16 octobre 2015

A-C Paucot : sur les dangers d'Internet

 

Le vendredi, c’est le jour du cadeau à intelligence humaine… et de la lettre du futur
Anne-Caroline Paucot, déc 12, 2014 Lettre du futur,
après un atelier sur les métiers de demain du numérique avec le Conseil général des jeunes
http://www.editionspropulseurs.com/le-vendredi-cest-le-jour-du-cadeau-a-intelligence-humaine-et-de-la-lettre-du-futur/

extraits
« Premier constat
Les éducateurs font bien leur boulot. Quand ils ont alerté les jeunes sur les dangers de l’Internet, ils ont été entendus. Désormais, c’est panique à bord ! Les jeunes évoquent les dangereuses addictions qui vont les transformer en marshmallow s’ils restent un peu trop longtemps derrière les écrans. Ou pire encore, ces criminels postés aux quatre coins du Net qui vont les détourner du droit chemin. Résultat, il va valoir maintenant mettre les bouchées doubles pour leur faire comprendre que maîtriser le numérique est essentiel pour leur avenir !

Deuxième constat
Pour eux, demain se résume à un envahissement des robots...
À cause d’eux, ils vont se retrouver au chômage !

Troisième constat
Ils n’ont aucune culture numérique ».

 
« On pourrait créer un guide d’apprentissage du numérique permettant aux jeunes de former leurs parents. Ce guide se composerait à la fois d’un livre et d’une présentation avec images et vidéos des nouveaux usages. Avec ce dispositif, ce serait une chance au grattage et une autre au tirage. On sensibiliserait en même temps les jeunes et les parents à la culture numérique ! »


.

 

Posté par clioweb à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,


09 mai 2014

Technophobie, rébellion ou conformisme ?

 


La “vraie vie” sent bon le camembert
Par André Gunthert - L'Atelier des icônes, 09.05.2014
http://culturevisuelle.org/icones/3000

extraits :
« Dans son billet pour Rue 89 , Xavier de La Porte souligne la contradiction qui existe entre l’accueil chaleureux fait aux messages déconnexionnistes (la vidéo Look Up a recueilli 30 millions de vues en 15 jours) et la réalité des pratiques contemporaines - le comble de l’absurdité consistant à relayer sur un réseau social un contenu qui en condamne l’usage.

« Pourquoi les gens approuvent-ils ce propos qui ne correspond pas à leur expérience? »
(un problème proche du paradoxe: “Pourquoi les pauvres votent à droite“).

[...] Le journaliste propose une réponse à caractère psychologique: « En approuvant ce discours et en le faisant circuler, les internautes montrent qu’ils sont capables d’autocritique, de réflexivité, ils disent qu’ils ne sont pas dupes (…).
Mais à qui s’adressent-ils? (…) Sans doute prioritairement à eux-mêmes ».

[...] « l’approche déconnexionniste décrit les pratiques connectées (smartphones, tablettes) comme une régression individuelle, en faisant paradoxalement l’impasse sur ce qui fait leur succès, à savoir leur dimension sociale.

Pour André Gunthert, le bon accueil fait à ce récit ne correspond donc pas à une rébellion face à la technologie, mais traduit au contraire le conformisme de la représentation technophobique, calée comme le discours conservateur sur la préservation de valeurs existentielles qui sentent bon le camembert ».

.
..

Posté par clioweb à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,