- Gilles Finchelstein : « Quand le clivage gauche-droite s’efface, c’est l’identité qui s’impose »,  Le Monde 28.01.2016
http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/28/gilles-finchelstein

Il devient en 2000 directeur général de la Fondation Jean-Jaurès
Il a publié en 2011 La Dictature de l'urgence
et en 2016 Piège d’identité. Réflexions (inquiètes) sur la gauche, la droite et la démocratie (Fayard
http://www.ps44sudestuaire.eu/wa_files/2016-1Finchelstein.pdf

extraits :

« Notre démocratie n’est pas seulement attaquée de l’extérieur, elle est également ébranlée de l’intérieur »

« La France, plus que d’autres, a vécu le clivage gauche-droite comme un absolu. A la fin des années 1970, cette opposition gauche-droite couvrait un champ infini et avait un tour radical : les divergences ne portaient pas sur des mesures mais sur des visions de la société. Trente ans plus tard, ce clivage n’est plus hégémonique – même si ce serait une erreur d’analyse que de penser qu’il a disparu. Il s’est relativisé au fil des alternances, des cohabitations et des ouvertures. Il a été percuté par la construction européenne, qui ne peut fonctionner qu’avec des compromis entre sociaux-démocrates et démocrates-chrétiens – et ce clivage sur l’Europe a traversé chaque camp. Enfin, l’économie mondialisée et numérisée a posé, et pose encore, un enjeu de compétitivité qui s’impose à chacun. Ce sentiment d’indifférenciation des politiques a légitimé des affiliations plus fluctuantes. J’ai été très frappé de ce que quatre millions d’électeurs passent de droite à gauche ou de gauche à droite pendant la dernière campagne présidentielle ! »

« La nation est née à gauche avec la Révolution française. Mais, au fur et à mesure que la gauche s’est emparée de la question ­sociale, la droite a essayé de préempter la question nationale... »

« Que sera la présidentielle de 2017 ? La question reste ouverte car deux sujets écrasent les autres dans l’opinion : l’économique et le social, à gauche, l’immigration et la sécurité, à droite – disons l’égalité et l’identité ».

- Etes-vous de droite ou de gauche ?
http://www.politest.fr/
un choix de questions pour tenter de se situer sur l'échiquier politique.
Un ouvrage du même nom a suivi, 20 thèmes traités,
500 positions, des impôts à la mondialisation en passant par l'Europe ou l'éducation


- Au lycée Masséna, un dossier de SES sur les attitudes politiques et leurs facteurs
http://tinyurl.com/nice-2012-politiques
http://sesmassena.sharepoint.com/Documents/CHAP2-2012-politiques.pdf


.

 

.