Bac Blanquer 2021 :

spécialités : les épreuves prévues en mars n’auront pas lieu.

Les notes seront celles obtenues en contrôle continu


« Les enseignements de spécialité des baccalauréats général et technologique ne seront pas évalués
au travers d'épreuves au mois de mars mais sur la base des moyennes des 3 trimestres de terminale »,
annonce le ministre qui prétend pouvoir maintenir l'épreuve de philo et le grand oral en juin.
Parcoursup prendra en compte ces moyennes des deux premiers trimestres.
Rappelons que jusque là Parcoursup était le prétexte invoqué par le ministre pour maintenir les épreuves en mars ».

« En augmentant encore la part de controle continu, le ministre détruit un peu plus le caractère national de l'examen.
Finalement seuls le français, la philosophie et le grand oral seront évalués lors d'épreuves ».
Le ministre annonce un guide de l’évaluation.

« L'expérience du bac 2020 fait craindre que ces dispositifs soient de peu d'efficacité ».
Pour la seconde année consécutive le bac risque de perdre sa crédibilité.

« Le ministre maintient sa consigne de retour des élèves de terminale en présentiel.
Il invite à beaucoup travailler.
Du moins tant que les établissements sont ouverts ... »

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/01/22012021Article637468955799372153.aspx


- SNES-FSU : le contrôle continu « n’est pas la meilleure solution » -  communiqué  
RTL  - France-Info

Pour Sophie Vénétitay (SNES-FSU), (si la pandémie le permet)
il était possible (de maintenir) toutes les épreuves en juin


Le « grand oral » voulu par le ministre pose trop de problèmes.
Il faut l’annuler et prendre la mesure de cette année si particuliète sur le plan sanitaire et pédagogique

« Le report des épreuves de spécialités en juin était possible…
Cela aurait permis de desserrer l’étau d’un calendrier initial infernal
tout en garantissant un cadre national, commun, à tous les élèves.
Mais cela ressemblait certainement trop au bac précédent
que le ministre s’échine à vouloir faire disparaître… »


.


.