29 décembre 2011

L’Ecole à contretemps

 

L’école à contretemps - 16 Mars 2011
Conférence d’Antoine Prost à Lodève, transcription par Sébastien Rome
http://blogs.mediapart.fr/edition/changer-les-rythmes-scolaires-lodeve/article/160311/l-ecole-contretemps

Les temps scolaires ont toujours été des temps sociaux ; les choix économiques et culturels ont souvent pesé plus lourd que la pédagogie et l’intérêt des élèves.

Pour Antoine Prost, les vacances concernent d'abord exclusivement le secondaire.
Au XIXe, les vacances d’été allaient du 15 août au 1er octobre. Il n’était pas question de foin et de travaux des champs, mais de sociabilité des classes dirigeantes, et notamment de chasse. Il n’y avait pratiquement pas de petites vacances, à cause du coût et de la lenteur des transports.
En un siècle, les vacances d'été vont remonter dans l'année.
En 1891 elles commencent le 1er août.
En 1912 : elles vont du 14 juillet au 1er octobre.
En 1959, les grandes vacances passent du 1er juillet au 15 septembre ( peu avant l’ouverture de la chasse).
L’industrie touristique s’en mêle en 1972, avec la création des (petites) vacances d’hiver par zones.
En 1986, le couple 7 semaines/2semaines est tenté mais aussitôt abandonné.

La situation est différente pour le primaire.
« Au XIXème, les enfants des paysans et des ouvriers vont en classe quand ils n'ont rien de mieux à faire. Ce qui est normal, en quelque sorte, ce n'est pas qu'ils soient en classe, c'est qu'ils soient ailleurs, occupés à aider leurs parents. La question n'est pas de savoir quand il faut leur donner des vacances, c'est de les faire venir ». La fréquentation scolaire est donc une bataille menée par les républicains.
Le jeudi sans classe n’a pas été inventé en 1882 ; il existe pour le primaire depuis 1858. C’est en 1972 qu’il est remplacé par le mercredi, pour équilibrer la semaine jusqu’au samedi midi (4 demi-jounées avant, 5 après). En 2008, Darcos impose la semaine de 4 jours, choisie alors par seulement ¼ des écoles.

Pour Antoine Prost, le volume horaire annuel est passé de 1128 h en 1939 à 840 en 2008. Réclamer un retour à des méthodes massivement répétitives est doublement contestable : elles ont montré leurs limites à la fin des années 1950 ; elles consomment un temps considérable dont l’Ecole d'aujourd'hui ne dispose plus.
AP aborde aussi l’organisation du travail dans la journée scolaire.

Au temps des vacances scolaires – Claude Lelièvre – blog Médiapart - 26/12/2011
http://blogs.mediapart.fr/blog/claude-lelievre/261211/aux-origines-des-vacances-scolaires

 

 

Posté par clioweb à 07:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,