2012
« effectif des classes réduit à 25 élèves par classe, création d'un palier d'orientation en 6ème et à l'entrée de chaque cycle,  scolarité rallongée d'une année, ouverture aux pédagogies nouvelles (Célestin Freinet -1938), création des Loisirs dirigés (Sports, loisirs, Auberges de jeunesse..), l’œuvre du ministre promoteur de l’Ecole unique est très  importante »
http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles-jean-zay-l-ecole-et-la-republique-2012-11-10


- « Jean Zay, c'est le Jules Ferry de la démocratisation de l'école. On lui doit la mise en marche de la grande réforme de l'enseignement à partir de 1937.
Sur le plan politique - à 31 ans, il fut le plus jeune ministre de la IIIe République et doit son premier poste à Maurice Sarraut - il propose, il invente des façons de réformer alors que la France est en perte de repères politiques et que les idées de la droite modérée glissent vers l'extrême-droite.
Son engagement républicain causera sa perte, les miliciens l'assassinent en 1944 après en avoir fait le Dreyfus de Vichy. Les hommes politiques d'aujourd'hui devraient s'y intéresser » glisse Olivier Loubes
http://www.ladepeche.fr/article/2012/10/15/

.

Posté par clioweb à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 février 2012

Un crime français : Jean Zay

 

Un crime français
Jean Zay, ministre de l'Education nationale du Front Populaire, a été condamné par Vichy en 1940 et assassiné en 1944 par la Milice (52 mn). Le documentaire a été écrit par Dominique Missika et Catherine Bernstein, et réalisé par Catherine Bernstein.

A voir ou enregistrer ce soir, sur France 3, à 23 h 55 !!!
Il a été projeté en décembre par l'association Ciné Histoire et novembre par France3 Centre.
http://programmes.france3.fr/documentaires/
http://videotheque.cnrs.fr/doc=2821

L'article de Libération vaut le détour, mais il faudra attendre pour le lire : Jean Zay n'avait sa place ni dans la mémoire gaulliste, ni dans celle des communistes.
http://www.liberation.fr/medias/01012390950-jean-zay-un-meurtre-d-etat


. rappel : Jean Zay (1904-1944)
Mémoire d'un homme, modernité d'une oeuvre
http://www.cndp.fr/crdp-orleans-tours/jean-zay/
oublier l'adresse http://aegir.cndp.fr/crdporleans/crdp/jean-zay/ qui ne répond plus

jeanzay

 

Caroline Piketty, Les papiers de Jean Zay.
Nouvelles sources d’archives pour l’histoire du début du XXe siècle - Histoire & Politique n°16, janvier 2012
http://www.histoire-politique.fr/index.php?numero=16

Cible de l'extrême droite à partir de 1934, il entra au gouvernement en janvier 1936. En juin de cette même année, Léon Blum le nomma ministre de l'Éducation nationale et des Beaux Arts, en faisant de lui le centre politique de la vie culturelle française. Arrêté en août 1940 par la police française à son arrivée au Maroc à bord du Massilia, il fut emprisonné et accusé de désertion le 4 octobre 1940, lors d'un procès hautement politique qui le condamna à la réclusion perpétuelle. Durant ses quarante-sept mois d'enfermement, Jean Zay rédigea des lettres, des nouvelles, des notes sur son travail de ministre, des réflexions sur la mémoire et sur sa solitude. En juin 1944, il fut remis entre les mains de la Milice qui l'assassina.

Jean Zay adorait la littérature, le théâtre, la musique, les sports. Ses goûts et ses passions s'ancraient dans une vie familiale épanouie. Ces documents uniques révèlent sa façon de travailler, son humanisme et éclairent l'histoire française des années 1930 et du début 1940.

Posté par clioweb à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 février 2012

Refonder l'Ecole

 

jeanzay

Jean Zay (1904-1944), Mémoire d'un homme, modernité d'une oeuvre -
http://www.cndp.fr/crdp-orleans-tours/jean-zay/
Oublier l'adresse http://aegir.cndp.fr/crdporleans/crdp/jean-zay/ qui ne répond plus
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Zay



- Débarrasser l'école du sarkozysme
Hollande était en campagne à Orléans où il a rendu hommage à Jean Zay, l'ex-ministre de l'éducation nationale assassiné en 1944 par la Milice.

- mettre la priorité sur l'école primaire
- allonger l'année scolaire
- atténuer les moments de rupture
- refonder la formation des enseignants.
http://www.lemonde.fr/education/2012/02/09/debarrasser-l-ecole-du-sarkozysme


- Hollande passe l'Ecole en tête, V Soulé Libération.
Le candidat a confirmé le vote d'une loi de programmation sur l'Ecole à l'automne.
Il a promis de rétablir l'histoire en Terminale scientifique.
http://www.liberation.fr/societe/01012389073-hollande-passe-l-ecole-en-tete

http://www.liberation.fr/education,99763


- Le sort de l'histoire scolaire.
Ce matin, dans la seconde partie de la Fabrique, écouter Johann Chapoutot (vers la 43e mn) :

« … j'ai vécu une scolarité dans des zones très défavorisées, où j'avais des profs incandescents qui nous montraient toujours pourquoi on allait faire ça, quel sens politique, existentiel et humain cela avait... A cette époque-là, voilà 15-20 ans, ces professeurs avaient les moyens de travailler.
depuis quelques années (la situation a fortement changé) ...
nous sommes responsables parce nous ne sommes pas assez éclairants sur l'intérêt de ce que nous faisons,
mais en face, il y a aussi les autres.
Des autres qui ont une conception très différente de ce que c'est que la citoyenneté et la République,
des autres qui ont fait le choix de ne plus donner à l'Ecole les moyens de fonctionner (normalement) ».

l'émission au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-10.02.2012-ITEMA_20343706-0.mp3

 

Vers la 8eme mn, allusion à une photo :
L'homme qui refusa de faire le salut nazi
Marie Simon, L'Express, 09/02/2012
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-homme-qui-refusa-de-faire-le-salut-nazi_1080771.html




.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,