vire-villa-romaine-092018

Des thermes antiques à Vire Normandie (« Les bains »)
Plan des vestiges, G Guillier, S. Jean - INRAP 2018

 

Vire, la villa gallo-romaine avait ses propres bains
Ouest-France 21.08.2018
http://bit.ly/2NeEdWJ

D’incroyables thermes antiques à découvrir à Vire
La Voix 14.09.2018
http://bit.ly/2xlQQo9



Depuis février 2018, l'INRAP conduit les fouilles d'une villa gallo-romaine (I-IIe siècle)
au nord de Vire Normandie
Une présentation des premiers résultats a été faite en juin,
lors des Journées Nationales de l'Archéologie


Lors des Journées du Patrimoine,
les 15 et 16 septembre 2018,
les résultats de la suite des fouilles
ont été présentés par l'INRAP au public.



Un premier dépliant
avait été distribué en juin.
Le contexte de la fouille / Un vaste domaine agricole /
Objets du quotidien et objets de prestige / Après la villa, une occupation par un hameau au Moyen Âge

Un autre dépliant a été distribué ce week end
Le contexte de la fouille / La partie résidentielle de la villa /
Un ensemble thermal particulièrement bien conservé / Le rituel des bains
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/09/15/36720190.html

 

 

vire-thermesromains

 

avec 6 photos : vue générale, la piscine (et le foyer), les pièces chaudes,
le fragment de mur effondré
http://www.inrap.fr/des-thermes-antiques-mis-au-jour-vire-13855



vire-thermes

Vire Normandie - Ensemble thermal de la villa en cours de fouille
photo INRAP – Olivier Morin Hague Drone



 


 5599


Il s'agit d'un ensemble thermal de 160 m2,

avec une piscine circulaire de 7 mètres de diamètre (1),

 

5654

 

5654b

une pièce de vestiaire (ou soins corporels) (2)
une piscine froide (carrée) (5)  et une pièce (rectangulaire) froide (3, derrière l'archéologue)
une pièce tiède, une pièce chaude dotées d'un chauffage par le sol (4)
(les piliers de brique servaient de support au plancher - cf. hypocauste)
Un fragment de mur s'est couché sur un collecteur (6)

 

5596

 

Dans cet ensemble romain, plusieurs foyers devraient être alimentés en continu par du bois de chauffage,
l'eau était sans doute stockée dans une citerne ou un bassin de réception.


 

5674

L'habitation a été présentée aux visiteurs en juin.
Depuis, l'emplacement a été recouvert de terre meuble.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/06/18/36497116.html

 

 

5677


La visite du chantier de fouilles a attiré une nouvelle fois une très forte affluence.

Une histoire rigoureuse, appuyée sur les traces étudiées par les archéologues
intéresse le grand public, au moins autant que les récits transmis naguère par une histoire primaire nationaliste.

La question du devenir des ces traces de l'antiquité romaine a été posée.
Pour de multiples raisons (activités de cette zone, coût considérable...)
l'ensemble thermal ne sera sans doute pas préservé.
Une exposition temporaire a été évoquée, une fois le musée réouvert.

Il faut espérer que l'énorme documentation amassée sera numérisée
et mise rapidement en ligne de manière pérenne sur le très riche site web de l'INRAP.


.

.