19 décembre 2016

LMD : manuel d'économie critique

 

manuel-eco-critique

Manuel d’économie critique,
Le Monde diplomatique 09.2016
http://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/

 


« Équations impénétrables, courbes énigmatiques, raisonnements nébuleux… L’économie dominante invite à un double renoncement : devant les difficultés techniques d’un univers réservé aux experts, d’une part ; devant des « lois » scientifiques immuables, de l’autre.

« Le contre-manuel du « Monde diplomatique » entend inverser cette logique. Son ambition ? Rendre l’économie accessible au plus grand nombre et en souligner la nature politique. Bref, rappeler que, comme la chose publique, l’économie est l’affaire de tous. Et permettre à chacun de s’en emparer »
+ glossaire et choix de livres, de films et documentaires (Merci Patron, Howard Zinn...)

2 articles sont en ligne :
    « Nobel d’économie » : quand une banque distribue des médailles, Frédéric Lebaron
    Hayek ou le bolchevisme néolibéral, Pierre Rimbert
http://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_economie_critique/

ont contribué à ce contre-manuel : Samir Amin, Guillaume Barou, Aurélien Bernier, Sophie Béroud, Élodie Bertrand, Robert Boyer, Benoit Bréville, Martine Bulard, Mona Chollet, Laurent Cordonnier, François Denord, François-Xavier Devetter, Cédric Durand, Frédéric Farah, Cyrille Ferraton, Jean Gadrey, Paul Guillibert, Serge Halimi, Michel Husson, Sabina Issehnane, Raoul Marc Jennar, Renaud Lambert, Serge Latouche, Frédéric Lebaron, Sylvain Leder, Frédéric Lemaire, Frédéric Lordon, Jean-Marie Monnier, Caroline Oudin-Bastide, Juan Miguel Pérez, Evelyne Pieiller, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Dominique Plihon, Laura Raim, Christophe Ramaux, Gilles Raveaud, Mathias Reymond, Hélène Richard, Pierre Rimbert, François Ruffin, Pierre Salama, Émilie Sauguet, Alexis Spire, Philippe Steiner, Bruno Tinel, Julie Valentin, Julien Vercueil, Ibrahim Warde, Arnaud Zacharie, Daniel Zamora.



Le sommaire :

L'ECONOMIE, UNE SCIENCE COMME LES AUTRES ?
Idée reçue - « Les chiffres sont formels »
Gouverner par les nombres
Offre et demande, les Adam et Ève de l'économie
Quand une banque distribue des médailles
GRAPHIQUE Un foisonnement d'écoles de pensée
Échanger autre chose que de l'argent
Ces experts dont les médias raffolent
Discrètes manœuvres contre l'(éco)diversité


PRODUIRE PLUS, TOUJOURS PLUS
Idée reçue -  « La croissance, c'est la prospérité »
Le Sud découvre qu'il est entravé, pas en retard
La nature, nouvel eldorado marchand
GRAPHIQUE Dépenser pour relancer: des flux et des fuites
Repeindre le capitalisme en vert
L'introuvable New Deal européen
La décroissance ou le sens des limites


LE PONT ET LA CALE
Idée reçue - « Tous gagnants grâce au dialogue social »
Bons sentiments à la rescousse de l'esclavage
Pourquoi la démocratie s'arrête aux portes de l'entreprise
Le travail à la chaîne est-il mort?
GRAPHIQUE L'origine du profit selon Karl Marx
Les mille et une justifications du profit
Les patrons ont-ils lu Marx
Coopératives : destin d'une utopie


PARTAGE DES RICHESSES: ESPOIRS ET IMPASSES
Idée reçue -  « La pauvreté, voilà le fléau ! »
Équité, l'égalité en trompe-l'œil
GRAPHIQUE Aux États-Unis, les riches creusent l'écart
Petite histoire de l'impôt
Fiscalité sur le revenu, la peau de chagrin
Niches, fraude, paradis fiscaux : de l'ardoise au coup d'éponge
La charité contre L'État
La cotisation, une ambition à ranimer


L'EMPLOI, À QUEL PRIX?
Idée reçue - « Ce sont les entreprises qui créent l'emploi »
Le travail, droit ou devoir?
Lutte contre le chômage : rustines et chausse-trapes
GRAPHIQUE Le bonheur est dans la courbe
L'embauche à la veille de la Révolution française
Un revenu garanti pour dépasser le salariat


LE MARCHÉ OU LA CONSTRUCTION D'UNE EVIDENCE
Idée reçue -  « La concurrence, gage d'efficacité »
L'extension du domaine du marché
Le poing de l'État au service de La main invisible
GRAPHIQUE Droit du travail en vigilance orange
L'URSS mise sur la planification
Le continent ignoré de l'économie non marchande
Comment la propriété privée a été imposée par la force
Hayek ou le bolchevisme néolibéral


MONDALISATION : LA M|SE EN CONCURRENCE DES PEUPLES
Idée reçue - «Tout le monde profite du libre-échange »
Opium et canons font plier la Chine
Immigration : comment le Sud subventionne le Nord
GRAPHIQUE Plusieurs tours du monde pour un smartphone
Depuis soixante-dix ans, l'idée fixe qui guide les marchands
Tous les écrans du monde
Le grand marché transatlantique se fait justice lui-même
Le protectionnisme n'est pas l'autarcie


MONNAIE,UNE ÉNIGME SONNANTE ET TREBUCHANTE
Idée reçue - « Rien ne se crée, tout se prête »
À quoi sert la monnaie?
L'odeur de l'argent
GRAPHIQUE Le grand Meccano de la création monétaire
La Banque centrale européenne, indépendante ou hors contrôle?
Géopolitique des taux de change
Étrange « maladie hollandaise »
De la monnaie unique à la monnaie commune


DETTE : LE CHANTAGE
Idée reçue - « L’État doit gérer en bon père de famille »
Vertus oubliées de l’endettement
Comment a été inventée la carte de crédit
Victimes consentantes des marchés
GRAPHIQUE 1981, l'occasion ratée
En Europe, la dette contre la démocratie
Les faibles paient, les autres négocient


FINANCE : L'INSOUTENABLE PROMESSE
Idée reçue - « Grâce aux Brics, un monde multipolaire)
Qu'est-ce qu'une crise financière?
Bourse: Vol au-dessus d'un nid de coucous
Capital fictif : l'ivresse et le vertige
« Leveraged BuyOut » : acheter sans rien dépenser (ou presque)
GRAPHIQUE Le Brésil secoué par les investisseurs
Marier finance et islam
Et si on fermait la Bourse...


rappel : Manuel d'histoire critique
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/09/03/30522609.html

 

.


12 mai 2013

L'école, une volière de pigeons ?

 

L'école, une volière de pigeons ? L'Humanité des débats. 10.05.2013
http://www.humanite.fr/societe/lecole-une-voliere-de-pigeons-541141

« L’annonce du président de la République d’inclure l’entrepreneuriat dans l’enseignement du collège au lycée soulève fronde et stupeur au sein de l’éducation nationale ». Comment conjuguer des valeurs de solidarité et de justice vantées dans la morale selon V. Peillon avec la compétition et la course au profit ?

(extraits)
L’Humanité a organisé une table ronde avec
- Christian Poyau, président de la fondation Croissance responsable et PDG de Micropole
« Les mesures annoncées vont dans le bon sens … » : « favoriser une meilleure compréhension mutuelle … » « favoriser cette envie d’entreprendre dès l’école »

- Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU.
Chatel avait fait le même type d’anonnce.
Ne mythifions pas l'entreprise
La source du chômage, ce n’est pas l’ignorance de ce qu’est l’entreprise, c'est le manque cruel d’emplois [stables et durables] …

- Bertrand Geay, sociologue et professeur en sciences de l’éducation,
[Vouloir] « promouvoir «l’esprit de l’entreprise» est un aveu terrible… L’urgence, pour un gouvernement de gauche, ce serait surtout de redonner à l’école son efficacité et son crédit, en particulier pour les classes populaires, et ce serait d’arrêter de désespérer le Billancourt enseignant. Une réflexion sur les savoirs, sur leur accessibilité, sur les conditions de leur transmission et sur leur signification sociale pourrait largement contribuer à engager une politique qui redonnerait un cap progressiste à l’école. Il serait temps de s’y mettre ».


.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mai 2013

L'Europe, les mots et la réalité

 

mots


Le 9 mai, à Vire, en marge d'un jumelage franco-allemand, une table ronde était organisée avec pour thème :
L'EUROPE : la citoyenneté européenne, les jeunes dans l'Europe, les apports de l'Europe.

En fait, pas de table ronde, mais un quiz sur la citoyenneté européenne (les 12 étoiles, les élections de 2014 ...) et deux monologues, un de l'ancien maire allemand, un d'un responsable du jumelage côté français.

quiz-vote

 

bauna-ex-maire

Et un vigoureux exercice de marketing politique ou de catéchisation : pour Europe Direct, être européen, c'est animer, bouger, diffuser... Les verbes échanger, partager, débattre sont présents mais plus loin dans la liste.


Par le public, par la méthode, cet exemple illustre quelques sources du désamour actuel à l'égard de l'Union Européenne.

- Aucune volonté d'ouvrir un débat public sérieux sur les enjeux et les choix faits par les dirigeants européens.

- Le marketing politique est roi, comme si les mots (ici des verbes) pouvaient faire oublier les effets de la politique d'austérité, de déflation et de chômage de masse. Quel contraste entre les idéaux de coopération ou de partage et la réalité brutale de la compétition entre salariés, dans une course au dumping social et fiscal !

- Les jumelages ont été présentés, à raison, comme l'Europe des petits pas.
Cela ne doit pas faire oublier deux réalités :
. le bi-national est une chose, la construction européenne en est une autre ;
. la maîtrise des langues étrangères reste décisive, même si l'anglais international peut faciliter les premiers échanges.


- Ce marketing s'accompagne parfois d'une réécriture politicienne de l'histoire.
En ce moment, Le Traité de l'Elysée est partout mis en avant.
Le rapprochement franco-allemand n'aurait-il commencé  le 22 janvier 1963 ?
Ecouter ou réécouter le géographe Sylvain Kahn, sur un mythe opératoire.
Pourquoi un silence remarquable et remarqué sur la signification du 9 mai (1950 ) ?
Par besoin d'une nouvelle mythologie, la mythologie européenne venant remplacer les mensonges des Etats-nations ?



.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 janvier 2013

La seconde jeunesse de l’éduc pop

 

- La seconde jeunesse de l’éduc pop - Libération 01.01.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/01/01/la-seconde-jeunesse-de-l-educ-pop_871075

Bonnes vieilles MJC, colos, mais aussi cafés philo ou cinémas itinérants… Très actif mais méconnu, le mouvement a retrouvé sous Hollande un ministre dédié. Un symbole pour un secteur sinistré.

L’éduc pop a connu ses grandes heures à la Libération, mais Malraux l’a marginalisée. Lors du quinquennat précédent, les crédits alloués aux « associations éducatives complémentaires de l’enseignement » ont chuté de 25%.
Aujourd’hui, le secteur est bien vivant, en constante mutation. Valérie Fourneyron fait miroiter un bel avenir à l’éduc pop. A elle d’aller au-delà de l’affichage.


- Ecole : le rythme change, les critiques emboîtent le pas – Libération – 08.01.2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/01/08/ecole-le-rythme-change-les-critiques-emboitent-le-pas_872579


Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 février 2012

Une pédagogie de la coopération

 

- L'aide spécialisée aux élèves menacée de disparition - Le Monde
Reportage à Nanterre et analyse par Aurélie Collas. Après la suppression de 3000 postes en 2008, c'est 2500 postes qui devraient disparaître à nouveau en 2012 (sur un total de 12 500).
« En réalité, l'institution n'a jamais reconnu qu'on puisse aider les élèves en difficulté autrement qu'en rajoutant des heures de maths et de français » estime M. Jauset, le président de la FNAREN.
http://www.lemonde.fr/ecole/2012/02/17/l-aide-specialisee-menacee

- L’Education autrement : oui, mais comment ?
traduction Hubert Guillaud - Internactu - 15/02/12
http://www.internetactu.net/2012/02/15/leducation-autrement-oui-mais-comment/

Une journée de conférence, sur le campus d’Harvard, consacrée à l’enseignement et à l’apprentissage, rapporté par Dan Berret pour The Chronicle of Higher Education. http://chronicle.com/article/Harvard-Seeks-to-Jolt/130683/
« In large part, the problem is that graduate students pursuing their doctorates get little or no training in how students learn. When these graduate students become faculty members, he said, they might think about the content they want students to learn, but not the cognitive capabilities they want them to develop ».
« ... It really requires someone to be doubly expert » said Carl E. Wieman, a Nobel Prize-winning physicist.

... For Mr. Roediger, a professor of psychology in St. Louis, « Taking a test on something is a very effective way to learn about it ». « We hate grading tests. Students don't like taking them, so we don't give them very much ».


- Méthodes en question, enseignants sous pression - Pourquoi veulent-ils casser l’école ?
« Après la mise en route de l’« université entreprise », recommandée par l’Union européenne, c’est au tour de l’enseignement primaire et secondaire de se soumettre à la norme de l’employabilité, de l’efficacité, de la performance ». Pour Longuet, « il faut un patron qui puisse rentrer dans les classes et exfiltrer les enseignants en rupture avec le projet de l’établissement. »
L'article de Christian Laval paru en septembre 2011 est en ligne.
http://www.monde-diplomatique.fr/2011/09/LAVAL/20956


- D'une pédagogie de la compétition à une pédagogie de la coopération : Quelle pédagogie du commun ?
Patrick Geffard et Danièle Czal. Institut de recherche de la FSU -  mercredi 14 mars 2012, 18-20h30
http://institut.fsu.fr/Seminaire-Politiques-neoliberales.html
http://institut.fsu.fr/spip.php?page=backend

laval-nec

Christian Laval : « L'Ecole est au centre des nouvelles luttes des classes ».
L’Humanité, 28/09/2011

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,