10 septembre 2016

Blois2016 : Partir

 




ch-tempsmodernes-final

Partir au cinéma : Les Temps Modernes

 


partir-rdv

Partir, l'affiche officielle de Blois2016

blois-eco-affiche

et la version Economie à Blois2016



Le programme Histoire au 09.09
http://www.rdv-histoire.com/sites/default/files/fichiers/programme_des_rvh_2016.pdf


 Le programme Economie
(avec : Bruckner, Lenglet, Attali, Védrine, Peyrelevade...)
http://www.rdv-histoire.com/sites/default/files/fichiers/prog_economie_rvh_2016.pdf

 

partir-brice

La présentation du thème par Catherine Brice (Paris-Est) page 6 du programme

Le texte :

« Cette année, le thème proposé par les Rendez-Vous de l’Histoire de Blois est vaste, polysémique, contrasté.

 Partir, c’est mourir un peu, bien sûr; et l’actualité ne peut que nous inciter, d’abord, à voir immédiatement derrière ce mot les innombrables réfugiés qui quittent leur pays en guerre pour rejoindre aujourd’hui l’inhospitalité de l’Europe. Et avec eux, il y a ces réfugiés économiques, les migrants, mais aussi, les réfugiés climatiques, de plus en plus nombreux. Partir, c’est donc fuir la catastrophe, la guerre, la misère. C’est aussi prendre acte d’une société mondiale de plus en plus mobile, de plus en plus «sur le départ».

Les Rendez-Vous de l’Histoire feront à ces thèmes toute la place nécessaire, en mettant en perspective les conditions du départ, conditions politiques, juridiques, sociales, géographiques, mais aussi les modalités du déplacement et de l’installation (les diasporas constituant un cas spécifique et omniprésent) et, dans certains cas, on n’oubliera pas le retour qui permet d’éclairer les logiques de ces déplacements.
Mais les intervenants s’attacheront aussi à montrer comment les mobilités forcées contribuent à définir les critères d’appartenance à un Etat, une nation, ou une patrie, que ce soit celle du départ ou de l’arrivée. Réfugiés, exilés, migrants seront donc au cœur des propositions de Blois.

Mais partir, ce peut aussi être un déplacement moins dramatique suscité, au premier chef, par la curiosité : voyages scientifiques, voyages d’études, voyage de plaisir. Mieux connaître la planète, la décrire, l’organiser, la hiérarchiser, en jouir : depuis des siècles, les hommes investissent des espaces plus ou moins lointains, dans l’espoir de les découvrir, mais aussi de les maîtriser.
Maîtrise politique, économique, scientifique et curiosité artistique, scientifique ou géographique : les motivations du départ sont bien souvent entremêlées, mais, ici, relèvent autant du plaisir que de la domination, l’imposition brutale, ou pas, d’une vision du monde qui trouvera son climax dans les entreprises colonisatrices du XIXe siècle.
La religion a également sa place dans le départ: qu’on soit contraint de fuir les persécutions religieuses, ou que les systèmes religieux tentent de convertir, là encore on part : pour le martyr, pour la propagation de la foi, ou pour le Refuge, pour visiter et prier, dans des pèlerinages qui définissent les contours d’une géographie du sacré, mais aussi d’une économie de la foi qui marquent durablement les lieux.

La perception du départ, sa préparation, son déroulement occuperont également les historiens invités à Blois : la durée du voyage annoncé découle, pour beaucoup des moyens de transport, de la maîtrise (réelle ou escomptée) du parcours. Partir pour plusieurs années sans véritable repère, sans carte fiable, dans des contrées peu maîtrisées par les pouvoirs en place est bien sûr une entreprise radicalement différente des voyages toujours plus encadrés et balisés de nos siècles récents : et pourtant, le départ reste lié au sentiment de l’aventure, de l’exotisme, du danger. De la pérégrination aux vacances, le départ reste ce moment où « l’inconnu » devient inquiétant, excitant, nécessaire. Partir pour la guerre, c’est aussi une aventure dramatique mais qui, reconnaissons le, constitue sans doute une apparente constante depuis l’aube des temps.

Et puis, il y a des départs plus spirituels : extases, transes, paradis artificiels… des évasions qui n’ont pas le même but suivant nos civilisations. On peut s’évader pour découvrir la vérité, ou bien pour lui échapper. Les drogues peuvent aussi bien révéler une dimension cachée que recouvrir la réalité d’une voile rassurant, mais trompeur.
Enfin, il y a bien sûr le départ par excellence, celui qui est sans retour : la mort. On ne meurt pas de la même façon, le passage de la vie au trépas reste une des formes les plus encadrées, les plus interrogées depuis la nuit des temps ». Catherine Brice

 

Parmi les activités proposées :
http://www.rdv-histoire.com/sites/default/files/fichiers/programme_des_rvh_2016.pdf

Frontières, ordre ou désordre et souveraineté
Passages et circulations de migrants - minorités et diasporas
Migrations de travail
Les voyages marchands au M-A

Les explorateurs, les voyages scientifiques

Les missionnaires
Le chant du départ - la guerre - les conquêtes coloniales

La gauche et les vacances
Les paradis artificiels


La guerre d'Espagne, une guerre d'extermination
Les chemins de la liberté

expos
Ulysse, les chants du retour
Frontières
Migrations : la vision cartographique


.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


06 septembre 2013

Carto 19 : Le croquis au bac

 

- Le croquis de géo au bac
dans le magazine Carto n° 19 (oct 2013), deux pages  sur cet exercice absent des sujets du bac en juin 2013
http://www.carto-presse.com/?p=1406#more-1406

Cécile Marin souligne les contraintes :
une réalisation manuelle,
une qualité graphique attendue (les pros mettent parfois plusieurs années à la maîtriser),
une légende qui peut se confondre avec un plan très détaillé de dissertation...

Elle aurait pu ajouter
. la très grande disparité dans les attentes des correcteurs
(cf. le prof qui exige cinq lignes de commentaire pour chaque item),
. la difficulté de corriger un paquet où les copies reproduisent la même carte ...
. La mémorisation l'emporte souvent sur la réflexion. On peut demander à un élève de figurer des choses importantes
sur Taïwan, même s'il n'en a pas entendu parler en cours de géo. (on suppose les localisations connues...)

Elle suggère qq conseils pour réussir le croquis et propose deux versions liées au sujet de compo sur L'inégale intégration des territoires dans la mondialisation.

[rappel de l'interrogation de Sylvain Genevois "Introduire la cartographie numérique dans l'épreuve de cartographie au bac : mission vraiment impossible ?" http://clioweb.canalblog.com/archives/2013/01/26/26253310.html

carto19

Le numéro propose un dossier sur la Chine, le pays invité au FIG 2013
De l’Empire du Milieu à la puissance mondiale
Petit atlas de la Chine dans la mondialisation
Route chinoise au pôle Nord
La Chine, cartographie du « Céleste Empire »
http://www.carto-presse.com/?p=1406#more-1406

(il manque un article et des cartes sur la diaspora chinoise :
il y avait une excellente double page dans un Magnard (1998 ou 2007 ?)
Explorer peut-être l'atlas e-diasporas : http://www.e-diasporas.fr/wp/ma-mung.html
Pour les IDE entrants et sortants (2005), une carte de Sciences-Po
http://cartographie.sciences-po.fr/fr/chine-investissements-directs-trangers-2005


- Le précédent (Carto 18) proposait en juillet un dossier  sur Le tourisme mondial
http://www.carto-presse.com/?p=1387#more-1387
La carte touristique est-elle vraiment une carte ? s'interrogeait Cécile Marin.

carto18

également dans ce numéro 18 :
Ramallah: une « capitale » déconnectée ?
Uchronies cartographiques

.
.

Posté par clioweb à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 octobre 2012

HG 1ere - Allégements 2012-2013


message publié sur le forum Aggioramento :

1. Nous pouvons, enfin, vous communiquer des informations officielles concernant les allégements annoncés en classes de première CF plus bas.
Nous avons réalisé ces allégements sur les bases suivantes :
. maintien en l’état du thème  1 des deux programmes car leur traitement est certainement bien avancé à cette date ;
. équilibre des allégements entre  histoire et géographie ;
. suppression d’items qui ne remettent pas en cause l’esprit général des programmes.
Au total, ces allégements portent sur une quinzaine d’heures environ. Nous n’avons pas réorganisé le découpage horaire général des programmes afin de laisser aux professeurs le choix d’utiliser le temps libéré en fonction de leur projet pédagogique.
       
Un arrêté sera publié au BO prochainement
.

2. Nous confirmons par ailleurs que l’épreuve anticipée de première S reste dans sa formulation actuelle.


3. Face à une certaine confusion qui persiste, semble-t-il, concernant les croquis et schémas possibles en géographie pour cette épreuve anticipée, nous avons accepté de fournir la liste suivante des  questions sur lesquels pourront porter les croquis et schémas pour la session anticipée 2013 ;
vous pouvez diffuser cette liste :


Les  parties de programme suivantes pourront être l’objet d’un sujet de croquis :
« Potentialités et contraintes du territoire français (ultramarin compris) »
« Mouvements de population, urbanisation, métropolisation »
« Dynamiques de localisation des activités et mondialisation »
« La connexion inégale du territoire français à l’Europe et au monde par les réseaux de transport et le numérique »
« Disparités et inégalités socio-spatiales dans l’UE »
« Une façade maritime mondiale : la Northern Range ».

Les parties de programme  suivantes pourront être l’objet d’un sujet de schéma
:
« La région où est situé le lycée »
« Un territoire de l’innovation »
« Roissy : plate-forme multimodale et hub mondial »
« Le développement d’un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale »
« Paris, ville mondiale ».



4. Une précision à propos de l’oral de contrôle des élèves de terminale S redoublants.
Nous vous avons déjà indiqué que les élèves qui conservent leur note d’HG  et qui décident de passer l’oral de contrôle en HG, seront interrogés sur l’ancien programme de terminale qu’ils auront suivi en 2011-2012 (BO du 12 janvier).
Mais certains d’entre vous nous ont interrogés sur le cas des élèves qui ne conserveront pas leur note et passeront l’épreuve anticipée de première (il semblerait qu’ils soient plus nombreux que prévus). Nous avons fait le point avec la DGESCO : si ces élèves décident de passer l’HG à l’oral de contrôle, ils seront interrogés sur le nouveau programme de première sur lequel ils ont passé l’écrit de l’épreuve anticipé.


[…]

2. Les allégementsA CONFIRMER par une publication BOEN

L’annexe de l’arrêté du 21 juillet 2010 susvisé et l’annexe de l’arrêté du 14 juin 2011 sont ainsi modifiées :

« Dans la colonne intitulée « questions » du thème 3  de la partie « histoire »,
les mots « La fin des totalitarismes.» sont remplacés par les mots « la fin des régimes totalitaires. »

Dans la colonne intitulée « mise en oeuvre » du thème 3  de la partie « histoire »,
les mots « 
Les totalitarismes face aux démocraties dans les années 1930. » sont supprimés.

Dans la colonne intitulée « mise en oeuvre » du thème 3  de la partie « histoire »,
les mots « La sortie progressive du totalitarisme en URSS : Khrouchtchev, la déstalinisation et ses limites ; Gorbatchev, de la Glasnost à la disparition de l’URSS.»
sont remplacés par les mots « Gorbatchev et la fin de l’URSS. »

Dans la colonne intitulée « mise en oeuvre » du thème 4  de la partie « histoire »,
les mots « 
- Le partage colonial de l’Afrique à la fin du XIXe siècle »
et les mots « Deux études : - La fin de l’empire des Indes.» sont supprimés.

Dans la colonne intitulée « mise en oeuvre » du thème 2  de la partie « géographie »,
les mots « 
- Les espaces de production agricole en lien avec les marchés européens et mondiaux.» sont supprimés.

Dans la colonne intitulée « mise en oeuvre » du thème 3 de la partie « géographie »,
les mots « 
- Europe, Europes : un continent entre unité et diversité.» sont supprimés.

Dans la colonne intitulée « mise en oeuvre » du thème 4 de la partie « géographie »,
les mots « 
- Une aire de relation de l’Union européenne : la Méditerranée.»
et les mots « - La France, pôle touristique mondial. » sont supprimés.


.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 juillet 2012

Réinventer le tourisme ?

 

Faut-il réinventer le tourisme… ou les touristes ?
du grain à moudre, 16.07.2012
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10175-16.07.2012-ITEMA_20385615-0.mp3

« Il devient très compliqué de se distinguer des autres, de ce tourisme de masse, présenté comme dévastateur et inculte, et qui semble avoir perdu le caractère émancipateur qui était le sien lors de l’apparition des congés payés.
Heureusement, l’industrie, jamais à court d’idées, a inventé ces dernières années, de nouveaux concepts : écotourisme, tourisme durable, tourisme humanitaire : autant de déclinaisons qui nous rassurent sur notre façon de voyager, d’aller vers l’authentique.
S’agit-il d’une simple diversion ? »

avec
Daniel Bartement, géographe, Montpellier 3
Christian Bataillou, anthropologue, Perpignan
Jean-François Pinchon, professeur en histoire de l'art, Montpellier 3


Repenser le tourisme, dossier dans la revue Archi-Mag
http://www.archi-mag.com/essai_tourisme.php


dans les cafés géo

- La mise en désir des lieux ou la réinvention des lieux par le tourisme
café géo Lyon, 5 Avril 2001 avec Philippe BACHIMON, MC U d’Avignon.

La « distanciation » = dichotomie entre un ici et un ailleurs, entre un espace banal qu’on ne voit même plus et un espace exotique, idéalisé. L’ « industrie touristique » exploite et construit les imaginaires, dans un double mouvement de dévalorisation des espaces d’émission et de promotion et d'idéalisation des espaces à vendre aux touristes (CR MC Doceul).
http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=249


- La banalisation des paysages - Café Rey, 16 décembre 2005,
Michel Périgord est professeur à l’Université de Poitiers.
http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=770


.

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juin 2012

A qui profitent les vacances ?

 

pantheon-rousseau

Paris - Le Panthéon. L'affiche annonce l'exposition Rousseau et les Arts


dans le Monde diplomatique de juillet, un dossier sur

- Tourisme, l’industrie de l’évasion
- Oisiveté bien encadrée
- A qui profitent les vacances ?

- Dans la jungle de Bornéo, des visiteurs en quête d’authenticité
- Quand les Chinois découvrent les joies de la villégiature

Avec Des touristes concentrés au Nord,
une carte de Philippe Rekacewicz

Et un thème abordé à Lyon lors d'un café :
la logique marchande impose de dévaluer l'ici urbain
pour vanter et vendre l'ailleurs naturel ou exotique.
Cette logique vide de son contenu la dynamique émancipatrice des congés payés.


Un aperçu du dossier en ligne :
http://www.monde-diplomatique.fr/2012/07/
Pour lire l'ensemble, acheter le diplo, le lire en bibliothèque ou attendre la mise en ligne ...


p-arts1

Paris - Le pont des Arts (ou la passerelle des Arts)

p-arts2

Un lieu excellent pour lire La Princesse de Clèves ...

 

Posté par clioweb à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

19 août 2011

Géoclip, la carto interactive

.
.
Cartax, Logicarte, Wincarto, Microgéo, Cabral 1500, Philcarto, SCAP … au temps du web 1.0, celui des disquettes et des cartes graphiques rudimentaires, les logiciels spécialisés en carto statistique ont participé à l'acclimatation des ordinateurs en classe et à la formation continue des profs.

Par la suite, au temps du web 1.5, une formule employée par Lilian Landes lors de la journée de l’IHA pour désigner la coopération plus suscitée que spontanée, des applications très efficaces, disponibles en ligne ont permis de prolonger le mouvement.

Avec la cartographie interactive sur internet, les concepteurs ont tout fait pour simplifier la prise en main d’applications complexes : pour le prof, plus de logiciel propriétaire à installer, plus de clé de protection à ranger, plus de mises à jour des versions successives : tout se fait à distance. Pour l’élève, des interfaces intuitives mènent à des productions satisfaisantes, sans devoir passer par de longues et parfois fastidieuses séances d’apprentissage.

.
Géoclip en est une excellente illustration.

Un article écrit en 2008 avec l'aide de Jackie Pouzin présente cette application très efficace, à la fois par les fonctionnalistés disponibles et par la grande variété des espaces pris en charge, de la France aux USA, du Canada à l'Inde, de Midi-Pyrénées à Brest ou à la Normandie occidentale.
http://www.geoclip.fr/fr/p22_realisations.htm
http://www.geoclip.fr/fr/p24_atlas.php

Dans la page Carto, plusieurs éléments ont été indexés :
- un entretien de GeoRezo avec Eric Mauvière, le principal concepteur
- Il existe un Guide d'utilisation sur le web, et Yves Guiet a mis une aide en ligne.

http://clioweb.free.fr/carto/carto.htm#geoclip

http://clioweb.free.fr/clio/geoclip/geoclip.htm


Les internautes riches (ou très riches) pourront acquérir la version Géoclip serveur.

Pour tous les autres, la version Solo disponible en ligne suffira amplement pour la classe, à condition bien entendu que l'effectif le permette et que l'établissement soit équipé correctement.

..
On peut partir de la galerie de Géoclips, et gérer les indicateurs dans la boite en haut à droite.
On peut aussi faire par le détour
par France découverte, et exploiter le mode assisté.

On accède ainsi aux données sur le tourisme en France
(Activités économiques, tourisme, hôtels classés)

http://www.geoclip.fr/fr/p40_atlasfrancedecouverte.php

.

geoclip-decouverte

 
Un exemple de carte :


geoclip-3etoiles

L'implantation des hôtels 3 étoiles - source Géoclip, France découverte.


La variété des espaces cartographiés par l'équipe de Géoclip est impressionnante. Tout comme le volume des statistiques disponibles, ou la pluralité des échelles possibles (la commune pour la France, les comtés pour les USA...)

A vous de repérer et de signaler d'autres pépites.

rappel : La cartographie sur internet,
une sélection de sites web sur Clioweb et une amorce de typologie :
cartes à étudier ou cartes à réaliser,
simple localisation (topo, GPS) ou cartes inventaires, 
cartes statistiques ou  cartes subjectives,
schémas (et croquis) dessinés ou carte par thème (végétation, géologie) ...
http://clioweb.free.fr/carto/carto.htm

..

Posté par clioweb à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 août 2011

Tombelaine - Le marquis


marquis

E. Bernier (Dinan), Joseph-Marie Gauthier, alias Jean Ledéluge, 
dit "le Marquis de Tombelaine", format carte album, avant 1892
.

- Joseph-Marie Gauthier, alias Jean Ledéluge,dit "le Marquis de Tombelaine"
version de Wikimanche : http://www.wikimanche.fr/Tombelaine#Le_Marquis_de_Tombelaine

.http://fr.wikipedia.org/wiki/Marquis_de_Tombelaine

 

- Le Marquis de Tombelaine : récits et construction médiatique d’une figure du tourisme au tournant du XXe siècle, Marie-Eve Bouillon, blog Photogenic,plateforme Culture Visuelle, 19 mars 2011

Le personnage du pêcheur-« marquis » est construit par la photo (rôle des campagnes de la Maison Neurdein frères (1879-1892) ; l’image est commercialisée à travers le guide « Le Mont Saint-Michel et ses Merveilles, l’abbaye, le musée, la ville, les remparts » publié pour la première fois en 1889 et réédité 41 fois jusqu’en 1935.
Après la mort du pêcheur-« marquis », les textes se multiplient, particulièrement au sein d’ouvrages liés au voyage, au tourisme et aux légendes …Les récits se présentent comme des témoignages directs de personnes ayant côtoyé le « marquis »… Petit à petit, la figure de « l’enlisé » se confond étrangement avec celle du marquis de Tombelaine dans les récits comme dans l’imagerie qui leur sert de support.

Cet exemple illustre le cheminement d’une légende, l’objectivation du récit masquant l’oubli des sources ; le contexte socio-économique joue un rôle important, l’impulsion donnée par des entreprises parisiennes étant relayée localement et appropriée par les marchands du tourisme de masse.

 


- Félix Bracquemond (1833-1914) - Les Grèves de Tombelaine et du Mont St. Michel 1887
http://tagger.steve.museum/steve/object/11873

 

.  wm-tombelaine

http://www.wikimanche.fr/Tombelaine

 

.

Posté par clioweb à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,