06 décembre 2014

Les patrons et l'Ecole

 

Parcours
La loi de refondation de l'école de juillet 2013 a prévu de développer la culture économique de tous les élèves, de la sixième à la terminale, en mettant en place un « parcours individuel d'information, d'orientation et de découverte du monde économique et professionnel » (PIIODMEP)

Le contenu du « parcours » devant éclairer les élèves sur leur orientation et favoriser l'esprit d'entreprendre sera précisé début décembre. Le Conseil supérieur des programmes (CSP) présentera le contenu du « parcours » le 3 décembre, devant le CNEE. « Ce serait compliqué que les acteurs de l’Education nationale ne connaissent pas les acteurs du monde socio-économique», précise Michel Lussault, le géographe président du CSP.
http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/0203986964289-le-lien-ecole-entreprise-prend-forme-1071090.php


Faire connaître [et aimer] l'entreprise,
un groupe de travail du CNEE, présidé par Pébereau, a déjà fait des recommandations.
APSES : http://www.apses.org/IMG/pdf/CNEE_culture_e_conomique.pdf

D'après Les échos, « le groupe de travail propose que la vie économique serve de support dès le primaire, […] afin que les élèves se familiarisent de manière précoce avec le monde économique. Les futurs enseignants devraient effectuer « un stage ou une période en entreprise ». Ceux qui sont en poste devraient « bénéficier » de visites ou de stages en entreprise. Chefs d'établissement et corps d'inspection se verraient proposer, eux, « des stages d'une durée plus longue », le rapprochement entre l'école et l'entreprise faisant « partie des objectifs inscrits dans leur lettre de mission ». Reste à voir si le CSP reprendra ces recommandations à son compte.

CNEE, L'école à la rencontre de l'entreprise
ou des patrons du Medef faisant du lobbying pour dicter leur vision du monde à l'Ecole ?

.

Posté par clioweb à 07:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


24 février 2013

Multinationale ou paquebot ivre ?



- Sciences-Po : la multinationale, V Soulé, Libération, 22 février 2013
http://www.liberation.fr/societe/2013/02/22/sciences-po-la-multinationale_883917

Portrait d’étudiants de l’antenne du Havre, héritiers des élites internationales.

Longue analyse de la marque Sciences-Po avant la désignation du successeur de Descoings : «L’école a énormément grossi et changé ces dernières années, et elle ressemble à un paquebot ivre, explique un chercheur, dans la maison depuis 1989. Ce que nous attendons de la future direction, c’est qu’elle ouvre le débat sur ses missions et sur son identité : pourquoi ne pas devenir une université européenne ?» Après le tumulte des années Descoings, le futur directeur devra ainsi dessiner un nouvel avenir. Mais il lui faudra d’abord, tout simplement, rassurer ».


- La valse immobile des élites, Alain Garrigou (Nanterre)

« Richard Descoings a échoué à privatiser Sciences Po, puisque le financement public constitue encore 70 % du total. Il a en revanche privatisé les rémunérations des dirigeants en augmentant la sienne à plus de 500 000 euros par an et celle des membres du comité exécutif.

Comme peu d'institutions, Sciences Po a mis en oeuvre la célèbre loi de conservation des élites proposée par Lampedusa (1896-1957) : Il faut que tout change pour que rien ne change. Faire le dos rond pendant l'orage, telle est la stratégie des oligarchies, dont il serait vain d'attendre qu'elles mettent en cause leur autorité ».
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/02/21/une-crise-revelatrice


- Egalement dans la double page du Monde - 21.02.2013 :
http://www.lemonde.fr/idees/ensemble/2013/02/22/quelle-sciences-politique-pour-sciences-po_1836052_3232.html


. « Le projet pédagogique de Richard Descoings est une formidable réussite » pour Pébereau, un des dirigeants dont le rôle a été mis en cause.

. « Rendez-vous raté avec les sciences sociales » pour Bernard Lacroix (Nanterre)  

. « Ni think tank ni média, l'Institut d'études politiques doit revenir à ses fondamentaux »
Pascal Perrineau, Lucien Jaume

. Des savoirs qui s'enseignent surtout dans les universités. La science politique n’est pas une marque limitée à Sciences-Po Paris. Elle s’enseigne dans les universités, dont Paris 1. Daniel Gaxie (Paris 1)

. La transparence, une idée neuve à Sciences Po. L'institution ne peut pas rester à l'écart des progrès démocratiques selon David Colon, un des candidats potentiels.


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

07 décembre 2012

Le labo fou des élites

 

Sciences-Po : le laboratoire fou des élites
Daniel Bernard et Perrine Cherchève - Marianne 06.12.2012 (source MG)
http://www.marianne.net/Sciences-Po-le-laboratoire-fou-des-elites

extraits :
Depuis des années, ces princes de la politique et de l'économie dirigent Sciences-Po en club privé, à l'abri de tout contrôle démocratique. Marianne a pu consulter les minutes de leur dernier conseil d'administration. Edifiant.

« Le 3 avril 2012, Richard Descoings est mort, nu, dans une chambre d'un palace new-yorkais, laissant assumer aux survivants qui avaient encouragé ses audaces, ses fulgurances, ses transgressions, un bilan hautement contrasté et une rémunération mensuelle fixée à 43 000 euros par un cénacle autoproclamé. Soudain, chacun a revisité la fable, trop vite gobée, d'une mutation exemplaire, celle d'une grande école affreusement française en business school... »

Casanova ?  « Juriste percutant, vieux sage myope aux lunettes d'écaille, cartographe émérite des réseaux administratifs, politiques et médiatiques, ce Corse de Paris berce, charme et s’impose ». Il ne savait rien, affirme-t-il

Pébereau ? « il s'est forgé dans l'establishment une statue monumentale d'hyperbanquier, croulant sous le poids de ses stock-options mais néanmoins amateur de Bach et patriote ».

« Les membres de cette tribu, quelques dizaines d'esprits supérieurs, rêvent d'une martingale qui leur permettra de perpétuer le monde d'avant, quand les princes de la politique et de l'économie faisaient tourner la planète, à l'abri de tout contrôle démocratique ».


- La liste des partis-tirelires qui touchent les aides publiques
François Krug - Rue 89
http://www.rue89.com/rue89-politique/2012/12/06/voici-la-liste-des-partis-tirelires-qui-touchent-les-aides-publiques


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 novembre 2012

Les parrains de Sciences-Po

 

- Sciences-Po, comptes à rebours - Libération 23.11.2012
http://www.liberation.fr/societe/2012/11/22/sciences-po-comptes-a-rebours_862417

- Michel Pébereau, le «parrain» d’élèves
Pour les anciens élèves de Sciences-Po, Michel Pébereau, c’est d’abord un professeur qui, dans les années 90, donnait chaque lundi dans l’amphi Boutmy un cours de politique économique aussi ennuyeux que profondément libéral.
Le parrain du capitalisme haxagonal a mis ses convictions entre parenthèses et accepté 5 Mds d’aides de l’Etat. Fort bien payé, il a touché 8 M d’euros en 2011 en combinant salaire, bonus et vente d’actions.
http://www.liberation.fr/societe/2012/11/22/michel-pebereau-le-parrain-d-eleves_862421

- Les parrains de Sciences-Po - Le Monde 23.11.2012
extraits :
Michel Pébereau et Jean-Claude Casanova ont toujours régné sans difficulté sur Sciences-Po. Le premier est un grand banquier introverti et puissant, le second un agrégé de droit et d’économie.
En 2011, ni l'un ni l'autre ne s'étaient émus lorsque Descoings décida de distribuer 295 000 euros de primes aux 11 membres du comité exécutif. « Ces deux hommes si intelligents et rompus aux rapports de force paraissent depuis six mois avoir manqué de ce sens politique qui a fait leur pouvoir ».
L'entrevue entre le duo de Sciences-Po et la ministre de l'enseignement supérieur a été tendue. …Le banquier lâche avec hauteur que " « dans le privé, aucune entreprise n'attendrait si longtemps avant de nommer son PDG ». Réplique de la ministre : « Si on gère Sciences-Po comme le secteur bancaire a géré les subprimes... »
http://www.lemonde.fr/enseignement-superieur/article/2012/11/22/les-parrains-de-sciences-po_1794151_1473692.html

 

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,