L’Ecole fait la couverture du Point, après les francs-maçons (à la une du Nouvel Obs cette semaine), à propos du livre de Sophie Coignard, Le pacte immoral.

« Le ministre fait semblant de réformer. Les citoyens élèves font semblant d’apprendre. Et Bercy fait semblant de maîtriser la dépense publique ».

La journaliste-maison prend pour cible les ministres et leur « nomenklatura » ( Darcos et Ferry avant leur passage rue de Grenelle, Forrestier, Boissinot …). Pourquoi Darcos s’est-il attaqué au lycée plutôt qu’au collège ? selon la journaliste, c'est parce que c’était un gisement d’économies plus prometteur.
Fillon et Allègre semblent échapper à cette attaque en règle.

Le livre ? « une caricature truffée d’erreurs grossières », selon l’actuel ministre ; « un livre qui relève de la malhonnêteté et de l’ignorance crasse », selon Lang ; « un livre qui éloigne des vraies questions » dit Meirieu.

La solution pour l'Ecole, selon l’hebdo ? celle de Compagnon : donner plus d’autonomie à chaque collège ou lycée, faire du principal ou du proviseur un patron, en lui confiant le recrutement des profs (dont il faut changer le statut) et en lui donnant autorité sur tous les choix pédagogiques.

LP_ECOLE