31 décembre 2009

Revue de presse HG - Déc 2009

01/12/2009    Le pouvoir des maths
01/12/2009    Jean Peyrot
02/12/2009    Ainsi s'envole la dette française
03/12/2009    Non à la suppression de l'HG
03/12/2009    A quoi sert l'histoire ? La Fabrique
03/12/2009    La conférencière et les twitters
04/12/2009    Bobards, mention très bien
04/12/2009    Clermont ou Oshkosh ?
05/12/2009    Sauver l'Histoire : l'Appel des Vingt
06/12/2009    Marc Bloch, le patriotisme de l'action
06/12/2009    Les valeurs républicaines selon SFR
06/12/2009    Sauver l'Histoire dans les médias
07/12/2009    HG au lycee : qq principes de vigilance
08/12/2009    Les impostures de la passerelle
08/12/2009    Faux pas - Laurent Joffrin
09/12/2009    L'étrange silence des géographes
09/12/2009    Marcel Detienne
10/12/2009    L'HG en série S (sept-dix)
11/12/2009    Parce qu'ils le valent bien...
12/12/2009    Qui a peur du postcolonial ?
13/12/2009    Torture made in USA
14/12/2009    Le XVe et l'invention du monde
15/12/2009    Berlusconi, le marketing télévisuel
16/12/2009    Le Livre-Mémorial de la Déportation
16/12/2009    Les TIC n'ont pas fini de surprendre
17/12/2009    La World History
17/12/2009    Eric Godelier
18/12/2009    Le huis clos dans les séries américaines
19/12/2009    L’Education gouvernée par les chiffres
20/12/2009    Les héros de la culture sont fatigués
20/12/2009    Michel Feher, Cette France-là
20/12/2009    La mixité sociale passée à la trappe
21/12/2009    Le piège de l'identité nationale
22/12/2009    Le cartulaire de l'abbaye de La Trinité...
22/12/2009    Lucie Aubrac
23/12/2009    Le micmac des filières
24/12/2009    Le plaisir de la radio en différé
25/12/2009    Toujours la radio : Michel Serres
26/12/2009    Blois 2009 en vidéo
27/12/2009    E Todd, une pathologie sociale
27/12/2009    Tardi - Putain de guerre, t 2
28/12/2009    Liberté pour la science politique
29/12/2009    La bataille des Lumières
29/12/2009    L'épopée du Bauhaus
30/12/2009    Frédéric Ferney, Le Bateau Libre
31/12/2009    La Toile, un bien public

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


La Toile, un bien public

Réforme du système de santé : vote historique au Sénat américain. Le Monde 25/12
Reste à fusionner la version adoptée par le Sénat et celle de la Chambre des représentants. Elles divergent sur des points essentiels : le financement de la couverture et la place du secteur privé

Internet, retour sur les origines et la philosophie du Web - Le Monde Opinions, 25/12/2009
Michel Elie revient sur les premiers instants d'ARPA, un réseau qui "a su galvaniser des énergies et des intelligences désintéressées, individuelles et collectives". "Les universitaires ont fourni les premiers sites, développé des spécifications en toute indépendance des constructeurs et des grands opérateurs de télécommunications, inventé les premières applications. Les contrats de l'ARPA leur assuraient l'indépendance financière nécessaire".

"... Pourquoi ne pas dédier ce 40eme anniversaire à ces très nombreux contributeurs passionnés mais restés obscurs, qui, au fil des années, ont consacré leur temps libre, jour et nuit, à tisser cette Toile... ?" " En reconnaissance de ce rôle pionnier... la Toile doit être reconnue comme un bien public, et la liberté d'y accéder comme un droit fondamental ".

02/01/2010 : Francis Pisani
- Qu'est-ce qui change ? Qu'est-ce qui a changé (en 2009) ?
Les appareils nomades pour accéder au web, l'imposition  du temps réel (pour la revue de presse HG ?), le kindle...


Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2009

Frédéric Ferney, Le Bateau Libre

Frédéric Ferney était un des invités du colloque L’écrit et ses médiations (L'écouter à partir de la 46e mn dans Ecoute à la carte, BPI 14/12/2009).  http://tinyurl.com/bpi-ferney

Il cite Baudrillart (l'échange impossible) : il y a en nous un immense désir d'événement mais surtout une immense déception : les contenus sont désespérément inférieurs à la puissance des technologies de diffusion. Selon Ferney, « on fait en France les plus mauvais journaux d'Europe » ; « Ce qui fait défaut dans les médias, c'est le courage ».
« Je ne suis pas un rebelle, mais j'ai le goût de l'indépendance ».
«  Une valeur ce n'est pas ce qui est, mais ce qui doit être ; ce qui la fonde, c'est le combat pour la faire vivre »

.
Il a été mis à la porte par les patrons de France 5. Il prépare une webTV littéraire pour mars 2010 : il veut approcher le secret des écrivains et « faire mentir Baudrillart ». Cette webTV devrait être différente des essais diffusés en juin et juillet (écouter Michel Onfray sur Charlotte Corday, Mona Ozouf  sur le baragouin, Gérard Genette...)
http://www.lebateaulibre.net/index.php?sv=27

.
Les derniers textes sur Le bateau libre, son blog littéraire :
Genet le forçat du ciel,
Proust ou la beauté du sommeil,
Victor Hugo. Le créateur et la culture
http://fredericferney.typepad.fr/

.
rappel : Les blogs de Weblettres
http://www.weblettres.net/blogs/index7.php
dont Montaigne : http://tinyurl.com/weblettres-blogs-montaigne


Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 décembre 2009

La bataille des Lumières

" Aujourd'hui, dans nos stades, dans nos cités, parmi nos élites, émerge parfois la tentation de défier la République,
en affichant le mépris de ses symboles. " fait-on dire à Fillon au colloque des patrons le 4 déc 2009

Edwy Plenel décode ce discours sur "l'anti-France" une version inversée inspiré par les anti-Lumières.
Il refuse de cautionner " cette machine infernale ". http://tinyurl.com/plenel-hontenationale
Dans cet article, cité sur une autre liste, une phrase résume le coeur de son propos :

" La bataille des Lumières n'est pas terminée, elle se joue ici-même face à un pouvoir qui leur tourne le dos " :

Eloge de la France catholique et royale, dénonciation du " mirage égalitaire ", mépris pour les " déracinés ", apologie de l'autoritarisme, " tous les refrains actuellement mis en musique par le pouvoir ramènent à ces sources idéologiques de la droite extrême d'avant-guerre, jusqu'alors tenues en lisières d'une droite de gouvernement peu ou prou issue du gaullisme ".

" Evidemment, ces deux discours (NS-FF) sont aussi parsemés de précautions ou d'allusions qui en masquent ou en atténuent la cohérence. Mais ce ne sont là que dénégations orwelliennes, mots vides de sens et références privées de signification. L'essentiel est ailleurs : pour la première fois depuis 1944-1945 s'énonce, au sommet de la République,
l'idéologie de la droite extrême, celle qui fut au pouvoir avec Philippe Pétain sous Vichy, cette droite à la fois maurrassienne, orléaniste et élitiste qui n'avait jamais admis la démocratie libérale et qui vécut la victoire de l'Allemagne nazie comme sa divine surprise, cette droite que seules la victoire des Alliés et la personnalité de Charles de Gaulle obligèrent à admettre le principe de la République et sa devise " Liberté Egalité Fraternité".

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'épopée du Bauhaus

- dans Le Monde Culture, 2 expositions :

. Ecouen accueille François Ier et Soliman en complices
L'exposition « François Ier et Soliman le Magnifique » met en lumière les liens tissés entre la France et la Turquie, contre l'Empire des Habsbourg et Charles Quint. Jusqu'au 15 février

. L'épopée du Bauhaus, laboratoire de toutes les modernités (expo au Moma New York)

« Walter Gropius, Lyonel Feininger, Vladimir Kandinsky, Paul Klee ouvrent la marche. Difficile d'oublier les deux derniers, peintres fétiches des musées d'art moderne. Les deux premiers, auteurs en 1919 du manifeste du Bauhaus, restent adulés par les amateurs de l'architecture, du design, du graphisme. Dans ce stupéfiant bottin, citons encore Marcel Breuer, Joseph Albers, Oskar Schlemmer, Lazlo Moholy-Nagy, Marianne Brandt, Johannes Itten...
Cette école n'aura vécu que quatorze années, entre 1919 et 1933, date à laquelle les nazis, à peine arrivés au pouvoir, décident de la fermer. Elle a connu trois sites successifs : Weimar, Dessau et Berlin. Et trois directeurs : le fondateur Walter Gropius, Hannes Meyer et Ludwig Mies van der Rohe, qui sont trois architectes ».

quelques liens :
L'expo sur le site du Moma

http://de.wikipedia.org/wiki/Bauhaus

Le Bauhaus dans Wikimedia Commons :http://commons.wikimedia.org/wiki/Bauhaus

http://www.bauhaus.de/bauhaus1919/

http://www.bauhaus-dessau.de/
(avec une version anglaise et une galerie photo ):
http://www.bauhaus-dessau.de/index.php?Bauhaus-Building-Image-Gallery


Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 décembre 2009

Liberté pour la science politique

Après un historien menacé de procès à propos d'un entretien paru dans le JDD, voici Alain Garrigou, prof de Science Po à Nanterre, assigné pour diffamation publique par l’un des conseillers de NS à propos de l'article  « Elysée : déballage sur les sondages » paru dans Libération le 5/11/2009
AECSP : La science politique chassée sur ses terres !
Le site de l’AECSP semble silencieux.
Une version du communiqué : http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article963

Télérama (4/11/2009) résume Opinion Gate : « En juillet dernier, la Cour des comptes s'interroge sur une convention signée quelques semaines après la victoire de Nicolas Sarkozy entre la présidence de la République et le cabinet d'études de Patrick Buisson. Une simple page, sans appel d'offres, pour 1,5 million d'euros. Auditionné à l'Assemblée nationale, à la mi-octobre, le directeur de cabinet de l'Elysée reconnaît « une anomalie » et « un manque de transparence »… PB affirme avoir commandé pour la présidence cent trente-quatre études en 2008, pour un montant de 1 082 400 euros. Certains des sondages se sont retrouvés (coup double) sur LCI et dans Le Figaro. Le Parti socialiste réclame une commission d'enquête. Depuis cet été, Patrick Buisson ne commande plus de sondages pour l'Elysée, mais conserve ses 10 000 euros par mois en tant que consultant ».

Patrick Buisson a dirigé Minute et Valeurs actuelles. Avec lui, « la droite dure est entrée à l’Elysée ». Son ascension est « le versant intellectuel de la lepénisation des esprits ». Pour PB, « l'écrasante majorité de la rédaction (de TF1) est à gauche ».
Vichy ? PB brosse le portrait d'une « France femelle prise d'une fureur utérine », qui couche avec l'occupant nazi, « objet de désir ». Son livre va être adapté par Isabelle Clarke et Daniel Costelle, les auteurs d'Apocalypse.

Chant du cygne d’une vieille droite ou (contre)-révolution néo-conservatrice ?
T Leclère cite le temps où « le Club de l'horloge d'Yvan Blot et le Grèce d'Alain de Benoist faisaient les beaux jours du Figaro magazine ».
http://www.telerama.fr/idees/patrick-buisson-un-conseiller-du-president-tres-a-droite,49134.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Buisson

.
Assemblée nationale. Audition de M. Christian Frémont, directeur de cabinet du PR au cours de la réunion du 13/10/2009 à 16 heures 45, pages 7 et 9.   http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-cfiab/09-10/c0910004.asp

.
OpinionGate dans l'Observatoire des sondages :
http://observatoire-des-sondages.org/-OpinionGate,24-.html
http://observatoire-des-sondages.org/Quatre-conclusions-provisoires.html

.
05/01/2009 : Un procès politique en 2010

« J’ai reçu, ainsi que le journal Libération, une assignation pour diffamation publique... »

« La dérive autoritaire n’emploie plus les moyens policiers des dictatures d’antan ou d’ailleurs mais dévoie le droit et l’institution judiciaire. Si la liberté d’expression et de recherche n’est déjà plus si bien assurée aujourd’hui dès lors que les droits des personnes sont invoqués, il est un procédé de la guerre des idées qui mine la démocratie. Il consiste à entamer des procédures judiciaires quels que soient les motifs et les chances de gagner... »

« ... Si la plainte en diffamation est un hommage qui m’est fait, elle est malheureusement inquiétante à la fois pour la démocratie et pour les sciences humaines et sociales. Il serait coupable de ne pas réagir quand sont mêlés aussi clairement les combats pour la liberté et le savoir. »

Le billet d'Alain Garrigou est à lire pour compléter cette revue de presse sur Opiniongate 's Blog, du scandale des sondages au procès politique de la recherche.




Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 décembre 2009

E Todd, une pathologie sociale

"Ce que Sarkozy propose, c'est la haine de l'autre" Le Monde 26.12.09
Entretien avec Emmanuel Todd, historien et ingénieur de recherche à l'INED.

Comment qualifiez-vous cette droite ?
« Je n'ose plus dire une droite de gouvernement. Ce n'est plus la droite, ce n'est pas juste la droite... Extrême droite, ultra-droite ? C'est quelque chose d'autre. Je n'ai pas de mot. Je pense de plus en plus que le sarkozysme est une pathologie sociale » [...]
« Si vous êtes au pouvoir et que vous n'arrivez à rien sur le plan économique, la recherche de boucs émissaires à tout prix devient comme une seconde nature. Comme un réflexe conditionné. Mais quand on est confronté à un pouvoir qui active les tensions entre les catégories de citoyens français, on est quand même forcé de penser à la recherche de boucs émissaires telle qu'elle a été pratiquée avant-guerre ».

Quels sont les points de comparaison avec l'avant-guerre ?
« Un ministre a lui-même - c'est le retour du refoulé, c'est l'inconscient - fait référence au nazisme ».  [...]

« Il ne faut pas faire de confusion, mais on est quand même contraint de faire des comparaisons avec les extrêmes droites d'avant-guerre. Il y a toutes sortes de comportements qui sont nouveaux mais qui renvoient au passé. L'Etat se mettant à ce point au service du capital, c'est le fascisme. L'anti-intellectualisme, la haine du système d'enseignement, la chasse au nombre de profs, c'est aussi dans l'histoire du fascisme. De même que la capacité à dire tout et son contraire, cette caractéristique du sarkozysme ».

La comparaison avec le fascisme, n'est-ce pas excessif ?
« Il ne s'agit pas du tout de dire que c'est la même chose. Il y a de grandes différences. Mais on est en train d'entrer dans un système social et politique nouveau, qui correspond à une dérive vers la droite du système, dont certains traits rappellent la montée au pouvoir de l'extrême droite en Europe ».

Posté par clioweb à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tardi - Putain de guerre, t 2

Jacques Tardi était l'invité d'Ali Baddou dans Radio Libre (26/12/2009)

putaindeguerre                putain2

Un dossier de 14 pages est à télécharger dans la Nouvelle Revue Pédagogique (dec 2008)

.
- 20 octobre 2006. Le jour où France Télécom a lancé son "crash programme"
Devant des cadres supérieurs, Didier Lombard et les dirigeants de France Télécom annoncent l'accélération de la restructuration de l'entreprise. Mediapart et Santé & Travail s'en sont procuré le compte-rendu. Les propos sont crus, brutaux, martiaux parfois.
dans l'entreprise privatisée, 45 000 postes ont été supprimés entre 2001 et 2008... Le texte cité par Alter éco traite aussi management anglo-saxon et de stratégie syndicale face à la " brutalisation consentie ". Chez des civils, pas chez des militaires. En 2006, pas en 1914.

.
- Rappel : Nation et nationalismes

Emmanuel Todd (Le Monde 27/12/2009 ) : « Le sarkozysme est une pathologie sociale » (à analyser en termes durkheimiens ou en termes marxistes)

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 décembre 2009

Blois 2009 en vidéo

Plusieurs vidéos des RDV de l'Histoire (Blois 2009) sont disponibles en ligne :

La conférence de clôture, par Françoise Héritier
" Le corps, le premier lieu d'observation "
http://canalc2.u-strasbg.fr/video.asp?idvideo=8944

Mon corps est-il à moi ?
Débat parrainé par la revue L'histoire
Avec Michel Porret, Yann Rivière, Didier Sicard, Christelle Taraud, Laurent Theis
http://canalc2.u-strasbg.fr/video.asp?idvideo=8941

1989 : L'Europe de l'Est se libère
Débat parrainé par le Monde hors-série
Avec Frédéric Bozo, Jérôme Heurtaux, Sylvie Kaufmann, Michel Lefebvre, Georges Mink
http://canalc2.u-strasbg.fr/video.asp?idvideo=8943

La peur des barbares
Carte blanche à l'IRIS
Avec Esther Benbassa, Pascal Boniface, Brice Couturier, Pape Diouf, Vincent Geisser, Tzvetan Todorov
http://canalc2.u-strasbg.fr/video.asp?idvideo=8940

Le corps du politique, du héros grec à l'hyper-présidence
Colette Beaune, Johann Chapoutot, Joël Cornette, Jean Garrigues, Maurice Sartre
http://canalc2.u-strasbg.fr/video.asp?idvideo=8939

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 décembre 2009

Toujours la radio : Michel Serres

Michel Serres était l'invité d'Ali Baddou dans Radio Libre ce samedi 19/12/2009
une illustration du plaisir de la radio et de la durée.
http://clioweb.free.fr/presse/radio.htm
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/radio-libre2/fiche.php?diffusion_id=79458

entendu à la fin de l'émission :
Le savoir n'a rien à voir avec la compétition : elle n'a jamais servi à rien si ce n'est à écraser autrui.
L'essentiel, c'est la joie de découvrir la nouveauté

La recherche est mondialisée, on est partout chez soi (il cite l'Afrique du Sud, la Corée, le Canada...) mais le travail de l'enseignant doit encore tenir compte des différences de langue, de culture et des moeurs des étudiants. Comment changer le métier et faire évoluer la pédagogie ?

Un prof peut être excellent dans un endroit retiré et être mauvais à Stanford et Harvard. Stanford où il n'y a que des étudiants riches (30 000 $ par an). Le théorème de Pythagore n'a rien à voir avec le support utilisé pour l'enseigner (une assiette en or ou une assiette en carton)

Le philosophe pense-t-il le possible ou le probable ? Leibniz ne pense jamais en logique binaire.
Il raisonne à partir de quatre valeurs : le possible, l'impossible, le nécessaire et le contingent
La pensée la plus intéressante, c'est celle du contingent

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]