13 novembre 2017

La chanson de Craonne

 


- La chanson de Craonne, Lhistogeobox 13.04.2017
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2017/04/la-chanson-de-craonne.html


refrain :

Adieu la vie, adieu l’amour,
Adieu toutes les femmes.
C’est bien fini, c’est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C’est à Craonne, sur le plateau,
Qu’on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés,
C'est nous les sacrifiés !

« La chanson de Craonneest aujourd'hui le morceau le plus connu et le plus enregistré de tous ceux nés de la Grande Guerre. Grâce aux travaux des historiens, et en particulier Guy Marival, nous en savons désormais davantage sur la genèse de cette chanson ».

« La Chanson de Lorette se réfère aux violents combats qui ont lieu en Artois, autour de Notre-Dame de Lorette, au printemps 1915. Le texte se stabilise en 1917. Un soldat parle dans son carnet d'une "Chanson moderne des sacrifiés" et note : "chanson cré[é] le 10 avril 1917 sur le plateau de Craonne".
La version transcrite par P. Vaillant-Couturier en 1934 est gravée sur disque en 1952 ».

L'article s'appuie sur l'ouvrage d'André Loez: "14-18. Les refus de la guerre. Une histoire des mutins" 2010]
André Loez met à mal l’image traditionnelle de Pétain, en particulier son rôle dans la résolution de la crise.
Pour lui, c'est moins une remobilisation volontaire qu'un délitement ordinaire qui explique la résolution des mutineries.


- La Chanson de Craonne  France 2 - "13h15" 43 minutes - 12.11.2017

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/13h15/13h15-du-dimanche-12-novembre-2017_2453074.html

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 mars 2015

L'histgeobox : l'histoire en chansons

 

hgbox-carte

 

« La chanson populaire est un support formidable pour aborder un lieu, un événement ou une époque »
affirme Julien Blottière dans un entretien autour du blog l'histogeobox.
http://www.acim.asso.fr/2013/01/julien-blottiere-presente-le-blog-collectif-lhistgeobox-entretien-avec-un-hybride-7/

Ce blog collectif, conçu et alimenté par un groupe d'enseignants a pour ambition d'enrichir l'HG scolaire en prenant appui sur la musique. Plus de 250 chansons sont étudiées et proposées comme des documents pour accompagner ou prolonger les questions au programme.

Parmi les plus consultées récemment, La chanson de Craonne, L'affiche rouge, La tondue, Le déserteur

En 2015, les derniers billets concernent les Enfoirés ( « La chanson des restos » 1986 et « Toute la vie » 2015), Michel Sardou, En revenant de la revue (1887),  « Beans, bacon and gravy » (crise de 1929)
Un planisphère permet de localiser environ 230 chansons.

La variété des styles traduit les choix des contributeurs : deep soul américaine, musiques britanniques, variété française, music-hall, hip-hop, etc.

Le programme d'HG en musique
http://bricabraque.unblog.fr/le-programme-dhg-en-musique/

Histoire terminale en musique
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2008/09/le-programme-dhistoire-de-terminale-en.html

Histoire première en musique
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2011/08/le-programme-dhistoire-de-premiere-en.html

Programme de seconde en musique
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2008/09/le-programme-dhg-de-seconde-et-de.html

HG en musique au collège
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2011/07/les-programmes-dhistoire-du-college-en.html


Plusieurs blogs individuels ou collectifs sont mentionnés lors de l'entretien.
Samarra, l'ex Lire Ecouter Voir présente Le Choix, Désirée et Alain Frappier, Un roman graphique pour penser les droits des femmes
http://samarrablog.blogspot.fr/

 

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 août 2012

Pussy-Poutine : 2-0

 

pussy-lib

La Une de Libération - 18.08.2012
de gauche à droite : Maria Alekhina, Ekaterina Samoutsevitch et Nadejda Tolokonnikova


en vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=ALS92big4TY


- L'affaire des Pussy Riots pose la question du lien entre le pouvoir russe et l'Eglise - Le Monde Russie - 22.08.2012
Beaucoup d'intellectuels critiquent la condamnation par la justice de la formation punk au moment où la police annonce de nouvelles poursuites contre d'autres membres du groupe
En se déhanchant dans la cathédrale Saint-Sauveur, Maria Alekhina, 24 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans et Nadejda Tolokonnikova, 22 ans ont touché à la composante essentielle de l'identité russe : l'orthodoxie.
http://www.lemonde.fr/russie/


.

.

 

 

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,