29 mars 2012

La fabrique des sans-papiers

 

marie-christine-of

Marie-Christine Chrétien, sans titre de séjour... source : Ouest-France 27.03.2012


Marie-Christine Chrétien vit à Vire depuis 1987. Cette femme de 38 ans est née dans l'île Maurice ; elle a aujourd'hui trois enfants (2 filles, 17 et 14 ans, un garçon de 13 ans).

Lorsqu'elle a voulu renouveler sa carte de séjour, elle a découvert le mur administratif : une attente interminable ; un numéro au lieu d'un prénom et d'un nom ; un service qui lui parle en morse, avec des gestes. Et des exigences qui s'empilent : en novembre, la préfecture de Caen lui demande une attestation ; en mars, c'est un passeport mauricien renouvelé qui est exigé.

Sans titre de séjour, elle ne peut plus travailler. Elle a été radiée de Pôle Emploi. Les factures s'accumulent.

D'après France 3, elle a eu droit à la compassion du député-maire UMP, tout comme les 323 salariés licenciés par Honeywell à Condé sur Noireau pour cause de délocalisation vers la Roumanie.
Une compassion locale peut-elle faire oublier le soutien à une politique nationale libérale-autoritaire ?
Cette compassion pèse bien peu face à ce qui est vendu aux médias comme des « valeurs » par une propagande qui ne recule aucune xénophobie, elle est de peu de poids face à l'application zélée d'une politique inhumaine et brutale.

.
France 3 Basse-Normandie :
http://basse-normandie.france3.fr/info/vous-etes-un-sans-papier--73170823.html

Le reportage de Rémi Mauger et Franck Bodereau traite également du sort de Hery Zo Rabeharinirina, un malgache, prof de SES vacataire au lycée de Coutances également devenu sans papiers.
http://www.dailymotion.com/video/xpqvqb_deux-normands-menaces-d-expulsion_news

« J'ai l'impression de ne plus avoir d'identité » - Ouest-France
http://www.ouest-france.fr/2012/03/27/vire/-J-ai-l-impression-de-ne-plus-avoir-d-identite--62515519.html


- 30.03.2012, 17 h 55 : France  - Basse Normandie - Marie-Christine sera régularisée

« Finalement, la préfecture a admis que son cas aurait du être automatiquement réglé il y a trois mois et demi. Marie-Christine est invitée à venir se faire remettre un nouveau titre de séjour. La Ligue des Droits de l'Homme se félicite de cette issue favorable. Elle déplore toutefois qu'il faille en passer par la médiatisation pour que des ressortissants étrangers puisse seulement faire valoir leurs droits ».

Ouest-France (Rennes, 29.03.2012) met aussi en Une le cas d'Axel Sooriah, un étudiant mauricien qui était menacé d'expulsion. Là c'est le tribunal administratif qui a ordonné la délivrance, dans un délai d'un mois, d'une carte de séjour lui permettant de terminer ses études cette année.

L'approche des élections n'aurait-elle pas un rôle dans ces décisions ?
Deux cas qui font exception dans une politique où l'essentiel, c'est le chiffre des expulsions réalisées dans l'année.

.
13 avril 2012 : Ouest-France Vire consacre un nouvel article au cas de Marie-Christine Chrétien.
Le lien sera mis dès que l'article sera en ligne.

.

.
.

Posté par clioweb à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


10 mars 2012

Le quinquennat des riches

 

- Le bilan redistributif du sarkozysme - Terra Nova , Libération
http://www.tnova.fr/note/le-bilan-redistributif-du-sarkozysme-0
L'étude au format pdf - http://www.tnova.fr/sites/default/files/120306

« 84 milliards d’euros ont été distribués entre l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy et la fin de l’année 2011. Cette somme représente plus de 4 points de PIB : en l’absence de ces mesures, la dette publique française serait inférieure à celle de l’Allemagne (aujourd’hui 85 % contre 83,5 %).
Des marges de manœuvre budgétaires dilapidées dès le début du mandat, empêchant une réponse optimale à la crise ».


- NS, président des privilégiés. Nouvel Obs
http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2012/20120306.OBS2972/un-bilan-sans-appel

- Une politique cynique - L'analyse de la sociologue Monique Pinçon-Charlot - Nouvel Obs
http://leplus.nouvelobs.com/contribution/president-des-riches-une-politique-cynique-et-decomplexee.html

« Fort du double-langage qu’il manie avec talent, il s’efforce de faire oublier, depuis son entrée officielle en campagne, la politique qu’il s’est évertué à mettre en place pendant cinq ans. Une politique clairement favorable aux classes les plus aisées du pays, accompagnée d’une tentative de destruction des services publics et des mécanismes de protection sociale. Une politique menée avec une violence inouïe ».


- Le quinquennat des privilégiés - Libération
http://www.liberation.fr/politiques/01012394140-le-quinquennat-des-privilegies


- L'argent du diable. Jacques Julliard, éditorial, Marianne n° 777

« Ce que ni les délocalisations, ni le chômage, ni la renaissance de la misère n'ont jamais réussi à produire, la campagne présidentielle [le projet de taxation à 75 % ] l'a réalisé sans effort... ».

« De grâce, n'invoquez plus l'archaïsme des Français. Regardez plutôt cette aversion renaissante devant la cupidité des élites ; regardez votre propre indignité et la misérable vision de l'avenir que vous proposez aux Français. L'enjeu de l'élection présidentielle en cours et le secret de l'impossible remontée de NS sont tout entiers contenus dans cette proposition : Allez-vous en, le peuple ne veut plus de vous ni de vos valeurs [prétendues, en fait celles d'un conseiller venu de la droite extrême] ».

Avec en étude de cas, le patron d'EDF, celui qui voulait cumuler deux salaires de PDG du CAC40, celui qui sait financer des rustines pour tenter de sauver le bilan du candidat sortant (rachat de Photowatt), celui qui a tenté de nommer Borloo à la tête de Veolia ...


.


Posté par clioweb à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 février 2012

Appel du 23 février 2012

 

Appel de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
aux candidats à l’élection présidentielle
et aux citoyens
http://appel-enseignement-sup-et-recherche.fr/

Le pouvoir actuel se vante d'avoir réussi la réforme de l'Université et parle
d'« Excellence » ?
de « Meilleure formation des enseignants » ?
Tout cela est faux.
« Le monde de la recherche est au bord de l'asphyxie ».

« C’est pourquoi nous, enseignants-chercheurs, enseignants et chercheurs, bibliothécaires, ingénieurs, administratifs, techniciens, personnels sociaux et de santé, étudiants, lançons un appel solennel pour que soit mis un terme à toutes ces réformes, dont les effets sont dévastateurs ».

« Nous entendons défendre des valeurs républicaines  :
- droit à la connaissance pour tous
- droit de choisir sa filière sans discrimination financière ni territoriale
- droit de s’engager dans des études ou de mener des recherches qui ne sont pas immédiatement rentables ».

« Nous demandons une nouvelle politique ... reposant sur dix principes et objectifs ... »


Mise en contexte de cet appel sur le blog Sciences 2 (Sylvestre Huet)
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/02/

 

Posté par clioweb à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 février 2012

Refonder l'Ecole

 

jeanzay

Jean Zay (1904-1944), Mémoire d'un homme, modernité d'une oeuvre -
http://www.cndp.fr/crdp-orleans-tours/jean-zay/
Oublier l'adresse http://aegir.cndp.fr/crdporleans/crdp/jean-zay/ qui ne répond plus
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Zay



- Débarrasser l'école du sarkozysme
Hollande était en campagne à Orléans où il a rendu hommage à Jean Zay, l'ex-ministre de l'éducation nationale assassiné en 1944 par la Milice.

- mettre la priorité sur l'école primaire
- allonger l'année scolaire
- atténuer les moments de rupture
- refonder la formation des enseignants.
http://www.lemonde.fr/education/2012/02/09/debarrasser-l-ecole-du-sarkozysme


- Hollande passe l'Ecole en tête, V Soulé Libération.
Le candidat a confirmé le vote d'une loi de programmation sur l'Ecole à l'automne.
Il a promis de rétablir l'histoire en Terminale scientifique.
http://www.liberation.fr/societe/01012389073-hollande-passe-l-ecole-en-tete

http://www.liberation.fr/education,99763


- Le sort de l'histoire scolaire.
Ce matin, dans la seconde partie de la Fabrique, écouter Johann Chapoutot (vers la 43e mn) :

« … j'ai vécu une scolarité dans des zones très défavorisées, où j'avais des profs incandescents qui nous montraient toujours pourquoi on allait faire ça, quel sens politique, existentiel et humain cela avait... A cette époque-là, voilà 15-20 ans, ces professeurs avaient les moyens de travailler.
depuis quelques années (la situation a fortement changé) ...
nous sommes responsables parce nous ne sommes pas assez éclairants sur l'intérêt de ce que nous faisons,
mais en face, il y a aussi les autres.
Des autres qui ont une conception très différente de ce que c'est que la citoyenneté et la République,
des autres qui ont fait le choix de ne plus donner à l'Ecole les moyens de fonctionner (normalement) ».

l'émission au format mp3 :
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10076-10.02.2012-ITEMA_20343706-0.mp3

 

Vers la 8eme mn, allusion à une photo :
L'homme qui refusa de faire le salut nazi
Marie Simon, L'Express, 09/02/2012
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/l-homme-qui-refusa-de-faire-le-salut-nazi_1080771.html




.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 avril 2011

1850 : Victor Hugo combat la loi Falloux

Victor Hugo contre la loi Falloux (janvier 1850)
La loi voulue par le comte Alfred de Falloux et le parti de l'Ordre en 1850 plaçait les écoles primaires sous la tutelle de l'Eglise catholique, et dispensait les membres du clergé d'une qualification pour enseigner ; une simple lettre d'obédience leur suffisait.

L'ensemble du discours : 
http://clioweb.free.fr/textes/hugo1850.htm

Liberté de l'enseignement : le discours contre le projet de loi Falloux (15 janvier 1850) : version Wikisource



Extraits :
« Ah ! nous vous connaissons ! nous connaissons le parti clérical. C'est un vieux parti qui a des états de services. (On rit.) C'est lui qui monte la garde à la porte de l'orthodoxie. (On rit.) C'est lui qui a trouvé pour la vérité ces deux étais merveilleux, 1'ignorance et l'erreur. C'est lui qui fait défense à la science et au génie d'aller au-delà du missel et qui veut cloîtrer la pensée dans le dogme. Tous les pas qu'a faits l'intelligence de l'Europe, elle les a faits malgré lui. Son histoire est écrite dans l'histoire du progrès humain, mais elle est écrite au verso. (Sensation.) Il s'est opposé à tout. (On rit.)


C'est lui qui a fait battre de verges Prinelli pour avoir dit que les étoiles ne tomberaient pas. C'est lui qui a appliqué Campanella sept fois à la question pour avoir affirmé que le nombre des mondes était infini et entrevu le secret de la création. C'est lui qui a persécuté Harvey pour avoir prouvé que le sang circulait. De par Josué, il a enfermé Galilée ; de par saint Paul, il a emprisonné Christophe Colomb. (Sensation.) Découvrir la loi du ciel, c'était une impiété ; trouver un monde, c'était une hérésie. (Très-bien ! très-bien !) C'est lui qui a anathématisé Pascal au nom de la religion, Montaigne au nom de la morale, Molière au nom de la morale et de la religion. (Très-bien ! très-bien !) Oh ! oui certes, qui que vous soyez, qui vous appelez le parti catholique et qui êtes le parti clérical, nous vous connaissons. Voilà longtemps déjà que la conscience humaine se révolte contre vous et vous demande : qu'est-ce que vous me, voulez ? Voilà longtemps déjà que vous essayez de mettre un bâillon à l'esprit humain ! (Acclamations à gauche.)

Et vous voulez être les maîtres de l'enseignement ! Et il n'y a pas un poète, pas un écrivain, pas un philosophe, pas un penseur que vous acceptiez ! Et tout ce qui a été écrit, trouvé, rêvé, déduit, illuminé, imaginé, inventé par les génies, le trésor de la civilisation, l'héritage séculaire des générations, le patrimoine commun des intelligences, vous le rejetez ! Si le cerveau de l'humanité était là devant vos yeux à votre discrétion, ouvert comme la page d'un livre, vous y feriez des ratures (Oui ! oui !) convenez-en ! » (Mouvement prolongé.)

« ... C'est votre habitude. Quand vous forgez une chaîne, vous dites : Voici une liberté ! quand vous faites une proscription, vous criez : Voilà une amnistie ! » (Nouveaux applaudissements.)
« Ah ! je ne vous confonds pas avec l'Église, pas plus que ne confonds le gui avec le chêne. (Très-bien !) Vous êtes les parasites de l'Église, vous êtes la maladie de l'Église ». (On rit.)


rappels :
2007 : « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal,

l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé
parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie
et le charisme d’un engagement porté par l’espérance »

1850 : « Qui donc défend l'ordre et la propriété dans nos campagnes ? Est-ce l'instituteur ? il faut bien le dire, c'est le curé ». Duc de Montalembert, Discours à l'Assemblée législative, 17 janvier 1850.
source : http://hypo.ge-dip.etat-ge.ch/www/cliotexte/html/france.1849.html


rappels :
Qu'est-ce que la laïcité ? http://clioweb.free.fr/debats/laicite.htm

La laïcité, un si long combat

Tempête sur la laïcité - http://clioweb.free.fr/debats/tempete.htm

1905, la séparation - http://clioweb.free.fr/dossiers/1905/1905.htm

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


17 avril 2011

Forum Libération Rennes 2011


Les contributions des intervenants (publiées avant le débat)
http://www.liberation.fr/rennes-2011-contributions,100022

des comptes rendus par des étudiants en journalisme
http://www.forumlibe2011.rennes.fr/fr/actualites.html

Au fil des débats :http://www.liberation.fr/forum-de-rennes-2011,100021

Heure par heure : http://www.liberation.fr/politiques/

twitter : http://twitter.com/libeforum

.
Diffusion vidéo par TV Rennes
(salle Jean Vilar)
(les adresses sont les bonnes, mais elles ne marchent pas toujours bien ; il faut parfois faire le détour par l'écran graphique et tâtonner pour trouver la bonne émission, à la bonne heure...)

introduction au Triangle
http://www.tvrennes35bretagne.fr/fr/grille/forumlibration-6297

* Vendredi 15 avril
11h30-13h00 Rémi Brague et Jean-Claude Guillebaud : Et si la crise était aussi une crise des valeurs ?
http://www.tvrennes35bretagne.fr/fr/grille/forumlibration-6293

14h30-16h00 Philippe Corcuff et François Flahaut : Le capitalisme contre les individus
http://www.tvrennes35bretagne.fr/fr/grille/forumlibration-6294

16h30- 18h00 Xavier Bertrand et François Hollande : Quel contrat social pour 2012 ?
http://www.tvrennes35bretagne.fr/fr/grille/forumlibration-6295


18h30-20h00 Jean-Luc Mélenchon et Jean-François Kahn : Que faire face au FN ?
(à la place de Faut-il instaurer un revenu maximum par la loi ? avec Novelli le lib-aut)
http://www.tvrennes35bretagne.fr/fr/grille/forumlibration-6296

              
* Samedi 16 avril
9h30-11h30 André Langaney et François Lupu : Respect : ce que nous disent les sociétés traditionnelles
http://www.tvrennes35bretagne.fr/fr/grille/forumlibration-6298

11h30-13h00 Gabriel Cohn- Bendit et Aldo Naouri : Faut-il être plus sévère avec nos enfants ?
http://www.tvrennes35bretagne.fr/fr/grille/forumlibration-6300

14h30-16h00 Martin Hirsch et Elisabeth Guigou : Conflits d'intérêts : comment changer les mentalités ?
http://www.tvrennes35bretagne.fr/fr/grille/forumlibration-6299

16h30- 18h00 Jean Daniel et Pierre Hassner : Que nous apprennent les révolutions arabes ?


5 débats seront diffusés sur la Chaine parlementaire (LCP Assemblée) entre le 2 et le 6 mai.
La Fabrique l'a été le vendredi, avec Nicolas Offenstadt et les responsables des PUR - l'émission au format mp3

Les autres débats devraient venir en audio sur le web dans la semaine...
A suivre donc... 

libe_rennes_2011

 source :Julien Mignot - Libération - Picasa

 

Posté par clioweb à 13:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Rennes : Face au FN ?

 
Que faire face au Front National ?

Jean-Luc Mélenchon Coprésident du Parti de gauche, député européen

«Face au FN, la stratégie de la diabolisation a échoué. Il faut combattre Le Pen avec l’arme de la raison. Et affronter les responsables des maux qui nous frappent

 

 Jean-François Kahn Co-fondateur de «Marianne»

«Non plus le laisser s’approprier des valeurs qui toujours furent celles de la République, mais les arracher à ceux qui s’en sont emparés.»

1 h 35 de débat et de questions, à écouter et regarder en vidéo sur TV Rennes

http://www.tvrennes35bretagne.fr/fr/grille/forumlibration-6296

 

 

 

 

 

Posté par clioweb à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 janvier 2011

L'instit ou le curé

instit_cure

Dessin en dernière page du Canard enchaîné (5 janvier 2011)

En 2007, le chanoine du Latran avait claironné, en lisant la prose de ses conseillers cléricaux :
« Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal,
l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé
parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie
et le charisme d’un engagement porté par l’espérance »

«  Dans le premier degré, des classes seront fermées puisqu'on attend 8 900 nouveaux élèves
et que 8 967 postes d'enseignants disparaissent » -  Le Monde, 28/12/2010

Pour voir d'autres dessins de Philippe Mougey, consulter son site web ou interroger Google images

 

Posté par clioweb à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 septembre 2010

4 septembre 2010

Le 4 septembre, jour anniversaire de la proclamation de la IIIe République, auront lieu dans toute la France des rassemblements pour protester contre le discours de Grenoble et la politique libérale-sécuritaire. 40 associations, partis et syndicats ont répondu à l'appel de la Ligue des droits de l'homme.

Si les manifestants de samedi savent bien pourquoi ils se rassemblent - en opposition à la politique de Sarkozy et au climat de xénophobie croissant délibérément attisé par les ténors de la majorité - Rue 89 et Progress-in-work (PIW) ont demandé à deux historiens, Patrick Weil, auteur de « La République et sa diversité » (Seuil, 2005), et Dominique Borne, auteur de « La Loi et l'histoire » (Universalia, 2007), de rappeler les valeurs républicaines et leur genèse.
http://www.rue89.com/2010/09/03/

Posté par clioweb à 09:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 septembre 2009

Les valeurs du service public usurpées

Comment l'entreprise usurpe les valeurs du service public, Danièle Linhart, Le Monde diplomatique sept 2009.
Article à venir en ligne dans un mois

Extraits d'une analyse en rupture avec les préjugés déclinistes et populistes martelés depuis quelques années :

« En effet, comme le montrent toutes les enquêtes, c’est dans le secteur public que l’engagement, la loyauté, le dévouement apparaissent comme des qualités répandues. Les agents sont souvent très impliqués dans leur travail, s’identifient à leur institution et à leurs missions, sont capables de se dépenser de façon désintéressée, sans quêter en permanence de la reconnaissance. Bien sûr, Ces comportements n’existent pas partout. Il y a - chacun a pu en faire l’expérience malheureuse - des agents tire-au-flanc, déraisonnablement tatillons, autoritaires ou peu scrupuleux. Mais ce n ‘est pas la dominante. Lorsque les conditions s’y prêtent, on voit s’affirmer une conscience. professionnelle moulée dans la spécificité du service public ».

« Si la logique bureaucratique et le respect du règlement sont omniprésents, ils peuvent être tenus à distance par le métier, et le sens du public… »
« Même quand le travail est peu autonome et peu valorisant, la plupart des agents … parviennent à tempérer les effets négatifs de la rigueur bureaucratique »
«  Les agents tirent du fait d’appartenir au service public une fierté et surtout une sérénité…ils sont conscients d’incarner l’esprit républicain et de garantir l’intérêt général… »

On comprend que cela ait fait rêver les dirigeants du privé. Ils ont réussi à créer une variante dénaturée de ce modèle.
Ils ont changé les mots : on n’est plus ouvrier mais opérateur ou collaborateur ; le chantage à la guerre économique leur sert pour peser sur les rapports sociaux.
« Les salariés du privé sont sommés de toujours faire primer l’intérêt de leur (seule) entreprise, même si c’est au détriment de celui des clients ou de la société en général ».
« Les salariés du privé sont désormais confinés dans le (double) périmètre de la rentabilité de leur entreprise et de leur satisfaction narcissique »…Ils ont du mal à remplir les exigences de productivité, et doivent puiser dans leurs ressources les plus personnelles pour les atteindre. Ils sont en concurrence permanente les uns avec les autres … sans possibilité de faire appel à la solidarité qui armait auparavant le monde ouvrier.
.

Posté par clioweb à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,