15 février 2017

Genre et Histoire - Régimes de genre

 

- Genre & Histoire
http://genrehistoire.revues.org/

Entretien de JB Bonnard avec Claude Mossé,
Genre & Histoire 18  Automne 2016
le parcours de l'historienne de la Grèce ancienne
http://genrehistoire.revues.org/2598

Pour une histoire de l’enseignement agricole féminin durant les années 1950-60 (Loir-et-Cher)

+ comptes rendus - Genre et utopie - Les Femmes et la vigne 1850-2010 -

Filles et lieux de plaisir à Paris au XIXe siècle - Female SS Guards and workaday violence Majdanek


Burguière André, Bernard Vincent (dir.), Un siècle d’historiennes
CR  Françoise Thébaud Genre et Histoire 17
http://genrehistoire.revues.org/2512



- Annales. Histoire, Sciences Sociales 2012-3

Didier Lett, Les régimes de genre dans les sociétés occidentales de l'Antiquité au XVIIe siècle
http://www.cairn.info/revue-annales-2012-3-page-573.htm
dans un dossier Régimes de genre
cairn en accès gratuit
http://www.cairn.info/revue-annales-2012-3.htm

Les articles en anglais, jusqu'au 15 février
http://tinyurl.com/cam-ann-gender
http://www.cambridge.org/core/journals/annales-histoire-sciences-sociales-english-edition/gender-regimes


rappels :
genre et histoire :
http://clioweb.canalblog.com/tag/genre

Sociologie du genre, biblio Agrégation externe et interne SES 2015
http://cache.media.education.gouv.fr/file/agregation_externe/57/7/p2015_agreg_ext_ses_308577.pdf
http://cache.media.education.gouv.fr/file/agregation_interne/86/1/p2015_agreg_int_ses_311861.pdf

 

.


.



.

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


31 juillet 2016

Le cartable de Clio 1-7

 

Les fichiers pdf des 7 premiers numéros de la revue Le cartable de Clio
ont été mis en ligne sur le site web A l'école de Clio
http://ecoleclio.hypotheses.org/625


Les sommaires des 13 numéros au format html :
http://clioweb.free.fr/revues/cartabledeclio/cartableclio.htm

13 - 2013 - Dossier: Le genre en histoire. La construction du féminin et du masculin
12 -2012 - Dossier: L'usage social et politique des peurs. La stigmatisation de l’altérité
11- 2011 - Dossier: Musées d'histoire et de mémoire
10- 2010 - Dossier: Les imaginaires alimentaires
9 - 2009 - Dossier: Orient-Occident. Transmission, rencontre, altérité
8 - 2008 - Dossier: Espace-temps - La Méditerranée

7 - Le cinéma dans l’enseignement de l’histoire
      Dossier: Concepts, modèles et récits : qu'est-ce que l'histoire enseignée ?
6 - Dossier: Les échelles de l'histoire, à travers le temps, d'ici et d'ailleurs
5 - « Je nous et les autres » : l'identité et l'altérité à travers l'histoire
4 - L'histoire orale et le témoin en classe d'histoire
3 - Qu’est-ce que je n’enseigne pas ? Qu’est-ce que je n’enseigne plus ?
2 - Le témoignage oral - Périodisations
1 - Usages publics de l'histoire - Les sources photographiques

.

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

11 septembre 2015

La géo et les femmes

 

- Les premières géographes universitaires en France :
enquête sur les débuts d’une féminisation disciplinaire (1913-1928)
Nicolas Ginsburger, Cybergeo 09.09.2015
http://cybergeo.revues.org/27138


- Lien vers une thèse de 2010, dir. Annette Becker - 1682 pages... **
Ginsburger N.  « La guerre, la plus terrible des érosions »
Cultures de guerre et géographes universitaires, France-Allemagne-Etats-Unis (1914-1921),
http://bdr.u-paris10.fr/theses/internet/2010PA100195.pdf


- Sirens within the IGU -
an analysis of the role of women at International Geographical Congresses (1871-1996)
Marie-Claire Robic, Mechtild Rössler et UNESCO,  Cybergeo 14.12.1996
http://cybergeo.revues.org/5257



** Nicolas Ginsburger, Cultures de guerre et géographes universitaires
Table des matières
http://bdr.u-paris10.fr/theses/internet/2010PA100195.pdf
http://clioweb.free.fr/dossiers/14-18/ginsburger-geo-guerre.pdf


Introduction générale

Première Partie : Tableau des géographies universitaires européennes et états-unienne en 1914
Chap I : Le paysage des géographies universitaires nationales en 1914 : poids académique et surface sociale
Chap II : Entre local, national et mondial : les échelles de la géographie universitaire
 
Deuxième partie : Géographes sur les fronts et travail géographique en zones de combats (1914-1918)
Chap III : « Toute une géographie pathologique » :
les géographes universitaires entre combats, terrain et deuil (1914-1918)
Chap IV : Le travail militaire de terrain : sciences de la terre et géographes aux armées

Troisième partie : S’organiser dans et pour les violences : les géographes face à la guerre européenne (1914-1918)
Chap V : « Nous aussi, Savants, avons des sentiments ardents » :
 croisades, controverses et atrocités allemandes
Chap VI : « Ne pas paraître comme s’il ne se passait rien dans le monde » :
Vie académique et vie des formes en temps de guerre

Quatrième partie : La « résolution de faire tous les sacrifices » :
mobilisations américaines, remobilisations européennes
Chap VII : Tourisme, enseignement et propagande :
action internationale et géographes diplomates
Chap VIII : Rapidité et limites d’une mobilisation polymorphe :
les géographes étatsuniens dans la mêlée
Chapitre IX : Concurrence ou collaboration ?
Les relations entre les géographes du Comité d’Etudes et de l’Inquiry

Cinquième partie : Démobilisation et fruits amers de la guerre et de la paix :
reconstruction, bilans, recompositions des géographies universitaires (1918-1921)
Chapitre X : « Nous avons reçu, ces derniers temps, de nouvelles missions » :
les géographes face à la demande sociale des lendemains de la guerre
Chap XI : La guerre, une parenthèse ? Heure des comptes et retour à la géographie
Chapitre XII : L’empreinte de la guerre, la persistance des fronts et des alliances

Conclusion générale


.

Posté par clioweb à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 mai 2015

Le genre du parascolaire

 

cp-mag-g           cp-mag-fi

Le genre du parascolaire chez Magnard (source twitter + apses).
source : http://activitesmaison.com/2015/05/17/je-suis-vraiment-choquee/


attention, erreur volontaire possible :

 « Pour découvrir le programme du CP tout en s’amusant !
Des exercices ludiques pour réviser le programme du CP dans toutes les matières »

« Les thèmes préférés des filles !
Les chevaliers, les pirates, les cow-boys et les Indiens, le football, les dinosaures, les monstres... »
http://www.parascolaire.magnard.fr/livre/9782210740136-mon-cahier-dactivites-special-filles-cp

« Les thèmes préférés des garçons !
Les princesses, les fées, les danseuses du monde, les sirènes, les instruments de musique, les licornes... »
http://www.parascolaire.magnard.fr/livre/9782210740143-mon-cahier-dactivites-special-garcons-cp


réponse d'un responsable chez Magnard :
« Les critiques concernant le contenu des ouvrages « Mon cahier d’activités » sont infondées : les activités pédagogiques proposées sont les mêmes d’un cahier à un autre, aucune discrimination n’est faite entre les filles et les garçons dans les apprentissages, ni ailleurs ! ...
Ces cahiers sont avant tout des ouvrages ludiques et nous sommes sincèrement désolés si certaines personnes ont voulu y voir une atteinte à l’égalité homme-femme ! »

 

 

Posté par clioweb à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juin 2014

Le Cartable de Clio, les sommaires

 

cartable-clio13

 

- Le cartable de Clio - Au sommaire du numéro 13 (2013)
Dossier : Le genre en histoire.La construction du féminin et du masculin

dans la rubrique Histoire de l'enseignement
Federico Ferretti (Université de Genève), Géographie, éducation libertaire et établissement de l'école publique entre le XIXe et le XXe siècle : quelques repères pour une recherche


- Les sommaires de l'ensemble des numéros sont en ligne
sur le site de l'APRIDH (Association Pour la Recherche et l'Innovation en Didactique de l'Histoire)
http://www.clioapridh.ch/273178695

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


27 avril 2014

Agregation SES 2015

 

- SES, Agrégation externe 2015 :
dans l'agrégation de Sciences éco et sociales 2015,
beaucoup de thèmes dont la biblio peut intéresser des historiens et des géographes.
http://cache.media.education.gouv.fr/file/agregation_externe/57/7/p2015_agreg_ext_ses_308577.pdf

Sciences économiques
1) Finance Internationale (nouveau thème)
2) L’Economie géographique
3) Economie Publique

Sociologie
1) La déviance (nouveau au thème)
2) Sociologie du genre
3) L’exclusion sociale

Histoire et géographie du monde contemporain
1) «Consommateurs et consommation en Europe (France, Royaume-Uni, Allemagne)
et aux Etats-Unis, XIX-XXe siècles » (nouveau thème)
entrées dans la biblio:
Approches comparatives et transnationales : généralités, conso et politique,genre, américanisation, pratiques marchandes, crédit à la conso
Approches par pays

2) Crédit, banque et banquiers en France, de la Révolution aux années 1980

Droit et Science politique
1) Opinion publique et démocratie (nouveau thème)
2) Les mutations des démocraties contemporaines


- SES, Agrégation interne 2015
http://cache.media.education.gouv.fr/file/agregation_interne/86/1/p2015_agreg_int_ses_311861.pdf

Economie
L’économie géographique (ancien thème)
L’économie publique (nouveau thème)

Sociologie
L’exclusion sociale (ancien thème)
Sociologie du genre (nouveau thème)


l'ensemble des Agrégations 2015
http://www.education.gouv.fr/cid77148/programmes-des-concours-du-second-degre-de-la-session-2015.html

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

23 mars 2014

Irène Joliot-Curie, féministe engagée ?

 

IreneJoliot-Curie1936

Irène Joliot-Curie à la sortie du Conseil des ministres en 1936
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Irène_Joliot-Curie

Louis-Pascal Jacquemond, « Irene Joliot-Curie, une féministe engagée ? »
Genre & Histoire 11 | Automne 2012 - http://genrehistoire.revues.org/1796

extrait :
« Irène Joliot-Curie (1897-1956) est une personnalité triplement symbolique : une scientifique nobélisée comme l’a été sa mère Marie Curie, une des trois femmes sous-secrétaires d’État (à la recherche scientifique) du gouvernement Blum de juin 1936, une militante des droits des femmes se revendiquant du féminisme. Et sa vie traverse trois moments de l’histoire des féminismes du premier XXème siècle. Adolescente au temps du suffragisme triomphant de la Belle Époque puis jeune fille mobilisée sur le front sanitaire de la Première Guerre mondiale, elle est ensuite épouse et mère émancipée de l’entre-deux guerres mais aussi scientifique engagée à l’heure du Front Populaire. À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, elle devient, malgré des problèmes de santé, une militante pacifiste et procommuniste au temps de la Guerre froide ».

« Au féminisme silencieux et privé incarné par sa mère Marie Curie, féminisme de pratique quotidienne, discret et feutré, Irène oppose un féminisme plus militant et plus revendicatif... Tenace, elle brigue à quatre reprises l’Académie entre 1950 et 1954…  Mais ce refuge du conformisme (et cénacle d’antiféministes) refuse de l'admettre. L'Académie avait déjà rejeté la candidature de Marie Curie à la suite d'une campagne violente des cléricaux : une femme, une étrangère, le refus de voir le boudoir s’installer sous la Coupole ». La première physcienne ne sera admise qu'en 1979.

Genre & Histoire est la revue électronique de l’association Mnémosyne
http://genrehistoire.revues.org/
. http://www.mnemosyne.asso.fr

Nicole Pellegrin, Genre, voyage et histoire. Quelques aperçus, 2011
http://genrehistoire.revues.org/1124
Isabel Morant, Histoire des femmes en Espagne et en Amérique latine, 2010
http://genrehistoire.revues.org/1027
Linda Guerry, Femmes et genre dans l’histoire de l’immigration.  Naissance et cheminement d’un sujet de recherche, 2009 http://genrehistoire.revues.org/748

.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 mars 2014

Féministes en désaccord

 

Féministes en désaccord - Le Monde 08.03.2014
http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/03/07/le-conflit-des-feminismes_4379272_3232.html

« Prostitution, filiation, bioéthique, genre, islam : les sujets de controverse sont manifestes au sein du féminisme. Le Monde a confronté les points de vue de Sylviane Agacinski et d'Elsa Dorlin dont les philosophies et conceptions sont, sur ces questions, radicalement opposées ».
Elsa Dorlin a publié Sexe, genre et sexualités. Introduction à la théorie féministe (2008).
Sylviane Agacinski Politiques des sexes (1998) - Femmes entre sexe et genre (2012).

extrait :
Elsa Dorlin : « les études de genre font l'objet d'une véritable campagne de dénigrement de la part de groupes, d'associations, proches ou émanant de l'extrême droite, et de partis politiques. Ces derniers développent ou relaient une vision " complotiste " qui distille une haine sexiste, homophobe et transphobe dans l'opinion publique favorisant la licité de la violence verbale et physique à l'encontre des minorités sexuelles, mais aussi des bibliothécaires, des enseignants, des intellectuels et universitaires…

« La théorie du genre n'existe pas – cela ne veut pas dire que les études de genre ne produisent pas de la théorie, cela veut juste dire qu'ici on ne se situe pas dans un débat intellectuel contradictoire digne de ce nom. La théorie du genre, ce n'est même pas la francisation maladroite des gender studies ou même de la queer theory, que l'on présente comme une remise en question de la différence sexuelle biologique ! Témoignant d'un antiaméricanisme primaire, on a longtemps prétendu que les études de genre étaient une importation des Etats-Unis et qu'elles véhiculaient tout ce qui faisait prétendument horreur à la tradition française de la galanterie et de l'entente entre les sexes.

Cette attaque idéologique est sans précédent dans un pays démocratique où les études de genre existent depuis des décennies, se sont progressivement institutionnalisées en formation diplômante, en laboratoires ou groupements de recherche, sont promues comme priorité thématique au CNRS ou dans nombre d'universités, et peuvent surtout être citées en exemple en termes de recherche innovante en sciences sociales et humaines, mais aussi en histoire des sciences ou en art, en raison même de leur puissance critique ».

aga              edorlin

Sylviane Agacinski (Wikipédia)   - Elsa Dorlin - Photo J. Osbert  http://www.lemilie.org/


Lire également :
Le féminisme comme discours et pratique de combat - L’émilie 11.06.2012
http://www.lemilie.org/index.php/genreafeminismes/362-le-feminisme-comme-discours-et-pratique-de-combat
http://fr.wikipedia.org/wiki/Elsa_Dorlin

Elsa Dorlin : « Le féminisme a pour ambition de révolutionner la société » - L’Humanité, 09.08.2013
Pour Elsa Dorlin, le féminisme se fonde sur une pratique de soi et s’inscrit dans une tradition de luttes sociales qui s’attaquent au sexisme, à l’idéologie libérale et au racisme.
http://www.humanite.fr/tribunes/elsa-dorlin-le-feminisme-pour-ambition-de-revoluti-547111


- Peut-on être féministe et défendre le voile, le porno ou la garde alternée ? Libération 08.03.2014
http://www.liberation.fr/societe/2014/03/08/peut-on-etre-feministe-et-defendre-le-voile-le-porno-ou-la-garde-alternee_985268

fem-divergences

Féministes, divergences et convergences - Libération

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02 mars 2014

Vacarme : Joan W. Scott et le genre

 

History Trouble
Vacarme
no 66 publie un long entretien avec Joan W. Scott, l'historienne du genre.
http://www.vacarme.org/article2325.html

Elle retrace son parcours intellectuel et son engagement politique, depuis l'histoire des verriers de Carmaux (les mineurs, c'était Rolande Trempé) jusqu'au combat contre la rhétorique du Vatican pour qui "la théorie du genre" a remplacé la détestation du communisme.

Pour ce bébé couches rouges, l'étude de la domination et des rapports dissymétriques est centrale. « J’ai questionné par exemple la façon dont le principe universel d’égalité des citoyens s’était accommodé de l’exclusion politique des femmes ». « Dans tous mes ouvrages, je m’attache ainsi à décrire la façon dont les gens qui vivent dans un rapport inégalitaire l’éprouvent, le pensent et le formulent ».
Elle passe de l'histoire ouvrière à l'histoire des femmes, elle se passionne pour Foucault, Derrida et Irigaray (la "French Theory"), elle s'en sert pour dénaturaliser les rôles dévolus aux hommes et aux femmes dans la vision d'un universalisme de l'individu abstrait, elle s'intéresse aux apports de la psychanalyse (Freud et Lacan). Elle historicise et déconstruit les concepts, elle suggère que certaines catégories rendent les questions impossibles à poser (et à résoudre).

extraits :
« Les Mots et les choses ont joué pour moi un rôle essentiel. Foucault interrogeait les catégories même du débat historique et politique telles qu’elles se sont constituées de la Renaissance à l’âge classique : l’histoire, bien sûr, mais aussi la raison comme attribut de l’homme, la souveraineté comme droit inhérent de l’individu, la liberté comme sa condition désirée, ou encore la vérité, la sexualité, l’être humain, la différence des sexes, etc. - toutes choses qui devenaient des termes malléables et mouvants sur lesquels la compréhension et le savoir étaient pourtant bâtis. La notion même d’événement historique en était bouleversée : les événements, c’étaient désormais les caps discursifs, les mutations conceptuelles qui créent des valeurs, des significations, des sujets. Je n’ai jamais oublié le sentiment que m’a donné cette lecture : une angoisse énorme mêlée d’une tentation irrésistible. Chez moi, les deux vont souvent de pair ! Jusque là, mon attachement à l’histoire avait été raisonnable ; c’est là qu’a commencé ma passion. Je me suis donc ralliée à ce groupe de femmes. Et c’est ainsi que je suis devenue, pour mes compatriotes, une féministe à la française  (avec de jolies chaussures) ».

« Le genre est une catégorie utile d'analyse historique... Il a permis de dénaturaliser les rôles dévolus aux femmes et aux hommes, de montrer que l’anatomie n’est pas un destin, et donc de combattre les traitements inégalitaires justifiés par la différence anatomique... J’avais l’intuition, que je ne parvenais pas encore à formuler, que ces questions trouveraient des réponses plus adéquates si nous savions interroger les significations mêmes des concepts d’homme et de femme. Et cette intuition était à la fois historique et politique ... Le langage est ainsi devenu pour moi un objet d’enquête pour comprendre la construction des sujets, des organisations sociales et des relations de pouvoir ».
« Quoi qu’en disent les catholiques qui, en France, ont lancé la controverse, il n’y a pas de « théorie du genre ». C'est une invention qui a remplacé le communisme dans la rhétorique du Vatican. Il y a des études de genre, c’est-à-dire des questions. Les mots ne sont jamais que les batailles pour les définir ! Les adversaires du genre entendent faire valoir les significations qu’ils donnent à la différence du masculin et du féminin : une complémentarité qui justifierait selon eux une inégalité. Ils participent à une lutte entre ce qui compte comme étant de l’ordre du « naturel » et ce qui compte comme étant de l’ordre du « social ». Or le terrain de cette lutte, c’est justement ce qu’on appelle le genre ! Selon moi, il n’y a pas d’autre définition ».

« En France, nier que le sexe et la sexualité soient des problèmes est un trait de “l'identité nationale” ».

« Je n’ai jamais critiqué la France, mais des Français qui justifient des comportements racistes et discriminatoires par des idées universelles et républicaines. Je ne suis pas étonnée de voir aujourd’hui ce féminisme-là revendiqué par des partis d’extrême droite. On peut toujours me traiter de multiculturaliste américaine, j’ai appris de mon expérience américaine à débusquer le racisme et la discrimination ».

Une école historique ?
« Je ne sais pas, et je ne veux pas porter la responsabilité d’un « scottisme » (rires). … La critique que je pratique ne donne pas des réponses : je peux tout au plus ouvrir des brèches, une conversation, des possibilités. Quant à savoir où elles mènent sur un plan directement politique… dans ma recherche, je me suis toujours efforcé de compliquer mes propres convictions politiques. En montrant que femme est une catégorie mouvante et plurielle dans l’histoire, je résistais à la demande de groupes féministes de production d’une histoire des femmes téléologique, du récit d’une montée en puissance de la conscience de soi. Peut-être est-ce d’ailleurs ce qui m’a toujours motivée : le refus critique d’accepter les termes d’un groupe qui m’importe et dont j’approuve les buts. C’est mon paradoxe ! »


Rappels :
articles précédents dans Vacarme : Comment peut-on être américaine ? http://www.vacarme.org/mot588.html

Joan W. Scott, article Wikipedia (ouvrages et articles) : https://en.wikipedia.org/wiki/Joan_Wallach_Scott
Les publications de Joan W. Scott : http://www.sss.ias.edu/files/pdfs/scottcv.pdf

Joan W. Scott, La citoyenne paradoxale : les féministes françaises et les droits de l'homme, Paris, 1998,
CR Françoise Thébaud, Clio 12.2000 - http://clio.revues.org/202

Au-delà du patriarcat - Scott Joan,  Emancipation and Equality : A Critical Genealogy

colloque Penser l'émancipation, Nanterre février 2014
http://www.penserlemancipation.net/site.html?page=atelier&id=94

dans la revue de presse Clioweb :
http://clioweb.canalblog.com/tag/joanscott
http://clioweb.canalblog.com/tag/genre


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

19 février 2014

Genre : cessons de reculer

 

12 000 signatures en faveur de l’égalité, du genre et de la liberté
Collectif Genre, Recherche, éducation : la bonne rencontre - Libération rebonds, 16.02.2014
http://www.liberation.fr/societe/2014/02/16/12-000-signatures-en-faveur-de-l-egalite-du-genre-et-de-la-liberte_980611

extraits :
« La rumeur court depuis plus d’un mois, les contre-vérités circulent, les prises de parole s’enchaînent, se reprennent, se contredisent, s’oublient. Certains récupèrent ces mouvements d’opinion, d’autres menacent, d’autres encore retrouvent avec nostalgie leurs livres d’enfance et les stéréotypes de leur jeunesse. On brocarde, sans les connaître, des ouvrages de la littérature enfantine, on lance des anathèmes, on ricane quand le mot «genre» est prononcé, on manipule à coup d’affirmations les plus choquantes et les moins fondées. Pendant ce temps, d’autres font pression sur les bibliothécaires, d’autres encore sur les professeurs des écoles, les enseignants des collèges et des lycées, les chercheurs, les parents d’élèves ».

« Le genre est une question et non une réponse. C’est un concept que les scientifiques du monde entier utilisent pour étudier les sociétés et analyser la manière dont elles fabriquent la distinction entre les hommes et les femmes et créent, dans les différents champs des pratiques humaines (travail, éducation, santé, sexualité, loisirs, soin aux autres, etc.), des hiérarchies, des inégalités, des injustices. En tant que telle, cette méthode d’investigation n’impose rien, elle ouvre de nouvelles perspectives d’analyse. Parce que le genre est un outil scientifique, sa remise en question, sous l’effet de certaines pressions, n’est pas admissible. Si demain les créationnistes descendent dans la rue, allez-vous proscrire l’usage du terme d’«évolution» dans les manuels scolaires et à l’université ? »

« Défendre cette égalité et ces libertés, Mesdames et Monsieur les ministres (Najat Vallaud-Belkacem, Geneviève Fioraso, Valérie Fourneyron et M. Vincent Peillon), c’est, dans un front commun entre vos quatre ministères, redonner leur sens aux mots, c’est refuser de laisser à certains le pouvoir de changer la langue ».

« Nous attendons de votre part non seulement une position ferme de soutien à la liberté de l’enseignement et de la recherche ainsi qu’un engagement réaffirmé dans la lutte contre les discriminations, mais nous attendons aussi des propositions et des avancées … et  une condamnation ferme de toutes les intimidations contre les enseignants et les chercheurs ».

Mesdames et Monsieur les ministres, aujourd’hui, nous attendons des actes.

L'adresse de la pétition : http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2014N45876

.

Posté par clioweb à 07:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,