10 décembre 2010

L'histoire à vau-l'eau ?

- Des programmes d'histoire à vau-l'eau - Antoine Perraud, Mediapart
http://www.mediapart.fr/article/offert/de2074714ed5fe882c6258d2d7ff1e06

La première partie du billet porte sur de vrais enjeux :
« Les grenouilles nationalistes, qui demandent un roi et un empereur bien français à chaque page de manuel, ont faussé le débat. En ces temps de panne de transmission et de désordres mémoriels, au lieu de décréter en haut lieu que l'histoire de France, à l'instar de la tolérance selon Claudel, il y a une Maison pour ça, on pourrait envisager de fixer les connaissances indispensables, en un apprentissage scolaire enfin adéquat. La palabre porterait non plus sur les mythes arrachés au parent qui s'émeut, mais sur l'éducation à dispenser à l'enfance en évolution ».

.
La seconde se trompe de cible : La Révolution française est toujours au programme en seconde, la dissertation n’existe plus depuis 15 ans, remplacée par une « composition », et demain « une réponse organisée et pertinente… comportant une introduction, plusieurs paragraphes et une conclusion » !
Il y aurait beaucoup à dire sur plusieurs choix d'un programme de première qui s'est assis sur les résultats de la consultation des enseignants, notamment sur le concept de guerre envisagé, sur l’absence de l'histoire de la France après 1962… Sans parler de la disparition de la mondialisation pour les élèves de S qui arrêteront en fin de première.

.
Les futures épreuves de bac sont en cours d'élaboration ( à appliquer en 2012 pour la future première S, après disparition de l'histoire pour tous en Term S). 2 sources syndicales ont mis en ligne le projet du MEN : http://tinyurl.com/264m7gz
Le projet du MEN et les commentaires du SNES : http://www.snes.edu/Projet-d-epreuves-anticipees-pour.html
La revue Historiens & Géographes n'a publié que les propositions du conseil de gestion de l'APHG (n° 412, p 17) : http://aphgcaen.free.fr/aphgn/bacS-CG.jpg
Le texte officiel semble circuler... mais sur Eduscol, la référence, c'est tjs le BO du 12/02/2004. Il est vrai que les profs ont pris l'habitude de travailler sans filet et en flux tendus...

.
d'après ces projets, le dossier documentaire disparaîtrait. Depuis 30 ans, il a connu au moins 3 formules, plébiscitées par les lycéens (toujours au détriment de la composition) mais fortement critiquées par les correcteurs : en cause, le choix du sujet et le libellé des questions, la sélection des documents (reproductibles en noir et blanc) et la dérive fréquente vers le copier-coller légal. L'étude de cas est une référence en géo 2de depuis le programme Charvet. Rares sont les épreuves qui l'exploitent un jour d'examen.

Tout ceci est à comparer avec ce qui se passe chez nos voisins, (chez qui les critiques des épreuves ne manquent pas en juin). En philo
http://www.philagora.net/etude-de-texte/index.php
http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/articles.php?lng=fr&pg=35

et en SES
(QSTP - Question de synthèse étayée par un travail préparatoire)
un exemple, sur le thème de la Mondialisation : " Après avoir montré que la mondialisation peut réduire les différences entre les cultures, vous nuancerez cette affirmation ".
http://www.ses.ac-versailles.fr/sujets/menu.html
L'autre épreuve, la "dissertation" comporte aussi des documents :
"La mondialisation menace-t-elle la différenciation culturelle ?"

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


23 juin 2010

Georges Lefebvre au travail

- Georges Lefebvre au travail
Le no 2 de La Révolution française, la revue en ligne, regroupe les actes d'une journée qui a eu lieu en septembre 2009 : Des paysans du Nord à la France directoriale, Daniel Guérin et Georges Lefebvre, L’idée du « complot », Georges Lefebvre et l’historiographie soviétique de la Révolution française...
http://lrf.revues.org/index146.html

L'analyse de la peur du complot, à partir de la version imprimée des Archives parlementaires , avait été l'occasion d'un échange très vif entre Jean-Clément Martin et Timothy Tackett à propos de la source numérisée par Google.

" Le bicentenaire 20 ans après : nouvelles perspectives de recherche en histoire de la Révolution française ". Un journée des doctorants vient d'avoir lieu à l'IHRF. Les actes devraient arriver en ligne dans qq mois.
http://ihrf.univ-paris1.fr/spip.php?article491

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 septembre 2009

Tom Paine 200 - Expos Carnavalet

Tom Paine : A festival of events to celebrate the life of Thomas Paine
on the 200th anniversary of his death
http://www.tompaine200.org.uk/
http://www.tompaine200.org.uk/links.html

rappel : Why don't we teach about Tom Paine?
http://www.schoolhistory.co.uk/forum/index.php?showtopic=11533

.
2 expositions à Carnavalet

- La Révolution Française, Trésors cachés du musée Carnavalet
"Sélectionnées parmi plus de 25 000 oeuvres, l’exposition regroupe 200 pièces d’une grande variété (dessins, gravures, peintures, objets d’art, sculptures) autour d’oeuvres phares comme le projet de David (1748-1825) pour un rideau de l’Opéra représentant le Triomphe du peuple français.

trcaches

Elle suit un parcours chronologique retraçant les grands événements, tels le Serment du Jeu de Paume, la prise de la Bastille, ou encore la fête de la Fédération. Des séquences thématiques viennent scander la visite : le rôle des femmes, les personnages célèbres, le vandalisme, la question religieuse, la mode, les projets architecturaux…"

caches

http://www.paris.fr/portail/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=72497

.
- Caricatures anglaises au temps de la Révolution et de l’Empire :

dupuy

"À l’aube de la Révolution française, la caricature anglaise, empreinte d’une rare irrévérence, fascine autant qu’elle exaspère et domine la production satirique européenne. Sa liberté de ton est indissociable de la liberté de la presse d’outre-manche qui commente aussi bien les événements britanniques que ceux du continent. Les figures du sans-culotte et de Bonaparte, les soubresauts de la France en ébullition, allaient lui fournir autant de sujets lui permettant d’assouvir ses réflexes patriotiques et ses besoins de nouveauté.
Replacées dans leur contexte historique, ces oeuvres à la saveur colorée et à l’humour souvent très cru, permettent au visiteur de saisir la formation des stéréotypes nationaux et d’apprécier la vision combative et satirique des événements de France livrée par des artistes tels James Gillray, Isaac et George Cruikshanks ou encore Thomas Rowlandson".
http://www.paris.fr/portail/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=72501

.
Expositions du 30 septembre 2009 au 3 janvier 2010
http://ihrf.univ-paris1.fr/spip.php?article406

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,