14 février 2014

Quand les trolls l'emportent ...

 

Que se passe-t-il quand les trolls l'emportent ?
Chronique de Xavier de la Porte ce matin sur France Culture
http://www.franceculture.fr/emission-ce-qui-nous-arrive-sur-la-toile-que-se-passe-t-il-quand-les-trolls-l-emportent-2014-02-13

« ... le troll ne cherche pas une idéologie cohérente, il est plastique parce qu’il est contre. Le troll déteste. Et il est de mauvaise foi. Essayer de discuter avec un troll est une activité désespérée, le troll se nourrit des arguments rationnels qu’on lui oppose pour en faire de l’irrationalité. Il y a d’ailleurs un adage dans les réseaux « don’t feed the troll », « ne nourrissez pas le troll ». Et puis, s’il est coincé, le troll pourra toujours éclater de rire. Il y a un rire trollesque .
… sur Internet, les trolls gagnent quand on ferme ».


Il renvoie à l'émission Place de la Toile du 24.03.2012
Yann Leroux, Antonio Casilli, Pacôme Thiellement
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-psycho-politique-du-troll-2012-03-24

et à une synthèse :
Parmi les trolls, ceux dont le but est de pourrir les discussions, Antonio Casilli distingue 4 catégories :
le troll pur, le troll hybride, le troll réciproque ou involontaire, le troll revendicatif
http://www.bodyspacesociety.eu/2012/03/24/pour-une-sociologie-du-troll/

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16 mars 2013

Copyright Madness

 

Quand la propriété intellectuelle devient folle (Copyright Madness, CopyFraud)
Place de la Toile 09.03.2013 une émission très militante, avec Lionel Maurel (Calimaq)
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-quand-la-propriete-intellectuelle-devient-folle-2013-03-09


La numérisation qui devrait être une chance pour le domaine public sert de cache-sexe à une privatisation accélérée :

. Certains musées, interdisent au public de prendre des photos, même pour des oeuvres qui sont dans le domaine public. Mais les reproductions vendues sont une forme de privatisation via le copyright du photographe,
même quand elles n'ajoutent aucune forme de création aux oeuvres.

gant-rmn
source : Lionel Maurel

. A la BNF, les accords de numérisation d'ouvrages du domaine public octroient aux entreprises un privilège d'exclusivité d'exploitation de 10 ans.
cf le blog Scinfolex : http://scinfolex.wordpress.com/2013/01/19/la-privatisation-du-domaine-public-a-la-bnf
et
http://www.lexpress.fr/culture/livre/la-bnf-accusee-de-privatiser-des-oeuvres-du-domaine-public_1217493.html

. Autres exemples de dérives : les guérillas entre entreprises à propos de marques (cf Apple tentant d'interdire en Pologne une A.pl ). Le vocabulaire commun peut être même être pris en otage (cf I will)
L'impression 3D semble inquiéter certains industriels. L'hystérie commerciale peut un jour casser le web.

Copyright Madness : http://scinfolex.wordpress.com/2013/01/26/le-copyright-madness-passe-au-vinvinteur/

Une riposte suggérée : légaliser le domaine public et les biens communs, qui n'existent qu'en négatif dans l'arsenal législatif imposé par le lobbying des marchands.

SavoirsCom1 - Politiques des biens communs de la connaissance
http://www.savoirscom1.info/

public-dimic

Public Domain par dimic - CC-BY-ND-SA Flickr


PS 1 : L'Allemagne applique depuis le 1er mars 2013 une Google Lex, la loi Leistungsschutzrecht, sur le droit de propiété, en réponse au pillage de la presse par Google. Du fait de l'imprécision du texte sur le droit de citation, Tobias Berg qui assure depuis 17 ans une revue de presse a préféré arrêter. http://www.nfhdata.de/ (source NM)


PS 2 : Ce que copier veut dire, Lionel Maurel Calimaq (source tw)
sur Slideshare, une présentation en 83 diapos faite à la bibliothèque de Rezé le 15.03.2013
http://fr.slideshare.net/calimaq/copy-party-rez


ninapaley

source : Lionel Maurel - voir aussi G images : http://tinyurl.com/czzkcnw


Nina Paley est l'auteur de Sita Sings the blues , distribuée sous licence libre
(Sita est la femme de Rama dans le Ra-ma-yana)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nina_Paley

Voir et écouter Nina Paley en chanteuse : http://www.youtube.com/watch?v=gTyWS-tuoWk
.

.


.

17 juin 2012

Internet : Changer l'espace

 

beaude

Boris Beaude, Internet. Changer l'espace, changer la société,
Les logiques contemporaines de synchorisation. Fyp Editions 2012

Un ouvrage,
avec le sommaire et des extraits en ligne : http://beaude.net/icecs/
Une émission Planète Terre en mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10465-16.06.2012-ITEMA_20377590-0.mp3

Introduction : De quoi Internet est-il l'espace ?

Chapitre I - Internet est un espace
1. De l'espace à la coexistence
2- Internet fait gagner de l'espace-temps
3- De quoi Internet est-il la virtualité ?

Chapitre II - Se donner un espace commun
1- Les hauts lieux de synchorisation
2- Les vertiges de l'hypercentralité
3- Géographie de Chrome

Chapitre III - Nouvel espace, nouvelle société
1- Quel est le prix de la gratuité ?
2- La capacité distribuée
3- La vulnérabilité généralisée
4- L'hybridation de l'espace

Conclusion - Partager Internet

Une émission à écouter pour la distinction entre territoire et espace (les relations et les contacts)
L'écouter également sur les facteurs du succès de l'Internet,
sur les raisons de la privatisation et de l'hypercentralité (Facebook) : comme une place, le lieu devient intéressant parce d'autres personnes s'y trouvent. Un nouvel avatar du grégaire ?

d'après la présentation de l'ouvrage :
Internet n'est pas un monde virtuel mais un espace réel.  Ce n'est plus seulement un réseau informatique, c'est un espace commun qui occupe une place croissante dans nos pratiques et se généralise à l'ensemble de notre existence.

BB analyse en profondeur les enjeux d'Internet, entre opportunités et dérives. En quoi un tel espace change la société dans son ensemble ? Qui organise cet espace ? Qui le gouverne ?
Selon lui, comme pour les autres espaces, il est essentiel pour nos sociétés de l'organiser et de le partager équitablement.
http://www.fypeditions.com/internet-changer-lespace-changer-la-societe/

Publications de Boris Beaude


- Egalement archivé sur le web :

. Internet, c'est où ? Géographie d'internet
Place de la Toile du 22 février 2008
avec Emmanuel Eveno (Villes internet) et Boris Beaudé.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2008/03/12/20334837.html

. Le réseau Internet abolit-il la géographie ?
Boris Beaude, Olivier Vilaça - Café géo, Paris, 27 septembre 2005
http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=715

. Le monde d'internet, la situation en 1997, d'après Mappemonde
http://www.electropublication.net/geographie-internet3.html
http://clioweb.free.fr/dossiers/cyber/cyber.htm


. Martin Dodge, Atlas of Cyberspaces  disponible en pdf,
en 2 définitions (basse ou haute, 28 ou 220 Mo).
Voir le chapitre sur Mapping the web (vers la page 100)
http://www.kitchin.org/atlas/contents.html


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 novembre 2011

Framasoft, la culture du libre

 

10ans_frama-fc

source : Gee - Framablog - Place de la Toile


Place de la Toile a consacré une émission aux 10 ans de Framasoft
et à la culture de la mutualisation et du libre partage de la connaissance
.

L'émission au format mp3 - au format .oga
Place de la Toile et les liens vers les structures invitées (April, Wikimedia France).
http://10ans.framasoft.org/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre
http://non.aux.racketiciels.info/


L'émission rappelle les 4 libertés,
- exécuter le programme, pour tous les usages,
- étudier le fonctionnement du programme et l'adapter à ses besoins,
- redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies),
- améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté
Stallman résume cela par la devise Liberté Egalité Fraternité

Open source ou logiciel libre ? Le point de vue de Stallman
http://www.framablog.org/index.php/post/2007/07/09/open-source-logiciel-libre

Framasoft, c'est 1500 logiciels testés et classés
Framapack - L'installeur de logiciels libres
http://www.framasoft.net/rubrique2.html

Framakey, clé usb (avec ou sans système) et applications
2 M de téléchargements
http://www.framapack.org/

Framabook. Un exemple d'édition : Freedom : Richard Stallman’s Crusade for Free Software, l'ouvrage de Sam Williams a été traduit, commenté et complété par Christophe Masutti et RS sous le titre Richard Stallman et la révolution du logiciel libre.

Framabloghttp://www.framablog.org et en flux rss 
un exemple, le 22/11/2011 : « En marge du Salon Educatec-Educatice , les IEN-TICE conseillers techniques des inspecteurs d’académie tiendront leurs journées annuelles. Cette année, le MEN les convoque directement au siège de la société Microsoft, à Issy-les-Moulineaux ».
Framapad - un éditeur de texte collaboratif en ligne, sans installation ni inscription.

  

Framasoft lance un appel aux dons, comme Wikimedia. Son objectif serait que 1000 personnes s'engagent à verser 10 euros par mois, pendant au moins 1 an. Les dons plus modestes sont aussi acceptés.
Association Framasoft 
c/o S. LEBLANC
8 rue Lamartine
59370 Mons en Baroeul
(pour profiter de la déduction d'impôt de 66% : joignez à votre chèque, sur papier libre, vos nom, prénom, adresses (postale et email). Sans ces informations, nous ne pourrons pas émettre de reçu !

La route est longue mais la voie est libre, résume Alexis Kaufmann en fin d'émission.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_libre


rappel - Sciences Sociales 2.0 : les notes des conférences du 17/11/2011

.

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 février 2011

Autopsie du bug

- « L’informatique, malade des lignes de code », un article de Science et Vie
- L'émission Place de la Toile du 20/02/2011

" Le problème est double :
C’est d’abord l’informatique en tant que discipline. C’est l’écart, vraisemblablement croissant, entre la volonté de construire des logiciels de plus en plus complexes, d’interconnecter des systèmes déjà très compliqués, et notre savoir théorique, qui grandit plus lentement.
Mais le problème est aussi, disons-le, philosophique. Il s’agit de notre maîtrise intellectuelle des systèmes que nous créons. Après avoir détaillé les causes, à la fois intellectuelles et industrielles, de la présence des bugs, nous examinons les solutions existantes, et imaginables".

Roberto Di Cosmo (Paris VII) a vanté les logiciels ouverts et rappelé l'impérieuse nécessité d'un financement durable
de la recherche publique.

en mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10465-20.02.2011-ITEMA_20269911-0.mp3
http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_10465.xml

Posté par clioweb à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,