Capes HG, épreuve d’ASP (analyse de situation professionnelle)
Benoît Bunnik
http://geobunnik.over-blog.fr/


- Le concours côté membres du jury :
90 des 92 documents soumis à l'analyse des candidat.e.s sont très récents, 51 ont été publiés entre 2013 et 2018

« à côté de ces auteurs devenus des classiques et des chercheurs reconnus,
« Béatrice Collignon, Paul Claval, Guy Di Méo Armand Frémont, Cynthia Ghorra-Gobin, Béatrice Giblin, Christian Grataloup, Jacques Lévy, Michel Lussault, Jean-François Staszak ou encore Yvette Veyret... »
on trouve aussi une multitude de jeunes auteurs ou d'auteurs moins connus qui donnent à voir une géographie en construction »

Parmi les revues, EchoGéo, une revue en ligne (2018, Street Art) :
http://journals.openedition.org/echogeo/


- Lecture de l'article de blog par Sylvain Genevois
http://didageo.blogspot.com/2018/09/geographes-et-geographies-au-capes.html

« Le corpus de données peut sembler un peu limité avec 46 dossiers d'ASP collectés sur une seule année et 84 candidats auditionnés au sein d'une seule commission de jury »

Les références côté candidats :
« Le nuage de mots réalisé par Benoît Bunnik donne à voir cependant des renouvellements épistémologiques (Lévy, Lussault, Stock, Lazzarotti, Staszak, Subra...), des liens avec d'autres champs disciplinaires (Braudel, Bourdieu, Lefebvre...), des passeurs entre géographie scientifique et géographie enseignée (Grataloup, Carroué, Knafou, Fumey, Reghezza-Zitt, ...) »

ASP-geo2018
source : http://geobunnik.over-blog.fr/


L’auteur, membre du jury, « en tire quelques pistes pour conseiller les candidats et améliorer leur préparation au concours, notamment la nécessité de ne pas s'en tenir aux auteurs, mais d'aborder aussi les concepts et notions de la géographie en référence à des courants, à des paradigmes et à des évolutions de la pensée géographique »


 

.