21 mars 2014

Umberto Eco - Construire l'ennemi

 

eco-ennemi


Construire l'ennemi
et autres écrits occasionnels, recueil d'articles chez Grasset
Umberto Eco était l'invité de l'émission 28 minutes sur Arte, 20.03.2014
http://28minutes.arte.tv/blog/emission/umberto-eco-lhonnete-homme-du-xxie-siecle-vol-mh370-quelle-verite-derriere-les-fantasmes/

A New York, un chauffeur de taxi lui demande : qui est votre ennemi séculaire ? Aujourd'hui, les Italiens n'ont plus d'ennemi hériditaire. Au XIXe, c'était les Autrichiens. Les Italiens ont commencé la dernière guerre avec un ennemi et l'ont finie avec un autre.

En esprit d'escalier, Eco complète la réponse. Les Italiens ont des ennemis, mais toujours à l'intérieur. Pendant 2000 ans, ils se sont battus ville contre ville, et en ce moment, ils se battent à l'intérieur d'un même parti.

Sparte-Athènes, Rome-Carthage, aurait-on besoin d'un ennemi pour exister, pour savoir qui on est ?
Les Grecs ont éprouvé le besoin de s'inventer des barbares, ceux dont ils ne comprenaient pas la langue.
Les dictatures du XXe ont excellé dans la détestation de boucs émissaires.
A la fin de la Guerre froide, certains se sont lamentés : les Américains n'avaient plus d'ennemi. Mais Ben Laden est arrivé. Et en ce moment, Poutine fait l'affaire. Aucun Français ne prépare la prochaine guerre contre les Allemands, mais en Afrique, la haine et la guerre sont des réalités quotidiennes.

Quelle serait l'antidote à cette détestation ?
Face la pulsion d'agressivité (Hobbes, l'homme est un loup pour l'homme), la seule réponse selon Umberto Eco, c'est l'Education.
Chez Proust, le narrateur se bat contre les "boches", et meurt en première ligne. Mais il parle de la musique allemande, et continue de penser la culture en Européen. La culture peut réduire partiellement le besoin de se construire un ennemi.


autres sujets abordés : L’idée de l’absolu, la tragédie d’Anna Karenine, la poétique de l’excès chez Victor Hugo, les divertissements inspirés par les almanachs, « Parlez-moi d’amour », etc.
http://www.grasset.fr/nouveautes/nouveau.htm#eco

.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26 janvier 2012

La culture, notre seule identité

 

umbertoeco

Umberto Eco, 5 février 2011 - source L'Express


- dans un dossier sur l'Europe qui marche,
Umberto Eco sur La culture, notre seule identité. Le Monde 25/01/2012
L'identité européenne reste bien fragile.
« Nous devons l'enraciner avant que la crise (financière) ne la détruise entièrement ».
Il propose de mettre Dante, Shakespeare (ou Molère et Goethe) sur les billets,
et de créer un programme Erasmus pour les plombiers.

[ à voir circuler les 35 tonnes immatriculés en Pologne, en Lithuanie ou en Bulgarie, il existe sans doute déjà un Erasmus des chauffeurs routiers. A moins qu'il ne s'agisse d'une forme de dumping social voulue par les thatchériens qui ont tous les pouvoirs à Bruxelles. Le gasoil coûterait-il si peu dans les pays de l'Est de l'Europe ? ]
http://www.lemonde.fr/europe/2012/01/25/umberto-eco-la-culture-notre-seule-identite


- La stratégie et le financement de Sciences Po en débats - Le Monde Opinions.
. Sciences Po : honneur et déshonneur
. L'IEP de Paris, favori de l'Etat
. Sciences Po, un bon bilan
http://www.lemonde.fr/idees/


- Photos noir et sang, Isabelle Talès, blog C'est tout vu - Le Monde -
à propos du documentaire de William Karel sur deux albums d'Auschwitz.
Loin de la phobie des images dans l'histoire et la mémoire selon Lanzmann.

voir la page Albums d'Auschwitz

Posté par clioweb à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,