hirosh

Life Photos hosted by Google (2008 ?) http://images.google.com/hosted/life (taper Hroshima bomb)
Boston.com, The big picture, 2009, 64 years ago (34 photos)

Atomic bombings of Hiroshima and Nagasaki (August 1945)
http://en.wikipedia.org/wiki/Atomic_bombings_of_Hiroshima_and_Nagasaki

Hiroshima Genbaku dome and destructions, 05.10.1945 : http://cdni.wired.co.uk/620x413/g_j/hiroshima1-crop_620x413.jpg
Hiroshima in ruins (+ damage map) : http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Hiroshima_in_ruins

 

- Le 6 août 1945, à 8h15, Little Boy est largué dans le ciel de Hiroshima - Libération 06.08.2015
Environ 70 000 personnes sont mortes ce jour-là et presque autant dans les mois qui ont suivi
Trois jours plus tard, le 9 août à 11 heures du matin, le bombardier Bockscar a largué Fat Man au-dessus de Nagasaki.
La bombe a tué entre 60 000 et 80 000 personnes.
Le 15 août 1945, l’empereur Hirohito accepte la capitulation sans condition.
http://www.liberation.fr/monde/2015/08/06/a-8h15-little-boy-est-largue-dans-le-ciel-de-hiroshima_1359217


Michael Lucken, Les Japonais et la guerre
, Fayard 2013
compte rendu : http://www.parutions.com/index.php?pid=1&rid=4&srid=7&ida=15766


- Hiroshima : The Aftermath Hiroshima, la véritable (sic) histoire, Lucy van Beek  Arte+7 et    11.08.2015 8h55
http://www.arte.tv/guide/fr/054197-000/hiroshima-la-veritable-histoire

« Little Boy était-elle un "mal nécessaire" pour forcer les Japonais à capituler ?Hiroshima (le documentaire) démontre que le pays de l’empereur Hirohito avait de toute façon déjà perdu la guerre et s’apprêtait à négocier. »
La véritable histoire ?? encore un titre emprunté au sensationnalisme des médias de l'hexagone.
Le Japon s'apprêtait à négocier ?
Le documentaire dénonce avec vigueur la propagande américaine. Un peu moins celle de la dictature japonaise.
Pourquoi cette obsession actuelle de chercher de mauvaises excuses à des militaires qui n'ont reculé devant aucune atrocité (cf. Nankin) ? Pour permettre au  Japon, le pays agresseur qui a mis à feu et à sang l'ensemble de l'Asie-Pacifique, de se poser en victime innocente après Hiroshima ?


- Au rôle du Japon dans la 2 GM s'ajoute un autre enjeu essentiel :
celui du nucléraire, de ses usages (miltaire ? civil ?) et de la course aux armements qui accompagne rapidement la guerre froide.

Relire Albert Camus, l’ éditorial de Combat, 8 août 1945.

http://www.matisse.lettres.free.fr/artdeblamer/tcombat.htm

extraits : « Il va falloir choisir, dans un avenir plus ou moins proche, entre le suicide collectif ou l'utilisation intelligente des conquêtes scientifiques ».
« Qu'on nous entende bien. Si les Japonais capitulent après la destruction d'Hiroshima et par l'effet de l'intimidation, nous nous en réjouirons. Mais nous nous refusons à tirer d'une aussi grave nouvelle autre chose que la décision de plaider plus énergiquement encore en faveur d'une véritable société internationale, où les grandes puissances n'auront pas de droits supérieurs aux petites et aux moyennes nations, où la guerre, fléau devenu définitif par le seul effet de l'intelligence humaine, ne dépendra plus des appétits ou des doctrines de tel ou tel État ».

combat-8aout1945

 

- Hiroshima Peace Memorial Museum
http://www.pcf.city.hiroshima.jp/index_e2.html

Le dôme de Genbaku (bombe atomique), le mémorial de la paix d'Hiroshima, auparavant palais de l'industrie
http://en.wikipedia.org/wiki/Hiroshima_Peace_Memorial
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dôme_de_Genbaku



- Dans la presse en août 2015 :
Les silences américains sur Hiroshima, Le Monde 06.08.2015
http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/08/06/les-silences-americains-sur-hiroshima_4713605_3232.html

Hiroshima : le combat des « hibakusha » contre l’oubli, Le Monde 05.08.2015
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/08/05/hiroshima-le-combat-des-hibakusha-contre-l-oubli_4712659_3216.html

Hiroshima : montrer ce qui aveugle, Le Monde 05.08.2015
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/08/05/montrer-ce-qui-aveugle_4712639_3216.html

«Mokusatsu» Un mot équivoque, deux bombes et l'entrée en guerre de l'URSS, Slate 02.09.2014
http://www.slate.fr/story/91073/mokusatsu-erreur-traduction-seconde-guerre-mondiale
Déclaration de Potsdam, 26.07.1945 : «Nous appelons le gouvernement du Japon à prononcer aujourd'hui la capitulation sans conditions de toutes les forces armées japonaises. [...] Sinon, le Japon subira une destruction rapide et totale.»
Dans le cabinet de guerre, les 4 chefs militaires refusent de capituler
Suzuki, le Premier ministre : ignorer l'ultimatum (mokusatu). « Et poursuivre résolument nos efforts pour conduire cette guerre au succès.»
Très prisé par les politiciens japonais pour son caractère équivoque, le terme mokusatu il peut vouloir dire «ne pas tenir compte de» ou «ignorer», mais aussi «sans commentaire», voire parfois «traiter avec mépris».

Deux bombes détruisent Hiroshima le 6 août et Nagasaki le 8 août.
Staline déclare la guerre au Japon le 8 août
La course aux armements nucléaires peut commencer.
le sens d’un mot pèse peu face au sens de l’Histoire


- Et un rappel :
Très suspectes photos d'Hiroshima...
En 2008, Le Monde, à la suite de la Repubblica avait pris des photos du séisme de 1923 pour celles du bombardement de 1945, à partir d’une confusion dans l'annonce de l'achat d'une collection par la très conservatrice Hoover Institution à Stanford
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/hiroshima.htm


Michael Lucken,
1945 - Hiroshima - Les images sources. Hermann 2008
Ces photos ont été prises à Hiroshima par Matsushige Yoshito le 8 août, à Nagasaki par Yamahata Yôsuke qq jours après l’explosion.
Elles ont été prises dans un but documentaire (militaire ou médical), elles sont soumises à la censure. Elles obéissent aux directives militaires (« rassurer la population sur sa capacité à la résistance et aviver la haine de l’ennemi ». Par la suite, les clichés de Matsumoto Eiichi et d’Ogawa Torahiko montrent le traitement des blessés dans les centres de secours. A partir de la mi-septembre, la censure est exercée par les troupes américaines d’occupation.
Ces photos ne sont pas à voir uniquement comme des illustrations. Elles sont aussi l’expression d’une culture et de son histoire : dans une histoire de la désolation, elles viennent à la suite de l’incendie de Tokyo en 1881, du séisme de 1923, des bombardements du printemps 1945. Pour les Japonais d’aujourd’hui, elles ont pris un rôle symbolique.
CR sans concession par Claude Baillargeon,  http://etudesphotographiques.revues.org/2891

 

allait

une jeune mère allaitant un nourrisson