20 mai 2017

Mondes sociaux, un chercheur

 

cazals-barthas

 Rémy Cazals, Carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier (1914-1918), Maspéro / La Découverte 1978



Un.e chercheur.e

Le carnet de recherche Mondes sociaux propose
plusieurs portraitsde chercheurs et de chercheuses.
Il a été cité récemment à propos de l'oeuvre du regretté Pierre Laborie.
http://sms.hypotheses.org/category/un-chercheur



16/03/2015
Rolande Trempé, une historienne dans son siècle

01/07/2015
Jean-Pierre Amalric, un historien ¿ olé-olé ?


14/01/2015
Bernard Maris. Un humaniste, un penseur critique de l’économie dominante

24/09/2013
Un historien de « plein air » : Rémy Cazals

09/04/2013
Guy Jalabert : une géographie entre industrie et ville

08/04/2013
François Morin, un économiste éclairé

 

.

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


14 avril 2016

Rolande Trempé (1916-2016)

 

trempe
Rolande Trempé (1916-2016)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rolande_Trempé%C3%A9
autre photo sur le site http://sms.hypotheses.org/3773


de nombreux hommages sur Twitter
http://twitter.com/search?q=rolande%20trempe&src=tyah


- Rolande Trempé évoque son métier d'historienne et ses engagements
dans un entretien paru en 2008 dans Le Mouvement social
la fille d’ouvriers, pupille de la Nation, la résistante, la prof à l'ENNA,
la thèse sur les mineurs de Carmaux sous la direction de Jacques Godechot,
le PC et mai 1968, le médiéviste Philippe Wolff + (un antiquisant et le drapeau rouge :-)
http://tinyurl.com/jmw7oe7

L'humanité, 06.01.2014
http://www.humanite.fr/rolande-trempe-dune-integrite-parfaite-jaures-etait-le-desinteressement-incarne


- Rolande Trempé, invitée de la Fabrique de l'histoire, 24.03.2014
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/24/29510464.html

- Rolande Trempé, la notice biographique dans le Maitron
   (rédigée par Michelle Perrot)
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article179921


- Rolande Trempé, une historienne dans son siècle
, Clair Juillet, Mondes sociaux
La 2 GM et les années PCF,
Toulouse et l'université,
de l'histoire ouvrière à l'histoire des femmes,
Education populaire et épristémologie
http://sms.hypotheses.org/3773

 

Publications
- Les mineurs de Carmaux 1, : 1848-1914 / Rolande Trempé préface de J. Godechot Éditions ouvrières,  1971
  Les Mineurs de Carmaux 2, : 1848-1914 / Rolande Trempé Préface de J. Godechot  Éditions ouvrières 1971
- Les trois batailles du charbon : 1936-1947 La Découverte , 1989
- Solidaires : les Bourses du travail Scandéditions 1993
- Vichy et le problème de la main-d'oeuvre "étrangère" dans les mines : le cas des groupements de travailleurs étrangers et des Algériens
- Pour une meilleure connaissance de la classe ouvrière l'utilisation des archives d'entreprise : le fichier du personnel
- Résistantes de l'ombre à la lumière : la représentation de l'action des femmes dans la résistance film de RT, réalisé par Cécile Favier, 2003
- Entretien avec Rolande Trempé, historienne  Jorge Amat, réal. 2000
- Carmaux ville minière  propos recueillis par Alain Boscus  Artois PU 2004
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rolande_Trempé%C3%A9
t http://www.idref.fr/027168743

mineurs-carmaux

Rolande Trempé est l'auteur de la thèse
Les Mineurs de Carmaux (1848-1914), Paris, Éditions ouvrières, 1971


- Les mineurs de Carmaux occupent une grande place dans la Doc Photo 6005,
quand un patron s’appelait encore un patron...
la grève de 1892 - Calvignac, Solages, Jaurès
salaires et profits (1856-1914)
http://clioweb.free.fr/dossiers/carmaux/carmaux.htm



- Camps de femmes, U Toulouse 2 - documentaire, 1994
http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/camps_de_femmes_rolande_trempe.5531

« Le 21 janvier 1939 fut créé, à Rieucros (près de Mende, en Lozère), le premier camp de concentration français. D'abord peuplé par des étrangers considérés comme suspects par les autorités, il sera réservé, après la déclaration de guerre, aux femmes étrangères et françaises. Ce camp se déplacera à Brens (près de Gaillac, dans le Tarn) en février 1942, puis à Gurs (Pau) en juin 1944 ».
«« Sur l'internement de ces femmes, l'historienne Rolande Trempé apporte une mise en perspective politique et historique, entrecoupée des témoignages de Fernande Valignat Cognet, Dora Schaul Davidson, Reina Melis Wessels, Michel Del Castillo, Angelita Bettini Del Rio, Camille Planque Alvarez, Raymonde David Fitoussi, Colette Sanson Lucas, Janina Socha, Steffi Spira, Ursula Katzenschein »

 

docphoto6005

Les mineurs de Carmaux occupent une grande place dans la Doc Photo 6005

 


rappel :
Rolande Trempé, invitée de la Fabrique de l'histoire, 24.03.2014
http://clioweb.canalblog.com/archives/2014/03/24/29510464.html


.
rappel : .

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 mars 2014

FC : Rolande Trempé

 

trempe
http://evene.lefigaro.fr/culture/


- Rolande Trempé : « Je ne suis pas une jaurésienne, je suis une historienne »

La Fabrique de l'histoire consacre une semaine à Jaurès
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-0

Ce lundi matin, E. Laurentin s'entretenait avec Rolande Trempé.
Elle retrace son parcours personnel (pupille de la nation, résistante, historienne).  Elle a fait l’éloge de Jean Jaurès, l'homme et le dirigeant socialiste. La question de la place actuelle de l’histoire sociale a été abordée.
http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-jaures-14-2014-03-24


- L'historienne née en 1916 a été pupille de la nation : son père rebelle a été adjudant chez les zouaves, il est tué lors de la 2e bataille de la Marne. Elle a été élevée par sa grand-mère, sa mère travaillant comme infirmière lingère à l'Ecole Normale de Melun. Une double bourse finance ses études, elle obtient son premier poste à Constantine.
- la Résistance dans la 2 GM vécue entre les Ardennes et la Sorbonne
... (elle cite le géographe René Clozier, le géographe de la gare du Nord et des Causses du Quercy)
- après guerre, elle préfère Toulouse à Nantes, et occupe un poste à l'ENNA
(elle enseigne la pédagogie de l'HG, deux matières qu'elle n'avait jamais enseignées auparavant)
- une thèse  sur les mineurs de Carmaux, 1848-1914, sous la direction du doyen Godechot
(elle a découvert récemment qu'il avait été révoqué de l'école navale par Vichy)
- elle évoque son travail au Musée social (5 rue Las Cases)
avec Michèle Perrot la fille d'industriel, avec Maitron l'anarchiste ...

Un article de L'Humanité 06.01.2014 décrit aussi ce parcours
http://www.humanite.fr/tribunes/rolande-trempe-d-une-integrite-parfaite-jaures-eta-556347


Rolande Trempé est l'auteur de la thèse
Les Mineurs de Carmaux (1848-1914), Paris, Éditions ouvrières, 1971
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rolande_Trempé

Salaires et profits à Carmaux (1856-1913 - d'après la doc photo Patrons et ouvriers, 1973) :
http://clioweb.free.fr/dossiers/carmaux/carmaux.htm
http://pedagogie.ac-toulouse.fr/histgeo/monog/albi/carmaux/carmo0.htm
http://www.canal-u.tv/auteurs/trempe_rolande

Elle a publié notamment :
- Les trois batailles du charbon 1936-1947 Paris La Découverte 1989- CR dans Persée
- Solidaire : les Bourses du travail, Paris, Scandéditions, 1993
cf. David Rappe, « Les Bourses du travail, une expression de l’autonomie ouvrière », Cahiers d'histoire. 2011 - http://chrhc.revues.org/2360
Sudoc : http://corail.sudoc.abes.fr/DB=2.1/SET=1/TTL=1/NXT?FRST=11

Elle a aussi dirigé les documentaires :
- Mémoire de résistance : FTP-MOI , 1992
http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/memoire_de_resistance_ftp_moi_rolande_trempe.4877

- Camps de femmes, 1994
http://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/camps_de_femmes_rolande_trempe.5531

- Elle a mené une série d'entretiens dans
Résistantes, de l’ombre à la lumière, le documentaire de Cécile Favier, 52 min, 2005, produit par l’AERI.
http://evene.lefigaro.fr/culture/agenda/resistantes-de-l-ombre-a-la-lumiere-7589.php




- Rolande Trempé : « D’une intégrité parfaite, Jaurès était le désintéressement incarné » - L'Humanité, 06.01.2014
http://www.humanite.fr/tribunes/rolande-trempe-d-une-integrite-parfaite-jaures-eta-556347
Elle dit son admiration totale pour Jaurès, pour son choix de la démocratie et de la raison, pour son rejet de la violence.
Elle cite son rôle d’arbitrage lors de la grève des traminots de Toulouse en 1891, puis lors de celle des mineurs de la Loire. Elle évoque la différence entre nationalisation étatisation.
« De nations à nations, c’est un régime barbare de défiance, de ruse, de haine, de violence qui prévaut … Le sublime effort du prolétariat international, c’est de réconcilier tous les peuples par l’universelle justice sociale ».
Son combat en faveur de la paix est violemment dénigré par les nationalistes qui arment le bras de son assassin.

Rolande Trempé, Jaurès et les grèves,
in Madeleine Rebérioux (dir.), Jaurès et la classe ouvrière, colloque (1976)

Rolande Trempé, Jaurès, l'Etat, la réforme et la révolution,
in Jaurès et l'Etat, colloque Castres 1997, Cahiers Jaurès 150, juillet-septembre 1998

Articles de Rolande Trempé dans les Cahiers Jaurès  ou dans le Maitron (consulter https://biosoc.univ-paris1.fr )

Mélanges en l'honneur de Rolande Trempé, editions PU du Mirail, 2000
Interview de Rolande Trempé : Carmaux, ville minière ?, pp 13-23,
in Jean-Pierre Poussou et Alain Lottin, « Naissance et développement des villes minières en Europe », Artois Presses Université, 2004.

Nicolas Adell (Université Toulouse II), Rolande Trempé et les figures de l'histoire
http://www.univ-toulouse.fr/universite/actualites/colloque-la-vie-savante-formes-et-recits-d-un-style
[ 15.04.2016 : Ce texte sera publié à l’automne 2016 dans une collection du CTHS ]


rappel : Jaurès, textes et images à consulter sur le web

- Jaurès, l'enfance, la carrière, le socialiste, le personnage historique, luttes et combats,
Jaurès et Albi, Jaurès assassiné
- Sommaires des Cahiers Jaurès depuis 2002
- La caricature au temps de Jaurès, exposition de 2003 (disponible grâce à Web Archive)
http://clioweb.free.fr/jaures/jaures.htm





rt-mineurs


.

Posté par clioweb à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,