06 juillet 2010

Yves Modéran (1955-2010)

yves

Yves Modéran, Professeur d’histoire romaine à l’UFR d’histoire de l’université de Caen est décédé brutalement à Paris le jeudi 1er juillet 2010. Il assumait alors les fonctions de vice-président du jury de l’agrégation d’histoire.

Trois éléments à lire en ligne, en version en pdf,  ou bien au format html sans pub :

- Le texte d'hommage de ses collègues de l'UFR d'Histoire :
- L'hommage lu lors de la cérémonie à St Germain la Blanche Herbe
- La liste de ses publications, dont la conférence sur la christianisation de l'Empire romain.

.
L'hommage de l'UFR d'Histoire :
« Ancien étudiant de l’université de Caen, agrégé d’histoire en 1978, d’abord enseignant dans le secondaire, il avait été élève de l’École française de Rome, maître de conférences à Paris X (Nanterre) avant d’être élu professeur à l’UCBN et de rejoindre le centre Michel de Bouärd (CRAHAM) en 1998.

Au sein de cette UMR, il avait notamment impulsé des recherches sur l’Afrique romaine et alto-médiévale. Par ses nombreuses publications, des collaborations avec des collègues français et étrangers, plusieurs thèses en cours, des colloques (dont le Xe colloque international d’histoire et d’archéologie de l’Afrique du Nord préhistorique, antique et médiévale tenu à Caen en mai 2009), il s’était imposé comme un chercheur de renommée internationale. Il achevait une synthèse sur le peuple des Vandales ; il travaillait sur les identités ethniques et provinciales, plus particulièrement les Berbères, les identités religieuses jusqu’à la conquête musulmane. Il projetait en outre la réalisation d’un atlas de l’Afrique ancienne. Ses étudiants et collègues s’attacheront à parachever plusieurs des travaux engagés *.

Enseignant exceptionnel, il aimait faire partager son savoir avec passion. De l’épigraphie latine à l’histoire du christianisme, en passant par l’exploration de l’Afrique romaine, il captivait son auditoire. Son autorité scientifique avait conduit ARTE à le solliciter pour plusieurs émissions dont le documentaire érudit Apocalypse de Jérôme Prieur et Gérard Mordillat. Son charisme a marqué tous ceux qui ont suivi ses cours ou assisté à ses conférences **, notamment dans le cadre de l’APHG (Association des professeurs d’histoire et de géographie) dont il présidait la régionale de Basse-Normandie.

Son investissement dans les tâches administratives au sein des conseils centraux ou du conseil de l’UFR d’Histoire témoigne de son profond attachement à l’Université de Caen. 

Mais par-dessus tout, c’était un homme de conviction et de cœur, toujours disponible pour ses étudiants et ses collègues, un ardent défenseur d’un enseignement supérieur de qualité au sein d’une université publique ouverte à tous.

Sa disparition nous bouleverse, collègues, étudiants et  amis. Déjà, il nous manque ».

.
* Ses publications : http://www.unicaen.fr/ufr/histoire/craham/spip.php?article207
Un ouvrage sur les Vandales et l'Empire devrait paraître.

** La conversion de Constantin et la christianisation de l’Empire romain :
http://aphgcaen.free.fr/conferences/moderan.htm
http://aphgcaen.free.fr/ym/yvesmoderan.htm

Ses obsèques ont eu lieu le mercredi 7 juillet 2010, à 15 heures, en l'église de St Germain la Blanche Herbe. Il repose au cimetière Saint-Gabriel.

ym_gerbe33

ym_gerbe22

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


05 juillet 2010

Geo 5e : la douche froide

- La géo catastrophe des manuels, c’est TF1, Métro, 20minutes.
http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1957

Dans un article du 20 juin, pour les Cafés géo, Gilles Fumey règle qq comptes avec "la bande des quatre" (H2Nab).
Sur le fond, celui du développement durable recouvert par une géographie catastrophiste ("Où a-t-on pu imaginer qu’un ado de douze ans pouvait répondre à des questions pareilles ?"), sur la forme inutilement redondante de certains manuels (« Les enjeux du développement durable ». Juste en-dessous - mais dans une autre couleur : « Quels sont les enjeux du développement durable ? » (sic)).
Il déplore surtout : "Toutes ces belles trouvailles [universitaires] n’ont donc eu que de pâles échos" dans les mini-livres pleins de gros titres que sont devenus les manuels.

Les didacticiens ont beaucoup écrit sur la géographie scolaire. Par ex Pascal Clerc, Pour une autre géographie scolaire
http://histgeo.ac-aix-marseille.fr/a/div/div060_clerc.pdf
Dans ce genre de critique, le risque est grand de jeter le bébé avec l'eau du bain, commente un collègue et ami.

Une double question candide d'historien :
Que faut-il incriminer le plus ?

Les auteurs de manuels, qui font souvent le grand écart entre leur discipline, les attentes supposées des profs et  les représentations des élèves ?
Ou les concepteurs de programme qui sont eux aussi coincés entre la commande ministérielle toujours urgente, les discours dominants véhiculés par les médias, les attentes contradictoires de la société et des intérêts souvent étroitement corporatistes ? (En seconde, la référence excessive au développement durable a été vivement critiquée par les enseignants lors de la consultation de février)

La course effrénée imposée en seconde par l'actuel ministère aggrave encore ces dérives :
elle détruit un savoir-faire et des procédures patiemment élaborées,
elle escamote un bilan objectif des instructions précédentes,
elle empêche toute expérimentation du futur programme (ce qui existait avant 1983)
elle interdit à tous les acteurs de travailler dans la sérénité.

Tous ces travers seraient supportables si une glose autorisée de la vérité scolaire révélée ne venait s'ajouter à des libellés souvent contestés. Combien faudra-t-il de réformes successives pour que l'on admette enfin qu'un prof d'HG n'est pas là pour décrypter la lettre d'instructions écrites à la hâte, mais d'abord et avant tout pour faire et faire faire de l'histoire ou de la géo en classe ?

Posté par clioweb à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Masterisation, LRU et Conseil d'Etat

- Une ordonnance du Conseil d’Etat suspend 5 arrêtés du MEN procédant à l’ouverture de plusieurs concours de recrutement - Juge des référés du Conseil d’Etat, 2 juillet 2010 (source :Vincent)
Extrait de l'ordonnance,
Communiqué du Conseil d’Etat
http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article3904

- Le 9 juin, le Conseil d’Etat a envoyé quatre articles de la LRU au Conseil constitutionnel pour vérifier leur conformité. C’est une nouvelle étape dans la bagarre, cette fois juridique, qui se livre autour de la LRU.
2 dispositions clés de la LRU sont visées.
Verdict en septembre
http://www.liberation.fr/Education/

- Masterisation : la pétition enfle
100 000 signatures contre la réforme
http://www.100000voixpourlaformation.org/

- La cagnotte scolaire n’a pas passé l’année
L’expérience de la «cagnotte» visant à lutter contre l’absentéisme scolaire a vécu.
http://www.liberation.fr/Education/

- Richard Descoings continue de tisser sa toile.  Après a voir créé une Ecole de journalisme à Sciences Po, une autre de communication, puis une de droit, le voilà qui lance à la rentrée l'Ecole des Affaires Internationales  (la Paris School of International Affairs - PSIA), dans les anciens locaux rénovés des Ponts-et-Chaussées, sur 10 000 mètres carrés rue des Saint Pères.
Les frais de scolarité peuvent aller jusqu'à  12 500 euros l'année.
Les boursiers sociaux ne paient rien.
http://classes.blogs.liberation.fr/soule/

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 juillet 2010

Kuing Yamang, canular madeliniste

Si vous voyez un officiel chinois stigmatiser la société française et accuser la fonction publique de tous les maux, ne prenez surtout pas ce canular vidéo au premier degré.
Allez plutôt lire Rue 89.
Pierre Haski a décodé cette propagande ultralibérale trop souvent prise au premier degré par ceux qui ne connaissent ni le chinois ni le breton de la 4e circonscription d'Ille-et-Vilaine...

Kuing Yamang, le prétendu interviewé, est en fait Wu Jianmin, l'ancien ambassadeur de Chine en France ; il parle de l'expo universelle de Shanghai. Absolument rien à voir avec la prose délirante des sous-titres : on y parle « d'enfer fiscal » pour ceux qui produisent, de « fonctionnaires qui travaillent le moins possible », qui sont toujours en grève ; selon ce pseudo cours d'économie du supposé vénérable Kuing Yamang, « l’Etat paye ses fainéants » « assoiffés d’argent public »… Des préjugés qui pourraient être inversés et retournés en ce moment : qui tire aujourd'hui le plus profit de « l’argent public » grâce au bouclier fiscal ?

http://www.rue89.com/chinatown/2010/06/23/

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

03 juillet 2010

Anvers au XVIeme

Anvers est une des villes représentées dans Civitates Orbis Terrarum, l'ouvrage de Braun and Hogenberg (1572)
http://historic-cities.huji.ac.il/belgium/antwerpen/antwerpen.html

anvers_BH

détail du plan : la cathédrale, les quais, la grue, les fortifications

autres vues
http://extra.shu.ac.uk/emls/04-2/map15.gif
Il existe un plan de Nicolas de Fer, l'auteur du plan de Caen en 1705

Wikimedia Commons propose un plan de 1897 et de nombreuses photos récentes
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Antwerp?uselang=fr

anvers2_BH

A confronter avec la ville actuelle telle qu'elle apparaît dans les manuels de 1ere ou de Term,
et dans Google Earth

anvers3_GE

Le site Historic Cities n'est pas une nouveauté sur la liste H-Français.
Il a été mentionné à propos de Brielle, à l'ouest de Rotterdam (03/03/2008).
Ce projet est mené par l'université hébraïque de Jérusalem et la Bibliothèque Nationale et Universitaire d'Israël.
Pour Braun and Hogenberg, voir aussi les plans de Florence, Rome et Venise pour l'Italie, Bruges, Gand pour la Flandre.
http://historic-cities.huji.ac.il/historic_cities.html

Anvers dans Wikipedia EN - avec un plan de 1624
Christophe Plantin Wikipedia FR - EN











Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


02 juillet 2010

NG : Faux, supercheries et bonnes surprises

Il faut une bonne dose d'humilité pour admettre publiquement ses erreurs. Et un soupçon de masochisme pour en faire le thème d'une exposition. « A la loupe : faux, erreurs et découvertes » présente les plus grosses arnaques dont a été victime la National Gallery. article dans  Rue 89

Le « vrai » faux
« Une allégorie » ou « Vénus et Mars »

L'arnaque totale
"Portrait de groupe" faussement attribué à un peintre de la Renaissance italienne
Le bandeau sur la tête, c'est le « détail qui tue » et permet de dater le faux du début du XXe siècle.

La copie
un petit portrait attribué à Gustave Courbet

Le vrai presque faux après retouches
« Femme à la fenêtre »,
Un nettoyage méticuleux révèle une tout autre image
La brunette est (re)devenue une blonde espiègle à la poitrine généreuse.

La copie devenue authentique
La « Madone aux œillets » (1506-1507)
http://www.rue89.com/blog-londres/2010/07/01/lequel-de-ces-deux-tableaux-est-un-faux-botticelli-157024

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Hémisphère gauche

Hémisphère gauche. Une cartographie des nouvelles pensées critiques de Razmig Keucheyan - Le Monde des livres

Avec ce projet qui tient autant du manuel que de l'atlas, l'impulsion cartographique est en quelque sorte redoublée. Les théories critiques sont en effet un guide pour traverser l'histoire. Comme les mappemondes, elles doivent, selon l'auteur, offrir une représentation " globale " de la société. A la différence d'une discipline universitaire, explique-t-il aussi, une théorie critique " réfléchit non seulement sur ce qui est, mais sur ce qui est souhaitable ". Fidèle à la définition de ce type de pensée par l'école de Francfort dans l'entre-deux-guerres, Keucheyan s'intéresse ici délibérément aux seuls discours issus de la gauche contemporaine anticapitaliste.

Posté par clioweb à 07:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2010

ingenieries de la serendipite

sur le blog d'Olivier Ertzcheid

http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2010/02/ingenieries-de-la-serendipite.html

Posté par clioweb à 21:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chatel dans La Tribune

Chatel dans La Tribune 29/06/2010

Morceaux choisis :

« Dans cette maison, tout changement fait débat »

« Je me suis efforcé de ne jamais tomber dans le piège du débat idéologique »

« Cette réforme se fera à taux d'encadrement constant ».

« Cette réforme est le fruit d'une concertation avec les fédérations de parents d'élèves, des représentants de fédérations de personnels d'encadrement et de syndicats. Il ne faut pas l'oublier ».

Dans plusieurs rectorats, de source syndicale, les circulaires d'application de la réforme chatel sont moins idylliques...

Posté par clioweb à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

des universités et du web

- Quand les facs deviennent des marques...
dans Rue des écoles mercredi, à propos des universités, le choc de 2 discours visiblement opposés sur la société et son éducation (notamment 11e et 19e mn). (22e : la démocratie, seulement une utopie ??)
en mp3 : http://tinyurl.com/rue-universites-062010

 

Regroupements et changements de noms des universités (Paris Est Créteil Val de Marne, Paris Ouest Nanterre La Défense),
on rapproche parfois aujourd'hui ce que l'on a divisé voilà 30 ans...

Mais l'incapacité à harmoniser les adresses web reste impressionnante (u-, univ-, uni..., par exemple en Ile de France)
http://clioweb.free.fr/debats/universites.htm
A comparer avec le .edu généralisé aux USA et le .ac.uk outre Manche.
Sans oublier la plus grande frilosité dans la mise en ligne de contenus en Histoire et en Géographie, sauf lors des grèves du printemps 2009... Autres exceptions à la règle, les revues disponibles en ligne, les travaux de certains centres de recherche..

19e : le meilleur, l'excellence...
il y aurait à écrire sur l'abus des superlatifs dans les discours institutionnels, des slogans souvent contredits par la réalité...

36e : ouvrir les bibliothèques universitaires 24 h sur 24 h...
(un slogan racoleur, et un bélier pour une certaine droite, comme le dimanche matin commerçant ?)

.
- Quand les primes des présidents d’université passent mal - Libération Education

« En France, les présidents d’université reçoivent un salaire correspondant à leur grade - professeur, maître de conférences, médecin - et à leur ancienneté. En plus, ils touchent une prime d’administration annuelle fixée en 2008 à 18 035,76 euros, cumulable avec la prime de recherche et d’enseignement supérieur (1 228,93 euros) ».

« Dorénavant, les présidents percevront une prime fixe légèrement revalorisée d’environ 18 300 euros, augmentée de 50% pour ceux dont les universités sont devenues autonomes - 51 à ce jour, la trentaine restante le sera d’ici janvier 2012. Le problème vient ensuite : la ministre pourra augmenter de 20% cette prime au coup par coup, en fonction de critères inconnus ».

.
- Affaire Woerth : un « problème de gouvernance » ?
Pour Riwal Ferry, un blogueur indexé par Rue 89  « sur le fond, ce pathétique fait-divers est symptomatique de la formidable désinvolture d'une partie des « élites » françaises ».
« L'insoutenable légèreté du Woerth ne le préservera pas, ni lui ni les siens, des lois de la pesanteur ».
« On est en train d'identifier et de traiter, au sein de la Fédération française de football, un « problème de gouvernance ». Il en est un autre, ailleurs, qui exigerait au moins autant de diligence : l'aveuglement imbécile d'une clique désinvolte ».

Posté par clioweb à 06:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,