popu-13011938

Le Populaire 13 janvier 1938
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k822915p.item


La Cagoule : enquête sur une conspiration d'extrême droite

Frédéric Freigneaux dans L'Histoire n°159

article de Wikipedia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Cagoule


En France, la crise des années 1930 profite aux ligues qui tentent d’exploiter tous les mécontentements. L’instabilité ministérielle nourrit l’antiparlementarisme et la haine de la République (Maurras). L’émeute du 6 février 1934 est vue à droite comme une explosion de colère, à gauche comme une tentative de coup de force (un an après la prise du pouvoir par Hitler).

Le Front populaire dissout les ligues en juin 1936.
Elles se reforment en partis politiques : PSF (La Rocque) et PPF (Doriot).

La Cagoule (CSAR) est un groupe d'extrême droite fondé par Eugène Deloncle avec des anciens de l’Action française ; il est financé par des milieux patronaux ; il tente d'attirer des chefs militaires dans un putsch. Violemment anti-républicain et anti-communiste, il ne recule devant aucun crime.
En septembre 1937, deux attentats visent le siège du  CGPF (patronat) et celui de l’UIMM (métallurgie) à Paris. Deux policiers sont tués par l’explosion. La Cagoule espérait faire accuser le PCF.
Après une tentative de coup d’état en novembre, Marx Dormoy fait démanteler l’organisation. Plus de 120 membres sont arrêtés. L’enquête prouve les liens de la Cagoule avec le régime fasciste de Mussolini et la responsabilité de la Cagoule dans l’assassinat des frères Rosselli.

 

popu-12011938

Le Populaire, 12 janvier 1938

 

Sous Vichy, le MSR de Deloncle fusionne avec le RNP de Déat.
De nombreux cagoulards participent au régime de Vichy
et à sa politique antisémite (Bouvyer au Commissariat général aux questions juives à partir d'avril 1944).
Marx Dormoy est assassiné le 5 juillet 1941 à Montélimar.


En octobre 1948, aux Assises de la Seine, le procès condamne
Jakubiez (prison à vie), Méténier (20 ans de prison), Corrèze (10 ans).

Filliol et Locuty qui ont fui à l'étranger sont condamnés à mort, mais par contumace.
En 1991, une affaire L'Oréal suggère que la multinationale a recyclé des collabos.
Eugène Schueller, le père de Mme Bettencourt, fondateur de L'Oréal, était un des idéologues de la Cagoule.
Corrèze ne purge qu'une partie de sa peine, puis part en Espagne et aux USA où il préside la filiale US.
Filliol est en relations d'affaire avec la filiale espagnole de l'Oréal.



ouest-eclair-130138

rappel : L'Ouest-Eclair, 13.01.1938
long article en seconde page, dont l'extrait suivant
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6611355/f4.item

ouest-eclair-13011938b

L'Ouest-Eclair, 13.01.1938, page 2

 

 

vial-cagoule

..Eric Vial, La Cagoule a encore frappé, Larousse 2010


 

.