25 mai 2017

La fabrique de la géo urbaine radicale

 

Cécile Gintrac, « La fabrique de la géographie urbaine critique et radicale », EchoGéo 39 | 2017
http://echogeo.revues.org/14901


- L’apport des sciences studies pour étudier la science en action
- Passer des courants de pensée aux communautés épistémiques

- Trois groupes se réclamant de la géographie urbaine critique
    Le GESP (Grupo de Estudos sobre São Paulo) un groupe de recherche marxiste-lefebvrien
    INURA (International Network for Urban Research and Action) : un altermondialisme urbain
    Kritische Geographie Berlin, la géographie critique hors les murs de l’université

- Redessiner la géographie critique urbaine
  . L’ancrage normatif des déclarations d’intention
  . Les fondements théoriques communs
  . Les savoirs produits
  . Transdisciplinarités
  . Contre le productivisme universitaire, pour des pratiques collectives
  . Un engagement politique à géométrie variable
- Conclusion


« Les groupes de géographie critique ... restent indéniablement peu visibles à l’échelle internationale »

« La géographie critique urbaine présente bel et bien un socle commun : un ancrage normatif assumé, des référentiels théoriques communs (Harvey, Lefebvre, Smith, Soja), une grille d’analyse de la ville centrée sur les formes de domination et le souci de penser l’engagement et les conditions de production de la recherche ».

Das cette science en train de se faire apparaît « un véritable souci réflexif et collectif du positionnement : quel engagement ? Quelle modalité de production de la recherche ? Quelle éthique de recherche ? La structure en groupe de recherche auto-organisé permet de poser ces questions, même si cela ne garantit pas toujours de trouver des réponses définitives ».


également sur le web

Villes contestées : pour une géographie critique de l’urbain,
Cécile Gintrac et Matthieu Giroud, Les Prairies ordinaires 2014
http://cybergeo.revues.org/26826

Villes contestées rencontre avec les auteurs 20.01.2015
http://cafe-geo.net/villes-contestees/

Occupy Gezi à Istanbul, Cécile Gintrac, 06.2013
de la contestation de l’urbanisme néolibéral à celle d’un Etat sécuritaire
http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/357/files/2013/06/Istanbul-1.pdf


.

Posté par clioweb à 09:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 juillet 2016

Echogeo - L’archéogéographie

 

L’archéogéographie : pourquoi ? Comment ?
Entretien avec Hélène Noizet (Paris 1) et Sandrine Robert (EHESS)
mené par Joelle Burnouf (Paris 1) et Laurence Gillot (Paris 7)
Echogéo 36-2016 - http://echogeo.revues.org/14633

extraits :
Qu’est-ce que la géographie pour vous ?
HN : « Pour moi, c’est d’abord un questionnement, qui vise à explorer la part spatiale du social - c’est ce qui m’intéresse-, dans une temporalité longue, historique »

34 - « Je suis pour la création d’un enseignement généraliste, « science du social », qui ne serait pas simplement une division des heures entre géographes, historiens, sociologues, mais la construction d’un vrai discours commun. Ce serait un atout face aux sciences dures. »

25 - HN et SR ont étudié avec un étudiant le paléoméandre de la Seine à Paris . Il est encore repérable dans le parcellaire urbain contemporain.


noizet-paleomeandre

Hélène Noizet, « Paris - Les relations entre la ville et le fleuve de l’Antiquité gallo-romaine au Moyen Âge central »,
Les Nouvelles de l’archéologie 125-2011 - http://nda.revues.org/1529

39 - « la problématique commune à l’archéologie et la géographie est l’espace et le social. Parmi les méthodes communes, l’analyse morphologique... Il y a le rapport au terrain qui est très fort, à l’observation, que nous partageons aussi depuis le début, et des sources communes comme la cartographie, la photo-interprétation. Nous nous retrouvons aussi autour des SIG. Les archéogéographes ont des méthodes spécifiques, comme, par exemple, la carte compilée... Aujourd’hui la barrière entre passé et présent me semble plus perméable ».



dossier « Archéologie et géographie » coordonné par Sandrine Robert
pour la revue L’Espace géographique, 2012
https://www.cairn.info/revue-espace-geographique-2012-4.htm

DULAC  - Jacques Lévy et Hélène Noizet, "Une rencontre spatio-temporelle"
EspacesTemps, Traverses, 07.10.2014
http://www.espacestemps.net/articles/une-rencontre-spatio-temporelle/

Projet européen « Archaeomedes » 1992-1999
http://www.cnrs.fr/Cnrspresse/Archeo2000/html/archeo09.htm
http://pratiq.huma-num.fr/Observatoire/Projects?ID=89


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 février 2013

Géographes et historiens

 

Les relations entre géographes et historiens : enseignement, didactique, épistémologie, recherche
débat entre Christian Grataloup, géographe, et Patrick Garcia, historien
http://echogeo.revues.org/13297

(voir également l'intro d'Alexis Sierra, La géographie et l’histoire : l’association de deux disciplines qui s’ignorent ?
http://echogeo.revues.org/13298

En géo, la didactique a servi de terrain d'expérimentation des approches novatrices, contre une géo universitaire déterministe. En histoire, pas de didactique, juste la scolarisation d'une histoire établie.

La rencontre entre la géo novatrice et l'histoire n'a pas eu lieu.
L’histoire est handicapée par sa méfiance congénitale de la théorie, et par l’empreinte nationalo-centrée de l’historiographie.

Peu de références croisées entre historiens et géographes, plutôt des sources communes, prises chez les sociologues, les philosophes et les anthropologues

CG : « c'est par ma faute qu'on a tendance, en France, à penser que la géohistoire doit se penser à l'échelle mondiale ».


également sur le web :
- Retour sur la création d'EspacesTemps (1975)
entretien avec Jacques Lévy réalisé par Karine Ginisty le 20 septembre 2010
« Le déséquilibre dynamique de la géographie a été l'élément décisif et il fut suivi d'un deuxième temps fondateur : la censure par l'ENS d'un article très critique, que j'avais écrit, portant sur le Dictionnaire de Pierre George (1970) ».
double allusion, à la déception devant une géo sclérosée et à la castagne avec Le Lannou.
http://www.carnetsdegeographes.org/carnets_debats/debat_01_02_Levy.php

- Christian Grataloup, Penser autrement l'histoire du monde
http://blog.passion-histoire.net/?p=9626

- Voir aussi la thèse de Yann Calbérac, Terrains de géographes, géographes de terrain, Lyon 2010
http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/55/14/81/PDF/these_calberac.pdf



Jacques Lévy, Pour une géographie scientifique.
Espaces Temps, 1, 1975. pp. 53-65
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/espat_0339-3267_1975_num_1_1_2902

Espaces Temps, les Cahiers (oct 1975-2004)
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/revue/espat

Une version en ligne existe depuis 2002 :
http://www.espacestemps.net/historique/


.


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,