10 mars 2014

14-18 : pas d'émancipation des femmes

 

« La guerre de 14 a-t-elle émancipé les femmes ? » - Centenaire
Françoise Thébaud, Les Femmes au temps de la guerre de 14
http://centenaire.org/fr/espace-scientifique/societe/la-guerre-de-14-t-elle-emancipe-les-francaises


« La France de l'entre-deux-guerres s'est crispée sur la question de l'émancipation des femmes » - Le Monde 07.03.2014
La première guerre mondiale n'a pas émancipé les femmes en France.
Y a-t-il eu de nouveaux droits pour les femmes à l'issue de la guerre ? Pour la France, la réponse est non. Aucune des revendications formulées par le mouvement des femmes n'est satisfaite dans les années 1920. Il n'y a ni droit de vote ni amélioration du statut civil de la femme mariée.
Les Allemandes, comme les Britanniques, obtiennent le droit de vote... La France se crispe sur cette question
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/07/


Françoise Thébaud : Penser la guerre à partir des femmes et du genre : l'exemple de la Grande Guerre,  Asterion 2004
http://asterion.revues.org/103

 

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


09 mars 2014

1917 : Trois robustes paysannes



commons-3robustes

Trois robustes paysannes - La photo (recadrée) existe dans Wikimedia Commons
qui indique la source : le magazine Lectures pour tous, 15.07.1917

- « Plus de chevaux pour tirer la herse. N'importe !
Trois robustes paysannes s'attellent à l'outil, peinent si bien
que le permissionnaire, à sa prochaine venue, retrouvera son champ en pleine prospérité
».
La légende complète montre les ravages d'une propagande forcenée : la mise en scène de cet attelage improbable peut tromper un photographe professionnel, mais elle suggère une profonde méconnaissance du travail de la terre et un réel mépris des lecteurs.


  nlq-3robustes

En 2007, dans le Nathan première, page 196, cet attelage peu vraisemblable et surprenant est reproduit
dans une double page consacrée à 14-18 : La mobilisation de l'arrière : les femmes travaillent aux champs (France).
Pourquoi, chez un éditeur réputé pour son sérieux, des illustrateurs de manuels d'histoire donnent-ils en 2007
un nouvel écho à ce type d'image de propagande (sans la faire questionner vraiment) ?

 

- Gallica connaît le magazine qui exploite le spectaculaire et l'exotique ne recule pas devant le chauvinisme.

Une illustration de cette propagande :
page 560, article En pays reconquis...La Terre qui renaît :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6550426d/f558.image


.

lpt-renait

En pays reconquis - La terre qui renaît
«La vie aux champs, près du front : tout au long des routes ébranlées par les convois de ravitaillement,
quel réconfort de voir des " remplaçantes " : ici,  une mère et son jeune fils font la besogne de l'absent.
Plus loin, une vaillante paysanne lave son linge dans un énorme trou d'obus (!), au bruit lointain de la canonnade
»


- La propagande se repère aussi dans le sommaire de ce numéro :

Le Rhin, frontière française (une barrière naturelle)

Les femmes s'enrôlent (dix mille femmes soldats, pompiers en Angleterre, les chauffeuses)
Vers messines, les étapes de l'avance anglaise
Nos comédiens travaillent pour la France (La Comédie française en Suisse, Mme Bartet, Mme Pierson, Mme Dussanne, Grand, Bord, Mlle Sorel)
Ce que les Etats-Unis apportent aux alliés
Le pays noir sous les obus
Les impressions d'une factrice
Une toupie qui fait des merveilles
Les grands jours du panache (revues militaires)
En pays reconquis La terre qui renaît
Plus de chevaux pour tirer la herse
Hymne à la France,
Celui qu'elles attendent
Les idées en marche : ce que nous a dit  le gouverneur de l'AOF
Le casque à pointe de l'ex-roi Constantin, beau-frère de G II
La patache de Vic en Col
AG de Patria : abbé Wetterlé : ne jamais oublier les crimes commis par les barbares
L'amiral Merveilleux du Vignaux (sic), directeur de la guerre sous-marine est en couverture du numéro du 15 juillet 1917

Lectures Pour Tous
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lectures_pour_tous_(magazine)
https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Lectures_pour_tous


- Pourquoi laisse-t-on croire que les femmes ne travaillaient pas en dehors de leur foyer avant 1914 ?
Le choix des illustrateurs du Nathan est d'autant plus surprenant que le même éditeur a publié dans un manuel de terminale des données sur le travail des femmes au XXe : plus de 7 millions sont actives en 1911, un chiffre qui n'est atteint ensuite que vers 1968.

factx20
Les femmes au travail (1896-1996) - 7 millions d'actives en 1913, davantage qu'en 1965.
http://clioweb.free.fr/dossiers/genre/femmes.htm

L'histoire des femmes et du genre sur le web (dont Françoise Thébaud sur les femmes et la Grande Guerre)
http://clioweb.free.fr/dossiers/genre/genre.htm


- Il existe de nombreuses illustrations du travail réel des femmes pendant la guerre :
cf la photo de l'employée des chemins de fer, en haut sur la page de droite.
Lectures pour tous cite les factrices, les pompiers, les conductrices...
Voir par exemple d'autres photos et affiches indexées par Google images : Women at Work WW1


cd-fe-tram

https://twitter.com/chdelporte/status/442295113943752705/photo/1

02 mars 2014

Vacarme : Joan W. Scott et le genre

 

History Trouble
Vacarme
no 66 publie un long entretien avec Joan W. Scott, l'historienne du genre.
http://www.vacarme.org/article2325.html

Elle retrace son parcours intellectuel et son engagement politique, depuis l'histoire des verriers de Carmaux (les mineurs, c'était Rolande Trempé) jusqu'au combat contre la rhétorique du Vatican pour qui "la théorie du genre" a remplacé la détestation du communisme.

Pour ce bébé couches rouges, l'étude de la domination et des rapports dissymétriques est centrale. « J’ai questionné par exemple la façon dont le principe universel d’égalité des citoyens s’était accommodé de l’exclusion politique des femmes ». « Dans tous mes ouvrages, je m’attache ainsi à décrire la façon dont les gens qui vivent dans un rapport inégalitaire l’éprouvent, le pensent et le formulent ».
Elle passe de l'histoire ouvrière à l'histoire des femmes, elle se passionne pour Foucault, Derrida et Irigaray (la "French Theory"), elle s'en sert pour dénaturaliser les rôles dévolus aux hommes et aux femmes dans la vision d'un universalisme de l'individu abstrait, elle s'intéresse aux apports de la psychanalyse (Freud et Lacan). Elle historicise et déconstruit les concepts, elle suggère que certaines catégories rendent les questions impossibles à poser (et à résoudre).

extraits :
« Les Mots et les choses ont joué pour moi un rôle essentiel. Foucault interrogeait les catégories même du débat historique et politique telles qu’elles se sont constituées de la Renaissance à l’âge classique : l’histoire, bien sûr, mais aussi la raison comme attribut de l’homme, la souveraineté comme droit inhérent de l’individu, la liberté comme sa condition désirée, ou encore la vérité, la sexualité, l’être humain, la différence des sexes, etc. - toutes choses qui devenaient des termes malléables et mouvants sur lesquels la compréhension et le savoir étaient pourtant bâtis. La notion même d’événement historique en était bouleversée : les événements, c’étaient désormais les caps discursifs, les mutations conceptuelles qui créent des valeurs, des significations, des sujets. Je n’ai jamais oublié le sentiment que m’a donné cette lecture : une angoisse énorme mêlée d’une tentation irrésistible. Chez moi, les deux vont souvent de pair ! Jusque là, mon attachement à l’histoire avait été raisonnable ; c’est là qu’a commencé ma passion. Je me suis donc ralliée à ce groupe de femmes. Et c’est ainsi que je suis devenue, pour mes compatriotes, une féministe à la française  (avec de jolies chaussures) ».

« Le genre est une catégorie utile d'analyse historique... Il a permis de dénaturaliser les rôles dévolus aux femmes et aux hommes, de montrer que l’anatomie n’est pas un destin, et donc de combattre les traitements inégalitaires justifiés par la différence anatomique... J’avais l’intuition, que je ne parvenais pas encore à formuler, que ces questions trouveraient des réponses plus adéquates si nous savions interroger les significations mêmes des concepts d’homme et de femme. Et cette intuition était à la fois historique et politique ... Le langage est ainsi devenu pour moi un objet d’enquête pour comprendre la construction des sujets, des organisations sociales et des relations de pouvoir ».
« Quoi qu’en disent les catholiques qui, en France, ont lancé la controverse, il n’y a pas de « théorie du genre ». C'est une invention qui a remplacé le communisme dans la rhétorique du Vatican. Il y a des études de genre, c’est-à-dire des questions. Les mots ne sont jamais que les batailles pour les définir ! Les adversaires du genre entendent faire valoir les significations qu’ils donnent à la différence du masculin et du féminin : une complémentarité qui justifierait selon eux une inégalité. Ils participent à une lutte entre ce qui compte comme étant de l’ordre du « naturel » et ce qui compte comme étant de l’ordre du « social ». Or le terrain de cette lutte, c’est justement ce qu’on appelle le genre ! Selon moi, il n’y a pas d’autre définition ».

« En France, nier que le sexe et la sexualité soient des problèmes est un trait de “l'identité nationale” ».

« Je n’ai jamais critiqué la France, mais des Français qui justifient des comportements racistes et discriminatoires par des idées universelles et républicaines. Je ne suis pas étonnée de voir aujourd’hui ce féminisme-là revendiqué par des partis d’extrême droite. On peut toujours me traiter de multiculturaliste américaine, j’ai appris de mon expérience américaine à débusquer le racisme et la discrimination ».

Une école historique ?
« Je ne sais pas, et je ne veux pas porter la responsabilité d’un « scottisme » (rires). … La critique que je pratique ne donne pas des réponses : je peux tout au plus ouvrir des brèches, une conversation, des possibilités. Quant à savoir où elles mènent sur un plan directement politique… dans ma recherche, je me suis toujours efforcé de compliquer mes propres convictions politiques. En montrant que femme est une catégorie mouvante et plurielle dans l’histoire, je résistais à la demande de groupes féministes de production d’une histoire des femmes téléologique, du récit d’une montée en puissance de la conscience de soi. Peut-être est-ce d’ailleurs ce qui m’a toujours motivée : le refus critique d’accepter les termes d’un groupe qui m’importe et dont j’approuve les buts. C’est mon paradoxe ! »


Rappels :
articles précédents dans Vacarme : Comment peut-on être américaine ? http://www.vacarme.org/mot588.html

Joan W. Scott, article Wikipedia (ouvrages et articles) : https://en.wikipedia.org/wiki/Joan_Wallach_Scott
Les publications de Joan W. Scott : http://www.sss.ias.edu/files/pdfs/scottcv.pdf

Joan W. Scott, La citoyenne paradoxale : les féministes françaises et les droits de l'homme, Paris, 1998,
CR Françoise Thébaud, Clio 12.2000 - http://clio.revues.org/202

Au-delà du patriarcat - Scott Joan,  Emancipation and Equality : A Critical Genealogy

colloque Penser l'émancipation, Nanterre février 2014
http://www.penserlemancipation.net/site.html?page=atelier&id=94

dans la revue de presse Clioweb :
http://clioweb.canalblog.com/tag/joanscott
http://clioweb.canalblog.com/tag/genre


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

08 novembre 2013

10 idées reçues sur 14-18

 

Pour en finir avec dix idées reçues sur la guerre de 14-18 - Le Monde, 04.11.2013

http://www.lemonde.fr/centenaire-14-18/article/2013/11/04/pour-en-finir-avec-dix-idees-recues_3507585_3448834.html

Une guerre souhaitée par les industriels, la fleur au fusil, les taxis de la Marne, les baionettes, l’alcool, les fusillés, les Bretons et les Corses, l’émancipation des femmes ...
Nicolas Offenstadt propose d’en finir avec dix idées reçues sur la Grande Guerre.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 novembre 2013

Blois 2013 en audios



Tables rondes et conférences de Blois 2013 en audio
http://www.rdv-histoire.com/-2013-en-ecoute-.html


notamment :
Les défis de l’historien au XXIe siècle
avec Christophe Granger, Jean-François Sirinelli

L’histoire a-t-elle un avenir ?
avec François Hartog

Histoire, quels usages publics ?
Le CVUH invite les auteurs des historiens de garde
avec William Blanc, Maria Carmen Rodriguez, Aurore Chéry, Charles Heimberg, Anne Jollet, Christophe Naudin


Faire la paix ? Construire la paix ? Une paix impossible ?
Maurice Sartre avec Patrice Brun, Dominique Barthélémy, Henry Laurens, Kora Andrieu, Elie Barnavi
(quel type de conflit ? une guerre conventionnelle entre états ? Une guerre interne ? Une guerre asymétrique ?)
http://www.rdv-histoire.com/IMG/mp3/12-10_-_16h_a_17h30_-_faire_la_paix.mp3

Enseigner la guerre
Olivier Chaline, Olivier Forcade, Tristan Lecoq

La guerre peut-elle avoir un visage de femme ?
de Colette Beaune

La guerre dure longtemps. Le pacifisme à l’épreuve des conflits au XXe sie?cle
avec Jérôme Lamy, Gilles Manceron, Chloé Maurel, Didier Monciaud, Emmanuel Naquet, Isabelle Vahe

Des parcours engagés et militants dans la guerre, XVIIIe, XIXe, XXe siècles
avec Alice Cardoso, Quentin Deluermoz, Virginie Martin, Alexis Sempé, Véronique Servat

La Résistance française (40-44) au croisement de l’histoire et de la mémoire
de Pierre Laborie

et
Publier l’histoire : l’avenir numérique
proposée par le CNL et la revue CAIRN avec Yannick Dehée, Monique Labrune, Alexis Lacroix, Pierre Nora, François Rouyer-Gayette, JB de Vathaire

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


13 octobre 2013

Blois 2013 : photos

 

Quelques photos prises le dimanche

bl-cente

 

bl-dessina

 

bl-jollet

 

bl-queue4

bl-def

 

bl-paix-g

bl-plann


.

Posté par clioweb à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 octobre 2013

Les défenseurs de la paix (1899-1917)

 

« Les défenseurs de la paix » (1899-1917), approches actuelles, nouveaux regards

Un colloque se tiendra à Paris du 15-17 janvier 2014
http://calenda.org/240539
http://www.crid1418.org/agenda/?p=587

La diffusion des idées pacifistes dans l’Europe de la Belle Époque
La paix et la question des nations dans l’avant-1914
Familles spirituelles et défense de la paix
Défense de la paix et droit international
Les défenseurs de la paix au défi de la guerre
L’éducation au service de la paix
Femmes et mouvements de femmes dans la défense de la paix
Pacifisme du mouvement ouvrier, pacifisme radical
Désirs de paix


Extraits de l'argumentaire :
« Nous voudrions dans ce colloque faire le point des travaux menés sur le pacifisme juridique, les tentatives de résolution pacifique des conflits par l'arbitrage, le développement du droit international - tentatives menées tant au niveau politique (conférences de la Haye, Union interparlementaire etc.) qu'au niveau de sociétés militantes (sociétés de paix, Bureau international permanent de la paix), d'organisations et initiatives non gouvernementales (Prix Nobel de la paix, fondation Carnegie etc.). Il s'agirait également de poursuivre les travaux consacrés aux animateurs de la deuxième Internationale et aux idées et initiatives de paix impulsées par les leaders et militants ouvriers ».


- Parmi les interventions annoncées :
Pour la paix dans les Balkans : projets pour la résolution pacifique de la question d’Orient au début du XXe siècle
La doctrine solidariste de Léon Bourgeois : De la nébuleuse radicale française aux Conférences de la Haye
Les pacifistes démocratiques et l’intervention de l’Italie dans la Première Guerre mondiale

The Carnegie Endowment for International Peace and the First World War, 1910-1917.

L'appel à l'Amérique. L'action de N. Murray-Butler et Paul d'Estournelles de Constant en faveur de la paix pendant la Grande Guerre (1914-1917).
Marie-Louise Puech (1915-1916) une pacifiste au travail en pleine guerre
Les tentatives éducatives de promotion du pacifisme par l’action concertée d’Henri La Fontaine et Paul Otlet : du partage de la connaissance à l’organisation de la paix.
Madeleine Vernet : itinéraire d’une féministe pacifiste et antimilitariste
Between Frontlines: The Militant Pacifist Rosika Schwimmer (1877–1948) and Her Total Peace Effort
Bertrand Russell, un apôtre du pacifisme

La SFIO face à la loi de trois ans : Conjuguer antimilitarisme et défense de la patrie

I. G.E. Modigliani in the Zimmerwald Movement : «War to war» and the United States of Europe (1915-1917)

Le Comité pour la reprise des relations internationales, ou le rassemblement du mouvement ouvrier pacifiste révolutionnaire en France (1915-1917)

Le pacifisme iconographique : Dessiner le refus de la guerre en 1914-1918

27 septembre 2013

Les femmes et la Révolution

 

OlympedeGouges

Marie Gouze, dite Marie-Olympe de Gouges (1748-1793)
Pastel d’Alexandre Kucharski - Wikipedia - https://fr.wikipedia.org/wiki/Olympe_de_gouges

Dans une semaine consacrée à Olympe de Gouges,
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-0
la Fabrique de l'histoire du mercredi 18 s'intéresse à la place des femmes dans la Révolution.
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-olympe-de-gouges-34-2013-09-18


Quelle place les femmes ont-elles dans la Révolution ?
traduction :
Quelle place la Révolution a-t-elle laissé aux femmes ?
Ou plutôt : Quelle place les femmes ont-elles pris dans la Révolution ?

Les femmes occupent une place très importante dans la première partie de la Révolution. Par la suite, les hommes au pouvoir ont plutôt voulu les mettre à l'écart de la vie publique, Bonaparte incarnant l'apogée de cette mise à l'écart, d'autant plus choquante que 1789 a remplacé l'Ancien Régime et ses privilèges par l'affirmation du principe de l'égalité (des droits)
(cf le discours de Chaumette (17 11 1793) cité en fin d'émission : selon lui, la nature a réservé à la femme les douces inquiétudes de la maternité, les tendres soins dûs à l'enfant, les détails du ménage ... Pas question de mettre une femme à la tête des armées).

D Godineau et JC Martin apportent de fortes nuances à l'éloge sans limites fait à l'Ancien Régime et aux Girondins par Olivier Blanc.

Le début de l'émission esquisse une opposition entre les femmes qui pensent (les élites) et les femmes qui agissent (sic) (le peuple), une opposition heureusement nuancée.
La question des subsistances ne serait-elle pas une réalité politique en 1789 ?
En quoi se coltiner au quotidien les rapports de force au sein d'une société serait-il moins légitime que d'écrire un projet (virtuel) de constitution ? Vue de Paris, la politique ne serait-elle qu'affaire de culture (les discours) et de structures (les clubs, les cercles) ?
un détail : Olivier Blanc a écrit l'article Cercles politiques et salons  du début de la Révolution (1789-1793) - AHRF 2006 - http://ahrf.revues.org/5983

Le premier texte est celui d'Etta Palm d'Aelders (1743-1799)
la fondatrice de la Société Patriotique et de Bienfaisance des Amies de la Vérité
https://fr.wikipedia.org/wiki/Etta_Palm_d%27Aelders


Marie Gouze, Olympe de Gouges
(1748-1793)
Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (sept 1791)
Art 6 : La Loi doit être l’expression de la volonté générale ; toutes les Citoyennes et Citoyens doivent concourir personnellement ou par leurs représentants, à sa formation ; elle doit être la même pour tous : toutes les Citoyennes et tous les Citoyens, étant égaux à ses yeux, doivent être également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leurs capacités, & sans autres distinctions que celles de leurs vertus et de leurs talents.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Olympe_de_Gouges
https://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Olympe_de_Gouges

Claire Lacombe (1765- ?) - https://fr.wikipedia.org/wiki/Claire_Lacombe
Théroigne de Méricourt (1762-1817)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne-Josèphe_Théroigne_de_Méricourt

Claude Guillon, « Pauline Léon, une républicaine révolutionnaire » (1768-1838) AHRF 2006
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pauline_Léon

"Cessons de sentimentaliser les choix politiques de toute une société", écrit Anne Verjus dans les commentaires.

4 ouvrages rédigés par les invités :
Jean-Clément Martin, La révolte brisée : femmes dans la Révolution française et l'Empire, Colin 2008
Olivier Blanc, Marie-Olympe de Gouges : une humaniste à la fin du XVIIIe siècle, Vienet 2003
Dominique Godineau, Citoyennes tricoteuses : les femmes du peuple à Paris pendant la Révolution française, Perrin 2004
La place des femmes dans l'histoire : une histoire mixte - coord Geneviève Dermenjian, Irène Jami et Annie Rouquier Belin 2010  


.

Posté par clioweb à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 juin 2013

Blois : les Rendez-vous de l'Histoire

 

blois-affiches


- Les archives des RVH sur le site académique Orléans-Tours (programmes, comptes rendus)
1998 : Le crime et le pouvoir   
1999 : Les nourritures terrestres    
2000 : Les utopies, moteurs de l'Histoire?
2001 : L'Homme et l'environnement, quelle histoire?    
2002 : L'Etranger ...
http://www.ac-orleans-tours.fr/rdv-histoire/archives/sommaire-archives.htm
pour les comptes rendus des autres académies, utiliser Custom search ou  http://tinyurl.com/blois-ac-cr


- Rendez-vous de l’Histoire de Blois, vidéos archivées par Canal-C2
http://www.canalc2.tv/series.asp?idSerie=39

2003 : L'Afrique - http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=103

2004 : Les femmes - http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=146

2005 : Religion et politique - http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=190

2006 : L'argent - http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=251

2007 : L'opinion - http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=356

2008 : Les Européens - http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=430

2009 : Le corps - http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=487

2010 : Faire justice - http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=542

2011 : L'Orient - http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=601

2012 : Les paysans - http://www.canalc2.tv/video.asp?idEvenement=654

2013 : La guerre -


- Les ateliers multimedia de l'APHG :
http://web.archive.org/web/20120514040255/http://clioweb.free.fr/blois/rvh2011.htm


.

Posté par clioweb à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

20 décembre 2012

Le travail des femmes aux XXe

 

La nouveauté du travail des femmes est une légende - Le Monde Culture et idées 22.11.2012

Margaret Maruani et Monique Meron, Un siècle de travail des femmes en France (1901-2011) - La Découverte
http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/11/22/la-nouveaute-du-travail-des-femmes-est-une-legende_1794723_3246.html

Un double regard : une statisticienne et une sociologue. Contrairement à ce que l'on répète souvent, les femmes ne sont pas entrées sur le marché du travail dans les années 1970, elles ont toujours activement participé à la marche de l'économie.

« La fameuse baisse du travail des femmes dans la première moitié du XXe est le produit d'une illusion d'optique statistique. En 1954, un changement de définition soustrait brusquement près de 1 million de femmes, considérées auparavant comme agricultrices, de la population active. Ensuite, on a recalculé le travail des femmes du début du siècle à partir de cette nouvelle définition - à la baisse ».

« En temps de guerre, les femmes actives sont venues remplacer les hommes dans certaines professions et on les a vues dans des "lieux" inhabituels - munitionnettes, gardes champêtres... Mais, au-delà des périodes de reconstruction, il semble que les tendances lourdes ne soient pas affectées par ces changements. Ces périodes où elles remplacent les hommes apparaissent, sur le long terme, comme des accidents ».

La deuxième moitié du XXe siècle a vu « se dérouler deux mutations fondamentales : l'accélération de la progression des scolarités féminines, la féminisation du salariat ».

Les métiers ? « Même si les frontières se déplacent, l'existence d'une ligne de partage entre les travaux, les tâches, les métiers des hommes et ceux des femmes demeure, inébranlable ».

« Cela pose aussi la question de la visibilité du travail des femmes : où passent les frontières entre la femme d'agriculteur et l'agricultrice ? Entre la femme de médecin et la secrétaire médicale ? Autrement dit, il est plus compliqué de compter le travail des femmes que celui des hommes…
Comment les femmes ont-elles été, au fil des ans, recensées, omises ou recalculées, effacées ou reconnues ? Car sur les femmes, et sur elles seules, pèse toujours le soupçon rampant de l'inactivité : est-ce bien du travail ce qu'elles font là ? »
.

factx20


.

factchif

Manuel Term ES-L, 2004


.

Posté par clioweb à 20:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,