06 août 2013

La liberté et la punition

 

Contrehistoire de la philo de Michel Onfray (France-Culture)
Questions-Réponses, vendredi 02.08.2013
http://www.franceculture.fr/emission-contre-histoire-de-la-philosophie-saison-11-questions-reponses-1-2013-08-02
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/12526-02.08.2013-ITEMA_20507720-0.mp3

vers la 41e minute :
Onfray règle ses comptes avec Kant et l'idéalisme :
dans la critique de la raison pure, Kant a écrit 600 pages qui auraient dû l'amener à détruire la métaphysique, mais il lui a manqué le courage de franchir le Rubicon. Il fait le constat de la limitation de la raison et de la nécessité de la foi, avec 3 postulats : l'existence d'un dieu, l'immortalité de l'âme, la liberté individuelle.

Vous êtes libres, donc vous êtes responsables de ce que vous faites.
On peut donc vous punir si vous ne faites pas ce qui est attendu de vous.

Parce qu'on postule la liberté, on rend possible la responsabilité, en rendant possible la responsabilité, on légitime la punition, et donc on peut vous mettre des beignes. (cf Eve et le péché originel : Eve ne se contente pas de la foi, elle veut savoir, d'où le péché originel avec tout ce que nous devons payer sans avoir jamais rien fait de répréhensible ...)

Niezstche : dieu est mort, l'immortalité de l'âme est une fiction,
seule compte une volonté de puissance matérielle.
La liberté n'existe pas, elle est limitée par des déterminismes.


Allusion également à l'opposition dans la philo médievale entre réalistes (les idées sont plus réelles que la réalité) et nominalistes.

dans l'émission du lundi 05.08.2013, retour sur l'opposition entre Parménide et Héraclite.

 

Posté par clioweb à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,