19 octobre 2011

Le Cartable de Clio no 11

 

cartable11


Plusieurs versions pour accéder au sommaire :

- le fichier ci-dessous
- une version pdf : http://clioweb.free.fr/revues/cartabledeclio/cartable11.pdf
- un fichier à venir sur le site http://www.didactique-histoire.net/

Les sujets traités dans les 10 premiers numéros :
http://clioweb.free.fr/revues/cartabledeclio/cartableclio.htm


Cartable de Clio, no 11/2011 -  sommaire détaillé

Éditorial
Histoire, école et société, il y a encore à débattre! (p.9)

Charles Heimberg, Université de Genève
Einige Bemerkungen zum Plan d’études romand hinsichtlich
der inhalte Geschichte und politische Bildung (traduit par Béatrice Ziegler) (pp.10-13)

Béatrice Ziegler, Haute École pédagogique du Nord-Ouest de la Suisse, Aarau
L’éducation à la citoyenneté dans le LP21 (plan d’études suisse alémanique)
(traduit par Nadine Fink) (pp.14-17)

un dossier - Musées, histoire et mémoires
Charles Heimberg et Mari Carmen Rodríguez, Université de Genève
Musées, histoire et mémoires. En guise d’introduction (pp.21-23)

Yannis Thanassekos, Université libre de Bruxelles
Pluralité de mémoires, pluralité de musées (pp.24-32)

Julien Mary et Frédéric Rousseau, Université de Montpellier
Visiter des musées d’histoire des conflits contemporains.
Premiers éléments pour une muséo-histoire (pp.33-43)

Mari Carmen Rodríguez, Université de Genève
Tourismes mémoriels et espaces muséifiés (pp.44-57)

Alain Battegay, LAMES, Université de Provence
et Centre Max Weber, Lyon et Saint-Étienne
Espaces muséaux entre vitrine et paysage mémoriel et historique.
L’expérience du réseau Memorha et le redéploiement des mémoires et de l’histoire de la Résistance et de la guerre (1939-1945) en région Rhône-Alpes (pp.58-71)

Geneviève Erramuzpé, Maison d’Izieu
Présentation de la Maison d’Izieu, mémorial des enfants juifs exterminés (pp.72-79)

Philippe Hanus, Université de Grenoble 2
Clio au pays des terroirs…
La Seconde Guerre mondiale dans le Parc naturel du Vercors (pp.80-90)

Philippe Olivera, Crid 14-18
«Marne 14-18» à Suippes: la réalisation d’un «musée» local du front (2005-2007) (pp.91-100)

Sabrina Moisan, Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal
Naviguer entre mémoire, histoire et éducation.
Le périple d’un musée d’histoire de l’Holocauste au Québec (pp. 101-108)

Christophe Mauron, Musée gruérien
Le nouveau Musée gruérien. Une région dans le miroir de son patrimoine (pp.109-112)

La nouvelle exposition sur l’histoire nationale au Landesmuseum de Zurich.
Entretien avec Erika Hebeisen (Julia Thyroff) (traduit par Nadine Fink) (pp.113-118)

Charles Heimberg, Université de Genève
Musées, histoire et mémoires, avec des élèves (pp.119-132)


Actualité de l'histoire
Daniela Delmenico, Université de Lausanne
Étudier l’émigration du point de vue de ceux qui l’ont vécue:
une analyse de lettres de migrants (présenté et traduit par Charles Heimberg) (pp.135-141)

Usages publics de l'histoire
Nadine Fink, Université de Genève
La pensée historique à l’épreuve des nouveaux «récits nationaux»:
enjeux et défis pour l’enseignement de l’histoire de la Suisse (pp.145-152)

Pierre-Philippe Bugnard, Université de Fribourg
Faut-il confiner le grand public à l’écume des vagues de l’histoire?
Le cas de L’histoire de la Suisse pour les nuls (pp.153-165)

Didactiques de l'histoire
Charles Heimberg, Université de Genève
Quelles sont les pratiques enseignantes et que dit la recherche ?
Introduction à un état des lieux de la didactique de l’histoire (pp.169-173)

Joan Pagès i Blanch, Université autonome de Barcelone
Quelle est la place de l’identité nationale dans les apprentissages
des élèves en histoire? (traduit par François Audigier) (pp.174-181)

Béatrice Ziegler, Haute École pédagogique du Nord-Ouest de la Suisse
Le récit d’une histoire de la Suisse et les manuels les plus récents (pp.182-188)

Pierre-Philippe Bugnard, Université de Fribourg
La problématisation en histoire enseignée (pp.189-203)

Mostafa Hassani Idrissi, Université Mohamed V de Rabat
Un état des lieux de la didactique de l’histoire.
Quelles sont les pratiques enseignantes et que dit la recherche? Le cas du Maroc (pp.204-210)

Antonio Brusa, Université de Bari
Les didactiques difficiles. Événements du passé lointain et du temps présent
(traduit par Charles Heimberg) (pp.211-224)

Nicole Tutiaux-Guillon, IUFM. Université d’Artois, Arras et Université de Lille 3
Quelle place pour les questions socialement vives et/ou controversées en histoire ? (pp.225-234)

François Audigier, Université de Genève
Regards personnels sur une journée d’échanges et quelques thèmes de débat (pp.235-240)

Sébastien Ledoux, Paris I, Centre d’histoire sociale du XXe siècle
L’esclavage, objet scolaire polysémique (pp.241-247)

Citoyenneté à l'école
Comment transmettre les passés traumatiques? Pour quels effets démocratiques? (p.251)

Yannis Thanassekos, Université libre de Bruxelles
Auschwitz. Connaissance du passé et critique du présent (pp.252-257)

Benoît Falaize, Université de Cergy-Pontoise et IUFM de Versailles
Quel enseignement de la Shoah dans le cadre du curriculum français? (pp.258-262)

Monique Eckmann, Haute École de travail social, HES-SO
et Charles Heimberg, Université de Genève
Une recherche autour de la transmission de la destruction des Juifs d’Europe (pp.263-265)

Histoire de l'enseignement
Marguerite Figeac-Monthus, Université de Bordeaux
Les plans d’éducation français des XVIIIe et XIXe siècles:
une source originale pour une approche des disciplines? (pp.269-278)

Un nouveau site web:
«Entre mémoire et histoire: le patrimoine aquitain de l’éducation» (p.279)

Comptes rendus, annonces et résumés en allemand (pp.280-303)
 

- Ils ne savent plus l’histoire !

En septembre 2011, PP Bugnard analyse la campagne menée par les droites néo-conservatrices dans les médias pour imposer le retour une histoire nationaliste exaltant le rôle des rois et grands chefs militaires, de Clovis à du Guesclin, de Louis XIV à Turenne ou à Louvois, de Napoléon à Pétain...

Dans cette célébration de l'histoire-bataille, les polémistes se servent de la chronologie (cf 1515 préféré à toute autre date) comme bélier, avec parfois le soutien d'historiens dont l'oeuvre a marqué une histoire plus structurale, nettement moins événementielle.
 
PP Bugnard plaide pour une histoire scolaire moins frileuse, plus globale, plus sociale, plus critique.
http://www.didactique-histoire.net/article.php3?id_article=200


- Rappel , un 17 octobre 2011 :

. Octobre à Paris - 17 octobre 1961, film de Jacques Panijel, 1962
. La conférence (passée) de Jim House : Du silence faisons table rase ? Le 17 octobre 1961, histoire d'une réapparition.
. L'entretien de la Fabrique avec Mehdi Lallaoui
.
17 octobre 1961 - Nanterre ne veut pas oublier. Le colloque a eu lieu vendredi 14 et samedi 15 octobre à Nanterre.

Jeudi dernier, sur Europe, Franck Ferrand recevait Gilles Manceron - le fichier au format mp3 pour esquiver la pub

http://clioweb.canalblog.com/tag/17octobre1961

 

Posté par clioweb à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


04 août 2011

Le deuxième exil des Communards

 

- « La Commune est un sphinx qui met l’entendement bourgeois à une rude épreuve » - Marx.
Sur le site Aggiornamento, Quentin Deluermoz et Eric Fournier s'inquiètent du sort fait au XIXe et à La Commune dans les futurs programmes de première générale.
http://aggiornamento.hypotheses.org/463

Avec le redécoupage des programmes à la suite de la suppression de l'HG obligatoire en Terminale S (la chatelisation de l’histoire), le XIXe siècle est écartelé entre la fin de la classe de seconde et le début d'un programme de première qui malmène la chronologie :
. En seconde, la coupure finale hésite entre la fin du XIXe (cf le chapitre sur les migrations) et 1850. 
. Le premier XIXe court le risque d’être escamoté en seconde en fin d’année scolaire ;
. En première, la période entre 1848 et 1880 a disparu des radars des programmes.

Dans ce contexte, La Commune risque de redevenir un fantôme et un enjeu réservé aux BD de Jacques Tardi.

 

- La place de la Commune dans l’histoire scolaire a été abordée en 2003 dans un dossier de la revue Le cartable de Clio, numéro 3 - Qu’est-ce que je n’enseigne pas ? Qu’est-ce que je n’enseigne plus ?
dont l'article La Commune de 1871, une Érinye de l’enseignement, par Didier Nourrisson
http://clioweb.free.fr/revues/cartabledeclio/cartableclio.htm


- Un premier exil scolaire des Communards a eu lieu en 1981.

Dans un programme conçu sous Giscard, et appliqué par la gauche, le XIXe devait cohabiter avec deux autres parties une première sur les fondements de la civilisation européenne et une autre sur les civilisations non-européennes. L’étude de la Révolution a été marginalisée pendant quelques années et n’a repris une place conséquente qu’à la veille du bicentenaire. 
La coupure finale glissait de 1848 à 1880, un choix peu favorable à une prise en compte de la Commune.

La rupture de 1981 était significative à deux titres :

- Au lycée, l’histoire contemporaine (et l'événementiel) perdait son monopole. Par un effet mécanique (le début absorbe davantage d'heures), la partie sur les Héritages a parfois tout submergé, surtout si elle était conçue comme un nouveau survol chronologique de toute l’histoire, et non comme une réflexion sur les fondements de la société actuelle. Sans satisfaire les spécialistes d'Histoire Ancienne ou de Médiévale.

- dans l'histoire scolaire, l'événementiel prend souvent le dessus sur toutes les autres approches. Les civilisations extra-européennes, placées en fin de programme, n'ont pas eu davantage de succès que lors du programme Braudel appliqué et déshabillé après 1962.

 

- Entre 1981 et 2011, 8 ou 9 programmes d'histoire ont été expérimentés. La liberté pédagogique est sans cesse affirmée dans les textes, mais elle ressemble de plus en plus à une pure incantation. Les directives officielles se font de plus en plus pressantes (découpage horaire, documents d'accompagnement, textes patrimoniaux, sujets conseillés, questions ou approches stigmatisées - cf le schéma de la seigneurie).

Ne pourrait-on concevoir un jour des programmes qui permettraient de questionner l'histoire, d'exploiter le travail des historiens et donneraient de vrais choix de sujets aux enseignants et aux lycéens ? Aurait-on si peu confiance dans le métier des profs d'histoire ?


La Commune de Jacques Rougerie : http://www.commune-rougerie.fr/

Les photos mises en ligne par la Northwestern Library, le film de Peter Watkins...
http://clioweb.free.fr/dossiers/commune.htm

 

new-wash

source : http://digital.library.northwestern.edu/siege/docs/PAR00760.html

http://digital.library.northwestern.edu/siege/
 

Posté par clioweb à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,