26 septembre 2018

Ida Grinspan (1929-2018)

 

 ida-cercle


Ida Grinspan, 14 récits d’Auschwitz - 2005
http://www.youtube.com/watch?v=z3R3ZFGsBqE


Ida a pu être dans les longs entretiens de l'INA pour la FMS
une copie est peut-être là :
http://www.youtube.com/watch?v=WNSaEr6WtLA

 


« Une peine immense nous étreint. Notre camarade Ida Grinspan est partie.
Très grande figure du témoignage sur Auschwitz,
inlassablement, elle a semé des graines de tolérance et d'amitié.
Des dizaines de milliers d'élèves s'en souviennent ».
Union des Déportés d'Auschwitz‏ @UnionAuschwitz
http://memoiresdesdeportations.org/fr/personne/grinspan-ida


De nombreux messages de condoléances sur Twitter,
à la suite d'un tweet de Delphine Batho.
http://twitter.com/search?l=&q=%22Ida%20Grinspan%22%20since%3A2018-09-23%20until%3A2018-09-26&src=typd

 

Un blog : http://idagrinspan.over-blog.fr/

Ida Grinspan, témoignage 2006 (+ 2009 l’affaire de Parthenay) – Cercleshoah
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article60
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article703

Ida Grinspan, choix de liens sur le blog Clioweb
http://clioweb.canalblog.com/tag/ida

 
Ida Grinspan, « Après Auschwitz » (en Suisse grâce à l’ADIR) - source CV
Voix et Visages, n•247, nov-déc. 1995. http://www.citadelle.com/images/Dossier_CNRD_2015_MRD_compressé.compressed.pdf

 

Témoignage recueilli en 2004
par le Mémorial de la Shoah et la Mairie de Paris
(1 h 46 mn)
http://www.youtube.com/watch?v=WNSaEr6WtLA

Ida Grinspan, l’arrestation


Ida Grinspan [Fensterszab] est née en1929 à Paris, de parents juifs polonais. Sa mère a été déportée le 27 juillet 1942, son père a été déporté le 31 juillet 1944. Tous deux ont été assassinés par les nazis.

De 1940 à 1944, elle vit à Lié, en Poitou.
Elle raconte son arrestation par 3 gendarmes français en janvier 1944 :

« Un dimanche soir, à minuit passé, 3 gendarmes arrivent où j'habite et disent à ma nourrice : « on vient arrêter la petite juive qui vit chez vous ». Tel quel. Aussi longtemps qu'elle a vécu, ma nourrice m'a raconté ce dialogue que je connais par cœur. Alors elle répond, « mais ce n'est pas possible, vous n'allez tout même pas arrêter cette gamine ! ». J'ai à ce moment-là 14 ans et 2 mois. Alors le brigadier lui répond sèchement : « nous on a des ordres, si on la trouve pas, on prend votre mari ».

Elle vient dans ma chambre ; j'ai entendu du bruit, je ne sais pas exactement ce qui se passe, j'ai un peu peur que ce soit cela mais je n'ai pas de certitude. Elle arrive dans ma chambre, elle vient m'expliquer, elle me dit : « les gendarmes sont là, ils viennent t'arrêter, et ils ont dit que si on te trouvait pas, on emmenait Paul ». Alors le temps d'un éclair, j'ai réalisé que nous sommes au rez-de-chaussée, je peux passer par la porte fenêtre, je peux me sauver, à l'insu des gendarmes, je peux aller chez n'importe quel voisin, ils m'ouvriront parce qu'ils m'aiment bien, mais quand elle me dit qu'on menace d'emmener son mari, je ne peux pas envisager de partir et de faire arrêter son mari à ma place.

Elle ne s'en tient pas là. C'est elle qui va réveiller les voisins. Parmi les proches voisins, il y a l'adjoint au maire. Il arrive, il commence à discuter avec les gendarmes, il essaie de les convaincre de dire qu'on ne m'a pas trouvée. Ce n'est pas pour rien que le capitaine a envoyé trois gendarmes : chacun a peur des deux autres. Ils n'ont rien voulu savoir, ils m'ont embarquée. Ces mêmes gendarmes m'ont emmenée dans un dépôt à Niort où on avait regroupé des juifs de tous âges. D'après les archives, on sait qu'on était 58. On nous a fait dormir dans un grand dépôt, sur des lits de camp.

Le lendemain après-midi, ma nourrice est arrivée. Un gendarme qui gardait le dépôt l'a laissée passer. Ma nourrice pleurait encore. Elle m'a raconté ce qui s'était passé : dès le matin, elle est allée voir le curé du village, elle lui a raconté mon arrestation. Sans hésitation le curé lui a fait un faux certificat de baptême.

Avec ce faux certificat, elle est allée à la Kommandantur de Niort. Elle a été reçue par le chef. Elle lui a expliqué qu'elle hébergeait une petite d'origine juive qui maintenant était convertie, qu'elle avait été arrêtée probablement par erreur. Le chef l'a écoutée, il ne l'a pas interrompue. Et puis, il lui a dit, avec un sourire narquois : « Ah oui, d'accord Madame, mais par qui a-t-elle été arrêtée ? » Elle a bien été obligée de dire que c'était par la gendarmerie française. Alors il s'est moqué franchement d'elle : « mais Madame, vous comprendrez très bien que si c'est la gendarmerie française qui l'a arrêtée, je ne puisse pas intervenir »

« Interrogée à Niort pour lui soutirer l’adresse de son père et de son frère aîné, elle est transférée à Drancy, qu'elle quitte pleine d'espoir : on lui dit que "ceux qui ont de la famille déportée vont la rejoindre".

Après un voyage en train dans la promiscuité et la puanteur, elle arrive à Birkenau, le 13 février 1944. Débarrassée deux ans plus tôt de ses nattes, Ida paraît plus âgée que ses 14 ans, et évite ainsi la chambre à gaz, où étaient envoyés d’office les moins de 15 ans. Elle comprend qu'elle ne retrouvera pas sa mère.
Affectée à un commando des pierres, puis des pommes de terre, elle travaille ensuite dans une usine d’armement. En janvier 1945, les Allemands évacuent Auschwitz, et une terrible « marche de la mort » emmène Ida jusqu’à Breslau (aujourd’hui Wroclaw, en Pologne), puis à Ravensbrück. Malade du typhus, elle est envoyée dans une annexe du camp, à Neustadt, où elle est soignée par Wanda, une infirmière polonaise déportée pour résistance. "Je l’ai cherchée pendant cinquante-six ans." Mais lorsque Ida la retrouve enfin à Varsovie, elle est dans le coma depuis deux jours.
En mai 1945, c’est en brouette que les soldats soviétiques l’évacuent vers un hôpital militaire. Rapatriée au Bourget en avion, elle apprend que son père, déporté mi-1944, ne reviendra pas ».

Depuis les années 1980. Ida témoigne régulièrement dans les écoles.

Ida Grinspan : « J'ai pas pleuré » - 1 h 43 en 18 séquences
Le Monde.fr 25.07.2005 : les derniers témoins racontent ( vidéo non disponible en 2018)
http://www.lemonde.fr/shoah-les-derniers-temoins-racontent/visuel/2005/07/25/ida-grinspan-j-ai-pas-pleure_668597_641295.html

En 2002, Ida Grinspan a publié « J'ai pas pleuré » , écrit avec Bertrand Poirot-Delpech (Robert Laffont).
En 2003, Marceline Loridan-Ivens a réalisé La Petite Prairie aux bouleaux (traduction du polonais Brezinka, Birkenau en allemand)
http://www.lemonde.fr:80/web/vi/0,47-0@2-641295,54-668597@51-672973,0.html


(Pas) Le temps de dire merci

A quelques heures près, le destin n'a pas permis qu'une ancienne déportée juive, Ida Grinspan, puisse remercier Wanda Ossowska, l'infirmière polonaise qui lui avait sauvé la vie, au camp de Neuestadt, en 1945.
Au lendemain de la journée annuelle de la déportation (dimanche 29 avril 2005), ce rendez-vous manqué illustre la nouvelle ère de mémoire qui va s'ouvrir avec la disparition des derniers témoins directs. Le temps de l'ouï-dire commence. Bertrand Poirot-Delpech raconte.
http://www.lemonde.fr/shoah-les-derniers-temoins-racontent/article/2005/07/25/le-temps-de-dire-merci_674531_641295.html

Wanda évoquée par Ida dans Mémoires des déportations
http://memoiresdesdeportations.org/fr/video/wanda?temoin=100
Ida Grinspan

http://memoiresdesdeportations.org/fr/personne/grinspan-ida

 

 

ida-obs

 

 ida-paspleure



En 2010, un maire-adjoint (ancien gendarme) de Parthenay a tenté (en vain) de la censurer.

Le texte de la lettre publiée dans Après Auschwitz

http://www.cercleshoah.org/spip.php?article60




.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


27 janvier 2018

Journée du 27 janvier 2018

 

auschwitz-2009

Auschwitz 2009 - source documentaire Auschwitz Projekt

 

auschwitz-1945

Evacuation du complexe d’Auschwitz. Photo Dominique Dufourmantelle - Cercleshoah
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article128



- Traces de mémoire - pédagogie et transmission
une publication de mémoire d’Auschwitz ASBL - asso sans but lucratif (2016 ou 2017)
http://www.auschwitz.be/images/_bulletin_pedagogique/traces_visiter-auschwitz.pdf

Auschwitz illustre la coexistence de deux systèmes distincts : le système du camp de concentration (plutôt Auschwitz I) et le système de centre de mise à mort immédiate (Birkenau). Y ajouter l'usine de la Buna à Monowitz (Auschwitz III, cf Primo Levi ou Simon Igel) et les commandos (Bobrek pour Simone Veil, Blechhammer pour le père de J-M Lilienfeld, pour Jules Fainzang etc.)
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article497
Le dossier belge évoque les expériences pseudo-médicales dans le Block 10 destinées à tuer des hommes ou des femmes (mutilations, stérilisations). Les SS médecins/bourrreaux s’appelaient entre autres Carl Clauberg et Horst Schumann.

- 2002  le Conseil de l'Europe proclame le 27 janvier
« Journée européenne de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité »

- 2005 L’AG de l’ONU fait du 27 janvier
une « Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste »
http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/commemorations/27_janvier.htm

2018 - Le 27 janvier a lieu la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l'humanité. Chaque année, le ministère chargé de l'Éducation nationale invite la communauté éducative à engager une réflexion avec les élèves sur l'Holocauste et les génocides reconnus, en liaison avec les programmes scolaires.
http://www.education.gouv.fr/cid50448/27-janvier-journee-de-la-memoire-des-genocides-et-de-la-prevention-des-crimes-contre-l-humanite.html

A l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste, commémorée chaque année le 27 janvier, l’UNESCO a réaffirmé son engagement dans la lutte contre l’antisémitisme, le racisme et toute autre forme d’intolérance.
http://fr.unesco.org/news/memoire-enseignement-holocauste-prevenir-intolerance


.- Devoir de mémoire ?

La thèse de Sébastien Ledoux est apparemment peu lue par les medias.
L'expression Devoir de mémoire continue de sévir dans les médias locaux.
Est-il possible de rappeler que le support le plus efficace pour se souvenir,
c'est l'histoire, l'histoire écrite par des historiens de métier
et l'histoire enseignée à l'Ecole (cf. le programme Chatel en Terminale ES-L)


Histoire, mémoire et politiques mémorielles, H. Rousso et S. Ledoux
CR Martine Giboureau mai 2016
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article517

À quoi servent les politiques de mémoire ? Sarah Gensburger et Sandrine Lefranc
CR par Martine Giboureau
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article647
- Notre monde vit comme s'il n'avait tiré aucune leçon de la Shoah
tribune de PMA Cywinski, Le Monde 26.01.2018
http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/01/26/notre-monde
La tribune du directeur du musée d'Etat d'Auschwitz passe sous silence un contexte essentiel : celui de la guerre froide
« Les formes nouvelles d’un discours de haine » ont peut-être à voir avec l’histoire et avec les conséquences de certains choix en économie.

. Témoignages en vidéos
.. Choix de sources de vidéos par le Cercle
vidéos (dont grands entretiens INA) + films + biblio
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article128#outil_sommaire_2

.. Holocauste, des milliers de témoignages ont été filmés et mis en ligne
USC Shoah Foundation - Visual History Archive > 55,000 videos
Holocaust testimonies + Armenian Genocide + Nanjing Massacre + Rwanda + Guatemala
sfi.usc.edu/vha

. 950 Interviews aus der Sammlung der USC Shoah Foundation
http://transcripts.vha.fu-berlin.de/?locale=de


. En 2018, les TV ont été discrètes le 27 janvier.
  Un samedi soir est peu propice à la mise en avant de l'histoire et de la mémoire de l'Holocauste.
  Par contre, plusieurs documentaires ont été programmés et diffusés le mardi 30 janvier :-)


.
rappels :
http://clioweb.canalblog.com/tag/shoah

Yvette Lévy : http://clioweb.canalblog.com/tag/yvettelevy

Mémoires des massacres, colloque Caen 2017, conclusion par Stéphane Michonneau
http://clioweb.canalblog.com/tag/massacres


.



Posté par clioweb à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

25 septembre 2017

Raphael Esrail L'espérance d'un baiser

 

raphael-cavous

Le négationnisme m'a obligé à mettre mon « habit de lumière »

Raphaël Esrail, le président de l'UDA était l'invité de l'émission C'est à vous, sur France 5,
vendredi 22 septembre 2017, 16e - 26e,
après un interminable matraquage par la pub commerciale
http://www.france.tv/france-5/c-a-vous/saison-9/248447-c-a-vous.html

 

Plusieurs supports possibles

- Une copie vidéo temporaire des 10 minutes de témoignage (environ 100 Mo) :
http://www.dropbox.com/s/1wb2qcndd2jcixv/RaphaelEsrail.ts?dl=0


- Une version audio au format mp3 - taille modeste (5 Mo)
 http://clioweb.free.fr/camps/raphael-cavous.mp3

- une transcription en deux formats :
pdf :
http://clioweb.free.fr/camps/raphael-cavous.pdf
odt :
http://clioweb.free.fr/camps/raphael-cavous.odt


- Parmi les autres témoignages de Raphaël Esrail disponibles sur le web :

2011 - 14 récits d'Auschwitz

http://www.youtube.com/watch?v=VoHufRKKvUo


- Raphaël Esrail, résistant et déporté, président de l'UDA - Cercleshoah 04.10.2011
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article159

avec le récit de la tentative d'évasion avec Ernest lors de la marche de la mort
« ... A Gleiwitz, on les fait monter dans des wagons à charbon ouverts ou des wagons à bestiaux. Il neige, il fait froid sur les plates formes. Des gens ont les pieds gelés. Ils essaient de se réchauffer les uns les autres. Ils ont faim, ils ont soif, et quand on a soif, on devient fou, ils ont mangé de la neige. Il y a des morts.
Le camp de Gross-Rosen est atteint...
...  Au bout de 7 jours, sans manger et sans boire, ils arrivent à Zwickau. Ils trouvent des prisonniers français, mais ceux-ci ne peuvent pas leur donner à boire. Raphaël est dans un wagon avec Ernest et un étudiant. Ils ne voulaient pas mourir comme des rats. Envisageant de se faire aider par les prisonniers français, il tente de s’évader avec Ernest, le troisième n’a pas sauté. Ils mangent de la neige. Arrêtés par un type de l’organisation Todt, ils sont emmenés chez le garde-barrière. La police allemande arrive. Ernest dit qu’il est français, il reçoit une balle dans la tête. Raphaël dit qu’il est né en Turquie, il est épargné.
Un SS venu du convoi lui retire sa ceinture... Le SS entre dans un bistrot, lui, reste dehors. Il faisait moins 25 ou moins 30°. Une femme le regarde par la fenêtre. Ses yeux étaient implorants. Le SS l’amène à la gare, le chef SS du convoi lui fait une manchette qui l’étourdit.
- "Pourquoi ne l’as-tu pas descendu ?" dit-il au SS.
Raphaël remonte dans son wagon en direction de Dachau ».


- Raphaël Esrail, la mémoire ou la vie, L'Humanité, 27.01.2015
http://www.humanite.fr/raphael-esrail-la-memoire-ou-la-vie-563726
Le DVD Shoah mémoire demain contient plus de huit heures de témoignages des rescapés filmés sur le site même d’Auschwitz-Birkenau - 2009

.

baiser-raphael

Raphaël Esrail, L'espérance d'un baiser, Robert Laffont 2017
http://www.laffont.fr/site/l_esperance_d_un_baiser_&100&9782221202210.html

 


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 juillet 2017

Sarah Montard

 

sarah2010

Sarah Montard témoigne à Granville en 2010

Lors de la rafle du Vel d'Hiv, sa mère et elle ont pu s'échapper.
En 1944, elle a été dénoncée et déportée à Auschwitz


Témoignage en 3 parties
, pour le Mémorial de la Shoah
(après la pub ... même sur ce sujet, l'argent et le commerce passent avant la mémoire et le devoir d'histoire :-)....


partie 1
http://www.dailymotion.com
partie 2
http://www.dailymotion.com/
partie 3
http://www.dailymotion.com/


Chassez les papillons noirs,
Cercle d'étude de la déportation et de la shoah :
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article173

sur ce blog, http://clioweb.canalblog.com/tag/sarahmontard

 

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 janvier 2017

27 janvier : mémoires et prévention

 

birkmem

Birkenau, 18 mars 2001
http://clioweb.free.fr/camps/18mars/18mars.htm

 

- Le 27 janvier pour la mémoire de l'Holocauste, Histoire et mémoires JP Husson

Les camps d'Auschwitz I et Auschwitz II - Birkenau ont été libérés par les soldats soviétiques le 27 janvier 1945
http://fr.wikipedia.org/wiki/Auschwitz

2002 Conseil de l'Europe : 27 janvier Journée européenne de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité.
2005 : AG ONU 27 janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste
2007 BOEN : Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité.
http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/commemorations/27_janvier.htm


- Journée de la mémoire des génocides, 27 janvier Cercleshoah
Journée de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité
un parcours proposé par le Cercle d’étude -
2012, actualisé en 2017
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article206

L’enseignement de l’histoire de la Shoah en Allemagne
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article272

définitions : Génocide, Holocauste, Shoah.
Renouvellement de la question de la Shoah, Claire Zalc pour la Revue Agone
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article350&lang=fr

Archéologie de l’Holocauste à Auschwiz-Birkenau.
Histoire d’une redécouverte
par Andreas Killian, Amicale d’Auschwitz, Allemagne
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article577&lang=fr

- dans le programme de l'ONU, en 2017

. affiches liées à l'expo État de la tromperie: La puissance de la propagande nazie
. Projection du film Jacob le menteur (1974) (1974)
http://www.un.org/fr/holocaustremembrance/2017/calendar2017.html

. « Les femmes et l’Holocauste : courage et compassion »
http://www.un.org/fr/holocaustremembrance/docs/womenandtheholocaust.pdf

. Choix d'articles
http://www.un.org/fr/holocaustremembrance/docs/thematic_articles.pdf
1. De l’Holocauste et de ses implications, Yehuda Bauer
2. L’enseignement de l’Holocauste en Chine, Xu Xin
3. Hitler, Pol Pot et le pouvoir hutu : thèmes distinctifs de l’idéologie génocidaire, Ben Kiernan
4. La Shoah : mémoire et héritage, Simone Veil.
5. L’Holocauste : un indicateur pour la détection et la prévention du génocide en Afrique, Edward Kissi
6. Haine et humanité, Elie Wiesel
7. Dans l’ombre de l’Holocauste, Francis Deng
8. Histoire des Juifs d’Europe aux XIXe et XXe siècles, Monika Richarz
9. Le destin des Roms pendant l’Holocauste : une histoire ignorée, László Teleki

 

- Yad Vashem - The World Holocaust Remembrance Center
http://www.yadvashem.org/
ressources en français
http://www.yadvashem.org/yv/en/education/languages/french/index.asp

 

ushmm-photos

USHMM, la tour des visages, Commons
1300 photos de vie quotidienne dans un village lituanien


- US Holocaust Memorial Museum
http://www.ushmm.org/learn/holocaust-encyclopedia
http://www.ushmm.org/fr
Third Reich, Holocaust, Rescue and Resistance, Victims of the nazi era, women, children, The Aftermath of the Holocaust,


The Holocaust: A Learning Site for Students

Maps, photographs, artifacts, ID cards,oral histories, music,
https://www.ushmm.org/learn/students/the-holocaust-a-learning-site-for-students


- Mémorial de la Shoah
http://www.memorialdelashoah.org/


- rappels veille Clioweb :
http://clioweb.canalblog.com/tag/auschwitz
http://clioweb.canalblog.com/tag/shoah

revue de presse
24 janvier 2015 + biblios 25 janvier 2015

Arte 2017 : http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/01/24/34844582.html

 

auschwitz-poliakov-1964

Léon Poliakov, Auschwitz, Archives Julliard n° 4 1964

 

AB-monument

Birkenau, le choc des mémoires
photos du 18 mars 2001
http://clioweb.free.fr/camps/18mars/18mars.htm

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


24 janvier 2017

Arte 2017 : Libération des camps

 

auschwitz2-herod

Auschwitz 1945, une photo mise en scène par les Soviétiques
et replacée en contexte par les historiens - source site web Hérodote

2015 - expo MdS - Filmer la guerre : les Soviétiques face à la Shoah (1941-1946)
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article418

27.01.1945 : Les soviétiques à Auschwitz
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/01/25/31421794.html
http://www.hgsavinagiac.com/2015/02/la-liberation-d-auschwitz-vue-par-le-cinema-des-armees-sovietiques.html

 

24 janvier 2017 - Arte-TV soirée "Libération des camps"
(Libération ou découverte + ouverture ?
camps nazis ou centres de mise à mort industrielle?)

0h50 Beate et Serge Klarsfeld : le combat d’une vie, Wolfgang Schoen, Frank Gutermuth 2016
21h45 Sauvés par des Justes, Christian Frey, Susanne Wittek 2016
22h40 Sauver Auschwitz, Jonathan Hayoun 2015
23h40 Images de la libération des camps, Andre Singer, 2014
http://www.arte.tv/guide/fr/050111-000-A/images-de-la-liberation-des-camps

0h55 Moshe, victime et meurtrier
1h50 Sophie Scholl, téléfilm série Ces femmes qui int fait l'histoire, 2013
+ Un numéro sur ma peau, Uriel Sinai, Dana Doron 2012

.
« À l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste,
ARTE consacre une soirée documentaire à la libération des camps de la mort
et aux acteurs de la lutte contre la barbarie nazie ».
http://tinyurl.com/arte-24janvier2017

La communication d'Arte peut prêter à confusion :
Libération des camps de la mort ?
Les historiens ont montré que l'ouverture des centres de mise à mort
n'a pas vraiment été vécue comme une libération :
2012 - A peine 2000 des 7500 survivants du camp devaient vivre plus de quelques jours.
http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/liberation_auschwitz.htm

Les soviétiques ont surtout trouvé des cadavres,
et les déportés survivants ont été emmenés vers l'ouest dans des marches de la mort.
Beaucoup n'ont pas survécu à cette nouvelle forme prise par la barbarie nazie.
La libération des autres camps s'est faite surtout en avril et en mai 1945.


La mémoire de la déportation est prise en compte chaque année lors de deux journées :

- Le 27 janvier pour la mémoire de l'Holocauste,
2002 Conseil de l'Europe : 27 janvier Journée européenne de la mémoire de l'Holocauste
                                                                 et de la prévention des crimes contre l'humanité
.

2005 : AG ONU 27 janvier : Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste
2007 BOEN  : Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité.
http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/commemorations/27_janvier.htm

- Le dernier dimanche d'avril pour le souvenir des déportés
Journée du souvenir des victimes de la déportation
http://www.education.gouv.fr/cid55548/journee-du-souvenir-des-victimes-de-la-deportation.html

.
27 janvier : Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité
un parcours proposé par le Cercle d’étude
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article206

Primo Levi, Si c'est un homme
« dans la haine nazie, il n’y a rien de rationnel... Nous ne pouvons pas la comprendre; mais nous pouvons et nous devons comprendre d’où elle est issue, et nous tenir sur nos gardes. Si la comprendre est impossible, la connaître est nécessaire, parce que ce qui est arrivé peut recommencer, les consciences peuvent à nouveau être déviées et obscurcies : les nôtres aussi ».
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/primolevi.htm

Primo Levi, écrivain et témoin
http://www.cercleshoah.org/spip.php?page=recherche&recherche=primo+levi


.
Au moins 3 de ces documentaires ou téléfilms peuvent être vus ou revus grâce à Internet
,
sans veiller jusqu'à 2 heures du matin.

- Images de la libération des camps
Chronique d’un film inachevé, André Singer 2014
http://www.arte.tv/guide/fr/050111-000-A/images-de-la-liberation-des-camps

- Sauver Auschwitz ?
Documentaire de Jonathan Hayoun (France, 2015, 52mn)
http://www.youtube.com/watch?v=Wq8x8BigEH8
16 avril 1967 Józef Cyrankiewicz
7 juin 1979, voyage de Jean-Paul II

- Sophie Scholl (1921-1943)
Téléfilm de Christian Twente et Michael Löseke
ARTE HD 2013, 50 mn, actrice : Liv Lisa Fries
http://www.youtube.com/watch?v=ME0RV04zVZk

dans le film Sophie Scholl - Les derniers jours (Die letzten Tage), le film de Marc Rothemund
Julia Jentsch interprète le personnage de Sophie Scholl
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article215


.
 

ohrdruf-12041945

Libération du commando d'Ohrdruf (camp de Buchenwald),12 avril 1945
Eisenhower et les soldats américains devant les corps des déportés assassinés par les nazis
http://www.ushmm.org/wlc/en/media_ph.php?ModuleId=0&MediaId=5031


 « L’horreur n’est pas gigantesque.
Il n’y avait à Gandersheim (un autre commando dépendant de Buchenwald) ni chambre à gaz, ni crématoire.
Nous sommes tous, au contraire, ici pour mourir.
C’est l’objectif que les SS ont choisi pour nous.
Ils ne nous ont ni fusillés ni pendus
mais chacun, rationnellement privé de nourriture, doit devenir le mort prévu, dans un temps variable
».

+ extraits : la soupe -  le train à Dresde - la libération de Dachau le 29 avril 1945
Robert Antelme, L'espèce humaine
http://clioweb.free.fr/camps/antelme.htm



.
 Ajouter parmi les innombrables documentaires :
Requiem for 500 000 people, extraits
http://www.youtube.com/watch?v=fvgRSqGtdwc
A short documentary made in 1963 by soviet propagandist Jerzy Bossak and Waclaw Kazmierczak
featuring unique archival footage of the Jewish Ghetto of Warsaw.

From D-Day to Berlin, George Stevens
http://www.youtube.com/watch?v=UQgFC0i5t34
(il existe une version dvd en français)
34eme minute, la libération / la libération de déportés au camp de Dachau

et bien entendu Nuit et Brouillard d'Alain Resnais.
1 version en français (sous titres turcs ?) : http://www.izlesene.com/video/nuit-et-brouillard-1955-alain-resnais-nazi-kamplarinin-belgeseli/8480657

Jean Cayrol, transcription sur le dvd :
« Le crématoire est hors d’usage. Les ruses nazies sont démodées...
Qui de nous veille de cet étrange observatoire pour nous avertir de la venue des nouveaux bourreaux ?
Ont-ils vraiment un autre visage que le nôtre ? »

+ Sylvie Lindeperg, Nuit et Brouillard, un film dans l'histoire

http://clioweb.free.fr/camps/nuitetbrouillard.htm


 rappels
L'histoire de la déportation dans les camps nazis
http://clioweb.free.fr/camps/deportes.htm
Le Cercle d'étude de la déportation et de la Shoah - UDA
http://www.cercleshoah.org/

 

. .

Posté par clioweb à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

05 juillet 2015

Un selfie à Auschwitz-Birkenau ?

 

selfie-ab-levine

selfie at the entrance to Auschwitz, in front of the ever-famous Arbeit Macht Frei sign. Forward 04.07.2015
La photo est un montage de Nikki Casey

 


Will a Selfie at Auschwitz Make You Free?
Alexandra Levine, Forward, July 4, 2015
http://forward.com/culture/311188/will-selfies-make-you-free-debating-the-appropriateness-of-narcissistic-pho/

A selfie at the entrance to Auschwitz, in front of the ever-famous Arbeit Macht Frei sign ?
« Maybe that person (making a selfie) is just trying to document the story in a peculiar yet effective way ».

« More than 50 locations worldwide have formally banned selfie sticks...
But what about protecting the sanctity of a place and the feelings of those who visit?
There are no selfie stick bans at Auschwitz ».

Le Forward (« News that Matters to American Jews ») s'intéresse beaucoup aux selfies :
When Selfies Get Out of Control - The Assimilator – Forward.com Aug 28, 2013
Holocaust Selfies Are an (Awful) Thing - The Assimilator – Forward Nov 21, 2013
What's Wrong With These Selfies? Everything. - Opinion – Forward Dec 1, 2013

Auschwitz Selfies? No Big Deal, IMHO (In My Humble Opinion) - Emily L. HauserJuly 3, 2014
"A handful of selfies - no matter how ill-advised - are not among those problems. The kids are, in a word, alright".
http://forward.com/opinion/201192/auschwitz-selfies-%C2%A0no-big-deal-imho/

Sans oublier celui aux obsèques de Mandela
http://forward.com/opinion/189130/mr-obama-your-selfie-sent-all-the-wrong-messages/


Alexandra Levine écrit :
« When I left Auschwitz, I couldn’t formulate sentences or articulate thoughts. But over the days that followed, I thought about how my visit to Auschwitz was so much more real than learning about it ten times over in Hebrew school, then again in elementary school, and again in high school and college. It suddenly struck me that in the next ten-or-so years, the last Holocaust survivors — many of whom we’ve had the honor of interviewing, hearing at lectures and getting to know in more intimate settings - may pass. My own children will learn only from textbooks, never from a survivor, and that’s a scary thing ».

Le mépris habituel d'un journaliste à l'égard du travail réalisé par les historiens ?





.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 février 2015

Les Soviétiques face à la Shoah

 

cnrs-sov

« Filmer la guerre : les Soviétiques face à la Shoah » 
entretien avec Valérie Pozner, commissaire scq de l'expo
http://lejournal.cnrs.fr/articles/la-memoire-filmee-de-la-shoah



extraits :
« Nous avons croisé des archives filmiques, photographiques, avec la presse, la documentation judiciaire et administrative, afin de contextualiser précisément ces images. Il faut noter que 80 % des images de cette exposition sont inédites. Elles documentent les différents modes opératoires de la Shoah à l’Est : exécutions par balles, pendaisons, ghettos, camps, bûchers… dont les traces ont été captées à partir de la fin 1941 et jusqu’en 1945 »

« Les opérateurs sont soumis à une double hiérarchie : celle du studio, civile, et celle de la direction politique de l’Armée rouge »

« Quoi qu’il en soit, ces images documentent bel et bien la Shoah à l’Est, et le discrédit qui les a touchées jusqu’ici expliquent largement qu’elles soient aussi méconnues. Le reproche le plus fréquent est qu’elles sont des reconstitutions, or cela ne concerne qu’une infime partie de ces archives, et principalement les images d’Auschwitz qui, en effet, ont été tournées après coup, car les opérateurs, à leur arrivée, n’avaient pas de matériel d’éclairage ni de prise de son, et très peu de pellicule ».

L’entretien évoque la guerre des images (cf. Katyn, le massacre d’officiers polonais à Katyn que les Soviétiques ont tenté d’imputer aux nazis).


Voir aussi Filmer la guerre : les Soviétiques face à la Shoah (1941-1946)
dont l'article de Catherine Monjanel pour Le Cercle d'étude
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/01/25/31421794.html

http://clioweb.canalblog.com/tag/auschwitz


.
.

Posté par clioweb à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 janvier 2015

27.01.1945 : Les soviétiques à Auschwitz

 

aus-sov-1945

Libération du camp d'Auschwitz, photos soviétiques source Google images


« When the Red Army arrived at the camp on January 27 they found around 7,500 prisoners and about 600 corpses had been left behind. Due to the vast extent of the camp area, at least four different divisions took part in liberating the camp: 100th Rifle Division (established in Vologda, Russia), 322nd Rifle Division (Gorky, Russia), 286th Rifle Division (Leningrad), and 107th Motor Rifle Division (Tambov, Russia) ».
http://en.wikipedia.org/wiki/Auschwitz_concentration_camp

In November 1944, Crematoria II, III, and IV were dismantled, while Crematorium I was transformed into an air raid shelter. Himmler ordered the evacuation of all camps. « On January 17, 58,000 Auschwitz detainees were evacuated under guard, largely on foot; thousands of them died in the subsequent death march west... Approximately 20,000 Auschwitz prisoners made it to Bergen-Belsen concentration camp in Germany, where they were liberated by the British in April 1945 ».

Par la suite, le camp sert à la fois d'hôpital et de prison.
Rudolf Höss est capturé en Allemagne, condamné et exécuté le 16 avril 1947

« The camp's liberation received little press attention at the time. Rees attributes this to three factors: the previous discovery of similar crimes at Majdanek concentration camp, competing news from the Allied summit at Yalta, and the Soviet Union's interest, for propaganda purposes, in minimizing attention to Jewish suffering ».
http://en.wikipedia.org/wiki/Auschwitz_concentration_camp


Alexander Vorontsov a filmé cette libération dans les jours qui ont suivi, sous la forme d'une reconstitution avec des déportés : l'accueil des "libérateurs", les déportés derrière les grillages, les femmes dans une baraque. Les photos sont souvent des copies d'écran de plans de ces films.
Des extraits sont utilisés par Alain Resnais dans Nuit et Brouillard.
http://www.tagtele.com/videos/voir/53810
http://www.tagtele.com/videos/voir/53819


Plusieurs extraits sont disponibles sur Internet Archive
https://archive.org/details/SovietPropagandaMovieAuschwitzLiberation
https://www.youtube.com/watch?v=_RIkcrdIX9E

Ils sont aussi exploités dans cette vidéo de 52 minutes
The Liberation of Auschwitz (includes 1945 original Red Army footage)
https://www.youtube.com/watch?v=0V0RMf2qU18


- Filmer la guerre : les Soviétiques face à la Shoah (1941-1946)

L'article de Catherine Monjanel pour Le Cercle d'étude :
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article418

L'exposition du Mémorial de la shoah propose 76 extraits de films.
Le Figaro en présente trois et parle d’images ambiguës « très éloignées de la réalité: détenus bien portants en liesse, femmes des environs venant interpréter près de deux mois après le rôle des recluses dans les baraques, ou - moins loin du réel - détenus de Maidanek posant derrière les barbelés. Mise en scène et reconstitutions des semaines après la libération des camps sont de mises. Plusieurs raisons peuvent être avancées: le manque de pellicule et d'éclairage pour filmer à Auschwitz contraint de différer les prises de vues et amène à faire rejouer certaines scènes. Mais l'intention est également de donner une vision valorisante de l'Armée rouge grâce à laquelle des vies ont été sauvées ».
http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2015/01/27/

1945 : Le Figaro découvre les camps nazis
http://www.lefigaro.fr/histoire/archives/2015/01/27/


- Marie-Anne Matard Bonucci, Usages de la photographie par les médias dans la construction de la mémoire de la Shoah, Le Temps des médias 2005/2 « dans la presse ou les brochures et livres témoins publiés dans l’après-guerre, les photographies de camps de la mort furent probablement à l’origine d’une prise de conscience « émotionnelle » sur ce qu’avait pu être l’univers concentrationnaire. Elles contribuèrent davantage à sensibiliser et à dénoncer qu’à instruire véritablement le dossier de la déportation et de la Shoah ».
http://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2005-2-page-9.htm


- L'Armée rouge a envoyé sur le front 250 photographes et cameramen sur le front de l'Est - une centaine y a perdu la vie.
Le blog Arrignon cite plusieurs vidéos et parle du rôle de Voronzov
http://blogs.mediapart.fr/blog/segesta3756/280115/70e-anniversaire-de-la-liberation-des-camps-d-auschwitz-birkenau-par-l-armee-rouge-les-27-et-28-jan

Vorontsov

http://www.combatcamera.be/war-photographers-and-cameramen/alexander-vorontsov/


children-wire

2005 : Tomy Shacham, Erika Winter, Marta Wise, Eva Slonim, Shmuel Schelach, Gabriel Neumann, Bracha Katz
Finding the Children Behind the Barbed Wire
https://sfi.usc.edu/news/2015/01/8451-finding-children-behind-barbed-wire


.

Posté par clioweb à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

27 janvier 2015

Auschwitz, dossier Libération

 

 

camps-nazis

Les camps nazis, manuel de Terminale, Belin 1983
http://clioweb.free.fr/camps/cartescamps.htm



Dossier Auschwitz, Libération 27.01.2015
http://www.liberation.fr/auschwitz,100487

2005 : Auschwitz, la mort industrielle
2005 Sylvie Lindeperg : « L'assassinat dans la chambre à gaz, hors champ terrible »

Annette Wieviorka :
- «Auschwitz est une métonymie pour tout, mais quel tout ?»
L'historienne décrypte le cheminement de la mémoire de la déportation qui a, en 70 ans, fait du camp le symbole de la Shoah

- «Dans les camps, les différences sociales séparaient la vie de la mort»

- Ces mots cachés arrachés au néant

- Au Lutétia, le silence des survivants

- Henri Borlant : «Si je suis resté vivant…»
- Addy Fuchs : : «Je veux que vous sachiez»

- Israël et la Shoah, un lien quasi ombilical
- Mémoire de l’Holocauste : un pavé dans la mare munichoise


auschwitz-monument

Auschwitz 2001 : le choc des mémoires concurrentes.

Posté par clioweb à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,