14 mai 2017

L'école mutuelle

 

- A la découverte de l’enseignement mutuel
émission Rue des écoles, 7 mai 2017
http://www.franceculture.fr/emissions/rue-des-ecoles/la-decouverte-de-lenseignement-mutuel


- Joseph Lancaster
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Lancaster
« As one student learns the material he or she is rewarded for successfully passing on that information to the next pupil » « The use of monitors was prompted partly by a need to avoid the cost of assistant teachers »
Despite initial successes, the Lancasterian schools were criticized for poor standards and harsh discipline. Lancaster became bakrupt and was imprisoned.

1798, il s’inspire de David Bell. Les désaccords ne manqueront pas entre eux.
http://en.wikipedia.org/wiki/Andrew_Bell_(educationalist)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Andrew_Bell_(p%C3%A9dagogue)

David Bell : « a schoolmaster would teach a small group of brighter or older pupils basic lessons, and each of them would then relate the lesson to another group of children » « By the time of his death (1832) twelve thousand schools had been established in Great Britain and the colonies »

« Unlike Bell's schools, those established by Lancaster were not committed to the Church of England
By the time of his death twelve thousand schools had been established in Great Britain and the colonies »


- Enseignement mutuel et enseignement simultané,
Sylvie Jouan 2012 -

Le choix de Guizot en 1834 : une méthode simultanée est préférée à l’enseignement mutuel (défendue par les libéraux)
le maître paraissant le meilleur garant de la morale, davantage que la médiation des jeunes moniteurs
http://www.meirieu.com/PATRIMOINE/mutuel_simultane_jouan.pdf


- Anne Querrien, L’école mutuelle, une pédagogie trop efficace ?
http://clioweb.free.fr/dossiers/mutuelle.htm
http://ecolesdifferentes.free.fr/ensorcellementscolaire.htm


- Lernen durch Lehren (LdL) est la technique d'enseignement mutuel pratiquée en Allemagne depuis les années 1980. La méthode a été placée sur des bases théoriques modernes (psychologie de la cognition) et répandue en Allemagne par Jean-Pol Martin (didactique du Français langue étrangère à l'Université catholique d'Eichstätt-Ingolstadt en Bavière).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lernen_durch_Lehren


Les gravures suivantes mettent en scène des situations contrastées :


monitorial-Lancaster-19

L'école mutuelle vue par PC Klaestrup avant 1882
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Lancaster

La première suggèrent 5 bancs de 5 ou 6 élèves, et des groupes travaillant à proximité d'affiches fixées au mur. 

.

Lancaster-Migliara-Confalonieri

Magliara, Confalonieri e Pellico alla applicazione del metodo Lancaster-Bell di mutuo insegnamento
Musee Risorgimento Turin
http://fr.wikipedia.org/wiki/Giovanni_Migliara

La seconde est beaucoup plus vaste et plus peuplée, avec de nombreux adultes et des groupes d'enfants travaillant autour de la salle.


..

ecole-port-mahon

Intérieur de l'Ecole d'enseignement mutuel, située rue du Port-Mahon,
au moment de l'exercice de l'écriture. Lithographie de H. Lecomte, 1818.

dans cette salle, une centaine d’écoliers sont assis en rangées de dix élèves
. « sur l’estrade, le maître derrière sa chaise commande la manœuvre,
. devant un moniteur général avec un pupirtre plus petit dirige l’exercice,
. plus bas au pied de l’estrade, un simple moniteur dicte leurs lettres aux élèves du premier banc qui tracent l’alphabet,
. les élèves des bancs suivants écrivent des mots de deux à six lettres, puis de deux à quatre syllabes,
. sur les bancs du fond, les élèves de la 8e classe, les plus avancés, recopient des modèles d’écriture disposés à cheval sur des fils tendus d’un bout à l’autre de leur pupitre.
Des visiteurs venus s’enquérir de la méthode assistent à la leçon, congratulant un enfant qui s’est distingué.

Sous la gravure, poème de J.B. Bres, instituteur, évoquant ces trois supports successifs utilisés en pédagogie d’enseignement de l’écriture : "[...] sur un sable mouvant [...] sur l’ardoise polie [...] et le papier enfin [...]". Sur les murs, au crucifix et au buste du roi (Louis XVIII) réglementaires, s’ajoutent, sous l’indispensable horloge, les planches murales tandis qu’au sol apparaissent les demi-cercles caractéristiques de la méthode ».
Analyse de la gravure sur le site web
http://histlocale.arenval.fr/histloc08-ph.html


 

dembour-enst-mutuel

Ecole d'enseignement mutuel.
Instruisez-vous, enfants, dès l'âge le plus tendre, vous deviendrez heureux si vous voulez apprendre.
Dambour - Gangel - Metz vers 1840-1855

Une vingtaine d'élèves (dont une femme) sont assis en 3 ou 4 rangées, derrière un pupitre.
Le maître est assis derrière un bureau.
des moniteurs l'aident à diriger la classe.

Fiche 4, conseils à la jeunesse très moralisateurs :
« Ne mens jamais car Dieu hait les menteurs »
http://www.museedelimage.fr/telechargement/peda/MIE_dossier_canope_2017.pdf


.

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


05 mars 2013

La morale à l'école, le retour ?



L'émission Rue des Ecoles a confronté deux points de vue sur la morale scolaire voulue par Vincent Peillon
http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles-la-morale-laique-a-l-ecole-2013-03-02
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/11192-02.03.2013-ITEMA_20455340-0.mp3


** Pourquoi enseigner la morale à l'école ?
Jean Baubérot et Louise Tourret avancent de nombreux arguments :

- Parce que Peillon l'a décidé :-)

- Pour renouer avec la IIIe République mythifiée, en evitant une morale d'Etat.
Les Nx Chemins ont rapproché Peillon et Jaurès.
dans RdE, JB voit dans la laïcité la réponse des républicains à la politique d'Ordre moral (1873).
La laïcité affirme la responsabilité de chaque citoyen qui n'a plus à obéir aux notables et à un dogme religieux.
Elle accompagne les lois qui assurent le triomphe des libertés (presse, association, conscience)

- Pour apprendre à vivre dans le pluralisme et la diversité des opnions.
Une volonté d'échapper à la progande des groupes extrémistes

- Pour échapper aux violences scolaires
Mettre des mots permettrait de déminer les conflits
(cf les dilemmes moraux joués et débattus à partir de scénettes)

- Pour demander à l'Ecole de suppléer à la défaillance des familles.
Ainsi, aider les plus modestes à prendre du recul par rapport
à la vision du monde portée par la TV (cf les séries policières)

- La morale concerne tous les acteurs de l'éducation.
Elle pourrait permettre de réenchanter le monde de l'éducation


** Pourquoi critiquer cette décision ?

- Parce que Peillon l'a décidé. :-)

- Pour Ruwen Ogien, il n'existe pas une morale laïque unique,
mais des formes multiples, hédoniste, utilitariste, éloge de la paresse...
Le culte voué à la réussite matérielle et à l'argent est aussi une forme de morale civile.

Le philosophe se veut charitable à l'égard du ministre.
Selon lui, Peillon pèche par naiveté (rôle excessif attribué à la rationalité), il confond le bon et le juste.

- Une éducation critique ne débouche pas automatiquement sur la morale voulue par le ministre et la rue de Grenelle.
La rationalité contredit tous les dogmes, y compris un dogme républicain

Elle peut au contraire montrer les limites de ce type de politique, et servir à souligner les contradictions entre les discours et la réalité (cf l'affirmation de l'égalité contredite par l'exploitation coloniale)

Alors, ne s'agirait-il pas d'une guerre aux pauvres ?
Pourquoi cultiver le consensus en laissant croire qu'une partie des élèves démolit l'école par son immoralité ?

RO n'a aucune hésitation sur les valeurs (solidarité, bien commun...) mais selon lui, elles sont un choix personnel (ou social) lucide et volontaire.

Le philosophe ferait plutôt le choix de modifier les structures pour faire exister une école avec davantage de démocratie,
davantage de respect, davantage de liberté. Pour lui, une école avec davantage de pluralisme et moins de nationalisme, ce serait une bonne chose.


** L'histoire a été invoquée dans le débat, mais avec des oublis.

- Ainsi, en l'espace de trois générations, l'école primaire a épuisé l'enseignement de la morale. La phrase quotidienne à commenter a disparu du tableau noir à la fin des années 1960, même si la droite a tenté de la réintroduire depuis 2002.

La leçon quotidienne n'a jamais empêché la dérive vers la maison de correction et de redressement
(cf Jacques dans Les Thibault,
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Thibault
ou le film Les 400 coups de Truffaut.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Quatre_Cents_Coups
L'évasion du Centre d'observation en vidéo
http://www.youtube.com/watch?v=doVaiuuH4RQ

La morale laïque n'a pas empêché le développement duracisme dans les années 1930 ni l'explosion de la délation lors de la 2 GM (cf. Le Corbeau)

** L'essentiel de ce que développe Baubérot existe déjà : c'est le cahier des charges de l'ECJS en lycée (civique, juridique et social - y ajouter éthique ?) voulu par Allègre : un enseignement qui n'appartient à aucune discipline, un travail de groupe, une recherche en documentatoin ou une enquête, des débats argumentés ...
Le choix des sujets suggère l'intêrêt porté au monde et aux sociétés actuelles : le citoyen et la loi, argent et société, violence et société, la bioéthique, Pluralismes des croyances et des cultures dans une république laïque
http://eduscol.education.fr/cid56547/ressources-pour-l-ecjs-au-lycee-general.html

- En ECJS, l'évaluation a été évitée : comment peut-on noter équitablement l'affirmation d'une opinion ou d'un préjugé ?

- La morale n'appartient à aucune discipline. Elle s'apprend autant en cours d'EPS qu'en lettres ou en latin.

- Comment enseigner la morale dans une société qui vante la compétition et la guerre de tous contre tous ? Ne faudrait-il pas d'abord moraliser les salaires des grands patrons et inciter les scénaristes de la TV à penser à leur rôle social ?


Il faut espérer que le corporatisme ne soit pas en cause dans l'initiative de Peillon : enseigner la morale, serait-ce une tactique pour étendre le domaine des profs de philo ?

L'annonce de la création d'un enseignement de morale laïque ressemble fort au fait du prince,
tout comme la suppression par Chatel de l'HG en Terminale S.
La décision politique a probablement été arrêtée bien avant le 6 mai 2012.
L'appel à une mission ne serait-elle pas une opération de comm' et une précaution de pure forme ?


Ruwen Ogien : La guerre aux pauvres commence à l'école - Sur la Morale laïque - Grasset 2013
(voir aussi son point de vue dans Libération 05.09.2012)
Jean Baubérot, La laïcité falsifiée, La découverte 2012

Ajouter les ouvrages d'Henri Pena-Ruiz
Qu’est-ce que la laïcité ? Gallimard Folio 09/2003
La laïcité. choix de textes
http://clioweb.free.fr/debats/laicite.htm

[ PS 1 : dans l'ouvrage Refondons l'école, page 136 : « Plus de 90 % des Français se sont déclarés favorables à l'instauration d'une morale scolaire ». Conclusion pour un politique : circulez, il n'y a rien à voir. La morale (au choix, laïque, civile, commune, bien-pensante) n'est pas un sujet de débat. Au mieux, un thème de communication politicienne.

PS 2 :Une mission a été confiée à 3 personnalités :
Laurence Loeffel, philosophe, sciences de l'éducation à Lille 3
Alain Bergougnioux, IGEN Histoire-G, secrétaire national à l'éducation au PS
Rémy Schwartz, président de la 7ème sous-section du contentieux du Conseil d'Etat
Ils devront dresser un état des lieux de l’instruction civique et morale et élaborer « une morale commune qui contribuera à la construction du respect, du vivre ensemble et de la liberté ». Pas de débattre de l'opportunité de la morale selon Peillon. Juste d'imaginer les formes qu'elle prendra, de la classe du CP au baccalauréat. (RO note que la maternelle y échappe :-)
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20121011


.

.

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,