11 mars 2011

L'Etat démantelé


« Ah, l’Auvergne, la fourme d’Ambert, les montagnes, le petit train découverte...
C’est beau.

C’est beau sauf que la maternité ferme.
Que l’école va fermer.
Qu’il n’y a plus de train pour les usagers.
Une lente agonie...
Pourquoi ? 
Parce qu’il est gros, parce qu’il est gras, parce qu’il est malade. 
Qui ?
L’Etat ! 
Il faut le faire maigrir, le muscler, qu’il ait les plus jolis mollets pour la compétition internationale ».

Là-bas si j'y suis, à télécharger en ogg ou en mp3
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2125

L’Etat démantelé. Enquête sur une révolution silencieuse, sous la direction de Laurent Bonelli & Willy Pelletier (La Découverte & Le Monde diplomatique - septembre 2010)

« ... si les réformes néolibérales de l’État s’effectuent parfois à grand renfort de publicité (privatisation de La Poste, restrictions des budgets de l’hôpital public ou de l’Éducation nationale), elles sont le plus souvent invisibles, et ne rencontrent que des protestations sectorielles, peu coordonnées, encore moins médiatisées. Elles passent par tel décret, telle directive, telle circulaire, voués à demeurer obscurs et confidentiels, dans certains cas élaborés par des cabinets d’audit privés… La plupart, et parmi les plus structurelles, passent inaperçues, sauf pour ceux qui en affrontent directement les conséquences…
Au terme de ce voyage dans la « réforme de l’État » et ses effets, c’est l’avenir des services publics, de nos services publics, qui est en jeu. C’est-à-dire celui d’un modèle de société ».
http://www.editionsladecouverte.fr/


dans le sommaire, à lire en ligne :

Les " mille " démantèlements de l'État - Compressions du périmètre de l'État - Caporalisations de l'action publique - 
La fin d'un modèle ? - Défendre la civilisation

I / Promoteurs et promotions de l'État modeste
II / Le nouveau management public
III / Réorganisations de l'État
IV / Paupérisation de l'État et privatisation : des usagers aux clients

dont 
19. Les privatisations de France Telecom, entretien avec Willy Pelletier
13. L'Éducation nationale dans la tourmente des réformes politiques, par Axel Trani
Quelles appréciations du système éducatif français ? - Dégraisser le mammouth - Revoir les contenus - Réformer la carte scolaire.
14. L'" efficacité " de l'École comme enjeu politique et pédagogique, par Sandrine Garcia
Le culte de l'efficacité : un trompe-l'œil - L'externalisation de la lutte contre l'échec scolaire et la médicalisation des troubles d'apprentissage - Des critiques ambiguës de l'action gouvernementale


En décembre 2009, Le Monde diplomatique avait publié « Comment vendre à la découpe le service public ».
http://clioweb.canalblog.com/tag/vendrealadecoupe

demantele
 
L’Etat démantelé. Enquête sur une révolution silencieuse
sous la direction de Laurent Bonelli & Willy Pelletier
La Découverte & Le Monde diplomatique - septembre 2010
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 mars 2010

Vendre à la découpe, suite

Comment vendre à la découpe le service public,
De l’Etat-providence à l’Etat manager,
l'article de Laurent Bonelli et Willy Pelletier est enfin en ligne sur le site du Monde diplomatique.

Les auteurs analysent les formes du démantèlement des services publics conduit par des noblesses d’Etat qui s’en font gloire. Mais selon eux, l’efficacité de cette privatisation (baptisée "modernisation") tient surtout à un paradoxe : les salariés qui subissent cette politique n'ont d'autre choix que de s'accommoder, d'y participer et de la mettre en œuvre à tout instant.
Si vous manquez de temps, lire cette synthèse 

 
Que faire face à cette découpe planifiée ?

09 janvier 2010

Vendre à la découpe

Au départ, une expérience vécue récente : pour joindre EDF, pas simple de trouver le bon numéro et d'appeler au bon moment. Qui a imaginé les options proposées à celui qui téléphone ?

Il y aurait une vraie étude de cas à faire mener, sur la manière dont la technique des centres d'appel a été utilisée par plusieurs grandes entreprises privatisées pour faire la chasse aux emplois, pour démolir la connaissance du terrain et le service public de proximité. Au détriment du client supposé être « le roi ».

Le centre d'appel Ouest est à Bordeaux, pas encore en Mauritanie.
Les salariés en sont-ils recrutés sur leur maîtrise d'une " géo nomenclature " (Pontivy ? St Cyprin sur Dourdou ?) ou bien sur leur dextérité dans le maniement du GPS, de Google Maps et de Google Earth ?

Le hasard a fait intervenir un ancien élève croisé au collège, qui a été formé et a travaillé toute sa vie dans un service public, et qui, à qq mois de la retraite, doit subir les dégâts de la privatisation et a dû se mettre à la gestion informatisée à distance.

En somme, le syndrome FT appliqué à EDF (à ne pas confondre avec ERDF), une combinaison de privatisation, de gestion comptable, de technique mis au service du rendement maxi pour les actionnaires.

Cette expérience rejoint parfaitement le contenu de l'article « Comment vendre à la découpe le service public »
dans Le Monde diplomatique de décembre 2009.
L'analyse de Laurent Bonelli et Willy Pelletier traite de la combinaison du libéralisme économique et de la gestion autoritaire par un Etat thatchérien. Les auteurs soulignent « l'accommodement » des salariés à leur « brutalisation » par les « noblesses d'Etat...
L'article attend sa mise en ligne.
http://clioweb.free.fr/debats/decoupe-public.htm