05 mai 2017

Hitler : la conquête du pouvoir

 

Plusieurs tribunes récentes font référence à la chute de la République de Weimar :

Ce que la France partage avec la République de Weimar doit éveiller notre vigilance
Dorothea Bohnekamp et Nicolas Patin, Le Monde 28.04.2017
http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/28/france-weimar

« L’année 2017 aura marqué l’agonie de l’antifascisme »
Jean Birnbaum, Le Monde 02.05.2017
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/05/02/antifascisme-trahi

citation de Léon Trotski : « Dans la lutte contre le fascisme,
nous sommes prêts à passer des accords pratiques avec le diable et avec sa grand-mère »

E Todd : « il n’y a pas de hiérarchie dans l’inacceptable entre Le Pen et Macron.
Entre la xénophobie et la soumission aux banques ».



berlin-1927a

Berlin le dimanche, dessin de Simplicissimus 1927
- Est-il passé sous des autos ?
- Non, il a rencontré des nationaux-socialistes
Bordas 1980 p 125

 

«... ilest faux de dire, comme on l’entend trop souvent,
que les nazis sont arrivés au pouvoir par la volonté populaire ou par le jeu de la démocratie.
Les campagnes se sont tenues dans un cadre de terreur, de violence
et sous le régime d’exception de l’article 48 ».
http://cincivox.wordpress.com/2016/10/17/non-hitler-nest-pas-arrive-au-pouvoir-democratiquement/
lien donné dans le premier commentaire de l'article La martingale d'EM
sur le blog d'André Gunthert http://imagesociale.fr/


Sur la violence des hitlériens en février et en mars 1933
billet sur L'incendie du Reichstag 27 février 1933
http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/03/01/34994933.html


- Elections en Allemagne, 1928-1933

Présidentielle avril 1932 :
Hindenburg 18,7 M (19,6%) / 19,4 M
Hitler 11,3 M (30,2 %) / 13,4 M
Thälmann : 5 M (13,7%) / 3,7 (10%)

http://fr.wikipedia.org/wiki/élection_présidentielle_allemande_de_1932

Législatives
mai 1928      0,8 M voix nazies (2,6 %)
sept 1930    6,4 M sur 35 M de votants (18,3 %)

juillet 1932  13,7 M sur 37,1 M (37,4 %)
nov 32        11,7 M sur 35,5 M (33,1 %)
mars 1933  17,2 M sur 39,6 M votants (43,9 %)
http://fr.wikipedia.org/wiki/élections_législatives_allemandes_de_mars_1933

sous la dictature hitlérienne, les élections ne sont plus libres.
nov 1933 - 43 M de votants, 92 % pour les candidats nazis (+ 8 % votes invalides)
mars 1936 - 741 députés nazis + référendum 99 % de oui
avril 1938 -  813 députés nazis + référendum 99,1 % de oui

- La marche d'Hitler vers le pouvoir et la dictature, Cercleshoah
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article255En 1923, Hitler a tenté de s’emparer du pouvoir par un putsch.
En prison, il rédige Mein Kampf
Au sortir de prison, il prépare la conquête du pouvoir en menant de front l’usage de la violence et de la propagande.
Le combat contre le traité de Versailles
et les conséquences sociales de la crise de 1929
expliquent largement ses succès électoraux après 1930


- Hitler au pouvoir : quels responsables ?
Dans le Hachette, 1ere, 1982, 4 pages (!) d'extraits de documents
http://clioweb.free.fr/dossiers/19-39/hitler-responsables1.jpg
http://clioweb.free.fr/dossiers/19-39/hitler-responsables2.jpg

1 - L'Allemagne entière séduite ?
2 - La gauche impuissante (lucide mais divisée)
3 - Des classes dirigeantes complices ?
1 - Des classes moyennes et des paysans ralliés ?


kpd-spd-pravda10031933

10 mars 1933 : La SD consentira-t-elle à lutter contre la bourgeoisie ?
L'Humanité 10.03.1933, p3 La Pravda sur l'appel du Komintern
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k404572m/f3.item

kpd1933-asi-larrere

- Les communistes allemands, responsables du nazisme ? Allons donc !
Mathilde Larrère, Arrêt sur images
http://www.youtube.com/watch?v=iUIzSVgLghQ

La division de la gauche a pesé, mais elle n'est qu'un des facteurs de la victoire des nazis.
Les militants ont débattu des causes de leur défaite.

Ils ont fait évoluer leur stratégie (Fronts populaires). Leurs analyses peuvent être citées.
Les patrons et la droite n'ont pas fait de mea culpa
Du coup, on ne parle plus de leur rôle pourtant important (financement du parti et des SA).



- W.S. Allen, Une petite ville nazie (Northeim/Thalburg)
http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/03/12/35037541.html

Northeim, en Basse Saxe compte en 1930 10 000 habitants.
La ville compte alors 37% d'ouvriers, 32 % de petits bourgeois (employés, ouvrieres qualifiés,
fonctionnaires, retraités), 27% de membres de la moyenne bourgeoisie et 4 % de grands bourgeois.
Le SPD est bien implanté et a fondé une coopérative regroupant 1275 familles.


Deux témoignages cités par WS Allen (Bordas Terminale, 1980)

http://clioweb.free.fr/textes/5nazisme.htm

. Kurt Zeisser, apprenti imprimeur, âgé de 13 ans en 1930,
raconte son adhésion aux jeunesses hitlériennes.
« Nous ne réfléchissions pas tellement à ce que nous faisions,
mais nous nous amusions bien
et nous avions le sentiment que nous étions importants ».

. Hans Leidler, ouvrier des chemins de fer
« Le parti (nazi) avait commencé par séduire certains hauts fonctionnaires
et avait ensuite descendu les échelons...
Il y avait souvent des discussions violentes et même des bagarres
...A la fin du printemps de 1932, on fit signer à tous les ouvriers socialistes
une décharge qui leur enlevait leur titularisation.
La plupart signèrent plutôt que de perdre leur place ».



.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


01 mars 2017

27.02.1933 : l'incendie du Reichstag

 

Reichstagsbrand

http://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_du_Reichstag


A Berlin, le Reichstag est incendié dans la nuit du 27 au 28 février 1933.
Les conditions de cet acte criminel sont débattues : acte du seul van der Lubbe ?
pleine responsabilité des nazis ? « Les hommes de Goering le laissèrent allumer un petit incendie
tandis qu’eux-mêmes inondaient les sous-sols d’essence » (Pierre Milza)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_du_Reichstag



Le 30 janvier 1933, Hindenburg nomme Hitler au poste de chancelier.
Le soir, les SA triomphent bruyamment dans les rues de Berlin.
Le 1er février, Hindenburg signe le décret de dissolution du Reichstag. Les élections sont prévues le 5 mars.
Le 4 février, un décret « sur la protection du peuple allemand » donne des pouvoirs étendus à Hitler.


Une intense campagne de propagande, soutenue par un apport de fonds considérable venant des industriels, est orchestrée par Joseph Goebbels. Le 10 février, devant une foule acquise, Hitler prononce un discours au palais des sports de Berlin.

La campagne électorale se déroule dans un climat de terreur.
Goering, ministre de l’intérieur en Prusse, embauche 50 000 membres de la SA, de la SS et du Stahlhelm comme auxiliaires de police.
Hitler interdit la parution de journaux qui critiquent son gouvernement. Les rassemblements publics sont interdits.  Les membres de la SA perturbent les réunions de leurs adversaires politiques et utilisent la violence contre tous les opposants au nazisme.

L’incendie du Reichstag sert de prétexte à une chasse aux communistes (KPD).
Les articles 114, 115, 117, 118, 123, 124 et 153 de la Constitution sont suspendus.
Une législation d'exception suspend toutes les libertés individuelles et confirme le règne de l’arbitraire : l’opposition est réduite au silence.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Incendie_du_Reichstag


Aux élections du 5 mars, les nazis et leurs alliés obtiennent 44 % des voix et un peu plus de la moitié des députés.
La gauche a recueilli 30 % des suffrages et 5 millions d’Allemands ont voté pour le KPD.
Les modérés (Zentrum et démocrates) maintiennent leurs positions avec 18 % des sièges.

L’annulation de l’élection des 80 députés communistes, le ralliement du Zentrum permettent à Hitler
d’obtenir la loi du 23 mars sur « la protection du Peuple et du Reich » (440 votes pour, 90 contre).
« Le suicide du Parlement » permet à Hitler d'établir sa dictature.
Il interdit tous les autres syndicats (2 mai) et tous les autres partis politiques (14 juillet).
Ses adversaires sont arrêtés et détenus dans des camps de concentration
(celui de Dachau ouvre dès la fin du mois de mars 1933).
Beaucoup d'Allemands fuient le pays, vers les démocraties en Europe ou aux USA.
source Bouillon & Sohn, Bordas 1982  + Istra première 1982


rappel : La conquête du pouvoir par Hitler et les nazis
http://clioweb.canalblog.com/archives/2017/05/05/35249857.html


.

.

 

23 juillet 2016

Tâche complexe et propagande

 

 

- Une tâche complexe proposée en histoire a été retirée des liens du site académique de Bordeaux.
L'activité proposait à des collégiens de troisième d'exploiter deux ensembles de documents
afin de rédiger deux textes de propagande datés du 24 novembre 1942, 
soit un discours destiné à Hitler, soit un article dans un journal soviétique.
L'exercice avait été mis en ligne en novembre 2014.

 

taco-24111942

- Sur la tâche complexe :
http://disciplines.ac-bordeaux.fr/histoire-geo/?id_category=20&id_rubrique=67
autres exemples dont  : Un point sur la bataille de Stalingrad le 24 janvier 1943
http://disciplines.ac-bordeaux.fr/histoire-geo/?id_category=20&id_rubrique=61&id_page=382
http://tinyurl.com/zu36rs3

26.06.2014 : http://clioweb.canalblog.com/tag/complexe


- Dans la peau de Goebbels : halte à la didactique low cost, Aggior 22.07.2016
Un cas de dysfonctionnement signalé sur tweeter par RV et analysé par Laurence de Cock
http://aggiornamento.hypotheses.org/3404

- « Des élèves de 3e dans la peau d’un nazi ? » APHG 22.07.2016
http://www.aphg.fr/l-association/communiques-et-motions/article/des-eleves-de-3e-dans-la-peau-d-un-nazi

- sur la scénarisation et et la gamification
le commentaire d'un collègue formateur (sur neoprofs)
http://tinyurl.com/hq7hnst


Quand l'Académie de Bordeaux propose aux collégiens d'écrire un discours antisémite pour Hitler
LeHuffPost 22.07.2016
http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/22/academie-de-bordeaux-discours-antisemite-hitler-education-nationale-collegiens_n_11131380.html

Bordeaux: le rectorat supprime un exercice "maladroit"
Le Figaro 22.07.2016
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/07/22/97001-20160722FILWWW00120-bordeaux-le-rectorat-supprime-un-exercice-maladroit.php


.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 octobre 2015

Des soldats noirs face au Reich

 

soldatsnoirs

Des soldats noirs face au Reich : les massacres racistes de 1940
dir. Johann Chapoutot  et Jean Vigreux
http://www.puf.com/Autres_Collections:Des_soldats_noirs_face_au_Reich


Ecouter Johann Chapoutot dans la Fabrique du 26.10 à partir de la 29e minute
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-des-soldats-noirs-face-au-reich-ed-puf-et-la-revue-geneses-numero

179 000 soldats ont été mobilisés , dont 40 000 en métropole.
17 000 meurent pour la France dont 3 000 massacrés par les nazis
Chasselay témoigne de ce déchainement de haine et de violence de la 3e Waffen SS Totenkopf
http://fr.wikipedia.org/wiki/3e_Panzerdivision_SS_Totenkopf


Des soldats noirs face au Reich : les massacres racistes de 1940
table des matières :


La Force Noire : mythes, imaginaires et réalités, par Julien Fargettas
La Force noire, aux origines de l'expression - Les tirailleurs sénégalais au service de la France - Devenir tirailleur - Combattre - Crimes de guerre - Les Français et les tirailleurs - Mémoires et reconnaissance

Le nazisme et les noirs : histoire d'un racisme spécifique, par Johann Chapoutot
Généalogie d'un racisme anti-Noir - Grande Guerre et occupation rhénane : la catalyse du racisme anti-Noir - Un racisme anti-Noir classique ? - Noirs, Slaves et Juifs

Les massacres de prisonniers noirs par l'armée allemande en 1940, par Raffael Scheck
Les faits - Les ordres et lois - Comment expliquer les massacres ? - L'importance de la propagande anti-Noir pour le régime nazi - Les enquêtes juridiques

Une étrange captivité : le trajet des prisonniers de guerre coloniaux et nord-africains après 1940, par Raffael Scheck
Le premier transfert en Allemagne - Les prisonniers de couleur en France - Le deuxième transfert en Allemagne

La nazification de la Wehrmacht durant la campagne de France (1940), par Claire Andrieu
Un produit croisé du militarisme prussien et du national-socialisme - Les prudences de la Wilhelmstrasse, 1940-1942 - La politique de répression menée par les tribunaux de la Wehrmacht, 1940-1941 - Le traitement nazi des prisonniers de guerre de l'armée française, 1940-1941

Le 11 novembre 1943 et la mémoire du massacre de Clamecy, par Jean Vigreux
Retour sur les événements tragiques de juin 1940 - Le 11 novembre 1943 à Clamecy : une mobilisation générale. 

« Les Allemands réservent un traitement particulièrement dur aux soldats noirs, dont des centaines sont abattus sommairement (à Airaines les 6 juin, Erquinvillers le 10 et surtout Chasselay près de Lyon avec le massacre de 188 Européens et Africains du 25e RTS). L'historien américain Raffael Scheck dénombre à partir des archives militaires environ 3 000 tirailleurs assassinés de la sorte »

208. C.A.M.P.: Hosties noires - L'histogeobox 2010
http://lhistgeobox.blogspot.fr/2010/05/208-camp-hosties-noires.html


.

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

24 octobre 2015

Netanyahou, Hitler et le mufti

 

- Les nouveaux nazis de Netanyahou, Elie Barnavi, i24news.tv 21.10.2015
http://i24news.tv/fr/opinions/89747-151021-netanyahou-fait-de-l-histoire

« Ainsi parla Benyamin Netanyahou, le Premier ministre de l’Etat juif, devant le 37e Congrès sioniste réuni en sa capitale, Jérusalem: « Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs à l'époque, il voulait les expulser ». Hadj Amine al-Husseini est allé voir Hitler [en novembre 1941] et lui a dit: « Si vous les expulsez, ils viendront tous en Palestine ». Hitler lui a demandé : « Que dois-je en faire alors ? »  Et le mufti lui a répondu : « Brûlez-les ».

« ... cette fois, Netanyahou atteint des bas-fonds où même ses pires adversaires n’imaginaient pas qu’il pût plonger... il offre un cadeau inespéré aux négationnistes de tout poil : si lui le dit, c’est que c’est vrai, Hitler n’est pas si coupable que cela. Cette fois, il dédouane du même coup tout ce que l’Europe compte d’extrême-droites plus ou moins nostalgiques du fascisme, voire du nazisme »


- Netanyahu’s fairytale about Hitler and the mufti is the last thing we need, Tom Segev, The Guardian 21.10.2015
http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/oct/21/netanyahu-faitytale-hitler-mufti-holocaust


- Pour Nétanyahou, « Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs » - Libération 21.10.2015 - avec l'aide de NM -

« Plusieurs autres personnalités accusent le Premier ministre de «raconter n’importe quoi parce qu’il est aux abois» et «d’absoudre Hitler pour de basses raisons de politique politicienne». Quant à Tom Segev, l’un des historiens les plus sérieux de l’Etat hébreu, il qualifie les propos du Premier ministre d’«absurdes».
http://www.liberation.fr/planete/2015/10/21/pour-netanyahou-hitler-ne-voulait-pas-exterminer-les-juifs_1407762
http://www.liberation.fr/planete/2015/10/21/l-allemagne-insiste-sur-sa-responsabilite-dans-la-shoah-apres-des-propos-de-netanyahu_1407834


« Si certains Arabes, pour des raisons variées, ont soutenu le régime nazi, d’autres, et en plus grand nombre, ont pris parti pour les Alliés et se sont élevés contre l’antisémitisme ».
http://www.laviedesidees.fr/Hitler-les-Arabes-et-les-Juifs.html


- « Le Proche-Orient était tout à fait extérieur aux plans d’Adolf Hitler », Christian Ingrao, Le Monde 22.10.2015
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/10/22/christian-ingrao-le-proche-orient-etait-tout-a-fait-exterieur-aux-plans-d-adolf-hitler_4794851_3218.html


.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


12 juin 2015

DNB 2015 Rochambeau

 

Le sujet histoire-géo-ec du DNB
http://www.rochambeau.org/uploaded/PUBLIC_PAGES/EXAM/DNB/SUJET_HISTOIRE-GEOGRAPHIE_DNB_2015.pdf

dnb2015-affiche-h

Questions :
Nommez le personnage principal représenté sur ce document
et indiquez le fonctions qu'il exerce à partir de 1933 (2 lignes)

Décrivez le document puis expliquez le lien entre le slogan et la façon dont le document est composé (8 lignes)
Identifiez une caractéristique du régime nazi présente sur le document (3 lignes)
Quels sont la nature et l'objectif de ce document (3 lignes)


« L’étude » de l’affiche nazie est une partie du sujet ; elle semble être dans les clous du DNB actuel : « nommer, identifier, décrire, expliquer, nature et objectif du document ». Pourtant, ce type de sujet soulève de nombreuses questions qui suggèrent une marge importante entre certains collègiens et certains lycéens.

Pourquoi n'avoir donné aucune précision sur la date précise et le contexte de l'affiche ?
Pourquoi ne l'avoir pas replacée dans l'installation de la dictature par Hitler (usage d'une violence systématique, suppression de la liberté d'expression, interdiction des autres partis et syndicats, opposants contraints à l'exil ou emprisonnés dans les camps...) ?
Pourquoi aucune question sur l'attitude réelle des Allemands face à l'hitlérisme ? 
Si la reproduction était de meilleure qualité, que pourrait-on dire de ceux qui sont présents dans ce montage graphique ?
Pourquoi aucune question sur les techniques utilisées par la propagande en politique ?

Quel est l'intérêt intellectuel d'un tel exercice pour une lecture historienne du passé ?
Quel est son intérêt pour une formation civique ?
Pourquoi un écart si important entre l'histoire enseignée au quotidien dans les classes,
et les sujets pensés pour l'épreuve terminale par des profs choisis par la hiérarchie ?

Le DNB se réduit-il en histoire à une simple paraphrase d'un document,
y compris quand il s'agit d'une propagande qui a mené des millions d'hommes à la mort ?
L'histoire scolaire n'aurait-elle plus l'ambition de questionner le passé et d'expliquer les actions de nos prédécesseurs ?


Le web aurait permis de situer l'affiche : "23. A 1934 referendum poster. The text: “Führer, we follow you.” "
Le 1er août 1934, la veille de la mort d'Hindenburg, une "loi" nazie établit le cumul par Hitler des fonctions de chancelier et de Président du Reich.
Un plébiscite est organisé le 19 août 1934 pour conforter cette décision.

Un article de Wikipedia indique la question, donne les résultats et fournit un lien vers la Digithèque de Perpignan
La question : « Allemands et Allemandes, approuvez vous les dispositions prévues par la loi ? »
(38,4 M d'Allemands votent oui (90% des exprimés), 4,3 votent non (10 %), 900 000 bulletins sont nuls
http://fr.wikipedia.org/wiki/Plébiscite_du_19_août_1934

hitler-propa1934

Version avec typographie en couleur de l'affiche de propagande donnée au DNB
23. A 1934 referendum poster. The text: “Führer, we follow you.” Courtesy of Dr. Robert D. Brooks.
http://www.bytwerk.com/gpa/posters/ja2.jpg
http://www.bytwerk.com/gpa/posters2.htm


La propagande existe aussi sous une autre forme (source NM) :

dnb2015-affiche-h2

Führer Nous te suivons, Tous disent Oui
photomontage en vue du référendum-plébiscite du 19 août 1934
sur le site http://www.dhm.de/lemo/bestand/objekt/pl007052

 

        naz1


         naz2

deux détails de l'affiche précédente


La lecture officielle du programme de 3eme

« Si la place et le rôle du dictateur sont des points communs des deux systèmes, Staline est très présent et très directif alors que Hitler laisse une grande marge de manœuvre. Le nazisme se caractérise par la fonction charismatique du chef à la mission « héroïque »...

« En Allemagne, les succès électoraux qui facilitent l’accession d’Hitler au pouvoir, et le nombre des adhérents aux organisations nazies, témoignent d’un soutien important de la population. Toutefois, on ne peut pas parler pour autant d’une adhésion systématique à la vision nazie du monde ».  
http://eduscol.education.fr/cid60611/ressources-pour-la-classe-de-troisieme.html

Un prof d'HG n'aurait-il pas une formation suffisante pour enseigner l'histoire du nazisme
sans avoir à tenir compte de ces résumés à la formulation pour le moins contestable ?


D'autres affiches de propagande sur le site de Randall Bytwerk, German Propaganda :
1 - Nazi Propaganda
2 - Marxist Propaganda in East Germany 1949-1989
http://research.calvin.edu/german-propaganda-archive/index.htm

(Calvin College is a liberal arts college in Grand Rapids, Mich.
Le CC « prepares students to be Christ’s agents of renewal in the world » :-):-)
« Through rigorous academic study and intentional Christian community, you will learn to think deeply... »)


Voir ou revoir Education for death,
le nazisme vu par Hollywood (Clyde Geronimi,1942)
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/roffat.htm

.

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 mai 2015

Des Allemands contre Hitler

 

- La Résistance allemande à Hitler,
Johann Chapoutot, La marche de l'histoire 30.04.2015
http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-lhistoire-la-resistance-allemande-a-hitler-0
(avec une liste d'ouvrages, et la distinction entre la résistance civile au quotidien et la résistance organisée, entre l'analyse communiste ou socialiste et les choix des nationalistes ou des pasteurs de l'église confessante)
Au temps de la guerre froide, la RDA et la DFA ont deux lectures divergentes de ces Résistances.


- La Rose Blanche, la résistance des étudiants allemands, Cercleshoah
avec une sélection d'ouvrages et de sites web
sur les mouvements de résistance allemande au nazisme
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article215

- La page Allemagne nazie,
http://clioweb.free.fr/camps/allnazie.htm

La résistance allemande à Hitler
http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=65
German Resistance to Hitler, USHMM
http://www.ushmm.org/wlc/en/article.php?ModuleId=10005208

 

- German Resistance to Nazism
(16. Historiography)
http://en.wikipedia.org/wiki/German_Resistance_to_Nazism

- Résistance allemande au nazisme
http://fr.wikipedia.org/wiki/Résistance_allemande_au_nazisme

Elise et Otto Hampel (Hans Fallada, Seul dans Berlin)
http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/02/07/26353627.html

European Resistance Archive : http://www.resistance-archive.org/en/resistance

 

scholl

Hans Scholl, Sophie Scholl, Christoph Probst - cercleshoah.org
La Résistance des étudiants allemands au nazisme,
La Rose blanche.
http://clioweb.canalblog.com/tag/sophiescholl

http://de.wikipedia.org/wiki/Sophie_Scholl
http://en.wikipedia.org/wiki/Sophie_Scholl

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

01 juillet 2013

DNB : L'histoire par l'image ?

 

h-nur1

A gauche, une photo donnée au DNB : "Photographie prise pendant le Congrès du parti nazi à Nuremberg en 1938";
la source mentionnée est "L'histoire par l'image, http://www.histoire-image.org" - Google images

« Adolf Hitler salué par des jeunesses hitlériennes au Congrès du parti nazi à Nuremberg »
ANONYME - © Keystone / Eyedea  précise l'histoire par l'image
http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=423#i2


L'analyse de l'histoire par l'image poursuit :
« une seconde photographie qui représente Hitler salué par des organisations hitlériennes lors d’un congrès du parti nazi à Nuremberg, en novembre 1938. Des rangées de garçons et de filles aux visages enthousiastes, serrés les uns contre les autres, tendent comme un seul homme leur bras droit vers le Führer »
http://www.histoire-image.org/pleincadre/index.php?v=1938&w=1938&d=1&i=423&id_sel=687

La première rangée, ce sont des adolescents.
Mais même avec une définition limitée, la foule ne semble pas composée seulement de jeunes. Les moustaches ne manquent pas.
Avec une telle définition et une qualité médiocre d'impression, peut-on vraiment faire la différence entre garçons et filles en uniforme ?

Question du DNB : Qui est l'homme debout dans la voiture ?  (1 point)
Un prof note que l'on demande d'identifier un individu photographié de dos


h-nur2

Hitler est nu tête dans cette autre photographie (à gauche) où le premier rang est un peu moins jeune
http://histoireontheway.blogspot.fr/2011/03/sujet-brevet-lallemagne-nazie.html - Google images


L'histoire par l'image analyse d'abord une autre photo :
Adolf Hitler et des S.A. à la Maison brune de Munich.
ANONYME
© Collection Roger-Viollet
http://www.histoire-image.org/pleincadre/index.php?i=423&id_sel=undefined

Photo anonyme, mais l'analyse précise, sur le même écran :
« Une photographie de Heinrich Hoffmann (1885-1957), ami personnel et iconographe attitré de Hitler, montre ainsi ce dernier entouré d’une quarantaine de jeunes S.A. (leur jeunesse est relative) venus de toute l’Allemagne à la Maison brune de Munich, en 1932. Une légende accompagne cette image – « Comme leurs yeux brillent, lorsque le Führer est tout près d’eux ! »»

ima-naz

Autre détail :
Non disponible - Le site l'histoire par l'image donne le commentaire, mais pas l'image :-):-)
http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?analyse_id=423

 

Hitler-SA-1932

La photo, il faut la chercher ailleurs (merci Google images)
là, sur le site de Miles Hodges, un professeur britannique :
http://www.kingsacademy.com/mhodges/03_The-World-since-1900/06_Dictatorship/pictures/ELS-115_Hitler+SA-men+youth_Munich.jpg
http://www.kingsacademy.com/mhodges/index.html
ou là
http://examenjuin.skyrock.com/462812574-Les-jeunesse-hitleriennes-Renaud-6E.html
ou
Hoffmann Heinrich (1885-1957), Hitler entouré de S.A. et d'une foule fascinée au Kasino des Braunen Hauses à Munich
http://photo.rmn.fr/cf/htm/PrintableThumb.aspx?Base=SEA&Box=&E=2K1KTSGCHWHWH&Pass=&TTitle=&New=T&Page=1&DocPerPage=200

helnwein-epiphanyII

Gottfried Helnwein, Epiphany II, Adoration des bergers, 1998
Gottfried Helnwein et le Nazisme, Galia Fischer U. Paris1, 2003
http://www.helnwein.fr/texte/selected_authors/artikel_1571.html



L'école n'apprend pas à voir
, clamait naguère Pierre Rosenberg.

Si l'on faisait bouger le droit scolaire des images,
si l'on utilisait pleinement les technologies disponibles aujourd'hui,
les professeurs d'histoire et leurs élèves pourraient peut-être travailler plus efficacement.

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 avril 2012

Thomas Weber, Hitler's First War


 firstwar
source : History Today

Thomas Weber, Hitler's First War 
La légende du " caporal Hitler " démontée. Des archives militaires révèlent que le futur Führer n'a pas été, en 1914-1918, le héros qu'il prétendit - André Loez, Le Monde des livres - 20.04.2012

Hitler caporal ?
dans Le Monde des Livres,
André Loez présente l'ouvrage de Thomas Weber, Hitler 's First War (La Première Guerre d'Hitler).
Voir aussi un entretien avec History Today.


Pour la propagande nazie, la Grande Guerre aurait été fondatrice du rôle politique d’Hitler.
Les archives militaires semblent mettre à mal cette vision fabriquée par la propagande nazie (et colportée par certains historiens très sérieux) : combattant ou agent de liaison, camaraderie ou solitude...

Thomas Weber suggère qu’Hitler a largement reconstruit son rôle dans 16e régiment d'infanterie de réserve bavarois. Il fut agent de liaison régimentaire. Il n'eut pas d'hommes sous ses ordres. Même s'il reçut deux blessures légères, il ne fut pas un combattant des tranchées. « Hitler’s job as a dispatch runner for regimental HQ, as opposed to that of a battalion or a company, was not nearly as dangerous as claimed: none of the dispatch runners of regimental HQ with whom Hitler served in 1915 was killed doing their job ». Il ne fut jamais proposé pour une promotion. Il ne dut pas ses décorations à des exploits militaires mais à sa proximité avec ses supérieurs.

« En faisant la biographie collective de leur régiment, Thomas Weber montre justement toute la distance entre ces combattants résignés, prompts à fraterniser avec les Britanniques, peu touchés par l'antisémitisme, et l'estafette taciturne qui se prétendra leur porte-parole ».

L'ouvrage incite aussi à relativiser fortement la vision dominante, après Kennan, d'une Grande Guerre matrice des violences du XXe et de la brutalisation consentie... « For George F. Kennan, the First World War was the ‘seminal catastrophe’ of the 20th century. I’m convinced it was a catastrophe for Eastern Europe, but I’m not sure it was the ‘seminal catastrophe’ of the 20th century for Germany or for Hitler, in the sense that the First World War really planted the seeds of all subsequent problems and disasters in German history »

Mais les historiens savent que dans la société, les idées fausses durent longtemps et circulent davantage que leurs travaux les mieux étayés.


Lire également l’entretien donné par Thomas Weber à Paul Lay pour History Today
Il y présente ses deux premiers ouvrages :
- Lodz Ghetto Album (2004), looked at the Holocaust photo collection of the Jewish photographer Henryk Ross
- Our Friend ‘The Enemy’: Elite Education in Britain and Germany Before World War One (2007) (Oxford et Heidelberg)
http://www.historytoday.com/blog/2011/09/interview-thomas-weber-hitlers-first-war

weber

Thomas Weber - source : History Today


La légende du " caporal Hitler " démontée - Le Monde des Livres 20.04.2012

Des archives militaires révèlent que le futur Führer n'a pas été, en 1914-1918, le héros qu'il prétendit
La Grande Guerre fut pour Adolf Hitler, engagé volontaire en août 1914, l'expérience fondatrice de son existence. C'est du moins ce qu'il en a dit, évoquant dans Mein Kampf son ardeur au combat ainsi que les souffrances et les partages de la vie du front. Cette vision du dictateur en combattant ordinaire et exemplaire reste une figure obligée de tous les ouvrages qui lui sont consacrés. Dans la dernière décennie, bon nombre d'historiens ont encore forcé le trait, cherchant dans le premier conflit mondial et la " brutalisation " qu'il aurait suscitée chez les combattants du rang l'une des clés d'explication du nazisme. La trajectoire d'Hitler semble précisément illustrer cette idée d'une continuité entre les violences des deux guerres mondiales. C'est l'ensemble de ces lieux communs historiques que le travail approfondi de Thomas Weber conduit à repenser.

Il montre sans équivoque que les prétendus faits d'armes du " caporal Hitler " sont des fabrications formulées après le conflit avant d'être reprises sans critique par ses biographes, y compris dans le monumental travail d'Ian Kershaw (Flammarion, 2 vol., 1998 et 2000). Sur son parcours au 16e régiment d'infanterie de réserve bavarois en 1914-1918, les révisions sont décapantes : non, Hitler ne fut jamais caporal, ni même proposé pour une promotion durant ses quatre années de guerre. Il ne dut pas ses décorations à des exploits militaires mais à sa proximité avec ses supérieurs. Surtout, même s'il reçut deux blessures légères, il ne fut pas un combattant des tranchées. Son rôle d'agent de liaison régimentaire l'amenait en réalité à porter des messages d'un état-major à l'autre, et très rarement en première ligne, comme l'expliquait en 1932 un soldat l'ayant côtoyé : " N'importe lequel d'entre nous, dans les tranchées, aurait donné ses yeux pour échanger sa situation avec celle du héros Hitler, même pour une période de huit jours. (...) Il était séparé du front par une zone tampon d'une dizaine de kilomètres. "

Documents gênants
L'intérêt du livre ne tient pas qu'à ces réévaluations, rendues possibles par le recours, parfois répétitif, à une masse d'archives régimentaires jamais exploitées. Il montre combien cette carrière militaire fut un enjeu pour la propagande nazie, soucieuse de faire disparaître les documents gênants comme de mettre en scène de prétendus liens de camaraderie entre Hitler et les autres soldats. En faisant la biographie collective de leur régiment, Thomas Weber montre justement toute la distance entre ces combattants résignés, prompts à fraterniser avec les Britanniques, peu touchés par l'antisémitisme, et l'estafette taciturne qui se prétendra leur porte-parole.
Certaines de ses analyses restent discutables, en particulier pour l'immédiat après-guerre. Mais il rappelle utilement que les figures individuelles, fussent-elles les plus exceptionnelles, gagnent à être replacées dans leurs cadres sociaux.

Thomas Weber, Hitler's First War  (La Première Guerre d'Hitler)
traduit de l'anglais par Michel Bessières, Perrin, 518 p., 25 €.
CR par André Loez, Le Monde des Livres, 20.04.2012

André Loez a publié 14-18, les refus de la guerre. Une histoire des mutins (Gallimard, 2010)
http://crid1418.org/a_propos/biobiblio/loez_bb.htm


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 février 2012

La loi de Mike Godwin

 


- Le débat politique vire-t-il au point Godwin ?
http://www.slate.fr/lien/26279/debat-politique-point-godwin


- Mike Godwin's law : « As an online discussion grows longer, the probability of a comparison involving Nazis or Hitler approaches »
http://en.wikipedia.org/wiki/Mike_Godwin
 

- Comme Godwin en France
Par André Gunthert - 18 août 2010
http://culturevisuelle.org/icones/1029

Maître Eolas a heureusement rappelé le sens de cette blague signifiant la fin de toute discussion argumentée sur un forum ou en commentaire, lorsqu’un intervenant use hors de propos de la reductio ad hitlerum.

Le point Godwin est une sanction du hors-sujet et de l’épuisement du dialogue, mais en aucune manière l’interdiction de mentionner telle période ou tel personnage. [...] On peut regretter que le spectre des références utilisées soit si mince - Hitler ou Staline étant venus prendre la succession de Néron ou Caligula dans la galerie des monstres du folklore historique -. Mais l’appel à la modération en matière d’analogie historique ne semble pas un impératif très réaliste. La raison du recours à ce procédé est bien la production d’un raccourci frappant, sorte de coup de poing du discours, qui mobilise par définition les exemples historiques les plus marquants –l’allusion érudite à un épisode peu connu risquant fort de tomber à plat ».

- Atlantico et le point Godwin
André Gunthert - http://culturevisuelle.org/totem/1593
 

- Le Point Godwin : Cette géniale invention du Net !
http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/04/30/

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,