23 mars 2020

Garder les yeux ouverts ...


Et si l’union sacrée face au coronavirus accouchait d’un État maître,

Nicolas Patin, historien et mdc Bordeaux-Montaigne - Rue 89

https://rue89bordeaux.com/2020/03/et-si-lunion-sacree-face-au-coronavirus-accouchait-dun-etat-maitre/

« Quelles solidarités face à l’épidémie du covid-19 en France ? De quel État va accoucher la consigne d’un confinement total ? Quel lendemain pour cet État qui prétend assurer une totale prise en charge de la crise et de ses conséquences ?
En piochant dans les issues de la guerre de 14-18, Nicolas Patin, historien et maître de conférence à l’Université Bordeaux-Montaigne, appelle à garder « les yeux ouverts ».



« Rester les yeux ouverts », oui, bien sûr
mais « conserver nos indignations » ?
pour quels résultats si les rapports de force actuels ne changent pas ?

Territoires, tests, confinés,..
la concordance des temps n’est pas une affaire simple,
pas plus que l'histoire des choix politiques (égalité ? liberté - au sens de privatisation ?...)


Pour l’histoire, relire les manuels anciens …

>> « L’union sacrée » ?
Elle est mise en place en 1914 (en France après l'assassinat de Jaurès)
Elle disparaît en 1917 en France (Clemenceau) et en Allemagne
nb : pourquoi l'attrait de plusieurs de nos chefs pour « le premier flic de France » ?


>> La journée des 8 heures ?
http://clioweb.canalblog.com/tag/8heures

Naguère les manuels abordaient la crise éco et « l’agitation sociale » en 1919-1922.
En rappelant l’impact du financement de la guerre (hyperinflation allde, franc Poincaré)
et le rôle de la révolution russe (avec la cassure décisive à gauche).
On mentionnait alors le doublement du nombre des syndiqués,
les conflits sociaux parfois très durs
(cheminots en France en 1919, grève générale en Italie en 1920).

La répression a été très brutale, pas seulement en Italie avec les fascistes.
En France le Bloc national a mené une politique xénophobe,
fait sanctifier Jeanne d’Arc
et interdit en 1920 avortement et contraception
(ce qui a pourri la vie de 2 générations de couples - jusqu’en 1967+).


Le long centenaire a eu 1 coté positif :
la numérisation des archives a permis de remettre de l’humain
dans une boucherie qui a tué plus de 9 millions de personnes en Europe.

Mais il a centré le regard à l’excès sur la guerre, la violence et les discours martiaux
(combien de cours et d’ouvrages traitent des conditions d’une paix entre les hommes ?),
avec une lecture surtout franco-française.
Cette violence a servi de prétexte à Mussolini, à Hitler mais pas seulement.

Alors, beaucoup de vigilance...


.

Posté par clioweb à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16 janvier 2015

Regards : Penser l’après-janvier 2015

 

Penser l’après-janvier 2015
http://www.regards.fr/web/article/penser-l-apres-janvier-2015

« Liberté d’expression, laïcité, islamophobie, "union sacrée", réponse sécuritaire, rôle de l’école…
L’onde de choc des attentats des 7 et 9 janvier n’a pas fini de produire des effets qu’il est aujourd’hui difficile de calculer. Pour sortir plus vite de la stupeur, pour mesurer les dangers et poser les questions les plus essentielles, nombre d’intellectuels se sont exprimés, selon des positions qui marquent souvent des convergences, parfois des désaccords. Nous proposons ici une sélection de ces contributions, regroupées par thèmes, afin de nourrir une réflexion plus que jamais indispensable ».

- Contre les stigmatisations
Olivier Roy : "La peur d’une communauté qui n’existe pas"
Didier Fassin : "Notre société a produit ce qu’elle rejette aujourd’hui comme une monstruosité infâme"
Collectif : "Plus que jamais, il faut combattre l’islamophobie"
Éric Fassin : "De #JeSuisCharlie à #NotInOurName"

- Quelle laïcité ?
Pierre Khalfa et Gustave Massiah : "Mettons la laïcité au service de l’intégration et non de la stigmatisation"
Jean Baubérot : "Être Charlie. Être laïque"

- Contre l’union sacrée
Frédéric Lordon : "Charlie à tout prix ?"
André Gunthert : "La défaite Charlie"
Collectif : "Non à l’union sacrée !"

- Critique de la religion et liberté d’expression
Haoues Seniguer, Abdellatif Idrissi, Dominique Avon, Rachid Benzine : "Le monde souffre de schizophrénie"
Karim Emile Bitar : "Caricatures et liberté d’expression : le choc des hypocrisies"
Christophe Ramaux : "La gauche radicale a eu tort d’attaquer la prétendue islamophobie de Charlie"

- Menaces sur les libertés
Robert Badinter : "On ne touche pas au cœur de la démocratie sans s’affaiblir"
La Quadrature du Net : "Non à l’instrumentalisation sécuritaire"

- Pour conjurer le pire
Dominique G Boullier : "Il y aura d’autres Charlie tant que…"
Roger Martelli : "Se sortir de la guerre et non pas chercher à la gagner"
Étienne Balibar : "Trois mots pour les morts et pour les vivants"

- Profs en première ligne
Bernard Girard : "Une minute de silence perturbée, c’est un appel à éduquer autrement"
Collectif : "Comment avons-nous pu laisser nos élèves devenir des assassins ?"
Chouyo : "Mes élèves, un drame et des mots"
Marie : "Pour mes élèves de Seine Saint-Denis"

Aggior : "L’école, Charlie et les autres : entrer dans la boîte noire des classes"
Lucie Delaporte, Médiapart, "Pour les enseignants, il faut dialoguer, dialoguer et encore dialoguer".

Penser l’après-janvier 2015, tous les liens vers les articles :
http://www.regards.fr/web/article/penser-l-apres-janvier-2015

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,