31 janvier 2013

La Flip Class en HG

 

La Flip Class : un concept facile à comprendre mais difficile à mettre en place
Matthieu Clément, Aggiornamento, 29.01.2013
http://aggiornamento.hypotheses.org/1238

Une expérience en seconde, à La Réunion

wikipedia : « Le modèle traditionnel d’enseignement repose sur des cours magistraux, où l’enseignant explique un sujet, suivi par les devoirs à la maison, où l’élève fait des exercices. Dans la classe inversée, l’élève visionne (préalablement et à la maison) des vidéos, des balados ou fait des lectures proposées par l’enseignant (ou partagées par d’autres enseignants). En classe, l’élève tente alors d’appliquer les connaissances à la résolution de problèmes et à des travaux pratiques. Le rôle de l’enseignant est alors d’accompagner l’élève dans l’élaboration de tâches complexes. Ce temps dégagé en classe peut être utilisé pour d’autres activités fondées sur l’apprentissage, notamment la pédagogie différenciée et l’apprentissage par projet. »

« La classe inversée est donc tout, sauf une classe inversée… ! L’on voit ici combien la traduction littérale peut contenir des raccourcis périlleux et contre-productifs. En effet, l’essentiel de la compréhension fine et in fine se fait en classe avec l’aide du professeur.

Mettre en place une telle expérience n’a rien d’évident, c’est à bien des égards une expérience flippante, tant elle demande un ensemble de prérequis chez l’enseignant et de bienveillance affichée chez les élèves ».

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,