- La France rurale se rebelle contre la fermeture de ses lycées.

« Pour atteindre l'objectif de 14 000 suppressions de postes à la rentrée 2012, les recteurs en viennent
à sacrifier des filières ou des établissements entiers ». Le Monde prend l’exemple d’un lycée professionnel de Limoges.

« Après avoir supprimé 66 000 postes depuis 2007, après avoir diminué le vivier de remplaçants, augmenté la taille des classes... les recteurs ont atteint l'os.

« Pourra-t-on continuer à dégraisser le mammouth après 2012 ?
Oui, affirme le ministre.
Les recteurs (qui voudraient apparaître comme de simples techniciens (sic) de la RGPP)  y mettent un bémol.
" Nous sommes arrivés aux limites de ce que nous pouvions faire, observe le recteur de Versailles. Si l'effort budgétaire devait  se poursuivre en 2013, il faudrait changer les règles du jeu : Augmenter les horaires des enseignants ou diminuer ceux des élèves ».
http://www.lemonde.fr/education/2012/01/27/la-france-rurale


- Suppressions de postes : le lycée, principal gisement d'économies - Le Monde
http://www.lemonde.fr/education/2012/01/27/suppressions


- Vers la suppression de 2 500 postes d'enseignants Rased en 2012 - Le Monde

http://www.lemonde.fr/education/2012/01/25/suppression-de-2-500-postes-rased