02 octobre 2017

Sensible Moyen-Age

 

Amours et colères médiévales
par Didier Lett La vie des idées, 17.05.2017
http://www.laviedesidees.fr/Amours-et-coleres-medievales.html


À propos de : Damien Boquet et Piroska Nagy, Sensible Moyen Âge.
Une histoire des émotions dans l’Occident médiéval, Seuil

Étudiant le répertoire des émotions au Moyen Âge,
deux historiens montrent l’importance de la vie affective
dans la construction du sujet et des relations sociales


.

 

Posté par clioweb à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


01 octobre 2017

Centenaire de la Révolution russe

 

« L’embarrassante mémoire de la Révolution russe »,
Korine Amacher,  La Vie des idées , 14.04.2017
http://www.laviedesidees.fr/La-memoire-encombrante-de-la-Revolution-russe.html

« à analyser la longue liste des événements – expositions, publications, conférences, tables rondes, projets de recherche, événements mémoriels, films, documentaires – qui ont été approuvés par le comité d’organisation du centenaire de la Révolution, on se dit qu’à défaut de réconcilier une société russe aujourd’hui profondément divisée, l’année 2017 enrichira notre vision de la Révolution de 1917 »

à suivre, dans les semaines qui viennent
les lectures du centenaire de la prise du pouvoir par les Bolcheviks.



.

 

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mars 2017

MZF - Les luttes et les rêves

 

Déborah Cohen, « Les oubliés du roman national », La Vie des idées 24.03.2017.
http://www.laviedesidees.fr/Les-oublies-du-roman-national.html

à propos de l'ouvrage de
Michelle Zancarini-Fournel, Les luttes et les rêves.
Une histoire populaire de la France de 1685 à nos jours
, La Découverte, 2016


« L’histoire populaire instaure non seulement un autre rapport aux sources et aux acteurs du passé, mais elle exige une autre narrativité, plus vivante, attachée à transmettre les émotions des acteurs et la complexité de leurs motivations (cf. Howard Zinn, E. P. Thompson, E. Hobsbawm, Marcus Rediker). Elle propose un pas de côté par rapport à l’histoire officielle, une histoire qui occulte, transforme ou oublie...
Elle présente le rôle des dominés, mais aussi le jeu des dominants avec la loi.

- Une subjectivation des identités sociales et politiques. Cette histoire s’écrit d’abord à partir de figures individuelles... « on voit des êtres en action pour changer leur vie, ou cherchant des espaces de liberté au sein de l’oppression... »

- Comment luttent les hommes et les femmes ?
La lutte est celle des associations (pour le Droit au logement par exemple), des coordinations (d’infirmières ou de ruraux) et mouvements (de sans-papiers). La violence existe, mais elle apparaît comme un dernier recours...

« La lutte se nourrit aussi de la mémoire des luttes passées. Dans les émeutes des campagnes du Nord et de l’Ouest en 1816-1817, ce sont les principes révolutionnaires que l’on entend. En Algérie la poésie indigène a conservé le souvenir précis des « enfumades » de 1844-45. La mémoire des communards, celle des grèves de mineurs en 1948, celle de Charonne pour le PCF, continuent de se transmettre dans les familles ou les collectifs militants, malgré leur occultation par l’histoire française officielle ou, comme c’est le cas pour les luttes du Larzac, malgré la pétrification dans un écomusée. La grande fresque que livre aujourd’hui Michelle Zancarini-Fournel participe aussi de la préservation d’une mémoire vivante, susceptible d’armer les luttes à venir »

Une biblio générale semble en ligne sur le site de l'éditeur (format calameo)
http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Les_luttes_et_les_r__ves-9782355220883.html

 

.
.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 août 2016

La Barricade renversée

 

barricades1848-stmaur

Barricades rue Saint-Maur. Avant l’attaque, 25 juin 1848.
Daguerréotype par Thibault, musée d’Orsay

article : Olivier Ihl, « Dans l’œil du daguerréotype »,
Études photographiques, 34 | Printemps 2016
http://etudesphotographiques.revues.org/3597

 


Olivier Ihl, La Barricade renversée. Histoire d’une photographie, Paris 1848, Éditions du Croquant

compte rendu Adèle Cassigneul, La Vie des idées , 15.07.2016.
http://www.laviedesidees.fr/Le-Paris-des-barricades.html

Par les comparaisons faites avec les versions gravées des photos et avec d’autres images des mêmes événements (lithographies, huiles sur toile, gouaches), l’historien marque son souci de mettre en valeur la photographie comme médium « constitutivement historique »

« Mais cette instabilité ontologiquement photographique n’est jamais réellement questionnée dans l’essai.
La photographie et ses ambivalences restent impensés ».


ihl-barricade

 

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 octobre 2015

Carlo Ginzburg : La notion de vérité

 

La notion de vérité fait partie de nous »
Entretien avec Carlo Ginzburg par Ivan Jablonka , La vie des idées, 23.10.2015
http://www.laviedesidees.fr/La-notion-de-verite-fait-partie-de-nous.html


rappel : La longue durée à la loupe, 4 conférences au Collège de France, mai 2015
http://www.college-de-france.fr/site/roger-chartier/guestlecturer-2015-05-04-17h00.htm


Carlo Ginzburg, « L’historien et l’avocat du diable » Genèses 2003-4 et 2004/1 (no 53 et 54)
http://www.cairn.info/revue-geneses-2003-4-page-113.htm 
http://www.cairn.info/revue-geneses-2004-1-page-112.htm


De près, de loin. Des rapports de force en histoire, Vacarme 02.01.2002
http://www.vacarme.org/article235.html



Publications de Carlo Ginzburg
http://www.history.ucla.edu/people/emeriti?lid=262
http://fr.wikipedia.org/wiki/Carlo_Ginzburg


..

Posté par clioweb à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 août 2012

L'aveuglement des économistes ?

 

Paul Krugman, How Did Economists Get It So Wrong ?
New York Times Magazine, September 6, 2009
Krugman diagnostique les erreurs de la théorie dominante mais passe rapidement sur ceux qui ont tiré la sonnette d’alarme sans être entendus des médias dominants.
http://www.nytimes.com/2009/09/06/magazine/06Economic-t.html

 

La Vie des idées publie la traduction Emmanuel Fournier de la réponse apportée par James K. Galbraith
Mais qui sont donc ces économistes ?
Retour sur ceux qui avaient donné l'alarme sans être entendus.
http://www.laviedesidees.fr/Mais-qui-sont-donc-ces-economistes.html

James K. Galbraith, « Who Are These Economists, anyway ? » - Thought & Action, Fall 2009
http://www.nea.org/assets/docs/HE/TA09EconomistGalbraith.pdf




 



.

Posté par clioweb à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 décembre 2011

La morale à l'Ecole, le retour

 

Ruwen Ogien, « Quelle morale, et pour qui ? L’éternel retour de la morale à l’école »
Que vise le retour de la morale à l’école, prôné par le gouvernement ? Selon Ruwen Ogien, ce n’est qu’un nouvel épisode de la guerre intellectuelle menée contre les pauvres, qui vise à les faire passer pour responsables de leur situation de plus en plus précaire.
La Vie des idées, 6 décembre 2011.
http://www.laviedesidees.fr/Quelle-morale-et-pour-qui.html


La morale à l'Ecole est-elle compatible avec la neutralité éthique de l'Etat ?
Pour Ruwen Ogien, l'intervention de l'exécutif dans ce domaine peut se comprendre en 1881, lorsque les Républicains combattaient les cléricaux et devaient prouver qu'une morale pouvait exister en dehors des préceptes religieux. Le libéralisme, l'idéologie des classes dominantes, vantait la non-intervention de l'Etat (dans l'économie, pas dans le maintien de l'ordre social). Les tenants d'un capitalisme financiarisé préfèrent un état interventionniste, aussi bien sur le plan policier que dans la défense des i
ntérêts des plus riches. La légitimité d'une telle morale d'Etat mérite d'être questionnée.

Des méthodes archaïques
Ruwen Ogien souligne également la régression dans la pédagogie et des directives obsolètes :
apprendre par coeur des maximes lapidaires d'un autre temps peut flatter quelques électeurs nostalgiques. Mais cette mémorisation de conseils de prudence ne peut pas aider à construire une conscience morale dans une société démocratique.

La guerre contre les pauvres continue
Pour lui, ce retour à une morale du XIXe, c'est un nouvel épisode
de la guerre idéologique menée contre les pauvres. Il y voit le succès tardif de penseurs conservateurs des années 1960, et la volonté de persuader les exclus qu'ils sont les seuls responsables de leur précarisation croissante.
 

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 juin 2011

Twitter, le flacon qui enivre ?

- Entre l’État et le marché : et si on y regardait de plus près ?

En 106 caractères (résumé par La vie des idées sur Twitter) : Entre l’État et le marché : et si on y regardait de plus près ? par Claire Lemercier http://bit.ly/kE9zeT

En 255 caractères, la citation du CR suggérée également par La vie des idées : Claire Lemercier, « Entre l’État et le marché : et si on y regardait de plus près ? Forum autour du livre de Bernard Harcourt », La Vie des idées, 7 juin 2011. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Entre-l-Etat-et-le-marche-et-si-on.html

Long Url indique :
http://bit.ly/kE9zeT   is  http://www.laviedesidees.fr/Entre-l-Etat-et-le-marche-et-si-on.html

.
Trois raisons à cette comparaison :
- Le sujet, l'Etat et le marché (noter l'absence du secteur non-marchand)

- La technique 1 : la lecture critique faite par une historienne du XIXe de l'ouvrage The Illusion of Free Markets. Punishment and the Myth of Natural Order
L'article de Claire Lemercier fait partie d'un dossier de La vie des idées :
« Derrière les barreaux du néolibéralisme : Forum autour du livre de Bernard Harcourt », par Corentin Durand
« Libéralisme et prison : corrélation ou concomitance », par Fabien Jobard« Entre l’État et le marché : et si on y regardait de plus près ? », par Claire Lemercier
« Sur une prétendue contradiction de l’idéologie libérale », par David Spector
« Dévoiler l’ordre punitif américain », réponse de Bernard Harcourt.

- La technique 2 : comment citer de façon explicite un article ou un ouvrage ?
En passant sous les fourches caudines des 138 caractères  ?
E
n rédigeant avec concision ( cf la combinaison titre et sous-titre dans la presse écrite) ?

.
Le numérique fait parfois perdre de vue la concision raisonnable :
L'Affaire Dreyfus, sur Wikipedia, en ce moment, c'est 6 pages et 22 000 caractères en anglais, mais 32 pages et 143 000 signes en français (et 275 notes de bas de page) !! 

.
- T
witter le flacon qui enivre, Libération - 07/06/2011
http://www.ecrans.fr/Twitter-le-flacon-qui-enivre,12897.html

Pierre Marcelle cite un défi façon record Guiness Book : Twitter Ulysses, le chef d'oeuvre de James Joyce (4 à 600 tweets pour plus de 1000 pages)

Dans Paris, les années lumineuses (1905-1930) le documentaire de Perry Miller Adato diffusé en déc 2010 par Arte, Sylvia Beach qui a édité Ulysses en 1922, raconte que James Joyce a augmenté d'un tiers son manuscrit lors de la relecture et correction des épreuves.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ulysse_(roman)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Shakespeare_and_Company
http://www.lejdd.fr/Services/Programme-TV/Arte/Paris-les-annees-lumineuses-32/

.
En 1967, bien avant l'ordi personnel,
un candidat au concours général avait raccourci Don Juan en 65 caractères :
« C'est un mec.
Il croit pas en Dieu.
Une statue lui casse la gueule. »

piccoli

Dom Juan ou le Festin de pierre, téléfilm français (1965) de Marcel Bluwal,
            avec Michel Piccoli et Claude Brasseur

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,