26 mai 2010

Un sentiment de déclassement

- Les professeurs agrégés souffrent d'un sentiment de déclassement - Le Monde
Une enquête de la Société des agrégés souligne le malaise de l'élite enseignante du secondaire - Le rapport en pdf
Ceux qui se hasarderont à parcourir les 130 commentaires des internautes du Monde ne seront pas déçus du voyage... :-)
Les préjugés se portent bien et donnent l'impression de légitimer la casse de la formation professionnelle de ceux qui vont commencer dans le métier en septembre prochain.

.
La démolition de la formation professionnelle des enseignants préparait-elle le terrain à la privatisation ?
Lu cette publicité d'une boite à profs :
« Vous allez réussir le concours de juin 2010 et, dès le 1 septembre 2010, vous allez vous retrouver devant une classe sans avoir été préparé techniquement à faire ce métier. Or, prendre une classe en main sans formation est difficile, voire risqué ».

.
- Dans Libération Education,

. A l’école, Sarkozy rabâche son ordre (Véronique Soulé)
« Personne ne nie qu’il existe un problème de violence à l’école. Mais encore faut-il savoir de quoi on parle. Dans ses discours, le Président renvoie une image angoissante du climat scolaire et des établissements où les enseignants et les élèves arrivent la peur au ventre et où le prof n’ose pas fermer la porte pendant son cours. Durant les Etats généraux de la sécurité à l’école, les experts ont renvoyé une vision plus nuancée : la violence se concentre dans 10% des établissements, ont-ils souligné, des lycées pros ou des collèges de quartiers difficiles. Mais s’attaquer aux racines du problème, c’est prendre le risque de s’éloigner du thème sécuritaire qui séduit tant l’électorat »

. Sarkozy annonce des allocs rétroactives pour les élèves qui reviennent à l'école

- Les places et les chances,  François Dubet (Seuil-La République des idées) - CR dans Libération
« L’auteur compare deux conceptions. A côté de l’égalité des chances, très à la mode, il y a l’«égalité des places», centrée sur les positions des individus dans la société. «Il s’agit moins de promettre aux enfants d’ouvriers qu’ils auront autant de chances de devenir cadres que les enfants de cadres, explique François Dubet, que de réduire l’écart des conditions de vie et de travail entre les ouvriers et les cadres ».

rappel : 2 avril 2010 :  la conférence de François Dubet pour l'Association Démosthène.

.
- Les réseaux sociaux, proie facile des cybercriminels selon Le Monde technologies

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,