10 novembre 2016

Fred Turner : Le cercle démocratique

 

turner-cercle-scpo

Multimedia, global democracy & authoritarian individualism
conférence de Fred Turner le 8 nov 2016 à Sciences-Po Paris
http://livestream.com/sciencespo/events/6587564/videos/141346107
en tweets
http://toptwitter.com/fr/Fred-Turner


à l'occasion de la traduction de l'ouvrage
Le cercle démocratique Le design multimédia de la Seconde Guerre mondiale aux années psychédéliques
table des matières et intro en pdf, C&F éditions
http://cfeditions.com/cercleDemocratique/ressources/cercleDemocratique_specimen.pdf


Vers la 49e mn
:
A deeper irony in media history
the democratic surround of the 1940s (le cercle démocratique) avait pour but de contrer la tentation autoritaire, d'utiliser les médias au service de la démocratie
Facebook et Google tiennent aujourd'hui un discours équivalent.
« Soyez la personne que vous êtes et venez collaborer avec les autres » dit FB.

En fait, cela ne marche pas.
The trouble is the social media it didn't replace the earlier medias
Une nouvelle technologie ne remplace jamais la précedente, les technologies tendent à s'empiler.
Les medias sociaux interagissent avec les medias traditionnels. Une provocation de T. fait réagir sur Tweeter. Les réactions alimentent le contenu de FoxNews, dont les jugements à l'emporte pièce ont un écho sur Facebook. Une vision de droite s'installe, avec des techniques qui singent la proximité. Tout ceci génère des revenus publicitaires considérables.

Comment répondre ?
Par les médias sociaux ?
Par l'occupation des places ?
Avec le mouvent Occupy, nous avons les places et les coins de rue,
pendant ce temps, le Tea Party s'est organisé et peut espérer contrôler le Congrès.
Fred Turner plaide pour un combat politique concret, avec un engagement dans des structures qui peuvent soutenir l'évolution vers plus de démocratie.

turner-parks

Rosa Parks 1956. First day of legal bus integration
Le combat individuel peut avoir sa place, à condition de réussir à faire bouger les lois
(le boycott des bus a duré 381 jours).

 

Un compte rendu de l'ouvrage The democratic Surround dans La vie des idées 23.06.2014
http://www.laviedesidees.fr/Des-medias-de-masse-au-multimedia.html

Quel rapport entre le Bauhaus, l’anthropologie culturelle, le MoMA, les premiers happenings et la musique psychédélique ? Artistes (László Moholy-Nagy, John Cage), intellectuels (Gregory Bateson, Margareth Mead), philanthropes (Abby Rockefeller), conseillers et responsables politiques ont mis leur talent au service d'une démocratie culturelle utilisant les médias au service de la démocratie afin de contrer les régimes autoritaires.
L’ouvrage inscrit un projet (politique ?) de civilisation dans la matérialité des dispositifs artistiques et médiatiques qui le servent (expositions, exhibitions, happenings)



The Democratic Surround: Multimedia and American Liberalism from World War II to the Psychedelic Sixties

« The Democratic Surround is a dazzling cultural history that demonstrates how American intellectuals, artists, and designers from the 1930s-1960s imagined new kinds of collective events—different from Fascism’s crowds—that were intended to promote a powerful experience of American democracy in action. Drawing parallels across a wide set of venues—from MoMA’s Road to Victory and Family of Man shows of the midcentury period to the 1959 National Exhibition in Moscow to the Happenings of the 1960s counterculture, Turner challenges us to think about the lines between information, entertainment, art, and propaganda ».
http://fredturner.stanford.edu/books/the-democratic-surround/

intro
http://culturedigitally.org/wp-content/uploads/2014/02/Intro_Turner_9780226817460_web.pdf

Fred Turner and Clay Shirky 01.02.2014
http://www.publicbooks.org/interviews/the-democratic-surround-a-conversation-between-fred-turner-and-clay-shirky

Media in the Democratic State, By Jathan Sadowski, LA review of books 12.03.2014
https://lareviewofbooks.org/article/media-democratic-state/

Mattew D Linton 16.04.2015
http://www.matthewdlinton.com/2015/04/16/the-revolution-that-wasnt-review-of-fred-turners-the-democratic-surround/

 

En 2006, Fred Turner a publié
From Counterculture to Cyberculture Stewart Brand, the Whole Earth Network and the Rise of Digital Utopianism
Aux sources de l'utopie numérique : De la contre-culture à la cyberculture, Stewart Brand, un homme d'influence
(traduction en 2012 C&F éditions
http://cfeditions.com/utopieNumerique/

 

turner-cercle

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


06 janvier 2015

De la contre-culture à la cyber-culture

 

turner-books

From Counterculture to Cyberculture - Stewart Brand, The Whole Earth Network, and the Rise of Digital Utopianism, Chicago 2006
Aux sources de l'utopie numérique - De la contre-culture à la cyberculture, Stewart Brand, un homme d'influence, Paris 2012

A partir de la biographie de Stewart Brand, un passeur (cf Whole Earth Catalog, WELL, Wired), Fred Turner tire en 2006 un tableau des relations complexes entre choix technologiques, stratégie politique et systèmes idéologiques.

L'ouvrage a été traduit en 2012 par C&F éditions, 6 ans après la parution aux USA.
L'éditeur a mis en ligne le début du livre, dont la préface de Dominique Cardon
http://cfeditions.com/Turner/ressources/Turner_Specimen.pdf


Vidéo d'une conférence à l'EHESS en décembre 2014 :
http://www.canal-u.tv/video/ehess/vf_aux_sources_de_l_utopie_numerique_de_la_contre_culture_a_la_cyberculture.17472

Une lecture par Monique Dagnaud, La France, nouvel Eden des déçus de la Silicon Valley, Le Temps 13.03.2015
http://www.letemps.ch


Le séminaire DH a consacré une séance à l'ouvrage le 02.10.2013,
après une émission Place de la Toile en 2012.
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-de-la-contre-culture-a-la-cyberculture-2012-12-15
annonce : http://philologia.hypotheses.org/1256
La thèse de Fred Turner est forte : loin d’être neutre, la technologie serait en l’occurrence le véhicule d’une idéologie cohérente, à la fois libertaire et anti-autoritaire, libérale et « entrepreneuriale »
compte rendu http://philologia.hypotheses.org/1371

La sortie d'un ouvrage sur la propagande au service de la démocratie a incité l'auteur à venir à Paris.
Il est intervenu à deux reprises à l'EHESS :
le 18.12.2014 sur Stewart Brand et la contre-culture
le 16.12.2014 sur un ouvrage plus récent
The democratic surround : Multimedia and American Liberalism from World War II to the Psychedelic Sixties

Ce déplacement a suscité un regain d'intérêt dans les médias.
L'auteur a été invité par Sylvain Bourmeau (La suite dans les idées, 27.12.2014) :
un détail : le livre reste le meilleur moyen d'accéder à France-Culture.
http://www.franceculture.fr/emission-la-suite-dans-les-idees-2014-12-2


La contre-culture dans la Californie des années 1960 est à la source de la cyberculture.
Une branche sociale du mouvement hippie combat la politique de Nixon et la guerre du Vietnam.
Une branche artiste a l'aversion de l'Etat et des structures politiques ; elle veut transformer l'individu pour changer la société : communalisme (communautés hippies), éloge de la créativité individuelle, horizontalité, activité passant avant le statut (d'où l'anonymat sur internet) et appui sur les débuts de l'informatique (la souris d'Engelbart, le Whole Earth Catalog, les forums).

« En se débarrassant des instruments de la critique de la domination au profit de la recherche de l’authenticité, la gauche contre-culturelle a fait le lit des politiques de dérégulation » et de flexibilité voulues par les patrons du nouveau capitalisme digital.
Les nouvelles multinationales US bâtissent leur fortune sur l'exploitation commerciale des usages de l'internet et une connexion massive. Ce qui ne les empêche pas, dans leurs discours de promotion, de revendiquer des principes d’ouverture, de partage et d’autonomie portés par les pionniers (cf. Google).
Liberté d'expression, neutralité du réseau, circulation des savoirs, biens communs, la vigilance des internautes reste essentielle face aux tentatives de normalisation par les Etats et les multinationales US.

D. Cardon souligne d'autres sources dans l'essor de la cyberculture et du numérique :
- des expressions plus radicales de l’autonomie, comme le hacking, le cyberpunk et les mondes pirates
- des systèmes d’autorégulation méritocratiques se sont constitués au sein des collectifs techniques définissant les protocoles de communication de l’internet comme l’IETF et le W3C
- la production collective de biens communs immatériels qui s’est inventée dans le monde du logiciel libre et prolongée avec Wikipédia.


FredTurner-2013

Les publications de Fred Turner :
http://fredturner.stanford.edu/


Posté par clioweb à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,