08 février 2014

Vichy, « Révolution nationale »

 

vichy-maisons

Affiche éditée par le centre de propagande de la Révolution nationale - Centre d'Avignon, 1942 - Mémorial de la Shoah/CDJC
Belin cite le Musée des 2 GM, BDIC - Pinson mentionne le Musée d’Histoire Contemporaine

- Analyse en 2007 de l'affiche de R. Vachet par Céline Giangermi (présentation en ppt)

Autre analyse en swf (classe de 3eme) :


- « Révolution nationale » ? Dans la propagande (et dans la com' ) les mots sont faits pour tromper.
Le régime de Vichy prétend faire oublier la défaite en menant une politique violemment anti-républicaine. La devise « Liberté, Egalité, Fraternité » est remplacée par « Travail, Famille, Patrie ». La dictature est habillée en « ordre nouveau » et applique d'emblée une politique d'exclusion.
http://1942.memorialdelashoah.org/histoire_shoah_en_france.htm


- En 2006, à Nantes, Bernard Albert a élaboré un riche dossier sur cette affiche de propagande surinvestie par les profs et les auteurs de manuels à partir des années 1980, souvent sans attention à son histoire et à la réalité de sa diffusion.
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/1178646779000/0/fiche___ressourcepedagogique/
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/47140093/0/fiche___pagelibre/&RH=1160766403250
L'affiche indexée par Google images  http://tinyurl.com/mwufexr


- « L'auteur, M. Vachet, n'est jamais mentionné, pas plus que le nom du commanditaire. Quant à la date, elle diffère selon les manuels ! Or personne ne la connaît, et on ne peut que la dater dans une fourchette allant de 1940 à 1942. En fait cette image (60 cm de hauteur), devenue de facto symbole de la propagande de Vichy, provient d'une initiative isolée, celle du centre de propagande pour la Révolution nationale d'Avignon. Il n'y avait alors pas encore d'organe centralisé. On ne possède aucun renseignement sur le nombre d'affiches émises alors que le bon à tirer pourrait renseigner sur le nombre d'exemplaires mis en circulation. On n'en sait pas davantage sur leur lieu de diffusion, ni sur l'impact qu'a pu à l'époque avoir cette affiche - nul doute qu'elle est plus connue de nos jours qu'alors, ce qui fournit un bel exemple de surinvestissement décalé ! » - Christian Delporte, M-C Gachet, colloque 2002
http://eduscol.education.fr/cid46004/les-images-dans-l-enseignementde-l-histoire.html


- « L’affiche n’existe aujourd’hui qu’en un seul exemplaire qui est déposé au Musée d’Histoire Contemporaine. Elle n’a pas été diffusée en 1940 car elle ne correspondait pas au message d’union autour du Maréchal que le régime voulait faire passer ; cette affiche qui stigmatise un certain nombre de français, de partis politiques, de valeurs n’est pas jugée « politiquement correcte …
Cette image est absente des manuels avant les années 90 (on ne la rencontre que dans un manuel de première en 1988), il convient donc de s’interroger sur la brutalité de ce succès et sur son invisibilité pendant des décennies.
[ Elle figure dans le manuel Belin de 1983 : Vichy était alors étudié en Terminale, pas en première ]
Cette affiche est l’oeuvre de R. Vachet, elle a été publiée à Avignon en 1940 [ ?]pour répondre à une commande du comité local pour la Révolution Nationale.
Elle sort de l’oubli en 1990 car elle va être exposée par le MHC et va figurer dans le catalogue de l’exposition, elle commence une seconde existence…au service de l’enseignement de l’histoire ».
Gérard Pinson, IUFM Caen, 2004 ? (fichier pdf archivé en 2006 par Internet Archive)
https://web.archive.org/web/20060815000000*/http://www.caen.iufm.fr/f_de_formateurs/archives_03_04/fichiers/pinson.pdf

.

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


02 février 2014

L'Ecole et la Shoah

 

L'école en fait-elle trop sur la Shoah ? Le Monde, 31.01.2014
http://www.lemonde.fr/education/article/2014/01/31/entre-histoire-et-morale-le-malaise-des-eleves-face-a-la-shoah_4357782_1473685.html

« On a fait de ce sujet d'histoire un objet prioritaire d'enseignement » estime Christophe Tarricone, agrégé et formateur au Mémorial de la Shoah. Il est mieux traité par exemple que les questions politiques comme la Ve République. « Outre les cours d'histoire, les élèves peuvent aussi aborder la Shoah sous l'angle mémoriel en classe de terminale ES et L, en français, et pourquoi pas en arts plastiques, en musique… Cela peut sans doute donner à certains un sentiment de déjà-vu ».

Pour Benoit Falaize, « L'histoire du génocide des juifs est abordée à trois moments de la scolarité - en troisième, en première et/ou en terminale depuis les années 1980, en CM2 depuis 2002 - et cela peut sans doute donner à certains l'impression d'une récurrence, mais c'est aussi le cas de l'enseignement de la Révolution, des deux guerres mondiales, des sujets symboliques de l'histoire nationale ».

« L'objet historique est omniprésent dans la société, explique l'historien Tal Bruttmann,il se trouve mémorialisé, médiatisé, politisé et in fine sacralisé. Et quoi de plus subversif, pour un jeune, que de s'attaquer à ce que les adultes considèrent comme sacré ? »

« Sur le terrain, tous en conviennent : le meilleur rempart contre les débordements reste la connaissance exacte des faits historiques. En somme, le bon cours ».

PS : En visite en Israël, jeudi 30 janvier, Vincent Peillon a déclaré vouloir « faire davantage » pour lutter contre l'antisémitisme.

.

Posté par clioweb à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 mai 2013

1941 : La « rafle » du billet vert


 

Premières « rafles » et camps d'internement en zone occupée en 1941
Le 14 mai 2013, le Cercle d'étude de la déportation et de la Shoah a organisé une journée d'étude
qui a eu lieu à la Mairie de Parishttp://www.cercleshoah.org/spip.php?article262

Le 14 mai 1941, à Paris, 3 747 hommes sont convoqués et arrêtés par la police de Vichy (6500 convocations - les billets verts - ont été envoyées). Ils sont ensuite transférés et internés dans les camps de Beaune-la-Rolande et Pithiviers.
Les hébergés développent une activité culturelle intense, ils assurent les corvées et s'organisent pour exercer leur métier. Certains peuvent travailler dans les fermes ou une sucrerie. Les familles obtiennent de pouvoir leur rendre visite, au moins dans les premiers mois. Près de 800 réussissent à s'évader, mais beaucoup seront à nouveau arrêtés. La très grande majorité sera déportée lors de premiers convois en juin et juillet 1942 et assassinée à Auschwitz.
(d'après Les camps du Loiret, sur le site web Un exil ordinaire via Internet Archive)

 

14-salle

L'auditorium de l'Hôtel de Ville - Yvette Lévy au 2d rang

- Katy Hazan, La « rafle » du billet vert et l’année 1941

14-katy

Katy Hazan, Marie-Paule Hervieu, Raphaël Esrail


- Illusions perdues, 1941-1942, Fragments d’une vie en sursis, Les camps d’internement du Loiret, projection du film-documentaire de Jean Michel Plouchard, 2011, 52 min - Le début est disponible en extrait vidéo sur  Youtube
Intervenants dans le docu : Hélène Mouchard-Zay, Benoît Verny, Zysman Wenig, Emile Fragerman, Henri Minczeles
Monique Hepner, Laurence Scebat, Berthe Burko-Falcman, Claude Ungar, Michel Wenig, Hélène et Albert Gotlib
http://www.youtube.com/user/jmplouchard


14-zay

Katy Hazan, Marie-Paule Hervieu, Hélène Mouchard-Zay, Jean-Michel Plouchard

pelcman

Leibus Pelcman, à Beaune la Rolande, deux jours avant sa déportation le 25 juin 1942.
Sur la photo, sa femme et ses deux filles.
Il n'a jamais connu la plus jeune.
Source JM Plouchard, Illusions perdues 1941-1942


- Les campagnes antisémites dans Le Matin, Agathe Demersseman, MRN Champigny

« A Pithiviers, les juifs dont du camping ... forcé » titre Le Matin du 18 mai 1941
qui multiplie les allusions au rationnement alimentaire (« la viande n'est pas indispensable »)
lui opposant un  hébergé souriant portant 3 pains (extrait d'une photo sur la vie du camp) ...
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k587104p  - http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb328123058/date
Le Matin comporte aussi la photo de l'enregistrement des juifs par quatre gendarmes au camp de Pithiviers.
Autres versions sur le site MemoiresVives.net et sur  le blog de JM Plouchard


- Destins d’artistes. L’art dans les camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande (mai 41– juillet 42)
En 2008, Claude Ungar a été commissaire de l'expo
Derniers souvenirs, Objets des camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande, 1941-1942
http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?article583
dont Histoire@Politique a publié un compte rendu à lire en ligne.


14-ungar

Claude Ungar, l'exemple d'Icek Blikzylberg d'après les mentions sur une assiette-souvenir



- La France des camps (1938-1946), projection du documentaire de Denis Peschanski, réalisé par Jorge Amat, 2009, 85 min
Le producteur Phares et Balises a mis en ligne 5 extraits vidéo

 14-amat

Marie-Paule Hervieu, Jorge Amat

14-salle2

14-ginette

Ginette Kolinka



D'autres photos, à voir en vue d'ensemble ou en diaporama sur Dropbox
http://www.dropbox.com/sh/0r5n5ne6g0w5s58/Od44VpfliQ


Sur le web, deux sources majeures sur les rafles de 1941 :

* Le Cercle d'étude :
- La "rafle" du billet vert et l’ouverture des camps d’internement du Loiret, 08.06.2011 avec
Benoît Verny, historien
Berthe Burko-Falcman, témoin de l’arrestation de son père, Aron Falcman
Claude Ungar, commissaire de l’exposition
"Derniers souvenirs et objets des camps de Pithiviers et de Beaune-La-Rolande en 1941 et 1942"
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article188

- Quand l’Etat français était antisémite.
Conférence de Marc-Olivier Baruch. Témoignages de Colette Brull et Jacques Ullman, 03.10.2007
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article20

- Le sauvetage des enfants, exposé de Sabine Zeitoun,
témoignages de Georges Loinger, Betty Saville, Dominique Laury - mai 1999
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article34


* Le Cercil et ses publications :

cercil

- Les camps du Loiret
Le rôle des camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande dans l’internement et la déportation des Juifs de France.
Un excellent dossier de 8 pages en pdf
(merci Internet Archive)

- 2008 : visite du camp de Pithiviers et d'une ferme de Sologne - N Grenon, Cercil - YV-FR
- Lettres d'un interné au camp de Pithiviers - Kalma Apfelbaum (1906-1942), Co-édition Belin-Cercil 2005
- Interné d’office, Abraham Zoltobroda - Les cahiers d’Abraham Zoltobroda, éditions du Cercil, 2007
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article85
- Une petite fille privilégiée, une enfant dans le monde des camps (1942-1945)
Francine Christophe, Editions Cercil 1995

La liste des convois : http://www.ville-pithiviers.fr/

Deux articles (à compléter) dans la version française de Wikipedia :
Pithiviers - http://fr.wikipedia.org/wiki/Pithiviers_(camp_de_transit)
(avec photo prise depuis le château d'eau)
Beaune-la-Rolande - http://fr.wikipedia.org/wiki/Beaune-la-Rolande_(camp_de_transit)


En livre ou sur le web, le travail des historiens est présent et les témoignages directs ou indirects sont très nombreux. 
Sur une page du Mémorial de Caen, voir trois objets du souvenir :
Chez les hébergés au camp de Pithiviers
Porte-plume au camp de Pithiviers
Une maquette de bateau
http://paril.crdp.ac-caen.fr/_PRODUCTIONS/memorial/enfants_shoah/co/survivre_erman.html


..

06 juillet 2011

L'antisémitisme de bureau

- Dans les Lundis de l'histoire, Michelle Perrot recevait ce lundi 
Laurent Joly (CNRS), pour son ouvrage L'antisémitisme de bureau, publié par Grasset (2011)
et Régis Schlagdenhauffen pour Triangle rose : la persécution nazie des homosexuels et sa mémoire, Autrement Editions (2011)

joly

« Sous la férule d’André Tulard, chef du service juif de la Préfécture de Police de Paris, une centaine de fonctionnaires est chargée d’appliquer la réglementation antisémite. Ils constituent notamment le "fichier juif" qui servira lors des rafles. Au même moment, les mille agents du Commissariat général aux Questions juives mettent en œuvre les multiples mesures d’interdictions professionnelles et gèrent la spoliation des biens. 

Qui sont ces fonctionnaires et ces agents d’Etat improvisés ?
Comment se représentent-ils leur travail ?
Quels effets ont, sur les victimes, ces logiques professionnelles, intérêts de service, stratégies de carrière ? »

L'émission en mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/


voir également la FMS : http://www.fondationshoah.org/FMS/spip.php?article1555

et Libérationhttp://www.liberation.fr/livres/1201484-livres-l-antisemitisme-de-bureau

Laurent Joly a publié notamment 
Xavier Vallat (1891-1972). Du nationalisme chrétien à l’antisémitisme d’État (Grasset, 2001)
Vichy dans la « Solution finale ». Histoire du commissariat général aux Questions juives (1941-1944) - Grasset 2006

et les articles 
Darquier de Pellepoix, ‘‘champion’’ des antisémites français (1936-1939) - Revue d'histoire de la Shoah 2001
L’antisémitisme de Charles Maurras - 2002
http://www.crhq.cnrs.fr/_index.php?page=biblio/J/Joly-pub

joly-vallat

 

Posté par clioweb à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 octobre 2010

Politiques anti-juives 1933-1945

Le « délit de judaïté »
Justice pénale et politiques antijuives en Europe (1933-1945)

Colloque international au Mémorial de Caen
Vendredi 22 et samedi 23 octobre

consulter le programme en ligne
http://www.memorial-caen.fr/

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 octobre 2010

Pétain et le statut des juifs


- Une version du projet de statut des juifs (oct 1940)
a été remise au Mémorial de la Shoah et rendue publique le 3 octobre par l'avocat Serge Klarsfeld.
Cette version est annotée de la main du maréchal Pétain qui en durcit le caractère antisémite.
http://www.la-croix.com/
http://www.dna.fr/fr/infos-generales/france/

.
- Pétain et le statut des juifs
C dans l’air, 05/10/2010 - invités : JP Azéma, A Klarsfeld, D Olivennes, D Reynié
http://www.france5.fr/c-dans-l-air/
cdanslair_20101005.wmv


double lecture : pour la vulgate gaulliste (suivie par Mitterrand), Vichy est nul et non avenu, c'est une regrettable parenthèse.
Le discours de Chirac, en 1995, souligne la continuité de l’Etat, de la République à Vichy puis à nouveau à la République.

« ... La France, patrie des Lumières et des Droits de l'Homme, terre d'accueil et d'asile, la France, ce jour-là, accomplissait l'irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux.... »

« ... Certes, il y a les erreurs commises, il y a les fautes, il y a une faute collective. Mais il y a aussi la France, une certaine idée de la France, droite, généreuse, fidèle à ses traditions, à son génie. Cette France n'a jamais été à Vichy. Elle n'est plus, et depuis longtemps, à Paris. Elle est dans les sables libyens et partout où se battent des Français libres. Elle est à Londres, incarnée par le Général de Gaulle  ».

Ce discours est célébré dans l'émission : il affirme que la forme légale d’un régime ne dédouane pas de la responsabilité individuelle et de l’obligation de juger par soi-même des ordres à appliquer. ( Mais pour les mêmes, il n’est pas question d’interroger la politique suivie depuis 2007 et son application par les fonctionnaires de police…). On sait gré aussi à Chirac de ne pas avoir cherché à instrumentaliser ce discours par une consigne scolaire nationale.
Pour JPA, Pétain était viscéralement anticommuniste (comme Laval ?), et que sa xénophobie passe avant son antisémitisme (les délires maurrassiens sur les métèques, les juifs étrangers)

« Le 16 juillet 1993, Edouard Balladur, Premier ministre, dit l’essentiel, pourtant sans grand écho…Le discours de Jacques Chirac donne une solennité encore plus grande et un écho universel à cette
repentance ». JP Lauby, Les mémoires françaises de la 2 GM. Clermont 2004
http://www3.ac-clermont.fr/pedago/histgeo2/inspection/dossiers/nprogterm/MemFr2ndgm.pdf

.
- dans la presse :
. Le téléphone de Robert Paxton sonne beaucoup
Rue 89 : " Une découverte majeure " sur Pétain et Vichy
http://www.rue89.com/2010/10/04/
Le Point : Paxton : "Ce document est absolument sidérant"
Le maréchal Pétain est toujours un personnage dont la réputation est discutée. Si les historiens, pour la plupart, pensent qu'il a joué un rôle actif à Vichy, je ne suis pas sûr que le grand public partage cet avis.
http://www.lepoint.fr/societe/interview-paxton

Le Figaro - Le zèle antisémite du maréchal Pétain
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/03/

Le Monde - Serge Klarsfeld : ’Pétain n’a pas hésité à s’aligner sur l’idéologie raciale nazie, propos recueillis par Thomas Wieder, 4 octobre 2010.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/10/04/

Slate - La politique du point Godwin, par Thomas Legrand, 28 septembre 2010.
http://www.slate.fr/story/27879/politique-du-point-godwin

.
Loi du 3 octobre 1940 portant statut des Juifs (race)
http://fr.wikisource.org/wiki/Loi_du_3_octobre_1940_portant_statut_des_Juifs

Loi du 2 juin 1941 portant statut des Juifs (race et religion)
http://fr.wikisource.org/wiki/Loi_du_2_juin_1941_portant_statut_des_Juifs

.
Quand l'Etat français était antisémite, Cercle d'étude de la déportation et de la shoah
.
Mémorial de la Shoah,
statut du 3 octobre 1940, statut du 2 juin 1941, ordonnances allemandes
http://www.memorialdelashoah.org/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Statut_des_juifs

.
- dans Claude Chabrol, L'oeil de Vichy, partie 2 , entre 3mn 45 et 6mn30
http://www.dailymotion.com/video/x4ebes_l-oeil-de-vichy-partie-2_news
une illustration de la brutalité de la propagande antisémite,
au moment du 2e statut et du discours de la "mémoire courte" (17 juin 1941)
Français, vous avez vraiment la mémoire courte... vous n'êtes ni vendus ni trahis, ni abandonnés.
Ceux qui vous le disent vous mentent et vous jettent dans les bras du communisme.
Venez à moi avec confiance
http://clioweb.free.fr/textes/28petain.htm


Voir l’exemple de Marc Bloch
, l’officier et l'historien de L’étrange défaite, l’universitaire en butte aux mesures antisémites de Vichy, le résistant fusillé par les Allemands le 16 juin 1944.
http://www.marcbloch.fr/bio03.html

.
- Michel Winock, La France et les juifs, de 1789 à nos jours, Le Seuil 2005
L'article publié par L'histoire, n° 269,
dans le dossier sur l'antisémitisme, parle de question juive...

(1791, le pays de l'émancipation,
le temps de l'intégration,
1880 : poussée de l'antisémitisme
1906 : apaisement et patriotisme
Vichy : l'infamie
La seconde intégration
1967-2002 : les ambiguïtés de l'antisionisme)


afp_statut_petain

AFP, version reproduite par les DNA


Posté par clioweb à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 octobre 2010

Enseigner l'histoire de la Shoah ?

"Peut-on encore enseigner l'histoire de la Shoah en France ?" demande le comité de soutien de Catherine Pederzoli-Ventura, professeure d'histoire-géographie au lycée Henri-Loritz de Nancy (Meurthe-et-Moselle), suspendue pour en avoir trop fait en ce domaine et selon des modalités jugées irrégulières par l'administration.

"Enseigner l'histoire de la Shoah exige subtilité et rigueur" - Le Monde 05-10-2010
Sophie Ernst répond aux questions de Luc Cédelle
Elle a publié : Quand les mémoires déstabilisent l'école. Mémoire de la Shoah et enseignement INRP).
 

Extraits :
« Enseigner l'histoire de la Shoah, en explorer les significations anthropologiques, morales et politiques, ce n'est ni impossible, ni facile, c'est exigeant, cela demande des pédagogies fines, tout en subtilité et rigueur. Le comité de soutien de Catherine Pederzoli suggère que l'obstruction viendrait de l'institution scolaire, d'une politique délibérée de sa hiérarchie qui viserait les enseignants investis dans ces transmissions. C'est complètement extravagant. Quiconque travaille dans la transmission scolaire sait à quel point cette mémoire est soutenue par les pouvoirs publics ».

« A la limite, ce qui fait problème, c'est plutôt l'acceptation trop peu critique de modalités discutables, avec ces voyages à Auschwitz automatiquement acceptés et subventionnés. On a pu parler de "mémoire saturée", trop répétitive, trop violente émotionnellement, trop axée sur l'identification morbide aux victimes. Cela vaudrait la peine de travailler plus en profondeur sur des projets de qualité ».

Le reproche de "trop" utiliser le terme "Shoah" ?
« C'est surtout une grande maladresse de la part d'un inspecteur général d'histoire, Olivier Pétré-Grenouilleau, qui semble avoir du mal à mesurer les malentendus et l'émotion que peuvent provoquer ses réflexions académiques dans le monde ordinaire de l'école ! »
.
« L'accusation d'antisémitisme est grave, infamante, elle terrorise. C'est un des effets de la transmission. Il ne faut pas manier une arme aussi intimidante sans circonspection. Sinon, cela fait, à terme, le jeu des antisémites authentiques... »

Posté par clioweb à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,