28 novembre 2011

Les précaires de l'Education

 
Le grand malaise des précaires de l'Education - Le Monde Education 25/11/2011

Extraits :
A l'origine, une poignée d'enseignants contractuels se sont rencontrés sur le forum Internet Profs précaires. A l'approche de l'examen d'un projet de loi, ils ont réuni une centaine de témoignages dans un Livre noir des non-titulaires de l'éducation nationale . Ils seraient 21 000 selon le MEN (pour 860 000 enseignants)

« Le Livre noir regorge d'exemples. Rectorats injoignables, délais de paiement interminables, contrats qui arrivent à terme une veille de vacances pour reprendre le jour de la rentrée, affectations improbables... Il y a deux ans, on m'a affecté à 170 kilomètres de chez moi. L'an dernier, j'avais 120 kilomètres par jour. Et, bien sûr, le rectorat ne rembourse pas l'essence, témoigne un contractuel. Un professeur de philosophie s'est tapé la tête contre les murs lorsqu'il a appris son affectation à une heure de route de sa ville, alors qu'un poste en philo était vacant dans le lycée à côté de chez (lui).
Côté salaire, on est au ras des pâquerettes, le plus souvent entre 1 200 et 1 400 euros net, même après dix ans, rapporte Vincent Lombard, du SNES-FSU ».

La porte de sortie : les concours internes. Mais le nombre de postes a été réduit ces dernières années.
rappel : Le poste de ses rêves ...

[ Les réactions de qq lecteurs internautes vérifient une dérive fréquente : pour faire disparaître la brutalisation des remplaçants par la gestion libérale-autoritaire, les partisans du parti au pouvoir proposent ... d'aggraver encore cette politique de précarisation et de déshumanisation. Comme si aucune leçon n'avait été tirée des suicides de France Telecom !!


- La situation des TZR (des Titulaires, mais sans poste fixe
, en début de carrière, ou à la suite d'un déménagement ou d'une mutation) mériterait également son Livre noir. ]

Le Livre noir sur le Web :
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Documents/Livrenoirnon-titulaires.pdf

.
rappel : Le MEN dispose d'une DRH de choc écrit Le Monde


070_interim
Martin Vidberg - source : http://vidberg.blog.lemonde.fr/2010/03/10/ministere-de-leducation-et-de-linterim/
 

...

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


17 novembre 2011

Ressources ... humaines ...

 

Des profs bientôt sous contrôle - Libération 17/11/2011
La réforme de l’évaluation des enseignants envisagée par le gouvernement donne au chef d’établissement un rôle clé dénoncé par les syndicats. L'article cite un processus de 3 ans d'auto-évaluation, un entretien avec le proviseur ou le principal, et l'attribution de mois d'ancienneté (ou non).
http://www.liberation.fr/societe/01012372058-des-profs-bientot-sous-controle


Le SNES parle d'agression frontale. http://www.snes.edu/Evaluation-des-personnels-du.html
Pour Thierry Cadart (SGEN), c'est la porte ouverte à l'arbitraire. Il pense que d'autres systèmes seraient possibles pour encourager les enseignants qui s'investissent plus que leurs collègues. Selon lui, le gvt avance par appartements, sans concertation, là où il faudrait une discussion d'ensemble sur l'école et le métier.
http://www.liberation.fr/societe/01012372061-c-est-la-porte-ouverte-a-l-arbitraire


« Le chef d’établissement n’évaluera pas seul »
Josette Théophile, DRH  parle de ""ressources humaines"" et de Pacte carrière.
Elle cite 4 critères : 2 dans la classe, 2 en dehors (maintenir la discipline entre élèves, travail interdisciplinaire)
http://www.liberation.fr/societe/01012372062-le-chef-d-etablissement-n-evaluera-pas-seul
La tactique du pouvoir actuel est révélatrice : il prend appui sur les critiques portées au système actuel pour avancer des solutions libéralo-autoritaires qui posent au moins autant de problèmes que le système précédent.    

Véronique Soulé n'exclut pas un possible recul tactique du MEN.
Qui aurait alors beau jeu de stigmatiser les profs, en les présentant à l'oponion comme des nantis, des conservateurs et des paresseux... Cela lui fera peut-être gagner quelques électeurs ... 

Dans sa revue de presse, Philippe Watrelot cite Le Café, à propos d'économies bien réelles pour le MEN : aujourd'hui, au grand choix une carrière théorique dure 16 ans et 9 mois. Avec la méthode proposée par la cellule Chatel, il faudra 25 ans aux meilleurs profs pour arriver au même résultat.
http://philippe-watrelot.blogspot.com/2011/11/16

.
A lire en ligne,
Vade-mecum des capacités en histoire-géographie-éducation civique
La Culture humaniste résumée en 8 fiches...
exemple : « Décrire, c’est dire ce qui est.
Cela suppose au préalable l’observation et l’analyse de ce que l’on se propose de décrire.
Cela débouche ensuite sur l’expression à
l’oral comme à l’écrit,
en utilisant les mots pertinents et le déroulement des phrases
qui traduisent les raisonnements pour bien dégager la
signification de l’objet décrit ».
phrase citée par vs-aggiornamento
http://eduscol.education.fr/vade-mecum-capacites-HG


L'épreuve d'histoire des arts en troisième :
http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=58238
 

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 octobre 2010

Ressources humaines ...

1vers
source : M6, Capital 03/10/2010

Education : Jusqu'où iront les économies ?
dans l'émission Capital du 03/10/2010, reportage sur la RGPP appliquée à l'éducation :

... «  le ministère de l’Éducation Nationale, le plus gros employeur public, qui engloutit à lui seul près de 20% du budget de l’État. Comment l’État fait-il des coupes dans ce budget ? Profs, surveillants : jusqu’où va-t-on pour supprimer des postes ? »

- Suppression de classe (classes et de postes de profs)
les reportages de Capital sur le site de M6 : http://www.m6replay.fr/#/info/capital/18008

- Ecole, profs : Jusqu'où iront les économies ?
2 extraits de cette chasse aux profs sur le site Sauvons l'Ecole ("améliorer le rendement", "calculer les gains possibles et les postes à supprimer ...)
http://sauvons-lecole.over-blog.com/
http://lecoledufresnecamillyvivra.over-blog.com/

Prochaine diffusion le mercredi 06 octobre 2010 à 01:45

.
Ecouter le discours de la DRH, voir l'application de cette politique par le rectorat de Versailles (suppression de 120 postes de remplaçants, suppression des intervenants en langue vivante, appel à des précaires...) et le bilan fait par l'Inspection générale.

On y reparle du document ministériel listant les techniques à utiliser pour supprimer les postes et appelant les recteurs à faire preuve d'imagination ( exemple de « leviers », ajouter 1 élève de plus par classe en primaire, 5 de plus en collège ou en lycée)... Relire La chasse aux profs - Clioweb 31 mai 2010Le Café pédagogique

( noter l'inversion du vocabulaire chez les dirigeants actuels :
"ressources humaines", c'est un poste dont la priorité est la mise à la porte du maximum de salariés, quitte à acheter leur départ (50 000 euros pour une démission). La formation continue, dans cette logique, cela ne sert pas à gagner en efficacité dans la pédagogie au quotidien, juste à convaincre un salarié qu'il lui faut changer de métier après 40 ans...

Autres reportages de Capital 03/10/2010 :
Impôts : Révélation sur la chasse aux fraudeurs.
Dette : France recherche milliards désespérément.
Retraites : enquête sur ces coaches qui vous promettent de gagner plus.

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 juillet 2010

L'abus des superlatifs

Conclusion de la Chronique internet 411,
à paraître dans la revue Historiens & Géographes (extraits)

« Réussite  », « Excellence  », « le Meilleur du Meilleur  »…
En Education, ces derniers temps, la communication institutionnelle use et abuse des superlatifs. Bien entendu, « on imagine mal une structure affirmer  : je vais faire le moins bon enseignement ! » ironise la présidente de l’ex-Paris XII dans Rue des écoles (02/07/2010). Cependant, il y aurait beaucoup à dire sur les excès d’une rhétorique qui résulte du croisement de l’idéologie de la compétition et des méthodes du marketing.

Les communicants jonglent avec les mots  : ils vantent le « droit à la formation  » alors que certaines décisions récentes sont une négation du métier de prof  ; ils osent parler de « bien-être au travail  », y compris quand un « management  » fondé sur le stress et la mobilité forcée conduit au suicide plusieurs salariés (les « ressources humaines  » ?).

L’image de l’école publique et laïque pâtit de cette dérive. Les médias ont appris à enfermer l'humain et le social dans une vidéo de 82 secondes ou un article de 250 mots. Ils savent décrire par anticipation la teneur d’une conférence de presse ministérielle mais l’enquête sur le terrain est devenue l’exception. La reconnaissance du travail accompli au quotidien, avec conscience et détermination, par les enseignants ne semble plus être leur priorité.

L’éphémère (la « cagnotte » contre l’absentéisme) l’emporte fréquemment sur le long terme : en décembre, le JDD a protesté vigoureusement contre le sort fait à l’histoire et à la géographie en Terminale S, mais ses confrères sont restés discrets sur les conséquences prévisibles de la suppression de la formation professionnelle par alternance. http://www.100000voixpourlaformation.org

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,