- L’APSES dénonce le cloisonnement aggravé entre économie et sociologie, une grille de lecture unique, l'absence de formation de l'exprit critique.

Elle « regrette que ces programmes aient été conçus en oubliant qu’ils sont destinés aux lycéens que nous accueillons dans nos classes. Les enseignants de SES ont une expertise pédagogique et disciplinaire qui n’a visiblement pas été suffisamment entendue ».

« Ces projets s’inscrivent dans une réforme plus globale, qui change les finalités et le sens du lycée et des poursuites d’étude, en abandonnant la visée émancipatrice de l’école. En l’état, ils ne sont pas acceptables. S’ils étaient maintenus, ils se heurteraient à un refus massif de la profession ».
http://www.apses.org/communique-de-lapses-sur-les-projets-de-programme/

 

- Réforme du lycée en SES (Sciences Economiques et Sociales) :
Un programme qui interdit toute éducation à la démocratie !
http://rrses.blog.lemonde.fr/

[ dans ce programme, il faut se contenter du « Comment »… qui nous oblige à l’Ordre et au Progrès,
et renoncer à toute ambition inscrite dans le « Pourquoi »: des questions pourraient créer du désordre. ]


16.11.2018 :

L’économiste Philippe Aghion répond aux vives critiques suscitées par le projet soumis à consultation
http://www.alternatives-economiques.fr/philippe-aghion-programmes-de-nai-poursuivi-aucune-demarc/00086995


.

.