10 janvier 2015

Alter éco : hommage à B. Maris

 

Bernard-Maris-SDL-mar-2011

Bernard Maris en mars 2011 - Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)
http://www.actuabd.com/Bernard-Maris-alias-L-Oncle


Alter éco rend hommage à Bernard Maris, " Oncle Bernard " assassiné en même temps que les dessinateurs de Charlie Hebdo.

A lire ou relire en ligne :
- Pourquoi lire Keynes aujourd'hui ? Alternatives Economiques n° 183 - juillet 2000
http://www.alternatives-economiques.fr/pourquoi-lire-keynes-aujourd-hui_fr_art_138_14264.html
Keynes, « un économiste comme on les aime : un économiste du gai savoir, honnête,
sachant que l'économie est une rhétorique, un jeu sur les mots avant d'être une science ».



- Le suicide du libéralisme économique, Alternatives Economiques n° 211 - février 2003
http://www.alternatives-economiques.fr/le-suicide-du-liberalisme-economiqu_fr_art_166_17960.html


- Et un article d'hommage à plusieurs voix :
http://www.alternatives-economiques.fr/adieu-a-bernard-maris_fr_art_633_71130.html

Jean-Marie Harribey se dit « Atterré que cette voix se soit tue, que cette voix ait été tuée, ulcéré devant de tant de violence et de haine envers l'humanité… ». « Nous sommes tous des atterrés non violents, mais déterminés ».

Christian Chavagneux :
« A tous ceux qui prenaient Bernard pour un amuseur public, sachez qu'il a commencé par remplir sans problème les canons de la discipline (à Toulouse, chez les matheux de la microéconomie, une thèse sur " une approche théorique de la répartition des revenus en période de croissance équilibrée ")
« Tu défendais une approche d'économie politique, à vision large, qui s'interrogeait sur la nature du capitalisme, sa dynamique et sa dimension sociale, écologique et politique. Tu t'intéressais aux dimensions psychologiques et irrationnelles du comportement économique ».

« l’économiste doit être mathématicien, historien, homme d’Etat, philosophe, dans une certaine mesure. Il doit comprendre les symboles et s’exprimer avec des mots. Il doit observer le particulier d’un point de vue général et atteindre le concret et l’abstrait du même élan de pensée. Il doit étudier le présent à la lumière du passé et dans la perspective du futur. Rien de la nature et des institutions de l’homme ne doit lui être étranger. Il doit être à la fois impliqué et désinteressé ; être aussi détaché et incorruptible qu’un artiste et cependant avoir autant les pieds sur terre qu’un homme politique ».

«... The master-economist must possess a rare combination of gifts. He must reach a high standard in several different directions and must combine talents not often found together. He must be mathematician, historian, statesman, philosopher—in some degree. He must understand symbols and speak in words. He must contemplate the particular in terms of the general, and touch abstract and concrete in the same flight of thought. He must study the present in the light of the past for the purposes of the future. No part of man's nature or his institutions must lie entirely outside his regard. He must be purposeful and disinterested in a simultaneous mood; as aloof and incorruptible as an artist, yet sometimes as near the earth as a politician ».
JM Keynes, Essays in Biography (1933), chap XIV

«Tu dénonçais la surconsommation et le goût immodéré de l'argent, cette course pour savoir qui serait le plus riche du cimetière ».
CC cite Bernard Maris :
« Si l'on vendait Jacques Delors à sa valeur travail, on pourrait éponger les pertes sur Attali soldé à sa valeur pensée. »
« Quand on a passé quelques heures sur le périphérique, on a plus vite fait le tour du progrès que de Paris ! »


«  L'attentat contre Charlie Hebdo n'a pas seulement tué des personnes. Il s'est aussi attaqué à la liberté d'expression, à la démocratie et à la cohésion de notre société. Il nous faut lutter contre le terrorisme avec détermination, mais sans perdre de vue que ce serait donner raison à ceux qui le pratiquent que d'abandonner nos valeurs pour adopter la vision du monde qui est la leur, un monde où l'intolérance est loi, un monde où l'identité se fonde sur la détestation de l'autre »".
« Bernard, tu nous manques » écrit Philippe Frémeaux


- « Bernard Maris, un humaniste et un penseur critique de l’économie dominante » :
« BM était un spécialiste de Keynes  dont il partageait plusieurs idées : l’implication du chercheur, la responsabilité du discours scientifique, la performativité de l’économie. L’économie n’est pas une science amorale et apolitique qui se suffit à elle-même. La réflexion économique doit se nourrir de toutes les autres sciences (sociologie, histoire, anthropologie, psychologie ...), mais aussi de l’art, de la littérature, bref de toutes les productions humaines ».
http://sms.hypotheses.org/3383



- A Bernard Maris
Jacques Sapir, 07.01.2015
http://russeurope.hypotheses.org/3246
(Bernard Maris avait été nommé en 2011 au Conseil Général de la Banque de France)

 
- 14.01.2015
Petite promenade dans la pensée vivifiante de Bernard Maris
Elise Huillery, blog demain j'arrête l'économie
http://actu-sciences-eco.blogs.liberation.fr/2015/01/14/petit-promenade-dans-la-pensee-de-bernard-maris/

« Economiste, chroniqueur à Charlie Hebdo, il invitait ses confrères à douter de leur science, à se préoccuper de ce qui se passait en dehors de leur labo, en soulignant sans cesse le caractère tout relatif de leur savoir ».
- Les défaillances du marché, l’illusion des bienfaits de la concurrence et de la compétition
- Pourquoi les hommes ne se comportent pas du tout de façon rationnelle (et tant mieux !) ?
- « Pourquoi l’humanité s’est-elle condamnée à claquer des dents “dans les eaux glacées du calcul égoïste«» (la formule est de Marx)

« On peut continuer à écrire des équations et à quantifier le monde qui nous entoure, ce que nous, cinq économistes, faisons quotidiennement, tout en remerciant Bernard Maris de nous forcer à le faire un peu plus intelligemment ».

 

- L'AFHE (asso fse d'histoire économique) fait l'inventaire des interventions de Bernard Maris archivées sur Youtube et Dailymotion.
(merci au lien vers ce blog).
http://afhe.hypotheses.org/5777

 



.

.

Posté par clioweb à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


17 novembre 2012

Forum Rennes : Changer l'Europe ?

 

ren-euro

Anton Brender, Thierry Pech


Changer l'Europe,
la table ronde de ce samedi matin est à écouter en direct
avec Thierry Pech, E. Todd et Anton Brender

Ulrike Guérot est absente
http://www.leschampslibres.fr/les-champs-libres/evenements/rencontres-et-debats/forum-changer-l-economie-mode-d-emploi/?utm_campagne=LesChampsLibres

ren-todd

Emmanuel Todd


.


.

Posté par clioweb à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 novembre 2012

Rennes : Changer l’économie

 

changer-eco


Changer l’économie, Mode d'emploi

Un forum organisé à Rennes par Les Champs Libres
avec le magazine Alter Éco et l’APSES.


Vendredi 16 novembre
14h30 - La France dans la mondialisation
16h30 - Réinventer l’entreprise : quel dialogue social ?
17h30 - Face aux inégalités, quelle égalité promouvoir ?
19h    - OpenData : quelles données économiques et sociales pour comprendre le territoire rennais ?
20h30 - Inside Job, de Charles Ferguson
 

Samedi 17 novembre
10h30 - Comment changer l’Europe ?
11h30 - Relocaliser l’économie
14h30 - Comment contrôler la finance ?
17h - Quel modèle de développement face à la crise écologique ?

Programme détaillé
http://www.leschampslibres.fr/les-champs-libres/forum-changer-l-economie


Les tables rondes ont déjà fait le plein,
mais 5 sujets devraient être audibles en direct (et en podcast ?) :
Vendredi 16
14h30 La France dans la mondialisation
17h30, Face aux inégalités, quelle égalité promouvoir ?
Samedi 17
10h30 Comment changer l’Europe ?
14h30, Comment contrôler la finance ?
17h, Quel modèle de développement économique face à la crise écologique ?
http://www.leschampslibres.fr/forum-changer-l-economie-mode-d-emploi

 


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 juillet 2012

Les économistes et le cinéma



Quand l'économie fait son cinéma
un blog participatif
et un dossier
dans le dernier Alter éco
http://www.alternatives-economiques.fr/ce-que-la-gauche-peut-faire_fr_pub_1156.html


« Le cinéma donne du souffle et de la passion à la science lugubre. Il raconte des histoires et fait oeuvre de pédagogie. Le tout, sans indulgence : le septième art a toujours été un critique féroce du monde économique en général et de celui de la finance en particulier ».

« Voici donc une cinquantaine de films, choisis de manière complètement subjective et sans exhaustivité. Ce sont ceux que la rédaction d'un journal économique a sélectionnés car ils nous semblaient autant passionnants que pertinents, au-delà de leurs qualités artistiques dont nous ne sommes pas les meilleurs juges. On aurait certainement pu en choisir d'autres, et peut-être en connaissez-vous qui auraient mérité de figurer ici.
Si c'est le cas, n'hésitez pas : venez nous retrouvez sur notre blog cinéma
http://www.alternatives-economiques.fr/blogs/cinema-eco
et complétez la liste en précisant bien ce que les fictions retenues (pas de documentaires) permettent de comprendre ». http://alternatives-economiques.fr/blogs/cinema-eco/2012/06/19/
 
Parmi les films retenus :
Les Temps Modernes (1936, on n'y produit aucune auto... :-):-)
Mille milliards de dollars (1981)
Le sucre (1978)
La cérémonie (1995)
Ressources humaines (1999)
The constant gardener (2005)
It's a free world (2007)
Avatar (2009)
Les neiges du Kilimandjaro (2011),
Louise Wimmer (2012)

Toutes les époques de crise ont stimulé la création
Entretien avec Bertrand Tavernier
http://alternatives-economiques.fr/blogs/cinema-eco/2012/07/03/


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 décembre 2011

Le marché va-t-il tuer la démocratie ?


.
- Un dispositif central de la destruction de la formation des enseignants déclaré illégal par le Conseil d’État. « Sauvons l’Université ! », 1er décembre 2011
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article5175
Communiqué du SNES qui avait déposé le recours : http://www.snes.edu/Arret-du-Conseil-d-Etat-vers-la.html


- Université : la première vague de l'évaluation en 2012 portera sur les enseignants-chercheurs qui sont nés au cours des mois de mars, juillet et octobre. !! (Communiqué du Snesup).
https://groups.google.com/group/aggiornamento-histgeo/


- Emmanuel Todd: « Le jour où l'euro tombera »
Martine Orange, La Parisienne Libérée et Antoine Perraud - Médiapart - 30/11/2011
Premier d'une série d'entretiens en vue de la présidentielle 2012.

Emmanuel Todd était l'un des invités de Ce soir ou Jamais mardi dernier (vers la 31e minute). Selon lui, les riches adorent la dette publique, mais ils ont un problème : que faire de cet argent dont ils n'ont pas besoin ? Ils sont pris entre deux frayeurs : la frayeur de le perdre, la frayeur de ne pas en gagner plus ...
Il rappelle également les ravages des politiques de déflation et d'austérité menées en 1930 par Hoover aux USA et par Bruning en Allemagne. Elles ont permis à Roosevelt d'inverser la politique suivie après 1933, mais elles ont aussi facilité l'arrivée au pouvoir d'Hitler et l'installation de la dictature nazie.
http://www.mediapart.fr/article/offert/


csj-2211

Ce soir ou Jamais - 22/11/2011 : P.N. Giraud, F. Biramah, E. Todd, S. Guillon
 

- Les Français et l’économie : "je t’aime moi non plus" ! Jean-Michel Fourgous et Olivier Dassault - blog Les Echos - 28/11/2011
http://lecercle.lesechos.fr/francais-et-economie-t-aime-moi-non-plus

Les Français auraient une sous-culture économique. A qui la faute, selon le patron et l'homme du numérique ?
A l’école tout d’abord.
« Les élèves français arrivent en classe de seconde sans jamais avoir reçu un seul enseignement en économie… Et quand une
introduction leur est faite, c’est uniquement pour parler des problèmes de la société (chômage, précarité, licenciement…). Quelle image le jeune lycéen peut-il avoir de l’économie quand son professeur lui conseille de lire « Alternatives économiques », journal qui, sous couvert d’objectivité, le dégoûte de l’entreprise et lui donne le blues à coups de titres plus pessimistes les uns que les autres (« Génération galère », « Le début de la fin ») ? De même, quelle conception le jeune lycéen peut-il avoir de son mode de développement économique quand un manuel scolaire illustre l’économie de marché par la photographie d’une prostituée ou
le tableau d’une vente d’esclaves ? Pas étonnant, dès lors, que nos jeunes soient parmi les plus pessimistes du monde et que 75% d’entre eux souhaitent devenir fonctionnaires… »

02/12/2011 - « Que font les députés UMP pendant la crise ?   Ils s’indignent... contre les SES !  »
« Si seulement ces députés connaissaient aussi bien l’enseignement de SES que nous connaissons l’entreprise, ils éviteraient le ridicule ». Réponse de l'APSES à 14 députés UMP
http://tinyurl.com/apses-fourgous

- Un autre patron prétend avoir LA solution, surtout dans le contexte boursier actuel :
 « Quelle meilleure formation à l’économie que le statut d’actionnaire individuel direct ? »
http://www.atlantico.fr/decryptage/reconcilier-france-et-homo-economicus


- Le marché va-t-il tuer la démocratie ? Ca vous regarde, LCP, le débat. 28/11/2011
avec Jean-Michel Fourgous, Jacques Généreux, Eric Heyer, Jean-Michel Six
http://tinyurl.com/lcp-cavousregarde-2811


.

 

 

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 août 2011

Les mots de la crise

 

- Les mots de la crise
Moins de trois ans après la tempête boursière de l'automne 2008, la planète finance est de nouveau plongée dans la tourmente. Quels sont les ferments de ce nouvel accès de tension sur les Bourses mondiales ? Qu'est-ce qui affole les opérateurs des marchés ? Réponse en dix définitions : Dette souveraine, Agence de notation, Spread, AAA, Défaut, CDS, FEFS, Double Dip, Quantitative easing, krach
http://www.lemonde.fr/economie/2011/08/11/

- La face cachée des agences de notation -
double page dans Libération, un article de Nicolas Cori à lire en ligne demain samedi 13 août


- Lire également le dossier en ligne d'Alter éco cité hier.


- Claire Lacombe suit le cheminement de la rumeur qui a ébranlé la Société Générale. Elle cite la fiction Terminus pour l'euro, publiée cet été par Le Monde, et
évoque des lectures à contresens diffusées via Twitter.
[ Les financiers ne seraient-ils pas tous des êtres rationnels, au service de la main invisible ? ]
http://www.lemonde.fr/economie/2011/08/12/

.

1208-lepoint

http://www.lepoint.fr
    .

.1208-N-O


http://hebdo.nouvelobs.com/


Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 août 2011

La crise vue par Alter éco

.
La Société générale, - 14,7% en une journée
http://www.challenges.fr/actualite/
- Véolia, moins 39 % en dix jours (Le Canard).


- Dossier :
la crise décryptée par Alternatives économiques - mercredi 10 août 2011 *

La dégradation de la note de la dette américaine par l'agence Standard and Poor's, vendredi 5 août, a semé la panique au sein des marchés financiers. Mais c'est depuis de longs mois que la crise des dettes souveraines, prenant le relais du krach financier de 2008, s'est aggravée, en Europe comme aux Etats-Unis, sur fond de divisions politiques profondes.
Alternatives économiques propose une sélection d'articles pour comprendre les ressorts de la situation actuelle et dessiner des scénarios de sortie de crise
.
http://www.alternatives-economiques.fr/dossier-crise

.
. dans ce dossier
Notation : ces agences qui font la loi, par Christian Chavagneux et Sandra Moatti (5 mai 2010)

« Les agences sont des entreprises privées dont les conditions de rémunération ne sont pas très propices à un exercice indépendant de l'évaluation ».

- Ce ne sont pas les investisseurs qui payent pour connaître les notes des emprunteurs, mais les emprunteurs eux-mêmes qui payent les agences pour être notés. 

- Les agences jouent souvent le rôle de conseil aux emprunteurs pour les aider à concevoir les produits financiers qu'ils vont offrir aux investisseurs. Ce qui peut aider à obtenir une bonne note… 

Enfin, bien que leurs opinions puissent avoir de graves conséquences, les agences ne sont en rien responsables de leurs erreurs. Aux USA, elles s’abritent derrière le 1er amendement…
http://www.alternatives-economiques.fr/agencesnotation

.
Sur les agences, lire également Paul Jorionhttp://clioweb.canalblog.com/tag/jorion

.
* Sommaire du dossier d'Alter éco

La puissance des agences de notation
Notation financière : le marché corrupteur, par Jacques Adda (juin 2010)
Notation : ces agences qui font la loi, par Christian Chavagneux et Sandra Moatti (5 mai 2010)

La crise américaine États-Unis : la fin d'une époque, par Guillaume Duval (juin 2011)
La crise de la dette et la fronde républicaine, par Michael Behrent (28 juillet 2010)
Le plafond de la dette et les étranges dysfonctionnements du système politique américain, par Michael Behrent (19 juillet)

La crise européenne
 
L'Europe au bout du rouleau ?, par Guillaume Duval (juillet 2011)
Comment la zone euro en est-elle arrivée là ?, par Guillaume Duval (mars 2010)
Zone euro: de la convergence à l'éclatement?, par Arnaud Parienty  (octobre 2010)
Dossier multimédia : tempête sur la zone euro, par Laurent Jeanneau (avril 2010)
Grèce : un tragique manque d'Union, par Christian Lequesne (3 juillet 2011)
L'Espagne après la Grèce ?, par Jacques Adda (mai 2010)
L'élan brisé du Portugal, par Jacques Adda (juin 2011)

 

Les scénarios de sortie de crise

L'inflation contre la dette, par Denis Clerc (9 août 2011)
Euro : les dirigeants français doivent prendre leurs responsabilités, par Guillaume Duval (13 juillet 2011)
Il faut que l'Allemagne paie. Et la France aussi., par Denis Clerc (13 juillet 2011)
Alléger la dette grecque : les 3 scénarios, par Christian Chavagneux (18 mai 2011)

Dettes publiques : qui doit payer ?, par Guillaume Duval (mai 2011)

Comment sortir de la crise des dettes souveraines ? (mai 2011)
Le mistigri européen, par Guillaume Duval (mai 2011)
L'Europe n'a pas tiré les leçons de la crise, entretien avec Jérôme Creel (février 2011)
« L'Europe a un problème politique, pas économique », entretien avec Jean-Paul Fitoussi (février 2011)
Faudrait-il renoncer à l'euro ?, par Olivier Lacoste (février 2011)
Pourquoi la crise va durer, par Xavier Timbeau (février 2011)

 

 

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,