15 février 2015

Simon Igel (1927-2015)

 

 
Chanu (61). samedi 28.02 10h30
Une cérémonie civile aura lieu en hommage à Simon Igel
Son fils chantera le Libera Me de Fauré

 

simon-shc

Simon Igel, l’ancien déporté d'Auschwitz III, est mort à 88 ans. France 3-Normandie
http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/2015/02/08/simon-igel-ancien-deporte-auschwitz-est-mort-hier-caen-651125.html

Simon Igel, matricule 157 085 - La Manche Libre 18.12.2012
http://www.lamanchelibre.fr/granville/actualite-40448-simon-igel-jetais-matricule-157-085.html

La Manche Libre 03.04.2005 - http://clioweb.free.fr/camps/igel.htm

le 18 août 1927 à Zolkiev (alors en Pologne), Simon Igel grandit à Vienne. Ses parents émigrent en France en 1937. Ils sont arrêtés en juillet 1942, déportés et assassinés à Auschwitz (septembre pour le père, octobre pour le frère aîné).
Il est arrêté à Saint-Etienne le jour de ses 16 ans. Il est déporté le 7 octobre 1943 à Auschwitz. Lors de la sélection, il échappe à la mort immédiate. A Monowitz, il subit l’enfer planifié par les nazis et la brutalité des kapos mais un chirurgien juif de Vienne le sauve.
http://www.dailymotion.com/video/x1a97b3_voyage-memoire-a-auschwitz-birkenau-un-rescape-temoigne_news


Les marches de la mort - Le 18 janvier 1945, les nazis vident les camps d’Auschwitz. Par - 25 °C, sans nourriture et sans vêtements, les marches de la mort qui le conduisirent jusqu’aux camps de Mauthausen, Dora et Bergen-Belsen où il est libéré le 15 avril 1945, à 15 heures, par les troupes britanniques. Des libérateurs qui veulent les « classer par nationalité : Français, Anglais... Et Juifs ! Avec Sigi, nous nous rangeons avec les Français ».

A Bruxelles, ils reçoivent un accueil formidable. L’arrivée en France a été beaucoup moins chaleureuse. Un petit pécule lui est donné au Lutétia, il part vers Auxerre. Par la suite, il devient ouvrier fourreur, puis il travaille dans la confection. Il a été naturalisé français en 1951. Il a retrouvé Sigi Hart en 1998.
http://www.ajpn.org/auteur-Simon-Igel-8146.html
La source, c'est sans doute ce dossier du CG du Rhône, 15-16.01.2014 page 17 : http://tinyurl.com/ntz7omr

http://70voix-m.blogspot.fr/2014/07/simon-igel-et-les-eleves-du-lycee.html


simon-157085

L'ancien déporté Simon Igel livre un témoignage poignant, Ouest-France 30.01.2013
(Primo Levi, c'est le matricule 174517)
http://www.ouest-france.fr/lancien-deporte-simon-igel-livre-un-temoignage-poignant-961526


C’est à partir de la retraite qu’il a décidé de parler de ces années noires. Il est intervenu dans de nombreux collèges et lycées normands. Jamais de rancœur ni de haine dans son discours. Son seul but : « En parler pour que cela ne se reproduise jamais ! » Ouest-France - 07.02.2015
http://www.ouest-france.fr/simon-igel-le-rescape-dauschwitz-est-decede-3173729


L’hommage du député Joaquim Pueyo : « Passeur de mémoire...très impliqué pour que personne n'oublie la barbarie nazie...je salue cet artisan de la paix qui incarnait et défendait les valeurs de la fraternité et de la tolérance ».
http://www.joaquimpueyo.com/FR/Hommage_a_Simon_IGEL


Depuis quinze ans, Simon Igel témoigne. A 85 ans, il vient de consigner ses souvenirs dans un ouvrage paru aux éditions Corlet. Simon Igel est né en 1927 à Zolkiev, en Pologne. En 1928, son père, fourreur, émigre avec sa famille à Vienne en Autriche. En 1937, fuyant la montée du nazisme, la famille veut rejoindre un frère aux USA. Faute d’obtenir les papiers nécessaires, ils s’installent à Paris.
Quelques jours avant la rafle du Vel d’Hiv, la police arrête la famille Igel. Simon a 15 ans. Il est séparé de sa famille qu’il ne reverra jamais. Le 18 août 1943, jour de ses 16 ans, il est dénoncé et arrêté par la Gestapo


Sentiersdelamemoire@orange.fr

St Hilaire
http://70voix-m.blogspot.fr/search/label/D%C3%A9port%C3%A9s
http://70voix-m.blogspot.fr/2014/07/simon-igel-et-les-eleves-du-lycee.html
http://70voix-m.blogspot.fr/


Un message de Peter qui connaît très bien Simon:
"Juste ce message pour vous dire que Simon Igel est à la clinique Saint Martin à Caen depuis le nouvel an après une nouvelle attaque cardiaque ; Malheureusement, cela ne va pas très fort. J’ai pu le voir trois fois : il a tous ses esprits, mais il est en soins intensifs. Je crains fortement qu’il ne pourra plus se déplacer comme avant. Simon serait certainement heureux de recevoir des messages d’encouragement de ses jeunes amies et amis de votre association".
Vous pouvez certainement écrire directement en lui adressant à la Clinique St Martin, 18 r Roquemonts 14000 CAEN ou en envoyant au Lycée et nous transmettrons.
Courage Simon, on est de tout coeur avec toi.

http://fr.ulule.com/semaine-memoire/
http://www.ajpn.org/departement-Manche-50.html
http://www.ajpn.org/departement-Calvados-14.html


Parmi les vidéos et les articles en ligne :

Simon Igel, témoignage à la 4ème Semaine de la Mémoire, Lundi 11 février 2013
http://www.dailymotion.com/Sentiersdelamemoire

Témoignage à Coutances, 4ème Semaine de la Mémoire, Lundi 11 février 2013 partie 1
http://www.dailymotion.com/video/x180t2s_temoignage-simon-igel-chapelle-partie-1_school
http://www.dailymotion.com/video/x17xr0k_temoignage-simon-igel-salle-de-conference-des-unelles-coutances-partie-1_school

Témoignage à Coutances, 4ème Semaine de la Mémoire, Lundi 11 février 2013 partie 2
http://www.dailymotion.com/video/x17y5c0_temoignage-simon-igel-salle-de-conference-des-unelles-coutances-partie-2_school
http://www.dailymotion.com/video/x181ahx_temoignage-simon-igel-chapelle-partie-2_school

Simon : Accepter l'autre, c'est s'accepter soi-même.
http://www.dailymotion.com/video/x181829_temoignage-simon-igel-chapelle-partie-3_school


Simon Igel à Saint-Hilaire
http://70voix-m.blogspot.fr/2014/07/simon-igel-et-les-eleves-du-lycee.html
http://70voix-m.blogspot.fr/search/label/Déportés
http://70voix-m.blogspot.fr/


- Simon Igel va direct au but. Ouest-France, Zénith de Caen, 04.06.2014
« Toutes ces rencontres autour de la mémoire, c'est très bien. Mais, une chose m'inquiète, la flamme bleue, le résultat des élections européennes. » Longs applaudissements. Il continue : « Je n'aime pas la montée de ce parti nationaliste à outrance. Cela me rappelle un autre nationalisme. Attention, prévient-il, faites du constructif, pas du destructeur. Rien n'est insurmontable dans la crise. Il faut faire face ensemble. Surtout, ne pas se diviser » Nouveaux et longs applaudissements dans les travées
http://www.ouest-france.fr/la-lecon-dactualite-du-deporte-simon-igel-2600710
https://www.youtube.com/watch?v=z--v2TznIR0


.


.

.

Posté par clioweb à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


15 janvier 2015

La caricature et les pouvoirs

 

- D'où viens-tu Charlie ?
http://blogs.mediapart.fr/edition/bookclub/article/140115/d-ou-viens-tu-charlie

Le texte de Marie-Eve Thérenty et Guillaume Pinson porte surtout sur le XIXe [Une allusion est faite à Médias 19, une structure qui fédère les chercheurs qui étudient la culture médiatique au 19e siècle et en tout premier lieu au journalisme] - http://www.medias19.org/
A la liste des journaux numérisés, http://www.medias19.org/index.php?id=10576
ajouter 89 numéros du Charivari : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34452332k/date
et 24 ans de La caricature (1881-1904) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32737409c/date

La presse est étroitement surveillée sous l’Empire et sous la Restauration.
Louis-Philippe autorise en retour la complète liberté de la presse... La Caricature et Le Charivari en profitent... Honoré Daumier, Gavarni, Traviès, Cham, ces caricaturistes ont un public connivent qui partage une culture de l’humour commune construite pendant des annéee (Mais) en septembre 1832, un rédacteur du journal La Caricature fait un bilan sur un an : 23 procès, 7000 francs de frais et d’amende, treize mois de prison effective pour le directeur de la rédaction, Charles Philipon.... Après l’attentat de Fieschi en 1835, la caricature politique va être muselée  et les dessinateurs se reconvertir dans la caricature sociale.

Napoléon III réprime beaucoup sous l’Empire autoritaire cf La Lune et les portraits-charges dessinés par André Gil.
Après la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881, l’image peut se développer sans contrainte et sans censure... En quelques années, toute une nouvelle génération de caricaturistes de grand talent émerge avec Forain, Willette, Léandre, Steinlen, Hermann-Paul, Ibels, Albert Guillaume.


L’Assiette au beurre sort son premier numéro le 1er avril 1901 et apporte une vision corrosive de l’actualité. Antimilitariste « elle mène aussi par la caricature contre l’Eglise catholique, un combat violent, sans nuances et sans tact »
Virulent, oui
revoir le clergé : http://www.assietteaubeurre.org/cra/crabis_jpg/cra_p8_9_q40.jpg
et l’armée : http://www.assietteaubeurre.org/dressage/dress_p6.htm
Mais les adversaires (les ennemis ?) de la République font-ils l’économie de la violence et de la mauvaise foi ?
voir : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b90170816
et et en 1906 : http://clioweb.free.fr/dossiers/1905/evron.jpg


- Liberté de conscience et respect de la laïcité, Jean-Paul Scot, L'Humanité 09.01.2015
http://www.humanite.fr/liberte-de-conscience-et-respect-de-la-laicite-562193

Le dernier supplicié pour blasphème fut en 1766 le jeune chevalier de La Barre. La Révolution a supprimé ce délit. La Restauration l’a rétabli en 1815, la Monarchie de Juillet y a mis fin. En République laïque et démocratique, le blasphème n’existe pas.

« Ce sont les religions qui interdisent le blasphème car elles prétendent avoir le monopole de la vérité et du sacré. Ce sont elles qui diabolisent ce que les croyants d’autres religions ou les incroyants considèrent comme de simples moqueries irrévérencieuses ou des critiques intellectuelles »..

« Il ne faut pas confondre tolérance et laïcité. La tolérance est une concession du Prince... En proclamant la liberté de conscience et l’égalité des droits entre tous les hommes, l’Assemblée constituante a jeté les bases de .. la laïcité, que la loi de séparation des Églises et de l’État a consacrée en 1905 (La République reconnaît la liberté de conscience) ».


- Suspects, vous avez dit suspect, JC Martin
http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-clement-martin/140115/suspects-vous-avez-dit-suspects


Et des éléments de controverse :

- Schlomo Sand : « Je ne suis pas Charlie », 13.01.2015
http://www.ujfp.org/spip.php?article3768
« il faut être un assassin cruel et pervers pour tuer de sang-froid des personnes innocentes et désarmées, mais il faut être hypocrite ou stupide pour fermer les yeux sur les données dans lesquelles s’inscrit cette tragédie ».

- Charlie à tout prix ? Frédéric Lordon, blog Monde diplo
Texte est tiré d’une intervention à la soirée « La dissidence, pas le silence ! », organisée par le journal Fakir à la Bourse du travail à Paris le 12 janvier 2015 - http://blog.mondediplo.net/2015-01-13-Charlie-a-tout-prix

- En lisant l'ami Lordon...
Réponse de Daniel Schneidermann à Frédéric Lordon, Arrêt sur images 14.01.2015 :
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=18421

.

Posté par clioweb à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,